RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

I need you [Pv Clay et Jin]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you : I need you [Pv Clay et Jin] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Maitrise :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Messages : 1228
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Mar 3 Avr - 11:24

 
Clay

 
ft. Jin

I need you
Franchement, j'avais eu peur. J'avais été terrorisé, tetanisé à l'idée de ne plus revenir à Genosha. De rester coincé là-bas et de ne plus voir mes proches. Ni Gavin, ni Kurt, ni Raven, ni Anna, ni Val qui faisaient désormais partie intégrante de ma vie. Mais c'était fini désormais. Bordel, ouai. On était revenu en vie et putain. Il fallait que je vois Clay. Tout de suite, après des semaines à lutter pour ne pas l'appeler dans la seconde. J'avais besoin de savoir s'il allait bien. S'il n'avait pas été blessé. Si même rien d'anormal ne lui était arrivé et bref. Ouai. J'avais besoin de le sentir près de moi et de lui dire tout ce que je ressentais pour lui. Parce que...

Parce que je ne voulais plus me poser de question. Je ne voulais plus flipper pour un rien et passer cette chance. Bref. Passer cette chance d'être enfin heureux avec quelqu'un. D'ailleurs, je repassais en boucle les conseils de Cam dans ma tête. Pour une fois, je voulais les suivre à la lettre. Car bon. Autant avec Josh, je ne les avais pas suivi, autant là, ouai. J'étais prêt à les suivre et à accepter mes sentiments. Pour de bon cette fois.

Puis. Je ne savais pas comment l'expliquer. Clay avait toujours eu cette capacité, ce don inné à me mettre à l'aise, à me faire sourire, à me faire vibrer à sa manière bien à lui qui me plaisait. J'avais l'impression qu'on se connaissait depuis longtemps et ouai. C'était peut-être finalement le seul à, disons, me faire accepter qui j'étais vraiment. J'aimais sa façon d'être, sa façon de s'exprimer. J'aimais ses cheveux en bataille, son regard perçant et bwah. Rien que de penser à lui, j'avais les joues qui rougissaient et je sentais des frissons parcourir mon corps tout entier. Bref.

C'est pourquoi, en ce début de matinée, je lui avais envoyé un texto. J'avais juste marqué un :
" Salut, c'est Jin. On peut se voir aujourd'hui? J'ai besoin de te voir et de te parler. Centre ville de Krölik? " avant de me pincer les lèvres parce que bon, même si je prenais mon courage à deux mains là, j'étais quand même sacrément angoissé de connaitre la réponse. Je veux dire. Après tout, avec tout ce qui s'était passé, on avait pas pu prendre ce café. Si ça trouve, il m'avait attendu pendant des heures et m'en voulais de n'être jamais arrivé à l'heure. De n'être jamais arrivé tout court d'ailleurs. En vrai. Il avait peut-être pensé que je lui avais fais le coup du lapin ou je sais pas moi. Peut-être que lui aussi avait été aspiré dans une forme de... monde parallèle. Peut-être que lui aussi s'était retrouvé en danger et merde, voilà que mon cœur se serrait et ma mâchoire se crispait.

J'étais de plus en plus stressé. Les yeux focalisés sur la route, j'essayais de garder mon calme mais bordel, ce n'était pas facile avec toutes ces pensées qui me traversaient le cerveau. Au bout d'un moment, je me garais enfin sur le parking et jetais un œil aux alentours. Personne. Il n'étais pas encore arrivé. Un soupir, doucement, s'échappa d'entre mes lèvres et je repoussais mes cheveux en arrière dans un geste quelque peu nerveux. Parce que bon. Je ne savais pas vraiment comment ça allait se passer quoi. Si je faisais bien de lui dire la vérité et bref, voilà que je me posais encore milles et une question. Pourtant, je n'avais pas envie de reculer cette fois. Je n'avais pas envie de me mettre la tête dans le sable et bordel, je n'avais pas envie de faire machine arrière alors que j'avais mis un point d'honneur à me lancer jusque là.

Alors, je restais dans ma voiture. A me torturer l'esprit comme d'habitude. Quand soudain, je vis une silhouette familière s'approcher, ce qui me fit redresser presque instantanément. Il était là. Je le voyais s'avancer, les mains dans les poches et bordel, voilà que mon cœur se mettait à battre plus fort contre ma poitrine. Un élan de soulagement me traversa lorsque je remarquais qu'il allait plutôt bien et je quittais mon siège, pour me fondre au dehors.
- Clay !

Cette fois, plus de doute possible. Plus de question et merde. Voilà que je m'élançais vers lui sans réfléchir plus longtemps aux conséquences de mes actes. Ni une, ni deux je m'étais approché, un sourire étirant mes lèvres. Puis, sans réfléchir à deux fois parce que bon. J'étais trop soulagé pour ça en fait. J'amarrais ma main à sa nuque pour approcher mon visage du sien.

Attend. Je faisais quoi là? A peine, cette question me traversa l'esprit que je posais mes lèvres sur les siennes. C'était trop tard. Trop tard pour reculer. J'étais tellement content de le voir. J'étais tellement rassuré de le voir en un seul et unique morceaux que j'avais foncé tête baissée dans ce baiser soudain et passionné, en réalisant à moitié ce que j'étais en train de faire.

Un nouveau frisson agréable me parcourut l'échine et putain. Mon cœur rata un battement au moment même où ma main glissait dans son dos pour se retirer presque aussitôt. Parce que bon. Voilà que je revenais sur terre quoi, tout penaud que j'étais, à me taper mentalement pour être aussi con et impulsif parfois.
- Euh....Je...

Les joues rougies, je m'immobilisais, reculant aussi sec pour laisser de l'espace à Clay. Putain... sérieusement? Je venais sérieusement de l'embrasser comme ça? Sans lui laisser le temps de respirer ou je ne sais pas moi. Sans lui laisser le temps de parler quoi. Gêné, je me mordais la lèvre, passant une main fébrile sur ma propre nuque avant de baisser la tête, l'air honteux. Car franchement, je ne savais pas trop ce qui m'étais passé par la tête là. Je l'avais vu et bim, je m'étais laissé transporté par mes sentiments. Par mon soulagement de le savoir en sécurité et merde, en vrai, je ne voulais pas lui déclarer mon affection comme ça.
- Je..., bafouillais-je finalement en déglutissant avec peine. Pardon. Je suis désolé. Je n'aurais pas du. Je sais pas ce qui m'a prit. Whaou. Désolé, vraiment...


(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 4 Avr - 12:48




I need you

Jin & Clay


Le temps passait bien trop lentement ces dernières semaines. Depuis qu'ils étaient rentrés. Depuis que le cauchemars dans lequel il avait baigné le temps de quelques heures c'était terminé, Clay se tourmentait. Il avait peur. Peur pour les habitants de Genosha. Peur pour ses proches. Peur que tout dérape et soit hors de contrôle comme c'était déjà le cas depuis bientôt deux ans. Le monde devenait fou et il ne pouvait rien y faire. Le pire étant qu'a présent Clay avait tissé des liens avec de nouvelles personnes qui prenait énormément de place dans sa vie. Une en particulier. Jin. Le jour de l'incident il était censé le retrouver et avait espéré du plus profond de son cœur que rien ne lui soit arrivé. Qu'il ne l'ai pas attendu des heures durant alors qu'il était entrain de tenter d'échapper à une nuée de clones fous. La chose avait quelque chose de comique dans le fond mais si Clay avait tenté de lui expliquer ce qui lui était arrivé jamais il ne l'aurait cru alors il s'était cantonner dans son silence, attendant un signe de Jin. Échangeant quelques messages avec lui par moment. Il était entrain d'aider les membres du Freakshow à nettoyer la salle où ils se produisaient lorsque son téléphone vibra dans la poche intérieure de son jean. L'écran s'alluma sur un sms et le cœur de Clay loupa un battement Salut, c'est Jin. On peut se voir aujourd'hui? J'ai besoin de te voir et de te parler. Centre ville de Krölik? Krolik était la ville où ils avaient l'habitude de se rejoindre et un sourire étira les lippes du jeune homme en repensant à ce qui avait été leur première rencontre. Ni une ni deux le jeune homme demanda à prendre congés auprès des membres de la troupe et fonça vers sa voiture. Il ne lui fallu que quelques minutes pour rejoindre le lieu de rendez vous et décida de se garer un peu plus loin histoire de marcher et de se remettre les idées en place. Plantant ses mains dans ses poches il avançait le cœur au bord des lèvres, la peur au ventre, se demandant si il lui en voulait. Au bout de deux, trois minutes il atteint l'endroit où Jin l'attendait et il retint son souffle envoyant l'asiatique sortir en trombe de sa voiture.

Il avait une envie furieuse de le prendre dans ses bras. De lui faire comprendre à quel point son absence avait créée un vide en lui. Mais le jeune homme n’y arrivait pas. Sans parvenir à se détacher de cette retenue. Il ne prit pas la parole, se contentant juste du plaisir de voir la silhouette de celui qu'il aimait appeler héro s'avancer vers lui à grandes foulées. Clay ! s'exclama l'asiatique, alors que Evans releva la tête surpris par cette inquiétude ... Non par ce soulagement qui tintait dans sa voix. Son palpitant jouait à contretemps. Il avait mis cela sur l’effort d’être parvenu jusque ici au pas de course. Mais il fallait reconnaitre que c’était davantage Jin qui le perturbait. Troublé. Stressé aussi. Gardant en mémoire cette dernière altercation comme une barrière invisible. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de lui sourire.  Clay avait toujours aimé son regard ambré. Il avait la couleur d’un whisky pur malte. Limpide et fort à la fort. Le garçon aimait y lire ses émotions et il avait été troublée par ce qu’il y avait trouvé la dernière fois. Ses prunelles glissèrent sur les traits éthérés de son visage. Une beauté mordante, arrogante. Comment ne pas tomber sous le charme ? Décidément Jin provoquait chez lui des émotions que personne n'avait éveillés auparavant. Il était le seul. Le seul pour qui Clay n'avait pas envie de se cacher. Le seul avec qui il voulait assumer cette part de lui qu'il avait tant refouler au grand jour. Il voulait l'aimer. L'embrasser. Le toucher. Il voulait que Jin fasse partie intégrante de sa vie. Il voulait se noyer dans ses yeux et y passer sa vie. Il voulait tout simplement que Jin et lui, soit ensemble. Mais comment ? Comment le lui faire comprendre ? S'il était doué avec les mots ce n'était bien que devant les pages blanches qu'il noircissait pour ses scénarios. La parole, il n'en maitrisait pas le langage. Les émotions, encore moins et pourtant il était sensible comme personne. A l'écoute des autres, leur tendant une main au besoin. Les charmants de son sourire ravageur et de sa personnalité si particulière. Jin s'approchait dangereusement de lui et le jeune homme observait chacun des traits de celui qui lui avait tant manqué. Jin. Jin. Jin... Son nom sonnait comme une douce mélodie à ses oreilles et alors qu'il s’apprêtait à le saluer les lèvres de l'agent du SHIELD vinrent se sceller aux siennes. Surpris, il cligna des yeux à plusieurs reprises avant de se détendre complétement. Profitant du contact chaud de ses lippes contre les siennes. L'étudiant frissonna de bien-être en sentant la main de l'asiatique remonter le long de son dos. Le garçon releva la main mais le contact se brisa instantanément. Violemment. Sans que Clay n'ai eut le temps de faire de même.Euh....Je... Secouant la tête le brun fit un pas vers Jin, puis deux. Osant créer un nouveau contact entre eux.

Bordel que ça faisait du bien de l’avoir près de lui. De pouvoir le toucher. De sentir son odeur. Entendre sa voix teintée de son léger accent. Ses bras s’étaient accrochés autour de son cou. Doucement, presque timidement. Il s’accrocha un peu plus quand il le sentit répondre à son étreinte avant de s’éloigner un peu. Le jeune étudiant en cinématographie serait resté contre lui des heures si il s’était laissé aller. Il lui avait bien trop manqué. Ces dernières semaines étaient compliquées. Son absence n’avait fait qu’amplifier le tout. Il ne s’était pas rendu compte. Non, il n’avait pas réalisé à quel point il s’était immiscer dans sa vie. Pourtant cela ne faisait que quelques semaines que les deux hommes se connaissaient. Pour Clay, cela semblait être des années. Jin, son aura, son être, son sourire, il avait l'impression de les avoirs toujours connu. Une habitude à laquelle le brun avait pris goût. Et cet incident qu'il avait vécu, ces semaines sans lui, lui envoyait en pleine figure son attachement pour lui. Ce besoin de l’avoir près de lui. Ou du moins, pas loin. Et que son regard soit bienveillant. Il voulait sentir ses lèvres sur les siennes à nouveau. Combler cet espace entre eux. Murmure l’autorisant alors à franchir ce dernier seuil entre eux.   Je.... Pardon. Je suis désolé. Je n'aurais pas du. Je sais pas ce qui m'a prit. Whaou. Désolé, vraiment...Il ne pouvait pas le laisser là. S'excuser comme si lui n'en avait pas eut envie aussi, lui laisser le croire. Un frisson grisant parcouru son échine alors qu’il touchait enfin ses lèvres quémandant bien plus cette fois que ce baiser de soulagement qu'il venait de lui offrir quelques secondes plutôt. Alors Clay s’approcha un peu plus si possible, glissant ses mains derrière la nuque de Jin. Sa langue se laissa aller à la rencontre de la sienne. D’abord joueuse, sauvage, se jouant de sa langue ; l’éviter pour mieux la retrouver. Clay se sentait lentement s’embraser par ce baiser et dût se faire violence pour ne pas laisser ses mains quitter la nuque de l'agent du SHIELD. Il aurait voulu le serrer contre lui, sentir son corps, comprendre les battements de son cœur et voir si ils s'accordaient aux siens. Son palpitant vivant sa vie, il n'avait plus le contrôle sur lui parce que rien d'autre n'existait que cet échange entre lui et celui qui lui faisait chavirer la tête. Doucement. Douloureusement. Il détacha ses lippes des siennes. Plongeant à nouveau son regard dans le sien. Laissant ses doigts caresser doucement sa nuque d'un geste tendre. Voilà bien longtemps qu'il ne s'était pas sentit aussi vivant. Un léger sourire taquin étira ses lèvres pleines et il pencha la tête de côté. Personnellement je ne compte pas m'excuser pour ce que je viens de faire, c'était très agréable et j'en avais envie, je dois l'avouer. un petit rire s'extirpa de sa gorge. Non jamais il ne s’excuserait de ressentir cela. Jamais il ne s’excuserait de partager de tels sentiments envers cet homme qui le rendait dingue à présent. Le jeune homme vint poser son front contre celui de Jin avec délicatesse, remontant ses mains sur ses joues afin de les caresser de ses pouces. Il ne voulait plus ressentir de distance entre eux. Il ne voulait plus s’inquiéter pour lui comme il l'avait fait au cours des dernières semaines. Tu m'as manqué Jin... J'ai eut peur pour toi. glissa-t-il dans un murmure. Non, plus jamais il n'aurait peur parce qu'il est bien décider à le faire sien.

Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you : I need you [Pv Clay et Jin] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Maitrise :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Messages : 1228
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Jeu 5 Avr - 11:55


Clay


ft. Jin

I need you
Mon coeur battait à une vitesse folle contre ma poitrine. J'avais même du mal à respirer et bordel. Bordel. Mes joues étaient aussi rouge qu'une écrevisse. Plusieurs questions me trottaient simultanément dans la tête. Elles m'envahissaient dans tous les sens et bon sang, je n'arrivais pas très bien à les contrôler. Je veux dire. Pourquoi j'avais fais ça bordel? Pourquoi j'avais embrassé Clay sur un coup de tête alors que j'aurais pu. Je sais pas moi. Attendre et lui en parler calmement au lieu de me jeter dessus comme un bourrin. Qu'es-ce qu'il allait penser de moi après ça? Hein? Comment il allait réagir? Es-ce que... Es-ce qu'il allait prendre peur? Es-ce qu'il allait s'enfuir et bref. Es-ce que j'allais le perdre de cette façon?

Pourtant... Pourtant, oui. J'avais eu envie de l'embrasser. J'étais tellement soulagé de le voir. J'étais tellement rassuré de le savoir en sécurité que oui. J'avais laissé mes sentiments explosés au grand jour. Et... Bref. Là, tout de suite, je ne savais plus quoi penser en fait. Je baissais la tête d'un air honteux et me mordais les lèvres par la même occasion. Je bafouillais, j'arrêtais pas de m'excuser et bordel, j’espérais vraiment qu'il ne parte pas en courant. Parce que je pense que je le vivrai assez mal sinon.

Clay.... Ouai. Clay était devenu important dans ma vie. Il m'apportait ce plus, ce cocon rassurant qui me faisait tellement de bien et oui. Moi qui pourtant était assez solitaire dans le fond, à enfouir toutes mes émotions à l'intérieur de moi parce que. Parce que voilà, c'était plus facile à gérer. Je me sentais apaisé en sa compagnie. Je me sentais même vivant. Je me remettais à sourire, à être plus enthousiaste et bordel. En y réfléchissant, il était vraiment devenu un pilier qui m'empêchait de flancher à chaque instant.

Comme pour me calmer, mes yeux se fermèrent mais se rouvrirent assez vite quand je sentis ses bras autour de mon cou. Quand je sentis sa chaleur rassurante près de la mienne. Quand je sentis. Bref. Quand je réalisais enfin qu'il ne comptait pas partir mais rester là, près de moi, ce qui me fis relever le menton.

Es-ce que... Es-ce que cela voulait dire qu'il ne m'en voulait pas? Qu'il partageait les même sentiments que moi? Mon regard, doucement, s'ancra au sien et bordel, je fus comme happé par ce qu'il dégageait. Cette fois, je ne cherchais pas à reculer. Je ne cherchais pas à faire machine arrière et me contentais de rester là, les prunelles fixés au siennes en voulant un peu plus m'y perdre à chaque seconde. A cet instant, rien autour de nous n'avait d'importance. Mon attention restait toute focalisé sur Clay et un frisson plus puissant me parcouru l'échine quand il s'approcha à son tour de moi pour sceller nos lèvres ensemble.

Là, le temps s'était arrêté. Clairement. Je sentais sa langue s'entremêler avec la mienne. Je sentais son souffle se perdre au mien et bordel. Je voulais juste me laisser porter. Je ne voulais plus avoir peur de mes sentiments. Je ne voulais plus me mettre de barrière et accepter, une bonne fois pour toute, tout ce que je ressentais à l'intérieur de moi. Alors, je répondais à ce baiser. Je laisser couler toutes les sensations qui me traversaient. Je les accueillais même et un soupir d'aise s'échappa d'entre mes lèvres tandis que je me rapprochais un peu plus de Clay, jusqu'à coller mon torse au sien.

Je voulais lui. Et personne d'autre. Je voulais qu'on soit ensemble. Je voulais qu'on s'épanouisse l'un et l'autre. Et Bref. Ouai, je voulais juste être à lui comme lui soit le mien. Un peu tremblant, mes mains s'amarrèrent à sa taille et je répondais plus passionnellement au baiser. Je me laisser porter, toujours plus et bordel. Ça faisait du bien. Tellement de bien que mes muscles se décontractaient, au fur et à mesure de notre échange enfiévré. Je laissais mes doigts caresser ses hanches. Je sentais les siens sur ma nuque et je frissonnais, à nouveau, laissant cette fois ma main remonter pour s'amarrer à ses cheveux et se perdre dedans.

"Personnellement je ne compte pas m'excuser pour ce que je viens de faire, c'était très agréable et j'en avais envie, je dois l'avouer." Tandis que Clay murmurait ces mots, un sourire amusé étira mes lèvres. Mon rire se joignit bien vite au sien et mes doigts vinrent glisser sur sa nuque, en un geste particulièrement tendre alors que je répondais, sur un même ton taquin mais toujours un peu gêné. Parce que bon. Même si ça n'avait fait qu'accélérer les choses en fin de compte, ce n'était pas vraiment la manière dont j'avais prévu de base :
- Pour le coup, c'est toi le héro alors. J'avoue que...

Lentement, je marquais un silence, baissant légèrement les yeux pour les ancrer à nouveau dans ceux de celui que je chérissais par dessus tout.
- Que j'avais peur que tu me repousse en fait. Je ne sais pas réellement comment j'aurai réagi. Mais. Enfin. Whaou. Si tu savais à quel point je me sens soulagé là.

Et pas qu'un peu. De nouveau, un rire s'échappa de ma gorge et je laissais volontiers mon front se poser sur le sien tandis que je me collais un peu plus à lui comme pour sentir toujours la plus la proximité de son corps.
- Toi aussi tu m'as manqué. Si tu savais à quel point. Clay...

De plus belle, je marquais une pause. Doucement, mes doigts vinrent se poser sur sa joue puis glissèrent sur ses épaules alors que je le rapprochais, pour le prendre délicatement dans mes bras.
- Promet moi de faire attention à toi ok? Il se passe des trucs bizarre en ce moment et franchement.... Je ne supporterai pas de te perdre. Tu me le promets, d'accord?
(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 7 Juin - 21:23




I need you

Jin & Clay


Une émotion étrange pour un frisson non dissimulé, il a la peur au ventre à le voir le rejoindre. La peur de ce qu'il va découvrir, la peur de l'avoir perdu le temps d'un instant. Si fragile Clay quand il s'agit d'écouter son cœur, les années lui ont pourtant offert l'habitude de ce genre d'interlude, mais il  n'en réchappe pas pour autant à ce besoin presque instinctif de s'en aller en courant.  Le stress est tel que son palpitant lui joue des tours. Voilà bien des années qu'il a perdu ses attaches. Bien des années qu'il n'ose plus écouter ce que l'organe qui pulse sous sa poitrine lui dit. Là où son air se partage au sien, il ne fait pas bon rester, sa seule présence sonnant toujours à son cœur comme une souffrance dont il ne saurait se libérer pleinement. Il résiste pourtant, son héro, son ange qui s'immobilise et tente à calmer son propre pouls tandis qu'il lutte contre cette envie de lui sauter dans les bras telle une image métaphorique de leurs propres existences. Il ne veut pas l'effrayer avec les sentiments qui se bousculent les uns après les autres dans sa tête. Son palpitant n'a de cesse que de jouer une mélodie tumultueuse, de celle qui vous donnent envie de danser. Jin. Son nom raisonne à ses oreilles comme la plus douce des chansons d'amour et Clay, lui ne fait rien pour en réchapper. Il se laisse bercer par ce sentiment qu'il a trop longtemps refoulé. Avec Julian, avec tant d'autres. Mais Jin. Jin est différent. Il l'a toujours été dés les premiers instants. Le jeune étudiant en cinématographie ne saurait l'expliquer mais il se sent en sécurité avec lui plus qu'avec quiconque. Alors il se passe quelque chose d’inattendue lorsque ses yeux se posent sur la silhouette de l'asiatique. Le manque de lui. Le manque de sa voix. Le manque de son rire. Le manque son air gêné. Le manque de ses taquineries. Le manque de Jin est tel que ses pas s'enchainent l'un après l'autre, avec rapidité. Il n'a qu'une envie, celle de le serrer contre lui. De lui faire comprendre que plus, jamais au grand jamais il ne doit le laisser sans nouvelles. Qu'il s'en est inquiété, qu'il a eut peur, qu'il a paniqué. Non plus jamais Clay ne veut vivre le manque de la personne qu'on aime. Toutes ses pensées se bousculent, laisse place à un énorme bordel dans sa tête, pourtant son objectif reste le même. Celui de se rapprocher de l'agent du SHIELD au plus vite. Alors qu'il s'apprêtait à le saluer, l'impossible se passa et l'asiatique l'embrassa sans lui laisser le temps de le saluer. Les jambes fléchissantes le jeune homme se laissa aller sous les mains de celui qui faisait battre son coeur. Un court instant. Bien trop court pour lui. Lorsque l'asiatique s'excusa Clay secoua la tête avec vigueur. Il en avait eut envie lui aussi et c'est ainsi que le brun vint le couper en lui offrant un nouveau baiser. Cette fois plus doux, plus envieux, plus joueur aussi. Se laissant aller à ces sentiments nouveaux qui ne demandait qu'à sortir, le jeune homme caressa la nuque de l'agent avec tendresse, puis, lorsque leurs lèvres se détachent enfin il lui sourit.

Pour le coup, c'est toi le héro alors. J'avoue que... dit-il en hésitant un instant. Les doigts du brun glisse dans les cheveux ébènes de Jin alors que de son regard il l'incite à continuer. Que j'avais peur que tu me repousse en fait. Je ne sais pas réellement comment j'aurai réagi. Mais. Enfin. Whaou. Si tu savais à quel point je me sens soulagé là. fini-t-il d'un air gêné tandis que Clay caresse doucement son bras. Un sourire plaqué sur les lèvres, le jeune homme se laisse aller dans ses bras. Je le sais Jin... Je le sais mieux que personne... Après tout moi aussi j'avais envie de t'embrasser alors, si ce n'était pas toi, j'aurais sûrement cédé tu sais. murmure-t-il à nouveau. Toi aussi tu m'as manqué. Si tu savais à quel point. Clay... l'étudiant relève les yeux vers lui à la mention de son prénom. Embrasse sa paume lorsque de sa main il caresse sa joue, tout en le laissant continuer. Promet moi de faire attention à toi ok? Il se passe des trucs bizarre en ce moment et franchement.... Je ne supporterai pas de te perdre. Tu me le promets, d'accord? son coeur manque un battement en entendant ses mots. Un soupir franchit la barrière de ses lèvres alors qu'il resserre son étreinte sur le corps musclé de Jin. Je te le promet Jin... Je ferais attention puis pour être franc... Je ne supporterais pas d'être éloigné de toi... Pas une fois de plus. Puis toutes ces choses qui se passe... Le jour où nous devions prendre un café j'ai... J'ai vécu une drôle de situation moi aussi... d'un geste doux il s'éloigne de lui, glissant sa main dans la sienne. Scrutant les environs ses yeux se posent sur un petit banc non loin de là Viens on va s'asseoir et tu vas tout me raconter... J'ai eut si peur. Ne recommence plus jamais ça Jin...


Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you : I need you [Pv Clay et Jin] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Maitrise :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Messages : 1228
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Mar 10 Juil - 10:23


Clay


ft. Jin

I need you
Ouai. Là, tout de suite, mon cœur battait avec force contre ma poitrine. Je n'arrivais clairement pas à le contrôler et bordel. J'étais heureux, soulagé aussi. Lentement, mes doigts vinrent glisser sur sa nuque et je me laissais doucement aller même si bon. J'étais gêné quand même. Je sentais mes joues rougir et bordel, j'en avais un peu la gorge sèche. Car on ne peut pas dire que j'y étais allé molo sur ce coup là. D'habitude, je réfrénais toujours mes sentiments. Je luttais contre quitte à fuir le plus loin possible de la personne et bref. Souffrir pour mieux enfuir la tête dans le sable quoi mais là. Là, c'était différent. Je le sentais depuis le début. Dès l'instant où on s'était rencontré lui et moi à l'anse du charognard. Puis, ouai. J'avais eu beaucoup trop peur pour reculer. D'ailleurs, je m'étais fais la promesse là-bas de lui dire ce que je ressentais et le voir, le toucher, le sentir près de moi avait été immédiat, nécessaire.

Enfin bref. Tout ça pour dire que oui. Clay m'avait manqué. Que oui, j'étais soulagé, heureux, libéré d'un poids qu'il partageait la même chose pour moi et bordel, j'en avais des frissons dans tout mon corps quoi. Alors oui, je me laissais aller. Simplement. Clairement. A ses dires, un sourire étira mes lèvres et je fermais les yeux, quelques secondes, profitant de l'instant présent pour la première fois de ma vie.
- C'est bon à savoir.

Un léger rire s'échappa de ma gorge. Je le laissais embrasser ma paume, caresser ma joue quand soudain, mon regard s'assombrit. Non pas à cause de lui hein mais parce que je repensais à tout ce qui s'était passé. Je repensais au danger qu'on avait été exposé et bordel, je voulais tellement qu'il fasse attention à lui. J'espérais qu'il n'avait pas eu à subir ça. Qu'il avait été en sécurité. Même si... Même si ouai, savoir que Gavin, Kurt, Raven et Anna avaient vécu la même chose dans un autre contexte avait pas de quoi me rassurer en fait.

Alors je me mordais la lèvre. Je me tendais et le prenais dans mes bras en faisant abstraction de la douleur qui se réveillait sournoisement dans mes flancs. D'ailleurs, en parlant de ça, je ne lui en avais pas parlé. De mes blessures. De mon séjour à l'hôpital après avoir reçu des projectiles sur le visage et je ne sais pas quoi d'autre dans les flancs. Je ne lui avais pas dit non plus que j'avais eu mon bras en écharpe et bref. Je ne savais pas trop si je devais le lui dire en fait. Parce que je ne voulais pas qu'il s'inquiète lui aussi. Je ne voulais pas qu'il s'en fasse pour moi et de toute façon, ça allait un petit mieux maintenant. J'étais sortis de l'hôpital et on peut dire que j'avais eu de la chance comparé à certain. Comme mon père par exemple.

Les muscles crispés par toutes ces pensées et ces souvenirs envahissants, je me collais un peu plus à Clay. Je laissais mes bras entourer son corps et le serrer un peu plus encore contre moi comme si. Comme si j'avais soudain peur de le perdre. Comme si j'étais à nouveau effrayé de devoir me confronter de plus belle à la perte de mes proches. Un frisson me parcourut et je dû déglutir à plusieurs reprises pour effacer cette boule sournoise qui s'était installé dans ma gorge.

Heureusement, la voix du brun tinta à mes oreilles. Me permis de me reprendre parce que clairement, elle avait de quoi me calmer, m'apaiser. Tandis qu'il me faisait la promesse de faire attention, mon cœur s'allégea. Mais très vite, il se serra lorsqu'il m'avoua avoir vécu une drôle de situation lui aussi et mon regard s'ancra au sien, mes doigts s'entremêlèrent au sien et bordel. Voilà que ma poitrine se soulevait de plus belle au rythme de ma respiration saccadée.
- Ouai. Bonne idée, soufflais-je dans un hochement de tête alors qu'il m'invita à m’asseoir pour en parler.

Sans pour autant briser le contact de nos mains, parce que c'était un contact vachement rassurant n'empêche, je me dirigeais à ses côtés vers ce banc. A ses dires, mes joues rougirent légèrement et je passais mes doigts libre sur ma nuque puis dans mes cheveux avant de prendre une longue et une grande inspiration.
- Alors toi aussi...

Mes yeux s'amarrèrent sur sa silhouette et je marquais une pause, un silence, préférant ne pas lui promettre à mon tour de ne plus recommencer car. Con comme j'étais, à côté de ça, j'avais toujours la ferme intention de poursuivre ma vendetta seul et dans les jours prochains, ce qui faisait naitre en moi une soudain de putain de grande culpabilité.

Mes lèvres se pincèrent. Mes sourcils se plissèrent et je secouais la tête pour revenir presque immédiatement à l'instant présent. Ce n'était pas le moment d'y penser. Ce n'était clairement pas le moment pour ça et bref. Tout ce que je voulais là, c'était de profiter de Clay. Pleinement sans avoir à me prendre le chou derrière. Alors je serrais un peu plus ma main contre la sienne. Je caressais sa peau du bout des doigts. Je me redressais sur mon assise et je poursuivais, en ne le lâchant pas une seconde du regard de peur que rien de tout ceci ne soit réel :
- Moi aussi il s'est passé un truc ce jour là... Avec d'autre, on s'est retrouvé dans un sorte de palais flippant et ça a franchement dérapé. Je comprend pas ce qui a pu se passer. L'instant d'avant, j'étais en chemin pour te retrouver et deux secondes plus tard, le paysage à changé. Radicalement. Avec un petit groupe, on a réussi à éviter le pire mais je.. enfin. On a eu moins de bol à la fin et bref. Ouai. C'était flippant. Flippant et franchement pas normale.

Gêné, toujours non désireux de lui exposer ma visite forcée à l'hôpital, je laissais un nouveau silence s'installer. Dans un geste nerveux, je portais la main du brun à mes lèvres et je l'embrassais, avec tout les sentiments dont j'étais capable avant de lui demander à mon tour, posant cette fois mon front contre le sien.
- Et toi, raconte moi. Tu n'as pas été blessé j'espère...
(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 10 Sep - 10:05




I need you

Jin & Clay




Le goût de ses lèvres contre les siennes l’imprègne encore alors qu'il se détache de lui. Son corps réagit au sien comme il n'a jamais réagit avant. Était-ce dont ça ? Ce dont-il avait parlé avec Keith une année plus tôt ? Était-ce avec Jin qu'il avait besoin d'être ? A présent, et alors que ses mains explorent chaque pores de sa peau, Clay ne doute plus. Ses craintes sont comme envolées, dissipées, emportées loin de lui pour ne laisser place qu'à Jin et aux sentiments qui les bercent l'un l'autre. Est-ce qu'il peut déjà parler d'amour ? Il est trop tôt mais au fond de lui il sait que Jin n'est pas un garçon de passage. Il sait que des relations aussi fusionnelle il n'en retrouvera plus jamais dans sa petite vie. Il aurait pu le comprendre avant si son manque de confiance n'avait pas fait surface, si la peur d'être rejeté n'avait pas élu domicile au creux de son estomac. Mais il était trop tôt pour lui comme pour Jin. Ils avaient du apprendre à faire face à tout ces sentiments bien trop vite mais aujourd'hui tout ses doutes ne sont plus. Jin était tout ce que Clay avait toujours désiré et maintenant qu'il était là, dans ses bras, il avait peur de le lâcher. Maintenant qu'il l'avait retrouvé, maintenant qu'il savait que lui aussi partagé des sentiments plus que sincères à son égard. Un sourire plein de tendresse étire ses lèvres alors que le coréen s'adresse à lui. Clay veut le rassurer plus que tout autre chose. Et c'est vrai ! S'il n'avait pas craqué, le brun l'aurait sûrement fait bien plus tôt que tard. Il rêve d'apposer sa bouche contre la sienne pour laisser sa langue caresser doucement la sienne depuis des nuits déjà. Ils restent là, quelques instants encore à se contempler, à profiter de la proximité de l’autre comme si ils attendaient ce moment depuis longtemps et c’est un peu le cas.  La main de Clay se promène dans la chevelure du brun, s’imprègne de sa douceur, glisse sur sa peau brulante afin d’enregistrer dans sa mémoire chaque parcelle de l’homme qu’il aimerait appeler chéri. Ca lui fait un bien fou de se retrouver prés de lui, si bien qu’il en oublie presque la conversation sérieuse qu’ils sont sur le point d’avoir. A vrai dire même si il a peur pour ceux qu’il aime, en cet instant précis la seule chose que veut le jeune étudiant en cinématographie c’est passé du temps dans les bras de l’agent du SHIELD. Mais c’est impossible et à contre cœur il se détache avec douceur de l’homme qui lui fait tant envie et prend soin de garder sa main dans la sienne pour ne pas s’éloigner totalement de lui. Ils doivent avoir cette discussion. Ils doivent parler de ce qu’il s’est passé, pour se rassurer l’un l’autre. Les mots doux surgiront peut-être plus tard. Alors il regarde aux alentours, trouve un banc et propose à son … Petit ami ? Il ne sait pas encore si il a le droit de l’appeler ainsi. Il lui demande de le suivre et de s’asseoir à ses côtés.



Le jeune brun lui fait part de son inquiétude. Du fait qu’il ait été transporté dans un autre monde. Comment lui expliquer tout ceci sans qu’il ne le prenne pour un fou ? Ce genre de choses ne sont pas faciles à dire mais à Genosha plus rien ne surprend. Alors il marque une pause et écoute Jin. Il remarque son air inquiet et s’en veut de lui causer des soucis. Il resserre la pression de sa main sur la sienne avec bienveillance. Tente de lui adresser un petit sourire en lui promettant de faire attention dorénavant. « Moi aussi il s'est passé un truc ce jour là... Avec d'autre, on s'est retrouvé dans un sorte de palais flippant et ça a franchement dérapé. Je comprend pas ce qui a pu se passer. L'instant d'avant, j'étais en chemin pour te retrouver et deux secondes plus tard, le paysage à changé. Radicalement. Avec un petit groupe, on a réussi à éviter le pire mais je.. enfin. On a eu moins de bol à la fin et bref. Ouai. C'était flippant. Flippant et franchement pas normale » lui avoue l’asiatique. Les lèvres pincées Clay hoche la tête tout en réfléchissant. Ces événements qui se produisent sont dignes d’un film de science fiction. Si il ne l’avait pas vécu lui aussi, Clay aurait du mal à y croire. L’île devient trop dangereuse et il ne s’y sent pas en sécurité. Un nouveau soupire s’échappe de ses lèvres et il se passe la main dans les cheveux alors que Jin porte sa main à ses lèvres pour l’embrasser et colle son front au sien. (je viens d’imaginer cette scène dans ma tête je blblbl comme une folle) « J’ai été projeté dans un labyrinthe… Tu le crois toi ? Et le pire c’était que j’étais poursuivit… On était mon groupe et moi, poursuivit par des clones qui voulaient nous buter. Franchement si je n’avais pas été avec mon ami Keith… Je ne sais pas dans quel état j’en serais ressorti. Je ne me sens pas en sécurité ici mais c’est chez moi alors je ne compte pas partir… » il dépose un léger baiser sur le bout du nez de Jin en souriant. « C’est marrant hein ? Je suis étudiant en cinématographie et alors que je devrais trouver tout ceci génial et peut-être inspirant; c’est tout le contraire que je ressens… Je suis complètement paniquer à l’idée de perdre ceux qui sont ma famille à présent et surtout à l’idée de te perdre toi…Je suis perdu Jin… J’ai besoin de toi. » il lui adresse un léger sourire, vaguement triste. Il a peur de tous les perdre… Clary, Apo, Luna, les personnes du Freak Show, Poppy, Keith… Mais ce n’est rien comparé à la peur d’être séparé de Jin.


Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you : I need you [Pv Clay et Jin] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Maitrise :
I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr113 / 53 / 5I need you [Pv Clay et Jin] Fonddr11
Messages : 1228
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Lun 8 Oct - 13:08


Clay



ft. Jin



I need you
C'était bizarre n'empêche. Je veux dire... Ce ressenti. Ce désir presque puissant, oppressant de vouloir serrer quelqu'un dans ses bras. De vouloir l'embrasser, le toucher alors que clairement, ce n'était pas dans mes habitudes quoi. En règle générale, j'étais plutôt du genre à fuir les contacts, à ne pas exposer mes sentiments et bref. Tout allait si vite et en même temps. Ça me paraissait normal quoi. Je ne savais pas trop comment l'expliquer. C'était... Ouai, bizarre mais j'étais soulagé. Soulagé cette fois de ne pas faire semblant. D'être libre de mes gestes, de mes sentiments et ouai. Pour une fois, je ne me sentais pas crispé. Je ne voulais pas fuir. Je voulais juste être là, dans ses bras, à l'embrasser, à lui montrer à quel point je tenais à lui et bref. Non, je ne me sentais pas stressé. Je n'avais pas honte. Je n'étais pas terrorisé. Enfin, oui et non. Mais c'était pour d'autres raisons. Pas les mêmes que d'habitudes quoi. Enfin, je me comprenais. Dans le genre gros bazar dans mon cerveau, j'étais bon là encore. Enfin, ce n'était pas nouveau cela dit. J'avais toujours eu du mal à mettre de l'ordre dans mes pensées et bref. Il fallait que je respire un bon coup pour aller mieux.

Alors qu'on s'était assis sur ce banc, voilà que la conversation dévia bien vite sur ce qui s'était passé. Sur ce phénomène étrange qui nous avait touché lui et moi. Qui avait tout chamboulé et je me prenais maintenant à embrasser sa main. A la serrer dans la mienne et à poser mon front contre le sien car oui. J'avais eu peur. Peur de le perdre. Peur qu'il m'en veuille de ne pas l'avoir rejoint ce jour là. Peur qu'il soit blessé. Qu'il lui soit arrivé quelque chose. Peur de plein de truc en fait et je m'en foutais royalement du regard des autres. Je ne pensais qu'à lui. Qu'au contact de sa peau contre la mienne. Qu'à sa présence rassurante à mes côtés. Bon. Afin de ne pas l'inquiéter, je prenais grand soin de ne pas lui avouer mon séjour à l'hôpital. Cela ne servirait à rien de toute façon sinon à lui causer plus de soucis. Je restais sur l'essentiel. Mes doigts vinrent caresser doucement sa joue et je lui demandais à mon tour de me raconter. De me confier ce qu'il avait vécu lui aussi même si bordel. J'avais un peu peur d'entendre ce qu'il avait subi de son côté. Car bon. Ce n'était pas comme si c'était normal quoi. Tout ça. Tout ces phénomènes étranges qui nous entourait, nous tombait dessus sans qu'on s'y attende. Il y avait vraiment de quoi angoisser non? Bref. Par toute cette pression, cette tension, voilà que je commençais à trembler et je dû fermer les yeux, le temps d'une seconde, pour me rattacher à l'instant présent. A Clay qui me permettait de ne pas trop me laisser déborder.

C'est alors qu'il me raconta son histoire et bordel. C'était tout aussi incompréhensible que ce grand palais sortit de nul part. Il me parla du labyrinthe, de ces clones qui l'avaient poursuivi avec son groupe. Les yeux écarquillés, l'air pensif, je l'écoutais et franchement, ça faisait froid dans le dos. J'en avais des frissons. J'en venais même à remercier l'ami de Clay pour l'avoir protéger là-bas et bref, je sentais mon coeur s'accélérer toujours plus dans ma poitrine serrée. Je me prenais à me pincer les lèvres. Je fronçais les sourcils aussi et sans briser le contact de mon front contre le sien, je hochais doucement la tête, passant ma main derrière sa nuque comme pour m'assurer qu'il n'avait aucune blessure visible. Que tout allait bien pour lui.
- Je pense qu'on es en sécurité nul part... Punaise, tout ça est tellement...Bizarre bordel. Tu n'as pas été blessé au moins? Comment vous avez réussi à vous en sortir?

C'était horrible à dire mais ouai, après ce qu'on avait vécu, difficile de croire qu'on était en sécurité ailleurs qu'ici. Mais en même temps. Es-ce que j'étais prêt à partir de Genosha? A retourner en Corée? Non. J'avais bâti trop de chose ici. J'avais des personnes qui étaient importante pour moi. Gavin, Kurt, Val, Anna, Raven, ma famille, mes amis et Clay... Clay que je venais à peine de retrouver. Clay qui, en l'espace de quelques semaines, était devenu si important dans ma vie. Au point que je ne me voyais pas vivre sans. Es-ce que je l'aimais déjà? D'un amour profond et sincère. Oui. Enfin, je ne savais pas trop comment expliquer mes sentiments. C'était la première fois que je ressentais ce genre de chose et alors que j'aurais pu tout aussi bien nier mes sentiments. M'éloigner de lui pour le protéger de mes propres conneries comme je l'avais fais avec Joshua. Là, j'en étais bien incapable. Je voulais juste rester à ses côtés. Le protéger et l'aimer comme je ne l'avais jamais fais auparavant. Alors je marquais un silence, je réfléchissais à tout ce qu'il venait de me confier. Sans un mot, j'entourais mes bras autour de lui et je le serrais contre moi, fixant un point à l'horizon en grimaçant légèrement parce que quand même, mon flanc me lançait encore désagréablement.
- On va s'en sortir. Je te promets que je resterai toujours à tes côtés, murmurais-je d'une voix rauque, basse tandis que j'embrassais sa nuque en le serrant toujours plus dans mes bras. Moi aussi j'ai besoin de toi... On va s'en sortir ok? On se protégera l'un l'autre quoi qu'il puisse encore nous arriver.

Et franchement, je pensais ce que je disais. Je me prenais à me l'avouer moi-même. Alors qu'un nouveau silence s'installait entre nous, je me reculais légèrement. Grimaçant de plus belle parce que bordel, mon corps me rappelait là, tout de suite, que j'étais encore fragilisé et que je ne devais pas trop faire de gestes brusques, j'ancrais malgré tout mes iris aux siens. Je touchais sa joue du bout des doigts et je rapprochais à nouveau mon visage, l'embrassant une nouvelle fois comme pour sceller nos lèvres dans une promesse silencieuse.
(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
I need you [Pv Clay et Jin]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: