RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mais qui a besoin de protection ? [PV Isa]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mer 18 Avr - 20:07

Mais qui a besoin de protection ?
L'instinct d'un soldat

Oublier un peu le quotidien, oublier les souvenirs douloureux, oublier la guerre ... Il est impossible d'oublier la guerre, tout ces gens que j'ai vue, des blessés, des morts, des innocents qui n'avaient rien demandé et qui finissaient par se retrouver dans ce merdier. Pour être un soldat il fallait avoir une carapace bien solide, parfois le soir nous rentrions à la base avec des soldats en moins ... Vue que nous vivions tous ensemble, c'était devenu ma famille et perdre un soldat, c'était comme perdre un membre de ma famille. Parfois je voyais l'un de mes frères repartir d'urgence, plus tard j'apprenais que celui-ci avait été amputé, évidemment je me disais que ça aurait pus être pire, il aurait pus mourir, mais être amputer, est-ce que moi je pourrais le supporter ? Ne plus pouvoir servir son pays ... Se sentir inutile ... Heureusement que j'avais été repéré par la SHIELD juste avant mon accident. J'avais peut-être passé un an dans le coma, j'ai peut-être eu de la rééducation à faire, le SHIELD m'avait rapatrié et m'avait proposé une place, j'avais de suite accepté, il était hors de question que je ne reste sans rien faire. Pour ce qui était des souvenirs, du passé, bien je devais apprendre à vivre avec, alors oui il m'arrivait d'aller boire ... Parfois un peu trop ... Mais disons que je tenais bien l'alcool. Ce soir j'étais sorti pour couper la routine, depuis que je suis sur Génosha, je n'ai pas encore eu beaucoup l'occasion de rencontrer du monde. Bien sur j'avais des collègues au travail, mais au SHIELD tout le monde est toujours pressé, en général nous n'avions jamais le temps de parler, c'était à moi de faire des efforts en dehors du boulot. Je devais sortir de mon appartement et apprendre à nouveau à être sociable, pour le moment ça c'était arrêté à des périodes ou j'allais boire dans un bar. Avec la tête que je devais tirer, je devais attirer peu de monde, disons que j'étais tellement plongé dans mes souvenirs, que je devais ressembler à un déprimé. Enfin finalement je relevais la tête pour regarder autour de moi, il y avait des visages connus, tout comme des nouveaux visages. Je devais sortir de mes pensées et rester au moment présent, alors je me concentrais davantage sur les clients. Il y avait des jeunes gens qui s'amusaient, une femme seule qui semblait assez confiante. Alors que j'étais en train de terminer mon verre, je pouvais voir un homme fixé la femme d'un air bien trop ... Etrange ... De suite mon côté agent repris la dessus, voilà qu'à présent je surveillais la scène, j'étais peut-être un peu trop paranoïaque.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 23 Avr - 16:47
wanna more spectacle ?
clint & isaline

 
« What I want out of life is simple : I want happiness – the kind that keeps your soul warm even when the world around you is cold. »
Six putain de mois que Nicholas avait disparu, et rien pour la mettre sur la piste. Tout ce qu'elle avait pu tiré de ses recherches, c'était que la Garde Rouge n'était pas inconnue à ce qui s'était passé. C'était bien sa veine... La Garde Rouge, comment faire pire ? Contrairement à ce que beaucoup croyaient, ce n'était pas le SHIELD la bête noire d'Hydra. Ceux-là, ils étaient déjà noyautés depuis le début alors... Non, leur véritable ennemie, c'était la Garde Rouge, seule organisation aussi dingue qu'ils l'étaient eux-mêmes. Autant dire que pour savoir si c'était vraiment eux qui avait fait la main basse sur Nicholas, le retrouver s'annonçait comme une mission périlleuse. Mais à vrai dire, c'était cohérent. Qui d'autre pourrait avoir suffisamment d'influence pour faire disparaitre un prisonnier aussi facilement sans fournir la moindre explication ? Aaron lui-même ne savait rien, lui qui était pourtant l'autre partie de l'âme de celui qu'elle aimait. Il y a trois mois, Isaline avait même tenté de s'introduire chez la Garde, mais n'avait pu y ressortir vivante que grâce à son pouvoir qui s'était déclenché sous la peur de se faire écraser par cette armée de dingues qui la pourchassaient. Le pire dans cette histoire, c'est qu'elle n'avait rien pu trouver sur Nicholas. Le doute l'avait alors envahi : et s'il n'était pas là ? Si ça se trouve, elle se plantait depuis le début. C'était une histoire à se taper contre les murs. La voleuse n'y comprenait rien, et son père avait utilisé cette faille pour l'obliger à renoncer. Inutile de risquer sa vie pour rien, et Nicholas devait déjà être mort. Bien sûr, elle n'en croyait pas un mot, et Aaron encore moins. Il l'aurait senti sinon. Mais alors, où pouvait-il être ? Les semaines passant, la blondinette était devenue particulièrement de mauvaise compagnie, ses humeurs se faisant ressentir. Elle avait besoin de se changer les idées, ce qu'elle faisait trop souvent depuis toujours. Mais c'était mieux que de se momifier au fond de son lit, non ?

Décidant de ne pas laisser ses émotions transparaitre sur son visage et dans son attitude pour ne pas attirer les tarés, Isaline prit sur elle et afficha cet air détaché qui frôlait l'arrogance. Elle entra dans le bar, s'installa à une table et commanda une boisson. Elle avait beau faire encore et encore des recoupements, Isaline n'était pas flic et, sans autre indice, elle ne savait plus où chercher. Au fil du temps et de l'alcool qu'elle consommait, la voleuse se sentit étrangement plus confiante. De quoi ? Elle ne le savait pas. Mais en tout cas, la blondinette se sentait regonflé à bloc. Isaline finit même par sentir un regard pesant dans son dos. Fronçant les sourcils, elle jeta un œil à l'importun qui osait le reluquer sans son aval. Cependant, le regard de l'homme tendait plus vers la dangerosité que vers autre chose. Magnifique ! Après tous ses déboires personnels, voilà qu'elle tombait sur le tueur en série du coin. Eh ben pas de chance pour lui, car elle non plus n'était exactement saine d'esprit, et elle était encore d'humeur à se montrer conciliante. Quant à fuir, même après quinze tonneaux de tequila, l'idée ne lui frôlerait pas l'esprit. Si elle avait hérité de la beauté de sa mère, Isaline possédait aussi et surtout le côté psychopathe et tête de mule de son père et de son oncle. Et lorsque deux deux psychopathes se rencontrent, c'est bien connu que c'est la plus belle qui gagnait. Mais si, faites un effort de mémoire ! Enfin, qu'importe, elle n'allait pas subir longtemps ce regard pervers et dégoûtant sur son corps. Terminant son verre cul sec, Isaline se leva, tangua un instant, puis se dirigea vers la table de l'homme en question. Elle lui fit signe de se taire, et utilisant l'effet de surprise à son avantage, prit le temps de bien se remettre droite. Il fallait sérieusement qu'elle arrête de se mettre autant en danger. Malheureusement, la jolie blonde avait du mal de réagir mieux que ça à la disparation de Nicholas. De toute façon, là n'était pas la question. Une fois qu'elle eut retrouvé suffisamment de force, Isaline attrapa le verre du type dangereux, qui la regardait en se demandait bien ce qu'elle pouvait trafiquer. La voleuse lut cependant dans ses yeux qu'il la prenait pour une inconsciente. Il devait aussi penser qu'elle était une fille facile qui venait chercher des verres gratuits qu'elle paierait plus tard en nature. Il allait vite déchanter ! Sans se démonter, Isaline finit cul sec le verre du psychopathe, avant de lui briser avec une rare violence sur la tête, si bien que les débris de verre volèrent dans la pièce. Du moins, ceux qui ne restèrent pas incrustés dans le crâne de l'homme. Aussi costaud soit-il, l'inconnu tomba raide sur la table, tandis que tout le monde se retournait vers eux. Isaline haussa les épaules, comme si ce qu'elle venait de faire était absolument normale. Puis elle lança un « Tournée générale ! » qui fit monter un éclair de satisfaction dans la salle, et chacun reprit ses activités. La belle blonde en profita pour voler le portefeuille de sa victime. Elle n'allait quand même pas payer avec son propre argent ! Fallait pas déconner ! Et puis elle était curieuse de savoir si ce type louche avait un nom. Mais alors qu'elle fouillait entre les divers papiers et les billets, elle sentit un autre regard sur elle. Encore ? Qu'est-ce qu'ils avaient tous ce soir ? Mais levant ses iris, elle tomba cette fois-ci sur un mec qui n'avait rien à voir avec celui qu'elle venait d'assommer, où tuer, difficile à dire pour le moment et elle ne comptait pas mettre ses doigts sur son cou crasseux pour le savoir. Son nouvelle observateur semblait sur le cul de voir une nana d'apparence si fragile terrasser son adversaire si facilement et efficacement. Eh bien, lui-aussi attira son attention, mais pas pour les mêmes raisons. Ce nouvel inconnu ne se tenait pas comme un malfrat ou un simple type en quête d'une bière. Non, il avait cette posture droite et discipliné propre au soldat. Étrange lieu pour tomber sur un militaire. Et là, une idée dingue la traversa. Et s'il avait accès à des informations qui pourraient la conduire à Nicholas ? C'était stupide bien sûr, mais l'alcool et le désespoir l'aidèrent à s'accrocher à cette idée.

S'approchant de lui, Isaline s'installa sur la chaise qui lui faisait face puis pencha légèrement la tête de côté. « Comme vous l'avez constaté, me fixer du regard n'est pas vraiment considéré comme une bonne idée. A moins que vous ne pensiez pouvoir vous défendre ? Les soldats sont entrainés pour les situations extrêmes et inattendues non ? » Une manière de se renseigner si elle avait vraiment vu juste, bien qu'elle doutait de s'être trompée. Isaline n'était jamais sortie avec un militaire. Elle les trouvait trop toutou à son maître et déplorait le manque d'intelligence qui les caractérisait pour la plupart. Sans compter qu'ils avaient les hormones qui les travaillaient plus que les autres mecs parce que, soi-disant, ils allaient peut-être y rester. Bien sûr, elle en croisait aussi des comme ça chez Hydra, c'était précisément ceux qui ne s'approchaient plus d'elle par peur de se faire émasculer. Cela dit, celui-ci avait l'air différent, ce qui ne fit qu'amplifier sa curiosité.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 13 Mai - 14:09

Mais qui a besoin de protection ?
L'instinct d'un soldat

Avec ce qui venait de se passer, j'aurais largement pus intervenir, après tout j'étais agent du SHIELD, je le pouvais, mais j'en avais pas eu envie. La femme avait visiblement un sacré coup dans le nez, je pouvais la voir tanguer tout en se dirigeant vers un homme, qui visiblement l'a regardé de trop près, en même temps, il était bien loin d'être discret cet abruti. J'arquais un sourcil et à ma plus grande surprise, j'affichais un sourire lorsque la blonde pris le verre de l'homme, terminant celui-ci avant de le lui briser sur la tête, maintenant il ne manqué plus qu'une musique de saloon pour mettre dans l'ambiance. Ce petit bout de femme n'avait pas froid aux yeux, c'était le cas de le dire, elle savait se battre, elle été même dangereuse .... Oui, je suis agent du SHIELD et je devrais réagir, mais non, je n'avais pas envie de bosser, juste de m'amuser et cette femme arrivé à me divertir, un homme assez pervers contre un petit bout de femme qui a du répondant, enfin un répondant plutôt physique. La femme en question pris le portefeuille de l'homme au sol, puis cria "tournée générale", cette fois-ci j'avais l'impression d'être dans un film de pirate, voir un western. Puis chacun repris ses occupations ... De mon côté je levais les yeux au ciel, un mec se retrouve évanouie au sol, avec des bouts de verre d'incruster dans le crâne, personne n'appel les flics, personne ne réagit, oui c'était parfaitement logique, en tout cas, ce n'était pas moi qui allé m'en mêler, j'avais bien assez que mon cas à gérer. En tout cas, pour ce qui était du divertissement, je venais d'en avoir, mais comme on dit "toute les bonnes choses ont une fin". Je me détournais à nouveau vers le bar, replongeant dans mes songes, jusqu'à ce que je ressente une présente. Je n'eu pas besoin de détourner la tête pour voir qui c'était, je compris de suite qui était la personne qui venait de me rejoindre. Le nez toujours plongé dans mon verre, j'écoutais la femme reprendre la parole. Lorsqu'elle dit le mot "soldat", j'eu un frisson, ça me rappelait des mauvais souvenirs ... En tout cas elle avait l'oeil ... Mais dans quoi elle pouvait bien bosser ? Elle était détective ? Flic ? Non une flic n'aurait pas assommer (voir buter) un mec, quoi que lorsque qu'on a un coup dans le nez et une mauvaise période ... On ne sait jamais ce qui peut arriver. Finalement je détournais la tête vers la blonde, un léger sourire.

-Vous avez l'oeil, qu'est ce qui m'a trompé ?


Dis-je en penchant la tête sur le côté. Cette femme était intrigante, après je resté tout de même méfiant, je savais de quoi elle été capable, après le mec qui s'en était pris plein la tronche, n'était surement pas un ancien soldat.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 30 Mai - 21:23
wanna more spectacle ?
clint & isaline

 
« What I want out of life is simple : I want happiness – the kind that keeps your soul warm even when the world around you is cold. »
Alors qu'elle s'était approchée de lui, l'inconnu avait déjà détourné le regard pour le fixer au fond de son verre. Hmm, encore une âme en peine. Mais ce n'était pas ça qui allait la décourager de venir investir le siège en face du sien. Bonne ou mauvaise décision ? Isaline avait tendance à être du genre à prendre les pires, et c'était encore plus le cas avec un coup dans le nez. Sauf qu'une fois encore, même en s'invitant à sa table, l'inconnu ne prit pas la peine de relever la tête vers elle. Ça pourrait être pire, il pourrait lui demander de dégager. Quoique... vu ce qu'elle venait de faire, fracasser la tête d'un type qui la matait de trop près, personne ne lui demanderait ou ne tenterait quoi que ce soit avec elle ce soir. Ce qui était une très bonne chose, car elle risquait de finir affalée sur la table d'ici peu, si elle ne se modérait pas rapidement niveau alcool. Mais comme justement ce n'était pas dans son programme... Par contre, sur sa To Do list, Isaline venait de rajouter : parler au soldat dépressif. Car qui sait ? Peut-être aurait-il des informations intéressantes à lui fournir sur Nicholas. Il fallait juste qu'elle creuse un peu pour voir quelle approche tenter avec lui. Elle n'allait pas lui faire du charme s'il était gay. En revanche, s'il ne l'était pas, ce sera plus facile pour lui piquer son portefeuille une fois dans un coin intime et sa confiance partiellement gagnée. Parce que bon, vu qu'elle tanguait légèrement, le vol à la tire allait être compromis. Et puis quand bien même, parler à cet intrigant inconnu n'allait pas la tuer. Au contraire, ce pourrait être fort intéressant de savoir ce qu'il faisait là.

Une fois à peu près droite et le tournis passé, Isaline chercha à capter son attention en utilisant le mot soldat. Si elle ne se trompait pas, même s'il ne dirait rien, sa gestuelle le ferait pour lui. Par chance, elle eut les deux. L'inconnu leva la tête vers elle et lui répondit. « Vous avez l’œil. Qu'est-ce qui m'a trompé ? » Isaline afficha un sourire. Rien que sa manière de lui répondre de manière si directe en était une preuve. S'en rendait-il compte ? Ou bien lui-aussi était trop torché ou en dépression pour s'en soucier ? « Je suis déjà sortie avec un militaire. Et vous avez tous la même façon de vous tenir, la même attitude. C'est plus facile à remarquer qu'à expliquer. » s'esclaffa-t-elle, l'alcool n'aidant pas à stabiliser son caractère et la faisant donc passer de la rage assassine à la rigolade. « Et du coup, je me posais une question... Pourquoi tu n'as rien fait pour me défendre ? Tu n'es quant même pas du genre à bouger seulement sur ordre, rassure-moi. » lança-t-elle avec une pointe de défi, mais tout en conservant son regard malicieux de charmeuse chiante mais sexy. Pour avoir les bonnes réponses, il fallait avoir les bonnes questions. Et là-dessus, son père l'avait bien enseigné. Or, en minaudant de la sorte, Isaline espérait bien découvrir à quel genre d'homme elle avait affaire pour pouvoir commencer à tisser sa toile autour de lui.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 12 Fév - 14:55

Mais qui a besoin de protection ?
L'instinct d'un soldat

Aux paroles de la femme, j'haussais les épaules, je n'avais jamais fait attention aux postures des autres soldats. Moi-même je ne m'en rendais pas compte, après c'était sans doute quelque chose d'ancré en moi, une habitude que je ne pourrais jamais retirer, en gros quelque chose qui faisait ma personnalité. Quelque part tant mieux, au moins je n'aurais pas le dos courbé, sauf si je continué à traîner dans les bars. Il était tout de même temps que je me reprenne ... Mais non. C'était trop tôt, je n'avais pas la force ni l'envie, je voulais seulement oublier mon passé, même si je savais au fond de moi que se serait impossible. Pour en revenir à cette mystérieuse blonde, j'étais tout de même étonné, qu'elle arrive aussi rapidement à voir que j'étais un soldat, enfin un ancien soldat, à présent j'étais plutôt un agent du SHIELD, mais je n'allais pas le crier sur les toits. Celle-ci s'esclaffa, sans aucun doute, c'était surement du à l'alcool qu'elle avait bu. Préférant rester discret, je ne dis rien ... Après tout je lui avais demandé ce qui m'avait trompé, elle m'avait répondu, seulement celle-ci en avait pas fini avec moi. Super! j'allais passer la soirée avec une femme ivre qui possède un côté psychopathe. Aux prochaines parole de la femme, je regardais celle-ci lasse avant de terminer mon verre.

-Il y a juste un détail que j'ai oublié de préciser ... En faite, j'ai été soldat, à présent je ne le suis plus ...

Une blessure, une seule blessure et tu te retrouve facilement éjecté de l'armée. Heureusement que j'avais déjà été remarqué par le SHIELD, sinon je me demande bien ce que je serais devenu. J'aurais à nouveau mes chances de faire mes preuves, pour le moment j'étais en convalescence. Physiquement et moralement j'en avais bien besoin.

-Et toi ? Tu es le genre profileuse, tu bosse chez les flics ? Détective ? FBI ? Et d'ailleurs, qu'est ce qui peut amener une aussi belle femme à s’enivrer ainsi ? J'ai mes raisons et alors je pense que tu as les tiennes

Elle n'était surement pas agent du SHIELD, sinon je l'aurais déjà croisé, mais elle devait tout de même avoir une place importante, pour comprendre au premier coup d'oeil que j'étais soldat, de plus la blonde était bien ivre, ça ne l'avait pas empêcher de me cerner, je savais que ça demandé de l'entraînement.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Mais qui a besoin de protection ? [PV Isa]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: