RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-19%
Le deal à ne pas rater :
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
129.99 € 159.99 €
Voir le deal

Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 419
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Dim 20 Mai - 11:53
Close your eyes, and you won't see the monster riseLe clic familier du déverrouillage de la serrure fit sourire l'Agent d'Hydra, d'un sourire toutefois très bref. Bien trop bref, quand on connaissait son identité, et son aptitude à railler tout ce qu'il était possible de cramer par des blagues bien placées. L'heure n'était pas à la joie, du moins pas pour l'asiatique qui franchissait l'entrée d'un pas souple et léger. Un coup d'épaule lui suffit à refermer l'ouverture, bien qu'elle ne serait plus scellée. Mais elle s'en fichait un peu, la  Ren. Dans tous les cas, plus rien ne serait pareil après cette journée. Après ce moment où Darkhölme se pointerait chez elle, pour constater que quelqu'un avait pénétré en ces lieux si chers à la demoiselle. Nikki espérait bien, alors, qu'Anna ressentirait cette peur, d'une manière si intense, si déchirante. Aussi tranchante que la trahison effilée qui avait fait saigner le coeur étonnamment chaud de l'asiatique. Qu'il était douloureux, mais pourtant si aisé pour la jeune femme, de revivre ce moment où la vérité avait éclaté. Cet instant, où la pochette du dossier avait comme brulé ses doigts tremblants. La vue des photos qui exposaient celle qu'elle considérait comme son amie en plein contact avec des Agents du SHIELD reconnus avait, pendant quelques secondes seulement, stoppé le coeur de Nikki de battre. Elle avait papillonné des yeux, massé ses tempes tandis que le dossier s'écrasait à même le sol. Sa chevelure d'ébène avait été secouée, de gauche à droite, de droite à gauche, réfutant des preuves pourtant irréfutables. « Non... » Mais la Hennessy, sa collègue avec qui elle avait fait si souvent équipe, avait eu tôt fait de la remettre à sa place. Elle se souvenait, alors, l'agent d'Hydra, avoir sommé à Teddy de la laisser seule. Le temps d'assimiler. D'accepter l'horrible vérité. Anna, sa plus proche amie d'Hydra, l'avait trompé.

Et en ce jour, en cette heure précise, la colère déchirait le visage habituellement si lisse de la Ren. Sa main venant ouvrir un tiroir avec force et violence, à tel point qu'il atterrit sur le sol dans un fracas épouvantable. L'asiatique lança un regard dédaigneux à la chose, à ce bois et ces vêtements qui s'étalaient sans grâce sur le sol dur de l'appartement de l'agent Darkhölme. L'agent du SHIELD Darkhölme, devrait-elle dire. Se laissant porter par cette émotion si saillante, si cruelle et sombre, Nikki se rendit dans la cuisine de l'endroit. Cherchant des réponses qu'elle n'obtiendrait pas. Du moins, certainement pas dans ce lieu à l'apparence calme et rangée, qui ne faisait qu'agrémenter plus encore la colère de l'espionne. Ses longs doigts fins se serrèrent, abruptement, avant que sa paume ne s'ouvre pour saisir le premier verre venu. Le sang de la jeune femme ne faisait qu'un tour, il était chaud, il était bouillant, et elle agissait, sans détour. La vaiselle finissant par terre, en mille morceaux. Des cris furieux accompagnant la scène, comme si la Ren ne représentait rien de plus qu'une amante trompée et abusée. Et c'était presque ce qu'il s'était passé, alors que ses gestes destructeurs étaient répétés.

De longues minutes, peut-être bien une bonne heure, découlèrent de cet instant crève-coeur. La Ren n'avait rien réparé à la suite de son fracas exagéré. Tel un mauvais film mafieux, elle s'était contenté d'attendre dans un coin, prenant place sur un fauteuil d'Anna-Marie, repoussé contre un mur pour couvrir sa présence irrémédiable dans cet endroit. Les minutes écoulées n'avaient eu, pour conséquence, qu'une accroissance accélérée de sa fureur, de sa douleur. La pilule était bien trop difficile à avaler pour l'agent d'Hyra, qui avait bien eu tort de se confier à celle appelée Anna. Pour ce qu'elle en savait, son nom même était un mensonge, un de plus, blasphème que la Darkhölme avait osé lui balancer à la gueule, sans même avoir à y réfléchir par deux fois. Tout ce temps durant, toutes ces fois où elle l'avait regardé droit dans les yeux, échangé des sourires avec elle, blagué avec l'asiatique : tout n'avait été qu'une immonde pièce montée, où la confiance n'avait jamais été partagée. Il était seulement question d'une affreuse manipulation.  Et l'aînée des Ren était tombée, les deux pieds dedans. Jusqu'au cou, elle s'était laissée porter par la traîtresse, par celle qu'elle pensait si innocemment être son amie. Pis encore, sa meilleure amie.

Un bruit d'une porte qui s'ouvrait, presque au ralenti, tira la Ren de ses pensées si scarifiées. Ne bougeant pas d'un pouce, alors qu'elle pouvait presque entendre Anna tirer son arme de service - était-ce celle du SHIELD ou celle d'Hydra, allez savoir - Nikki savourait son petit effet. Ce massacre matériel n'était que la scène d'ouverture, que le prologue d'une dramaturgie en devenir. Le silence pesant se fissurait à mesure que les pas d'Anna la rapprochait dangereusement de sa propre silhouette. Pourtant, l'asiatique n'était toujours pas décidée à s'annoncer. Préférant se réjouir de la découverte imposée à son ex-amie qui avait, sous les yeux, une casse irréparable. Version imagée du coeur de Nikki qui s'était durci avant de s'effriter à la suite de la révélation non-désirée sur la gentille Anna. Gentille, mon cul oui. Jugeant que la fausse-tranquillité avait duré assez longtemps, l'espionne se leva de ce fauteuil qu'elle avait si ostensiblement décalé. Longeant le mur qui avait recouvert son propre siège, un déclic l'annonça, avant que sa voix, glaciale, ne sonne par derrière les oreilles de l'agent Darkhölme. « Tu ne m'en voudras pas, j'ai refais un peu ta déco. » fit-elle, pince-sans-rire. Anna aurait pu se retourner. Elle avait certainement tenté de le faire du moins. Mais l'arme brandie en avant, ce fut le canon qui rencontra sa tempe, dans un mouvement vif et sec. Dans un étirement dur et amer, reflet du sourire tremblant, et même navré, de la Ren, Anna s'effondra à ses pieds, laissant à l'agent d'Hydra tout le loisir de s'occuper de son cas, de profiter de cette inconscience brutale que la traîtresse allait, bien trop rapidement, regretter.
©️ 2981 12289 0

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr112 / 52 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr113 / 53 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Lun 21 Mai - 21:37


Close your eyes and you won't see the monster rise
CITATION LONGUE (+PETIT) ICI.
Cela devait être un jour banal, dans la vie peut banal d’Anna-Marie Darkhölme. Elle devait juste passer un peu de temps aux seins d’hydra, travailler sur quelques projets rectifié d’autre plan. Et bien qu’on aurait pu penser qu’elle aurait saboté des projets, le but n’avait jamais été cela. Elle avait tout fait pour qu’on puisse lui faire confiance, alors elle s’était assuré de faire le meilleur travail possible. Elle avait concrétisé certains projets, tout en renseignant le shield sur les activités du groupe. Elle avait sacrifié sa vie et ses proches avec regret, beaucoup de regrets, mais elle avait tenue bon durant deux ans. Deux longues années qu’elle avait passées dans la solitude, même si elle avait su se trouver des amies dans cet endroit. Cela peut paraître étrange, comment un agent du shield pourrait s’entendre avec des agents d’hydra, pourtant, c’était des gens comme vous et moins, avec des émotions, des qualité comme des défauts et certain c’était juste égarer dans leur parcourt. Ils ont juste été emporté par le tourbillon qu’était l’organisation et s’était enfoncé dans l’antre de l hydre petit à petit. Alors, elle n’avait jamais donné d’information sur ceux qu’elle avait considérer comme des amies, même en connaissant leur activité

Mais, cette vie, elle en avait assez, elle avait envie de pouvoir vivre en plein jour, pouvoir prendre son temps pour vivre sa vie en compagnie de Zhoey ou pouvoir voir son frère sans devoir lui donner des coups pour donner le change. Elle aspirait à cette vie paisible qui n’était plus faux semblant. D’ailleurs, elle en avait parlé à son agent de liaison, lui avait dis qu’elle en avait assez. Il avait tenté de la raisonner, lui faire comprendre qu’il ne fallait pas abandonner maintenant. Mais la décision de l’espionne était prise et elle n’en changerait pas. Il avait donc céder face à la ténacité de la jeune femme, avait compris qu’elle n’en pouvait plus et que pour le bien de l’agent du shield il fallait qu’elle soit retirée de la mission.
.
C’est donc avec l’espoir que bientôt tout ceci cesse enfin. Elle pourrait arrêter de changer d’appartement, comme elle change de chemise, elle pourrait enfin se construire une vie sans se soucier de regarder par-dessus son épaule. D’ailleurs, elle avait promis à Zhoey de la rejoindre pour cette nuit, mais avant tout, elle devait passer par son appartement. C’est donc son casque sous le bras, son autre main cherchant ses clés en faisant du bruit, qu’elle s’approchait de sa porte d’entrée. Elle les trouva, mis sa clé dans la serrure la tourne pour l’ouvrir. Mais à sa grande surprise, celle-ci était déjà ouverte. Peut-être avait, elle oublié de fermer la porte, mais la jeune femme n’oubliait jamais de fermer cette porte. Cela aurait été bien trop dangereux, comme laisser des indices comme quoi elle faisait toujours partie du shield. C’était pour cela qu’elle n’avait que le strict minimum dans cet appartement.

Alors, c’est pour toutes ses raisons, qu’elle posait son casque de moto sur le sol, sortis son arme de son étui, poussant la porte, qui était jusque-là entre ouverte, du pieds arme pointée devant elle. Son cœur s’accélérait, sentant comme une atmosphère pensante qui avait envahi les lieux. Sa respiration se faisait plus profonde, comme pour exorciser une peur qui la prenait au ventre. Elle pouvait le sentir, une chose oppressante avait pris possession de son appartement, déchaînant une tornade. Mais elle n’est pas de ceux qui fuit, alors, elle continue à avancer prudemment, avalant sa salive. Repoussant cette peur et cette angoisse qu’elle ressent et qui fait pulser son sang dans chaque veine et son cœur battre tellement fort qu’elle pouvait l’entendre au niveau de ses tempes.

Puis soudain, cette voix familière, une de ses personnes qu’elle n’avait jamais dénoncer au shield. Elle voulut se retourner, mais un froid vient se placer sur sa tempe. Son rythme cardiaque s’accélérant d’un seul coup. C’était donc ainsi que tout ce finissait, juste au moment où elle avait voulu être pour une fois égoïste… Tout se finissait donc ainsi… chez elle… juste quand une vie paisible. « Ni… » Elle n’a pas le temps de finir ce nom que les ténèbres l’envahis et que son corps rencontre le sol. Son esprit voguant sur un fleuve de cauchemar.

Ce ne fut que des heures plus tard, qu’elle sortis de ses songe, papillonnant des yeux, laissant échapper un ou deux gémissements de douleur. D’ailleurs, elle sentit un douleur lancinant derrière son crâne, alors qu’elle commençait à reprendre consciente. Elle sentait ses bras retenus par une sensation de froid tirer vers le haut et supportant tout son poids. Ses yeux, s’ouvrant doucement sur cet endroit qu’elle ne savait pas encore décrire. Mais petit à petit, ce qui n’était des forme floue commençait à devenir de plus en plus nette, lui montrant un endroit sombre, austère et froid. Il ne faisait aucun doute, la situation dans laquelle elle était n’était nullement envieuse. Elle levait la tête pour comprendre pourquoi autour de ses poignets, elle avait cette sensation de froid métallique et vit ses mains attacher à des chaînes. Elle tentait de s’en libérer, tordait ses poignets laissant quelques grimaces se former sur son visage. Elle se débattait comme un démon, ne voulant qu’une chose sortir d’ici. Car Anna, le savait, si elle ne tentait rien… Plus jamais elle ne verrai la lumière du jours, plus jamais elle ne pourrait revoir ceux qu’elle aime et il n’était nullement question que sa vie s’arrête dans cet endroit.

Elle entendit, une voix, la même que celle qu’elle avait entendu dans son appartement, celle qu’elle avait reconnue et qui lui avait retourner le cœur. C'est avec les yeux ecarquiller, essayant de cacher sa crainte, qu’elle affrontait l’agent d’hydra qui avait été une de ses plus proche amies. « Nikki… qu’est-ce que tu fais. » Anna le savait très bien…Elle ne pourrait plus prétendre que comme la Ren, elle croit dans l’idéologie d’Hydra. Elle pouvait le voir dans le regard de l’asiatique, tant de colère, de haine et de douleurs. « Nikki… Relâche moi. » Cela était inutile au fond d’elle, elle s’avait que son amie ne la relâcherait pas et savait ce dont elle était capable si celle-ci se laissait entraîner par ses ténèbres. À cet instant précis, Anna n’avait plus aucun espoir.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 419
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Mer 23 Mai - 20:58
Close your eyes, and you won't see the monster riseTransporter un corps inanimé n'avait pas été chose aisée. Encore moins alors qu'il fallait traverser tout un bâtiment, un air innocent collé au visage, mime d'une fausse bienveillance. Heureusement pour elle, l'Agent d'Hydra n'avait croisé personne sur son passage, et ce fut très bien comme ça. Après tout, personne n'avait la moindre idée de comment elle aurait pu réagir si elle avait été prise sur le fait, elle la première. La colère suintant au travers de toutes les pores de sa peau, la haine redoublant ses forces à chaque mouvement attenté, il aurait été bien facile pour la Ren de craquer. Des témoins gênants, après tout, personne n'en voulait. Hydra aurait souhaité qu'elle s'en débarrasse, peu importait les manières. Mais au bout du compte, Nikki n'en avait que faire, de ces probables dommages collatéraux. Seule lui importait la discussion en devenir, celle-là même qui allait confronter, enfin, l'agent du SHIELD et l'agent d'Hydra. Conversation qui devait, du moins elle l'espérait, lui amener une vérité. Mieux encore, toute la vérité.

Ainsi, le coup avait été mûrement préparé. Et même, monté avec une extrême précision, proche, carrément, de la perfection. Une fois sortie de sa résidence, l'amener à l'une des nombreuses caches d'Hydra, planquées dans tout Genosha, avait été un jeu d'enfant. L'attacher, par contre, avait été un peu moins plaisant. Non pas parce qu'elle se sentait désolée pour Anna, après tout, la traîtresse l'avait bien cherché. Mais parce que pour la première fois, Nikki opérait seule, et surtout dangereusement. Elle n'avait pas forcément une idée réglée de ce qui allait résulter de ce face-à-face imposé. Il fallait dire, certes, on l'avait sommé d'arracher des informations à la taupe, mais c'était de son propre chef qu'elle s'était ainsi ramenée chez elle pour la séquestrer. Il n'y avait, en effet, pas d'autres mots qui justifiaient ses gestes. Certainement, un terme futur interviendrait peu après pour décrire la suite des événements. Quand bien même l'asiatique ne songeait pas encore à employer la torture, l'agent du SHIELD était dans une bien piteuse posture. Ainsi entravée par des chaînes, tel un animal encagé, tout était fait pour qu'elle soit découverte à la Ren. Pour qu'elle soit ainsi offerte en sacrifice, que l'asiatique en ait conscience ou non.

Et maintenant, voici qu'elle attendait, presque patiemment. Presque oui, car elle n'avait qu'une envie. Que la Darkhölme se confesse, que ses péchés transparaissent. Ses phalanges la démangeait, un peu trop violemment, et elle devait se faire fureur pour ne pas la réveiller à coup de poings bien placés. L'éveil de sa prisonnière se faisait toutefois bien trop désirer, et un long moment, Nikki songea à lui balancer un seau d'eau fraîche pour mettre un terme à cette malheureuse tergiversation. Mais elle n'en eut finalement pas besoin, alors que des bruits de chaînes secouées confirmèrent que la belle avait quitté son bois dormant. Tarie dans l'ombre, la planque crasseuse et insalubre d'Hydra la couvrant bien plus que nécessaire par sa noirceur sans nulle doute intemporelle, l'asiatique demeura ainsi quelques minutes. La tête penchée, les sourcils froncés, à observer celle qui était, jusqu'à quelques heures à peine, l'une de ses plus proches amies. Anna se débattait, comme une folle, comme prise d'une envie meurtrière, cherchant à se dégager de ses entraves si froidement formentées. Un instant, Nikki détourna le regard. Ses yeux animés d'une lueur enflamée tombèrent sur une sacoche en cuir, qui reposait à même le sol, juste à ses pieds. Ce n'était pas la sienne, non. Elle appartenait à un de ces experts, un de ces bourreaux d'Hydra qui se chargeait des interrogatoires musclés. Mais quelque part, Nikki ne serait pas mieux qu'une doctoresse allumée, du moins pour ce soir. Parce que ses ténèbres avaient été appelés. A la minute même où Hennessy lui avait révélé l'horrible réalité.

Mettant un terme à son appréciation du moment, Nikki s'avança, quittant l'ombre bienséante alors que sa langue claquait, malveillante : « Tu perds ton temps, tu sais. » L'asiatique désigna ses chaînes d'un mouvement de tête. Ses prunelles se posèrent sur le regard à la fois terrifié et frustré de l'agent du SHIELD. Cette dernière osa s'adresser à elle, un étonnement presque amusant décelé dans ses paroles. « Ce que je fais ? C'est plutôt moi qui devrais te poser cette question, tu ne crois pas ? » Mais la traîtesse ne semblait pas véritablement la prendre au sérieux. Une demande, presque apparentée à un ordre, fit suite à sa remarque, déclenchant un soudain accès de rage chez la Ren. Sa paume vola, presque malgré elle, et claqua la joue de Darkhölme dans un bruit sec. Abasourdie par Anna-Marie, Nikki se sentait perdre pied. Lentement, mais sûrement. « Tu n'es pas en position de formuler la moindre demande, traîtresse. » siffla, vénéneuse, l'agent d'Hydra. Ses ongles s'enfonçant dans sa paume, Nikki laissa ses bras se tendre le long de son corps, alors qu'elle osait enfin poser les questions qui lui brûlaient la langue. « Alors dis-moi, Darkhölme. Tu t'es bien amusée à nous espionner ? » Elle s'avança de quelques pas, son visage se retrouvant à quelques millimètres de celui de sa prisonnière. Un rictus, narquois, fielleux, déforma ses traits alors qu'elle poursuivait, moqueuse. « Oh, non. Ne me dis pas que tu y croyais vraiment ? Tu pensais qu'Hydra ne finirait jamais par découvrir la vérité sur toi ? T'es bien conne, ma vieille. » Sa main gauche se releva, et de ses doigts, elle saisit le menton d'Anna. « Tu t'es bien foutue de moi, Anna. T'as bien joué ton jeu, tu m'as bien manipulé. Mais c'est fini tout ça maintenant. C'est à mon tour de m'amuser. » Et la partie ne faisait que commencer.

©️ 2981 12289 0

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr112 / 52 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr113 / 53 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Dim 24 Juin - 11:51


Close your eyes and you won't see the monster rise
CITATION LONGUE (+PETIT) ICI.
Elle était là, la conclusion de cette mission. Elle s’était introduite chez toi, t’avais assommé et emmené à la fin de cette histoire. Elle t’avait fait miroiter une vie sans culpabilité, t’avais donné envie d’avoir plus qu’une vie de renégat, d’en finir avec tes regrets. Elle avait mis sur ton chemin Zhoey, pour qui tes pensées vont. Mais peut-être, était-ce là tout la subtilité, le moyen pour te faire baisser tes vigilances. Ainsi, cette conclusion, t’avait donné l’espoir d’une fin heureuse, ou tu aurais pu t’en sortir saine et sauf. Mais, cet espoir, elle venait de l’arracher avec force. Tu sais que tu ne ressortiras pas de cet endroit. Même si ton regard se promène sur tous les recoins de la pièce, pour trouver une faille, ou que tu essayes de te défaire de ses chaînes qui entourent tes poignets.

Nikki avait dû t’emmener dans un endroit qu’hydra gardait secret, un lieu où elle pouvait être sur qu’on ne puisse pas te retrouver. Du moins, pas aussi facilement. Il n’y avait donc aucune raison d’avoir l’illusion qu’une personne allait arriver pour te sauver de la fureur de cette amie. Car, c’était ce qu’elle était, une amie qui avec qui tu avais bu plus que vous n’auriez dû, une personne à qui tu t'étais confié sur bien des choses. Par sur cette mission, car tu savais l’affection que l’Asiatique avait pour l’organisation. Mais sans le savoir, le faite de la connaître et de t’être lié avec elle, t’avais aidé à t’intégrer dans l’organisation, elle et Elsa. Alors, tu peux comprendre la colère de Nikki, la haine qui transcendait son regard, donnant cette impression n’était plus que noir de jais. Tu avales légèrement ta salive quand elle te traite de traîtresse, tu la regardes, avec une douleur qui te transperce le cœur. Car tu sais ce qu’elle va faire. Tu sais qu’il n’est nullement question de la raisonner, et que cela ne ferait sans doute qu’aggraver la situation. Mais, cela est humain, car à cet instant, il y a peu de la peur que tu ressens qui prends le dessus. « Nikki, ne fait pas ça. Enferme-moi, livre-moi aux têtes d’hydra. Mais ne fait pas ça.» Tu ne l’implores pas, non cela n’est pas digne de toi et tu connaissais les risques. Tu ne veux, simplement pas que ce soit elle. Tu avais toujours su qu’il y avait de grande chance pour que tout ceci se termine de cette manière. Mais tu ne te serais pas douté que ton bourreau serait cette amie à laquelle tu tiens malgré que vous soyez dans deux camps différent. Mais tu comprends le sentiment de trahissons qu’elle devait ressentir.

Tu la regardes, vois, se regard empli de colère, de cette envie de te faire payer cette duperie. Mais tu sais qu’au fond de toi, si tes ordres étaient clairs, ton amitié avec elle avait toujours été sincère. Tu ne t’étais pas rapproché d’elle pour avoir une quelconque information, non, Nikki avait un peu combler cette impression de vide et de solitude à des moments clé de ta vie d’espionne. Elle avait bu des verres avec toi pour noyer ta peine. Elle avait été une amie des plus fidèle durant ton séjour à hydra et toi tu l’avais dupé en lui faisant croire que tu avais embrassé la cause d’hydra. Tu pourrais essayer de la convaincre, mais tu sais que cela serait peine perdu. Tu vois la fin du game dans son regard et dans un sens, tu te sens malgré tout soulage de ne plus devoir cacher cette vérité tapis au fond de toi. Tu la regardes non pas avec un regard dur, ni suppliant. Alors que tu l’entends te demander, si tu croyais qu’ils n’allaient jamais le découvrir, tu as un leger rire intérieur. Car, pourtant, il leur a fallu deux ans pour s’en apercevoir, c’est ce que tu te dis et c’est ce que tu as envie de lui répondre. Mais cela ne ferait qu’envenimer les choses. Nikki était bien trop blessé pour lui faire entendre raison et ses derniers mots ne te laisse aucun doute sur ce qu’elle compte faire avec toi. Tu l’as connaît la grand sœur Ren, elle et April, étaient tous deux totalement différentes. Tu sais jusqu’où, elle pourrait aller, tu l’avais vu après des missions dans son regard. Elle t’avait confié ses sombres pensées, parfois après une ou deux beuveries. Tu connais cette détermination chez l’aînée des Ren et tu sais combien apprendre la vérité sur toi l’avais blesser. Mais tu tentes quand même l'a raisonné, car tu sais que ces ténèbres en elle lui font peur. Tu bouges pour essayer de t’extirper de la là, faisant du bruit tes chaînes qui t’entrave. « Nikki, laisse-moi…» Mais quoi que tu dis cela ne ferai que confirmer ce qu’elle sait déjà. Tu fais bien partie du shield, tu lui avais fait croire que tu avais adhéré à la politique d’hydra. Alors comment lui explique que tout ce qu’elle venait de dire n’était que la pure vérité. Alors, tu restes soudain dans un mutisme, la regarde encore droit dans les yeux. Tu changes d’avis et essayes de faire en sorte que ce ne soit pas elle qui t’inflige ces tortures «Nikki, si tu fais ça, tu ne pourras pas revenir en arrière. Laisse un autre faire. » Cela t’impressionne, car même dans cette situation, tu essayes de la protéger d’elle-même et tu ne veux pas qu’elle tombe dans cette noirceur qui lui fait tant peur. « Tu m’as eu, tu m’as capturé. Tu auras sûrement droit à une promotion au sein d’hydra, rien que pour m’avoir capturé. Alors, laisse un autre s’occuper de m’extirper des informations. » Un léger sourire désabusé et tu lui réponds à un de ses questions qui n’en était pas vraiment une. « Et non, j’ai toujours su qu’un jour ou l’autre cela arriverait. Je regrette seulement que ça soit toi. » C’était là, malgré tout, ton seul regret ou du moins un des seuls.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 419
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Mer 18 Juil - 21:39
Close your eyes, and you won't see the monster riseMoqueries, qu'avait multiplié la Darkhölme. Fourberies  qui la faisait se sentir bien conne. Tout n'était que mensonge, jeu d'apparences qui avait eu la Ren, jusque alors bien trop perdue dans ses songes. Elle avait été aveuglée, Nikki. Par des mots, par des gestes, par des sentiments. Elle y avait cru, avec ardeur, l'avait voulu, avec ferveur. Une amitié qui était bonne à jeter. Parce que la sincérité n'avait jamais été, du moins, elle en était persuadée. A tort ou à raison, qu'importait ? L'asiatique avait été trahie, une fois de plus. La traîtresse ne pourrait échapper à son destin, en dépit de cette capacité qu'elle avait eu, il fut un temps, d'apaiser Nikki comme seules si peu de personnes savaient le faire. Non. Tout était pipeau, des paroles en l'air qu'elle ne pouvait, et ne voulait surtout, décemment plus gober. Anna pouvait bien continuer à prétendre, l'aînée des Ren n'avait plus rien à attendre. Plus rien à espérer, plus rien à accepter. L'horrible vérité avait déjà fait son chemin dans l'âme ternie de l'asiatique, qui se mit soudainement à farfouiller dans la sacoche ramenée à ses pieds. L'agent d'Hydra ne prenait aucun plaisir à se trouver dans cette situation des plus malheureuse, mais elle tenait à être celle qui obtiendrait la confession, en bonne et due forme, de celle qu'elle avait un jour considérée comme une amie. Après tout, Anna lui devait bien ça.

Se relevant, une paire de menottes en mains, Nikki considéra la chose quelques secondes durant. Il y avait bien des instruments dans le sac de cuir laissé par les bourreaux de l'organisation aux multiples têtes, mais aucun qui, sur le moment, semblait adapté pour désaltérer la brune à la soif de sang montante. Celle-ci n'en était qu'à son début, à peine ressentie, tant la douleur compressait la poitrine de la Ren qui était encore abasourdie de la triste réalité découverte par Hennessy. Et pourtant, l'immonde taupe, par une simple phrase, réussit à la faire rire, d'un son sinistre, que même la Ren ne pouvait pleinement reconnaître. « Oh je t'en prie, ne me sors pas ce charabia. Pas avec moi. Pas là. » La livrer aux têtes d'Hydra ? Si elle savait. Bien sûr, Nikki ne doutait pas que son mentor n'y verrait aucun inconvénient à s'occuper de la traîtresse en personne. Mais ce n'était pas ce qu'elle voulait, l'asiatique. A quoi bon lutter contre les ténèbres quand celles-ci étaient déjà en train de vous encercler ? Pourquoi prendre la ridicule peine de rejeter ce néant prêt à vous accueillir à bras ouverts ? Au fur et à mesure que les secondes s'égrenaient, et que le ressentiment de Nikki se muait, lentement mais sûrement, elle le comprenait. Sans le savoir encore, elle était prête. Prête à s'y abandonner.

Le premier coup vint, sans prévenir, sans même être attenté avec préméditation. Surprenant aussi bien la coupable que la victime. Les menottes enroulées autour de la main droite de Nikki, ses phalanges collèrent au métal froid tandis que ce dernier alla s'écraser contre le nez d'Anna. Un bon coup du droit venait d'être lâché, un qui rendrait fier ses entraîneurs. Mais il n'y avait pas de fierté à frapper l'agent séquestrée. Seulement une amertume mêlée à une peine singulière, motivant un geste tout aussi particulier. Le bras tremblant, Nikki le ramena près de son corps alors qu'elle crachait, la fureur s'emparant d'elle, au mépris de toute raison : « FERME LA ANNA. » Comment osait-elle ? Comment pouvait-elle seulement l'ouvrir ? Protégée la vile agent d'Hydra ? Rien de tout ça n'était pour son bien. Que ce soit Nikki ou un autre, le résultat serait le même. Mais la Ren ne laisserait certainement personne la priver de sa revanche. La trahison se payait. Et au prix fort. « Tu crois que j'en ai sérieusement quelque chose à foutre de la promotion ? » Un autre coup fut donné, dans le ventre de la taupe, qui la plia, autant que possible malgré l'entravement dont elle était victime. « Tu espères t'en tirer comme ça ? M'échapper, sans même me faire face ? » Les menottes claquèrent, avant de rencontrer la tempe sourcilière droite du visage désormais imparfait de la brune. « Je ne te laisserai pas faire ça, Anna. Tu m'entends ? Tu ne vas pas t'en sortir aussi facilement, tu ne vas pas me fuir. » Un coup de pied balancé, et voici la sacoche de torture évidée. Là, à même le sol, traînait des outils répugnants. Si adaptés pour commettre des atrocités. Interrogatoires innommables, menés de manières détestables. Un sujet parfois tabou chez certains membres d'Hydra, auprès de certains agents qui refusaient de s'affilier à ce genre de pratique obscène et médisante. Jusque alors, elle-même, la Ren, n'avait jamais vraiment imaginé les châtiments que l'organisation criminelle pouvait administrer. Elle n'avait même jamais pensé un jour être celle qui en serait l'instigatrice horripilée. Mais il fallait si peu. Il n'y avait besoin d'un presque rien. Juste d'une simple étincelle pour allumer un feu. Juste d'une phrase pour vous atteindre. Et c'en était fini. Vous étiez perdu.

Abandonnant les menottes qui bruitèrent sur le sol, la brune se planta les ongles dans sa paume tout en mettant genoux à terre. « Tu comprends, traîtresse ? Je veux tout savoir. Je veux t'entendre m'avouer ô combien tu as pris ton pied à te foutre de nous. De moi. » Ses doigts se refermant sur l'arme choisi, ses paupières papillonnant, oscillant entre un rouge et noir étincelant. L'enfer et les ténèbres se mettaient en place, juste là, juste comme ça. Et pour seul témoin, une ennemie de son propre bien. Qu'il était triste, pour Anna comme pour Nikki, de partager cette intimité étripée. « Tu me dois bien ça. » Un rictus déformé apparu, des dents blanches scintillants dans une perfection douloureuse. Et puis le soupir accompagna le geste tendu puis relâché, alors qu'une lame aiguisée se planta sans douceur dans la cuisse de l'incarnation même de Judas. Tournant le couteau dans la plaie, littéralement, les lèvres de la brune allèrent chatouiller le creux de l'oreille de la torturée. Murmure, rauque, qui témoignait de ce début de plaisir à faire souffrir. De cette disparition, éphémère en l'instant, mais peut-être bien éternelle par la suite, de l'âme il fut un temps si pure de l'asiatique. « Et tu vas commencer par me parler de tout ce que tu leur as donné sur nous, tu m'as compris ? » Un mouvement sec, encore, et la lame ressortie, couverte d'un sang sombre, tâchant la main fébrile de la tortionnaire si peu habituée à de telles manières. Symbole du trou béant creusée en plein cœur de l'aînée, marque parmi tant d'autres, dont Anna sera gravée. « PARLE. MAINTENANT. »

©️ 2981 12289 0

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr112 / 52 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr113 / 53 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Mer 5 Sep - 19:57


Close your eyes and you won't see the monster rise
CITATION LONGUE (+PETIT) ICI.
La colère marquait les traits de Nikki et cela était bien normale. Anna l’avait trahie, même si ces sentiments pour elle avait été sincères, elle avait toujours apprécié la jeune femme bien qu’elle soit auto destructrice. Mais cette fois, c’était l’agent du shield qui l’entraînait malgré elle dans les ténèbres que l’asiatique redoutait tant. Elle sait qu’elle aurait beau lui dire tout ce qu’elle veut, Nikki s’enfonçait de plus en plus dans les noirceurs de son âme, se laissant engloutir tout entière. Anna pouvait le voir dans les yeux de son ancienne amie. Ancienne, car après ce qui allait se passer, leur amitié serait réduite en à néant. Nikki sortait du sac, cette paire de menottes, Anna essayait encore de la convaincre de ne pas faire cela, essayant de se défaire des chaînes qui la maintenait suspendu. La tête de l’agente du shield se levait pour voir à quoi elle avait à faire.

Alors que la colère de son amie venait s’écraser avec violence sur son nez. Anna pouvait sentir le cartilage craqué sous le choc, sentant un liquide rouge couler. Elle avait retenu un cri de douleur, après tout quel genre d’agent infiltré elle aurait fait si elle avait poussé un cri au premier coup. Mais ce sang, qui coulait, la gênait pour respirer, alors ce fut par la bouche qu’elle pris son souffle, crachant un filet de sang qui coulait dans sa bouche. Elle ne disait aucun mot alors que son bourreau continuait à l’accabler, lui faisant comprendre la douleur de la Ren blesser au plus profond de son âme. Un autre coup dans le ventre la forçant à se plier de douleur, crachant encore de ce sang qui s’écoulait de son nez. Le ton était donné, Nikki ne la laisserait pas partir, elle ferait de ce lieu son tombeau, mourrait dans cet endroit froid et austère sans qu’aucun de ses proches ne sache où elle se trouvait. Où peut être que si. Peut-être que dans un élan de sadisme l’asiatique balancerait son corps devant la porte de son enfance. Mais au moins, elle avait pu connaître une dernière fois le bonheur d’être aimé, d’être enserré dans les bras d’une autre personne et de s’y abandonner sans aucune crainte. Mais, une colère gronder en elle, voulant se révolter contre de ses attaques, voulant s’accrocher à cette vie qui tendait les bras à l’infiltrer. Elle voulait rendre les coups un à un.

La rébellion qui s’évanouit plusieurs seconds, au moment où le métal rencontre la tempe d’Anna embrouillant son esprit, laissant un gémissement plaintif sortir de sa bouche. Elle secoue la tête, comme pour faire pour prendre ses esprits, mais cela n’avait aucun effet. Elle murmure quelques mots à cette ancienne amie avec difficulté “ Nikki… Ne fait … pas ça.” Encore maintenant, tu espères qu’elle s’arrête avant que cela ne soit trop, ne voyant nullement qu’elle était déjà aller trop loin pour reculer. La Ren avait même commencer à fouiller dans son sac de torture. Mais Anna, n’arrivait pas à pensée clairement. Elle ne se rendait pas compte de ce que lui préparait cette amie qui l’avait accueillit les bras ouverts, avec qui elle avait partagé quelques soirées bien arroser. Si au début, elle n’avait nullement senti de culpabilité envers ses amie, petit à petit cela avait été différent. Sûrement que cela avait jouer un rôle sur ce sentiment de solitude, son envie de tout envoyer balader ou encore cette pression qu’elle avait sentis sur ses épaules se faire plus forte. En soit, cela n’était nullement de se faire découvrir par une personne d’hydra qui l’avait le plus inquiéter, mais qu’une amie ou un ami le découvre sans qu’elle n’ai eu le temps de l’avouer. Cela n’aurait sûrement pas changé la situation.

Elle entendit le bruit du métal sur le sol, puis un autre comme si Nikki était en train de fouiller dans un sac. L’agent du shield, levé les yeux qui était jusqu’à présent baisser vers le sol, essayant de reprendre ses esprit. Elle ne disait toujours pas un mot et ne comptait pas en dire, ou du moins ferait tout pour ne rien dire. Mais tout le monde parle, c’était là une parole qu’elle avait souvent entendue, quoi qu’il se passe à un moment la personne parlera toujours et dira ce qu’on veut entendre juste pour abréger ses souffrances. Elle ne donnerait pas l’occasion à Nikki d’entendre cette vérité qu’elle ne peut avouer, même dans cette situation. Après tout à quoi cela servirait sauf à prolonger ce moment intime entre elles deux. Car d’une certaine manière, ce moment de leur vie, allait les marquer à tout jamais. De différente façon, mais elle allait laisser une marque au fer rouge au plus profonde de leur être, changeant à tout jamais.

Un cris retentis alors que le mouvement de la Ren s’abatis. La cuisse de la coupable était ensanglantée, alors qu’elle étouffe le reste de ses plaintes. Le bourreau quant à lui réclamait ce qu’il pensait être son dû. Elle sentait cette lame prendre plaisir à assaillir son muscle pour s’arracher violemment. La pauvre infiltrée serrait les dents, refusant de montre une quelconque douleur, même si cela avait déjà été fait. Alors d’un regard de défis, elle regardait l’aînée de Ren, avec ce regard dur, un rictus sur le visage. Oh non, elle ne comptait pas subir cela jusqu’au moment ou elle allait craquer, elle précipiterait sa fin avant que cela n’arrive. Ce fut donc en un instant qu’elle fit ses adieux à se monde qui était les siens à ses proches, à ceux qu’elle avait connu.

Elle transforma ce rictus en un sourire provocateur, un léger rire dans sa voix “C’est tout ce que tu peux faire?” Anna accueil la mort à bras ouvert, savant que le jeu était finis, que désormais quand elle sortira de ce lieu, c’est que le fil de son destin avait été coupé par les tisseuses. “Allons, Nikki” Elle crache un filet de sang qui avait envahi sa bouche, repris sur cet air supérieur et condescendant“.Tu crois vraiment que je vais te raconter tous les petit secret, juste pour quelques coups de poing a une personne comme toi.” Un rire douleur, son âme se brise petit à petit en déversant ses mots “ Tu m’as bien été utile...” Elle n’avait plus besoin de cache son activité, l’asiatique le savait “Bien qu’un peu idiote.” Elle la provoque volontairement, voulait cette fois que la Ren plonge. Elle ne pouvait plus la sauver, comme elle ne pouvait pas se sauver elle-même. “Je me suis servie de toi” cela est dit avec mépris comme si celle qui avait été son amie n’avait rien été pour elle pendant ses deux ans. Alors que cela était tout le contraire. Elle lui crachait même de ce sang que son bourreau avait versé, pour montrer tout ce mépris qu’elle éprouvait pour elle. Même si au fond, elle regrettait tout ce qu’elle lui disait. “Regarde toi. Tu es pathétique. April serait déçue de ce que tu es devenue.”

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 419
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Ven 14 Sep - 10:18
Close your eyes, and you won't see the monster riseLa colère déchirait les traits habituellement si malicieux de l’asiatique. La sournoiserie coutumière de l’agent d’Hydra l’avait quitté, et semblait-il, presque définitivement. Elle était assaillie non pas par les remords de ses dernières actions opérées, mais par les doutes qui peuplaient désormais toute sa vie menée. Laissant à Anna le temps de récupérer, les pensées de Nikki défilaient à toute allure dans sa tête. Sa main tremblante lâchant l’arme couverte de sang pour s’apposer devant ses lèvres serrées. Elle retenait des larmes, de rage comme de peur, d’incertitude comme de froideur. Elle s’imaginait ni plus ni moins que le pire, et peu importait ce qu’elle avait vécu avant. Avant elle. Avant la trahison dévoilée, avant les mensonges découverts. Judas face à elle, la Ren ne pouvait plus croire ni en rien ni en personne. Même la femme qui partageait sa vie. Elsa. Nikki n’était pas sans savoir que sa petite amie de chasseuse de primes fréquentait tout autant qu’elle l’Agent Darkhölme. Mais jusqu’à aujourd’hui, jamais ne s’était-elle vraiment intéressée à la nature de leur relation. Désormais, l’asiatique était forcée de tout remettre en question. Y avait-il d’autres taupes ? Anna avait-elle dévoilée l’identité de Nikki à ses employeurs ? Si tel était le cas, alors qu’allait-il advenir de sa petite sœur ? Plus elle réfléchissait, et plus elle craignait, Nikki. Non pour elle, mais pour son existence même. Surtout celle de sa famille, de la chaire de sa chaire. Alors oui, elle s’interrogeait. Qu’est-ce que tout cela signifiait ? L’asiatique ne savait pas. Elle ne savait rien. Hydra avait été salie de l’intérieur. Le pire dans l’histoire, étant qu’elle avait laissé cela arriver. Comme une newbie, comme une parfaite ratée. Jusqu’alors, Nikki avait toujours cru qu’elle ne valait pas grand-chose, mais qu’elle avait finalement réussi à trouver sa place, quelque part, sur cette Terre. Et jusqu’à aujourd’hui, son affiliation au sein de l’organisation criminelle avait su montrer qu’elle excellait au moins en une chose : mentir, manipuler. Tuer, même, si cela s’avérait nécessaire. Et tout ça pour une cause. Qu’elle ne pensait pas véritablement juste, mais qui lui convenait parfaitement. Mais en seulement quelques heures, le petit monde parfait de la Ren venait de s’effondrer. Le Roi avait été battu, viré de l’échiquier. Dégagé comme un moins que rien. Comme elle s’était toujours vu elle-même, la Ren.

Son regard se porta à nouveau sur les outils étalés à même le sol. La froideur de ses talons claquant, faisant virevolter de la poussière autour de ses chevilles. Elle se perdit quelques instants dans la contemplation de cette grotesque scène, avant que les râlements de la Taupe finisse par attirer son attention. Les phalanges de la Ren se crispèrent, et un sifflement agressif filtra ses lèvres demeurées scellées. L’envie de l’aplatir de coups ne la quittait pas, ne la quittait plus. Pourtant, l’agent d’Hydra se retenait. Elle devait obtenir des réponses de la part de Judas. Quand bien même elle la méprisait plus que n’importe qui d’autre en ce monde, en l’instant. Nikki se baissa prestement, ses doigts accrochant fermement un nouvel attirail. Elle mesura celui-ci du regard, de long en large, faisant glisser la matière entre ses doigts effilés.  Un étrange rictus s’apposa sur son visage, lui donnant des airs machiavéliques. Quelque chose de sombre parcourait l’asiatique, de l’intérieur comme de l’extérieur. Une flamme luisait dans ses prunelles noires de nature, symbole de la férocité qui coulait également dans ses veines. Quelque part, au fond, elle savait bien que cette mascarade était justement vaine. A part cracher du sang, Anna ne lui avait pas donné de quoi se faire excuser, ni même comprendre. Le voulait-elle seulement ? A la voir ainsi montrer les dents, Nikki était assez convaincue du contraire. Bien que, pour la défense de Judas, la Ren venait littéralement de déchaîner sur elle ses propres enfers. Ignorant les tentatives désespérées de l’Agent Darkhölme pour la stopper.

Quelques secondes s’écoulèrent, à nouveau, et la brune fit trainer son arme au sol dans un grincement désagréable. Commençant à dessiner des cercles tout autour de sa prisonnière, alors qu’elle la contournait dans une salse répétée et inconfortable. « Tu sais, je pensais vraiment que tu valais mieux que ça, Anna. Je pensais que toi et moi, on se battait pour la même cause. Que tu me comprenais. Merde, je te prenais presque pour ma meilleure amie. » Arrêt. Ses bottines demeurèrent sur place, un bref instant. Nikki fermant les yeux en grimaçant. Revivant certains moments, des bons notamment, passés avec la Traîtresse entravée. « Mais t’es pas mieux que les autres, en fait. T’es un poison que j’ai pas su éviter dans Hydra, et tu pensais même t’en tirer comme ça. » Crachat, qui tomba aux pieds d’Anna. Alors même que la Ren l’observait de dos, en secouant la tête. Blasée par sa cécité totale, blessée par cette femme qui s’était avérée, du moins pour elle, quasiment fatale. « T’es qu’un parasite de plus, Darkhölme. » Et le châtiment ne s’annonça pas. La matraque venant heurter le dos d’Anna, d’abord au niveau des reins, puis entre ses omoplates. Le ressentiment de Nikki se manifestait dans la violence la plus pure, sa plaie ouverte se muant en une arme vengeresse. La matraque s’abattait, lâchement peut-être, mais volontairement contre Judas, heurtant sa colonne vertébrale, s’enfonçant dans ses côtes qui, déjà, se cassaient sous les coups multipliés. Les bleus et les fêlures s’accumulaient durant des minutes proches de l’éternité, quand soudainement, Nikki mis un terme à son déchaînement. Se collant brusquement à Anna, lui tirant les cheveux pour lui faire pencher la tête en arrière. Facilitant ainsi le cheminement entre sa bouche et l’oreille droite de l’agent du SHIELD, qui put entendre résonner de nouvelles paroles austères : « Je vais te briser, Anna. Parce que c’est tout ce que tu mérites. Je vais te casser en deux, et ensuite, tu me diras tout. Et si tu me défies comme tu aimes tant le faire, alors je te collerai une putain de balle dans la tête. » Ou pas. En était-elle seulement capable ? La Ren ne le savait véritablement pas. Relâchant brusquement la tête de sa victime alors qu’elle reprenait son souffle, essayant d’effacer l’illustration ébauchée. Elle, Nikki, butant sa propre amie.

Reprenant contenance, l’espionne d’Hydra allait pour clamer ses ordres, son souhait de voir sa prisonnière se confier, quand l’écho des mots de cette dernière l’assourdit. Ses yeux s’écarquillèrent bien malgré elle tandis que la Traître s’évertuait à décontenancer Nikki, avec succès. Celle-ci quitta sa position pour faire à nouveau face à Anna, ses iris miroitant un feu dangereusement attisé. « Qu’est-ce que tu dis, sale pute ? » L’insulte sortit automatiquement, sans vraiment que le mot soit approprié. Les émotions prenaient l’asiatique à la gorge, humidifiant ses prunelles qu’elle tentait de garder clouée à celles d’Anna. « Quelqu’un comme moi ? » Un rire, sadique, triste aussi, accompagna l’interrogation. Ne pouvant croire à ce qui se déroulait pourtant sous ses yeux. Un monstre remontant doucement à la surface alors que l’agression verbale se perpétuait. « Je le savais. » La créature grondait en Nikki. Ronronnant pour ensuite laisser filtrer des râlements rauques, proches d’une agonie déconcertante. Un juron de plus qui fuse, et la Ren se jette sur la Taupe. Ses doigts aux ongles limés s’enfonçant dans la gorge d’Anna. Des gouttes de sang perlant au niveau de ses différentes emprises, privant également l’oxygène de la pute soumise. Ses dents se dévoilèrent alors même que des sillons de bave retenue giclaient sur la prisonnière, tant l’espionne ne pouvait continuer à ainsi se maintenir. « Ferme ta putain de gueule. » Ironie, quand tu nous tiens. Elle qui voulait tant que sa Proie parle. Voici désormais qu’elle s’était fait prendre à son propre jeu. « Qu’est-ce que t’es allée raconter au SHIELD, bordel ? C’est ça que je veux savoir. QU’EST-CE QUE T’AS FOUTU ANNA ? »

Et puis le choc. Ses mains qui quittent brutalement le cou de l’Agent du SHIELD pour retomber le long de son corps. Ses yeux qui s’entrouvrent, ébranlés par les mots qui traversent son esprit. Encore et encore. Jusqu’à ce qu’elle active le taser intégré à la matraque, électrifiant inconsciemment l’arme qu’elle tendit en avance. Pour finalement l’abattre contre Anna alors qu’elle hurlait, plus hystérique que jamais : « NE PARLE PAS D’APRIL. JE T’INTERDIS DE PRONONCER SON NOM, TU M’ENTENDS ? » Le courant parcouru le corps de Darkhölme, la secouant comme un vulgaire prunier. Nikki augmentant le degré des volts autorisés à mesure que sa fureur s’intensifiait. « Tu. » Les côtes subirent l’ouragan. « Laisses. » Le bassin d’Anna réagit à la matraque en second. « Ma sœur. » Le haut du buste de Judas se recula face au nouvel affront. « En dehors. » L’arme échoua sans douceur contre la ceinture d’Anna, partie sensible de son corps qui ne pouvait ignorer l’électricité la crever. « De ça. » La matraque demeura cette fois-ci de longues secondes au même endroit, sabrant le haut de la Traître dans une frénésie inconsidérée. Ce ne fut que lorsque des soubresautes secouèrent un peu trop Judas que la Ren lâcha son arme en un mouvement sec, l’objet roulant sur le sol, appuyée d’un son insistant qui finit par s’éteindre. Nikki s’éloigna de quelques pas à peine d’Anna, la respiration coupée, nouant sa gorge, creusant un sentiment âpre en son ventre. Des larmes envahirent ses traits déformés par tant de sentiments contradictoires, alors qu’elle tombait à genoux, ses mains se refermant sur une arme supplémentaire. Se retenant de presser la détente de toutes ses forces, que ce soit contre le vide, contre Anna, comme contre elle-même. Ou contre la Terre entière. « Arrête ça, Anna. Parle, qu’on en finisse. » Avant qu’elle ne la saigne, pour de bon. Avant qu’elle ne se perde, également pour de bon.

©️ 2981 12289 0

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr112 / 52 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr113 / 53 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Jeu 20 Sep - 20:07


Close your eyes and you won't see the monster rise
CITATION LONGUE (+PETIT) ICI.
Les cris résonnaient entre les murs, ceux d’une femme, s’étaient plongé dans les ténèbres en quêtes dont elle ne sait plus vraiment quelle était. Tout etait flou dans l’esprit de l’agent, ruer de coups par cette amie qui avait franchis cette barrière qu’elle redoutais tant, ou presque. La Ren n’a pas encore entièrement plonger dans les profondeur des ténèbres qui subsiste elle. Mais Anna, l’y plonge petit à petit, provoquant à chaque instant la colère de Nikki. Elle ne la juste pas encore entraîner assez loin pour qu’elle puisse accomplir sans le savoir les dernières volontés de la jeune Darkhölme. Anna avait pris sa décision, emporté ses secrets avec elle qui à plonger celle qui l’avait aider à supporter ses deux années dans sa chute. Les sentiments qu’elles avaient éprouvent, l’une pour l’autre, désormais, ne comptait plus, leur amitié avait été anéantie par ces coups que fait pleuvoir Nikki sur la traîtresse.

Car enfin, de compte, c’est ce qu’elle est, elle le sait. Ou du moins, ça l’est envers leur amitié. Car Anna a toujours été fidèle à ses convictions, envers elles, Anna avait toujours été fidèles. Elles l’avaient mené là où elle était, l’avait fait abandonner cette vie tranquille pour l’emmener vers ce moment inéluctable. Elle ne s’était jamais imaginé que cela puisse se finir d’autre manière, elle avait juste espéré l’espace de quelques paroles échanger et d’une nuit qu’elle pouvait échapper à cette issue. Mais l’espoir avait été bien perfide avec elle.

Un sourire naquit sur le visage douleur de la traîtresse, alors qu’elle entendait son bourreau lui crier dessus avec rage. Un rire léger s’échappait de cette mâchoire douloureuse, alors qu’elle sentait son corps meurtri par ses assauts de sa tortionnaire. Mais ses mots, avaient fait mouche, pas assez, mais ils avaient atteint une des peurs les plus profonde de Nikke Ren. Son rire se mua en cris alors que le courant parcourait son corps qui se convulsait. Elle sentait ses os se briser sous les coups et savait qu’elle ne tiendrait plus longtemps. Pourtant cela ne l’empêchait pas de rire face à ce destin tragique qui les unissait toutes les deux. Ou simplement, cela était un rire pour cacher son propre dégoût d’utiliser de tels mots pour arriver à ses fins. Car elle n’avait pas fini, la Darkhölmes, elle n’avait pas été assez fort dans ses paroles pour que Nikki perde définitivement le contrôle.

Mais elle avait du mal à réfléchis, sentant son cerveau comme envelopper dans une sorte de coton lui faisant perdre ses esprits. Encore des cris sous les coups de cette matraque électrique dont use la Ren. Dans un souffle elle donnait même conseil à sa tortionnaire lui disant qu’elle devrait l’utiliser à même la peau, pour plus d’efficacité. Tout ceci dis dans des paroles entre couper par les coups infligé et empreinte de la douleur qu’elle ressentait dans tout son corps. Elle ne vit pas son amie s’éloigner, ni tomber à genoux, son esprit lutte trop pour essayer de garder une certaine lucidité. Son souffle se fait de plus en plus court, plus rapide, son corps convulse encore par moment. Elle ne veut qu’une chose, que tous cela cesse, que la douleur disparaisse pour toujours.

L’agent du shield n’est pas la seule à souffrir, son amie ressent également cette douleur affreuse en elle. Mais cela, l’agent du shield ne le sait pas, ou ne se rend pas encore compte, même si au fond d’elle, elle est consciente du malheur qui leur arrive à toutes les deux et de l’atrocité qu’elle la force à commettre. Nikki, lui demande même d’arrêté ce supplice qu’elles ressentent en lui confiant tous. Mais Anna, ne cédait pas. Elle continuait sur sa lancée, prononçant ces mots douloureux pour Nikki comme pour elle “Je lui dirai tous, Nikki.” Cela est naturellement, mais anna avait appris à mentir, à mettre de la conviction dans ses paroles “Je lui raconterai chaque coup, et le plaisir que tu as éprouver.” Elle laissait même un sourire sur son visage, narguant l’aînée des Ren, la poussant de plus en plus à bout. “Ce que tu fais chez hydra” Elle relevait la tête difficilement, la regardant droit dans les yeux, avec un air de défis dans se regard. Où du moins c’est ce qu’elle essayait de faire. “ Le monstre que tu es.” Elle prend une pause, pour reprendre un peu de souffle “Et qu’elle ne connais pas.” D’un sourire, ses lèvres se contorsionnaient en un rictus de douleurs et de dégouts “Tu l’as perdra comme tu as perdu Elsa.” Une autre attaque de la part de l’espionne, une attaque qui elle espère allait définitivement libérer la bête qui somnolait encore en elle. “Je l’ai gagné à ma cause. Nikki” elle ne prononce que des phrase courte a cause de toutes cette douleur qu’elle ressentait. “Elsa, est devenue ma taupe.” Un autre pause. “Tue moi” elle répète ses mots, un fois deux fois, trois fois utilisait ses dernière force pour crier à son amie, un dernière fois “ TUE MOI!” qu'elle fasse cesser cette douleur.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Maitrise :
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr115 / 55 / 5Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna Fonddr11
Messages : 419
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Mer 26 Sep - 11:44
Close your eyes, and you won't see the monster riseLa souffrance était omniprésente. Elle empestait la cache d’Hydra, refermait ses tentacules sur Nikki et Anna. Car la traîtresse n’était pas la seule à être ensevelie de douleur. Cette dernière assaillait littéralement la Ren, qui ne pouvait lutter contre l’horrible sentiment. Ecroulée à même la poussière, l’Agent d’Hydra ne ressentait plus que de la peine alors que le sang de la taupe lui remontait par les narines, couvrant ses avants-bras et tâchant ses vêtements. Et pourtant, la situation était inarrêtable. Incontrôlable également. Triste histoire qui se répétait, plongeant l’aînée des Ren dans le plus sombre des noirs. La créature qui sommeillait délicieusement en elle se réveillait, sans douceur. Elle grondait, n’attendait plus que le parfait moment pour se jeter sur sa proie. Pour ne faire que d’Anna une simple bouchée, un parasite qu’elle aurait tôt fait de se débarrasser. Malgré tout, Nikki luttait, envers et contre tout. Refusant de franchir l’extrême, quand bien même elle avait d’ores et déjà dépassé plus d’une limite en l’instant. Les coups avaient cessé de pleuvoir, mais ils avaient fait leurs effets. Creusant un irréparable fossé qui risquait de séparer à jamais les deux jeunes femmes. Nuisant à cette amitié qu’elles auraient pu croire imperturbable, si la réalité ne les avaient pas rattrapé. L’une était d’Hydra, l’autre était du SHIELD. Toutes deux appartenaient à des camps opposés. Toutes deux, au bout du compte, étaient vouées à se détester. Et à se combattre, à jamais. Car une guerre, éternelle, déchirait les entrailles de leurs organisations respectives. Elles n’avaient plus rien pour elles, Anna et Nikki. Elles n’avaient plus rien à partager, que ce soit leurs espoirs ou leurs propres vies. C’en était fini.

Mais non. Le calvaire se perpétuait. La haine s’accrochant désespérément à Nikki qui prenait lentement conscience de sa descente aux enfers. Qui s’y adonnait même, volontairement. A mesure que le nom d’April était prononcé, que de fausses promesses étaient chuchotées, elle se laissait embarquer. Les flammes léchant son corps crispé et tendu, la caressant dans la plus insensible des brûlures. Sa main lâcha lentement l’arme qu’elle tenait tandis que la Ren relevait son regard larmoyant sur la silhouette pesante de sa victime. L’image d’abord floue au tôt fait de lui renvoyer un reflet bien plus net, un sourire froid arrachant un sursaut de dégoût à l’improvisée tortionnaire. Ses lèvres s’ourlèrent, le mépris effaçant ainsi les larmes qui avaient pu laisser une marque sur ses joues malgré elle. Retrouvant sa dextérité et les ténèbres qui lui étaient propres, les doigts de Nikki se refermèrent sur des contours bien trop familiers. Les années écoulées à Hydra avaient fini par rendre la jeune femme plus expérimentée dans le maniement de certaines armes, et elle avait certainement l’intention d’user à bien ces expériences accumulées. Si elle doutait encore, à peine quelques secondes auparavant, les nouvelles provocations de la Taupe la rapprochait de plus en plus du gouffre. Le bord du précipice était là, mais il craquait sous ses pieds. La fissure était béante, heurtant ses os et ses membres, secouant, même, son essence intérieure. Il n’y avait plus de pitié entre les deux rivales-nées. Les fines lames présentes désormais dans chacune des mains de Nikki valsèrent ainsi entre ses doigts, comme si la Ren avait entamé une danse à mesure que la traîtresse infligeait ses propres tortures à son bourreau.

Des mots, encore et encore, mais incisifs, perçaient une nouvelle fois la carapace de l’Agent d’Hydra. Ses lames balafrant sa propre peau alors que la vérité lui éclatait à la figure. La forçant à siffler, venimeuse, incrédule également : « Non. Non c’est faux. Tu n’as pas fait ça. Elle ne m’aurait pas lâché comme ça. » Allons bon. Y croyait-elle vraiment ? Bien sûr que non. Des mois, presque un an complet avait été nécessaire pour que Nikki avoue ses sentiments à Elsa. Et en retour, qu’avait-elle obtenu ? Rien. Absolument rien. Une relation qui se faisait de plus en plus distante, des écarts regrettés mais pourtant impossible à empêcher. Tous ces moments où la chasseuse de prime avait craché sa haine sur le dos de ses employeurs, ses instants où elle n’avait su répondre présente quand des missions sommaient pourtant sa venue. Tout avait toujours été là, sous ses yeux. Et pourtant, aussi évident était la réalité, Nikki refusait de s’y enfermer. Une boule nouant sa gorge, un noeud serrant ses tripes. « Comment avez-vous pu me faire ça ? » Chuchotement entravé, voix malgré elle brisée. Elle aurait voulu tomber à genoux et se terrer, l’aînée des Ren, mais la mention de sa petite soeur et la supplication hurlée d’Anna eurent raison de ses derniers sens.

S’abandonnant à la colère, un voile rouge passa sous ses iris ténébreuses et les couvrit, la fureur parcourant son corps tremblant. Ses épaules se secouèrent, les mains en avant, et sans même qu’elle ne se commande particulièrement, Nikki se retrouva collée à Anna. Ses lames fines, ses aiguilles qui avaient fait saigner du Garde puant lors de la rafle géante, se retrouvèrent liées au corps de l’agent du SHIELD. Sa main gauche gifla la taupe, effilochant son visage pourtant déjà recouvert d’un carmin rouillé. Sa paume droite se planta dans son buste, les aiguilles pénétrant le haut de la pute Darkhölme à répétition. Nikki retirant puis enfonçant à nouveau ses lames, accroissant l’opération réitérée au rythme de sa peine redoublée. « Ta gueule. » Elle ne cherchait plus à masquer les pleurs qui laissaient des traces douces amères sur son visage aux traits bouleversés, pas plus qu’elle ne retenait ses armes de s’enfoncer le plus profondément possible dans Anna. « TA GUEULE. » Elle n’était pas un monstre. April ne pouvait pas savoir ça, ne pouvait pas apprendre l’atrocité des gestes commis par son aînée. « FERME-LA. » Sensation désagréable que de sentir le sang d’une autre envelopper son propre membre. Le poignet droit de l’agent d’Hydra était teinté d’une couleur vive, le liquide ne laissant pas un seul millimètre de sa peau intacte. Pourtant, cela ne l’empêcha aucunement d’introduire ses aiguilles restantes, sa main gauche embrochant à son tour la poitrine de sa proie, la trouant dans un soulagement et désespoir malaisant. « Tu veux mourir ? » L’intéressée pouvait à peine broncher, tant Nikki enchaînait les morsures de ses fers affinés, meurtrissant Anna, lacérant chaque parcelle de sa peau, labourant des organes dont elle se fichait qu’ils soient vitaux. « ET BIEN CREVE. » Retirant une nouvelle fois ses lames, l’espionne ne laissa aucun répit à sa prisonnière. Éclaboussant le sol et ses vêtements, l’ultime attaque la priva de ses derniers efforts. Possédant Anna comme elle ne l’avait jamais fait avec quiconque auparavant, Nikki suivi aveuglément la créature libérée en elle. Les métaux acérés traversèrent une dernière fois le corps du parasite à éradiquer, les six aiguilles perforant celle qui, jadis, avait été son amie, avant que le noir n’accueille, chacune à leur manière, la conscience des deux âmes esseulées.

©️ 2981 12289 0

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Close your eyes and you won't see the monster rise | ft. Anna
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Monster Wolf [2011 - DVDRiP - TrueFR] [-16]

House of M :: VOL. N°I :: RPs terminés-
Sauter vers: