RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 21 Mai - 13:18


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
La soirée vient à peine de commencer. Le jour s’éteint pour faire naitre la nuit. Une nuit sous le signe de l'amusement, du jeu d'argent et celui plus subtile de l'art de séduction. Tu es plutôt douée dans cette matière. Malgré que ton cœur reste encore accroché à celui de Laserian, tu aime user de tes charmes, de ta beauté à la fois douce et sauvage pour captiver, envouter, fasciner ceux et celles qui croisent ton chemin. Cela te divertie, te distrait quand tu en as le plus besoin. Et ce soir. Oui. Tu veux en profiter. Tu veux oublier, l'espace de quelques heures, la Garde Rouge. Tu veux lâcher prise, te détendre après une bonne semaine de travail et c'est pour cette raison que tu te retrouve ici, au sein de ce Casino qui devient pour toi, un lieu de plus en plus familier.

Car ce n'est pas la première fois que tu y mets les pieds. Ce ne sera pas non plus la dernière et tu t'es préparée en conséquence, optant pour ta longue robe rouge vif qui va parfaitement avec ton teint. Par ailleurs cette fois, tu as attachée tes cheveux en une queue de cheval parfaite. Tu as misée sur des talons hauts noirs et un rouge à lèvres couleurs sang que tu as soigneusement remis une fois garée sur le parking.

Oui. Tu t'es bien apprêté. Tu as fais quelques retouches discrètes puis, une fois préparée, tu t'es regardé une ultime fois dans le rétroviseur avant de te fondre au dehors dans une allure droite et féline qui te caractérise bien.

Ce soir, non. Tu n'es pas une membre de la Garde. Tu ne cherche pas d'émergé. Tu ne compte pas rafler quelqu'un que tu estime dangereux pour la société. Tu n'es rien de plus que Kelsey Diaz, fille d'un riche entrepreneur commercial, charmeuse et douée de sa langue pour obtenir tout ce que tu désir.

Tu passes le vigile sans encombre. Tu lui tend ton badge et tu souris. D'un sourire ravissant, enjôleur, ensorceleur et affriolant quand il se décale enfin sur le côté pour te laisser passer.
- Merci bien mon cher.

Tu le remercie comme il se doit. Tout en faisant claquer ta langue contre ton palais, tu lui adresse une œillade séductrice et tu te fonds dans le casino, t'imprégnant des lieux avec une certaine joyeuseté. Ici, tout n'es que luxure et tu as l'impression d'être dans ton élément. Tu aime l'architecture, le message qu'il dégage et tout en te mouvant vers le bar, tes yeux de chat glissent aux alentours pour t'imprégner encore plus de la beauté des lieux.

Alors que tu t'installe sur un tabouret en cuir, un rictus éclaire doucement ton visage en porcelaine. Tu penses à la perspective alléchante de passer une bonne soirée. Tu sais que tu vas perdre de l'argent mais tu t'en contre-fiche royalement. Tu n'es pas ici pour en gagner de toute manière car ta famille est riche et tu n'as donc aucun problème avec ça. Non. Tu veux juste t'amuser. Profiter de chaque seconde passé ici pour t’enivrer, plaire, séduire, jouer, sur bien des façons.

Tout en calant une mèche de cheveux un peu rebelle sur ton oreille, tu porte toute ton attention sur la barmette. De ta voix mielleuse, suave, tu lui demande un "sex on the beach" et tu cale une jambe sur l'autre en une position plus confortable. Les secondes passent, doucement, lentement, avec un certain délice. Tu observe et détaille les bruits et les silhouettes alentours quand soudain, un visage familier attire tes iris et te fais hausser les sourcils. Tu te sens d'une humeur joueuse tout à coup. D'une humeur maligne, féline. De nouveau, un sourire éclaire tes traits et tu te redresse, te pince les lèvres avant de porter le cocktail à ta bouche pulpeuse.

Tu n'hésite pas une seconde à aller le saluer. Cet homme, fort classe, séducteur lui aussi avec ce petit air malin et mystérieux. Tout en approchant de lui, tes yeux pétillent, brillent de malice et tu lui jette un regard entendu, taquin tandis que tu te poste à ses côtés, verre en main, l'autre se posant délicatement sur son épaule en un geste mesuré, calculé.
- Bien le bonsoir vous. Puis-je venir m'incruster un peu en votre compagnie?
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denvers
Démon
Matthew Denvers


https://houseofm.forumactif.org/t3002-matthew-show-me-yours-and-i-ll-show-you-mine https://houseofm.forumactif.org/t2988-nightmarish-and-i-whispered
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] W5q8y4a

Codename : Nightmarish.
Pouvoirs : - Contrôle des rêves et cauchemars : Que ce soit sur Terre ou dans le Monde de Satan, Matthew est donc capable de s'accaparer les esprits des humains et de rendre leurs rêves les plus merveilleux comme leurs cauchemars les plus atroces. Il est l'ombre cauchemardesque qui mange les hommes sitôt qu'ils s'abandonnent dans les bras de Morphée. Il est celui qui s'accapare leurs rêves et leurs cauchemars, qui les module à son envie.

-Manipulation de la douleur : La souffrance étant un processus complexe, Matthew peut également manipuler la douleur, en tant que telle, aussi bien mentale que physique. Il n'a pas besoin de toucher ses victimes pour leur insuffler des vagues de douleur, qui sont toutes soumises par la force même de son esprit. Il peut imposer de la souffrance à plus d'une personne à la fois, du fait de son statut de démon, mais la souffrance sera plus vive s'il se concentre sur une seule victime. Lui-même, dans le cas où il commandite un supplice, demeure invulnérable à la douleur, car dans ces moments-là, c'est comme s'il était dans un état proche de la transe, et insensible à ce qui l'entoure.

- -Intemporalité : Enfin, par définition, le temps n'a pas d'emprise sur le Démon. Il ne vieillit pas, ni sur Terre, ni en Enfer.

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Uwbcr42
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr114 / 54 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 413
DCs : Skye / Aelys / Kaine / Nikki / Aidan / Avery / Gwen / Klaus / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Mar 22 Mai - 21:30


What a wicked game to play, to make me feel this way
Kelsey ft. Matthew

« Qu'est-ce qui ne va pas Scylla ? » Encore une fois. Attablé à un petit coin privatif, en très bonne compagnie, Matthew lança un regard mi-amusé mi-agacé à son bras droit qui ne le quittait pas d'un pouce. Comme à son habitude, celle-ci faisait la moue, et observait les horizons, un air revanchard collé au visage. « Qu'est-ce qui te fais dire que quelque chose ne va pas ? » Denvers haussa les sourcils, un petit sourire au coin des lèvres. Un signe de tête lui suffit néanmoins à faire partir les deux jolies plantes blondes à ses bras. Pas de temps à perdre avec ces midinettes alors que celle qui s'apparentait le plus à la prunelle de ses yeux, dans une certaine limite du moins, semblait plus préoccupée que jamais. « Pas de ça avec moi, je t'en prie, chère amie. » L'heureux propriétaire du bien qui jouissait de mille gains patienta quelques longues secondes de plus, le temps que les oreilles indiscrètes s'éloignent de leur position acculée. « Dis-moi. » Sa langue claqua et son ton se fit plus dur, plus pressant. Ce n'était plus une suggestion, ni même une simple demande. L'ordre désormais sonné, Scylla devait s'y plier.  Ce qu'elle fit, non sans soupirer, résignée. « C'est elle. » Le british leva les yeux au ciel. Quelle précision dans la manière de parler de son accompagnatrice. « Plait-il ? » La femme lui renvoya un regard exaspéré. « Tu sais très bien de qui je parle, » répliqua t-elle d'un ton acerbe. Un petit rire, amusé, jailli des lèvres de l'homme aux manières princières. « Tout dépend, de ma conquête d'hier soir ou de celle de ce matin ? » Un air malicieux au visage, il se jouait de sa partenaire comme il se jouait du monde entier. La blague éclaira brièvement Scylla, habituée aux jeux enfantins de son boss, avant de souffler. « L'émergée. » Chuchotement, à peine audible. Il ne faudrait pas en dire plus.

« Assied-toi. » Le ton, sans appel, courba aussitôt la jeune femme qui obéit sans se poser de questions. Matthew aurait bien pu la prendre par la gorge, lui faire comprendre qu'il y avait des choses dont on ne parlait pas aussi publiquement. Mais il était de bonne humeur ce soir. Probablement parce qu'il venait de repérer une jolie rousse franchir les lieux de son établissement tant réputé. Egalement parce que Scylla était unique, et leur relation privilégiée. « Je t'ai déjà dit de ne pas la mentionner ainsi. » L'intéressée fronça les sourcils, les poings serrés. « Et tu veux que je l'appelle comment ? Ta rousse bien aimée ? » Cette fois-ci, Matthew éclata d'un rire bon enfant, et bruyant. Quelques regards furent attirés par ce son faussement idyllique, et il les retourna d'un petit signe de la main, en secouant la tête, mimant de ses lèvres : "Cette fille...". Il allait jusqu'à pointer Scylla du doigt, si cruellement enjoué. Tout était dans l'exagération, avec lui. N'importe quelle occasion il avait de se donner en spectacle, il la saisissait. Il était une pièce de théâtre à lui tout seul. « Tu dois confondre avec quelqu'un d'autre. » commenta t-il, son regard poursuivant l'avancée d'une certaine Garde près du bar. De son bar. Scylla l'imita, et pinça les lèvres. Dieu qu'elle en avait marre de la rivalité entre ces deux-là. Rivalité et pourtant étrange amitié. A tel point qu'elle se demandait ce qui les reliait véritablement, Diaz et Denvers. « Matt... » « Il suffit. Pas de ça ce soir. On en reparlera, quand on sera un peu plus seul, toi et moi. » Elle avait compris. L'émergée si précieusement gardée ne verrait pas le jour de sitôt. Cela ne tiendrait qu'à Scylla, elle l'écorcherait vive pour s'approprier son pouvoir. Mais la tête d'Hydra avait ses autres plans, aussi peu reluisants. Mais bien plus dangereux à son goût. « Maintenant, laisse-moi. Va te trouver un ou une partenaire de jeu, veux-tu. » Son interlocutrice se releva, faisant mine de saisir un rouge à lèvres à l'intérieur de sa veste. Mais sa main se transforma en un geste moqueur alors qu'elle dessina un doigt d'honneur, faisant ricaner Denvers de plus belle. « Amuse-toi bien » termina t-elle en désignant une jolie demoiselle qui se dirigeait vers le propriétaire du casino.

Reboutonnant classieusement son veston, Denvers accueillit avec un grand sourire l'arrivée d'une délicieuse rouquine, aux lèvres aussi plantureuses qu'aux manières vénéneuses. Femme à double tranchant qui plaisait tant à Matthew. Peut-être bien parce qu'il ne se reconnaissait que trop bien en la jeune dame, presque idéale. « Miss Diaz ! Que me vaut le plaisir de votre visite en ces lieux si humbles ? » répondit-il à l'annonce de Kelsey, une lueur taquine empreinte dans ses prunelles si sombres. Entre eux deux, c'était un jeu. Il n'y avait jamais de véritable gagnant. Ils étaient les adversaires les plus charmeurs et manipulateurs en la matière. Mais par les bonnes grâces de Satan, ce qu'il aimait ça, cet homme, à se frotter à cette si fougueuse Garde. « Avouez, ma compagnie vous manquait bien trop, n'est-ce pas ? » Mouvement d'épaule contre la sienne, frôlement à peine osé, mais toutefois accompli. Une boisson devant lui également, quelque peu réchauffée des suites du temps perdu avec Scylla, il la sirota avant d'appeler un barman d'un claquement de doigts. Montrant ainsi qu'il était le patron, se jouant de sa si haute position. « Un sex on the beach hein ? Ramenez-nous en deux. » L'employé s'éclipsa dans un hochement de tête, un clignement d'oeil prenant la suite envers Kelsey. « Cadeau de la maison. » Elégant, en apparence, séducteur, comme à son habitude, il se pliait en quatre pour tous ses clients, le brun. Mais avec la rousse, la relation était beaucoup plus singulière. Toute en fausseté et toute en sincérité. Contradiction qui pourrait être néfaste, mais qui formait un étrange beau mélange. Un peu comme eux deux, à bien y regarder.
Ⓒayaraven

___

❝ ô you don't play with the devil ❞ All my friends are heathens, take it slow | Wait for them to ask you who you know | Please don't make any sudden moves | You don't know the half of the abuse | Heathens by Ttwenty One Pilots


What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] 9FLyHSF
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Sam 2 Juin - 14:47


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
Tu le vouvoie. Pourtant, cela fait déjà plusieurs fois que tu lui parle. Que vous jouez ensemble avec vos mots. Que vous vous cherchez. Innocemment, consciencieusement sans arrière pensée, aucune. Juste. Pour le plaisir de séduire. C'est encore une distraction entre vous. Une façon de vous étudier. De fureter entre vos deux âmes enjôleurs et manipulateurs à souhait.

Oui. Tu aime vos discussions. Tu apprécie sa présence, sa prestance et c'est pour cette raison que tu viens à lui, en n'hésitant pas à poser tes doigts délicats sur son épaule. Il t'accueille par ailleurs, avec un même sourire. Il te demande alors que vaut l'honneur et le plaisir de ta visite et à ses dires, un fin rictus étire tes lèvres pulpeuses. Dans un mouvement ample, souple, léger, tu rejette lentement tes cheveux roux en arrière. Tout en te postant devant lui, tu ancre ton regard au sien. Tu prends cette lueur, ce même air charmeur et adulateur tandis que tu réponds ensuite, en faisant claquer ta langue contre ton palais.
- Disons que j'avais grand besoin de me détendre.

Loin du QG. Loin de l'agitation que peux créer la Garde Rouge sur son passage. Loin du monde extérieure. Loin de la tension omniprésente sur Genosha. Tu n'es pas stressée. Non. Tu n'es pas le genre de personne à te laisser envahir par tes émotions. A baisser les bras et se cacher derrière une cage dorée pour mieux s'enfuir après mais oui. Tu ressens le besoin de te détendre. De lâcher prise. De profiter simplement de la soirée en compagnie de ce cher Matthew qui dans un sens, ne te laisse pas indifférente. Car vous vous ressemblez, sur bien des points. Sur la manière d’interagir. Sur la manière d'utiliser les mots et votre physique à votre avantage. Sur la manière de percer votre interlocuteur par un regard conquis. Mielleux et captivant. Et sur la façon de jouer, toujours, avec votre gestuel et votre don inné à malaxer les situations autour de vous. Au sens qui vous convient le plus. Le mieux. Tels deux hypnotiseurs.

"Avouez, ma compagnie vous manquait bien trop, n'est-ce pas ?" Un rire cristallin s'échappe de ta gorge et tu hausse les sourcils. Tout en jouant avec ton cocktail, faisant tinter tes ongles manucurés sur le verre, tu laisse un silence s'écouler. Ni trop long. Ni trop court. Tu joue de tes charmes, de tes mouvements fluides et légers. Puis tu réponds, toujours avec cette voix si suave, si flatteuse, si onctueuse et si doucereuse qu'elle en devient presque chantante :
- Hum. Je pourrais bien répondre que non. Que vous vous trompez. Mais je dois bien avouer que j'ai toujours trouvé votre compagnie fort agréable. Pourquoi devrais-je alors m'en priver?

Un clin d'oeil. Complice et joueur. Lutin et malicieux. Tu sens le mouvement d'épaule contre la tienne. Tu en joue également sans approfondir le contact et tu porte ton propre verre à tes lèvres, en te balançant légèrement de droite à gauche. En une allure féline, noble, charmeuse et droite. Le sex on the beach coule lentement dans ton palais et tu apprécie la texture, le goût à la fois sucré et prononcé. Tu continue d'observer Matthew et un sourire s'étire au coin de ta bouche en le regardant attirer l'attention du barman en un claquement de doigt.

Sa position de patron le rend plus classe qu'il ne l'est déjà. A n'en point douter. Discrètement, tu le regarde, tu apprécie la vue et la puissance qu'il dégage. Oui. Tu es fidèle à Laserian. Tu es fidèle à ton amant mais rien ne t'empêche de profiter un peu en son absence. Après tout. N'est-il pas avec sa femme en ce moment même? Ou avec une tout autre femme d'ailleurs. Tu ne le sais pas. Tu ne tiens pas à y penser en vérité et tu reste focalisé sur le bel homme qui t'offre une deuxième tournée.
- Oh merci bien mon cher. Me voilà flattée. Ce n'est pas tout les jours qu'on se voit offrir un verre par un homme aussi influent que vous.

Tandis que le barman s'active déjà à vous ramener un second cocktail, tu t'approche en un pas fluide vers lui. Tendant ton premier verre en sa direction, tu amarre tes iris sauvages dans les siens. Tu marque une pause. Légère, calculée. Puis tu l'invite silencieusement à trinquer avec toi, poursuivant de plus belle de ton ton le plus doucereux :
- A cette soirée alors. Je tiens tout de même à vous dire. Sans minauderie, aucune. Que votre humble casino est à la hauteur de toute les attentes. Mais dites-moi. Avant que je n'aille jouer avec mon argent, il y aurait-il un jeu en particulier que vous me conseillerez? Après tout, vous êtes le maitre de ces lieux.

Tout en portant de plus belle ton cocktail à tes lèvres aussi rouge que le sang, tu attends patiemment sa réponse. Tu laisse un sous-entendus glisser dans tes derniers mots. Tu appuie tes paroles. Tu joue une nouvelle fois de ton regard, de tes gestes, du moindre de tes mouvements au son particulier de ta voix sans le quitter une seule fois de tes prunelles.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denvers
Démon
Matthew Denvers


https://houseofm.forumactif.org/t3002-matthew-show-me-yours-and-i-ll-show-you-mine https://houseofm.forumactif.org/t2988-nightmarish-and-i-whispered
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] W5q8y4a

Codename : Nightmarish.
Pouvoirs : - Contrôle des rêves et cauchemars : Que ce soit sur Terre ou dans le Monde de Satan, Matthew est donc capable de s'accaparer les esprits des humains et de rendre leurs rêves les plus merveilleux comme leurs cauchemars les plus atroces. Il est l'ombre cauchemardesque qui mange les hommes sitôt qu'ils s'abandonnent dans les bras de Morphée. Il est celui qui s'accapare leurs rêves et leurs cauchemars, qui les module à son envie.

-Manipulation de la douleur : La souffrance étant un processus complexe, Matthew peut également manipuler la douleur, en tant que telle, aussi bien mentale que physique. Il n'a pas besoin de toucher ses victimes pour leur insuffler des vagues de douleur, qui sont toutes soumises par la force même de son esprit. Il peut imposer de la souffrance à plus d'une personne à la fois, du fait de son statut de démon, mais la souffrance sera plus vive s'il se concentre sur une seule victime. Lui-même, dans le cas où il commandite un supplice, demeure invulnérable à la douleur, car dans ces moments-là, c'est comme s'il était dans un état proche de la transe, et insensible à ce qui l'entoure.

- -Intemporalité : Enfin, par définition, le temps n'a pas d'emprise sur le Démon. Il ne vieillit pas, ni sur Terre, ni en Enfer.

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Uwbcr42
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr114 / 54 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 413
DCs : Skye / Aelys / Kaine / Nikki / Aidan / Avery / Gwen / Klaus / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Jeu 12 Juil - 22:23


What a wicked game to play, to make me feel this way
Kelsey ft. Matthew

Beauté fatale, garde aux finalités léthales. Diaz n'était pas comme les autres, le riche homme le savait. Elle n'avait rien à voir avec les lassantes compagnies habituées du british. La Rousse avait une prestance certaine, et, plus encore, un charisme naturel, qui éclipsait toute autre femme en sa présence. Séduit, était-il, le vil homme ? Pas encore, du moins pouvait-il le prétendre. Après tout, la mission était seulement en cours. D'un côté comme de l'autre, tout se jouait en claquements de langue parfaitement millimétrés. Un mot accentué par-ci, un geste appuyé par-là. Un rapprochement infime et pourtant intime. La mesure de leur danse semblait ne jamais s'arrêter, malgré tout, pour rien au monde ils ne voudraient s'interrompre. Les deux âmes si perfides et malicieuses appréciaient bien trop leurs échanges langoureux. La musique qui les réunissait était bien trop particulière pour que la mélodie ne cesse seulement un jour. Leurs voix s'emmêlaient bien trop, formaient un choeur excessivement magnifique. Les instruments dont ils jouissaient étaient quant à eux superbement méthodiques. Tout était pensé, tout était dessiné. Une oeuvre d'art prenait vie sitôt qu'ils se rencontraient.

Un rire, malin, cristallin, émana de la tête d'Hydra qui savoura la fin de ce liquide au goûté échappé. Scylla avait décidément bien trop accaparé son attention, à tel point que la victime en avait été sa boisson. Mais qu'importait-il, alors que l'homme princier n'avait plus qu'à répondre à cette femme qui savait se faire convoîter. « Et vous ne pouriez trouver meilleur endroit pour vous relaxer dans tout Genosha. Après tout, ici, il n'y a plus à réfléchir. On se laisse mener par nos envies et nos rêves, mieux encore, nos désirs. » fit-il en ployant légèrement la tête vers son interlocutrice, un rictus espiègle au visage. Venait-il de sortir le mantra du Dreamer's Palace ? Oh que oui, et une fierté en découlait, tel un enfant ravi de son expérience si viablement menée. Après tout, ce casino aux fonds cachés n'était pas forcément censé aussi bien marcher. Pas à l'origine, du moins. Mais aujourd'hui, il en faisait sa renommée. Et seul le Diable pouvait avoir une idée d'ô combien Matthew se réjouissait, se nourrissait de cette réputation qui le précédait. Celle dont il se jouait si sacrement. Celle-là même qu'il mettait en avant, dans l'unique but d'impressionner la beauté sans pareille qui lui faisait face. Un gémissement d'affirmation vint ensuite approuver les dires de la concernée, ravissant plus que de raison le riche propriétaire des lieux. « J'ai toujours pensé que la privation était pire qu'une condamnation dans l'eau du Styx. Fichtre, en vous tenant éloignée de moi, vous me punissez par la même façon. Et je ne crois pas avoir mérité un tel châtiment, Miss Diaz. » Clin d'oeil qui vint enchérir la minauderie de l'homme aux expressions vieillotes. Le brun savait rebondir sur les provocations, sur cet ensorcelement qui venait bientôt enchaîner leurs coeurs. Ni l'un ni l'autre n'en avait conscience, et peut-être bien que Scylla était la seule capable de faire ouvrir les yeux à Denvers, mais il y avait quelque chose. Cette chose était là, et pas des moindres. Et elle unissait ces deux êtres si particuliers. Hypnotiseurs, manipulateurs, mais plus encore.

Un instant, le silence accompagna la déclaration de l'anglais. Avant que le barman ne vienne interrompre cet échange de regard tout en profondeur, pour déposer les deux verres si galamment offert. Le patron du casino lui lança un regard indescriptible, ses prunelles étant bien trop sombres pour y déceler la justesse exacte de ses sentiments entrecroisés. Il semblait y avoir du contentement comme de la frustration, voire de la colère. Leur moment tut, confident dans le silence les entourant, brutalement assassiné par l'intrusion d'un étranger. L'employé avait pourtant filé depuis quelques secondes déjà quand Matthew se décida à reporter son attention sur la plantureuse créature à ses côtés. Un sourire de biais déchira son visage un instant demeuré songeur, avant qu'il n'effectue une légère révérence à destination de sa partenaire de soirée. « Flatteuse que vous êtes, Miss Diaz. Vous me faites don de votre présence si gracieuse, c'est moi qui devrais vous remercier. » Compliment séduisant, il était fidèle à lui-même, cet imposant Denvers. Si assuré et si supérieur dans sa manière de se tenir, de s'adresser à celle qui pouvait, dans des moments de faiblesse, le faire rougir.

Barman à peine éloigné, paroles à peine achevées, et voici que la rouquine savait trouver les mots. Son verre trinquant avec le sien, ses iris accrochant aux siennes. S'y perdre y était aisé, et un bref frisson, agréable, parcourut l'échine de l'homme aux sombres secrets. Un bout de langue vint humidifier ses lèvres si raffinées, alors même que Kelsey s'adonnait à son art si parfaitement peaufiné. Une séduction, une invitation de plus. Comme il était si coutumier entre les deux, telle une balle qui ne faisait que rebondir entre eux. Il n'y avait jamais de perdant. Mais il n'y avait pas de vainqueur pour autant. Un nouveau son, doucereux, rapide, fut lâché par Matthew, le bruit des verres s'entrechoquant couvrant à peine ce rire si dosé. Amusé aussi bien par les compliments, possiblement faussés, que par la candeur, tout aussi ébauchée, par la jeune femme. Retrouvant ses manières royales, l'anglais tendit élégamment sa main à la Demoiselle. Un léger sourire flottait sur ses lèvres, une lueur corruptrice se reflétant dans ses yeux. « Laissez-moi vous guider dans mon antre, pour commencer. » se régala le brun, patientant tranquillement que la Garde saisisse ce privilège dont il l'ornait. « Au casino, vous pouvez aussi bien perdre que gagner. Mais avec moi à vos côtés, la chance ne pourra point vous abandonner. » se vanta le Vaniteux. Démon qui savait tenter le monde, le propriétaire du casino découvra une nouvelle fois ses dents, enjôleur, ravageur. Alors que leurs mains se touchèrent délicieusement, le britannique entama sa visite touristique, une idée bien précise en tête. Une de plus qu'il ne tarda pas à énoncer d'un ton toujours aussi emprunté. « Ici, vous en avez pour tous les goûts et tous les âges, très chère. Mais une femme telle que vous ne peut s'adonner à n'importe quelle activité en ces lieux. » Après tout, il n'y avait rien de bien digne à se laisser emporter dans des jeux relatifs au bingo des maisons de retraite. « Je vous déconseille fortement les machines à sous, par exemple. » Il y avait sensiblement plus de perdants que de gagnants. Mais l'information était confidentielle dans la pratique. Tenant toujours aussi précieusement la main de sa compagnie, le brun faisait tourner la belle Rousse dans ses lieux si classieusement tenus. Un mouvement exagéré, et voici qu'il força légèrement l'intéressée à virevolter sur ses talons tandis qu'il la menait à deux tables, séparées de quelques mètres à peine. Et d'une dizaine de joueurs autour de chacune, sans compter les spectateurs, avides d'argent comme d'espoir qui pouvaient à tout instant se volatiliser. « Non, voyez-vous, Miss, il vous faut trouver la perle rare. Celle qui vous siéra à merveille. » Ecartant les bras, une moue euphorique précéda sa proposition : « Laissez-moi vous présenter deux de nos jeux les plus célèbres dans le monde du casino. Le Black Jack et le Craps ! » Il n'y avait plus qu'à choisir. Mais d'abord, à observer. Miss Diaz pouvait bien prétendre se concentrer sur la vision perpétrée devant elle, lui, Mister Denvers, ne pouvait qu'admirer la femme à son bras. Celle-là même qui se rapprochait bien trop de son être. N'existait-il donc pas un vieux proverbe, qui disait quelque chose du genre : qui se ressemble, s'assemble hm ?
Ⓒayaraven

___

❝ ô you don't play with the devil ❞ All my friends are heathens, take it slow | Wait for them to ask you who you know | Please don't make any sudden moves | You don't know the half of the abuse | Heathens by Ttwenty One Pilots


What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] 9FLyHSF
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 31 Juil - 11:33


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
Cette soirée s'annonce bien plus délicieuse que tu ne l'avais imaginé jusqu'ici. Tes yeux de biche ancrés dans ceux de l'homme, tu l'écoute parler avec une certaine attention. Un sourire mielleux, suave, séducteur étire tes lèvres pulpeuses et tu hausse les sourcils. Tu approuve d'un léger signe de tête lorsque ce dernier, avec sa prestance, sa classe habituelle, te dis que tu ne pouvais trouver meilleur endroit que celui-ci.
- Je n'en doute pas un seul instant. Sinon, je ne me ferai pas l'immense joie de venir régulièrement dans votre établissement.

Ta voix glisse telle une mélodie dans le casino. Tout en portant ton premier verre à ta bouche, tu ne lâche pas Matthew de ton regard malicieux. Tu te laisse porter par votre échange. Tu laisse tout soucis de côté et tu te focalise uniquement sur l'instant présent, voulant profiter de chaque seconde passée en sa compagnie fort agréable.

Là, tout de suite, tu ne veux plus penser à Laserian. Tu ne veux plus l'imaginer avec d'autres femmes. Sa femme. Tu fais taire cette jalousie, cette boule de colère qui se trouve à l'intérieur de toi et tu redresse le menton. Tu prends ton allure droite, féline, élégante, ensorcelante tandis que tu laisse toute ton attention se porter sur le beau brun, puissant et riche qui se trouve juste devant toi.

« J'ai toujours pensé que la privation était pire qu'une condamnation dans l'eau du Styx. Fichtre, en vous tenant éloignée de moi, vous me punissez par la même façon. Et je ne crois pas avoir mérité un tel châtiment, Miss Diaz. » A ses dires, un rire t'échappe. Cristallin et gracieux à la fois. Il sait s'y faire avec les femmes. A n'en point douter. Tout comme toi, il joue avec les mots, les manie à la perfection. Tu aime ce jeu, ce face à face qui vous enivre, vous transporte inconsciemment sur un chemin des plus provoquant et voluptueux. Oui, tu te laisse porter mais alors que tu t'apprête à répliquer, toujours de ta langue si bien maniée, le serveur brise quelques instants votre échange en déposant sur le comptoir, les deux cocktails qu'il vous a préparé.

Tu le remercie simplement par un hochement de menton. Dans un mouvement ample, calculée, tes doigts entourent le verre et tu laisse quelques secondes tes ongles bien manucurés tinter sur le cristal avant de le tendre en la direction de Matthew pour trinquer. Ton ton doucereux glisse de plus belle dans l'établissement. Tu joue à présent de flatterie à son encontre. Ta langue vient même claquer contre ton palais et tu porte à nouveau ton verre à tes lèvres. Tu apprécie le goût, la texture du cocktail.

Sans quitter des yeux le bel homme, tu minaude. Tu use de tes charmes comme lui use des siens et tu lui demande alors des conseils. Des conseils sur les jeux qu'il pourrait te suggérer. D'un côté, tu espère, tu cherche à ce qu'il t'accompagne. Durant un bref instant, tu bats des cils et un sourire vient même éclairer tes traits, lorsque ce dernier te propose de te laisser guider, murmurant qu'avec lui à tes côtés, la chance ne pourrait point t'abandonner.
- Mais avec grand plaisir. J'accepte l'immense honneur que vous me faites. Attention tout de même mon cher. Je pourrai vous prendre aux mots.

Tout en faisant claquer de plus belle ta langue contre ton palais, tu laisse une fois de plus un rire t'échapper. Consciencieusement, ta main libre vient se poser sur la sienne et tu ancre tes prunelles aux siennes. Tu accentue ton regard. Tes doigts jouent habilement avec sa peau d'une manière légère, mesurée, à peine perceptible puis tu brise quelque peu la distance qui vous sépare en glissant enfin ton bras au sien.
- Je vous suis.

La visite commence. Ensemble, vous brisez votre immobilité. Accroché au bras du démon, tu jette un œil autour de toi. Tes hanches se mouvent au rythme de tes pas et tu apprécie la sensation que cette compagnie te procure. Tu te sens bien, là, accrochée à son bras comme une digne privilégiée. Avec attention, tu écoute Matthew parler. Tes dents viennent subtilement mordre ton palais et tu t'amuse de ses paroles, de ses compliments qui te touchent, t'illuminent, t'entourent d'une douce vanité. Car oui, tout comme toi, ce vil charmeur sait se faire désirer. Il sait te rendre importante. Il sait te caresser dans le bon sens du poil et ton dos se dresse, tes talons claquent sur le sol tandis que tu susurre, portant à nouveau tes yeux de chat aux siens :
- Ouh voilà deux jeux qui me semble bien intéressant. Le choix risque d'être difficile.

Et pour cause. Tu ne t'es jamais adonnée ni à l'un, ni à l'autre. Une fois de plus, tu laisse tes iris glisser sur ce qui t'entoure. Tu observe les joueurs autour des tables si soigneusement installées. Tu analyse leur comportement. Tu vois certains clients se perdent avec confiance, en misant sans compter tandis que d'autres sont plus sur la réserve. Tu goûte au plaisir de la luxure. Du désir intense de miser, au risque de se brûler les ailes. Ton regard s'attarde sur l'une des tables mise à disposition et tu hausse les sourcils. Prête à faire ton choix sans en ressentir une once d'inquiétude.
- Allons pour le Black Jack alors. Je compte sur vous pour me porter chance. Vous me l'avez promis, rappelez-vous. Par ailleurs, puis-je aussi compter sur votre aide et votre charme imné? Je dois avouer, honte à moi, que je ne connais nullement les règles.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denvers
Démon
Matthew Denvers


https://houseofm.forumactif.org/t3002-matthew-show-me-yours-and-i-ll-show-you-mine https://houseofm.forumactif.org/t2988-nightmarish-and-i-whispered
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] W5q8y4a

Codename : Nightmarish.
Pouvoirs : - Contrôle des rêves et cauchemars : Que ce soit sur Terre ou dans le Monde de Satan, Matthew est donc capable de s'accaparer les esprits des humains et de rendre leurs rêves les plus merveilleux comme leurs cauchemars les plus atroces. Il est l'ombre cauchemardesque qui mange les hommes sitôt qu'ils s'abandonnent dans les bras de Morphée. Il est celui qui s'accapare leurs rêves et leurs cauchemars, qui les module à son envie.

-Manipulation de la douleur : La souffrance étant un processus complexe, Matthew peut également manipuler la douleur, en tant que telle, aussi bien mentale que physique. Il n'a pas besoin de toucher ses victimes pour leur insuffler des vagues de douleur, qui sont toutes soumises par la force même de son esprit. Il peut imposer de la souffrance à plus d'une personne à la fois, du fait de son statut de démon, mais la souffrance sera plus vive s'il se concentre sur une seule victime. Lui-même, dans le cas où il commandite un supplice, demeure invulnérable à la douleur, car dans ces moments-là, c'est comme s'il était dans un état proche de la transe, et insensible à ce qui l'entoure.

- -Intemporalité : Enfin, par définition, le temps n'a pas d'emprise sur le Démon. Il ne vieillit pas, ni sur Terre, ni en Enfer.

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Uwbcr42
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr114 / 54 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 413
DCs : Skye / Aelys / Kaine / Nikki / Aidan / Avery / Gwen / Klaus / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Mar 31 Juil - 22:44


What a wicked game to play, to make me feel this way
Kelsey ft. Matthew


Soirée originale qui s'annonçait ni plus ni moins que banale. Et soudainement, la tendance s'était inversée lorsqu'une belle Rousse s'était avancée. Surprise fort agréable qui avait conquit les intérêts du propriétaire des lieux. Sa richesse n'avait d'égale que son envie, étrangement sincère, de dépenser son temps auprès de la belle Diaz. Désir qu'il savait être partagé, à en croire les iris parfaitement tournées vers ses propres prunelles. S'ancrant dans celles-ci en même temps que la main venait orner l'épaule, en une caresse provocatrice et éloignée. Corps qui s'échinaient à se rejoindre comme à se repousser, la séduction provoquant de délicieux frissons. Leur contact était si naturel, leurs échanges si fructueux. Et pourtant, tous deux ne pouvaient pas plus être pris dans leurs respectives vies. Elle avait son amant, lui avait ses aventures. Le sérieux d'un côté, ou du moins, à ce qui lui avait semblé, l'insouciance de l'autre. Impossible de définir précisément qui cherchait le plus l'autre, tant le jeu sonnait comme un rituel sacré. Il y avait fort longtemps que Matthew ne s'était montré aussi honnêtement intéressé envers une seule et même personne. Les midinettes de ses soirées passant rapidement pour des barbies écervelées.

Jouant de sa luxure, le brun se saisissait avec délicatesse de sa main. Ne demandant toutefois pas de l'épouser, quoi que leurs courbes pourraient parfaitement s'y prêter. Leur charisme partagé avait de cela que les deux êtres paraissaient destinés à suivre le même tracé. Mais qu'importait, en cette soirée, s'ils parviendraient à se posséder mutuellement. Il n'était nullement question de cela, pas plus qu'un autre jour. Ou du moins, pas encore, pas tout à fait. Si le Sutherland ne savait point combler sa belle, le princier démoniaque saurait s'y entretenir. Pour ce soir comme pour un tout autre moment, allez savoir quand Kelsey pouvait à nouveau débarquer dans ses si riches quartiers. Un rire lui fut ainsi arraché,et bientôt prolongé alors qu'il guidait la femme flamboyante dans le dédale des jeux que constituait son antre : « Mais faites-donc, Miss Diaz. Prenez moi au mot. Je suis fidèle à ma parole. » Promesse implicite d'une prospérité en perspective. Avec Denvers à ses côtés, Diaz ne saurait être abandonnée. Avec lui, elle allait tout gagner. La perte était bien souvent inévitable dans un palace comme celui-ci, mais le gain relevait tout bonnement d'un art. Une oeuvre que peu de personne ne pouvait maîtriser. Après tout, le tableau de la Richesse ne pouvait être ébauché par une main inéduquée.

Menant sa compagnie aux tables si sournoisement aménagées, Matthew suggérait doucement à sa partenaire de faire un choix. Le plus judicieux ? Il n'y en avait pas. L'élégance même du Dreamer's Palace résidait dans ces infinies possibilités de tout tester. De miser, de perdre, de gagner. De rugir comme d'haïr. Les visages suaient sous la concentration, les corps se tendaient suite à la distribution. Les dés comme les cartes faisaient battre le coeur de ces hommes et femmes plus que de raison. A tout instant, ils risquaient une explosion. De bonheur comme de malheur, de candeur comme d'aigreur. Les traits s'éclairaient autant qu'ils se fermaient, l'effort demandé pour demeurer impassible ne pouvant avoir sa place en pareille attraction. Face à un tel spectacle, le propriétaire jouissait. Sa puissance se ressentait dans la moindre fibre de ces lieux, allant de la moquette parfaitement découpée, de la table placée au millimètre près, à ses employés si classieusement sélectionnés. Rien n'avait échappé à la construction de ce Renard qui dansait avec le pouvoir. Les flammes semblaient creuser une lueur intense dans ses prunelles alimentées d'un désir, par définition, indéfinissable. Kelsey décidée à devenir sa muse pour le besoin de son tableau, et cette soirée n'en finissait pas d'être parfaite. Matthew se délectant de la résolution de la Rouquine, habilement apprêtée pour l'occasion. « Merveilleux ! Ma chère amie, vous n'auriez pu choisir mieux ! » fit-il d'un ton mielleux. Rien n'était plus faux, toutefois. Ici, le bonheur se trouvait dans cette liberté de choix. Certains se plaisaient à parier au loto. D'autres se complaisaient dans cet énorme casino. Il n'y en avait jamais assez, il n'y en avait jamais trop. Tous étaient conquis et tous en redemandaient. Encore et toujours.

Reprenant la main de la Dame à ses côtés, Denvers imposa, par sa simple présence et son sourire étiré, un passage dont seul manquait un exubérant tapis rouge. « Gentlemen, Gentlewoman » salua prestement l'anglais aussi bien envers ses employés que ses clients. « Mr Denvers, vous joindriez-vous à nous pour cette partie ? » s'enquit le croupier d'un sourire bienveillant. Délectable sentiment que d'être aussi important. Matthew reprit rapidement derrière lui : « Hélas non, je crains n'avoir d'ores et déjà dépensé tout mon budget du mois. » Des rires fusèrent, certains forcés, certains sincères. Qu'importait. Le portefeuille du brun était aussi illimité que son humeur du soir, du moins paraissait-il. « Mais laissez-moi vous présenter ma tendre compagne, Miss Diaz. Le BlackJack sera son terrain de jeu pour ce soir » confia Matthew. Jouant des mots, du terme même, d'accompagnatrice qui revêtait de multiples sens. Accordant une importance démesurée à celle qui tirait sur son costume élégamment taillé. « Miss Diaz, je vous prie » s'enjoua le britannique en amenant l'intéressée vers la chaise, rehaussée d'un cuir fin, devant lui, lui réservant la plus belle place de la table. Autour d'eux s'activaient les joueurs déjà présents, les jetons face à eux reflétant un désir empreint d'argent. Matthew, de son côté, fit signe au croupier. Des jetons se trouvaient toujours à proximité de ses employés, en particulier pour ce type d'occasions. Ceux-ci furent ainsi glissés envers Kelsey, qui pouvait désormais se les approprier. Le britannique se cala, non sans sensualité, contre le dossier de sa partenaire, son bras frôlant inévitablement le haut de son dos et ses épaules, alors qu'il lui demandait, un rictus au coin des lèvres : « Combien voulez-vous parier, très chère ? Est-on d'humeur généreuse ce soir ? » interrogea t-il en tendant le bras vers le centre de la table, où les autres mises trônaient, brillant de leurs incommensurables valeurs. Laissant Diaz se prendre au jeu, le propriétaire du casino claqua ensuite des doigts. Le croupier se pressant à entamer la distribution des deux cartes destinées à chaque joueur et joueuse de la partie. Se penchant en avant alors que Diaz allait pour découvrir ses cartes, Matthew susurra à son oreille,d 'une voix grave, suave, empreinte d'un ton délicieusement lascif : « Qui sait, Miss Diaz. Avec la chance à vos côtés, peut-être allez-vous nous sortir un immédiat blackjack. » La soirée ne faisait que commencer.  Le jeu, lui, l'avait été depuis fort bien longtemps.

Ⓒayaraven


Blackjack:
 

___

❝ ô you don't play with the devil ❞ All my friends are heathens, take it slow | Wait for them to ask you who you know | Please don't make any sudden moves | You don't know the half of the abuse | Heathens by Ttwenty One Pilots


What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] 9FLyHSF
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Jeu 2 Aoû - 14:13


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
La tension du jeu qui s'impose. L'atmosphère à la fois enivrante et stressante dès lors que les cartes, les dés sont lancés. Autour des tables, les clients misent, perdent, gagnent, mentent. Tu vois à leurs allures, à leurs expressions qu'ils sont concentré. Tu sens l'angoisse monter dans chacun de leurs pores. Certains arborent des tics. Ils se mordent la lèvre inférieure, suent à grandes gouttes et tremblent. D'autres, au contraire, restent calme, immobile sur leurs chaises sans montrer une once de faiblesse.

Cela à quelque chose de plaisant. De se laisser guider, sombrer l'espace de quelques instants dans ce tumulte oppressant. Tu y trouve un certain charme. Tu n'as pas peur de perdre de l'argent. Soyons honnête. Ta famille est riche, influente et tu as beau venir ici, dans ce casino où impose la luxure, le désir et l'ivresse, tu sais parfaitement ce que tu fais et surtout, avec qui tu es.

De ton allure féline, séductrice, tu tourne alors la tête en sa direction. Tu lui offre à nouveau ton regard mielleux, brillant de féminité et tu souris, tu ancre tes iris aux siens, tu fais preuve de taquinerie en te laissant toujours plus plonger dans cette relation étrange, intense, manipulatrice et sincère à la fois. Matthew finit par murmurer que tu n'aurai pas pu choisir mieux et un léger rire conquis, joueur s'échappe de plus belle de tes lèvres pulpeuses. Tu te laisse prendre au jeu, une fois de plus, une fois encore. Le beau démon te prend la main et avec élégance, tu t'incline, très légèrement.
- Bonsoir.

Puis, les iris posés sur les clients, tu les salue tour à tour d'un mouvement fluide de la tête où respire tout ton savoir-vivre, ton aisance, ta finesse et ton attrait. Tu use naturellement de tes charmes hypnotiques. Tu te joins aux autres lorsque ton cavalier plaisante, joue lui aussi de son statut, de sa gracilité et de son raffinement inné avec une facilité déconcertante.

Oui. A cet instant, tu ne pense plus à Laserian. Tu ne pense plus à ce qui te blesse, t'irrite silencieusement sans montrer une parcelle de tristesse. Tu te fond corps et âme dans ce moment plaisant, aux côtés de cet homme qui t'es profondément agréable. Ce dernier finit par te présenter à l'assemblée et un nouveau sourire éclaire, perce ton visage en porcelaine. Tu ne peux t'empêcher de te sentir flattée. Tu apprécie le pouvoir qui se dégage de lui et tu profite, allégrement, de sa compagnie comme la sensation folâtre qu'il te procure.
- Merci bien mon cher.

Tandis que Matthew t'invite galamment à t’asseoir, tu laisse ta voix glisser telle une plume dans l'air. Tu prends place sur ta chaise dans un mouvement calculé, fluide, manié à la perfection. Durant ce laps de temps, tes yeux sauvages rencontrent à nouveau ceux du démon et tu lui adresse un regard pénétrant, agencé avant de fondre ton attention sur la table, sur le jeu qui se prépare autour et devant vous.
- Hum...Et bien, je n'ai pas de restriction particulière ce soir. Cela dit, on m'a toujours appris à ne pas trop miser au début des jeux. Il parait que ça porte malheur, es-ce que je me trompe?

Tout en te tournant vers ton cavalier, tu prends un air faussement innocente. Tu cherche consciemment son aide au détour de questions anodines. Alors que tu sens son bras frôler ta peau, tu ne cherche nullement à briser le contact. Ta main vient fluidement se poser en dessous de ton menton et tu marque un silence. Tu laisse une légère pause s'installer avant de poursuivre, un même sourire mielleux aux coins des lèvres.
- Que me conseillez-vous?

Ta langue claque malicieusement contre ton palais. C'est alors que le croupier entame la distribution. Tu te laisse porter par la concentration. Matthew à tes côtés, tu observe, tu analyse. Tu détails les comportements parfois étrange de tes rivaux, en faisant preuve d'une excellente discrétion. Manipuler. Tu sais faire. Voiler ses sentiments pour n'en montrer qu'un masque. Ce n'est pas un soucis pour toi. La preuve en cette soirée. Très vite, tu te prends au jeu et un rire cristallin s'échappe de plus belle de tes lèvres lorsque le démon, susurre à ton oreille que la chance sera peut-être immédiat.
- En effet. Qui sait. Cela dit, je pourrai vous en remercier. Ce n'est pas tout le monde qui a l'immense honneur d'avoir le maitre à ses côtés.

Flatteries. Taquineries. Mélange délicieux entre la manipulation et la séduction innocente. Entre vous, cela devient tellement naturel. Le temps défile. Le jeu se poursuit et tu ne vois pas les heures défiler. Tu apprécie chaque seconde passée sur cette table. Tu te languis de voir tes adversaires perdent, se confronter à toi, à vous puisque que l'élégant homme qui t'accompagne ne te quitte sous aucun prétexte. Tu te sens telle une reine, protégée, soignée par ses attentions particulières. Sous ses conseils avisés, tu double la mise. Tu apprends à utiliser tes cartes. Par ailleurs, comme le démon te l'avais promis, tu es sous le signe d'une bonne étoile ce soir et tu gagne, tu augmente tes gains, tu sens une douce confiance émerger en toi.
- Et bien Monsieur Denvers. Il faut croire que vous avez honoré votre promesse. M'en voilà comblée. Je ne pouvais espérer meilleur étoile.

Tandis que la table se vide, parfois sous des airs déprimés, dépités, toi, tu garde ton sourire séducteur, tes airs félins caché derrière une douce expression innocente. Tout en relevant légèrement ta robe, tu te redresse. Ta main vient doucement se poser, frôler celle du maitre des lieux et tu susurre, faisant une fois de plus claquer doucement ta langue contre ton palais.
- Comment puis-je vous remercier?
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denvers
Démon
Matthew Denvers


https://houseofm.forumactif.org/t3002-matthew-show-me-yours-and-i-ll-show-you-mine https://houseofm.forumactif.org/t2988-nightmarish-and-i-whispered
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] W5q8y4a

Codename : Nightmarish.
Pouvoirs : - Contrôle des rêves et cauchemars : Que ce soit sur Terre ou dans le Monde de Satan, Matthew est donc capable de s'accaparer les esprits des humains et de rendre leurs rêves les plus merveilleux comme leurs cauchemars les plus atroces. Il est l'ombre cauchemardesque qui mange les hommes sitôt qu'ils s'abandonnent dans les bras de Morphée. Il est celui qui s'accapare leurs rêves et leurs cauchemars, qui les module à son envie.

-Manipulation de la douleur : La souffrance étant un processus complexe, Matthew peut également manipuler la douleur, en tant que telle, aussi bien mentale que physique. Il n'a pas besoin de toucher ses victimes pour leur insuffler des vagues de douleur, qui sont toutes soumises par la force même de son esprit. Il peut imposer de la souffrance à plus d'une personne à la fois, du fait de son statut de démon, mais la souffrance sera plus vive s'il se concentre sur une seule victime. Lui-même, dans le cas où il commandite un supplice, demeure invulnérable à la douleur, car dans ces moments-là, c'est comme s'il était dans un état proche de la transe, et insensible à ce qui l'entoure.

- -Intemporalité : Enfin, par définition, le temps n'a pas d'emprise sur le Démon. Il ne vieillit pas, ni sur Terre, ni en Enfer.

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Uwbcr42
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr114 / 54 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 413
DCs : Skye / Aelys / Kaine / Nikki / Aidan / Avery / Gwen / Klaus / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Mar 7 Aoû - 21:50


What a wicked game to play, to make me feel this way
Kelsey ft. Matthew


Une étincelle brille, une flamme s'agite. Le feu du jeu prenait à la gorge aussi bien les amateurs que les professionnels, les sympathisants que les curieux. Mieux encore, il aspirait ces deux âmes étincelantes, les réunissant sous une lumière rayonnante. A peine le Démon et la Féline avaient-ils pris place que les paupières glissèrent sur leurs corps judicieusement rapprochés. L'envie se dessinait dans certains regards, la désolation serrait certains coeur, sur le tard. Elle était venue à eux, la réalisation. Le Maître était sur la scène, et sa Protégée dans son sillage. Consciemment ou non le duo s'était formé. Un lien s'était noué, et plus personne ne semblait capable de les séparer. Quelque chose d'étonnamment fort avait été forgé. Ce fil soudé à la perfection ne datait ni de ce soir, ni d'avant hier soir. Il avait été mûrement pensé sitôt que leurs personnalités s'étaient accrochées. Il y avait ainsi des sentiments qu'un rien ne pourrait briser. Ces deux gens de la Haute était comme ça. Incassables. Implacables. La perfection incarnée, si tant puissait-elle exister.

Le sourire affuté et le regard malicieux, Denvers s'occupait de ce qu'il gérait le mieux. Le jeu était toute son âme, le spectacle participait à son inné charme. Il s'amusait de ces expressions aussi bien concentrées que frustrées, de ces lèvres qui se perçaient sous la pression des plus impitoyables. Le Blackjack était redoutable. Mais pas plus que l'appat du gain et l'adrénaline folle qui coulait dans les veines de chacun des invités. Esquissant ses mimes les plus exquises, le riche homme se chargeait d'accompagner sa douce partenaire. Il pouvait voir que des regards, jaloux et cupides, se posaient sur la Rousse au teint parfait. Matthew en souriait, bien qu'une étrange lueur allumait parfois ses prunelles. La rougeur de celles-ci apparaissant tel un flash, bref et soudain. Qu'importait, au fond. Ce soir, il était le Roi de ces lieux, comme chaque jour qui défilait. Miss Diaz était la Reine d'une soirée, une qui pourrait pourtant, et aisément, se multiplier. Il avait à coeur, le Renard, de montrer quelques unes de ses précieuses cartes. Son raffinement n'ayant d'égal que sa volonté à posséder. Délibérement, il attisait. La convoitise, l'avidité. Amenant l'attention sur leur union si particulière, alors que la partie était, enfin, entâmée.

Suivant avec attention les mouvements de la Sauvage Garde, le britannique la guidait. Par ses mots, par leurs peaux à peine frôlées. Savourant un toucher fortement retenu bien que profondément voulu. Les tissus se froissaient, les manches se croisaient. Le ton de l'anglais venait chatouiller l'oreille de la Rouquine, entamant des conseils qu'il n'aurait, en temps normal, jamais pris la peine de distribuer. Son rire, sensuel, raisonnait. Jouant de ce son mélancolique pour titiller l'ouïe de sa tendre amie. Tout était dans les détails, dans ces échappées imperceptibles, mais pourtant si sensibles. Le jeu avait beau se profiler, c'était la connexion de ces étranges êtres qui, en réalité, était ici misée. La chance accompagnant les actions du Maître et de son élève, celle-ci pouvant facilement le dépasser. « Ne vous l'avais-je point dit, très chère amie ? Le sort ne vous quittera point tant que je demeurerai à votre bras. » Sourire en demi-teinte, promesse à peine chuchotée qui déjà, était confirmée. Diaz avec Matthew, rien ne pouvait mieux lui convenir, tout comme Denvers avec Kelsey. Il y avait de cela dans cette paire, qu'elle improbable. Et pourtant. Elle était impitoyable.

La partie arriva à son terme, sur un déluge de victoires forcément méritées. Les jetons s'accumulant au-devant de Kelsey, renvoyant des éclairs lumineux jusque dans ses yeux. Denvers admirait la jeune femme, une fierté ainsi qu'une possessivité mystérieuse rougoyantes dans ses si sombres et indescriptibles prunelles. Tapant dans ses mains, il sonna pourtant l'heure de la fin : « Tic-tac. Je crois que notre temps est écoulé. Messieurs, Mesdames. La compagnie vous remercie pour cette partie. » Se baissant galamment, mais certainement faussement, l'anglais se redressa pour tendre élégamment une main à la gagnante du soir. Accrochant ses iris pour savourer l'élan victorieux qui s'y perdait. « Miss Diaz, voyons. Vous n'avez pas à me remercier. » Le rictus en coin, pourtant, cela ne l'empêchait pas d'attirer la Garde loin des filets méchamment effilés de certains joueurs bien trop assurés. Ignorant les visages qui se tournaient sur leur passage, Matthew reprenait son rôle de guide. S'y attelant à la perfection, s'y perdant même, dans une étrange passion. « Mais si vous y tenez, alors je vous laisse le loisir de m'offrir votre boisson. » La guidant à un bar, dont le comptoir brillait de par sa tenue rigoureuse. Il fit asseoir la Dame, avant de rejeter prestement son veston en arrière et de prendre à son tour sa place. Avant même que Kelsey ne lui demande quel verre songeait-il consommer, il eut une moue, enchantée : « Surprenez-moi, Miss Diaz. Surprenez-moi. » Le Démon croisa ses mains sur la matière polie, patientant, l'air inébranlable. Les boissons ne tardèrent pas à être déposées au devant de leurs profils respectifs, et la curiosité intéressée de la Tête finit par creuser son chemin : « Mais dites-moi donc, Miss Diaz. Vous m'aviez l'air fort préoccupée à votre arrivée ici. S'est-il passé quelque chose ? » Goûtant le liquide, titillant ses papilles alors que les arômes caressaient son palais. « Souhaitez-vous que votre humble serviteur ne vous débarasse d'un problème gênant ? » Plaisanterie ponctuée d'un petit rire, ou pourtant étincelait une flamme des plus brûlantes.  Après tout, pourquoi faire semblant, quand il était question d'un certain Laserian ?

Ⓒayaraven

___

❝ ô you don't play with the devil ❞ All my friends are heathens, take it slow | Wait for them to ask you who you know | Please don't make any sudden moves | You don't know the half of the abuse | Heathens by Ttwenty One Pilots


What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] 9FLyHSF
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Jeu 9 Aoû - 11:21


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
Oui, cette soirée t'offre un divertissement inégalé. Tu apprécie chaque seconde passé en la compagnie de cet homme si influent. Durant ce laps de temps, tu ne pense plus à Laserian. Tu ne pense plus à ta colère, à tes rancœurs ni à la tristesse oppressante qui pourtant, enserre ta poitrine silencieusement. Tu fais bonne figure, là, accrochée aux bras de Matthew qui t'offre un moment exceptionnel. Tu jouis de votre victoire, autour de cette table de jeu. Un sourire mielleux éclaire même ton visage en porcelaine et tu joue de ton allure sauvage. Tu use et abuse de ton charme avec une facilité déconcertante.

Tandis que ton cavalier murmure et susurre que le sort ne te quittera point tant que tu demeurerais à son bras, un nouveau rire cristallin t'échappe et tu ancre ton regard félin au sien. Tu profite de son éclat scintillant, de cette promesse muette qui te transperce légèrement. Confiante, sûr de toi, tu continue sur ta lancée et le jeu se termine. Tu gagne. Vous gagnez sous le regard envieux des autres joueurs qui quittent la tablée sous un air un peu dépité. Es-ce que tu te sens désolé pour eux? Ne serais-ce qu'un peu? Non. Dans un mouvement ample, calculée, tu te redresse et ta main vient alors doucement, lentement, effleurer celle du Maître des lieux. A aucun moment, tu ne brise le contact entre vous. Tu entre dans le jeu. Dans un jeu bien différent de tout ceux qui se trouvent ici, dans ce casino luxueux mais qui vous enivre, vous enserre pourtant depuis le début de cette soirée.

Avec cette même lueur féline dans les yeux, tu lui demande comment tu pourrais le remercier. Tu goûte toujours plus au plaisir intense de sa compagnie. Si bien que tu en oublie presque tes démons intérieurs. Les personnes autour de vous, vous regarde, vous suive, vous observe et tu ressens une vive satisfaction t'envahir. Tu te mouve avec grâce, agilité. Tu as toujours aimé que les regards se dirigent vers toi et tu te complais, dans ce mélange de fascination et de jalousie entremêlé.

Matthew te propose alors que tu lui offre un verre et tu t'incline, tu te courbe légèrement en une révérence parfaite avant de renchérir, sur un ton aussi cristallin et mesuré que le moindre de tes gestes.
- Oh, mais avec plaisir mon cher. Je compte bien vous surprendre. Du moins, je l'espère.

De plus belle, une douce mélodie s'échappe de ta gorge. Assise sur la chaise, jambe croisées, tu marque un temps d'arrêt. Une légère pause tandis que tes prunelles vinrent à s'ancrer dans celles du bel homme. Tu réfléchis à quel cocktail lui conviendrait. Tes yeux se plissent, tu fais battre tes cils et tu te mord la lèvre, doucement, mesurément en faisant claquer cette fois ta langue contre ton palais.
- Pourquoi pas un Bellini? Je trouve que cela vous irait plutôt bien. Es-ce que je me trompe?

Champagne. Purée de pêche fraiche. Élégant, volupté avec une touche de caractère. Parfait à ton sens. Tout en levant ta main pour faire signe au barman de vous servir, tu remets le pan de ta robe en place. A nouveau, tu croise tes jambes et tes doigts vinrent s'entremêler entre eux tandis que la conversation change soudain de tournure, te surprends quelque peu.
- Me voilà bien déroutée par vos mots mon humble cavalier, susurres-tu en haussant les sourcils. Je dois bien avouer que vous me surprenez. Moi qui pensais pouvoir vous cacher mes sentiments, voilà que vous me lisez à cœur ouvert.

Tandis que tu murmure ces quelques mots, ta voix devient légèrement tremblante, hésitante. Surprise d'être ainsi touchée, tu laisse durant un court instant ton visage se fermer. Ton sourire disparait peu à peu et tu baisse la tête, doucement. Tu pousse un soupir et tu essaye malgré tout de te reprendre, ne voulant pas paraitre faible à ses yeux.
- Vous êtes bien aimable mais je crains que vous ne pourrez pas y faire grand chose. A moins que vous savez guérir une peine de cœur? Après tout, vous êtes mon sauveur de la soirée.

Ton ton devient légèrement joueuse, mielleuse, suave et séductrice pourtant oui. Tu es troublée. Tu es à nouveau plongée dans ce qui te tracasse silencieusement et ton corps se crispe, tes muscles se raidissent tandis que tu reprends doucement une digne allure.
- Je vous remercie infiniment pour votre proposition fort alléchante mais je n'aimerai nullement vous importuner avec mes histoires.

Tu es sincère. Tu ne tiens pas à l'embêter avec Laserian. Tu ne tiens pas à l'ennuyer avec tes états d'âmes. Alors que le barman dépose devant vous, votre boisson respective, tes doigts bien manucuré entoure le verre et tu le tend en sa direction, comme pour trinquer malgré la tristesse brutale et oppressante qui glisse désormais dans tes iris feutrés. Comme touchée de plein fouet par la réalité toute brumeuse qui te suivait jusqu'à présent.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denvers
Démon
Matthew Denvers


https://houseofm.forumactif.org/t3002-matthew-show-me-yours-and-i-ll-show-you-mine https://houseofm.forumactif.org/t2988-nightmarish-and-i-whispered
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] W5q8y4a

Codename : Nightmarish.
Pouvoirs : - Contrôle des rêves et cauchemars : Que ce soit sur Terre ou dans le Monde de Satan, Matthew est donc capable de s'accaparer les esprits des humains et de rendre leurs rêves les plus merveilleux comme leurs cauchemars les plus atroces. Il est l'ombre cauchemardesque qui mange les hommes sitôt qu'ils s'abandonnent dans les bras de Morphée. Il est celui qui s'accapare leurs rêves et leurs cauchemars, qui les module à son envie.

-Manipulation de la douleur : La souffrance étant un processus complexe, Matthew peut également manipuler la douleur, en tant que telle, aussi bien mentale que physique. Il n'a pas besoin de toucher ses victimes pour leur insuffler des vagues de douleur, qui sont toutes soumises par la force même de son esprit. Il peut imposer de la souffrance à plus d'une personne à la fois, du fait de son statut de démon, mais la souffrance sera plus vive s'il se concentre sur une seule victime. Lui-même, dans le cas où il commandite un supplice, demeure invulnérable à la douleur, car dans ces moments-là, c'est comme s'il était dans un état proche de la transe, et insensible à ce qui l'entoure.

- -Intemporalité : Enfin, par définition, le temps n'a pas d'emprise sur le Démon. Il ne vieillit pas, ni sur Terre, ni en Enfer.

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Uwbcr42
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr114 / 54 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 413
DCs : Skye / Aelys / Kaine / Nikki / Aidan / Avery / Gwen / Klaus / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Ven 17 Aoû - 11:06


What a wicked game to play, to make me feel this way
Kelsey ft. Matthew


Changement drastique de tonalité en cette soirée fort bien entamée. Il n’était pas question de blesser, ou de s’aventurer dans des contrées bien trop éloignées. Mais Denvers ne pouvait demeurer insensible plus longtemps alors que le regard de la Féline était teinté d’une lueur sombre qui lui renvoyait un bien trop étrange reflet. Il y avait de cela que ces deux êtres étaient bien trop proches pour ne point se reconnaître quand quelque chose perturbaient leurs âmes sombrement couvées. Leur lien n’était point une invention d’un esprit étriqué, pris au piège d’une imagination quelque peu débordée. Leurs corps répondaient mutuellement à leurs besoins innés de vouloir se trouver et retrouver, et leurs cerveaux si magnifiquement construits ne pouvaient véritablement s’ignorer. Le goût du jeu avait beau poser les bases, il y avait une fin à tout. La partie n’avait guère plus de raison de se prolonger, alors, les choses sérieuses se devaient de prendre le dessus. Et Matthew n’était pas homme à accepter les refus.

Peut-être ses interrogations jetèrent un mystérieux froid entre ces deux personnes si chères. Mais le riche anglais ne pouvait décemment prétendre que tout allait bien alors que même le goût de la victoire du blackjack n’arrivait à marquer comme il se fallait leurs silhouettes élancées. Une amertume restant en travers de la gorge malgré les boissons commandées. Le brun avait beau être un homme au rire prompt et à la moquerie mesquine, il savait se montrer concerné. Ses intérêts primaient sur le reste, habituellement. Combien de vie détruisait-il quotidiennement ? Mais pas ce soir. En cette nuitée débutée, le propriétaire du Dreamer’s Palace vouait un attrait véritable à cette Rouquine convoitée. Les flammes dansantes de ses prunelles l’attirant tel un aimant hypnotisé. Quelque chose en Miss Diaz, telle une odeur ou une saveur particulière, attisait la bête qui rôdait dans l’être de Denvers. Loin d’être tari, le monstre en lui était délicieusement embrasé par une proche sauvagerie. La Féline rouquine miroitant des sensations et des passions bien trop ancrées dans l’existence même du Renard.

Alors il osait poser des mots, jouer de ses phrases et de ses envies, le britannique. Souriant bien volontiers alors qu’à sa façon, Kelsey lisait en lui. « Oooh, cocktail d’Italie, tout droit sorti de Venise. Raffiné, élégamment dosé dans ses arômes fruités. Miss Diaz, vous n’auriez pu mieux choisir. Vous m’impressionnez. » Oui décidément, il y avait un petit cela d’illusoire dans leur délectable relation. Une compréhension au-delà du matériel. Un aspect quelque peu spirituel qui les menait sur l’exact même tempo. Sur une danse que seuls eux pouvaient entendre, et apprivoiser au rythme de leurs pas savamment pesés. Miss Diaz et Mister Denvers échangeant des prouesses que de simples mortels ne pourraient point appréhender à leur juste valeur. Voilà que se dessinait ainsi un long et sinueux chemin dans leurs respectifs cœurs.

Toutefois, l’appréciation des papilles fit place à une sensation sensiblement moins convenante mais toute aussi importante. Les mots laissant des traces plus marquantes que ce qu’il aurait paru de prime abord. La Rousse se retrouva ainsi perturbée tandis que le Fox ancrait ses iris endiablées dans les siennes. Il y avait quelque chose d’à la fois étrangement doux et menaçant dans sa manière de la dévisager, ses doigts fins serrés sur le verre tout juste déposé. Le comptoir délicieusement laqué accueillant les paumes du Maître qui s’assurait de la perfection de la matière tandis que Miss Diaz trouva enfin les mots pour lui répondre. Un sourire naquit sur ses lèvres scellées, une ébauche d’une moue qui se voulait à la fois compréhensive et compatissante, bien que méprisante. Non pas envers sa compagnie du soir, mais contre ce qui pouvait bien assombrir cette si familière silhouette. « Oh, je vous en prie, Miss Diaz. Les secrets ont beau être nos meilleurs amis, nous commençons à suffisamment nous connaître pour déceler quand quelque chose ne va pas. Ne trouvez-vous pas ? » Son regard glissa sur le visage des plus lisse de son interlocutrice. Ses phrases étaient justement pensées, une étonnante vérité subtilement avouée. Tous deux étaient assez responsables pour prendre peu à peu conscience de leur relation grandissante. Une évolution encadrait le moindre de leurs mouvements, chaque action officiant sur un infime rapprochement. Le duo ne pouvait fonctionner sans une certaine confiance aveugle, résultat d’une promiscuité agréable habilement menée par des manipulations curieusement consentantes. Secouant la tête et dénouant quelque peu son col parfaitement boutonné, Matthew se rapprocha consciencieusement de la Rouquine, s’abaissant légèrement pour amarrer ses prunelles à celles, voilées, de sa partenaire. « Je peux au moins essayer de mettre du baume à votre cœur peiné, ma chère amie. Le responsable de cette brisure ne mérite pas votre attention ce soir, laissez-moi donc panser cette infâme blessure. » Etait-il inopportun d’ainsi s’accaparer la Garde resplendissante malgré sa souffrance, ce soir ? Denvers ne se posait même pas la question. Ses paroles étaient drôlement sincères alors qu’il lâcha un léger rire, ni sournois, ni vicieux, comme à son habitude, mais quelque peu douché. « Voyons, cette soirée, je la passe en votre compagnie, Miss Diaz. Vous ne pourrez point m’importuner. » Savourant une gorgée du cocktail si magnifiquement attribué, Matthew acheva le fond de sa réflexion à peine esquissée : « Je ne vous forcerai point à vous confier, chère amie. Mais je ne suis pas votre humble serviteur uniquement pour jouer aux cartes et rafler les mises. Je sais écouter, et paraît-il, je peux aider. N’ayez crainte car jamais vous ne me dérangerez, soyez-en assurée, Miss Diaz. » La vieillerie de ses consonances pouvait bien paraître originale, mais les mots, clairs comme de l’eau de roche, n’en étaient pas moins appropriés. Matthew Denvers se pliait en quatre pour écouter la partenaire de cette soirée qui, il en était certain, serait à ne jamais oublier. Après tout, l’anglais était le propriétaire de ces lieux. Il était le guide, le sage qui officiait pour les apparents intérêts de ses clients. Mais avec Diaz, il en était tout à fait autrement. Son rôle, improvisé, devenait véritable. Il était et sera celui qui saurait prendre la main de la Garde, et la baiser en une délicatesse qu’aucun homme ne pourrait jamais maîtriser. A Kelsey, désormais, de savoir baisser sa garde et d’enfin, se livrer.

Ⓒayaraven

___

❝ ô you don't play with the devil ❞ All my friends are heathens, take it slow | Wait for them to ask you who you know | Please don't make any sudden moves | You don't know the half of the abuse | Heathens by Ttwenty One Pilots


What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] 9FLyHSF
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 16 Oct - 10:30


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
 Oui, tu trouves cette soirée des plus agréable. Tu apprécies chaque seconde passée en la compagnie de cet homme qui te ressemble bien plus que de raison. Tu en profites allègrement. Tu affiches un sourire mielleux, suave et tes yeux de chat scintillent d'une lueur féline à chaque regard croisé avec ton interlocuteur. Par ailleurs, quand Monsieur Denvers approuve ton choix, concernant la boisson désignée, un rire cristallin s'échappe de ta bouche pulpeuse. Légèrement, tu poses tes doigts sous ton menton et tu murmures, d'un ton si cristallin et joueur agrémenté par une expression réjouie qui te caractérise si bien :
- M'en voilà ravie alors.

Oui, tu te sens flattée, touchée et cette frivolité entre vous, te fais le plus grand bien. Pourtant, malgré toute cette luxure et cette distraction des plus plaisante, tu ne peux t'empêcher de penser à Laserian. A la douleur perçante qu'il t'a infligé ce soir là, alors que votre nuit semblait si prometteuse. Tu n'aimes guère cette sensation, ce pincement au coeur qui te glace, te pourfend en deux malgré l'air confiant et habile qui anime tes traits. D'habitude, tu es bonne à ce jeu. Tu est parfaite pour mentir, pour cacher au mieux tes sentiments mais ce soir. Ce soir, tu n'es pas avec n'importe qui. Ce soir, tu es en présence de Matthew et lui, tu ne peux rien lui cacher. C'est un fait, une évidence, une vérité. Il semble te lire à coeur ouvert et tu es prises au dépourvu. Tu hausses les sourcils. Tu lui fais part de ta surprise et tu essayes de te reprendre, en te redressant fièrement sur ta chaise. Insolente et élégante dans ta robe rouge.

« Oh, je vous en prie, Miss Diaz. Les secrets ont beau être nos meilleurs amis, nous commençons à suffisamment nous connaître pour déceler quand quelque chose ne va pas. Ne trouvez-vous pas ? » A ses dires, tes prunelles sauvages vinrent une fois de plus à la rencontre des siens. Elles s'ancrent à eux, trouvent refuge dans cette lueur puissante qui ne ta jamais laissé indifférente. Tandis que tu trinques en sa direction, tu susurres, murmures d'un ton suave, tel un souffle à peine audible :
- C'est vrai mon cher. Je ne peux nier ce fait même si j'aurai préféré vous en épargner cela dit.

Classe en toute circonstance, tu gardes la tête haute. Tes doigts vinrent enrouler ton verre à cocktail et un nouveau sourire étire tes lèvres, laissant malgré tout une lueur de tristesse te traverser. Oui. tu aurais aimé lui cacher cette morsure, cette vérité, cet éclat qui te blesse, te serre au plus profond de ton être. Tu ne tiens pas à l'importuner, à l’embarrasser avec Laserian or, il te rassure et s'approche, toujours plus, t'offrant l'épaule dont tu as peut-être besoin depuis longtemps. Il te murmure alors qu'il peut essayer de mettre du baume à ton coeur peiné. Ses dires te transpercent et tu l'écoutes, t’enivres de ses paroles  en amarrant plus profondément tes prunelles aux siennes.
- Vous êtes fort aimable Monsieurs Denvers. Comment ne pas refuser une telle offre.

Ta voix glisse telle une mélodie dans le casino. Figée dans ton allure séductrice, tu souris, hausses les sourcils, gardes le regard rivé sur cet homme qui t'offre bien plus qu'un simple divertissement. Oui, là, tout de suite, tu es à la fois touchée et déstabilisée. Tu n'es pas le genre de personne à te confier si facilement pourtant, de par sa stature, ses mots bien mesuré, sa prestance, son prestige, Matthew t'enveloppe dans ses filets et tu te sens en confiance. Tu es moins sur la défensive. Dans un mouvement fluide, tu portes ta boisson à ta bouche pulpeuse et tu te redresses, prends une légère inspiration, en baissant légèrement le menton vers ta poitrine :
- Je crois que vous avez gagné la partie mon cher. Je ne peux alors que me confier à vous. Vous qui êtes si bon et généreux avec moi.

Joueuse mais pas trop. Pas cette fois. Tu lâches quelques peu tes barrières, dévoilant une Miss Diaz plus fragile et frêle que d'habitude. Une fois de plus, l'air entre dans tes narines et tu marques un silence. Un temps d'arrêt, laissant tes mains fines et délicates se poser soigneusement sur tes genoux croisés.
- L'amour peut-être traître, dis-tu enfin dans un soupir, te confiant ainsi à demi-mot. On croit l'avoir acquis. On pense pouvoir le garder près de soi en faisant des sacrifices mais on réalise bien trop tard que nous avons fais tout ça pour rien. Dîtes-moi mon cher, vous est-il déjà arrivé de vous sentir lâchement abandonné par une personne qu'on croyait aimer ?
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denvers
Démon
Matthew Denvers


https://houseofm.forumactif.org/t3002-matthew-show-me-yours-and-i-ll-show-you-mine https://houseofm.forumactif.org/t2988-nightmarish-and-i-whispered
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] W5q8y4a

Codename : Nightmarish.
Pouvoirs : - Contrôle des rêves et cauchemars : Que ce soit sur Terre ou dans le Monde de Satan, Matthew est donc capable de s'accaparer les esprits des humains et de rendre leurs rêves les plus merveilleux comme leurs cauchemars les plus atroces. Il est l'ombre cauchemardesque qui mange les hommes sitôt qu'ils s'abandonnent dans les bras de Morphée. Il est celui qui s'accapare leurs rêves et leurs cauchemars, qui les module à son envie.

-Manipulation de la douleur : La souffrance étant un processus complexe, Matthew peut également manipuler la douleur, en tant que telle, aussi bien mentale que physique. Il n'a pas besoin de toucher ses victimes pour leur insuffler des vagues de douleur, qui sont toutes soumises par la force même de son esprit. Il peut imposer de la souffrance à plus d'une personne à la fois, du fait de son statut de démon, mais la souffrance sera plus vive s'il se concentre sur une seule victime. Lui-même, dans le cas où il commandite un supplice, demeure invulnérable à la douleur, car dans ces moments-là, c'est comme s'il était dans un état proche de la transe, et insensible à ce qui l'entoure.

- -Intemporalité : Enfin, par définition, le temps n'a pas d'emprise sur le Démon. Il ne vieillit pas, ni sur Terre, ni en Enfer.

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Uwbcr42
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr114 / 54 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 413
DCs : Skye / Aelys / Kaine / Nikki / Aidan / Avery / Gwen / Klaus / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Mar 6 Nov - 17:12


What a wicked game to play, to make me feel this way
Kelsey ft. Matthew


Intense soirée qui révélait des coeurs esseulés et essouflés. Le jeu d’argent était peut-être terminé, mais celui des sentiments ne faisait que commencer. Une nouvelle partie était entamée, cette fois-ci certainement bien plus sincère que tout ce qui avait été commis auparavant. Le propriétaire du casino se montrait assurément concerné par les traits de visages modulés de la belle rouquine en face de lui. La Garde ne laissait que très peu tomber ses barrières, aussi bien en la présence de Matthew que de n’importe qui d’autre sur cette Terre. Peut-être était-ce la raison de l’intérêt soudain de l’anglais envers la jeune femme, peut-être que celui-ci était bien plus honnête qu’il ne le reconnaîtra jamais. Qu’importait au fond. Denvers possédait ses motivations. Propres à lui-même, secret et sombre qu’il était et a toujours été. Cela ne retenait pas le riche homme de poser un coude sur le comptoir vernis du bar, un sourire creusant une ombre sur ses traits qu’il pensait être parfaits. Se penchant afin de toujours obtenir l’attention de Miss Diaz, pour que ses prunelles trouvent un ancrage partagé au travers des siennes. Un infime mouvement de sa main, si bref qu’on aurait pu l’avoir imaginé, et la paume du britannique couvrit subtilement celle de Kelsey. Le geste ne dura à peine que quelques secondes, mais il fut suffisant pour percer une porte d’ores et déjà entre-ouverte. « Miss Diaz, je ne suis point un homme à épargner, quand bien même j’apprécie votre bienveillance. » Non, point de refus ne pouvait être accordé par l’anglais, qui se recala sur sa chaise. Secouant sa veste en même temps qu’il portait le verre à ses lèvres, s’autorisant à croiser celui de son interlocutrice, leurs peaux se frôlant en un geste purement délibéré de la part du Démon caché.

Il ne forçait pas vraiment, au fond, Denvers. Son insistance se muait en une générosité nouvelle, qu’il découvrait probablement lui-même. D’une certaine façon, il ne pouvait feinter sa bonté du soir. Pas avec Miss Diaz, qu’il sublimait par son propre regard des plus ténébreux. Le cocktail pétillant sur sa langue, il se laissa envahir par sa saveur raffinée avant d’enchaîner, captivé par le sujet de la conversation qui prenait un tour bien plus profond que ne l’avait songé les deux âmes reliées : « Ma très chère amie, vous pouvez me faire confiance. Je serais un tombeau. Muet comme une carpe, n’ayez crainte. » Il soudoyait, Matthew, attirait sa proie dans son filet. Quand bien même, ce soir, il n’était aucunement question de chasser. L’arme était rangée dans son coffret reluisant, seule la préoccupation, faussement détachée, demeurait dans le coeur de l’homme fort sollicité. Alors, son invitation, il l’illustrait de toutes les couleurs possible. Dorant son blason comme seul un égo aussi surdimensionné que le sien pouvait se le permettre. Parvenant enfin à ses fins alors que sa partenaire se couchait, jouant, certainement pour la première fois depuis qu’ils se connaissaient tous deux, cartes sur tables. Il n’y avait plus de coups permis, seulement des paroles retentissantes, creusant et liant leurs poitrines qui semblaient, malgré eux, béantes. L’amour s’arracha toutes contemplations passées et présentes des deux êtres, dont les questions existentielles s’effacèrent à l’arrivée du sujet plus ancien que l’univers. L’interrogation ultime eu le don de surprendre le Renard, qui fronça les sourcils. Perturbé bien plus qu’il n’aurait pu l’envisager, alors qu’il s’autorisait un certain temps de réflexion. « Ah, l’Amour… C’est donc cela qui vous préoccupe tant, ma chère amie… » Remarque plus destinée à l’anglais en lui-même qu’à la Rouquine aux yeux voilés. La nostalgie entoura sobrement le riche homme qui se laissa bercer par des souvenirs qu’il aurait cru oubliés. « Très sincèrement, Miss Diaz, il est déjà difficile de sonder mon propre coeur. Aimer et croire aimer étant deux choses fortement différentes. » Éludait-il la question ? Peut-être bien. Denvers n’aimait point ressasser un passé qui n’aura guère su lui apporter.

Mais pour la Féline Garde, la tête d’Hydra acceptait de bien nombreuses choses. Certaines moins frivoles que d’autres. « Toutefois, le sentiment d’abandon m’est familier. Bien plus que je ne l’aurais souhaité. » Confession à demi-mots, comme si, pour ouvrir la Rouquine, Matthew devait lui-même explorer ses passions éteintes et détestées. « L’humain est un être cruel. Asservi par un égoïste intérêt. » Dont il souffrait lui-même, et, il n’en doutait pas une seconde, dont était coutumière Miss Diaz. « Parfois, quand un être vous est élu, il est possible de dépasser certains entendements. Après tout, ne dit-on pas que le coeur a ses raisons que la raison elle-même ignore ? » Rictus moqueur mais véridique, qui peignit rapidement le bas du visage assombri du britannique. « Plus souvent, toutefois, les sentiments sont éphémères. Ils se jouent de nous au même titre que l’univers. Vous croyez aimer quand vous vous contentez de dépendre de l’autre, de vous accrocher. Et tantôt… » Les doigts fins de Matthew entourèrent le pied du verre à cocktail, qu’il se retint de briser presque malgré lui. « Tantôt, vous êtes la personne dont s’est jouée votre prétendue moitié. Parfois vos sentiments sont vrais, mais ils ne sont pas partagés. Seulement connus par l’autre qui s’en sert et finit par les tordre comme une vulgaire petite cuillère. » Il repoussa son verre d’un geste sec, la matière crissant sur le comptoir du bar, surprenant l’employé derrière ce dernier. Une blessure ancienne supportait une nouvelle couche de sel, tandis que la respiration de Denvers se fit plus saccadée. « Savez-vous ce qu’il vous arrive, Miss Diaz ? Êtes-vous la joueuse ou la jouée ? Dans les deux cas, je crois fortement que je peux m’assimiler à votre vécu. » Dévoilement cruel et mortel qui n’arrêtait pas l’homme pour autant. Se dressant dans une fierté à peine masquée, Matthew ouvrit sa paume tendue sur le bar, à l’attention de Kelsey, alors qu’il achevait : « Voulez-vous que l’abandon dont vous souffrez disparaisse ? » Et l’homme responsable de cette peine avec ? La question, implicite, n’avait pas besoin d’être posée. Quand bien même celle, explicite, amenait avec elle une multitude de promesses. Certaines dont l’anglais n’en prenait, peut-être, même pas encore conscience.

Ⓒayaraven

___

❝ ô you don't play with the devil ❞ All my friends are heathens, take it slow | Wait for them to ask you who you know | Please don't make any sudden moves | You don't know the half of the abuse | Heathens by Ttwenty One Pilots


What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] 9FLyHSF
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 29 Jan - 11:24


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
Dire sans trop en dire. Te dévoiler en gardant une part de jeu, de mystère dissimulé derrière tes yeux de chat. Ton sourire charmeur ne te quitte pas une seconde mais il est moins dévorant, séducteur, plus sincère et attristé. Tu ne dis pas clairement quelle est la peine qui te ronge, te perce, sert ton coeur égocentrique et féline. Oui, là devant cet homme qui te transperce, t’attires inexorablement depuis votre première rencontre, votre premier regard, tu reste digne, droite et fière, quoi que légèrement décontenancée par la facilité dont il fait preuve à lire à travers toi. Tes doigts bien manucurés joue avec le verre en cristal. Tes jambes se croisent et ta bouche pulpeuse s’entrouvre, laisse les mots s’échapper en posant une question en retour. Tu es curieuse d’en connaître la réponse. Tu es curieuse d’en apprendre plus à son sujet et tes iris se posent dans les siens, s’ancrent à eux comme pour s’y amarrer. Votre conversation prend alors un nouveau tournant mais elle n’en reste pas moins profonde, joueuse, dangereusement intime et quelque peu confidentielle. Ses dires te font sourire. Un rire cristallin s’échappe même de ta gorge et tu remets ta robe légèrement en place. Tu prends une posture droite, noble tandis que tu te laisse guider. Intérieurement, tu sais que tu peux avoir confiance en lui et dans le fond, tu sais de n’en avoir jamais douté.
- Une chose est sûr, vous savez parler aux femmes très cher. Je ne peux que m’ouvrir à vous désormais.

« Très sincèrement, Miss Diaz, il est déjà difficile de sonder mon propre coeur. Aimer et croire aimer étant deux choses fortement différentes. » Il a raison. Aimer et croire à ce fort sentiment peut s’avérer traître, différent sur bien des formes. Tout en l’écoutant attentivement, ton coude vient se poser sur le comptoir. Tu t’accroches à sa voix, à ses dires et tu penses alors à ce que tu ressentais pour Laserian. Tu te questionne. Étais-ce vraiment de l’amour? Un désir de le posséder malgré son lien de mariage? Ou un désir profond en son être? Tu ne sais pas. Tu ne sais plus au final mais une chose est sûr, tu te sens blessée. Touchée en ta personne. Tu te sens trahie et ta forte dignité en a prit un sacré coup. A cette pensée, un voile couvre tes yeux de chat. Tes pupilles deviennent même légèrement humide alors qu’une boule se forme dans ta gorge déjà serrée.

Doucement, lentement, tu quitte tes barrières, te laissant brièvement à nue devant ton puissant interlocuteur. Tu ravales ta salive et tu te redresse, inspirant profondément pour ne pas flancher. Car hors de question pour toi de verser des larmes. Hors de question de pleurer, de t’épancher sur une épaule même si cette dernière t’invite dangereusement à t’y poser. Tu aimerais pourtant mais pour le moment tu ne peux pas. Tu as du mal à quitter ton égo, ta dignité. Alors tu te permets pour l’instant de l’écouter, toujours, avec désormais un sourire triste au coin des lèvres.

La conversation s’enchaine, dérive pas à pas. Tes prunelles ne quittent Matthew sous aucun prétexte et tu ne le coupes à aucun moment. Tu l’écoutes, oui, attentivement et tes sourcils se haussent, se plissent sous le poids de cette subite confession. Tu sens une forme de colère émaner de son être, de son corps tout entier, de ses yeux que tu trouve si pénétrant. Ton coeur se serre soudain à le voir ainsi et tu amorce un mouvement, gracieux et habile. Tes doigts viennent légèrement effleurer la main de ton cher interlocuteur et tu noue un contact, léger, à peine perceptible et pourtant. Ses mots sont si juste. Tu es comme happée par chacune de ses paroles. Tu ne sais pas ce qu’il a vécu mais tu peux le comprendre. Par respect, tu ne le questionne pas non plus mais tu fais acte d’une présence sans faille. C’est assez étrange finalement. De passer aux jeux à une discussion beaucoup plus personnelle, intime. Mais peut-être que vous vous ressemblez sur bien des points au final. Ta main effleure la sienne et tu sursaute presque lorsque ce dernier finit, dans un mouvement de colère, de repousser son verre.

Tu aurais pu briser le contact, quitter la peau de son bras et rétablir une barrière or, tu n’en fais rien. Tu restes dignement à ses côtés. Une forme de frisson parcourt même ton corps tout entier dès lors que son regard revient à toi et tu restes accrochée à ses lèvres, à sa prestance innée tandis qu’il te demande si tu es la joueuse ou la jouée.
- Je crois malheureusement le comprendre et j’en suis profondément navrée. Difficile pour des joueurs comme nous de finir joué n’est-ce pas?

Oui. La conversation prend un autre tournant, une autre forme. Une certaine complicité née entre vous, vous électrise. Elle te frappe de plein fouet. Sa question résonne en toi et tu regarde sa paume, tendue en ta direction comme pour t’inviter à la prendre. Tout en marquant un silence, tu quittes alors son bras et tu pose ta main dans la sienne. Tu te redresses légèrement, subtilement. Une fois de plus, tes iris s’accrochent au sien et tu murmures, d’une voix mielleuse et suave, agrémentée par une forme de vérité toute trouvée à présent :
- Si vous pouvez me l’enlever, je ne peux que me remettre à vous. Mais dîtes moi mon cher, comment comptez-vous vous y prendre?
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Denvers
Démon
Matthew Denvers


https://houseofm.forumactif.org/t3002-matthew-show-me-yours-and-i-ll-show-you-mine https://houseofm.forumactif.org/t2988-nightmarish-and-i-whispered
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] W5q8y4a

Codename : Nightmarish.
Pouvoirs : - Contrôle des rêves et cauchemars : Que ce soit sur Terre ou dans le Monde de Satan, Matthew est donc capable de s'accaparer les esprits des humains et de rendre leurs rêves les plus merveilleux comme leurs cauchemars les plus atroces. Il est l'ombre cauchemardesque qui mange les hommes sitôt qu'ils s'abandonnent dans les bras de Morphée. Il est celui qui s'accapare leurs rêves et leurs cauchemars, qui les module à son envie.

-Manipulation de la douleur : La souffrance étant un processus complexe, Matthew peut également manipuler la douleur, en tant que telle, aussi bien mentale que physique. Il n'a pas besoin de toucher ses victimes pour leur insuffler des vagues de douleur, qui sont toutes soumises par la force même de son esprit. Il peut imposer de la souffrance à plus d'une personne à la fois, du fait de son statut de démon, mais la souffrance sera plus vive s'il se concentre sur une seule victime. Lui-même, dans le cas où il commandite un supplice, demeure invulnérable à la douleur, car dans ces moments-là, c'est comme s'il était dans un état proche de la transe, et insensible à ce qui l'entoure.

- -Intemporalité : Enfin, par définition, le temps n'a pas d'emprise sur le Démon. Il ne vieillit pas, ni sur Terre, ni en Enfer.

What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Uwbcr42
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr114 / 54 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 413
DCs : Skye / Aelys / Kaine / Nikki / Aidan / Avery / Gwen / Klaus / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Jeu 11 Avr - 14:44


What a wicked game to play, to make me feel this way
Kelsey ft. Matthew


Joueurs nés, fait qui n’empêchait aucunement d’être joué. C’est à l’insu de l’être humain que d’être ainsi trompé par bien plus malin. L’anglais avait connu un bien étrange et désagréable sentiment, toutefois l’impression demeurait lointaine, comme si, depuis, énormément de temps s’était écoulé. Cela ne retenait en aucun cas la colère naturelle de s’écouler librement dans son être tout entier. L’homme de pouvoir qu’il représentait était, de toute manière, avec de tels sentiments bien trop familiers. La vulnérabilité de l’imposante Rousse n’était que brève, mais elle était suffisante. La si courte douleur apparente attisant immédiatement le Renard à l’affût. Connaissant vaguement l’immonde être existé qui avait osé, en quelques plats mouvements, s’accaparer la rouquine et son cœur, le raviser. Il n’était pas rare que Denvers se montre facilement déplu. Toutefois, il détestait que les raisons soient différemment dues. La Miss Diaz mise à nue, plus jamais, désormais, Matthew ne pouvait se montrer insensible. L’indifférence se reculait dans un déni volontaire alors que son regard se posait sur l’âme dévoilée à même le plus vil être des enfers. Ainsi le Démon voyait ses flammes attiser. Mais seule une unique personne méritait de voir ses ailes brûlées. La promesse était alors silencieuse. Aucunement formulée par l’être aux tendances solennelles et révérencieuses. Le responsable de la peine tant évidente de la Garde sera manifestement puni. Le châtiment était réservé au bourreau soudainement improvisé. La sentence n’était pas encore prononcée mais rien ne retenait le verdict d’être approuvé.

Soupir à peine soufflé, suite aux souvenirs ravivés. Passé qu’il faudrait bien enterrer quelque part, sans pour autant trouver l’endroit le plus adéquat. Qu’importait, pour le Renard qui se complaisait désormais. En tant qu’homme d’affaires ou bien tête d’une organisation criminelle, tout, maintenant, lui réussissait. Son cœur ne pouvait plus être volé, ainsi apparemment scellé. Pourtant, quelques battements de cils de Miss Diaz et une main appuyée sur son bras, et voici tout son corps qui se tendit en un seul et unique mouvement. Le rythme de son palpitant s’accéléra indécemment, mais le visage de l’homme affichait des éternels traits impassibles. Seul le regard enflammé trahissait l’instant violenté. Le jeu laissait place à une profonde vérité qui déchirait et unissait les deux âmes éventrées. Un léger sourire se dessina alors sur les lèvres fines de l’anglais, qui daigna relever les yeux vers celle qui, intimement, se rapprochait. La proximité, déjà fortement jouée, ne pouvait se contenter d’un pur acte physique. Quelque chose de bien plus moral nouait désormais les inspirations des êtres tourmentés. Les ambitions cédaient la place aux révélations. Les cœurs battaient maintenant à l’unisson. Les paumes aguerries s’enquéraient  de la peau de l’autre, dans des tentatives pourtant tout aussi subtiles que depuis les entames d’un spectacle longuement éprouvées. Un rire, finalement, mit un terme à cette mascarade chancelante. «Difficile, oui, mais ce n’est que partie remise, Miss Diaz. » Une partie perdue ne pouvait ainsi être laissée en l’état. Et cela impliquait bien entendu une bienheureuse vendetta.

La main de la Féline finit par attraper celle de l’homme entêté. Ses dents se dévoilèrent un peu plus, mais la cruauté n’avait plus lieu d’être. Une étrange étincelle dansa dans les yeux ténébreux du Démon, qui, brusquement, se releva. Repoussant le siège contre le comptoir d’un habile coup de talon, se rapprochant de la belle en une ultime salve doucereuse. «M’accorderez-vous cette danse ? » Sentence qui ne répondait absolument pas à la question posée. Comme si elle n’avait aucune importance alors que les envies du Démon se manifestaient de la plus étrange des façons. La situation changeait ainsi de tournure à la seconde, et aussitôt, Matthew détenait la Rousse dans ses bras, chacune de ses mains ancrées dans celles admirablement prêtées. Tête à tête improvisé sur une musique pas encore lancée, bien que la danse ne demandait qu’à être menée. Tourbillon délicat tandis que le britannique jouait de son corps comme de celui de la Garde, un nouveau rire venant ponctuer la chorégraphie esquissée. Se confiant enfin sur ses manières spontanées et singulières. «C’est très élémentaire, ma chère Miss Diaz. Je vais vous rendre à nouveau entière. » Il n’appartenait qu’à la Garde de se retrouver. De se laisser aller, céder ainsi à la peine pour mieux raviver toute sa complète personnalité. Il était entendu que la Féline ne pouvait éternellement déblatérer et se morfondre. Loin était ainsi composé le caractère de la sauvage rouquine, qui savait faire plier le monde à ses pieds. Et bien que la renommée de Matthew le précédait, absolument rien ne le retenait de modifier les règles du jeu. S’adaptant ainsi à la situation découverte autant qu’à eux deux. Quelques pas imposés, et les corps continuaient de virevolter. Voguant d’un sol à un autre, décidant d’une pièce à quitter et à entrer. Des couloirs et des ascenseurs se manifestaient dans le champ de vision des deux êtres ainsi liés, mais rien ne transcendaient plus les prouesses effectuées. Denvers transperçant de ses yeux avides de plus et encore plus ceux de la Féline, caressant la silhouette parfaite de son regard amusé et connaisseur. Les souffles se mélangeaient, et la suffisance ne pouvait décemment plus restreindre l’instant merveilleux. Un murmure à peine exprimé tandis que la tête était mielleusement penchée : «Ne vous pliez pas, ma chère. Agissez, répondez, et enfin, oubliez. » Des mots enchaînés qui semblaient bien vagues, mais qui étaient bien trop véridiques. Un premier baiser certainement pas forcé, des lèvres quémandant celles pulpeuses de la personne fiévreusement collée et serrée contre l’impeccable costume. La réponse était au goût de l’interlocutrice, jamais le Denvers n’agissant sans un quelconque consentement. Mais le baume au cœur, bien qu’à première vue, éphémère, ne pouvait être efficace que véritablement accepté. Alors, peut-être que la blessure finira enfin par être soignée.


Ⓒayaraven

___

❝ ô you don't play with the devil ❞ All my friends are heathens, take it slow | Wait for them to ask you who you know | Please don't make any sudden moves | You don't know the half of the abuse | Heathens by Ttwenty One Pilots


What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] 9FLyHSF
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr113 / 53 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Maitrise :
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr112 / 52 / 5What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew] Fonddr11
Messages : 475
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 22 Avr - 12:01


What a wicked game to play, to make me feel this way
Ft Matthew
Oui. Jeu qui prend une toute autre tournure. Une toute autre direction. Confessions émises. Promesse énoncée avec une certaine dangerosité attrayante. Autour de vous, l'atmosphère tient à changer et tes iris s’accrochent dans ceux du beau brun comme happée par le poids de cette alléchante proposition. Tu reprends contenance, confiance. Tu te laisse guider par Matthew. Par sa prestance innée et son charme certain. Et tu poses délicatement ta main dans la sienne en toute conscience, brisant un peu plus le peu de barrière qui existaient encore entre vous.
- Mais avec plaisir mon cher.

Tes yeux brillent d’une certaine lueur corruptrice, décisive tandis que ta voix mielleuse glisse telle une harpe dans le casino. Ta langue vient lentement claquer contre ton palais et tu bats des cils. Brièvement. Tu reprends ton allure féline. Ton assurance derrière tes paupières jadis voilées, percées par le poids de cette tristesse, cette rancœur oppressante, accumulée. Tu lui donne ta confiance, ta présence. Ton charme animal, brisé par Laserian quand il t’a quitté pour sa femme. T’offrant la blessure, la morsure, d’une violente trahison. Tu ne cherche pas à l’excuser. Tu es bien trop fière, égocentrique pour ça. Et c’est pour cette raison que tu t’accroche à ton interlocuteur, ton partenaire devenu si proche en cette danse improvisée.
- Transportez-moi.

La discussion elle-même se déforme. Bouleverse, chamboule vos révélations passées. Une certaine forme de magie ravageuse, tentatrice naît entre vos deux corps désormais enlacés et tes prunelles sauvages s’ancrent plus profondément dans ceux de ton partenaire tandis que ce dernier t’entraine sur une piste invisible, te fait virevolter comme jamais aucun homme ou femme ne l’ont fait jadis.

“Je vais vous rendre à nouveau entière.” Déclaration claquant dans l’antre luxueux du casino. Prédiction, assurance qui te transperce d’une délicieuse sensation. Tes battements de cœur se font fébriles, irréguliers. Un sourire mielleux éclaire ton visage en porcelaine et tu hausse les sourcils. Tu te laisse guider. Tu te laisse aller dans les bras même de cet homme qui te ressemble à bien des façon. Qui apaise ton cœur bafoué, tiraillé par l’amertume, la rancœur et la tristesse. Oui. Toi. La belle Garde rouge aux cheveux de flamme. Au caractère piquant, félin, ampli d’une fierté sans pareille, tu te laisse attraper et accueille les sensations qui te caressent à présent.

Votre danse se fait légère, intense. Le paysage change à mesure de vos pas mesurés, propulsé dans une balade sans mélodie pour vous accompagnez. Vous n’en avez nul besoin. Dans un sens. Vos yeux restent amarré et se dévorent littéralement, enveloppé dans cette même promesse murmurée que tu ne tiens même pas à refuser. Car avec lui, tu te sens toi-même. Tu te sens précieuse, brillante. Entière. Vos deux âmes esseulées ne font plus qu’une désormais et c’est pour cette raison que tu ne cherche nullement à t’en défaire. Que tu gardes tes mains posées dans celles de ton partenaire, laissant ton corps svelte se mouvoir avec le sien beaucoup plus musclé. Attirant à bien des manières.

Silhouettes disparaissant autour. Couloir devenant votre terrain de jeu, votre piste de danse inattendue. Votre bulle créée. Vos souffles tentateurs se mêlent, se cherchent, se frôlent dans une distance toute relative. Et lorsque Matthew se penche, murmure à ton oreille de ne pas plier. D’agir, de répondre, d’oublier. Ta langue claque minutieusement contre ton palais, frémissant sous sa voix rauque, puissante, dévastatrice et prenante. Oui. Oublier. Cet homme a le pouvoir de te faire oublier ce qui t’accapare l’esprit. Ce qui te rend faible. Il a le pouvoir d’effacer le visage de ton ex-amant, comme une bougie qu’on éteint pour rendre la flamme plus étoffée, plus prédominante encore.
- Je vous prend aux mots.

Alors quand ses lèvres approchent, réduit la distance éphémère qui vous sépare, tu te laisse capturer. Tu réponds à ce premier baiser. A ce premier échange scellant vos deux personnalités semblables l’une et l’autre. Tes paupières se ferment et tes mains délicates glissent sur ses larges épaules tandis que ta langue joueuse et habile quémande la sienne pour accentuer cette promesse susurrée. Pour nouer un pacte. Un pacte dans lequel tu t’adonnes sans regret, collant ta silhouette filiforme au sien pour t’adonner plus encore à ce contact fiévreux, nouveau qui te transporte comme jamais.
- Je dois dire que vous honorez parfaitement votre promesse mon cher.

Ton suave glissé entre la barrière de vos chairs. Lueur séductrice, hypnotisé et hypnotisant, brillant dans tes pupilles dilatées. Glissant tes doigts habiles derrière sa nuque, tu rapproche plus encore ton visage au sien et tu murmure cette fois au creux de son oreille, te fondant dans ce jeu renouvelé qui te redonne le sourire escompté :
- Oui. Faites-moi oubliez. Egarez-moi comme aucun homme ne l’a fait jusqu’à présent. Me voilà votre désormais et, sans aucun regret.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
What a wicked game to play, to make me feel this way [Pv Kelsey et Matthew]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 12062386 - CALLAHAN William Matthew -B-26 - 41-34971 "Pay Off"

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS TERMINÉS-
Sauter vers: