RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Alors ? Cette mission, elle se passe comment ?
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Dim 3 Juin - 17:43
Je passe lentement mon uniforme de lieutenant et le lisse d’une main avant de me regarder dans la classe. Habitude stupide : j’ai la même tête tout les matins. Porter à nouveau un uniforme me renvoi à l’armée. En fermant les yeux je peux facilement me retrouver dans je ne sais quelle situation de stress intense auquel j’ai été confronté pendant … dix ans ? Je crois. Quelque chose comme ça, je ne compte pas mes années de service. Je rouvre les yeux et ai un mince sourire en voyant la femme dans le miroir, droite dans son uniforme, les cheveux tiré en arrière en une longue tresse qui rassemble une crinière digne d’un lion , yeux bleus, et une fine cicatrice sur la gorge qui disparaît dans les plis de mon col. Je referme avec soin la porte de mon placard en attrapant au passage mon sac contenant ma gamelle du midi : ragoût irlandais et galettes de pommes de terre. Même dans notre manière de manger nous restons en Irlande. Heureusement nous n’étions pas écossais : mes collègues auraient dû supporter l’odeur du Haggis.

J’ai même mon bureau à moi ! Chose que je n’avais pas dans l’armée. Je pose mon sac de nourriture dans un coin et sors juste ma bouteille d’eau avant de me mettre à regarder mes tâches du jour. Bon, je n’ai pas grand chose à faire, juste une réunion avec Thor pour avoir un rapport de son babysitting … Le pauvre je le plaindrais presque ! Oui, bon non : je le plains.

« Salut P’tite sœur ! »

Je relève la tête de mon agenda pour sourire à mon frère qui vient comme d’habitude me dire bonjour avant toute chose. Je lève les yeux au ciel avant de lui faire la bise et de répondre à son salut. Il est sur le terrain aujourd’hui, mais pas grand chose d’important, des missions de routines. Je ne sais pas si je dois le plaindre ou l’envier : je suis une femme d’action ! Vu le nombre de balafre que je porte on peut le deviner rapidement. Mon frère jumeau se redresse pour partir et au moment où il franchit la porte, je lui lance :

« Aindreas ! Si tu croise Thor en sortant tu me l’envoie ! »

Il me fait un signe de la main et disparaît en fermant la porte derrière lui. Je me replonge dans les rapports que j’ai des derniers événements ainsi que des dossiers des personnes touché par cet étrange mal … Je me mordille l’ongle du pouce en regardant les photos des gens, les blessures. On toque à ma porte fermée.

« Oui ! Entrez ! »
Fis-je sans lever le nez de mes dossiers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 8 Juin - 18:36

   
s'enraciner n'est pas si mal

   
Tous les matins se ressemblaient, ce qui n'était pas forcément du goût du nordique mais, au moins devait-il reconnaitre qu'il pouvait aider son frangin à gérer le cabaret en venant bosser comme barman bénévolement, ou exercer d'autres activités. Mais il était vrai aussi que voir partir les agents sur le terrain lui donnait terriblement envie de les rejoindre. A son plus grand dam, il n'avait jamais pu mettre un pied sur la réalité du terrain, en dehors des missions obligatoires à remplir pour valider son statut d'agent du SHIELD. S'il avait su qu'en ayant des notes aussi excellentes on lui proposerait aussitôt le poste de garde-du-corps personnel du roi de Génosha, il aurait peut-être freiner son succès. Parce qu'en toute honnêteté, il ne s'était pas vu dire non à la personne la plus importante et la plus puissante de l'île. Et puis, il fallait aussi reconnaître qu'à cette époque-là, Thor avait encore un côté immature qui l'avait poussé à accepter cette opportunité sans vraiment réfléchir. Enfin, il n'allait pas se plaindre. C'était bien payé et, le temps passant, il avait même lié une relation privilégiée avec son employeur. C'était un grand honneur pour le nordique, qui prenait son travail au sérieux, même si ça ne l'empêchait pas de continuer à rêver d'évasion. Il y avait quand même un truc dont il ne se ferait jamais dans son job, c'était de devoir s'habiller en pingouin. Si au moins on lui laissait la possibilité de s'habiller en agent de terrain... Cela dit, ce n'était pas ça qui l'avait empêché de faire des améliorations sur ses costumes de travail. S'il ne pouvait pas en changer, rien ne l'empêchait de demander au service approprié de lui rajouter des rangements pour y mettre des armes supplémentaires. Thor avait alors maintenant un véritable costume d'agent secret ! Bien sûr, il n'en avait pas besoin, il était déjà invincible comme ça, mais on n'était jamais trop prudent, n'est-ce pas ? Bref, passons.

Ce matin, avant de pouvoir prendre son poste auprès d'Erik Lehnsherr, Thor devait passer voir la commandante Derry pour discuter de son travail des dernières semaines. Si ce dernier remarquait des points à améliorer ou s'il avait des observations à faire sur les autres agents qui collaboraient avec lui, c'était le moment. Le roi de Génosha pouvait aussi en profiter pour passer des messages à la commandante, et vice-versa. Mais avec Enora, c'était surtout beaucoup de rigolade, car ces deux-là avaient un caractère extrêmement semblable. La seule différence, c'était que l'irlandaise était suffisamment compétente pour gérer son boulot et sa famille, alors que le nordique préférait jouer les coureurs de jupons. Du moins jusqu'à ce qu'il se case avec Lilith, une histoire qui fonctionnait depuis un an maintenant. Mais pour les enfants, c'était pas encore pour demain, à moins d'un accident. Un « Oui ! Entrez ! » s'éleva de derrière la porte aussitôt que le colosse frappa à la porte du bureau. Sans se faire prier une seconde fois, Thor entra et ferma derrière lui. « Ah tien, tu veux me faire croire que tu bosses vraiment ? » lança-t-il pour la taquiner, un grand sourire aux lèvres, mais sans avancer pour ne pas la gêner dans ses dossiers. Car en approchant, le garde-du-corps pourrait voir les images et où lire quelques mots des documents qui étaient sur la table, or il savait qu'il n'en avait pas l'autorisation de par son statut. Et quand bien même, ça ne se faisait pas de s'immiscer dans le travail des autres.


   
© SWIRLY
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 8 Juin - 21:22
Je regarde avec attention les photos et les descriptions que j’ai sous les yeux. Les identités, du moins une partie des identités, je suis sûre qu’il en manque, des victimes. Est-ce que je suis en face d’une nouvelle crise ? Est-ce que nous sommes en face d’une épidémie ? J’ai beau consulter les fichier je ne trouve aucun point commun entre toute ces victimes. Elles viennent toutes de milieu différents, de condition sociale différentes, elles ont des modes de vies différents … À part leur maladies, et pour certains blessures, je ne vois rien en commun. C’est à s’arracher les cheveux. C’est pas possible de ne rien trouver ! Je m’en bouffe la lèvre si bien que je sens sur le bout de ma langue le goût du sang. Merde. Faolan déteste quand je fais ça. Et en plus ça fait super mal.

Une voix bien connue me fait lever la tête et apparaître un sourire joyeux sur mes lèvres. Je referme les dossiers et les déplace par terre. Ils tomberont de moins haut s’ils doivent tomber. Thor, mon nordique favori, après tout ceux de ma, trop, nombreuse famille. Je ne prends pas mal ses taquineries, nous avons un caractère semblable, alors bon … J’ai un clone, moins sérieux et du sexe masculin, en face de moi. Je suis heureuse de le voir, ce n’est pas si souvent que je peux.

« Disons que même si je fais semblant de bosser je bosserais toujours plus que toi avec ton oldsitting ! »

Du pied je pousse une chaise vers lui avant de l’inviter à s’asseoir d’un geste de la main. Je n’ai même pas de café à lui proposer. Je déteste ça. À part une chaise et des taquineries, je ne peux lui proposer rien d’autres. Je remonte les manches de mon uniforme jusqu’aux coudes, dévoilant, comme d’habitudes, des cicatrices. De toute façon, en repoussant le moindre fragments de tissu sur ma peau je dévoile des cicatrices, alors un peu plus un peu moins. Puis je ne suis pas gênée par ces cicatrices. Je finis par ouvrir un document sur mon ordinateur pour taper ce que me raconte Thor. Mon dieu mais ce nom ! Quel est son idiot de père pour lui coller un nom de dieu ?! Surtout que je jure régulièrement par tout les dieux Nordiques que je peux connaître.

« Bon ! Comment se porte le vieux ? Tu galère pas trop à lui changer les couches ? »

C’est horriblement irrespectueux de dire ça, mais en même temps c’est plus pour taquiner mon ami, c’est comme moi un homme d’action. Alors, le savoir collé aux basques du même homme depuis … longtemps, je ne sais pas trop combien de temps, cela me fait rire. Puis si je peux même pas le charrier … Qui va le faire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 2 Aoû - 15:25

   
s'enraciner n'est pas si mal

   
En entrant, le colosse aperçut Enora fermer le dossier qu'elle était en train de parcourir pour le faire glisser parterre. Eh bien, c'était une façon de ranger comme une autre. Thor se contenta donc de regarder la scène sans mot dire, même si un vague étonnement devait transparaitre sur les traits de son visage. Il oublia cependant bien vite ce qu'il venait de voir pour saluer le lieutenant. De toute façon, ce que contenait le fameux document et les autres qu'elle traitait ne le regardait absolument pas. La paperasse n'étant pas son truc, c'était très bien comme ça. Cela dit, Enora répliqua aussitôt à sa petite boutade, ce qui ne fit que le sourire encore plus. « Disons que même si je fais semblant de bosser je bosserais toujours plus que toi avec ton oldsitting ! » C'était tellement vrai ! La pauvre devait se débattre avec des missions et gérer des équipes, tandis qu'il se contentait d'assurer la protection du roi de Génosha. Bon, ça demandait des compétences et du travail, mais ce n'était clairement pas aussi pénible que le boulot de l'irlandaise. A vrai dire, il n'avait même pas à s'embêter avec une équipe à superviser. Cette fonction avait été attribué à quelqu'un d'autre pour que Thor se concentre exclusivement sur son rôle de bouclier humain. Et c'était aussi crucial qu'ennuyeux. Car la majorité du temps, le roi de Génosha ne sortait pas. Il se contentait de travailler chez lui ou dans son bureau, et les vrais moments où le nordique devait être sur ses gardes ne venaient finalement que lors des galas et autres soirées mondaines ou devait se rendre Erik Lehnsherr. « Han ! Tu viens de blesser mon petit cœur sensible ! Heureusement que je sais que c'est vrai, sinon je me serais mis à taper des pieds. » se mit-il à rire, tout en s'installant sur la chaise que lui proposait Enora. Par contre, pas de café, comme d'habitude. Au moins, elle ne risquait pas de tâcher les documents ou de faire cramer son ordinateur comme il en avait déjà vu le faire. De toute façon, il avait déjà pris sa dose de caféine. Et ce n'était pas non plus comme s'il avait besoin de ça pour garder les yeux ouverts. Lui, son secret pour être en forme, c'était de commencer la journée en faisant du sport ! Rien de tel que quelques étirement pour réveiller un corps engourdi par la nuit.

Il allait maintenant pouvoir faire son rapport, et attendit que le lieutenant lui donne le feu vert. Cette dernière se mit à regarder en direction de l'écran et attendit quelques instants. Thor devinait aisément qu'elle devait attendre que le document s'ouvre devant elle. « Bon ! Comment se porte le vieux ? Tu galère pas trop à lui changer les couches ? » reprit-elle après un silence. Le regard malicieux, un sourire en coin, le colosse savait très bien pourquoi elle réduisait son travail et son patron en des termes si... infantilisant. C'est vrai qu'entre baby-sitter et garde-du-corps, la frontière était mince. Et pour quelqu'un comme lui qui aurait tant aimé montrer de quoi il était capable sur le terrain, c'était parfois une véritable torture mentale que de rester en retrait, pendant que tous les autres faisaient un "vrai" boulot. « Toujours aussi sérieux. » commença-t-il, cherchant les mots juste. Car personnellement, il aimait bien son boss, et il savait que c'était réciproque. « Je crois qu'il est sans doute l'homme le plus intelligent que j'ai connu. » Même si les évènements qui s'enchainaient les uns derrière les autres commençaient à créer une véritable scission entre les habitants, entre ceux qui le soutenaient, et ceux qui pensaient qu'il cachait des choses. « Que dire d'autre ? Quelques tentatives d'irruption dans la maison ont été stoppé avant même que les intrus n'aient pu poser un pied sur la pelouse, et aucun incident n'a été déclaré durant ses sorties officielles. Comme tu le vois, on fait donc vite le tour de la question. Je suis même prêt à parier que c'est ton rapport le plus court à écrire chaque semaine. » En même temps, Erik Lehnsherr était roi de Génosha et toutes ses affaires pouvaient se coordonnées depuis chez lui. Thor n'avait donc pas grand chose à raconter, ne sortant que très peu de la propriété. Le plus grand risque était d'ailleurs qu'il finisse par s'endormir ou par s'enraciner dans le sol. « Mais au moins j'ai un prix de consolation. Je ne suis pas le seul qui soit obligé de regarder ceux qui partent s'amuser sur le terrain pendant que je reste docilement assis à côté de mon maître. » fit-il avec un air faussement angélique, et n'hésitant pas non plus à faire de l'autodérision en s'assimilant à un chien. D'un autre côté, il avait l'appétit de ces derniers, autrement dit il pouvait manger sans se lasser.


   
© SWIRLY
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 3 Aoû - 0:30
« Tu te serais mit à taper du pied je t’aurais enfoncé dans la bouche la tétine de mon fils. »

Je me marre toujours quand je discute avec Thor. Il a un côté complètement décalé qui est génial et que j’adore. Tout en étant capable de faire son boulot dans le plus grand des professionnalisme. Certains ne savent pas faire la part des choses. Moi oui. Bon, c’est l’armé qui m’a appris à le faire, ou avoir une famille digne d’un régiment, mais c’est toujours pratique. Je sais très bien que je peux être cassante quand je suis dans le feux de l’action, mais c’est à cause de l’inquiétude. Je n’aime pas perdre des hommes, j’ai toujours l’impression que c’est parce que je n’ai pas bien fait mon travail.

Si je n’avais pas trois gosses et un époux aussi sexy que Thor, c’est qu’il me ferait craquer avec son air de canaille. Mais je ne sais pas lequel des deux étranglerais l’autre en premier après trois jours de vies commune. Je note rapidement l’entête de la mission, le nom et le matricule de Thor, ainsi que le numéro du rapport avant de lui faire signe de tout me dire. Mon camarade n’est pas un homme de mots, comme moi : c’est un homme d’action. Je note cependant fidèlement ce qu’il me dit, éclipsant uniquement les compliments sur son boss. Ce rapport est définitivement vide et vite fait. Avec les tentatives qu’il me décrit je sais où chercher, je pourrais très rapidement rajouter les dates. J’ouvre le rapport de la semaine dernière avant de secouer la tête.

« Faux ! Celui-ci est plus long de dix mots ! C’est que tu fais des progrès de vocabulaire ! »

Je crois que je n’arrêterais jamais de le taquiner. C’est impossible ! Et sa pique suivante me fait rire, surtout sa mine faussement angélique et je me redresse un peu dans mon fauteuil poings sur les hanches.

« Roh ! Mais je ne te permets pas ! Je suis toujours et tout le temps sur le front moi monsieur ! Essaye de tenir une journée avec mes enfants pour voir si tu t’en sors aussi bien que moi ! Et détrompe toi à nouveau… Je continue à aller sur le terrain pour le SHIELD aussi ! Ils ont dû se dire que pour la santé mentale, et physique, de tout le monde c’était pour le mieux. Andreias tu toque avant d’entrer merci ! »

Dans le même geste je lance un stylo à mon frère qui se le reçoit en pleins dans le front. Soupire de sa part et il rétorque

« Nan, mais déjà je me fais frapper quand je rentre, mais s’il faut en plus que je me frappe avant d’entrer. Bref trois choses : Équipe deux de retour, je peux venir manger à la maison ce soir ? Et … Tá tú gránna*
- Trois réponses : Tu me les envois pour faire le rapport dans… une petite heure qu’ils se reposent et se soignent au besoin avant, oui et … tarchuir an ceann peann géar.*2 »

Mon frère ramasse le stylo et me le renvoi. Sauf que moi, contrairement à lui, je le rattrape. Il disparaît bien vite et je secoue la tête en le pointant du pouce.

« Nan mais tu vois aussi les boulets que je me trimballe ? J’ai pas dû le frapper assez fort dans la bouche quand il était petit je crois… »

Je secoue la tête avec un petit air amusé. J’adore mon jumeau, mais il faut avouer que parfois il est lourd. Au moins il parle en Irlandais pour m’insulter. Je fais un petit sourire en coin à Thor.

« Du coup la mission : garder les trois gosses de sa supérieure adorée et vénérée pour qu’elle ait une soirée de libre… ça te tente ? Promis t’es payé en heures sup ! Au stade où tu en es… »

J’adore me foutre de Thor, en toute amitié bien sûr !

*T’es moche
*2 Renvois le stylo tête de gland
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 16 Oct - 11:14

   
s'enraciner n'est pas si mal

   
Entre l'irlandaise et le nordique, les taquineries étaient de mises. Enora aimait le titiller, et lui, en gros nounours, répondait sur un ton faussement offensé. Mais la vérité, c'était que Thor faisait probablement partie des gens qu'il était - presque - impossible de vexer. Son caractère puéril et sa résilience le protégeaient de l'orgueil, sans compter qu'il n'avait jamais aimé se prendre la tête, surtout pas sur des sujets mineurs. Ainsi tout le monde pouvait le chambrer, du moment qu'on n'était pas une tête de nœud. Et assurément, l'irlandaise n'en était pas une. Elle était comme lui, une fonceuse pour qui la famille comme le travail étaient précieux, et pour lesquels elle se défonçait sans compter le temps ni l'énergie qu'elle y dépensait. Elle aurait pu être sa sœur, et là, la chamaillerie aurait atteint des combles qui auraient probablement poussé leurs parents à les abandonner en pleine forêt. Ou alors une petite-amie avec qui l'amitié aurait finalement pris le dessus. Parce que, très clairement, ils se ressemblaient trop pour pouvoir vivre une réelle histoire. Généralement, dans un couple, les deux intéressés se complétaient et se stabilisaient. Eux ensemble, ça faisait bien trop d'étincelles. Ou alors l'un des deux auraient du s'assagir mais, cela aurait gâché le point central de leur attachement. Enfin, de toute façon ça n'avait aucune importance car la rouquine était mariée et heureuse en ménage, et lui filait le parfait amour avec sa médecin légiste. « Tu te serais mis à taper du pied je t’aurais enfoncé dans la bouche la tétine de mon fils. » Thor s'esclaffa. Il n'avait jamais vu ses enfants et avait toujours un peu de mal à l'imaginer en maman, mais lorsqu'elle lui disait des trucs comme ça, il la voyait parfaitement dans son rôle, entre maman poule et maman pragmatique qui ne se laissait pas attendrir devant la moue de ses mômes s'ils faisaient une bêtise. Ça devait être particulièrement drôle à voir. Et qui sait ? Peut-être que ça lui donnait aussi un aperçu de ce qu'il serait lui le jour où il en aurait ? « Je ne sais pas ce qui m'effraie le plus. Que tu en sois capable, ou que tu aies une tétine sur toi prête à l'emploi ? A moins que ce ne soit les deux... ? » fit-il mine de réfléchir avant d'afficher un sourire en coin. « D'un autre côté, faudrait-il encore que tu arrives à te hisser à ma hauteur, et ça, c'est pas gagner. » ajouta-t-il avec un air agaçant, riant sous cape. OK, c'était bas de s'attaquer à sa taille, et bas, c'était justement le cas de le dire. Thor mesurait un bon mètre quatre-vingt dix et dépassait de ce fait la majorité des gens qu'il rencontrait, hommes compris. Néanmoins il ne put s'empêcher de s'imaginer la scène, entre Enora en mode roquet qui lui saute dessus pour lui mettre la tétine dans la bouche tel Léonidas et son célèbre coup de pied, et Thor qui la maintient éloignée simplement grâce à ses grands bras musclés. Une vision digne d'un cartoon ! Cela étant, toute bonne chose a une fin et il ne fallait pas perdre de vue la raison pour laquelle il n'était pas aux basques de son patron.

Racontant les dernières nouvelles et les anomalies auxquelles il avait eu affaire, Enora se mit à taper silencieusement le rapport sur son ordinateur. Au moins ça ne durerait pas longtemps et ils pourraient reprendre leur petite guerre d'emmerdeurs pathologiques. L'irlandaise ne se fit d'ailleurs pas prier. « Faux ! Celui-ci est plus long de dix mots ! C’est que tu fais des progrès de vocabulaire ! » s'exclama-t-elle dès qu'il eut fini. « Quoi !? Mais c'est horrible ! On va finir par croire que je suis intelligent en plus d'être beau et baraqué ! Que va-t-il arriver à ce si précieux cliché qu'on ne peut pas être beau et intelligent à la fois ? Il faut absolument faire quelque chose ! » Une fois de plus, le colosse partit dans un délire, acteur talentueux qui affichait une expression d'angoisse réelle devant ce prétendu problème. Si jamais Erik Lehnsherr le voyait, il l'enfermerait probablement dans un asile en se demandant comment il avait fait pour ne pas déceler plus tôt que son garde-du-corps personnel était complètement dingue. Mais sans un bon grain de folie, la vie serait terriblement triste et maussade, et ce n'était pas Enora qui allait prétendre le contraire. « Roh ! Mais je ne te permets pas ! Je suis toujours et tout le temps sur le front moi monsieur ! Essaye de tenir une journée avec mes enfants pour voir si tu t’en sors aussi bien que moi ! Et détrompe toi à nouveau… Je continue à aller sur le terrain pour le SHIELD aussi ! Ils ont dû se dire que pour la santé mentale, et physique, de tout le monde c’était pour le mieux. Andreias tu toque avant d’entrer merci ! » Vraiment ? Alors ça ce n'était pas juste. Lui-aussi voulait y aller, et ça faisait même un bail qu'il en rêvait ! Car si certains trouvait que son boulot était un job de planqué et l'enviait, Thor de son côté voulait faire une vraie mission, comme il l'avait appris lorsqu'il avait travaillé dur pour devenir un agent du SHIELD. « Ah... c'est pour ça que je suis de plus en plus taré dans ma tête... » répliqua-t-il en toute simplicité, songeur et loin d'être rancunier. Mais avant qu'il ne parte à en rire ou à en débattre un peu plus sérieusement, le frère de la rouquine entra dans la pièce sans frapper à la porte, et Thor assista à la scène familiale qui se déroula sous ses yeux avec un sourire. Ça lui rappelait sa propre relation avec son frère, et c'était comique de constater qu'ils avaient la même. Et ça faisait plaisir aussi de constater qu'Enora agissait avec lui comme elle le faisait avec son frère. « Nan mais tu vois aussi les boulets que je me trimballe ? J’ai pas dû le frapper assez fort dans la bouche quand il était petit je crois… » déclara-t-elle une fois que son frère fut parti. « Ou peut-être que c'est l'inverse. Tu l'as tellement savaté que ça a touché son cerveau de manière irréversible. » se retint-il de rire. « T'es qu'une violente après tout. Ton pauvre mari doit appeler SOS mari battu derrière ton dos. » s'esclaffa-t-il. Bien entendu, le colosse ne faisait que plaisanter. Car il connaissait suffisamment bien la rousse pour savoir qu'elle était aussi éprise de justice que lui, et qu'elle devait être une mère et une épouse parfaite. Pour sa mauvaise blague, la punition fut rapide. « Du coup la mission : garder les trois gosses de sa supérieure adorée et vénérée pour qu’elle ait une soirée de libre… ça te tente ? Promis t’es payé en heures sup ! Au stade où tu en es… » Han la vilaine ! Elle se vengeait de tous ses coups bas en une seule phrase ! Mais ô combien c'était bien dit et bien joué ! Cela dit, ce serait mal le connaître de penser qu'il n'allait pas répliquer. « Il n'y a qu'une chose qui m'embête dans l'énoncé de cette mission. Tu as dis supérieure adorée et vénérée. Du coup, je ne vois pas de qui tu parles. Tu as laissé ta place à quelqu'un d'autre ? » demanda-t-il en s'attendant à se recevoir une chaussure en pleine tête. Au moins avec une bonne répartie comme celle-ci, Thor pourrait toujours trouver du travail comme avocat si un jour Enora lui pétait la tronche.


   
© SWIRLY
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 16 Oct - 13:15
C’est toujours agréable de pouvoir plaisanter avec des gens comme Thor ! J’ai tellement l’habitude des conneries avec mes frères et sœurs que Thor pourrait se glisser au milieu d’eux, on ne le remarquerait pas. Bon, ils ne sont pas tous comme moi : il faut dire que je suis assez spéciale dans mon genre ! Mais quand même, on a tous notre petit grain de folie. Mais je pense que de toutes ma famille je suis la plus dangereuse des treize enfants. Je suis une ancienne militaire que a toujours pratiqué des sport de combats les plus « violents » et les plus intenses pour se maintenir en forme. et aujourd’hui encore je continue. Je ne suis pas violente : juste prête à réagir à n’importe quelle situation le plus rapidement possible pour protéger ceux à qui je tenais. Des souvenirs des combats auquel j’ai fais face me reviennent vite en mémoire. Il m’arrive encore d’en faire des cauchemars, mais rien d’anormal. Qui ne ferait pas des cauchemars après avoir vécu ça. J’aime bien discuter avec Thor, on s’engueule et se chamaille comme des gosses de deux ans. Je me demande bien comment se déroulerait une mission avec nous deux Je me note d’en faire une demande. Ça pourrait être fascinant. En mission je ne suis pas la même que derrière un bureau. Ça se comprends en même temps. Thor se marre quand je le compare à mon garçon, je réplique à sa première remarque par un grand sourire carnassier. Oui j’ai toujours une tétine pour mon garçon dans le sac. Ma mère appelait ça une « goupille de sécurité » : tu lui mets il se tait ! C’est plus une d’urgence, même Faolan en a une. On préfère. Mais c’est qu’il se moque de ma taille !

« Oh ! T’inquiète ! Un bon coup de pied dans tes bijoux de familles je pense que je peux te mettre à taire et de coller la tétine dans la bouche ! Et donc je pense que tu peux avoir peur des deux. J’ai donc pas besoin de monter à ta hauteur si je peux te faire chuter. Je te rappelle que je m’entraîne quand même avec Natasha ! Tu devrais voir le public qu’on a lorsqu’on se bat… C’est magique ! »

J’imagine très bien la scène de moi mettre au sol Thor avant de lui donner la tétine. C’est assez comique pour que je lâche un petit rire. Entre l’affronter lui et affronter Natasha… Si je veux être sûre de gagner : j’attaque Thor. Natasha est aussi forte que moi et on se tire suffisamment la bourre pour savoir de que de nous deux est la meilleure. Mais comme avec Thor c’est bon enfant. On se soutient entre deux femmes qui doivent montrer qu’elles ont plus d’ovaires, d’intelligence, de forces et de capacités dans un milieu très lourdement masculin dans lequel on peut vite devenir des petites poupées. L’avantage étant que quand même on retrouve plus de filles maintenant, ça fait plaisir.

Je hausse un sourcil surpris en croisant les bras avant de le regarder de haut en bas et de bas en haut avec un air faussement moqueur et peu appréciateur de ce que je peux voir. Il faut vraiment être difficile pour ne pas reconnaître que Thor est beau comme un dieu. Tout le monde peu le reconnaître : il est beau c’est un fait ! Mais je ne vais pas me priver de le tacler dessus ! Après tout on est là pour s’envoyer des vacheries amicales à la tête non ? Où est le fun sinon !

« Beau… N’est pas spécialement le terme qui me vient à l’esprit quand je te regarde. Et intelligent encore moins. Je dirais plus que c’est le vocabulaire de ton patron qui finit par entrer dans le petit poids qui te sert de cervelle ! Bon par contre, c’est vrai que tu es relativement baraqué. C’est potable on va dire. »

Je dis ça avec un ton particulièrement exagéré pour bien montrer que je le taquine. Je ne me permets pas ça avec tout le monde. Certains prennent trop facilement la mouche pour tout et n’importe quoi. Je le regarde à nouveau la mine faussement étonnée.

« Taré ? … Oui aussi pourquoi pas. J’aurais dis aussi plus gros. Tes muscles vont finir en gras avec cette mission ! »

J’éclate de rire quand il prend la défense de mon pauvre petit frère innocent et traumatisé ainsi que de mon propre mari que je tape dès que je rentre à la maison. Je me penche vers lui sur un air de confidence.

« Je le fouette dès que je rentre ! Avec un beau chats à neuf queue ! Sinon il n’obéit pas assez vite ! »

Je ris à nouveau avant de secouer la tête. Bien joué ! Il faut l’admettre. Je prends une fausse mine contrariée avant de lui faire un grand sourire éclatant.

« Oh ! Mais c’est la même chose quand on me demande « l’agent blond, beau et baraqué ! » À chaque fois je demande des précisions ! Mais je suis incapable de savoir que c’est de toi qu’on parle. Il y a un truc qui va pas dans cette définition ! Oh et puis… Si je laissai ma place, à qui tu balancerais ces taquineries et qui t’en balancerais avec autant d’amitié que moi ? Franchement ! Je sais que tu ne peux pas te passer de moi ! Et je note donc que tu accepte la mission ! Je t’enverrais la date et l’adresse bientôt. »

Il n’y a pas de petit profit ! Si je veux ma soirée de libre je suis prête à embaucher Thor. Autant dire que au cas où pour rire un bon coup je mettrais une caméra dans le salon pour me moquer de lui après. Par contre, je redeviens un poil plus sérieuse.

« Par contre je te note aussi pour une prochaine mission en duo avec moi. J’ai pas envie que ta folie prenne le dessus et que tu frappe ce pauvre homme ! Mais sinon… Je n’ai pas vraiment eut le temps de m’entraîner ce matin… Si tu as le temps on peut s’entraîner au combat à mains nues. Si tu n’as pas trop peur… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 30 Nov - 23:27

   
s'enraciner n'est pas si mal

   
Non mais qu'est-ce que c'était que ces deux fous ? Très forts en joutes verbales même si Enora le dépassait largement - lui étant plus porté sur l'humour débile alors qu'elle affectionnait le cynisme - la conversation complètement what the fuck pouvait durer looooongtemps entre eux. Ils étaient comme ces fameux jouets qui, lorsqu'on leur mettait une pièce dans le dos, se mettaient à parler, à marcher ou à faire de la musique et qu'on n'ignorait quand ils allaient s'arrêter. Déjà rien que pour se saluer, ils allaient mettre un bon quart d'heure à s'envoyer des fions. Et une fois finit, ils ne manqueraient aucune occasion de se vanner entre deux sujets sérieux, pour autant que Thor parvienne à rendre son rapport de manière sérieuse. Or ça, ce n'était pas gagné ! Surtout pas avec Enora qui était aussi dissipée que lui. Et sur ce coup-là, inutile de tout mettre sur le dos du nordique comme quoi il était un véritable clown qui distrayait ses collègues. La rouquine savait faire ça très bien toute seule, elle n'avait pas besoin de lui ! En fait, elle semblait même attendre impatiemment ces moments-là pour lâcher toutes ses munitions sur lui, bien que Thor se doutait bien qu'il était loin d'être le seul à être charrié de la sorte. « Oh ! T’inquiète ! Un bon coup de pied dans tes bijoux de familles je pense que je peux te mettre à taire et de coller la tétine dans la bouche ! Et donc je pense que tu peux avoir peur des deux. J’ai donc pas besoin de monter à ta hauteur si je peux te faire chuter. Je te rappelle que je m’entraîne quand même avec Natasha ! Tu devrais voir le public qu’on a lorsqu’on se bat… C’est magique ! » Le colosse afficha tout d'abord un sourire en coin. Connaissant l'irlandaise, il n'en attendait pas moins d'elle et, à vrai dire, il se voyait très bien plié en deux en train de dire adieux à sa dignité en même temps qu'il se tenait les parties intimes. Néanmoins ce fut surtout l'énonciation de l'espionne russe qui attira son attention. Sa réputation la précédait, et ce n'était pas les quelques conversations qu'il avait déjà eu avec elle qui allait la ternir. Cette rousse-là aussi était une tigresse et la majorité des agents, mâles expérimentés compris, évitaient généralement le combat avec elle. Autant dire qu'elle portait son nom de code à la perfection... « Effectivement si tu t'entraines avec elle, je vais éviter de m'approcher. Mais j'ignorais qu'elle prenait des apprentis. » répliqua-t-il entre sourire provocateur et visage faussement angélique. Car Thor savait parfaitement que l'irlandaise ne pourrait pas laisser passer une perche tendue pareille.

Partant ensuite dans les clichés, Enora s'attaqua à l'égo du colosse. Oui, il était capable d'aligner plus de dix mots à la fois, ce qui en faisait un être intelligent en plus d'être canon à en tomber. « Beau… N’est pas spécialement le terme qui me vient à l’esprit quand je te regarde. Et intelligent encore moins. Je dirais plus que c’est le vocabulaire de ton patron qui finit par entrer dans le petit poids qui te sert de cervelle ! Bon par contre, c’est vrai que tu es relativement baraqué. C’est potable on va dire. » L'intéressé afficha une petite moue de celui qui, quoi qu'on lui dise, ne se sent absolument pas concerné par les paroles qu'on lui dit. Mais pas parce qu'il était arrogant ou prétentieux. Thor savait simplement que, quoi qu'il fasse et quoi qu'on en dise, Enora compris, la nature l'avait gâtée niveau physique. Aussi ne se sentit-il pas visé le moins du monde.

Puis ils abordèrent un autre sujet, celui des missions qu'Enora remplissaient même si elle avait maintenant un beau bureau avec son nom écrit. Sur la porte le nom, pas sur le bureau. Enfin si, aussi sur le bureau mais pas gravé dessus quoi, juste un écriteau en métal sur le bord dudit bureau. Enfin bref, l'irlandaise lui assurait qu'elle en avait besoin pour ne pas finir cinglée, ce sur quoi Thor rebondit en faisant semblant de comprendre que c'était pour cette raison-là, le manque de mission, qu'il devenait taré. « Taré ? … Oui aussi pourquoi pas. J’aurais dis aussi plus gros. Tes muscles vont finir en gras avec cette mission ! » Le garde du corps s'esclaffa avec la rouquine. Il n'y avait pas pensé à ça, mais maintenant qu'elle en parlait, elle avait bien raison ! « Pourquoi crois-tu que je suis obligé de faire autant de sport ? Et même le double avec tout ce que je mange ! » D'ailleurs son ventre lui coûtait cher en nourriture. Thor avait presque meilleur temps de se payer un restaurant où on pouvait manger à volonté que de faire les courses. Mais ça, c'était un autre sujet. Finalement, c'est ce moment-là que son frère choisit pour entrer, et le pauvre se fit accueillir aussi gentiment que lui, preuve que l'adage de Qui aime bien châtie bien était probablement le proverbe préféré de la rouquine. D'ailleurs elle les aimait un peu trop, toujours d'après ce même adage. Et encore, Thor n'avait pas à se plaindre, son frère le subissait depuis son enfance ! Sûrement la raison pour laquelle, selon elle, il avait du mal à assembler ses synapses. « Je le fouette dès que je rentre ! Avec un beau chats à neuf queues ! Sinon il n’obéit pas assez vite ! » Ah ! Qu'est-ce qu'il venait de dire ! Le pauvre était traumatisé depuis tellement d'années qu'il ne s'en rendait plus compte et pensait que son esclavage était normal ! « Ton mari aussi tu le fouettes avec un chat à neuf queues ? » demanda-t-il sans trop savoir pourquoi, et sans vraiment réaliser sur le moment que la phrase pouvait avoir un sens tendancieux.

Lorsque ensuite Enora lui proposa comme mission de garder ses enfants, elle employa des adjectifs qui firent tiquer Thor. Adorée et vénérée ? On ne devait pas parler de la même ! Chose qu'il ne se priva pas de faire remarquer, toujours avec cet air faussement angélique sur le visage qui contrastait avec son ton clairement provocateur. « Oh ! Mais c’est la même chose quand on me demande « l’agent blond, beau et baraqué ! » À chaque fois je demande des précisions ! Mais je suis incapable de savoir que c’est de toi qu’on parle. Il y a un truc qui va pas dans cette définition ! Oh et puis… Si je laissai ma place, à qui tu balancerais ces taquineries et qui t’en balancerais avec autant d’amitié que moi ? Franchement ! Je sais que tu ne peux pas te passer de moi ! Et je note donc que tu accepte la mission ! Je t’enverrais la date et l’adresse bientôt. » Thor rit sous cape à sa réplique. C'était de bonne guerre, et il n'en attendait pas moins. Quant à la mission de garder ses filles, du moment qu'il était gentiment payé, ça ne lui posait pas de problème. Par contre il sera difficile de savoir qui garde qui... Mettre le colosse avec des enfants c'était courir le risque de le faire revenir en enfance et de le voir faire les mêmes bêtises qu'eux, sauf que lui, on ne pourra pas le punir et le mettre au piquet. L'avantage d'être majeur. « Mmm, ce n'est pas faux. Là tout de suite je n'ai pas de nom en tête. » admit-il concernant un potentiel remplaçant. « Et pour la mission concernant tes filles, je pense que tu le regretteras une fois que tu seras revenue et que tu auras vu le bordel qu'on aura fait. » s'esclaffa-t-il, imaginant déjà le carnage comme seuls des enfants peuvent le faire. « Par contre je te note aussi pour une prochaine mission en duo avec moi. J’ai pas envie que ta folie prenne le dessus et que tu frappe ce pauvre homme ! Mais sinon… Je n’ai pas vraiment eut le temps de m’entraîner ce matin… Si tu as le temps on peut s’entraîner au combat à mains nues. Si tu n’as pas trop peur… » reprit Enora sur un ton sérieux. Une vraie mission en dehors du cercle proche d'Erik Lehnsherr ? C'était un doux rêve auquel le grand baraqué avait du mal à croire, mais il aimait l'idée. Ça lui permettrait sûrement d'enfin savoir si, finalement, bosser sur le terrain au plus près du danger l'intéressait vraiment ou si ce n'était qu'un fantasme auquel il renoncera une fois que la réalité se sera confrontée à son imagination. Par contre, lorsqu'elle lui demanda s'il avait le temps pour une petite baston, Thor eut un sourire. « C'est moi ou j'ai l'impression que tu harcèles tous tes employés pour leur mettre une raclée ? Du coup on est sûr que tu bosses vraiment ? » la taquina-t-il une dernière fois avant de redevenir sérieux et d'enfin avoir une conversation entre adultes.

   
© SWIRLY
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 1 Déc - 12:02
« Moi aussi j’ignorais qu’elle prenait des apprentis sinon j’aurais donné ton nom. »

Je ne sais pas combien de temps ce petit jeu va durer, mais je n’ai aucune envie qu’il finisse. C’est beaucoup trop amusant ! Je me détends un peu ! Faut bien en profiter après c’est mes subalternes qui peuvent prendre. Autant rester gentille et jouter amicalement avec Thor. Puis c’est tellement amusant ! Même avec ma famille ce n’est pas aussi amusant. Peut-être parce qu’avec ma famille parfois cela peut-être très blessant ! Et volontaire. Ou non. Mais cela fait parfois mal. C’est ainsi. Avec Thor je sais que c’est toujours amical et on fait ça comme une marque d’amitié. Qui aime bien châtie bien ! C’est comme ça entre nous. Et parfois c’est purement de mauvaise foi ! Comme lorsque je le taquine sur son physique : Thor est beau, c’est vrai, mais je le taquine quand même là-dessus. Je le taquine sur tout en réalité. Je hausse un sourcil, amusée :

« Toi faire du sport ? J’en fais sûrement dix fois en une journée que toi en un mois ! Et ne crois pas que je ne vois pas cette petite couronne de muffin sous ton t-shirt ! »

Je réponds du tac-au-tac, trop vite, mais bon tant pis.

« Si ça peut l’aider à me faire jouir, je devrais tenter. »

Je retiens un facepalm. D’accord, là c’est sortit tout seul ! Mais bon… C’est quelque part vrai donc je hausse les épaules comme-ci c’était une blague. Ou pas. Mais ça… il ne le sait pas. J’espère. Je hausse un sourcil, peu convaincue et secoue la tête.

« Tu rigoles ? Mes filles préfèrent parler en irlandais entre elles que de laisser un étranger entrer dans leurs jeux ! Et t’inquiètes pas : fous le bordel et tu nettoieras le sol avec ta langue ! Et j’utiliserais le chat à neuf queues sur toi ! »

Je ris aux éclats en secouant la tête et je fis craquer mes doigts avec un air mauvais sur le visage. J’aime me battre c’est vrai. Mais je ne suis pas faite pour être coincé derrière un bureau, j’ai toujours été comme ça, alors quelque part oui, je maltraite mes pauvres employés pour que je me dépense un maximum ! Je soutiens le regard de Thor.

« Nan ! Moi maltraiter mes subalternes ? Nan ! Je les maintiens juste à un niveau physique correct ! Il faut bien ! Puis tu me connais… Moi ancienne militaire sur le terrain… Je devrais demander à ce qu’on installe mon bureau dans la salle de sport ! Mais bon ! Ouais t’inquiètes ! Je bosse en même temps comme une malade ! »

Je souris toujours et jette un œil aux dossiers au sol. Ça aussi il faut que je m’en occupe… Mais c’est tellement incompréhensible ! Il y a tout et rien. Ça me donne mal à la tête. Et j’ai beau tourner ça dans tous les sens… Ça n’a aucun sens ! Mais je n’ai pas envie d’en parler et puis quoi encore ? C’est hors de question. Je soutiens toujours le regard de Thor pour voir s'il va accepter ou rentrer faire sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Alors ? Cette mission, elle se passe comment ?
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gani et Naru ....... (finira très certainement en Hentaï)
» [MU] Neuilly sa mère ! [DVDRiP]
» Télécharger Le Pacte (Seeking Justice) 2012 [DVDRIP MD][FR] (Avec Nicolas Cage)
» Dvdrip l'émission

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: