RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bad Romance + Lasley
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mar 5 Juin - 14:21
Bad Romance
“Laserian et Kelsey”
D
ans un soupir ressemblant étrangement à un grognement, Laserian atteignit l’orgasme et s’écrasa doucement sur sa maîtresse, le temps de récupérer. Il l’embrassa dans le cou, puis se releva. Il esquissa un sourire en la regardant alors qu’elle était toujours allongée sur le dos, son corps nu et parfait. Ses longs cheveux de feu entouraient son visage telle une crinière. Sous les rayons du soleil qui plongeait directement sur le lit, leur couleur était encore plus violacé. Il se passa la langue sur les lèvres se demandant s’il était prêt pour une autre ronde, mais il ne se sentait pas assez bien pour recommencer. Dans l’immédiat. Sans parler, il se dirigea vers la salle de bains. Il alla prendre une douche rapide. À sa sortie, il passa une serviette rapidement dans ses cheveux avant de l’enrouler autour de sa taille. Il se regarda quelques instants dans le miroir, les mains bien à plat sur le comptoir. Son cœur battait encore rapidement et il prit de grosses respirations. Puis, Il quitta la salle de bains et se dirigea vers le petit bar de la chambre d’hôtel. Il se versa du whiskey dans un verre avec des glaçons. Il n’osait pas regarder Kelsey et préféra se perdre dans la contemplation de la ville de Fenyick. Comme toutes les semaines, Lase avait donné rendez-vous à la sulfureuse rousse pour une partie de jambes en l’air à l’hôtel de Denvers, l’un des collègues de son père dans les hautes sphères de Hydra. Lase avait droit au meilleur traitement quand il venait ici et aux meilleures chambres. Rien de trop beau pour celles qui partageaient son lit. Ces dernières semaines, par contre, il n’en voyait qu’une seule. Plusieurs fois par semaine. Kelsey était sexy et vigoureuse et elle lui avait immédiatement tapé dans l’œil quand il l’avait aperçu assise seule dans un bar. Sa longue chevelure de feu l’avait attiré. Sans parler de ses lèvres pulpeuses et rouges vif qu’il avait voulues goûté dès les premières secondes. Ils n’avaient pas discuté longtemps avant de passer à l’acte la première fois dans les toilettes de l’endroit. Ça avait tellement été intense qu’il avait voulu réitéré l’expérience dans un endroit plus classe. La jeune femme était sophistiquée et elle méritait des endroits plus propres que les toilettes d’un bar, aussi classe était-il. De là étaient nées leurs rencontres hebdomadaires. Lase avait été honnête avec dès le départ. Il lui avait dit qu’il avait une femme et qu’il souhaitait juste s’amuser, décompresser et s’envoyer en l’air. Il n’y aurait jamais rien de plus. La belle avait accepté et tout allait pour le mieux. Il ne se contentait pas seulement de baiser avec elle, puis de la rejeter une fois sa petite affaire terminée. Il la respectait et il l’appréciait beaucoup. Il lui achetait des cadeaux et la sortait dans des beaux restaurants. Il ne la traitait pas comme une moins que rien. Il se sentait bien dans ses bras et ses draps. Il se sentait désiré et il avait un certain pouvoir sur elle qui lui plaisait. Le sexe était merveilleux. Elle était partante pour toutes les expériences et leurs séances étaient toujours différentes. La rouquine était une excellente maîtresse. Elle était d’excellente compagnie, ne se plaignait pas, elle était discrète, elle était bonne et sexy et ne demandait pas la lune.

Ce jour-là, même si leur baise avait été bonne, Laserian n’était pas dans son assiette. Il avait à peine ouvert la bouche lorsqu’ils étaient entrés dans la chambre. Il s’était contenté de lui arracher ses vêtements et de la pousser sauvagement sur le lit moelleux. Il l’avait embrassé avec rage et fougue. Comme s’il avait de mauvaises pensées à se débarrasser. La jeune femme avait répondu avec autant d’audace qu’à l’habitude et elle s’était laissée faire. Il aurait pensé qu’il serait senti mieux après leurs ébats, mais ce n’était pas le cas. Il avait la tête ailleurs et aussi belle était la jeune femme à ses côtés, il n’arrivait pas à mettre ses soucis de côté pour profiter d’elle. Autrement, il l’aurait invité à le suivre sous la douche, il aurait continué de la caresser, de la taquiner et de la chauffer. Là, il n’avait pas envie de tout ça. Il n’aurait pas dû lui demander de le rejoindre cet après-midi-là. Il était loin d’être le compagnon idéal. Il cala les dernières gorgées de sa boisson et alla se resservir. Il alla la rejoindre sur le lit et s’assit dos à elle, les yeux perdus dans le liquide brunâtre qui tournoyait dans sa main.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : Bad Romance + Lasley Giphy

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
Bad Romance + Lasley Fonddr113 / 53 / 5Bad Romance + Lasley Fonddr11
Maitrise :
Bad Romance + Lasley Fonddr112 / 52 / 5Bad Romance + Lasley Fonddr11
Messages : 476
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 10 Juil - 10:21


Bad Romance
Ft Laserian
Tout autour de vous, la luxure vous enivre. Elle vous transporte, vous enveloppe dans une boule de plaisir charnel intense et sauvage. Poussés par un même désir, une même envie, vos corps ondulent, se cherchent, se trouvent pour ne former plus qu'un. La sauvagerie de l'acte est telle que tes membres tremblent, frémis, savourent l'instant sans en ressentir aucun gène. Fidèle à ton amant, tu te fonds corps et âme à vos ébats. Tes soupirs se mêlent délicieusement au sien et tu te laisse entrainer, toujours plus, dans ce plaisir secret, intime, interdit qui titillent vos sens comme jamais.

Tu le sens nerveux, silencieux, étrange comparé à d'habitude mais tu ne t'en formalise pas. Pas tout de suite en tout cas. Tu goutes et apprécie simplement chaque seconde passé dans ses bras puissants. Tu profite de sa compagnie. Une compagnie que tu as appris à aimer, à chérir, à quémander dès l'instant où vos regards se sont croisé dans ce bar, t'invitant sans remord à te fondre dans une relation illégale, prohibé d'une maitresse à un homme marié. Déjà lié par des promesses conjugales.

Es-ce que tu regrette? Non. Es-ce que tu te sens coupable? Coupable de voler le corps d'un être destiné à une autre? Non plus. Tu es libre de tes choix, de tes désirs, de ton corps tout entier et de ton âme. Tu es libre de coucher avec qui tu veux. Quand tu veux. Marié ou pas. Tu n'es pas femme à t'imposer des barrières et oui, c'est en toute liberté, en toute conscience que tu t'abandonne à lui, encore et encore jusqu'à l'épuisement sans en ressentir une once de culpabilité.

Les secondes, les minutes, les heures défilent et te voilà, pantelante, les doigts agrippés au drap, à soupirer d'extase tandis que Laserian s'épanche sur toi, te laissant tremblante, souriante, frémissante sur ce grand lit, seul témoin de votre échange frénétique.

Tandis que le calme revient peu à peu dans la chambre, tu ferme les yeux, quelques instants. Doucement, lentement, tu reprends ta respiration, ton souffle saccadé et tu t'étire, tu te cambre tel un chat avec une souplesse et une élégance séductrice, presque naturelle. Tes cheveux rougeoyants glissent sur ton visage fin et tes yeux se posent enfin sur ton amant, un sourire éloquent au coin de tes lèvres. Tu le trouve toujours aussi beau, aussi séduisant avec son corps si bien sculpté, ses fesses si bien musclé. Tes sourcils se haussent cependant lorsque tu le vois se relever, se redresser sans poser aucun regard sur toi.

C'est étrange, inhabituel. Tu commence alors à te poser des questions mais tu reste silencieuse, attentive. Alors qu'il se détourne de toi, rejoignant la salle de bain, tu reste quant à toi allongée, nue sur ce grand lit. Tu t'étire encore une fois et un doux soupir s'échappe de ta bouche lorsque tu te redresse, légèrement, ancrant tes iris sauvages vers la porte qui demeure toujours autant fermée.

C'est certain désormais. Laserian ne tient pas à ce que tu le rejoigne cette fois. Pourquoi? Tu ne pourrais pas le dire, l'exprimer.Tu repense à son regard, ses gestes, ses baisers fougueux et bestiales et tes lèvres se pincent, ta langue claque contre ton palais tandis que tu réalise que quelque chose ne va pas. Qu'il est perdu dans ses pensées. Que tu n'as pas réussi cette fois à lui faire changer les idées et ton cœur se serre, doucement, légèrement, laissant un sifflement t'échapper. Car même si tu n'es que sa maitresse. Même si votre relation se base uniquement sur le sexe, sur le plaisir charnel et celui plus respectueux de deux êtres qui s'apprécient sans avoir à penser ni à l'avenir, ni à rien d'autre qu'à l'instant présent, tu ne peux t'empêcher de t'inquiéter. De jalouser même peut-être un peu sa femme. De craindre aussi qu'il ne finisse par se lasser de toi car oui. Oui, sans le dire, tu te sens attachée à lui. Tu veux continuer à lui plaire, à lui faire oublier ses promesses conjugales et là, tu sens comme le goût d'un premier échec pointer le bout de son nez.

Tu n'aimes pas ça. Tu n'aimes pas ça du tout même. Passant tes doigts dans ta longue chevelure, tu le vois revenir dans la pièce. Il ne t'accorde toujours aucun regard et tu te redresse, lentement, suavement tandis qu'il finit par s’asseoir dos à toi, un verre de whisky entre ses mains.
- Dis-moi beau brun, es-ce moi ou quelque chose te contrarie? Je te sens bien préoccupé tout à coup.

Gardant ton allure féline, sûr de toi, tu te rapproche de lui. Avec lenteur et sensualité, tu pose tes doigts sur ses larges épaules et tu commences à les masser, doucement, susurrant au creux de son oreille.
- Tu peux tout me dire tu sais. A moins que tu ne préfère que je te console autrement.

Joueuse, tu marque un léger silence. Un temps d'arrêt.Ta bouche vient lentement embrasser, mordiller le lobe de son oreille mais tu fini néanmoins par reculer, poursuivant de plus belle en collant délicatement ta poitrine contre son dos.
- Parle-moi. Dis-moi ce qui ne va pas.
Ⓒayaraven

Revenir en haut Aller en bas
Bad Romance + Lasley
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: