RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Die hard [kurt]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mar 31 Juil - 12:20

 
 
Die Hard
CITATION LONGUE (+PETIT) ICI.
Elle était assise au comptoir, prenant un café tranquillement. Aujourd’hui elle n’était pas presser, elle prenait donc son temps, sirotant son breuvage. Elle posait de temps en temps sa tasse, griffonnant quelques traits dans son carnet. Le serveur lui adressa quelques paroles auxquelles elle sourit, lui répondant avec simplicité. Elle le connaissait bien, pour cause, elle venait souvent dans ce bar boire un café ou deux, ou tout simplement passé sa soirée. Alors, ils se connaissaient plutôt bien. D’ailleurs, elle pensait que cette journée serait des plus tranquilles, après tout, elle avait décidé de prendre un jour de congé. Mais les choses ne se passent jamais comme on l’avait prévue, car soudain le téléphone qui était à côté se mis à vibrer sur le comptoir. Elle décrocha, prenant une gorgée « Fox. ». Elle écouta ce qu’on lui disait, fouilla dans ses poches un billet, le déposant sur le comptoir et prenant ses affaires. « J’arrive. »

Des affaires plus urgents que de prendre un café requérait son attention, alors elle ne perdit pas de temps. Elle fixa son casque sur sa tête enjamba sa moto et la faire surgir. Le lieutenant parti à toute vitesse se rendre sur les lieux de l’opération. Le jeune Darkhölme allait pouvoir enfin montrer tout ce dont il était capable et sachant ce garçon être la fille d’une ancienne amante, le lieutenant savait qu’il serait à la hauteur. Elle passe de rue en rue, faisant rugir son moteur pour enfin arriver au lieu ou tout se passait. Elle descendit, se dirigent vers le centre des opération, tout en retirant son casque le posant sur une table. Elle demandait directement la situation.

Il était question d’une prise d’otage, pas aussi importante que celle du Pegasus, mais tout aussi importante pour Cameron. Il n’était nullement question de céder à leur demande quelle qu’elle soit. D’ailleurs, elle ne perdait pas de temps « Vous avez des infos sur les preneurs d’otages ? » Elle se retourna vers une autre personne « Il me faut les plans du bâtiment, tout de suite. » Tout le monde courait dans tous les sens, ne savant plus ou donné de la tête. Tu demandes s’ils ont fait une quelconque revendication. « Oui, il demande la libération d’une certain émergé. Sean Landry». Elle ne peut s’empêcher de faire une grimace lâchant un « Ils se sont donné le mot bon sang. » Cela n’était pas un cas isolé, la garde rouge avait eu un opération similaire il y a peu et cela commençait vraiment à être une habitude. Ou plutôt les victime avait été la garde et devait tout simplement exécuté. Elle était d’accord sur le fait que les choses n’était pas gérer comme elle le devait, mais commettre ce genre d’acte ne résoudrait rien. « Trouvez-moi, le lien entre ce Sean Landry et ces gars, fouillez dans sa famille, c’est proche, fouillez tout. » En attendant, elle devait s’habiller. Elle pris donc la direction de l’endroit où était les gilets par balle, même si c’était un émergé cela ne servirait pas à grand-chose. « Et appelez-moi s’il prend contacte. Et Prévenez, moi quand Darkhölme est arrivé.»

Et quand elle mit tout son matériel, elle retourna préparer l’opération. Elle regardait les plans, analysait toutes les sorties possible. Elle soupirait, se massant la nuque « Ok et je veux des hommes là. » Elle montre ce qui semble être un accès vers l’extérieur qui se trouvait derrière le bâtiment. Kurt arriva à ce moment-là. Elle lui accordait un regard, lui disant bonjour de la tête« Vérifier qu’il n’y ai personne qui surveille cet accès. Si le champ est libre, un petit groupe rentrera par là. Un autre fera diversion en se postant devant l’entré principal. Kurt tu sera dans le groupe qui rentrera par-derrière. Pendant ce temps un autre équipe reste devant bien visible. Ils pensent que tout va se passer par-devant. » Elle continue à réfléchir «le toit est dégager ? »



 
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Sean Caglar
Humain
Sean Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3474-sean-if-i-m-waitin-it-s-on-my-throne https://houseofm.forumactif.org/t3417-fck-this-shit-i-m-out-sean
More about you :
Acting on your best behaviour
Turn your back on mother nature
Everybody wants to rule the world

Die hard [kurt] Tumblr_pd07rbqh2D1w8fkhpo2_500

Codename : Black Flag
Pouvoirs : A part celui d'être une épine dans le pied de tout le monde, Sean n'a aucun pouvoir. C'est simplement quelqu'un qui sait manier les mots, qui s'en sert pour parvenir à ses fins.
Emergence :
Die hard [kurt] Fonddr111 / 51 / 5Die hard [kurt] Fonddr11
Maitrise :
Die hard [kurt] Fonddr110 / 50 / 5Die hard [kurt] Fonddr11
Messages : 486
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Lucy, Ben & Jess Jones

Dim 5 Aoû - 18:45


die hard
Slayed your hope but didn't let yourself know it had died. Thought growing up meant you had to go and kill the child inside. Wake, wake, wake up, child.


La pointe du fleuret s’enfonce dans la veste de protection de l’adversaire qui lâche un juron. Un sourire se dessine sur les lèvres de Kurt qui recule habilement pour être hors de portée des représailles. Il avait oublié ce que ça faisait, de se retrouver avec un fleuret entre les mains et de faire mouche à chaque estocade. La sensation grisante de toucher ses adversaires et d’être suffisamment agile pour esquiver chaque coup porté à son encontre. Il avait laissé tomber l’escrime à son entrée au SHIELD, ayant un mal fou à concilier les deux. Mais depuis qu’il est seul dans cette grande maison familiale, il ne peut pas y rester trop longtemps sans avoir peur de virer barjo. Pour sa santé mentale, il a repris son ancienne passion. Et il ne regrette nullement son choix. Il charge une nouvelle fois et d’un habile mouvement du poignet, désarme son adversaire. Le fleuret de ce dernier est projeté en l’air et Kurt le rattrape avec dextérité, sous les encouragements des membres de son équipe. La fin du duel sonne et il lâche un soupir en rendant son arme à son adversaire. Cela fait un mois qu’il a repris l’escrime et il est aux anges à chaque fois. C’est une discipline qu’il a toujours maitrisée et qu’il maitrise encore. Le plus grand regret de son professeur est que Kurt refuse d’aller en compétition et de pousser jusqu’au professionnel mais Kurt préfère se concentrer sur sa carrière d’agent. Il retire son masque en lâchant un soupir. On sous-estime énormément combien il peut faire chaud sous ces grilles qui sont censées protéger le visage. Il s’écarte de la zone pour laisser la place à deux autres personnes qui lui lancent des sourires. Il n’est pas le seul à être ravi d’avoir remis les pieds ici, visiblement.

Au moment où il s’apprête à se laisser tomber sur le banc pour souffler un peu, il entend la sonnerie de son téléphone. Arquant un sourcil et regardant le duel qui débute, il plonge une main dans son sac pour attraper l’objet. Le numéro qui s’affiche lui rappelle que toutes les bonnes choses ont une fin et que le devoir l’appelle. Il porte le téléphone à son oreille, le calant entre sa tête et son épaule alors qu’il rassemble ses affaires. Quelques instants plus tard, il balance tout son barda sur le siège arrière de sa voiture, fonçant jusqu’à la destination indiquée. Cette nouvelle affectation est bien différente de ce qu’il a connu en tant que recrue. Il n’est plus question de faire les tâches ingrates des autres agents, mais bien de se confronter à des situations précises. Il ne manque jamais d’action. Lorsqu’il arrive sur les lieux, tout le monde est déjà sur le pied de guerre. Il met à peine un pied hors de la voiture qu’il est interpellé par un collègue qui le dirige vers le fourgon où sont stockés les gilets pare-balle et les armes. Il faut quelques minutes à Kurt pour se changer totalement et rejoindre Cameron, qui est déjà en train d’établir un plan d’action. Un échange de regard plus tard, il prête une oreille attentive à ce qu’elle a dit. Il a pu connaitre la situation pendant qu’il se changeait, grâce au collègue. Et… il est tendu.

L’appréhension lui crispe les muscles. Il a toujours des preuves à faire. Il fait craquer doucement sa nuque quand Cameron s’adresse à lui. L’équipe qui rentrera par derrière. Très bien. Il hoche la tête et desserre les mâchoires pour laisser échapper un « Reçu. » Kurt fait le vide dans sa tête. Reléguant ses questions et ses doutes dans un coin de son cerveau pour se concentrer uniquement sur la mission. Le problème avec les émergés, c’est qu’il a du mal à les percevoir comme une menace. Probablement parce que sa mère, sa meilleure amie et son ex-petite-amie sont des émergés. Pourtant, l’aventure dans cet endroit étrange qui a fini par lui valoir un bon nombre de semaines d’hospitalisations devrait changer son état d’esprit. Ce n’est pas le cas. Il continue de maudire la Garde Rouge et le gouvernement pour ça. La preuve. S’il est là aujourd’hui, c’est parce qu’ils sont face à une prise d’otage pour demander la libération d’un émergé. A croire que ça ne cessera jamais. Se mordant la lèvre, le jeune homme ajuste son oreillette et suit le reste du groupe qui doit passer par l’entrée arrière. Il espère que tout se passera bien.


___


You should see me in a crown

Count my cards, watch them fall. Blood on a marble wall. I like the way they all scream. Tell me which one is worse : Living or dying first. Sleeping inside a hearse, I don't dream  ▬ I'm gonna run this nothing town

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 21 Oct - 19:50

 
 
Die Hard
CITATION LONGUE (+PETIT) ICI.
Les choses sont bien différentes maintenant, elle n’était plus sous les ordres d’un chef, maintenant, c’était elle qui donnait les ordres. Elle avait reçu les plein pouvoir de son ancien chef, téléphone à sa meilleure amie pour savoir ce qu’elle en pensait. Elle ne s’était jamais vue comme lieutenant, ni même à la tête de toute une section. Pourtant, cette fois, c’était elle qui demandait à son équipe de lui faire confiance, remettant leur vie entre ses mains et à chaque instant, elle sentait cette pression sur ses épaules. D’autant plus qu’elle sait qu’une certaine personne viendrait l’égorger durant son sommeil s’il arrivait quoi que se soit à son fils. Et à cette pensée, elle eu un léger sourire, repensant au paroles de son amie, regardant le jeune homme partir avec son équipe. Tandis qu’elle demandait au négociateur de parler avec les preneurs d’otages, lui demandant d’occuper un maximum de leur attention. Elle regardait encore une fois les plans, indiquant le chemin qu’il prendrait et assignat à une autre personne la tache de les guider.

Elle continuait à donner ses directives, demandant qu’une petite équipe soit déposé sur le toit, pour prendre à la fin la direction de l’équipe qui rentrait par derrière, se positionnant en premier. Elle pose sa main sur le micro, appuyant sur ce bouton afin que chaque équipe puisse l’entendre. “Monsieur le Négociateur à vous de jouer”. Pendant ce temps, elle prenait la direction de l’équipe arrière, demandant à tout le monde de rester concentrer et de ne prendre aucun risque. Elle donnait ces dernières directives par sa radio, demandant si tout le monde était en place. Elle attendit quelques secondes, le temps qu’une personne qui était rester non loin du négociateur lui disent que le bon moment était venue. Et quand le signal fut donner, elle fit signe à son équipe.

Le jeu commençait avec leur pas lent, restant dans un silence religieux, arme près à servir. Ils ne communiquèrent que par geste entre eux parfois, ils s’arrêtèrent au coin d’un couloir pour demander par où ils devaient passer. Cameron avait tout à prouver, cela ne faisait pas longtemps qu’elle avait été promue. Alors, elle sentait ce poids de ramener tout le monde sein et sauf sur ces épaules. Chaque pas, chaque coin de couloir, elle sentait ces vies dépendre de chacun de ses décisions. Elle les fit s’arrêter à coin entendant un bruit non loin d’eux, comme un murmure, elle prit un petit miroir pour vérifier. Elle se retourna vers son équipe pour leur indiquer qu’il y avait deux personnes. Maintenant suffisait juste de les attirer vers le petit groupe. D’un geste vif, elle lance un petit objet insignifiant à l’opposer, le bruit attire ces deux personnes isolé. Les choses se passaient vite à peine arriver à la hauteur de l’angle, Cameron attrapa un des preneurs d’otages et un autre de son équipe prenait le suivant. Ils les maîtrisèrent passait les colliers de serrage. Puis ils reprirent leur route guidés par ceux qui était rester dehors, laissant deux autre personne avec l'inculper.

Encore un arrêt à l’angle d’un couloir, elle entend leur guide indiquer qu’il pouvait passer par deux endroits. Il était donc temps de faire deux petits groupes afin de prendre les suspects en sandwich. Alors elle fit signe à Kurt de prendre quelques hommes, lui faisant comprendre qu’ils allaient attaquer de manière synchronisée à dans la salle principale. Mais que le plus important, était d’arriver là sans se faire repérer. Et qu’il était en charge de la seconde équipe. Le lieutenant, lui fit signe de prendre l’autre direction, pendant qu’elle continuait à avancer avec silence dans le bâtiment, après avoir demandé au jeune Darkhölme d’être prudent. Une pensée lui traversant l’esprit, ce disant qu’il était possible que Raven la tuer pour laisser son fils prendre les commandes d’une équipe.


 
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Die hard [kurt]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: