RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The only sound is the battle cry|| Flashback
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Sam 24 Nov - 0:34

It's do or die
Clint Barton & Bucky Barnes

« Stars are only visible in the darkness, fear is ever-changing and evolving. I can poison the eyes and I feel so alive. » Battle Cry || Imagine Dragons
Je fixais cet homme qui me parlait dans une langue que je ne maîtrisait pas, un accent de l'Europe de l'est au lèvres, je comprenais néanmoins ce qu'il disait. Et puis, je reçus ce morceau de plastique qui épousait la forme de mes joues intérieures, alors qu'on me basculait vers l'arrière. Des électrodes de chaque côté de ma tête, à hauteur de tempes, je sentais le poids de l’électricité qui passait à travers mon cerveau. J'avais d'abord hurlé en silence mais très vite, cela devint un supplice et je hurlais pour de vrai, me souvenant de cet homme et de la guerre...

Je tenais mon fusil armé contre moi. Une thompson flambant neuve, sortant tout juste de l'armurerie. Un chargeur dans les poches prévu à cet effet, je comptais les balles et les morts que je pouvais faire. Et alors que j'avançais vers le champ de bataille, entouré de mes camarades, je fus surpris par une explosion.

Je me réveillais en sursaut, presque en hurlant. Je dus mettre quelques secondes en suspens, regardant frénétiquement de gauche à droite,  avant de me rappeler où j'étais. Dans l'aile médicale. Mon regard balaya la pièce alors que je sorti du drap mouillé de transpiration. Observer, analyser.  Je traversais la chambre, mon bras métallique, lourd et pendant à mon épaule, comme un poids qu'on me rappelai pour me dire que j'avais échoué. J'avais encore du mal à le maîtriser. Enfin, maîtriser sa force. Car, quand bien même j'étais capable de faire le geste le plus anodin, casser une table, faisait partie de ses gestes les plus anodins. Et rêver dans un rêve étaient bien la première fois. Je secouais ma tête. Non, tout ceci était faux. Il fallait juste les faire sortir de la tête.

Après une douche salvatrice, je m'habillais d'un pantalon et d'un tee shirt du shield. De ceux, utilisés habituellement pour les entraînements. Le bras toujours pendant le long de mon corps, j'observais la main faite de métal. Elle résistait à tout, même au vibranium à ce qui parait. Je n'en étais pas sur et l'envie de le confirmer était la dernière de mes priorités... Sentant mon esprit s'embrumer et revenir à ce rêve affreux, je traversais la pièce et ouvrit la porte à la volée. Dans le couloir presque sombre. Seulement un néon sur deux, mis en courant à basse tension permettaient de voir distinctement, d'une lueur froide, ce qui se passait.

Je le traversais, arrivant à une salle plus grande. Je soufflais alors que je me reposais là. Fixant la pièce qui se dressait devant moi. L'air frais et, cette fois ci, sans l'odeur horrible d'un endroit stérilisé dans le nez, je me permis de respirer à grande bouffée d'air frais. Entre les cauchemars et ce bras qui refusait de fonctionner correctement, je n'avais même pas entendu la porte s'ouvrir à ma suite et l'homme venir à ma rencontre...
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 10 Déc - 19:06

THE ONLY SOUND IS THE BATTLE CRY
Survivor
Ma situation était assez compliqué, car d'un côté, lorsque j'étais sur le terrain, il mettait arrivé de souhaiter de retourner chez moi, jamais je n'aurais cru que se serait à cause d'un accident ... Alors oui, d'un côté j'étais heureux d'être de retour à Génosha, mais d'un autre, j'avais été blessé ce qui avait fait que j'avais perdu 80% de mon ouïe. Alors que j'étais dans le coma, le SHIELD ne m'avait pas laissé ... Si l'armée avait faillit me rapatrier dans un hôpital lambda, le SHIELD avait voulut me récupérer et m'offrir des soins. J'étais resté assez longtemps dans le coma, assez pour perdre de la masse musculaire, ainsi que de la masse graisseuse. Quand je mettais réveillé en ces lieux, je ne pouvais même pas entendre le propre son de ma voix, ça avait été un moment effrayant ... Lorsque les médecins m'avait rejoins, je pouvais voir leurs lèvres bouger, je n'entendais aucun son et oui, j'avais paniqué. Je ne pourrais pas vraiment dire ce qui c'était passé par la suite, juste que j'avais rapidement rejoins le "pays des rêves". Lors de mon prochain réveil, une personne était présente et avait communiqué avec moi, en écrivant sur petit tableau, c'est la que j'avais appris pour la perte de mon ouïe, ainsi que mon profond coma. Grâce à Stark Industrie, je fus équipé d'une prothèse auditive qui me redonnait 80% de mon ouïe. Puis le temps s'écoula comme dans une sorte de routine, entre la remise en forme, le repos, apprendre le langage des signes ... Evidemment je n'étais pas du genre à obéir bien sagement, alors il avait fallut que j'aille dans la salle d'entraînement et c'est la, que j'y avais fait la rencontre de Natasha. Voulant jouer le Rambo, elle m'avait mis au tapis en peu de temps, celle-ci ne sâchant pas que je mettais "échappé" du centre médical. Avec le temps je mettais rapproché de Natasha, je pouvais même aller à l'entraînement, mais tout en gardant un suivi, puis enfin je fus libre! Qu'est ce qui c'était passé ? Je pouvais décrire ce qui c'était passé, mais on allé me prendre pour un fou ... Enfin le fait était que j'avais fini à l'hôpital, alors que Natasha avait voulut me "délivrer" de l'hôpital, le SHIELD m'avait à nouveau récupéré et maintenant, j'avais à nouveau le droit à un séjour dans le centre médical de celui-ci. Ma prothèse auditive avait été changé, l'autre avait complètement grillé ... Je devais rester en observation plusieurs jours, sur le moment j'avais râlé, mais je ne connaissais que trop bien mes supérieurs, alors j'avais fini par me faire à l'idée que je devais à nouveau rester cloué au lit. C'était long ... Avec une balle de baseball, je m'amusais à la faire rebondir vers moi, d'ailleurs il était quelle heure ? Une chose était sur, il faisait nuit, donc je pouvais toujours sortir du lit et me dégourdir un peu les jambes. Enfilant un pantalon et un t-shirt, je sorti de ma chambre et je pus voir que je n'étais pas la seule dans la baie médical. Mon côté sauvage s'étant assez dissipé avec le temps, j'allais vers l'autre patient.

-Alors, toi aussi tu n'arrive pas à dormir ?

Dis-je en m'étirant, étant un bon habitué des lieux.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
The only sound is the battle cry|| Flashback
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: