RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

A cocoon for two - Vanessa
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Invité
Invité
avatar



Mer 23 Jan 2019 - 19:25
Des baisers, tendres, légers, brûlants. Des caresses délicates, curieuses, désireuses. De longues étreintes avides, bienveillantes et pourtant si douces.

Depuis un moment déjà, les amants se fréquentaient sans jamais douter de cette relation de sexfriends dans laquelle ils s'étaient engagés. Pour eux, c'était clair comme de l'eau de roche. Ils étaient amis et parfois, il fallait savoir lâcher prise et profiter de la vie. Quand l'envie se manifestait, il suffisait d'un sous entendu, d'un message, d'un rien pour déclencher la flamme qui les consumerait tous les deux dans les minutes qui suivraient le début de l'entrevue. Ce soir ne faisait pas exception à la règle. Ils avaient prévu de dîner ensemble et finalement, la tension avait prit le dessus sur le reste des besoins humains. Dans les bras de Vanessa, Steven se sentait bien. Ce n'était pas une histoire d'amour, pas un début d'idylle mais comment ne pas être en paix avec soi-même quand l'autre vous faisait oublier le reste du monde, l'espace de longues minutes ?

Durant quelques secondes, le lieutenant se mit à caresser la hanche nue de sa partenaire, laissant à ses doigts le plaisir de goûter chastement l'épiderme féminine, souriant quand il eut l'impression de la faire frissonner légèrement puis il osa un énième baiser sur son épaule avant de se lever pour enfiler au moins son sous-vêtement et quitter le lit qu'ils avaient rejoint par miracle. Un long étirement et un soupir de satisfaction avant que l'homme décide de rejoindre le salon, comme à chaque fois, pour se laisser tomber dans le canapé lourdement. "Maintenant, on peut commander à manger. Asiatique ? Indien ? Ou alors on tente le nouveau restau là, tu sais, qui fait que des pâtes !" fit-il le plus simplement du monde tout en tirant sur un petit fil rebelle de son boxer. Le bruit de pas de la blonde lui fit tourner la tête pour l'observer. Steve la fixait avec délice. Ses cheveux en bazar, sa silhouette fine qui se cachait sous le t-shirt qu'il portait en arrivant... S'il n'était pas épuisé de leurs ébats, sans doute qu'il réclamerait un nouveau round. Malheureusement, il fallait savoir être raisonnable.

Lorsque la jeune femme vint se poser près de lui, il se contenta simplement de lui tendre une manette et de changer de chaîne, le plus simplement du monde. Le son d'une console qui s'allumait, une page d'accueil et un large choix de jeux vidéos s'offrait au duo. Un petit regard complice et amusé à la demoiselle et ce fut un Mario Kart. Comme à chaque fois, il perdrait, trop peu habile dans le domaine mais c'était toujours la même rengaine. Il tentait sa chance et cherchait vraiment à réussir ce défi qu'il s'imposait sans cesse. Au bout de longues minutes de concentration et de tentatives de triche face à son adversaire en essayant de lui enlever la manette des mains tout en essayant de diriger son Toad tant bien que mal, Steve dû bien arrêter le carnage. Cinquième, c'était nul comme place. Il leva les yeux au ciel en pouffant de rire et fixa son téléphone. "Est-ce qu'on peut retenter ? Allez ! Promis, si je perds, je commande ! Une dernière chance !"

Malgré la bonté de Nessa, l'homme ne parvint pas à gagner la compétition et dans un soupir de désolation, il fut bien obliger d'accepter la défaite. Eh bien non. Malgré ses heures d'entraînement en cachette, il ne parvenait toujours pas à dérober le titre de champion à sa partenaire mais il ne désespérait pas, ses efforts finiraient bien par payer. Bien sûr, bon perdant, il prit son téléphone et opta finalement pour des pizzas. Simple, pratique et efficace. Et surtout, c'était tout ce qui était encore ouvert dans les alentours de 23h. Lorsque le repas arriva, l'homme laissa un gros pourboire au livreur et s'empressa de ramener les boîtes afin d'apaiser les estomacs capricieux. En prenant une première part, le blond laissa échapper un "Je crois que je vais me lancer dans les FPS." sur un ton léger, le regard en coin pour essayer d'observer la réaction de la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 24 Jan 2019 - 5:04
★ A cocoon for two ★
Vanessa CarlysleSteve Rogers


La soirée avait été bien plus douce et satisfaisante qu'elle aurait dû l'être à l'origine. D'un simple diner entre collègues et amis, ils en étaient arrivés à se retrouver dans un lit confortable et douillet. En soi, ça n'avait rien d'étonnant. Vanessa était parfaitement consciente de cette espèce d'alchimie qu'il y avait entre eux, une petite chose qui faisait qu'ils s'entendaient à merveille et qu'ils pouvaient se laisser aller à leurs envies l'un avec l'autre sans que cela ne ternisse un instant leur relation. Elle n'avait jamais connu ça avec un autre homme. En fait, avec les autres, ça ne restait que des pulsions, des envies soudaines et passagères, il était bien l'un des seuls qu'elle pouvait revoir, encore et encore, même en dehors du cadre fermé et privé d'une chambre à coucher, sans se sentir mal. Comment ne pas apprécier un homme qui faisait oublier les aléas de la vie et ne demandait ni amour, ni couple, ni rien de tout cela…?

Son corps chaud et si désirable la faisait encore rêver, même si il était toujours à côté d'elle, à laisser glisser un doigt sur sa peau. Elle frémit légèrement, les yeux dans le vague et un éternel sourire accroché aux lèvres, quand le contact de son amant sur sa hanche se prolongea. Un dernier baiser et il se leva, laissant un vide froid à côté d'elle et la sortant de ses pensées. Nessa fit la moue, il était toujours le plus raisonnable des deux et l'empêchait de passer la nuit dans ses bras, ne voulant pas s'épuiser totalement avec elle. Elle aussi sortit du lit, ramassant le premier tissu qu'elle trouva pour l'enfiler lascivement. Bien entendu, il s'agissait du t-shirt de l'homme, et elle arriva dans le salon, pour l'observer simplement vêtu de son boxer, sur le canapé. Oh dieu si il n'était pas si responsable, elle lui sauterait dessus sur l'instant…

“ Bonne question, je sais pas trop de quoi j'ai envie...Enfin...En bouffe en tout cas, ” dit-elle d'un air distrait en venant se poser à côté de lui. Presque machinalement, elle attrapa la manette et le laissa décider de ce qu'ils allaient faire et dans quoi elle allait encore lui mettre la pâtée. Le perdant pouvait choisir les armes, ça ne changerait pas grand chose de toute façon. Le rire cristallin de Vanessa retentit rapidement dans l'appartement, quand Steve se retrouva contraint de faire ce qu'il faisait toujours : essayer de l'embêter pour lui faire perdre des places et tenter de gagner. Les basses attaques du blond n'y faisaient pourtant rien, et essayer de prendre la manette des mains de Nessa n'eut comme conséquence que de le voir finir à la 5e place pendant qu'elle triomphait encore une fois, sa Pitch se hissant à la 1ère place. “ Accepte de perdre comme un homme au lieu de tricher ! ” s'écria-t-elle, s'amusant comme une petite folle.

Nessa acquiesça à la proposition de Steve, le laissant relancer une course, étant même assez sympa pour ne pas le viser avec les carapaces de tortue qu'elle récupérait. Mais même avec ça, il ne faisait pas le poids et s'inclina encore face à la suprématie de la geekette. “ Aller, commande nous à manger, je commence à mourir de faim après tout cet exercice, ” ordonna-t-elle un peu, une moue fière et arrogante sur le visage, dont le sérieux était gâché par son sourire en coin qu'elle ne pouvait pas contenir. Pendant qu'il faisait ça, elle lui laissa un baiser sur la joue et se leva pour ramener de quoi accompagner parfaitement leur repas : une petite mousse bien fraiche sortie du frigo. Les pizzas enfin là, elle attendit sagement dans le canapé qu'on lui amène sa boite, pour pouvoir commencer à dévorer goulument sa part.

S'étouffant presque, la blonde pouffa de rire en regardant Steve sans comprendre. “ Tu sais, les jeux vidéos, d'habitude, c'est fait pour faire autre chose que ce qu'on fait tous les jours, ” l'informa-t-elle en riant toujours. Ça ne lui viendrait pas à l'idée de trouver un jeu vidéo dont le but était de coder. C'était fou comme idée. “ Mais je te vois tellement derrière ton écran, en gros PGM, à rager parce que le PvP est mal équilibré et que tu te prends branlée sur branlée, ” ajouta-t-elle avec un grand sourire. C'était tout Steve de s'énerver sur un jeu vidéo, c'était plus que certain.
(c) noctae
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 26 Jan 2019 - 17:49
Sa part de pepperoni dans la bouche, le lieutenant mastiqua sagement en tournant le visage vers son amie, amusé par ses propos. Si elle savait comme il était quand il jouait et qu'il se faisait éclater... On ne pouvait d'ailleurs pas dire qu'il était pro. Il commençait à se débrouiller de mieux en mieux mais il n'y avait pas photo, ce n'était clairement pas ça. "Je me fais pas défoncer tous les jours, tu sais, alors on peut pas dire que c'est pas pareil." argua-t-il, taquin en prenant sa bière pour en prendre quelques gorgées et éviter de s'étouffer. Tranquillement et pour embêter la blonde, l'homme décida de poser une de ses jambes sur les siennes, l'air de prendre totalement ses aises. "Tu pourrais m'encourager n'empêche ! Je comptais m'inscrire au tournois amateurs du mois prochain !" fit-il en faisant en plus exprès de la bloquer, comme si c'était une punition alors qu'il avait parfaitement conscience que si elle voulait se lever, il suffisait qu'elle le pousse. Et puis, Steve se mit à l'observer d'un œil intrigué. "En fait, je crois que je vais NOUS inscrire." qu'il lâchait le plus simplement du monde.

Sans même consulter sa collègue, l'homme récupéra son téléphone portable et aussi rapidement qu'il pu, il envoya la candidature et reçu le mail de confirmation quelques minutes plus tard, en même temps que la jeune femme recevait le sien. La team "Hell-ektricity" venait d'intégrer la compétition amateur. "Et voilà, comme ça, t'as pas le choix que de me soutenir !" se moquait le blond. Au moins, quitte à se ridiculiser, il ne serait pas seul et puis, n'était-ce pas mieux, les tournois, entre amis ? Bon, il fallait avouer qu'il comptait sur Vanessa pour remonter le niveau de leur duo et surtout, ils avaient un mois entier pour commencer à s'entraîner ensemble et en faire ressortir le maximum du merdier dans lequel il venait de les plonger. Sagement et comme si de rien n'était, le gugusse se remit à manger, en ayant même le toupet de mettre la télé et de changer de chaînes pour chercher un programme intéressant sans oublier de jeter des regards furtifs à la demoiselle par moment.

Quand enfin, il tomba sur un film qui semblait potable, Steve revint fixer Nessa avec un sourire enjôleur. "Tu m'en veux pas, hein ? Hein que tu m'en veux pas ?" fit-il en venant doucement caresser la cuisse gauche de son amante, remontant doucement, petit à petit pour finalement venir rapprocher le visage du sien et lui voler quelques baisers. Manipulateur ? Absolument pas ! C'était une méthode de persuasion qu'il ne se permettait qu'avec la blonde et puis au final, elle n'était pas si perdante en y réfléchissant bien puisqu'il vint lui chuchoter à l'oreille que si leur équipe parvenait à se classer au moins dans les cinq premier, elle serait libre de choisir tous leurs loisirs durant deux semaines, même si ça impliquait d'aller rendre visite à maman Carlysle le dimanche pour le petit-dej. Bon ok, cette dernière idée n'était pas la meilleur de l'univers mais au moins, ça laissait comprendre que pour la remercier, il était capable d'énormément de choses.

Au bout d'une longue série de baisers et de caresses osées, le blond se redressa et revint caresser les jambes féminines alors qu'il la fixait tendrement, une étincelle moqueuse dans le regard. "Tu crois que ta mère aimerait m'avoir dans ta famille ? J'y pense parce que je me dis qu'elle serait capable de te trouver un mariage arrangé. Et si un jour elle débarque à l'improviste alors qu'on est quasiment nus ou carrément au lit... Ça risque de finir à la mairie avant même qu'on puisse réagir." taquinait-il sans remords son amie. Bien sûr qu'il étaitau courant de l'exigence de la mère de cette dernière et bien sûr qu'il avait énormément rit à chaque fois qu'elle lui racontait qu'un homme débarquait dans sa vie grâce ou à cause, d'un Dorothy gentiment envahissante. "Moi j'suis sûr qu'elle kifferait avoir des p'tits enfants blonds !" qu'il poursuivait en changeant une nouvelle fois de programme télévisé.

Et puis sans prévenir, le gaillard prit une photo de la geekette alors en tenue légère et lui offrit un sourire en coin. "C'est juste au cas où ta mère découvre les sites de rencontre et décide de t'y inscrire. Je lui proposerai cette photo." Long rire moqueur alors qu'il sentait le coup de la femme arriver contre sa peau. Bientôt, il faudrait trouver une autre raison de l'embêter mais pour l'instant, il s'amusait bien trop pour changer de disque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 7 Fév 2019 - 14:22
★ A cocoon for two ★
Vanessa CarlysleSteve Rogers


La boutade avait fait mouche, comme elle s'en doutait mais tout cela n'avait rien de sérieux et tous deux en étaient parfaitement conscients. Ces histoires de jeux vidéos, de Steve qui voulait s'entrainer, tout ça n'était que pour s'amuser et elle n'aurait jamais critiqué son ami sérieusement, que ce soit à ce propos ou à propos d'autres choses qu'il faisait. En revanche, l'encourager, ça ce n'était pas au programme ! L'embêter sur ses compétences médiocres était bien plus plaisant. Surtout que pour certains, se faire battre par une femme était des plus déshonorants, les jeux vidéos étant soi-disant une affaire d'hommes. Et ce fut là qu'il eut l'idée brillante et lumineuse de s'inscrire à un tournoi amateur. En fait, de les inscrire à un tournoi amateur ! Avant même qu'elle ne parvienne à l'en empêcher, il avait envoyé la candidature avec son téléphone, le saligaud !

“ Nan t'as pas fait ça ?! ” Mais le message lui confirmant la candidature arrivait déjà, avec le nom de l'équipe choisi par Steve, un nom ridicule qui la fit quand même sourire un peu. Elle lui bourra une épaule avec un coup de poing, pas vraiment fort, juste pour dire. “ T'es vraiment pas possible comme mec, tu le sais au moins j'espère ? ” demanda-t-elle sur un petit ton à moitié agacée, à moitié amusée. Incrédule de le voir reprendre sa pizza comme si de rien n'était, et de surcroit zapper sur la télé, elle le fixait et soupira en recommençant aussi à manger. Elle allait devoir l'entrainer sérieusement si ils voulaient espérer avoir une chance, parce qu'en l'état actuel des choses, il était si mauvais qu'il les planterait à coup sûr...

Le regard bleu du capitaine se fixa sur elle, le sourire sur ses lèvres était enjôleur, comme si il essayait de se faire pardonner. Un sourcil de Nessa s'arqua en se soulevant, dans une pure expression de "nan mais t'y crois vraiment gros ?" mais elle ne put rien faire quand il s'avança vers elle et effleura sa cuisse avant de lui voler des baisers, auxquels elle commença par résister un peu. “ Tu sais que t'es carrément impossible comme mec hein...? Un jour, ce petit sourire de beau gosse et cette tronche de charmeur, ça marchera plus et là, là, tu seras dans la merde ! ” rit-elle en finissant par se laisser totalement faire, surtout quand il proposa de la laisser choisir tous leurs loisirs pendant deux semaines si ils étaient dans les cinq premiers.

“ Si on est premier, je veux deux mois entier à dire ce qu'on fait comme loisirs, ” surenchérit-elle un sourire sur les lèvres. Ah cet homme...Est-ce qu'il jouait à ce petit jeu avec d'autres ? Parfois, elle se le demandait. Elle posait sur lui des yeux attendris, contente de l'avoir rien que pour elle cette nuit mais ce côté tendre se changea bien vite en rire cristallin en entendant les bêtises qu'il pouvait déblatérer aussi facilement. “ Si ma mère savait qu'on se fréquente, elle serait aux anges de t'avoir pour gendre ! Tu n'as pas idée à quel point elle veut des petits enfants blonds aux yeux bleus...Elle veut me marier avec tout le monde, c'est agaçant à force ! ”

La photo surprise l'étonna, lui faisant faire un O impressionnant avec sa bouche, mais elle put s'empêcher de sourire. “ Ne lui donne surtout pas l'idée des sites de rencontres ! Je vais me retrouver avec des profils sur Adopte un mec ou une connerie du genre sinon ! Elle en serait capable, c'est certain... ” soupira Vanessa en y pensant. Oh oui elle en serait capable, aucun doute possible, même si elle n'y connaissait rien en informatique. Elle pourrait demander à l'un de ses jeunes voisins ou quelqu'un qui s'y connaissait mieux qu'elle pour lui faire un profil. “ Puisque tu fais des photos, moi aussi tiens ! ” s'exclama-t-elle en le prenant rapidement en photo, lui et son air surpris et un peu idiot. “ Et voilà ! ”

Soupirant, Nessa se rendit compte qu'elle ne pouvait pas résister aux charmes du grand blond quand il était là. Et tant pis pour le film, elle n'avait pas envie d'être raisonnable. Venant s'allonger à moitié sur lui, elle se mordit la lèvre, de son air le plus coquin qui soit. “ Qu'est-ce qu'on peut faire maintenant qu'on a repris des forces avec la pizza...? ” Ses mains commençaient déjà à descendre, caressant lentement ce corps si bien sculpté, l'envie gravé sur son visage. “ Remarque...J'y pense mais je pourrais aussi bien faire croire à ma mère qu'on est ensemble, elle me ficherait un peu la paix, tu penses pas...? ” Accompagner cette phrase avec des caresses particulièrement osées n'était sans doute pas la meilleure idée du monde, mais qu'importait, Nessa se fichait bien de savoir si elle avait de bonnes idées ou pas à cet instant. N'attendant pas vraiment de réponse, elle s'avança pour déposer ses lèvres dans le cou de Steve, y laissant des baisers doux avant de commencer à mordre légèrement le cou, collée au plus près de lui.
(c) noctae
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 19 Mar 2019 - 11:41
Passer du coq à l'âne, c'était monnaie courante avec Nessa. Facile de parler d'un concours puis de sa mère pour finalement revenir à leur sport favori. La sentir contre lui, frissonner sous ses caresses, perdre la tête sous ses baisers... Il suffisait d'un claquement de doigts pour que le blond succombe à ses charmes. Suivant un soupir, la main du gaillard vint se perdre dans la chevelure blé pour inciter la femme à poursuivre ses attentions. Dans sa poitrine, son palpitant prenait une allure de course, s'emballait à tout rompre, au point de lui couper le souffle. Son corps réagissait de lui-même à tous les assauts de sa partenaire tandis qu'il fermait les yeux, souriait en coin à ses propos et laissait échapper un "Mais bien sûr, on peut faire croire à ta mère qu'on est ensemble, je lui garanti d'avoir le meilleur gendre de l'univers..." sans même plus réfléchir que ça aux possibles conséquences des mots qu'il venait de prononcer. Pouvait-on le lui reprocher, de toute façon ? Sur l'instant, il n'était plus vraiment apte à utiliser ses neurones, tout ce qui importait c'était l'intensité des prémices des ébats qu'ils auraient dans quelques minutes.

Le corps tremblant légèrement d'épuisement et de satisfaction, Steve prit le temps de caresser la peau de Vanessa du bout des doigts, posant la joue contre son épiderme pour profiter de sa douceur, yeux clos. Sur le moment, rien au monde ne parviendrait à le faire bouger, rien ne pourrait l'obliger à rompre ce contact si précieux, rien ne surpasserait l'appel évident de leur deux corps enlacés. Le calme apparent le berçait et parfois le blond se laissait aller à suivre un bruit extérieur à leur bulle d'affection. Une goutte d'eau ou le vent qui frappait contre une fenêtre, des bruits de pas venant des autres appartements ou même les chuchotements des voisins qui passaient dans le couloir, tout ressemblait à une douce mélodie qui l'incitait à plonger petit à petit dans un pré-sommeil contre lequel il luttait. Steven bailla et se redressa finalement pour s'étirer, souriant ensuite à sa partenaire. "Tu m'as vidé de toute mon énergie !" fit-il avec un certain engouement qu'il devait puiser dans ses dernières forces. De toute façon, il n'était pas étonné de la tournure des choses, ce n'était pas la première fois que l'informaticienne parvenait à calmer son "hyperactivité".

Même si l'agent voulu piquer un roupillon, il se pencha vers la table basse pour récupérer son téléphone qui n'avait eu de cesse de vibrer durant la session intime. D'un coup d'oeil, il ne prit pas la peine de déverrouiller son téléphone, les notifications lui indiquant largement le contenu de chaque réception. Au lieu de ça, il revint s'allonger aux côtés de la femme, parsemant sa joue et sa mâchoire de baisers en riant doucement. "C'est dans ce genre de moment qu'il faut nous prendre en photo, mettre le tout en fond d'écran et hop ! A la prochaine réunion de famille, tu laisses ta mère l'entrevoir. Après t'es un elfe libre !" qu'il balançait à son amie tandis que son bras venait doucement l'enlacer. En y réfléchissant, c'était certain que la mère Carlysle pourrait tomber dans le panneau, ils formaient un beau couple, les deux blonds, de part leur complicité et la simplicité de la vie qu'ils menaient quand ils passaient du temps ensemble.

Lentement, l'homme vint placer des baisers au coin des lèvres de la femme, lui faisant ensuite tourner le visage pour venir l'embrasser passionnément. Suite à cela, il passa à nouveau la main dans sa ravissante chevelure dorée et colla le front au sien. "Tu sais, va falloir qu'on commence à s'entraîner pour le tournois. Ce serait dommage pour toi qu'on finisse pas premier." taquinait l'ancien policier alors que ses lèvres venaient dévorer longuement l'épaule féminine. "Sinon, on peut aussi appeler ta mère et l'inviter à manger le reste de la pizza avec nous. Et parler avec elle de la prochaine conquête qu'elle te réserve." qu'il lançait en pouffant de rire, se laissant même aller lorsqu'elle vint lui mettre un coup de coude, manquant de le faire tomber au passage. "Tout de suite la violence, Carlysle !" disait le lieutenant en se moquant sans honte de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
A cocoon for two - Vanessa
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: