RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Voir le deal
31.99 €

Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy S5ze

Emergence :
Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr114 / 54 / 5Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr11
Maitrise :
Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr113 / 53 / 5Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Lun 28 Jan - 14:51
Beat my ass up please (but don't go to hard)
feat Cindy Moon(dir)
Tu sens le regard du jugement sur tes actions au moment où tu souffles entre tes mains. Tu relèves la tête vers la jeune femme avec un petit sourire sur les lèvres. «J’ai froid au nez.» Et c’est pour cette raison que tu souffles entre tes mains, pour que la chaleur remonte et réchauffe ton nez? Oui? D’accord, pas d’autres questions votre honneur, le suspect est totalement taré et c’est possible que la brune s’en soit rendue compte. Tu grognes en te tournant sur le canapé, posant ton regard sur ta partenaire de galère en cette soirée. «Tiens j’ai pris des photos d’un mec torse nu en soirée il y a quelques semaines. Tu vas trouver ça drôle. Sur certaines photos il avait un tee-shirt, d’autres il en avait pas. Le sort a fait que je me suis retrouvé avec son tee-shirt. J’me suis débrouillé pour le retrouver et pour lui rendre son tee-shirt.» Tu relèves la tête vers elle. «Est-ce qu’on devrait pas me renommer inspecteur Parker au lieu de reporter Parker?» T’as un petit moment de silence où tu regardes Cindy avant de laisser retomber ta tête. «Je raconte totalement n’importe quoi en fait?»

Tu te lèves en grognant un peu avant de te diriger vers le réfrigérateur pour en sortir deux bières et d’en offrir une à ton amie. «Promis on sortira quelque chose de plus fort lorsque les pizzas seront arrivées.» Tu fronces les sourcils avant de te buter le front du creux de ta mai au moment où tu réalises que peut-être tu as oublié de les commander. Une nouvelle fois te voilà qui grogne avant de sortir ton téléphone et de taper les quelques infos utiles pour commander. Tu relèves la tête avec un sourire moitié amusé, moitié gêné. «Rigole pas toi là-bas, ça arrive même aux meilleurs ouais.» Tu renifles, t’es le meilleur ouais, c’pour ça que ça t’arrive. Voilà. Faut pas chercher plus loin en fait, les choses sont simples, pour toi, pour elle, pour les pizzas et pour le livreur qui arrivera dans pas longtemps. «T’as une petite demie-heure à tenir sans t’auto-digérer, tu penses pouvoir survivre?» Tu croises les bras sur ta poitrine après finalement lui avoir offert sa bière.

Tu t’écrases sur le canapé et en t’écrasant sur ce dernier tu finis à moitié sur Cindy a qui tu souris une nouvelle fois avant de bailler comme un imbécile. «Ouais j’ai oublié de commander, tu crois qu’un jour j’arriverais à me souvenir de tout ce que je dois faire?» T’amènes la bouteille à ta bouche en zieutant ce qui se passe à la télé, t’es pas sûr de vouloir entendre sa réponse finalement, est-ce que tu vas l’aimer? De toute manière tu la connais la jeune demoiselle, elle va avoir raison. Tu vas grogner histoire d’être fidèle à toi-même et tu vas devoir reconnaître que ouais elle a quand même raison. «Tiens j’ai échapper de peu à un coup dans le visage aujourd’hui.» Tu renifles encore, comme si l’anecdote était anodine. Pour toi peut-être, elle ne sonne pas non plus comme ton quotidien, tu n’as pas le malheur de devoir t’occuper des gens qui se tapent entre eux sur cette île, tu sais bien que Cindy y a aussi été confronté. «J’comprends pas pourquoi la foule panique à la vue d’une caméra, j’ai l’air agressif moi?» Tu connais particulièrement bien la réponse à cette réponse Parker...
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 1 Fév - 18:22
Je lève un sourcil, parfaitement dans le jugement, quand Peter m’explique qu’il a froid au nez. Genre il fait froid là ? On est bien installé dans son canapé, genre en chill total et il fait pas froid dans son appartement. Mais bon si Monsieur avait froid au nez… Je hausse les épaules tout en re-baissant les yeux sur mon téléphone où je lisais les news de la journée. Jusqu’à ce que je sente que Peter se tournait vers moi. Je laissais tomber mon tel sur le canapé et lui faisais signe de cracher ce qu’il avait envie de dire. Qu’il avait pris des photos d’un type torse nu en soirée ? Peter, je ne veux pas savoir dans quel genre de soirée tu vas pour pouvoir prendre des photos de gens torse nu. Surtout d’un mec… Quoique était-ce mieux d’une fille ? Enfait pas vraiment. Mais bon, qu’est-ce qu’il avait encore foutu ? Débuter comme ça, on aurait dit moi qui raconte une de mes soirées ratées de lycée. Enfin quand j’avais suffisamment bu à ces soirées là pour m’en souvenir. Il avait un tee-shirt… et Peter avait récupérer ce tee-shirt. Je me mis à rire. Je préfère pas savoir comment tu as fait pour avoir son tee-shirt. Ce qui se passe dans les toilettes d’un bar… Je n’avais pas besoin de finir ma phrase, une mimique amusée et moqueuse sur le visage. Un sourire qui s'agrandit encore quand il me demande si on devrait pas le renommer Inspecteur Parker. Oh non ! Par tous les dieux qui pouvaient exister, non ! J’avais pas envie de me retrouver au poste, ce qui m’arrivait sur mes missions de détective, face à un Inspecteur Peter Parker qui aurait le même humour que Peter. Bien que j’adorais son humour mais bon… Et j’étais pas certaine qu’il soit si doué comme inspecteur même si clairement il y aurait pire, il y avait probablement pire dans la police de Genosha. Totalement n’importe quoi oui. Je me mis à rire, glissant à moitié du canapé pendant que je me tenais les côtes et essayait de rire sans m’étouffer. Ce qui n’était pas facile en voyant l’air désespéré de Peter qui fuya carrément le canapé. Pour aller chercher des bières. Ce type savait mettre des étoiles dans mes yeux. Je lui levais un pouce en mode “good game mate” pour lui faire savoir que j’appréciais l’idée d’une petite bière avant de manger. Tu sais, je peux rester à la bière avec la pizza ! Je me redressais pour chercher le décapsuleur qui trainait sur la table basse tout en regardant Peter d’un air suspect. Pourquoi il se facepalm le gamin ? Je le vois attraper son téléphone en mode panique et je commence à rigoler. Peter peut être si tête en l’air parfois. C’est drôle à voir. C’est ça M. Le Meilleur. J’attraper la bière qu’il me tend en essayant de comprendre ce qu’il voulait dire par aut… DUDE ! T’as oublié de commander les pizza ? Mais… mais… Comment ? Je le regarde avec de grands yeux écarquillés. Comment on peut oublier la pizza ? Genre la pizza quoi ! Ma nourriture de base, mon régime alimentaire, le grand amour de ma vie culinaire. Je pensais t’avoir élevé mieux que ça ! Je secoue la tête quand il se laisse tomber à côté de moi et le pousse du pied genre comme si je pouvais pas supporter sa présence près de moi. Je grimace quand il me demande si je pense qu’un jour il va réussir à se souvenir de tout ce qu’il doit faire. Peter, se souvenir de tout ? Non en vrai je savais qu’il en était capable quand il faisait un minimum d’efforts qu’il ne faisait pas généralement. Il ne retenait que ce qui lui paraissait important sur le moment. Mais j’aurais cru que la pizza en ferait partie. Je vais t’acheter un post it ambulant qui va te crier ce que tu as à faire pour que t’oublies pas. Avec beaucoup de sérieux, je hochais la tête comme pour argumenter ce que je disais. Avant de porter ma bière à ma bouche. Au moins il avait pensé à la bière. Il savait m’entretenir… Depuis le temps aussi. Je comptais plus les soirées pizza qu’on avait fait tous les deux en débattant de tout et de rien ou juste en chillant devant netflix. Je redresse la tête quand il me dit qu’il a failli s’en prendre une aujourd’hui. T’as fait quoi ? Genre c’est juste ta caméra ? Ou t’étais dans une manifestation ou autre ? Mais je réfléchis quand même à sa question. Mais tu sais, avec les événements en ce moment, les gens doivent avoir peur que les images soient utilisées par la garde ou autre et qu’ils aient des ennuis derrière même quand ils ont rien fait. Puis perso, j’aime pas forcément qu’on me filme, ça donne l’impression qu’on m’espionne. Je hausse les épaules. Je suis trop habituée à être celle qui surveille les autres, j’ai pas envie de prendre le risque que ce soit dans l’autre sens. Un jour, je vais vraiment t’apprendre à cogner pour ce genre de situation tu sais. Un coup bien placée et ils auront une raison de paniquer.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy S5ze

Emergence :
Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr114 / 54 / 5Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr11
Maitrise :
Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr113 / 53 / 5Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Dim 3 Fév - 1:34
Beat my ass up please (but don't go to hard)
feat Cindy Moon(dir)
Pauvre toi, tu vis dans le jugement quotidien d’un des membres de ta famille. Enfin, famille. Reconstruite? C’est ce qu’ils sont de plus proche que tu as à présent; Si c’est ta famille, tu baignes dans de la moquerie quotidienne que tu partages aisément. Oui Ben, on en reparlera lorsque tu seras levé. Et pourtant t’es habitué, qu’elle te juge juste parce que t’as froid (alors qu’il fait bon partout aux alentours) ça ne t’étonnes pas. T’aurais certainement fait pareil d’ailleurs si t’avais été à sa place, oui parfois tes réactions sont ridicules Parker. Tu ris doucement, t’imagines retirer le tee-shirt de Kwan dans les toilettes d’un bar. Tu ne sais pas si c’est le genre du jeune homme mais bizarrement ça ne sonne pas juste, tu aurais bu à cette instant, elle t’aurait certainement tout fait recracher avec une telle image. «Je suis flatté que tu m’imagines être capable de retirer directement les vêtements d’une personne dans les toilettes d’un bar.» Tu secoues doucement la tête. «Petit A, c’est pas du tout comme ça que ça s’est passé. Il l’avait perdu à une soirée... Et NON, c’est pas moi qui lui ai retiré je t’assures.» Tu hausses les épaules. «Et de toute manière Inspecteur Parker traîne plus trop dans les bars maintenant il a pris sa retraire.»

Tu tentes une moue, elle se veut boudeuse mais elle est totalement ratée, les commissures de tes lèvres se remontant pour former l’ombre d’un sourire. «Le meilleur de tout Genosha, rage pas trop.» Même toi tu ne crois pas trop à ce mensonge mais tu peux au moins faire semblant, tu fais bien semblant tout le temps. Elle tombe au sol, se tenant les côtés, comme si ce que tu venais de dire était si amusant. Tu lui file un petit coup pour essayer de la faire taire en se levant mais rien n’y fait.
Tu peux trouver amusant le fait qu’elle te surnomme Monsieur le meilleur alors que tu viens de faire une des plus belle bourde de la vie d’un hôte. Oublier de commander la bouffe c’est un peu cocasse comme situation. Puis vous êtes deux, c’est pas comme si tu peux te permettre de rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. Hey Cindy, t’aurais pu les acheter sur le chemin quand même... «J’avais... Je pensais certainement à autre chose. J’ai passé ma journée à tenter de faire une mise en page mais j’y arrive pas! J’ai lâché l’ordi quelques minutes avant que t’arr-... Ah ouais c’est à ce moment là que j’ai oublié de passer la commande.» Tu offres une semi-grimace, semi-sourire. «Ouais bah je t’appelles rarement maman mais plus maîtresse, c’est de l’esclavage ça madame.»Soupir infâme tandis que tu t’écroules sur le canapé et qu’elle te pousse, fait mine de t’évanouir. «Sainte mère de doux Stan Lee, tu pue des pieds, retire ça de moi!»

L’idée du post-it ambulant est une bonne idée. «A ce niveau là j’ai besoin d’un crieur public.» Un de ces types qui va te suivre partout et te lâcher des «PARKER, COMMANDE LES PIZZAS» et qui n’oubliera pas d’ajouter que sinon tu vas te faire violenter si tu ne le fais pas. Métier nul mais qui pourrait te sauver la vie dans des situations importantes comme Cindy Moon et l’amour de sa nourriture. Tu récupères la bière que t’avais déposé devant toi avant d’enchaîner sur une autre conversation, à ton habitude. «J’étais dans une manifestation, au coeur dans l’enquête moi madame.» Tu dis ça sur un ton enjoué mais au milieu d’une foule énervée ton coeur avait battu si fort qu’il avait voulu s’enfuir de ta poitrine. Tu soupires. «Je sais malheureusement. Les gens voient la presse comme quelque chose qui se met au coeur de leur vie privée lorsque tout ce que je veux faire c’est informer.» Tu te passes nerveusement la main sur la nuque. «J’avais pas vraiment pensé aux conséquences j’avoue. C’est juste beaucoup plus vrai dans un article lorsque tu as la photo de la personne en pleine manifestation.» Un sourire passe sur tes lèvres. «J’ai pas besoin de me défendre, je suis journaliste, le pire que je fais c’est d’être dans une manifestation, je ne vais pas en Irak non plus. J’ai pas besoin de me défendre.» T’hausses les épaules, tu vois pas trop le danger sur cette île, peut-être qu’il existe ailleurs. «Entre nous deux c’est toi qui vit la vie dangereuse.»
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 3 Fév - 22:53

Je ne savais pas s’il avait raison de se sentir flatté que je formule la possibilité qu’il déshabille quelqu’un dans les toilettes d’un bar. Disons que Peter faisait ce qu’il voulait de sa vie sexuelle, c’était pas un problème. Et en soit j’étais surement très mal placée pour juger ce qu’on pouvait faire dans les toilettes d’un bar parce que j’avais aussi eu mes heures de gloire. Mais disons que je savais pas pourquoi j’avais imaginé des toilettes bien glauques, le genre où on veut même pas allé pour faire ses besoins. Du coup non dans ma tête ca n’avait pas grand chose de flatteur sur le moment. Mais en même temps… j’aurais été bien contente que Peter le fasse parce que ça aurait voulu dire qu’il avait passé un cap que j’attendais de le voir passé avec affection. Mais bon ce n’était pas ça. Vu que le type avait seulement perdu son tee-shirt en soirée… et là je devinais que le type en question devait être particulièrement bien bourré pour que cela arrive parce que je voyais mal d’autres raisons de perdre un tee-shirt en soirée. Enfin parce que Peter m’assurait qu’il ne l’avait pas retiré lui même de son propriétaire, ce qui fit naître une moue déçue sur mon visage angélique quand je me moquais de lui. Je levais les yeux au ciel quand il me dit que l’inspecteur Parker ne trainait pas dans les bars. Tu y vas assez peu pour te retrouver avec le tee-shirt d’un inconnu donc bon… Mutine, je lui tirais la langue tout en disant cela. Avant de m’écrouler de rire quand il disait qu’il ferait un superbe inspecteur. Il ne serait pas mauvais. Mais étant moi même détective, fréquentant Gwen qui l’était devenu à mes côtés… hum, c’était être dans le jugement que de dire que cette tête en l’air n’allait pas cassé trois pattes à un canard détective ? Oh non je ne rage pas du tout ! A vrai dire, j’étais tellement détendue que même quand il m’annonça qu’il avait oublié de commander les pizza je ne rageais pas. Et pourquoi tout le monde sait que pour moi la pizza c’est sacré et qu’on déconne pas avec la pizza ! Toutefois je notais mon étonnement qu’il oublie et je l’écoute se dépêtre dans ses excuses. Il avait passé la journée sur sa mise en page… je savais qu’il détestait quand il arrivait pas à mettre en page mais tout de même ? Oublier les pizza nom de Dieu ! En plus il tentait de dire que c’était ma faute parce que j’étais arrivée à ce moment là. Je secouais la tête, dépitée. Ah Peter, on ne le changera pas. Et cela avait quelque chose de tout à fait rassurant et apaisant. Je levais un sourcil moqueur et surprise quand il répondit à ma pique sur le fait que je l’avais mieux élevé que ça. Maîtresse ? C’est assez étrange venant de toi ça Bro. Beaucoup trop… brrr. Je frissonnais et grimaçais comme dégoutée par l’idée. Enfait je l’étais un peu. Parce que même si je savais que Peter était plutôt un jeune homme séduisant, je le voyais tout à fait comme un frère, indispensable mais un frère pas autre chose. Du coup… le côté sexuel associé au mot maîtresse berk ! Ca pourrait presque me couper l'appétit. Heureusement le sujet changea rapidement quand je le poussais du pied et qu’il me dit que je puais des pieds. Je rigolais en buvant une gorgée de bière, sans pousser mon pied pour autant alors qu’il me racontait qu’il avait failli se faire frapper parce qu’il filmait une scène… ou prenait une photo peut-être ? Il était au coeur d’une manifestation. Je me facepalmais en entendant ça. Mais Peter, tu cherches vraiment à ce qu’il t’arrive des emmerdes ? Ou tu es juste inconscient à ce point là ? J’étais très bien placée pour savoir à quel point ce genre de manifestation peuvent tourner mal en ce moment : j’avais quitté la garde pour ne pas avoir à y participer. Bon au moins, il avait l’air de comprendre que les gens pouvaient avoir l’impression qu’il s’introduisait dans leur vie privée. Donc ça voulait dire qu’il allait pas faire les trucs plus con que je pouvais imaginer venant d’un journaliste. Et il n’avait pas pensé aux conséquences ? Le jour où tu réfléchiras aux conséquences, préviens-moi. J’arrêterais la pizza. Et la suite était encore plus mais plus… J’avais presque envie de lui dégommer la tronche contre la table. Mais non, n’usons pas de la violence sur Peter il ne comprendrait pas. Ca servait à rien. Même s’il avait raison sur le fait que je devais mener la vie la plus dangereuse des deux. Non c’est vrai, être journaliste à Genosha c’est traaaanquille ! Je veux dire qu’est-ce qui pourrait se passer de mal dans ce pays ? La Garde Rouge qui attaque les civils dans un festival ? Surtout pas ! Hydra qui fout la merde partout ? Une Résistance qui se bat contre la Garde ? Non franchement, t’as raison : rien de plus safe comme endroit que Genosha. Alors couvrir son actualité, il pourrait vraiment rien mais rien t’arriver ! Crétin va ! Je levais les yeux au ciel en me laissant aller à l’arrière sur le canapé, portant ma bière à mes lèvres encore. Franchement, qu’est-ce qui pouvait déconner dans le coin ? Je voyais pas. Je suis sérieuse : tu devrais apprendre à te défendre ! Ou alors, arrêter de faire des reportages sur le terrain. Des manifestations… Tu comptes faire quoi quand quelqu’un tentera de casser ta petite gueule d’ange ?

Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy S5ze

Emergence :
Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr114 / 54 / 5Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr11
Maitrise :
Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr113 / 53 / 5Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Lun 4 Fév - 14:47
Beat my ass up please (but don't go to hard)
feat Cindy Moon(dir)
Tu lèves les yeux au ciel en sachant très bien que le point qu’elle avance est vrai sur cette partie. Rah. Douloureux de l’avoué. Cindy a raison, ça t’hérisse le poil de le penser si fort dans ton esprit. Par contre tu peux être sûr que tu ne vas pas le dire à voix haute parce que sinon c’est quelque chose qu’elle ne laissera plus jamais passer et dans 10 ans à ton nouveau mariage avec le grand inconnu elle te ressortira quelque chose du style. «Tu vois, les bars, les tee-shirts, j’avais raison.» Urg, plutôt mourir que d’avoir une Cindy avec un gros égo. Assez drôle que la remarque s’applique à d’autres membres de la fratrie. «On était en soirée chez un ami commun pour ta gouverne.» Après tu ne vas pas lui dire que t’avais récupéré le tee-shirt pour essuyer une flaque de bière qui commençait à se former sur le canapé et que t’avais vraiment pas envie de dealer avec un propriétaire furax. Naaan, il y a des infos qu’elle n’a pas besoin de savoir.

Faut que tu fasses attention à ne pas lui donner des raisons de t’exploser le visage Peter, elle ne s’est pas énervé pour la pizza et c’est déjà quelque chose qui est supposé l’énerver beaucoup... Si elle reste stoïque c’est que vraiment ça doit aller plutôt pas mal dans sa vie, alors évitons de lui donner des raisons de t’exploser le visage à coup de coussin. T’es pourtant très bon à la bataille de coussin, faudrait te réveiller Parker, fini la dictature de ton amie. D’ailleurs dictature qui part sur un tournant sexuel que t’avais pas envisagé. Tu grognes en ne remerciant certainement pas ton imagination débordante. «Non. Mon dieu. Je te déteste.» Tu te frottes les yeux, espère faire disparaître l’image des enfers de ton esprit. «Pourquoi tout est toujours si sexuel avec toi? haaa. Mes yeux brûlent. Je suis pas fan de l’inceste là.» Tu frottes une nouvelle fois, plus pour appuyer le coup auprès d’elle que pour faire partir une image que tu sais déjà assez persistante.

Tu tournes la tête de nouveau, l’air de la conversation a descendu d’un octave, le sérieux semble s’être glissé dans sa bouteille. Tu portes la tienne à tes lèvres, essaie de te concentrer sur ce qu’il se passe à l’écran. «C’est pas que je réfléchis pas aux conséquences. C’est juste que parfois je préfère ne pas y penser.» Tu grognes doucement, lui jettes un regard en coin. «Jamais tu arrêteras la pizza, c’est pas beau de mentir là.» Tes yeux de nouveau sur l’écran, tentative de fuite d’une conversation sérieuse, ça tu sais faire, le fait souvent lorsque tu veux pas écouté quelqu’un. Mais là le quelqu’un à son pied posé sur ton épaule, sa présence presque rassurante dans ton appartement. Il y a certaines personnes qu’on ne peut éviter éternellement. Il semblerait que Cindy Moon soit l’une d’entre elles.

Tu soupires, l’impression de prendre un sermon par ta tante, retour dans l’enfance, celle que t’as pas envie d’avoir. La tête te lance d’un coup, migraine passagère mais si violente qu’elle t’oblige à passer une main sur ton front. Tu sais jamais ce qui les provoque, tu sais pas que c’est les appel du passé, les mots comme HYDRA, ceux qui appartiennent à ta vie du passé que t’essaie si désespérément de cacher au fond de toi. La douleur monte d’un cran l’énervement. «Personne va tenter de me casser la gueule enfin...» Tu soupires. «Tu sais, je suis pas totalement naïf, je me rends bien compte de tout ce qui se passe ici, de ces conneries que les gens font, tous les incidents liés à la Garde, liés à HY- ou encore aux Révolutionnaires... Mais je suis pas l’un d’entre eux, j’ai pas envie de prendre partie ou de me battre avec n’importe qui juste parce qu’il gueule fort.» Tu renifles, tourne la tête vers elle, tente de faire fuir la migraine en l’enfouissant au plus profond de ta tête. «J’ai un putain de bracelet presse autour du bras.» Tu renifles de nouveau. «Alors c’est pas ma faute si les gens sont des imbéciles, des gens violents ou quoi que ce soit. La seule arme dont j’ai besoin c’est d’un appareil photo et d’un stylo pour gratter un article plus ou moins potable pour un journal qui se veut de raconter une actualité qu’on ne cesse de déformer.» Tu te lèves, rage qui disparaît, bière terminée. Tu fais quelques pas vers la cuisine en grommelant. «Je sais  que tu trouves ça ridicule, t’es pas la seule.» Personne ne peut comprendre parce que même toi Peter tu n’as pas conscience de la raison, celle qui te pousse à ne pas vouloir te battre. T’enterre tout, tout ce qui pourrait te rappeler ta vie d’avant. Tu veux pas te battre, tu fuis les araignées, tu refuses de t’accrocher à des actions du passé dont t’as même pas encore conscience. «J’en ai rien à faire de leur guerre là.» Faux, mais ton avis ne compte pas dans les papiers.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Beat my ass up please (but don't go too hard) | Cindy
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: