RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Black days begin + Marcra
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Laura Kinney
Mutant
Laura Kinney


https://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place https://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Black days begin + Marcra Giphy
Black days begin + Marcra UNrgqG7
Black days begin + Marcra LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Black days begin + Marcra Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 1150
DCs : Maria, Casey, Paige, Grace, Laserian et Harper

Lun 28 Jan - 15:55
Black Days begin
“Marc et Laura”
E
lle ne savait pas depuis combien de temps elle était là. Elle avait arrêté de compter après le quarantième jour. Elle avait perdu toute notion du temps. Est-ce que Noël était passé? La Saint-Valentin? Peut-être même son anniversaire. Elle savait que c’était l’hiver, le béton du sol était glacial et des frissons lui parcouraient constamment le corps. Elle savait lorsqu’il y avait un orage ou lorsqu’il faisait soleil par la petite ouverture en hauteur de sa cellule, mais il y avait lontemps qu’elle n’avait pas mis le nez dehors, qu’elle n’avait pas sentie le vent dans ses cheveux, la chaleur sur son visage, la pluie qui ruissellait sur sa peau ou la sensation de l’herbe sous ses pieds nus. C’étaient des petites choses simples qui lui manquaient. Ce qu’elle donnerait pour aller à l’extérieur, juste quelques minutes. Juste se sentir vivante à nouveau. Elle adorait être dehors. Elle avait toujours détesté être enfermée, mais c’était sa vie à présent. Elle se résumait à cette cellule austère, froide et humide contenant un simple lit aussi dur que le roc, un lavabo et une toilette comme commodités. Dès son arrivée, on lui avait mis un collier lourd au cou qui annulait ses pouvoirs, qui lui enlevait une partie d’elle. Elle ne sortait jamais de sa cage. Chaque semaine,  un garde venait lui rendre visite pour tenter d’avoir des informations sur sa mutation, la résistance et même Hydra et comme elle ne disait rien, on la battait, lui envoyait des chocs électriques et on lui transperçait la peau avec un gros couteau. Elle encaissait tout sans broncher, même si sa capacité autoregénérative était affectée par le dispositif à son cou. Elle était habituée à la douleur. Les années à se mutiler l’avait accoutumé à la souffrance et son manque de réaction avait le don d’énerver les agents qui ne faisaient que s’en donner plus à coeur joie.

Toute la journée, elle restait recrovillée sur elle-même dans son petit lit miteux. Elle mangeait et buvait à à peine. Elle devait avoir une sale tête. Elle s’en fichait. C’était bien le dernier de ses soucis.  Elle ne savait même plus si elle avait envie de sortir de sa prison. À part sa mère, il n’y avait plus personne qui l’attendait. Elle avait apprit qu’Albert avait quitté l’île. Jamais plus elle n’allait le revoir. Jusque-là, c’était lui qui lui permettait d’espérer. Savoir qu’elle pourrait le prendre à nouveau dans ses bras et revoir son joli minois craquant l’avait aidé à passer au travers de ce cauchemar. Elle se rattachait au souvenir de leur dernière nuit ensemble, celle où elle lui avait dévoilé sa vraie nature. Ils n’avaient jamais été aussi proches que cette nuit-là. Cette dernière leur promettait tellement des belles choses. À présent, tout cela est mort. Il était parti sans qu’elle ne puisse lui dire aurevoir, sans qu’elle ne puisse l’embrasser une toute dernière fois. Elle ferma les yeux et une larme roula sur sa joue qu’elle essuya avec ses doigts sales. Elle commençait à avoir de la difficulté à se souvenir de son ancienne vie. Celle où elle était encore une jeune adulte normale vivant en colocation avec trois amies, dans laquelle elle allait en cours, sortait, s’amusait, travaillait et dessinait. Il ne lui restait plus grand chose de cette existance. Elle était maintenant une prisonnière. Elle avait des griffes immenses et tranchantes qui lui sortaient des mains et des pieds et ses sens étaient aiguisés. Elle était maigre et blessée. Elle ne se rappelait pas la dernière fois qu’elle avait entendue sa voix, restant muette à toutes les questions. Ce qui lui permettait de passer le temps, c’était le petit carnet que lui avait offert un garde gentil. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi, il lui avait apporté en douce. Il lui avait fait promettre de bien le cacher dès qu’elle entendrait le verrou de sa porte s’activer. Au départ, elle avait cru que c’était une ruse pour la faire passer pour une voleuse pour leur donner une raison de plus pour s’en prendre à elle, mais personne ne l’avait questionné. Parfois, il venait l’a voir pour lui demander comment elle allait et même lui apporter des aliments frais. Elle restait toujours craintive à sa présence, mais elle sentait qu’il était fiable. Il ne semblait pas avoir une once de malice en lui. Elle se demandait sans cesse comment il pouvait travailler avec ces monstres, mais elle n’osait pas lui poser la question.

Elle griffonnait dans son carnet lorsqu’elle entendit le mécanisme de sa porte de cellule se mettre en fonction. D’un geste vif, elle cacha le livret sous elle et ramena ses jambes à sa poitrine. La porte s’ouvrit sur un être qu’elle détestait au plus profond d’elle. C’était le plus cruel, celui qui s’amusait le plus à la faire souffrir. Machinanlement, elle se recula pour tenter de se fondre au mur. Il n’avait pas le même regard sadique. Il semblait même ennuyé et en colère. Il ne s’était pas avancé vers elle en frappant sa batte dans sa paume. "Lève-toi." Elle ne bougea pas, pas habituée à cet ordre. "Tu vas bouger ton cul oui, connasse!" D’un mouvement sec, il l’attrapa par le bras et la fit sortir de la pièce. Elle eut tout juste le temps de prendre son carnet et de le cacher sous son chandail. Il l’a poussa sans ménagement dans le corridor sombre. "J’sais pas comment tu t’y es prise, mais j’te jure qu’on a pas fini avec toi. La prochaine fois, on va en finir plus rapidement." Elle ne comprenait pas. Où est-ce qu’il l’emmenait? La prochaine fois? De quoi parlait-il? Ils passèrent devant chaque cellule, ils montèrent des escaliers et traversèrent un dédale de couloirs qu’elle n’avait jamais vu, du moins, pas à son souvenir. L’air se faisait déjà plus respirable et plus clair. Tous les gardes qu’ils croisaient la fixait avec colère et dégoût. Ils arrivèrent finalement devant une lourde porte d’acier. Lorsque le garde l’ouvrit, elle fût assaillie par un fort jet de lumière. Elle dû fermer les yeux pendant de longues secondes. Elle ne rêvait pas, c’était bien le soleil. On la poussa. "T’es mieux de pas r'croiser not' ch'min, vermine." Dès qu’il ferma la porte, elle sentit une vibration dans son corps. Ils étaient revenus. Ses pouvoirs étaient là. Le collier n’avait plus aucun effet sur elle. Snikt! Dans un cri de rage, elle griffa la porte laissant deux marques sur la porte en souvenir. Puis dans un geste vif, elle coupa le collier qui tomba lourdement sur le sol. Elle porta sa main à son cou comme pour s’assurer qu’elle ne l’avait plus. Sa respiration était haletante. Elle ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Une chose était certaine, elle était libre. Elle releva la tête et aperçu un homme blond qu’elle connaissait bien devant elle. "Qu’est-ce que tu fais là?" Sa voix était rauque. Elle se demandait même si c’était elle qui venait de parler.

(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Black days begin + Marcra Tumblr_onbe0cOPBN1rvh3u3o2_250
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 629
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Sam 2 Fév - 17:41

Black Days Begin
We come from a world of oblivion, bad dreams
I got all I need strapped right to my hamstring
I'm not really bad, I'm just made up of bad things
I'm really not a mad man, the voices keep asking
La porte s’ouvre à la volée, dévoilant la silhouette de Marc. D’ordinaire, il évite d’avoir affaire à elle. Parce que rien n’est jamais gratuit avec Leigh Montgomery. Tout a un prix. Il l’a appris à ses dépens. Mais il s’agit là d’un cas de force majeure. Il n’a pas le choix et c’est bien pour ça qu’il va la voir. Sans même demander de rendez-vous ou avoir la décence de frapper à la porte comme les personnes civilisées sont censées le faire. Il sait ce qu’il risque mais à l’heure actuelle, il s’en fiche comme de sa première cigarette. La rage et la détermination se lisent sur ses traits. Il n’a pas pris la peine de se changer, ni même de dormir. Ses vêtements sont toujours couverts du sang de Kinney. Et dans ses oreilles résonnent la promesse qu’elle lui a arraché.
Pourquoi y tient-il ? Après tout, Kinney et lui n’étaient pas amis. Ils se parlaient à peine. Peut-être était-ce tombé sur lui parce qu’il passait par là ? Qu’il était le seul visage familier dans son entourage alors qu’elle était à l’agonie ? Laura. Elle avait parlé de sa fille. Sa fille retenue par la garde rouge. Qu’elle essayait de faire libérer malgré tout mais sans résultat. Kinney est morte, il y a une demi-heure. Son sang est présent sur les vêtements et la peau de Marc qui l’a tenue jusqu’à l’infirmerie. Le regard de Leigh le sonde. Elle ne s’énerve jamais, car elle n’en a pas besoin pour se faire respecter. Oh, il sait très bien qu’il va le regretter. « Avant que tu envoie n’importe lequel de tes gorilles me tabasser pour ça, écoute ce que j’ai à te dire. Tu pourras me faire assassiner après si ça te chante, mais j’ai un service à te demander.» On pourrait se demander si Marc est pressé de mourir vu le ton qu’il emploie et la façon qu’il a de poser ses mains à plat sur le bureau de celle qui est censée être sa supérieure. « Kinney est morte, il y a précisément trente-deux minutes. Sa fille, Laura, est dans une cellule de la garde rouge. Je sais que tu es une figure publique sur cette putain d’île et qu’on préfère ne pas te dire non pour des raisons évidentes. Fais sortir la môme de là et je ferais ce que tu voudras. » Il soutient le regard de Leigh pour lui montrer à quel point il est sérieux. Il passe un pacte avec le diable, ni plus, ni moins. Mais il n’est plus à une mauvaise décision près.

Même si elle lui avait dit qu’elle n’était pas certaine que ça fonctionnerait, elle a réussi. Deux jours plus tard, une fois que Marc a pris presque quarante-huit heures de sommeil non-stop, un message est envoyé sur son téléphone professionnel, celui qu’il utilise seulement pour Hydra. Leigh a réussi à faire jouer de ses contacts pour obtenir la libération de Laura. Et à tête reposée, Marc se demande maintenant s’il n’a pas fait une connerie. Se charger de Laura ? Une promesse qui lui a été arraché par la mère agonisante de cette dernière, alors qu’il lui tenait la main pour une raison qui lui échappait. Pourquoi est-il affecté par cette mort ? Il ne connaissait pas Kinney plus que ça. Ils n’étaient pas amis, se parlaient à peine. Au fond de lui, cependant, il sait pourquoi. Il apprécie Laura. Plus qu’il ne veut l’admettre. Il fait le mec distant avec les gamins d’Hydra, parce qu’il ne peut pas se permettre d’être sensible dans cette organisation. Pourtant comme n’importe laquelle de ses recrues, Marc ne peut s’empêcher de se sentir concernée par ce qui peut arriver à la jeune femme. Et savoir qu’elle est à présent aux mains de ceux qui ont tué sa mère lui fait grincer des dents. Il déteste la garde rouge. Ce sont des connards qui se pensent au-dessus des lois parce qu’ils ont l’autorisation du vieux connard sur son trône. Le plus dur va probablement, dans l’immédiat, va être de retenir ses sarcasmes et de ne pas empirer la situation de Laura. Il faudra aussi l’escorter en lieu sûr pour lui annoncer la mort de sa mère. Une tâche difficile qui lui tombe dessus. Il ne sait pas comment il va gérer cette situation. Elle ne le sait pas. Il en est persuadé. Il devine sans mal qu’elle n’est pas au courant du sort de sa mère. Pourtant, il se redresse. Attrape sa veste, son téléphone et une clope. Il contient sa colère et sa haine, car il sait que l’un des deux va devoir garder son calme. Pourtant, alors qu’il roule jusqu’aux prisons de la garde, il garde ses mâchoires serrées et ses mains enserrent le volant avec plus de force qu’il ne le voudrait. Il appelle Leigh, s’en tapant de téléphoner au volant. Avec une voix plus calme, il lui demande comment ça va se passer. Et bien entendu ce qu’est son prix. Avec surprise, elle entend que ce service est gratuit. La stupeur l’empêche de répondre de longue secondes. Heureusement, elle ne lui retire pas sa capacité à réfléchir. Il écoute les informations qu’elle lui donne et découvre qu’à son grand soulagement, il n’aura pas à mettre un seul pied dans ces cellules et simplement attendre à l’extérieur qu’on lui amène Laura. Il pourra de cette manière contenir sa colère grandissante alors qu’il se rapproche.

Il a le temps de fumer deux cigarettes devant les lourdes portes, adossé à la voiture. Lui qui d’ordinaire est d’une nonchalance à toute épreuve est tendu comme un ressort. Il attend, avec l’impression que les secondes défilent bien trop lentement. Il sait pourquoi il est aussi nerveux. Parce qu’il sait. Il sait comment ça se passe à l’intérieur. Son réseau professionnel est vaste et on peut obtenir les informations que l’on cherche en tendant l’oreille. Marc n’est pas sans savoir que la convention de Genève ne s’appliquent pas à ceux qui sont ont le malheur d’être des émergés. Il en est un lui-même, après tout. C’est aussi pour cela qu’il craint de s’énerver contre la garde rouge en voyant l’état de Laura. Il sait d’avance que l’énergie sombre qu’il peut maîtriser ne se tiendra pas tranquille en découvrant les mauvais traitements dont la jeune Kinney a été victime. Et comme pour confirmer ses craintes, il entend la lourde porte s’ouvrir. Il se redresse alors qu’une silhouette amaigrie est poussée à l’extérieur sans la moindre douceur. La violence du geste et la vue de ce collier lui font perdre son calme déjà sérieusement effrité. Les paroles du garde font bouillonner le sang de Marc dans ses veines alors qu’il s’écarte de la voiture, prêt à lui coller son poing dans la figure. Le collier, les paroles et la violence gratuite, c’est trop. Bien trop pour lui qui oublie toute prudence pour s’avancer dans l’idée de lui refaire le portrait. Heureusement pour eux deux - aussi bien le garde que Marc qui n’aurait fait long feu face à eux - la porte se referme, ne laissant plus que Laura et lui, à l’extérieur. Le cri de rage de la jeune Kinney le surprend et le force à s’arrêter, alors que ses yeux écarquillés, il la regarde s’attaquer à la porte avec deux poignards en métal lui sortant des mains. Elle est armée ? Il cille, penchant la tête sur le côté. Bordel de dieu. Ces trucs lui sortent carrément du corps. Leur éclat est aveuglant et les gestes de Laura sont si vifs qu’il ne comprend ce qu’elle fait qu’une fois que ce qui reste du collier n’est au sol. Okay, ça, c’est flippant. Il déglutit.

Il a désormais une responsabilité envers cette gamine. Il est trop tard pour se défiler. Et puis, s’il ne le fait pas… qui le fera ? Marc est bien placé pour savoir ce que ça fait d’être seul. De ne plus savoir sur qui compter. Il se remet en marche, prenant une grande inspiration. Elle l’a vu. Et sa question, logique, le prend de court car il ne sait pas quoi lui répondre. Il pourrait lui dire tout de suite que sa mère est morte et qu’elle n’a plus personne. Mais elle vient de se faire libérer et ce serait une mauvaise idée. Pour la simple et bonne raison qu’elle irait à nouveau attaquer les gardes. Et que Marc se joindrait très probablement à elle pour en massacrer un ou deux dans le procédé avant qu’ils ne se fassent arrêter. Il se mord la langue, ne laissant paraître aucune hésitation dans sa voix lorsqu’il parle enfin. « T’as cru que t’allais retourner chez toi à pied ? Mauvaise idée.» Il l’invite à la suivre d’un signe de tête, se dirigeant vers la voiture dont il ouvre la portière côté passager. « Reste pas ici, ces enfoirés chercheront un nouveau prétexte pour te garder avec eux et je suis pas certain qu’on réussisse à te faire libérer cette fois. »

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Laura Kinney
Mutant
Laura Kinney


https://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place https://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Black days begin + Marcra Giphy
Black days begin + Marcra UNrgqG7
Black days begin + Marcra LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Black days begin + Marcra Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 1150
DCs : Maria, Casey, Paige, Grace, Laserian et Harper

Mer 20 Mar - 16:35
Black Days begin
“Marc et Laura”
P
endant son emprisonnement, Laura avait eu le temps de penser à son évasion. Elle s’était imaginée des centaines de scénarios. Certains plausibles, d’autres complètement loufoques. Certains spectaculaires, d’autres sanglantes. Par contre, jamais elle n’aurait pensé s’en sortir de cette façon. Simple. Presque facilement. Elle n’allait pas s’en plaindre. Il n’y avait aucun blessé, aucun mort et aucune casse. Seulement, la mutante ne comprenait pas ce qui s’était passé. Pourquoi après tant de jour de torture, de misère, d’isolement, de menace et de solitude, on la libérait avec un avertissement? D’accord, ça ne semblait pas du tout faire plaisir à la garde qui aurait sans doute préféré la garder emprisonnée. C’était un échec pour eux. Elle se doutait donc qu’une personne haut placée avait demandé sa libération, mais qui? Pourquoi elle? Pourquoi pas tous les émergés enfermés? Qu’est-ce qu’elle avait de spécial et de plus que les autres? Elle était soulagée d’enfin sortir de ces murs sombres et de ne plus avoir à faire à ces gardes sans scrupules qui lui avaient pourri la vie trop longtemps, mais elle trouvait ça injuste pour les autres. Ils méritaient de sortir eux aussi.

Enfin débarrassée de ce collier, elle se sentait libre. Légère. Elle étouffait depuis trop longtemps sous cette masse lourde d’acier. Elle pouvait enfin respirer et elle était libre de ses mouvements. Elle n’était plus un chien en laisse à la merci de maîtres sauvages. Elle ne leur devait plus rien. Elle n’avait plus à avoir peur de la prochaine visite, de la prochaine torture. Elle n’aurait plus à entendre les cris d’horreur provenant de ses voisins de cellule.  Elle n’avait pas hésité une seule seconde à le couper en deux avec un bon coup de griffe dès qu’elle avait senti ses pouvoirs se réveiller. Ça avait été une jouissance de pouvoir démolir ce dispositif à la con. Elle pouvait être à nouveau elle-même. Ou une version plus enragée. Elle ne savait pas pourquoi elle ne retournait pas à l’intérieur faire la peau à un ou deux gardes. Elle n’en ressortirait pas vivante, mais au moins elle en aurait emporté quelques uns avec elle. Laura se contenta de laisser deux belles griffures profondes et nettes sur la porte d’acier. Pour leur rappeler qu’elle reviendrait. Pour le moment, elle était trop faible et fragile pour tenter quoi que ce soit. Elle tourna le dos à cette prison de malheur et de souffrance. Elle rétracta ses griffes et essuya ses jointures ensanglantées sur ses vêtements sales.

Elle avait fait un visage étonné en apercevant celui qui l’attendait. Elle avait même cessé d’avancer. Sans plus de cérémonie, elle lui avait demandé ce qu’il faisait là. Elle connaissait Marc, mais pas de là à ce qu’il soit la première personne qu’elle voit après avoir passé plusieurs mois emprisonnée. Elle s’était attendue à sa mère, à Maggie peut-être? C’était la seule amie qui lui restait. Kitty et Jessica avaient aussi mis les voiles avant qu’elle ne se fasse prendre. La petite brune le suivit, les sourcils froncés. Elle avait des tas de questions générales qui tournaient dans sa tête. Ce qu’elle avait manqué dans l’actualité ou chez Hydra. Elle voulait savoir qui était ce «on» dont avait parlé Marc. Qui l’avait fait libérer? Mais elle était trop fatiguée pour les poser. Laura voulait juste rentrer chez elle et le blond lui offrait gentiment de la ramener. Peu lui importait les raisons de sa présence au final. Elle voulait s’éloigner de cet endroit au plus vite. Faible, elle avait un peu de mal à tenir debout, ses genoux pouvant lâcher à tout moment. Sans parler d’une cheville foulée qu’elle traînait depuis quelques jours, faute de pouvoir guérir. Elle n’avait plus l’habitude d’être sur ses jambes et de marcher aussi longtemps. Sa capacité à s’auto-guérir allait faire son travail dans les prochaines heures, mais pour le moment, elle souffrait en silence. Elle s’appuya sur la voiture tout en tentant de garder un minimum de fierté. Elle passa devant Marc qui le retenait la porte en claudiquant, puis elle prit place du côté passager. Laura avait encore du mal à croire qu’elle était sortie de sa cellule. Elle en était venue à la conclusion qu’elle finirait ses jours là-bas. C’était presqu’un miracle qu’elle se retrouve en liberté. Elle suivit Marc du regard tandis qu’il passait devant elle pour prendre place derrière le volant. "C’est ma mère qui t’envoie?" Sarah avait dû être occupée et avait envoyé quelqu’un de confiance.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Black days begin + Marcra Tumblr_onbe0cOPBN1rvh3u3o2_250
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 629
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Dim 24 Mar - 21:22

Black Days Begin
We come from a world of oblivion, bad dreams
I got all I need strapped right to my hamstring
I'm not really bad, I'm just made up of bad things
I'm really not a mad man, the voices keep asking
Comment va-t-il aborder ce sujet ? C'est la question qui le taraude. La grande question. Laura doit ignorer que sa mère est morte. Et c'est à Marc que revient la tâche de lui annoncer ça. Paie ta responsabilité. Il inspire longuement quand il referme la portière sur Laura qui a pris place dans son véhicule. Il sait qu'il doit faire vite, s'il ne veut pas que la colère de la brune se retourne contre lui. Il n'est pas très emballé à l'idée de se faire empaler par les deux griffes de la gamine. Il adresse un dernier regard plein de haine au batiment de la Garde Rouge avant de faire le tour de sa propre voiture. Il reprend son masque de nonchalance quand il parvient au côté conducteur et qu'il prend place derrière le volant. Il ne sait toujours pas comment il va lui annoncer ça, comment il peut lui donner une nouvelle aussi difficile à avaler. Il ne doute pas qu'elle a vécu l'enfer là-bas. Il n'y a qu'à voir son état. Un autre détail que Marc doit prendre en compte. La priorité, c'est de l'emmener en sécurité, de lui fournir des fringues et de la nourriture. Et il sait où. Mercy ne vit plus avec lui pour des raisons de sécurité mais elle a laissé quelques affaires chez lui. Et il lui semble que Laura et elle font la même taille. Il met le moteur en marche et quitte cet endroit de malheur une bonne fois pour toute. Laissant cet enfer derrière eux.

Est-ce qu'il est en train de faire le bon choix ? Il a précisément éloigné Mercy de sa vie pour éviter que les activités dans lesquelles il trempe ne soit un danger pour sa fille. Et là, il est en train de recueillir une gamine chez lui, parce qu'il a promis à une morte qu'il la sortirait de cellule. Techniquement, il ne doit rien à Kinney. Elle lui a demandé ça parce qu'il était la seule personne présente à ce moment-là, le seul visage familier dans un monde d'agonie. Il l'avait emmené à l'infirmerie d'Hydra alors qu'elle se vidait de son sang, il lui avait tenu la main pendant qu'elle rendait l'âme mais ils n'avaient jamais été très proches. Alors pourquoi tout cela a-t-il tant d'importance maintenant ? Et surtout, est-ce qu'il ne risque pas de s'impliquer plus qu'il ne le devrait dans la vie de Laura, alors qu'elle a besoin de stabilité après tout ça. Elle a besoin d'un endroit sûr, d'une planque pour se refaire, pour guérir, reprendre du poids et se contrôler. Elle n'a pas besoin d'Hydra. Et encore moins d'un mec qui s'est découvert une fibre paternelle l'année dernière. Les mains de Marc serrent le volant, sa machoîre se contracte alors qu'il se traite d'idiot. Et puis la voix de Laura le tire de cet état de concentration. La question qu'il redoute. Celle à laquelle il ne peut pas répondre maintenant. Enfin, si. Il peut répondre. Parce que techniquement, s'il est là, c'est grâce à la mère de Laura. Mais ce n'est pas de la manière dont elle s'imagine.

- En quelque sorte.

Il déglutit et quitte un instant la route des yeux pour regarder Laura. Il ne peut pas lui cacher un truc pareil. Mais une telle annonce risquerait d'avoir des conséquences désastreuses pour eux deux. Parce qu'il est en train de conduire, déjà. Et parce qu'un tel choc ne peut que provoquer des réactions violentes chez Laura. Il décide d'accélérer pour arriver plus vite chez lui.

- Je t'expliquerais une fois qu'on sera assez loin et qu'on sera en sécurité commence Marc. Mais... Je te dirais tout ça là-bas. Repose-toi, on a de la route à faire avant d'arriver.

Putain de bordel de merde. Pourquoi ça lui tombe dessus ? Comment est-il censé gérer une situation pareille ? Hein ? Il est à deux doigts de prier tous les dieux existants pour que Laura n'insiste pas ou ne comprenne pas pendant qu'ils sont en route. Il ne veut pas mourir dans cette bagnole, en plein milieu de cette route. Par nervosité, il accélère encore. Si bien qu'il arrive bien plus vite que prévu car il a décidé de se rendre à sa planque à Fenyick et non chez lui. Il y a tout ce qu'il faut là-bas. C'est l'adresse qu'il a donné à Hydra, ou pour les affaires quand il était encore un mercenaire. Il arrête la voiture devant un immeuble qui ne paie pas de mine au premier abord.

- C'est là.

Il coupe le moteur et sort du véhicule, soupirant pour se trouver le courage nécessaire. Il guide Kinney à l'intérieur, son appartement se trouvant au premier étage et le plus proche possible de la sortie de secours - il a pensé à toutes les éventualités et dans son cas, ce n'est pas de trop, vu sa facilité à se faire des ennemis. Cela fait plusieurs semaines qu'il ne s'y est pas rendu parce qu'il n'en a pas eu le temps. Mais comme il n'y va quasiment jamais, c'est presque comme si le meublé qu'il loue n'avait jamais été occupé. Sans dire un mot, il se dirige vers la chambre du fond, où il y a un sac trônant sur le lit. Des affaires appartenant à Mercy sont dedans. Il avait mis ce sac ici avant de prendre la décision d'envoyer sa fille chez sa grand-mère pour plus de sécurité, estimant que plus elle se trouvait loin, plus elle avait de chance de s'en sortir. Il saisit le sac, hésitant un instant. Mais qu'est-ce qu'il est en train de faire, bordel ? Puis un nouveau soupir, doublé d'un Bordel !qui s'échappe de ses lèvres plus tard, il sort de la chambre pour retrouver Laura. Il dépose le sac à ses pieds, calmement.

- Tu trouveras des vêtements, à l'intérieur. La salle de bain est au fond à droite pour te changer et prendre une douche. On parlera de tout ça après, d'accord ?

Continue de repousser l'instant, Bowman. Continue. Ça va te retomber dessus, tu le sais. Il n'y aura jamais de bon moment, ni de bon moyen de lui annoncer que sa mère est morte. Qu'elle n'a plus personne sur l'île, pas de famille. Et qu'à présent, elle devra se débrouiller seule. Mais il faudra bien lui dire et il le sait. Alors il attend la réponse de Laura, se décidant sur l'annonce en fonction de sa réaction. Elle l'a peut-être deviné en voyant sa tête ou en le voyant si peu bavard. Il ne sait pas à vrai dire.

___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Laura Kinney
Mutant
Laura Kinney


https://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place https://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Black days begin + Marcra Giphy
Black days begin + Marcra UNrgqG7
Black days begin + Marcra LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Black days begin + Marcra Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 1150
DCs : Maria, Casey, Paige, Grace, Laserian et Harper

Ven 29 Mar - 15:28
Black Days begin
“Marc et Laura”
E
ntendre le bruit du moteur démarrer et la voiture se mettre en marche était comme une bénédiction pour elle. Enfin, Laura quittait cet endroit de malheur. Bientôt, il ne serait qu’un souvenir. Un souvenir qui allait la hanter probablement toute sa vie. Un souvenir qui allait laisser des traces. Un souvenir qui allait la changer à tout jamais. Elle avait l’impression d’y être restée des années alors qu’en réalité ce n’était que quelques mois. Elle avait perdu toute notion du temps. Elle était même surprise qu’on soit en plein jour. Elle ne pouvait pas dire si c’était le matin ou l’après-midi, mais il faisait clair. Alors qu’ils venaient de partir, Laura lui demanda si c’était sa mère qui envoyait le blond pour la ramener chez elle. C’était plutôt curieux que Sarah ne soit pas venue d’elle-même. N’avait-elle pas hâte de retrouver sa fille? L’ancienne prisonnière ressentie une légèrement amertume. Un vide. Laura avait pensé à sa mère tous les jours, tentant de deviner ce qu’elle faisait de ses journées, l’imaginant en pleurs dans sa chambre en tenant sa peluche de cheval préférée, tenant de retrouver sa fille unique et de comprendre ce qui lui était arrivé. Peut-être qu’elle s’était trompée. Sarah se fichait complètement d’elle en fait. Elle sentait son coeur devenir gros. Marc lui signala qu’il lui expliquerait une fois qu’ils seraient en sécurité. Elle fronça les sourcils, mais n’insista pas. Elle aurait les réponses à ses questions dans peu de temps. Une fois qu’elle se retrouverait dans les bras de sa mère.

Alors que la voiture filait sur la route sinueuse, Laura avait baissé la vitre et avait fermé les yeux. Elle ne voulait pas voir le chemin qui menait à la prison des émergés. Elle voulait effacé le plus possible les éléments qui y étaient reliés de sa mémoire, même si elle était consciente que certains étaient indélébiles. Elle voulait surtout profiter du vent et des rayons du soleil qui picotaient sa peau blanche. Elle voulait profiter de sa nouvelle liberté retrouvée. Avoir la preuve que tout ceci n’était pas un rêve, que c’était bien réel. Même si la brunette était restée muette pendant son emprisonnement, elle n’avait pas envie de parler et était heureuse que Marc respecte cela. Elle n’avait pas envie de parler de ses semaines de noirceur. Les pires de sa vie. Elle n’était pas prête. Elle doutait de l’être un jour. De toute façon, il lui avait toujours semblé que l’agent d’Hydra n’était pas le plus grand parleur et le plus curieux. Ils allaient bien s’entendre dans ce cas.

Au bout d’une quinzaine de minutes à profiter du silence, la mutante rouvrit les yeux en clignant plusieurs fois des paupières. Déjà, Laura se sentait mieux. Elle entendait le murmure des grandes villes qui s’agitaient. Elle sentait des odeurs familières de la mer et des marchés même si elle se trouvait à des kilomètres de là. Tout ceci était rassurant. Elle retournait chez elle. Dans son environnement. Dans un état lamentable, certes, mais loin de la prison et des gardes fous. Le voyage fût moins long qu’elle ne l’aurait pensé lorsque Marc prit la sortie vers la ville de Feniyck. Elle était certaine qu’il allait la porter chez elle sa mère à Krôlik, la où se trouvait la maison de son enfance, le seul endroit où elle se retrouverait et se sentirait en sécurité. Elle ouvrit la bouche pour s’objecter, mais la referma aussitôt. Marc savait où il allait. Sans doute aux cavernes d’Hydra. Elle soupira, déçue. Elle aurait tant aimé retrouver sa chambre de petite fille au plus vite, aller s’enrouler dans ses couvertures et ne plus en sortir. L’homme tourna le volant dans une petite rue qui se trouvait à plusieurs mètres du quartier général de la pieuvre et engouffra dans l’allée d’un immeuble des plus normal, quoiqu’un peu délabré. Mais, après ce qu’elle venait de vivre, il lui paraissait luxueux. Laura se mordit la lèvre inférieure, sa patience commençant à atteindre sa limite. Qu’est-ce qu’il fabriquait? Pourquoi l’avait-il emmené ici? Était-ce un leurre? Malgré tout, elle fit ce que lui demandait son sauveur et sortie de l’habitacle. Elle le suivit jusque dans l’appartement, tout ses sens en alerte. Elle frissonna légèrement en attendant les ébats d’un couple en chaleur de l’autre côté du mur. Elle s’arrêta dans l’entrée, tandis que Marc se dirigea vers la pièce du fond. Elle promena son regard sur les murs et les meubles nus. Rien ici n’indiquait l’endroit où elle se trouvait. Était-ce l’appartement du formateur ou celui d’un inconnu? Le blond revint avec un sac remplie de vêtements qu’il déposa à ses pieds. Il l’invita à se servir avant de lui indiquer la salle de bain pour y prendre une douche. Elle était complètement perdue. Bien qu’elle rêvait de prendre une douche, elle sentit la colère monter. Elle donna un coup de pied dans le sac qui libéra quelques morceaux. "Pourquoi tu m’as ramené ici et pas chez moi?" Souffla-t-elle sèchement. Elle sentait qu’il lui cachait quelque chose et elle commençait à avoir une mauvaise intuition. D’une voix plus calme, elle rajouta: "Où...se trouve ma mère?


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Black days begin + Marcra Tumblr_onbe0cOPBN1rvh3u3o2_250
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 629
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Lun 1 Avr - 1:09

Black Days Begin
We come from a world of oblivion, bad dreams
I got all I need strapped right to my hamstring
I'm not really bad, I'm just made up of bad things
I'm really not a mad man, the voices keep asking
Il voudrait que ce soit un autre. Un autre que lui, quelqu’un qui sait mieux gérer. Mais ça tombe sur lui, et c’est maintenant le sorcier qui doit annoncer à Laura la dure nouvelle. Il a beau tenter de gagner du temps, il sait qu’elle n’est pas stupide. Elle se doute de quelque chose. Il n’y a qu’à voir sa réaction, la façon dont elle le regarde. Si jusque-là, Laura garde ses questions pour elle, ça ne durera pas bien longtemps et il le sait. L’amener ici était une mauvaise idée. Mais c’est seulement maintenant qu’il s’en aperçoit. Elle va être furieuse. Ou abattue. Ou les deux. Il a beau tenter de repousser l’échéance le plus possible, il doit se rendre à l’évidence. Ça ne fonctionnera pas. Il ferme les yeux en serrant les mâchoires quand la voix de Kinney claque. Immobile, cherchant ses mots. Se maudissant d’avoir été le pauvre connard qui s’était trouvé là au mauvais endroit au mauvais moment. Il prend une grande inspiration en ouvrant les yeux, sa silhouette intangible toujours à une distance respectable de Laura. Quand enfin, il ose lever les yeux vers elle, il sait qu’il n’a plus le choix. Il doit lui dire. Maintenant.

- Ta mère est morte, Laura.

Une voix calme, presqu’un murmure pour annoncer l’effroyable vérité. Il ne bouge toujours pas, se contentant de déglutir et de respirer une nouvelle fois. Une nouvelle dure à digérer pour eux deux. Plus pour elle, qui était sa fille, que pour lui, le simple collègue. Une mort soudaine, brutale. Marc chasse les images mentales qui le harcèlent depuis plusieurs jours. Ses poings se serrent, ses épaules se tendent. Il ne sait pas quoi dire d’autre. Aucune parole ne pourra apaiser ou ne pourra minimiser cette perte tragique.

- Il y a deux jours, elle est morte. Elle essayait de te faire sortir de là mais ça ne s’est pas passé comme prévu.


Il laisse un silence planer entre eux, principalement parce qu’il ne se voit pas ajouter autre chose. La mort, ça le connait. Malheureusement pour lui, c’est quelque chose de familier, qu’il a touché du doigt plus d’une fois. Mais le reste du monde n’a pas le même rapport que lui avec elle. Encore moins quand il s’agit de la perte d’un parent. Sarah Kinney est morte en laissant derrière elle une fille perdue, émergée et seule sur une île hostile. A peine libérée, voilà que Laura devait apprendre cette terrible nouvelle. Qui ne deviendrait pas fou de rage après avoir été torturé pendant des mois par la Garde pour apprendre qu’un membre de sa famille avait été assassiné par ses tortionnaires ? Il se souvient brièvement de la fureur avec laquelle Laura avait tranché son collier et planté ses deux griffes dans la porte du QG. Si ces trucs font autant de dégâts sur des matières solides, qu’en est-il sur un corps humain ? Et si jamais, dans un élan de rage, elle décidait de s’en prendre à lui ? Presque naturellement, Marc se met à chercher les ombres de la pièce pour s’assurer qu’il aura de quoi se protéger en cas de problème. Il pourrait tout aussi bien se servir d’un sort tout aussi basique pour la repousser au cas où, mais ce serait vraiment superflu.

- Avant de mourir, elle m’a demandé d’aller te chercher.

Il bouge enfin, toujours avec prudence. Comblant la distance entre lui et un mur sur lequel certaines ombres sont projetées, lancinantes et rassurantes. Il parle d’un ton calme, sans pour autant prendre la jeune femme en pitié.  C’est bien la dernière chose dont elle a besoin. Qu’on la traite comme une chose fragile. Pour se donner l’air nonchalant, il laisse son épaule s’apposer contre le mur en croisant les bras. Pas sûr que ce soit la meilleure solution mais on ne sait jamais. Ainsi, il pourra réagir plus vite si jamais ça commence à craindre pour son cul.

- Je t’ai amené ici parce que j’ai promis à ta mère de te mettre en sécurité et de veiller sur toi. Tu vas rester là quelques jours, le temps de reprendre des forces et de te reposer.




___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Laura Kinney
Mutant
Laura Kinney


https://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place https://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Black days begin + Marcra Giphy
Black days begin + Marcra UNrgqG7
Black days begin + Marcra LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Black days begin + Marcra Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 1150
DCs : Maria, Casey, Paige, Grace, Laserian et Harper

Jeu 11 Avr - 16:41
Black Days begin
“Marc et Laura”
E
lle ne savait pas pourquoi, mais Laura se doutait que quelque chose de grave s’était produit. La façon de parler de Marc, le temps qu’il prenait pour tenter de sauver du temps, son air général, son visage long qui semblait mal à l’aise. Il était évident que l’homme avait une mauvaise nouvelle à lui annoncer. Et la jeune fille avait une petite idée de ce dont il s’agissait. Elle  ne voulait toutefois pas y penser, pas tant qu’il lui aurait confirmé. Autant, elle ne voulait pas l’entendre de vive voix, autant elle devenait impatiente et elle en avait marre qu’il repousse l’échéance. D’abord en l’emmenant jusqu’ici sans rien ajouter, puis en lui proposant une douche et finalement en lui offrant des vêtements. Ayant gardé son calme jusque-là, l’émergé avait explosé. Elle voulait avoir la vérité. Même si elle risquait de la détruire.

Marc ne tourna plus autour du pot et prononça les mots fatidiques. Laura s’en doutait, mais une partie d’elle avait tout de même souhaité qu’elle se trompait. Mais non. Sa mère était morte. Ses mots douloureux résonnaient dans sa tête, mais elle ne les réalisait pas encore. C’était tout simplement impossible. Sarah était une perle. Elle était gentille avec tout le monde. C’était la bonté même. Comment aurait-elle pu mourir? Qui aurait pu lui vouloir du mal? Était-ce un simple accident? Tout tournait autour d’elle. Les questions ne cessaient d’aller et venir. Elle ne voulait pas le croire. Elle était la seule personne qui lui restait. Elle avait besoin de ses baisers réconfortants, elle avait besoin de ses câlins, elle avait besoin de ses bons plats, elle avait besoin qu’elle lui chante des berceuses de sa voix douce pour la rassurer. Elle avait besoin d’elle après les longs mois de misère qu’elle venait de vivre. Sa mère ne pouvait pas être partie comme ça. Pourtant...Pourtant...ce devait être la vérité. Marc ne lui aurait pas menti. Il n’aurait pas inventé cette histoire juste pour s’amuser. La réalité la frappa de plein fouet. Ses genoux flanchèrent et elle perdit l’équilibre. Elle dû s’appuyer sur le mur pour ne pas tomber. Tout autour d’elle était flou. Sa vie était entrain de s’effriter sous ses doigts. Tous ceux qu’elle aimait étaient entrain de la quitter. Elle était seule à présent. Plus d’Albert, plus de mère, plus de copines...Elle aurait dû mourir dans son trou à rats, à monstres. Elle n’avait plus de raison de vivre si c’était pour terminer ses jours toute seule. Des larmes silencieuses coulèrent sur ses joues en entendant la suite du récit. Deux jours. Ça ne faisait que deux putains de jours! Elle avait été à deux jours près de retrouver sa mère! Sa mère qui avait tenté de la faire sortir, mais qui avait échoué. Qui avait même donné sa vie. Elle chercha son souffle. Elle sentait la rage monter en elle. Elle ne savait pas vers quoi cette colère était tournée. Probablement contre tout. Contre elle qui s’était laissée prendre et enfermée, contre Marc qui n’était que le messager, contre ceux qui avaient tué sa mère, contre ses amies d’être parties et de l’avoir laissées seule, contre Albert qui n’avait pas cherché à la retrouver et avait préféré s’enfuir, contre les voisins qui ne cessaient de faire du bruit de l’autre côté du mur, contre cet appartement pitoyable, contre la garde-rouge qui ne méritait que d’être massacrée, contre cette île maudite, contre ses cauchemars qui la tenaient éveillée toute la nuit. Tout. Elle détestait tout et tout le monde en ce moment. Elle avait envie de crier, mais son crie restait coincé dans sa gorge par sa fureur. Elle avait envie de tout détruire dans cette pièce dépourvue de toute chaleur.

Ce que Marc ajouta par la suite suffit à la mettre dans tous ses états. Elle releva vivement la tête vers lui. Ses yeux se plissèrent tel un animal fixant sa proie. "Tu étais là et tu n’as rien fait?" Siffla-t-elle entre ses dents. Si Sarah avait pu lui demander cette faveur, c’était que le blond avait été présent le jour de son décès. Elle s’avança dangereusement vers lui. Elle ne réfléchissait plus correctement. Toute logique avait fuit. Elle ne supposait ce qui lui semblait le plus évident. "Tu étais là et tu n’as rien pu faire pour les arrêter?" Ses griffes sortirent dans un snikt retentissant. Elle avança avec rage vers Marc et bondit sur lui dans un geste vif, rapide et athlétique."C'est de ta faute!" Ses yeux bleus étaient injectés de sang, sa bouche laissait paraître ses dents et un crie animal franchit ses lèvres. Elle donna un coup de griffe vers le visage du blond et y laissa une marque franche et profonde de couleur rouge vif.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Black days begin + Marcra Tumblr_onbe0cOPBN1rvh3u3o2_250
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 629
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Mer 17 Avr - 22:05

Black Days Begin
We come from a world of oblivion, bad dreams
I got all I need strapped right to my hamstring
I'm not really bad, I'm just made up of bad things
I'm really not a mad man, the voices keep asking
La vérité sort enfin de sa bouche et à la seconde où elle a été prononcée, Marc regrette. Parce que c’est lui qui doit annoncer à cette gamine qu’elle ne reverra plus sa mère, qu’elle est maintenant seule sur une île qui veut sa peau. C’est lui qui prononce cette dure vérité, cette révélation difficile à avaler.  Les réactions de Laura ne se font pas attendre. Et témoin silencieux de la détresse de la jeune femme, Marc n’est pas capable de faire autre chose que de serrer les dents. Une personne normale aurait franchi cette distance et apporté son soutien à Laura. Une personne normale lui aurait offert une épaule pour pleurer. Mais Bowman n’est pas ce genre de personne. Il se contente d’un visage fermé, de la vérité pure, la vérité froide qui annonce des jours difficiles à venir. Marc reste droit, adossé au mur, près de ces ombres si réconfortantes qui vont lui être d’un soutien infaillible. Car en plus d’être le messager, il est la seule personne présente. Une cible de choix pour passer ses nerfs. Il craint une réaction violente. Mais légitime. Faire appel à la logique quand on est brisé au plus profond de soi, c’est impossible. Et il est bien placé pour le savoir.

D’où cette distance qu’il s’impose entre eux. Car Laura est dangereuse. Et il n’a pas spécialement envie de devoir s’expliquer avec Sarah Kinney dans l’au-delà tout de suite. Il reste sur ses gardes, prêt à agir au moindre signe, au moindre geste plus rapide que les autres. L’énergie magique est déjà en train de parcourir ses veines, rassemblée au creux de son poing. L’ambiance de la pièce est explosive et pèse de tout son poids sur lui. Peut-être qu’il est juste trop parano, comme toujours. Peut-être qu’il prête à Laura des intentions qu’elle n’a pas. Mais la vérité, c’est qu’il ne la connaît pas si bien que ça. Il ne la connaît presque pas, même.  Cependant, quand son regard croise celui de Laura et qu’il y lit une rage sans nom, il comprend qu’il a eu raison. Sa haine est dirigée contre lui. Mais pas pour les raisons qu’il s’imagine. Les mots qui lui sont crachés en plein visage lui font l’effet d’une baffe. Tu n’as rien pu faire. Non, il n’a rien pu faire, même s’il l’avait voulu. Parce qu’il n’a jamais appris le putain de sort de guérison qu’il s’était promis d’apprendre un jour, parce qu’on ne lui en jamais laissé le temps. Non, il n’a rien pu faire car il n’a fait que trouver Sarah au moment où il était déjà trop tard pour la sauver. Mais comment expliquer ça ? Comment lui dire qu’il n’aurait rien pu faire même s’il avait ardemment souhaité ? Comment lui expliquer qu’il a tout bonnement impuissant ?

Un mouvement de recul qui arrive trop tard. Il n’a pas le temps d’esquisser un geste qu’elle est déjà sur lui, en train de pousser un cri qui n’a rien d’humain. Une de ses griffes atteint son visage alors qu’il retrouve son instinct de survie et que sa main vient à la rencontre de l’ombre à côté de lui. Un grognement de surprise et de douleur mélangé sort de sa gorge quand il s’éloigne d’elle d’un bond, puisant dans les ombres pour leur ordonner de former une barrière entre Laura et lui. Les ombres s’étirent à une vitesse folle,surgissant du mur et barrant la route à la jeune femme. Leurs extrémités saillantes partant dans toutes les directions, elles offrent un répit à Marc qui arrête leur progression aussi sec - pour éviter que Laura s’empale dessus, ce serait vraiment malheureux - tout en portant son autre main sur la blessure que Laura vient de lui infliger. C’est que c’est vraiment tranchant ce truc. Entre eux se tient ce rempart, semblable à celui qui lui a sauvé la vie quand il se trouvait dans ce monde étrange avec des zombies qui cherchaient à déguster tous les trucs vivants à leur portée. Mais imposant, bien sûr, mais tout aussi efficace.  La respiration haletante, Marc garde une main dressée devant lui en guise d’avertissement :

- Ne m’obliges pas à m’en resservir !

Son coeur bat plus vite qu’il ne l’aurait voulu. Elle est rapide. Peut-être même trop. Mutante ? Peut-être. Il n’en a pas cotoyé assez pour vraiment le savoir. En tout cas, elle n’a rien de magique en elle. Il l’aurait senti dans la voiture si c’était une sorcière. Elle est quelque chose, une chose à laquelle Marc n’est pas habitué. Comme quoi, même quand on pense avoir tout vu, la vie regorge de surprise. D’une voix calme mais toujours avec cette barrière entre eux, Marc reprend :

- Je sais que tu es en colère mais je ne suis pas ton ennemi, Laura.

Du moins, pour le moment. Car si elle persiste à vouloir le blesser et le tenir pour responsable de quelque chose qu’il n’a pas fait, ça risque de changer. Et Marc espère ne pas avoir à en arriver là. Il a promis à Sarah Kinney de veiller sur sa progéniture mais ça ne veut pas dire rester passif quand la progéniture en question le confond avec un griffoir.


___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Laura Kinney
Mutant
Laura Kinney


https://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place https://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Black days begin + Marcra Giphy
Black days begin + Marcra UNrgqG7
Black days begin + Marcra LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Black days begin + Marcra Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 1150
DCs : Maria, Casey, Paige, Grace, Laserian et Harper

Ven 3 Mai - 17:11
Black Days begin
“Marc et Laura”
E
lle n’arrivait plus à respirer. Toutes ses pensées étaient sombres. Toute rationalité s’était enfuie. Laura n’était qu’une grosse boule de rage qui voulait exploser. Elle en venait à se demander ce qu’elle avait bien pu faire de mal au bon Dieu pour qu’une pluie de misère lui tombe en plein visage. Tout semblait avoir commencé depuis l’apparition de ses griffes qu’elle chérissait tant à présent. Ces griffes qui faisaient d’elle un monstre, mais qui la complétaient. Parfois, elle aurait voulu qu’elles n’aient jamais apparues la laissant être une jeune étudiante normale. À présent, elle n’avait plus rien d’ordinaire. Elle était une émergée traquée par la garde-rouge, sans parents et sans amis. Sans rien. Elle n’avait plus de maison, plus d’endroit où se sentir bien et en sécurité. Qu’allait-il advenir d’elle? Elle n’avait aucune réponse à ses questions et ça la mettait dans une colère noire. Elle voulait comprendre, mais surtout elle cherchait un bouc émissaire à sa misère. Malheureusement, c’était tombé sur Marc. Pourtant, le blond ne faisait que ce qu’on lui avait demandé. À la demande de Sarah, il avait sortie Laura de sa cellule froide et humide de la garde. Alors qu’il aurait très bien pu passer son tour et ne pas s’en mêler. Il avait préféré tenir parole, mais Laura ne pensait plus normalement. Elle ne voyait que le mal. Tout s’entrechoquait dans sa tête et elle n’arrivait pas à se calmer. Elle n’arrivait pas à faire la part des choses. Elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi Marc n’avait rien fait sur le coup pour aider sa mère en détresse.

Alors au plus fort de sa crise, la mutante avait sorti ses griffes acérées et avait sauté sur le blond. D’un geste vigoureux, elle l’avait atteint au visage. Elle leva à nouveau la main pour porter le second assaut, mais elle fût vite arrêtée par une large barrière qui lui barra la route. Surprise, elle retrouva aussitôt ses esprits et sortie de sa transe quasi démoniaque. Haletante, ses yeux apeurés allaient de la barrière d’ombres à la main de Marc qui semblaient les contrôler. Elle leva les yeux vers lui lorsqu’il l’avertit qu’il n’hésiterait pas à s’en servir si elle retentait quoi que ce soit sur lui. Elle rentra ses lames qui laissèrent un filet de sang à ses jointures. Elle fût parcourue d’un frisson et croisa les bras sur sa poitrine. Elle recula doucement sans quitter l’étrange clôture à la fois vaporeuse et solide qui se dressait devant elle. Elle était à la fois impressionnée par ce tour de magie, mais aussi inquiète de ce que ces trucs pourraient lui faire. C’était comme si elle venait de recevoir une douche froide. Elle avait beau être plutôt forte, il y en avait des plus forts qu’elle prêts à la remettre à sa place. Elle se sentait tout à coup, toute petite et faible. L’adrénaline venait de s’évaporer. À présent, elle était désemparée. "Je suis désolée….je…" Qu’est-ce qui lui avait pris? Il n’y était pour rien. Il ne voulait que son bien et elle le remerciait en tentant de le blesser, voire de le tuer. Elle ne savait plus comment réagir après avoir été enfermée et torturée aussi longtemps. Elle ne savait plus différencier le bon du mauvais. Tout était confus dans sa tête. Elle ne savait plus à qui faire confiance. Elle avait l’impression que tout et tout le monde était contre elle. Elle était constamment sur la défensive. Ses rêves lui revenaient en tête. Sa mère, elle l’avait déjà vu morte. C’était elle qui l’avait tué. Elle regarda ses mains, la panique prenait peu à peu le dessus. "C’est…moi…C’est moi qui l’a tué. " Laura s’écroula sur le sol et se recroquevilla sur elle-même. Elle en avait oublié la présence de Marc. Elle se retrouvait seule dans sa tête. Désormais certaine que c’était elle qui avait donné le coup de grâce à Sarah. Ces visions qu’elle avait et qui l’avait hanté tout au long de son emprisonnement étaient réelles, elle le savait.

(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Marc Bowman
Sorcier
Marc Bowman


https://houseofm.forumactif.org/t3442-marc-i-m-not-scared-of-the-dark https://houseofm.forumactif.org/t1365-i-like-my-tea-how-i-like-wo
More about you : Black days begin + Marcra Tumblr_onbe0cOPBN1rvh3u3o2_250
Codename : Pride
Pouvoirs : Manipulation des ténèbres ► Marc possède la capacité de manipuler à sa guise les ombres. Il faut cependant que ces dernières soient présentes. Dans une pièce intégralement noire, son pouvoir ne lui servira à rien.
En plus de les manipuler, il peut également s'en servir pour guérir certaines blessures et recharger son énergie. C'est une capacité passive et elle ne sera jamais aussi efficace qu'un vrai repos.

Magie ► Marc est un sorcier, ce qui le rend donc logiquement capable de maîtriser la magie. Il est capable de lancer certains sorts après les avoir appris - et non naturellement comme avec sa maîtrise des ombres. Il peut également détecter les autres sorciers et reconnaître une empreinte magique s'il y a déjà été confrontée.

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 629
DCs : Gabriel, Sean, Lorna, Lucy, Jess Jones, Scylla & Ben

Jeu 16 Mai - 0:44

Black Days Begin
We come from a world of oblivion, bad dreams
I got all I need strapped right to my hamstring
I'm not really bad, I'm just made up of bad things
I'm really not a mad man, the voices keep asking
D’ordinaire, ça ne lui pose aucun problème. Montrer ce qu’il sait faire, qu’il est plus doué qu’on puisse seulement imaginer. Poussant parfois le vice jusqu’à la vantardise. Ces pouvoirs sont une arme qui lui a permis de survivre. Et les ténèbres, ça dissuade. Mais ce petit tour de force pour calmer Laura lui laisse un goût amer dans la bouche. Il n’avait pas l’intention de se révéler de cette façon. Prendre ce terrain-là, s’imposer d’office. Il y a été poussé par Kinney, aveuglée par une rage qui lui avait fait perdre la raison. Et ça, il connait. Oh que oui. Bien trop, même. Il se reconnait un instant en Laura, en se revoyant quelques années plus tôt, quand la fureur le rendant sourd au bon sens. Causant des dégâts irréparables autour de lui. Sauf que contrairement à Laura, il n’avait eu personne pour calmer ses ardeurs et lui remettre les esprits en place. C’est tellement ironique qu’il soit aujourd’hui cette personne qui lui manquait qu’il en chialerait presque de dépit. Le karma, bien entendu. Toujours ce fichu karma. Sa plaie le brûle. Elle le ronge, même si elle reste légère et qu’elle aurait pu être bien plus grave. Bien plus mortelle. Il sent le liquide carnin s’épandre sur sa peau, cette petite douleur qui lui rappelle qu’il n’est pas passé loin de perdre un œil. Son cœur bat la chamade. Ses muscles sont tendus. Au fond de son être, il espère que cet avertissement dissuadera Laura, qu’il ne devrait pas arriver à la fatalité qu’il redoute avec elle. Autour d’eux, l’atmosphère est devenue soudain très lourde, l’oppressant presque. Il a décidément le don de se retrouver embarqué dans ce genre de galère. Il ne se démonte pas pourtant, redoublant de vigilance. Il ne quitte pas Laura des yeux, parce qu’il sait qu’elle est bien plus rapide que lui et qu’il n’est pas certain que ses réflexes le sauveront une nouvelle fois.

Mais son petit tour de magie a stoppé l’élan meurtrier de Laura, qui se fige devant la barrière d’ombre qu’il a dressé devant lui. Son expression change, passant de la rage à la stupeur. Un bruit significatif résonne, indiquant qu’elle a rangé ses griffes et Marc s’autorise enfin à respirer. Il maintient la barrière tout de même, des fois que ce soit un leurre. Excès de prudence, peut-être. Mais Marc a eu suffisamment de chance jusqu’ici pour tirer sur la corde et l’user. Sous-estimer quelqu’un est une grossière erreur. Il en sait quelque chose. La stupeur s’efface du visage de Kinney et il peut à présent voir son visage se décomposer alors qu’elle croise les bras sur sa poitrine et qu’elle se met à trembler. C’est le signal qu’il faut à Marc pour laisser la barrière s’évaporer. Les ombres quittent leur forme pour retourner d’où elles viennent, dans un mouvement lent, semblable à celui d’un serpent. Il laisse doucement retomber sa main le long de son corps. Son coeur reprend un rythme normal quand il l’entend s’excuser. Son autre main se porte à sa blessure. La quantité de liquide vermeil qu’il a sur le bout des doigts lui indique la profondeur de la plaie mais il sait qu’il devra examiner plus en détail plus tard. Sans lâcher le sang des yeux, il murmure :

- Ce n’est rien.

Il n’arrive même pas à lui en vouloir. Car il sait que ce n’est pas de sa faute. Que c’est la colère qui l’a poussée à agir ainsi. Qu’elle est dévastée après la mort de sa mère. Rester lucide après une telle annonce, c’est difficile. Il ferme doucement le poing en levant les yeux vers Laura.

- Ce n’est pas de ta faute.

Mais ses mots se perdent. Car il voit quelque chose en elle alors qu’elle dit autre chose. Des mots qui le frappent de plein fouet. Il se fige et pose sur elle un regard perplexe. Ils sont à une distance respectable l’un de l’autre mais le tourment de Laura envahit la pièce. Le prend aux tripes. Elle pense que c’est elle. L’incompréhension se dessine sur le visage de Marc qui cherche à comprendre où elle veut en venir mais il n’a pas l’occasion de creuser davantage. Car Laura s’effondre au sol, se recroqueville sur elle-même. Il ignore si c’est l’inquiètude ou un tout autre sentiment qui le pousse à s’élancer presque à son niveau et à poser la main sur son épaule. Sa gorge et son coeur se serrent en la voyant dans cet état. Il la secoue doucement en posant les genoux au sol, la redresse légèrement.

- Laura. Hey.

Avec une douceur dont lui-même se pensait incapable, il pose ses deux mains de chaque côté du visage de la jeune femme pour l’obliger à le regarder et à reprendre conscience de ce qui l’entoure. En face d’elle, il laisse tomber un instant le masque de l’enfoiré sans coeur qu’il s’est forgé, cette fichue carapace dont il se sert pour tenir les autres à distance. Juste un instant.

- Tu ne l’as pas tué. Ce n’est pas de ta faute répète-t-il une nouvelle fois.


___

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Laura Kinney
Mutant
Laura Kinney


https://houseofm.forumactif.org/t783-laura-everything-in-it-s-right-place https://houseofm.forumactif.org/t745-laura-awake-my-soul
More about you : Black days begin + Marcra Giphy
Black days begin + Marcra UNrgqG7
Black days begin + Marcra LE-MEILLEUR-GROUPE


Codename : X-23
Pouvoirs : Armes naturelles: Deux griffes tranchantes en adamentium à chaque main ainsi que une à chaque pied.
Auto-génération: Son rythme de guérison et de cicatrisation est très rapide.
Immunisée contre les maladies, les drogues et autres toxines.
Vieillissement ralenti
Sens développés

Black days begin + Marcra Tumblr_opjzgkXOxW1t4rhclo5_250

Emergence :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Maitrise :
Black days begin + Marcra Fonddr115 / 55 / 5Black days begin + Marcra Fonddr11
Messages : 1150
DCs : Maria, Casey, Paige, Grace, Laserian et Harper

Mer 5 Juin - 19:30
Black Days begin
“Marc et Laura”
L
es ombres qui s’étaient élevés devant elle, lui avaient non seulement données froid dans le dos, mais elles avaient aussi réveillé des images d’une autre vie. Une autre vie qui n’était pas si lointaine. Une autre vie cachée. Les ombres avaient ouvert les ténèbres en elle, lui faisant voir et comprendre que tout ce qu’elle avait vécu jusqu’à présent n’était qu’un mensonge. Qu’elle n’était pas ce qu’elle prétendait être. Apercevoir ces ombres menaçantes prêtes à l’engloutir si elle retentait une attaque avait servi d’élément déclencheur. Elle n’était pas une simple étudiante avec un tas d’amis et faisant la fête dans son appartement. Elle était une tueuse. Une assassin. Elle n’était même pas une vraie personne. Elle était une copie. Un clone. Son ADN n’avait rien d’unique. Elle le partageait avec Wolverine. Elle n’avait jamais eu de famille. Même si c’était le nom de Sarah Kinney qui apparaissait sur son acte de naissance, cette dernière n’avait aucun lien de sang avec Laura. Elle avait seulement servi d’incubateur. Laura avait toujours été seule. Elle était un soldat prévu pour accomplir la sale besogne. La tête lui tournait devant ces révélations lugubres. Ces images sanglantes dans lesquelles elle s’en prenait à des hauts dirigeants, des enfants et des innocents l’avaient hanté tout au long de son emprisonnement. Elle avait voulu les oublier, croire qu’il ne s’agissait que de cauchemars et qu’elle n’était pas cette fille sans scrupules, manipulée pour que ceux qui l’avaient créé s’en sortent sans se salir les mains. Pourtant, la vérité lui avait sauté en plein visage lorsque la barrière brumeuse était apparue devant elle, la faisant reculer. La brunette s’était aussitôt calmée. Elle avait réalisé ce qu’elle s’apprêtait à faire. Elle s’apprêtait à être cette meurtrière du passé. Elle ne savait pas comment gérer ses deux vies qui s’entrechoquaient et s’imbriquaient l’une dans l’autre. Elle ne pouvait pas croire que c’était elle qui avait tué Sarah à l’origine. La seule qui lui avait montré un peu d’humanité. Elle ne pouvait pas croire que toute la gentillesse et la bonté de celle qu’elle avait considéré comme sa mère n’était qu’une illusion. Tout ce temps, elle était morte. La mutante se demandait comment elle avait pu être « ressuscitée » ne comprenant pas les règles du jeu, mais ça la mettait en colère que sa mère n’ait pas pu profiter de cette deuxième chance. Comme si, elle était condamnée à mourir, peu importe les dimensions.

C’était trop de choses d’un seul coup et Laura avait craqué. Elle s’était effondrée au sol se plaignant que tout ça était de sa faute. Oubliant où elle se trouvait et la présence de Marc. Elle avait été ensevelie par la noirceur. Doutant de tout et ayant du mal à faire le tri dans ses images qui lui retournaient la tête. Elle plongeait doucement dans l’obscurité lorsque deux mains fortes encadrèrent son visage et l’obligea à revenir à cette réalité. Elle releva la tête, le regard triste et apeuré. Elle fixait celui de son sauveur qui semblait inquiet. Elle s’accrocha à lui. L’homme lui dit quelques mots pour la calmer. Elle esquissa un sourire. S’il savait…Sa respiration reprit doucement un rythme normal. Le temps passa et peu à peu la jeune fille repris conscience de ce qui l’entourait. Elle n’était plus enfermée. Marc l’avait aidé. Elle était dans un appartement intemporel de Fenyick. Elle était en sécurité. Elle cligna des yeux et se dégagea doucement de l’emprise du blond, peu habituer à tant de proximité avec un inconnu. Elle avait envie de lui expliquer d’où venait cette folie, mais elle garda pour elle la découverte de ce mensonge dans lequel elle vivait. Il ne pourrait pas comprendre. Peut-être lorsqu’elle se sentirait plus en confiance en sa présence, mais pour le moment, valait mieux garder tout ça pour elle.

Laura se râcla la gorge et se releva doucement. "La….la douche c’est par là?" Elle pointa du menton la première porte dans le couloir et s’empara des vêtements éparpillés au sol, acceptant la proposition du blond. Elle ne savait pas ce qui l’attendait pour la suite, mais commencer par se laver et enlever toute cette crasse de son corps lui paraissait une bonne idée.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Black days begin + Marcra
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS TERMINÉS-
Sauter vers: