RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Come Alive ! ft. Aaron
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Sam 16 Fév - 22:19


Come alive !
Viens vivre et danser
Je roulais des yeux aux paroles du gars en face de moi.

-Ecoute mec, ce n'est pas de ma faute si tu trompe ta copine avec sa meilleure amie, mais en attendant, si tu veux qu'elle oublie tout ça tu me file les billets okay ?

En faite ce n'était pas vraiment une question, mais plutôt une affirmation. Le gars était venu avec sa copine pour tester mon talent de mentaliste, qu'est ce que je mettais bien amusé. Si au début j'avais juste accompli des petits tours, j'avais rapidement découvert que le gars en question trompé sa copine, de suite j'avais vue l'argent tomber du ciel, et j'avais profiter de cette occasion pour hypnotiser sa copine, tout en faisant du chantage à son mec, ou son futur ex copain ... Un sourire sournois aux lèvres, à la limite d'être diabolique, je faisais signe au mec de me donner le fric et surtout, qu'il se bouge, disons que ce que je faisais n'était pas vraiment légal. Avec un soupire de rage, il me tendit l'argent et j'eu un rire, avant de retourner vers sa copine.

-Très bien, tout ce que j'ai dis et que vous avez entendu n'a jamais eu lieu, je suis loin d'être doué en mentalisme un ... Deux ... Trois ...


Je claquais des doigts et la femme semblait sortir d'une autre réalité ne comprenant pas ce qu'il se passé autour d'elle, de mon côté j'haussais les épaules, un léger sourire.

-Désolé, aujourd'hui ça ne doit pas être mon jour, je n'arrive pas à me concentrer

Le gars me jeta un regard noir, avant de prendre sa copine par la taille et de déguerpir. Mais quel bouffon. Bon, en attendant je venais de me faire 200 dollars, ce soir, ça allait être la fête! d'ailleurs en parlant fête, il était temps que j'invite mon mystérieux voisin, il se faisait toujours discret, en tout cas, qu'est ce qu'il était mignon ... Oui ce soir il viendrait à la soirée.

Tout était prêt, l'alcool, la nourriture, la musique, la fumette ... Chut! ... Bref, m'étant fait une beauté, j'allais toquer à la porte de mon voisin, celui-ci semblait vivre avec son frère, mais j'avais vue l'homme partir un peu plus tôt au bras d'une blonde, donc ce ... Aaron devait être entièrement libre.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 19 Fév - 23:01


 
life sucks, I need to forget
Aaron & Ernessa

 
Le seul élément qui puisse remplacer la dépendance à l’égard du passé est la dépendance à l’égard de l’avenir. – John Dos Passos
Tout avait changé en si peu de temps... Aaron devrait être habitué aux secousses qui survenaient régulièrement dans sa vie ou aux alentours, mais son caractère foncièrement routinier et tranquille l'empêchait de s'y faire. Simplement, il avait appris à hocher la tête et à passer à autre chose sans mot dire, au lieu de s’apitoyer sur son sort. Ainsi, après que son frère ait retrouvé Isaline et qu'il passe beaucoup de temps avec – en même temps comment lui reprocher ? La blonde était canon et ces deux-là avaient toujours été fusionnels – Aaron s'était retrouvé face à l'absence de miss Potts, pour qui il avait développé un béguin plutôt inexplicable vu leurs différences plus que notables, puis au départ précipité de sa petite chieuse adorée. Cette dernière aussi lui manquait, à lui qui possédait malgré tout de la douceur sous l’épaisse glace de son cœur de pierre. Ernessa était probablement une des rares à parvenir à lui tirer un sourire, même intérieurement, et dont la présence ne le gênait pas. C’était étrange cette façon qu’avait la vie de donner et de reprendre des personnes qui chamboulaient l’existence. Cependant, peut-être que les choses étaient mieux ainsi. En tout cas, Aaron se forçait à le croire, à défaut de pouvoir y faire quelque chose.

Désormais face à sa vieille amie la solitude, le trentenaire était à moitié affalé sur son canapé miteux, une clope à la main. Et tandis que cette dernière se consumait peu à peu entre les doigts immobiles de son propriétaire, Aaron fixait sa bière sur la table basse. Depuis cette expérience troublante avec Logan où il avait tué un homme par il ne savait quel moyen, il avait cherché à en savoir plus, surtout avec les divers évènements qui parlaient de personnes aux pouvoirs spéciaux. Et depuis lors, le faussaire s’était aperçut que non seulement il pouvait manipuler le sang – ce qui expliquait enfin ces étranges sensations qu’il avait toujours plus ou moins eu, comme celle d’entendre battre le cœur des personnes mêmes à plusieurs mètres de distance, ou encore celle de ressentir en lui-même le flux sanguins des personnes environnantes – mais aussi toute substance liquide. Aaron s’entrainait essentiellement lorsque son jumeau n’était pas là, fasciné par ce qu’il était capable de faire. Mais il avait bien entendu averti Nicholas, qui se sentait désormais moins seul à devoir se cacher et à être différent.

Immobile et le regard concentré, Aaron travaillait sur le côté délicat et précis de son pouvoir. La bière était ainsi sortie du broc pour former la tête d’un lion rugissant, avant que le liquide ne tournoie pour prendre la forme d’un cheval. Si son jumeau craignait ses pouvoirs, ce n’était clairement pas son cas. Bien au contraire ! Aaron était fasciné par tout ce qu’il était possible de faire avec ce genre de capacités, et il cherchait justement où en était les limites. C’est alors que, l’esprit focalisé sur la prochaine forme animale qu’il allait donner, on toqua à la porte. Surpris par cette intrusion qui d’ordinaire n’arrivait jamais – parce que franchement, qui serait assez bizarre, fou ou inconscient pour venir le déranger chez lui sans y être invité ? – Aaron se déconcentra aussitôt et perdit le contrôle de sa bière qui s’écrasa violemment dans sa pinte, ce qui eut pour effet de le mettre de sale humeur. Si même chez soi on ne pouvait plus être tranquille, peut-être devrait-il utiliser ses nouvelles capacités pour que la première visite des importuns soit aussi la dernière… « Quoi ? » fit-il en ouvrant la porte à la volée, tombant ainsi sur sa nouvelle voisine. De ce qu’il savait, elle s’appelait Blackwood et travaillait notamment au cabaret d’Idunn. D’ailleurs, vu comme elle était bien sapée, il supposa qu’elle devait rentrer ou se préparer à y aller. Quoi qu’il en soit, tout cela n’expliquait pas pourquoi elle venait le déranger, lui, le sauvage de service.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 1 Mar - 22:13


Come alive !
Viens vivre et danser
Ouahou mais c'est qu'il était beau gosse, certes je l'avais déjà croisé dans l'immeuble, mais jamais je ne lui avais fait face, je l'avais aussi vue de loin, mais il était encore plus canon de près. Une tête de fripouille, un visage qui montré qu'il en avait ch*é dans cette vie ... Le regard terne, des immenses cernes, le pauvre n'avait vraiment pas l'air dans son assiette ... Les cheveux en bataille, bon d'après mes souvenirs, ses cheveux se retrouvé souvent en bataille, et c'est ce qui lui donné cet air de fripouille. En tout cas, il était direct, son "Quoi ?" avec sa mine affreuse voulait tout dire ... Je résume "Surtout ce n'est pas le moment de m'emm*rder", dommage, je venais de sonner à sa porte, et je venais de me donner pour mission de le sortir de chez lui. Avec les potes ont étaient parti faire le plein, alcool et autres boissons, de la nourriture, le genre bien gras, trop sucré, trop salé ... Des fringues, enfin une tenue par personne, certain avait même choisi une tenue assez délire pour cette soirée. Puis ce n'était pas le tout, on avait aussi dévaliser un magasin de farce et costume, en gros, ce soir se serait n'importe quoi, tout était permis! vêtue d'une robe bleue, chaussure noire à talon haut, un sublime collier plaqué or, pour une fois je faisais vraiment "femme".

-Salut! Aaron si je ne me trompe pas, j'ai vue que ton frangin était partie au bras d'une blonde


Dis-je avec un sourire en coin.

-La haut avec les potes, on se fait une méga fête ! et franchement quand je vois ta tête, je me dis que tu en aurais bien besoin, tu sais, alcool, cigarette ... Enfin tout ce que tu voudras


Cette fois-ci je lui offris un clin d'oeil. Que se soit une fête de squatteur ou une fête banale, on trouvait très souvent de la drogue, c'est étrange comme quoi c'est interdit, mais comme on peut facilement en trouver ... Soit le gouvernement était très bête, soit celui-ci tenait tout de même à filtrer un minimum de cette poudre blanche, après tout, ça faisait de l'argent ... Les centres de désintoxications, les psychologues, les médicaments ... Oui, j'étais sérieuse, j'étais sur que le gouvernement aimé y mettre son nez pour toucher son blé.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Come Alive ! ft. Aaron
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: