RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Speak of the Devil
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Speak of the Devil Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr114 / 54 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr113 / 53 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Jeu 28 Mar - 13:11
Maitre Murdock, je suis là pour défendre les intérêts de Monsieur Travis Summer, fit-il en se présentant à l’accueil du commissariat.

Le policier jeta un rapide coup d’œil sur ses papiers avant de lever un regard fatigué vers lui.

Salle d’interrogatoire numéro trois, si vous voulez bien me suivre, lança-t-il en se relevant, prenant alors les devants.

La déclaration de son vis-à-vis le figea de mécontentement. Il lui fallut quelques secondes supplémentaires pour réussir à se mettre en mouvement, jusqu’à l’homme, le rattraper, et essayer de ravaler sa colère. C’était toujours comme ça avec la police : aucune collaboration. Lui qui pensait qu’on avait fait en sorte de nouer des liens plutôt solides, basés sur un respect mutuel, se trouva pour le coup fortement déçu. Mais Foggy l’avait prévenu : les choses avaient changé. Et Travis Summer avait quelques casseroles à se reprocher.

C’était Ann qui lui avait amené son nom sur un petit bout de papier, sans lui en dire plus. Difficile de savoir ce que faisait le jeune homme, s’il était l’un de ses émergés, ou simplement un allié. Dans tous les cas, Matt savait déjà ce qu’il allait faire : être agressif, ferme, et obtenir la libération immédiate de son client. Et en parlant de lui…

Mon client est en train de subir un interrogatoire ? S’enquit-il sans cacher sa frustration sur le moment : Qui le mène ?

Le flic haussa les épaules, un peu par dépit. Le dossier qu’il avait lu jusqu’ici était maigre. On reprochait au jeune homme de fabriquer des faux papiers, sans pour autant que le tout soit vraiment etayé de preuves. Il parvenait à faire disparaitre une famille en quelques semaines, si bien qu’il était difficile de dénicher des témoignages à charge. C’était son aubaine. Et sans doute pour ça qu’Ann avait besoin de cet homme en liberté. Le policier lui présenta une porte, et Matt n’attendit pas avant d’y rentrer comme une tornade :

Maitre Murdock, je-… Il se figea. Là, la scène lui semblait folle. Travis Summer était assis, les cheveux lui tombant devant le visage, une attitude nonchalante du petit criminel qui n’avait jamais vraiment vécu ça. Et en face de lui, une brune qu’il reconnut presque immédiatement. Les yeux écarquillés, étonné, Matt la détailla de haut en bas. Maria était là. Mais bordel… Pourquoi Maria était là ? Je crois que nous en avons fini ici. Levez-vous et partez, je m’occupe du reste. Confia-t-il à son client.

Il n’eut qu’un regard vers la brune pour l’interroger là-dessus, si elle ne le mettait pas en accusation tout de suite, alors elle se devait de le laisser tranquille. Et puisqu’ils n’avaient pas de bille contre son client, c’était quasiment une obligation. Ce qu’ils pouvaient obtenir n’étaient que des aveux. En détaillant le personnage, nul doute que le Travis aurait fini par craquer.

Pour autant, l’œillade de Matthew parlait tout autrement à Maria. Ni l’arrogance de ses bons jours, ni la cruauté de ses plaidoiries. Simplement une question : Qu’est-ce que tu fais là ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Speak of the Devil 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Speak of the Devil Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr115 / 55 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr110 / 50 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Sam 30 Mar - 19:05
Speak of the Devil
“Matthew et Maria”
"E
st-ce que le nom de Ann Pembroke vous dit quelque chose? " Maria était assise devant le suspect et l’observait d’un air neutre. Elle avait cru déceler une légère oscillation dans ses paupières lorsqu’elle avait mentionné le nom de la chef des résistants, mais l’accusé gardait le silence. L’agente de police baissa les yeux vers son calepin et descendit la liste de noms. "Dans ce cas, est-ce que Amelia et Wesley Fraser sont des noms qui vous sont familiers?" Il serra les lèvres, mais ne répondit pas à la question. Maria nota rapidement ses observations dans son carnet. En travaillant pour les forces de l’ordre, la femme avait cru en avoir terminé avec les résistants. Ils étaient l’une des raisons de sa démission au sein du Shield et elle ne voulait plus avoir à prendre de décisions les concernant. Elle ne voulait plus prendre position et souhaitait être loin de toute action qui les mettait en cause. Elle avait assez souffert et voulait s’éloigner le plus possible d’eux. Si elle avait des soupçons sur un individu, elle le transférait tout de suite au Shield puisqu’ils étaient mieux équipés pour s’occuper des émergés et de leurs alliés.Certes, elle aurait du choisir une nouvelle carrière qui n’avait aucun rapport avec les forces de l’ordre, mais être caissière dans une grande chaîne de magasins n’était pas des plus satisfaisant. Elle savait qu’elle était douée pour ce type de boulot, il fallait seulement qu’elle apprenne à y mettre moins de coeur.  

Parfois, c’était difficile de savoir réellement dans quel camp se trouvait un suspect. C’était le cas pour Travis Summer. Tout indiquait qu’il travaillait pour les rebels, mais il n’y avait aucune preuve à proprement parlé. Pourtant, Maria en était convaincue. Elle savait qu’il lui mentait. Elle savait reconnaître les signes à force d’interroger des criminels d’Hydra. Ce Summer, c’était de la petite bière pour elle. Elle en avait vu d’autre. Pourtant, il tenait son bout et refusait de lui donner des informations. Il était plus tenace qu’elle ne l’aurait cru. En entrant dans la salle d’interrogatoire, il y avait une demi-heure, Maria avait cru pouvoir boucler la conversation en une dizaine de minutes à peine. Elle sentait l’impatience grimper doucement en elle. C’était tout en l’honneur du dénommé Summer et d’un côté, ça la rassurait de savoir que les émergés avait cet homme de leur côté. Il était capable de créer des faux papiers et de faire disparaître les membres d’une famille complète en peu de temps. Seulement, la jeune femme avait un boulot à faire. Même si elle était la fille d’un ancien lieutenant réputé de la ville et qu’elle était l’ancienne commandante du Shield, elle avait encore ses preuves à faire. Ses patrons se trouvaient derrière le mur et ils l’observaient. Elle n’avait pas le droit à l’erreur et elle devait les impressionner. Elle devait encore les convaincre qu’ils avaient fait le bon choix en l’embauchant malgré son peu d’expérience dans le domaine policier. Mais en même temps, s’il pouvait aider certains émergés, elle ne pouvait pas le coffrer.

Elle lui offrit un peu d’eau avec un sourire bienveillant. Il accepta et elle le regarda prendre une gorgée. Elle vérifia à nouveau sa liste, mais avant qu’elle ne puisse le dire à voix haute, la porte s’ouvrit à la volée. Maria tourna la tête et ses yeux s’ouvrirent de surprise, malgré elle. Elle ne savait pas que son ami d’enfance était revenu au pays. "Bonjour maître Murdock." Ce dernier s’adressa à son client et lui signala qu’il prenait les choses en main. La jeune femme était à la fois agacée et soulagée. Elle aurait voulu terminer son boulot pour bien paraître devant ses supérieurs, mais l’arrivée de l’avocat était la bienvenue et l’empêchait de dicter une sentence. Ses patrons ne pourraient rien dire puisque c’était la loi. Elle était obligée de le laisser partir."Bien. Nous nous reverrons peut-être monsieur Summer. " Elle se leva et suivit des yeux  le suspect qui était escorté par d’autres agents à l’extérieur de la pièce. Elle se retourna ensuite vers Matthew, faisant mine de ne pas le connaître. "Alors, maître Murdock qu’est-ce que vous avez à proposer?" Elle avait bien compris son regard qui lui avait demandé silencieusement ce qu’elle fichait là. C’était vrai que c’était surprenant quand on avait pas suivi toute l’histoire et elle se promit de lui expliquer, mais pour l’instant, ils devaient être professionnels. À son tour, elle le regarda avec intensité. "Joues le jeu." D’un coup de tête subtile et quasi imperceptible, elle lui indiqua le mur au miroir.
(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Speak of the Devil Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr114 / 54 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr113 / 53 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Dim 31 Mar - 12:58
Beaucoup de choses avaient changés en un an. Matthew le savait déjà, mais il ne se doutait pas que ça avait impacté tous les détails de sa vie. Ses souvenirs, ses connaissances, sa famille, ses amis. La situation sur Genosha était déjà tendue et avait bousculé absolument tous les aspects de son existence ici. Il soutint le regard de Maria, en tentant de ne pas lui poser la question de but en blanc. Maintenant qu’elle lui faisait face, le mouvement presque imperceptible de sa tête vers le miroir sans teint lui offrit un déclic.

Jouer le jeu, donc ? Les intérêts de Ann et de certains émergés étaient en jeu sur cette libération. Elle ne devait souffrir d’aucune remise en question, et il devait se hâter de fermer toutes les portes qui auraient pu malheureusement s’ouvrir durant cette enquête. Alors, oui, il allait jouer le jeu, peut-être un peu trop brutalement à l’égard de la jeune femme face à lui.

Ce que je propose ? Reprit-il en fronçant les sourcils, loin de la mine neutre et presque agréable de son amie : N’harcelez pas mon client sans preuve, et la prochaine fois que vous comptez le convoquer, c’est par moi que vous devrez passer. Voilà ce que je propose, fit-il, ferme.

Son invective ne souffrait d’aucune discussion, il n’était de toute façon pas là pour négocier. Il put entendre du mouvement derrière la vitre sans teint, imperceptible pour qui n’avait pas l’ouïe affutée comme la sienne – et ses réminiscences d’habilité – et un sourire satisfait prit place sur ses lèvres. L’agacement était palpable de l’autre côté – l’effet de surprise y était pour beaucoup. Depuis qu’il écumait les commissariats pour des clients plus discutables les uns que les autres, il s’était fait une petite réputation de sacré emmerdeur. Si bien que la majorité du temps, les policiers détestaient le voir débouler. Son départ l’année passée avait dû être un soulagement pour eux, mais la récréation était terminée.

Je vous laisse gérer ça avec eux, on se retrouve dehors, fit-il en adressant un regard à Maria, sans doute plus doux que jusque-là.

Rendez-vous était pris. Ils avaient visiblement beaucoup de choses à se dire et à rattraper, et il pourrait patienter le temps de faire sortir Travis Summer de là. Maria, elle, devrait se contenter d’affirmer l’évidence à ses supérieurs : sans bille, leur coupable serait tout simplement intouchable. C’était mieux pour la résistance, sans doute. Même si Matt n’était pas vraiment au courant des relations intrinsèques entre Ann et Maria. Ça viendrait, peut-être.

_____


J’savais pas que j’avais un avocat, souffla Travis, en signant les papiers qu’on lui tendait.
Vous avez surtout des amis qui s’inquiètent de vous voir en liberté, assuma Matthew. Faites-vous juste discret quelques semaines, pour vous faire oublier, suggéra-t-il.
Ouais… Ouais, j’vais faire ça. Approuva l’homme.

Un mal pour un bien, non ? Travis s’esquiva, le remerciant une dernière fois de son intervention. Sans ça, comment savoir ce qu’il aurait pu dire ? Il allait devoir s’endurcir, car Ann ne serait pas toujours là pour lui sauver les miches. De son côté, Matthew se tourna vers l’accueil du commissariat, sondant la pièce avec une pointe d’impatience. Il cherchait la silhouette de Maria, pour lui poser toutes les questions qui lui brûlaient la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Speak of the Devil 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Speak of the Devil Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr115 / 55 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr110 / 50 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Jeu 11 Avr - 16:49
Speak of the Devil
“Matthew et Maria”
M
aria fit mine d’être choquée par le ton dur de Matthew, même si elle était effectivement plutôt surprise par sa fermeté. Elle connaissait l’avocat depuis sa plus tendre enfance et il avait toujours été d’un tempérament posé. Même en grandissant, il n’avait pas perdu de sa bienveillance et de sa douceur, mais c’était la première fois qu’elle le côtoyait dans le cadre de son travail et la brune n’était pas habituée de le voir comme ça. En même temps, quand on était un avocat réputé, il fallait savoir bien parler sans se laisser marcher sur les pieds. Matthew le réussissait à la perfection. Il n’était pas violent, le ton n’était pas élevé, il n’était pas rageux. Il restait poli et respectueux, mais tout était dans la prestance et sa voix ferme qui ne laissait aucune place à la discussion. "Bien, Maître Murdock." Lui répondit-elle simplement. Elle ne voulait pas insister, même si elle était certaine que ses superviseurs allaient lui en faire la remarque. Tant pis. Elle savait que c’était perdu d’avance. Contre Murdock, elle n’avait aucune chance. Elle avait encore bien des croûtes à manger pour lui arriver à la cheville.  Elle avait encore bien des choses à apprendre dans son nouveau métier. C’était complètement différent de son rôle de commandante du Shield. Elle ne détestait pas, par contre. Seulement, elle n’était pas encore très à l’aise dans ses nouvelles fonctions, mais ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne prenne ses marques. Chaque intervention, chaque interrogatoire, chaque arrestation, chaque conversation avec les professionnels était de l’expérience qu’elle emmagasinait et qui allait lui permettre de devenir une lieutenant redoutable et redoutée. Elle acquiesça de la tête lorsque l’avocat lui signala qu’il l’attendrait à l’extérieur pendant qu’elle discuterait avec ses patrons. Elle soupira en ramassant son carnet de notes appréhendant sa conversation avec eux.

Comme Maria s’était doutée, ses superviseurs lui avaient reproché de ne pas avoir réussi à délier la langue du suspect ou de ne pas avoir confronter l’avocat. D’ailleurs, ils n’étaient pas du tout heureux de le revoir dans les parages et avaient même utilisé le mot emmerdeur pour le surnommer, ce qui avait fait sourire la jeune femme. Elle s’en voulait d’être si peu objective et de prendre le parti de Matthew et des émergés, mais c’était plus fort qu’elle. Ses patrons commençaient à la saouler. Même si elle leur disait que la police n’avait plus aucun droit sur l’homme et que sans preuves, elle ne pouvait absolument rien faire, ils ne voulaient rien entendre. Ils avaient même mentionné qu’ils remettaient leur choix de lieutenant en question. Tout le corps de Maria s’était aussitôt tendu. Elle n’en revenait pas qu’on puisse lui dire ça. Elle ne pouvait pas perdre ce boulot. Elle ne pouvait pas retourner dans sa période sombre. Elle savait qu’elle était bonne et faite pour ce boulot et elle détestait qu’on puisse remettre ses compétences en question, surtout alors qu’elle était encore relativement nouvelle au poste. Elle n’avait pas insisté auprès d’eux et s’était contentée d’hocher la tête en acceptant tout ce qu’ils disaient. Une fois le débriefing terminé, elle quitta la pièce en colère, même si elle ne le montrait pas.

Elle aperçu Matthew accoté sur le bureau de l’accueil, Travis n’était pas visible. Il avait dû signer les papiers et quitté le commissariat. Elle fit un petit signe de la main à l’avocat de la suivre à l’extérieur. Elle avait bien besoin d’une pause. "Je ne savais que tu étais de retour au pays." Lui dit-elle en guise de salut officiel lorsqu’il la rejoignit dehors. "T’as du temps pour un café?" Elle lui sourit, heureuse de le revoir.
(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Speak of the Devil Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr114 / 54 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr113 / 53 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Ven 12 Avr - 11:12
Il ne sut dire le temps qu’il attendit près de l’accueil, un peu gêné de rester planter là comme un idiot, à ne pas pouvoir justifier sa présence comme il le voulait. Matthew ne pouvait pas annoncer qu’il attendait la lieutenante qu’il avait débouté quelques minutes avant, sans que ça fasse étrange aux yeux de ses collègues. Maria n’était pas là par hasard, sans aucun doute, elle n’était pas seulement figurante, et à priori, pas réquisitionné sous la tutelle du SHIELD.

Cette année loin de l’île avait amené son lot de changement visiblement, et sur ce point, Matthew ne savait pas vraiment comment l’envisager. Tout était si étrange. Les constantes n’étaient plus les mêmes, c’était des repères qu’il n’avait pas encore, malgré ses observations. Même Keith et Gabriel semblaient plus à même à discuter, à s’entendre peut-être. Il y avait encore un fossé pour dire « à s’apprécier », mais l’avocat ne désespérait pas.

Alors, Genosha, quel genre de miracle avait-elle encore en stock ?

Je ne savais pas que tu étais… Flic, maintenant, fit-il, en réponse à sa déclaration, un sourire complice au coin des lèvres.

Il y avait-il que ça de différent chez elle ? dans son regard, il pouvait lire une maturité différente d’avant son départ. Comme si elle avait traversé plus de choses en un an qu’il ne pouvait l’imaginer. Elle semblait néanmoins plus sereine, comme si une pression s’était retirée de ses épaules :

Bien sûr, allons-y. Fit-il en lui laissant le volant, l’air de dire qu’il la suivrait où elle voudrait se rendre. Ne restons pas trop dans le coin, on pourrait nous croire amis, ça ferait mauvais genre, plaisanta-t-il.

Matthew n’était pas sérieux : il se moquait qu’on lance des rumeurs à son sujet. Mais il pouvait entendre que ça soit plus difficile pour Maria que pour lui. Son genre n’impliquait pas qu’on le déconsidère la majorité du temps, il aurait toujours beaucoup moins de mal à faire carrière qu’une femme, qu’importait les compétences de cette dernière ou ses réussites.

Et désolé pour tout à l’heure… Je suis pas… Du genre très tendre lorsque je suis avocat, j’imaginais pas que tu pourrais en subir les frais un jour, s’excusa-t-il rapidement.

Maria devait s’en douter, mais c’était toujours de bon ton de le préciser. Il ne tenait pas à ce qu’un malentendu naisse entre eux deux, surtout pas après cette amitié de longue date à laquelle il tenait.

Mais tu es dans la Police, Lieutenante, j’ai entendu ! Félicitations ! Souffla-t-il. Je pensais passer te voir au SHIELD, mais je crois que ça va pas être utile. Qu’est-ce qu’il s’est passé, pour ce soudain changement de carrière ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Speak of the Devil 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Speak of the Devil Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr115 / 55 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr110 / 50 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Ven 3 Mai - 17:18
Speak of the Devil
“Matthew et Maria”
Ç
a faisait du bien de revoir un ami de longue date en ces temps de changements. On ne pouvait pas dire que depuis son arrivée au commissariat de police elle s’était faite des amis. Elle avait l’impression qu’on la fuyait parce qu’elle arrivait du commandement du Shield. Elle sentait qu’on chuchotait derrière elle et qu’on racontait des histoires. Elle avait tenté des approches, mais s’était pris des vents. C’était une drôle de situation pour elle qui socialisait plutôt facilement en général. Ce n’était pas évident d’entrer dans un groupe soudé qui travaillait ensemble depuis plusieurs années, encore moins d’être leur supérieure. Elle n’insistait pas et continuait de les saluer amicalement et de leur parler normalement. Elle ne poussait pas et n’essayait pas d’en faire trop juste pour se faire accepter. Leurs barrières allaient bien tomber un moment donné. En même temps, elle n’était pas là pour s’attacher aux autres policiers. Ce n'était jamais une bonne idée pour un patron de devenir proche d’un employé. Avec ce nouveau travail, la lieutenante avant décidé de ne pas mêler vie privée et vie professionnelle. Elle ne voulait pas qu’on profite de sa bonté, si elle devenait trop complice  avec un agent. Et puis, Maria n’avait pas le temps de s’ennuyer puisqu’il y avait beaucoup d’action dans une journée. Il y avait toujours quelque chose à faire, des papiers à remplir, des suspects à interroger, des lieux à vérifier. Chaque jour était différent.. Seulement, discuter de tout et de rien lui manquait. Ses plus proches confidents étaient dans des situations précaires et c’était difficile de leur parler. Heureusement, Xander et Anna étaient là quand elle se sentait trop seule.

Mais retrouver une ancienne connaissance était toujours un plaisir. Surtout un ami d’enfance. Maria se rendait compte qu’avec tout ce qui lui était arrivé, elle n’avait pas pris de ses nouvelles alors qu’il lui avait donné ses nouvelles coordonnées avant de partir. Certes, la brune avait eu bien autre chose à penser cette dernière année, sans parler qu’elle avait traversé une période sombre dans laquelle elle n’avait vu personne. Pourtant, discuter avec Matthew lui avait toujours fait du bien. Il l’a ramenait à son enfance et à son adolescence quand c’était plus simple. Quand elle mangeait les bons repas de la mère de son voisin et qu'ils s’amusaient à la console toute la soirée. Les circonstances avaient fait en sorte que leur chemin s’était séparé, mais ils avaient toujours gardé contact. Elle s’en voulait un peu d’avoir délaissé cette amitié si douce et chère à son cœur. "Ça surprend hen? Je n’arrive toujours pas à y croire moi-même. " Elle pouffa de rire. Elle avait toujours cru terminer ses jours au Shield, comme tout son entourage d’ailleurs. Elle s’était tellement donnée pour l’organisation qu’il était difficile de croire qu’elle l’avait quitté. Même si elle ne le regrettait pas. Elle appréciait la route que sa vie professionnelle avait prise. Elle était une femme de défis et s’en était trouvé de nouveaux. "Depuis quand t’occupes-tu des rumeurs?" Le taquina-t-elle avant de pointer sa voiture. Elle savait qu’il n’en avait rien à faire, mais c’était le contraire pour elle. Encore aujourd’hui, malgré toute l’expérience acquise et sa réputation forgées au fil des années, elle devait se battre pour sa place. Montrer qu’elle pouvait réussir sans aide.  

Ils montèrent à l’intérieur et elle les conduisit vers un petit resto qu’elle venait de découvrir et qui était excellent. Elle sourit et balaya les excuses de l’avocat du revers de la main. "Oh t’en fais pas va! Tu ne faisais que ton boulot! J’aurais été déçue que tu changes ta façon de faire, en fait. Et puis…" Elle tourna la tête vers lui, un sourire coquin sur les lèvres. " Je t’ai trouvé très sexy"! Elle éclata de rire. Le taquiner lui avait manqué. Maria n’avait jamais été gênée avec lui, même après un long moment sans le voir ou lui parler. "Merci. Je ne pensais pas suivre les traces de mon père un jour. " Un sourire triste s’afficha sur son visage lorsqu’il mentionna le Shield. Elle éprouvait une certaine haine envers eux, mais elle y restait très attachée. Parfois, ça lui manquait. Surtout les agents. "J’espère que tu as du temps!" Elle arrêta la voiture à une lumière rouge. "T’as entendu parler de la rafle de l’Ultimate festival? Et bien, je n’étais pas au courant. Personne l’était. Même certains gardes respectés étaient dans le néant. Et pas seulement ça, mais ils ont fait n’importe quoi. Ils s’en sont pris à des innocents violemment. Ils n’ont appliqué aucune procédure officielle et n’en n’ont fait qu’à leur tête. " Elle sentait la colère l’envahir à mesure qu’elle relatait les faits. Il y avait longtemps qu’elle n’y avait pas réfléchi et ça la mettait à l’envers à toutes les fois. La lumière vira au vert et elle continua son récit."Et moi, bah j’ai foiré. Je me suis mise devant eux et donc, contre eux. Et ça n’a pas plus au patron. J’ai été suspendu et finalement, sachant que les choses changeraient et que je n’aurais plus la même confiance de sa part, j’ai décidé de démissionner." Elle pinça les lèvres et haussa les épaules. Elle avait le cœur gros, comme toutes les fois qu’elle pensait à la plus grosse décision de sa vie.

(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Speak of the Devil Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr114 / 54 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr113 / 53 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Sam 1 Juin - 13:06
Et c’est peu dire… Commenta-t-il avec un grand sourire.

C’était surprenant, oui. Mais pas au point d’être comme une erreur dans le paysage. Le rôle lui allait bien. Elle dégageait, à l’intérieur de ces locaux, derrière sa plaque, une assurance qui lui correspondait. Comme si Maria avait les compétences pour réussir ce qu’elle entreprenait.

Enfin, le costume te va bien, précisa-t-il, comme pour lui préciser le fond de sa pensée. Satisfait aussi de voir qu’elle ne lui en voulait pas pour son traitement de tout à l’heure. De toute façon, la brune devrait s’habituer, il y avait des avocats bien plus tordus que lui, et d’autres bien moins scrupuleux. Pour peu, et elle en viendrait vite à être dégoûté de son métier… Quoi que : Sexy ? Reprit-il avec un rire gêné.

Venant de son amie d’enfance, ça lui faisait tout drôle. Elle était prompte à le taquiner, et lui prompte à en rougir. Mais il bomba un peu le torse, de fierté, se redressant malgré tout pour afficher un sourire charmé. Comme à chaque fois qu’une personne recevait un compliment, c’était toujours une réaction en chaîne ; Installé face à elle, Matthew la scruta. La conversation prenait un tour plus sérieux, auquel il voulait être particulièrement attentif.

Vaguement oui, Foggy a essayé de me mettre à jour sur tous les événements qui se sont déroulés ici. Précisa-t-il.

Et le discours de Maria lui arracha le panel d’expression qui allait bien. Surprise, colère, étonnement, de nouveau la surprise, l’agacement. Pour finir, l’homme se trouva quasiment estomaqué du traitement dont avait eu droit la jeune femme. De l’injustice crasse, qui le mettait sérieusement mal à l’aise. S’il avait pu partir tout de suite dans une vendetta pour rétablir la réputation et l’honneur de la policière, il n’aurait pas hésité très longtemps. Qu’est-ce qui le retenait ? Sans doute le fait que Maria n’avait pas l’air de trop savoir quoi faire sur ça pour l’instant.

Quel culot… grogna-t-il sans pouvoir cacher son agacement. Tu comprends sans doute pourquoi j’ai une dent très prononcée contre la garde.

Bien sûr, Matthew avait conscience que la Garde Rouge était une branche du SHIELD, ou quelque chose dans ce genre-là. Que les deux organismes étaient liés, mais pas forcément dépendant. La garde était davantage libre, et visiblement, ils ne se privaient pas pour se montrer trop zélés.

Ton histoire ne me donne pas envie de lever le pied… Assuma-t-il. Et comment tu le vis ? Je veux dire… Tu es heureuse comme ça ? Ou… Si le SHIELD te rappelait, tu voudrais quand même y retourner malgré ce… Malentendu ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Speak of the Devil 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Speak of the Devil Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr115 / 55 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr110 / 50 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Mar 18 Juin - 16:04
Speak of the Devil
“Matthew et Maria”
E
lle avait raconté cette histoire des centaines de fois, mais ça lui faisait toujours autant mal. Elle avait l’impression que c’était la veille que la grande rafle avait eu lieu, alors que près de deux ans s’étaient écoulés déjà. Les événements de l’Ultimate festival étaient encore très frais dans sa mémoire. Maria se souvenait de chaque petit détail, de chaque parole et de chaque geste qui avait été posé ce jour-là. Pourtant, elle ne détailla pas son histoire à Matthew. Préférant mentionner la base sans trop de précision. Elle n’avait pas envie de trop se remémorer cette journée sombre dans sa carrière. Il savait en gros ce qui s’était passé grâce à son associé et il connaissait l’essentiel de sa bévue. L’avocat pouvait largement se faire sa propre idée. Ce qui semblait déjà être fait. Tout au long de son récit, la jeune femme avait vu le visage de son ami changer passant de la surprise à la colère, de l’agacement à l’étonnement. Entendre une autre version des événements devait forger son idée déjà bien établie concernant la garde. Elle hocha la tête pour lui faire comprendre qu’elle comprenait bien pourquoi il les détestait. Matthew avait toujours eu ce besoin de défendre les injustices, de se mettre devant les plus forts et les abattre à coup de paroles bien placées. Ce n’était pas surprenant qu’il soit devenu un redoutable avocat. Il était déjà très doué avec les mots dès l’adolescence. Toutefois, il semblait se retenir de dire réellement ce qu’il pensait de la garde ou même du Shield sachant que Maria y était encore très attachée. Il lui posa alors une question piège. Une question qu’elle s’était déjà posée. Une question qu’elle auquel elle avait beaucoup réfléchi, au cas où l’organisation reviendrait vers elle.

Maria s’était rejouée la scène des milliers de fois. Elle avait tenté de voir ce qu’elle aurait pu faire de différent. Elle s’était demandé si prendre le parti de la garde rouge aurait pu changer quelque chose. Elle serait probablement encore commandante du Shield, mais serait-elle totalement à l’aise dans ce rôle si elle avait été contre ses valeurs? Serait-elle encore fière si elle avait été contre ses meilleures amis? Aurait-elle encore l’impression d’être aux commandes en sachant qu’on lui avait joué dans le dos? Au final, même si ça l’avait brisé de donner sa démission et de faire un trait sur dix années de loyaux services, la brune ne regrettait pas. Elle avait fait ce qui lui avait semblé bon et juste sur le coup. Elle avait fait ce pourquoi elle avait été entrainée et formée, ce pourquoi elle s’était donnée corps et âme pendant une décennie. Ça avait été difficile de dire adieu à sa deuxième maison qui avait fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui, mais c’était la meilleure décision. "Je ne crois pas que j’en serais capable." Répondit-elle finalement, un peu triste. "J’aurais toujours cette histoire en tête. J’aurais toujours peur qu’on me fasse à nouveau un sale coup et qu’on me fasse passer pour une incompétente ou même la méchante. Ça serait totalement différent." La serveuse leur apporta du café et la jolie brune prit une gorgée. "Ma carrière au Shield est belle et bien terminée." Son ton était franc et déterminé. Elle était passée à autre chose et elle aimait les nouveaux défis que lui procuraient son nouveau rôle de lieutenant de police. "Je t’avoue que ça n’a pas été facile les premiers temps, mais là je vais mieux." Elle lui sourit. Ce n’était plus aussi douloureux de parler de cette période plus difficile, même si elle ressentait toujours un petit pincement au cœur.

"Et toi! Raconte! Qu’est-ce que tu as fait pendant tout ce temps?" Elle changea de sujet se disant qu’il n’y avait plus rien à rajouter sur cette histoire et qu’il était mieux de parler de d’autre chose avant qu’ils ne s’emportent d’une façon ou d’une autre.  


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Speak of the Devil Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr114 / 54 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr113 / 53 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Ven 28 Juin - 14:12
Elle ne s’en pensait pas capable.

Matthew pinça les lèvres, posant son regard sur Maria. La voir partagée, presque déchirée, et triste surtout, ça lui faisait mal. En lui, il pouvait sentir cette boule de colère qu’il peinait à oublier, surtout depuis son retour sur l’île. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’on lui avait fait ça ? L’injustice était criante pourtant, évidente aussi, et il avait l’impression d’être terriblement impuissant. Quand ça touchait des proches, des amis, c’était d’autant plus douloureux. Mais il ne rajouta rien. Maria avait fait son choix, un choix contre lequel il n’irait pas.

C’était dommage pourtant. Dommage que sa carrière ait été impacté, dommage qu’elle se sente obligé de subir ça. Dommage que cette famille qu’elle s’était construite soit aujourd’hui brisé. Retrouverait-elle le même effort collectif au sein de la police ? Il ne lui restait plus qu’à croiser les doigts pour elle, pour que ça fonctionne en tout cas. Il ne voulait pas qu’elle en souffre davantage, couper les ponts, tourner la page, restait la meilleure chose à faire. Il priait, silencieusement, pour qu’elle n’ait, dès lors, aucun regret.

Oh moi… Il ne savait jamais par quel bout le prendre lorsqu’il fallait parler de ça. Il se passa la main dans les cheveux, se les décoiffant maladroitement, avant d’aviser la brune d’un petit regard amusé : Je suis parti vivre sur le continent pendant plus d’un an, à New York précisément, pour une affaire importante. Je n’ai pu rentrer que maintenant.

Bon, ça faisait quelques semaines qu’il reprenait du service, évidemment, mais retrouver ses marques s’avéraient plus compliqués qu’il ne l’imaginait à la base :

J’ai surtout travaillé, en un an, le cabinet a pris beaucoup d’essorts, on croule sous les dossiers, il va falloir qu’on embauche d’ici peu si on veut réussir à ne pas se noyer. Mais ça va aller. Il pinça les lèvres à nouveau. A côté de ça, je ne sais pas quoi te dire… Je crois que je m’attendais à ce que l’île s’arrête de vivre en mon absence, et ça n’a pas du tout était le cas. Tant mieux ! Reprit-il soudainement, comme dans un sursaut. Jenn se consacre à autre chose, Foggy avance aussi, Gabriel et Keith ont progressé… Il lui adressa un regard complice : Toi aussi, encore plus que les autres.

Et il y avait de la tendresse dans son œillade. Le genre qu’on adressait seulement à une amie qu’on connaissait depuis l’enfance :

Ca fait du bien d’être rentré, mes parents sont contents. Tu as du les voir plus que moi cette dernière année, ils me l’ont un peu reproché d’ailleurs. Ajouta-t-il. Et ma mère n’arrête pas de parler de toi, tu la connais. Plaisanta Matthew alors qu’il tint la porte à Maria pour la laisser rentrer dans le café qu’ils visaient.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Speak of the Devil 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Speak of the Devil Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr115 / 55 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr110 / 50 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Jeu 18 Juil - 16:07
Speak of the Devil
“Matthew et Maria”
E
lle sentait que Matthew n’était pas totalement d’accord avec ses choix. Du moins, il semblait triste pour elle. En colère aussi. Mais il ne dit rien. Maria en était soulagée. Elle n’aurait pas voulu se remettre en question une nouvelle fois. Elle savait qu’avec la vision de l’avocat, elle allait se reposer des questions et retomber dans le même cercle vicieux. Son choix était non seulement surprenant, mais aussi difficile à comprendre pour les autres. La situation dans laquelle elle s’était mise était loin d’être facile. Il y avait eu une dizaine de façon de réagir. Peut-être aurait-il voulu qu’elle se batte plus et qu’elle reprenne la place qui lui revenait. Qu’elle ne s’effondre pas et qu’elle se relève avec la détermination qui avait fait sa renommée, avec sa force de caractère qui lui avait permis de grimper les échelons rapidement, avec l’assurance et l’aplomb qui avaient imposé le respect auprès de ses pairs. Peut-être qu’elle aurait dû. Peut-être qu’elle avait abandonné trop vite. Peut-être qu’elle avait préféré la facilité. Le fait était qu’à ce moment de sa vie, elle avait été seule. Personne pour l’aider à y voir plus clair, personne pour avoir une autre vision, personne pour lui dire qu’elle faisait une erreur, personne pour l’encourager. C’était seule qu’elle avait du prendre la plus grosse décision de sa vie. Toutefois, quelque chose lui disait qu’elle se serait battue pour rien et que le résultat aurait été le même. Qu’on l’aurait tout de même poussée subtilement à partir de son plein gré en la poussant à bout. Elle aurait été encore plus détruite de cette façon. C’était bien sûr des hypothèses, mais elle connaissait assez le patron pour connaitre sa façon de faire. Et il n’y avait qu’à voir sa réaction froide lorsqu’elle lui avait donné sa démission. Il avait été son mentor et il avait toujours été derrière elle et tout à coup, elle n’était plus dans ses bonnes grâces. Une seule faute. Une première faute et elle se trouvait sur sa liste noire. Il avait même paru soulagé de s’en départir. Une épine de moins dans son pied. Une épine de moins à le confronter et à la soupçonner. Matthew n’avait donc pas à s’en faire, Maria ne regrettait pas sa décision. Même si elle y pensait souvent, elle voulait continuer d’avancer.

Maintenant que son ami était au courant de l’histoire et des événements qui l’avaient menée à changer de carrière, Maria décida de changer de sujet. Il y avait eu beaucoup de changement dans sa vie, mais dans celle de Matthew aussi et elle voulait tout savoir. Elle sourit en le voyant un peu mal à l’aise. Il n’avait jamais aimé parler de lui. "Oh la grand ville! Ça dû être toute une affaire pour que ce soit si long. J’espère que ça s’est bien terminé pour toi." Elle n’avait aucun doute pour ça. Il réussissait toujours ce qu’il entreprenait. Ses défaites devaient se compter sur les doigts d’une main. "Juste travailler hen?" Elle lui donna un petit coup de coude pour qu’il réponde à ses sous-entendus et dans l’espoir qu’il lui donne quelques potins. "Je ne suis pas surprise que le cabinet croule avec tout ce qui se passe. Tant mieux, même si c’est plus de boulot. Quoi que ça ne t’a jamais fait peur! Et tu as une bonne équipe pour t'épauler, je pense." Ça n’allait pas être long qu’il allait reprendre ses habitudes, si ce n’était pas déjà fait. Elle se sentit rougir devant son regard complice. Elle appréciait qu’il parle de progression au lieu de changement. C’était plus positif. Elle sourit en guise de remerciement. "Ils ont tellement dû être heureux de te revoir. Je les ai croisés quelques fois. Mais tu leur diras que je passerai les voir très bientôt. Avec ce qu’elle avait traversé, elle n’avait pas vraiment discuté avec eux. Elle s’était montrée évasive et même sèche lorsqu’ils lui avaient demandé de ses nouvelles et elle regrettait. Les Murdock avaient toujours pris soin d’elle et elle n’était pas fière de la façon qu’elle leur avait répondu.
Maria passa devant Matthew en murmurant un merci alors qu’il lui tenait la porte du café. Elle se dirigea vers une petite table à deux places près d’une fenêtre. La serveuse leur apporta du café et la brune en prit vite une gorgée. "En tout cas, je suis vraiment heureuse d’être tombée sur toi. Je ne savais pas que tu avais l’intention de revenir. D’ailleurs, je suis vraiment désolée de ne pas pris de tes nouvelles. Tu m’avais envoyé tes coordonnées pourtant. Je n’ai juste pas pris le temps…" Alors qu’elle aurait bien aimé avoir quelqu’un a qui parler quand elle était enfoncée.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Speak of the Devil Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr114 / 54 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr113 / 53 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Jeu 19 Sep - 10:32
Tu vas être déçue oui, il lâcha un petit rire. Juste travaillé.

Il n’aurait de toute façon pas été capable de faire autre chose que travailler. Il avait eu besoin de se plonger dedans, corps et âme, de s’oublier au passage dans l’espoir d’oublier Jenn et Genosha. C’était sans doute rude à admettre, mais Matthew avait désormais plus que conscience de la terrible erreur qu’il avait commis en partant il y a un an de ça. Il avait mis de côté ses amis, sa famille, et surtout, la femme qu’il aimait plus que tout au monde. Cette cicatrice était encore vive – en lui, et entre eux. Elle le resterait probablement pour toujours, indiscutablement comme sa plus formidable bévue. Mais qu’attendait-il ? Quelques mois d’une relation idéale, et voilà qu’il avait ce besoin impératif de tout gâcher.

Rien d’étonnant venant de lui, Matthew n’avait jamais été capable que d’éprouver des passions destructrices. Comme un rappel furieux de ce qu’il était en réalité : une ombre seulement passagère. Et qui aimait vraiment ces ombres-là ?

J’ai laissé Jenn ici, je me voyais pas… Enfin… J’arrivais pas à avancer parce que j’suis responsable de ça alors… Il haussa les épaules, un peu par dépit, certain que Maria comprendrait ce qu’il disait. Le poids de la culpabilité ne le quitterait pas avant un moment, c’était certain. Je leur dirais. Promit-il.

Au moins, ses employés – même s’ils avaient foutu le feu au bureau – étaient toujours loyaux. Ils doutaient comme tout le monde, mais ils restaient forts, prêts à affronter toutes les tempêtes qui se présageaient. Matthew était encore loin de s’inquiéter de ce qui allait se passer – surtout en parlant de tempête en fait. Le regard de l’homme se baissa aux mots de son amie, il secoua la tête vivement lorsqu’elle s’excusa de ne pas avoir pris de nouvelle. Non, ça n’était pas à elle de le faire. Ça n’était pas à elle d’endosser la responsabilité de ce silence :

Ne t’excuse pas, c’est de ma faute. Maria avait davantage à gérer de son côté de toute façon. Le retour des uns et des autres jusque là est plutôt… Mitigé. Beaucoup m’en veulent, certains ont préféré couper les ponts, disons que tu ne m’en tiennes pas rigueur, ça me soulage de beaucoup. Un petit rire sans joie lui échappa. Matthew posa sa main sur l’épaule de la jeune femme, proche de son cou. Du pouce, il caressa sa joue et lui adressa un sourire sincère : Merci pour ça, vraiment. Et désolé d’avoir été un mauvais ami.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Speak of the Devil 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Speak of the Devil Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Speak of the Devil Fonddr115 / 55 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Maitrise :
Speak of the Devil Fonddr110 / 50 / 5Speak of the Devil Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Ven 25 Oct - 16:37
Speak of the Devil
“Matthew et Maria”
M
atthew rigola à son petit sous-entendu, mais Maria voyait bien qu’il riait jaune. Elle le cru lorsqu’il lui affirma n’avoir fait que travailler pendant cette dernière année à New York. Son affaire avait dû l’occuper et il n’avait probablement pas eu le temps de faire autre chose. Il avait toujours aimé les femmes, mais il n’avait jamais été un joueur. Malgré son charme fou, il n’en avait jamais profité. Du moins, de ce qu’elle connaissait de lui. Il y avait un petit moment qu’ils n’avaient pas traîné ensemble et lorsque ça arrivait, ils se gardaient bien de parler de leur vie amoureuse. Elle vit une ombre passer dans son regard et elle su qu’une certaine belle et sexy brune hantait toujours ses pensées. Malgré la distance et son travail, il n’avait pas réussi à la sortir de la tête. Maria comprenait par quoi il passait. Elle l’avait vécu quelques années plus tôt. Une situation différente, mais qui revenait au même. Celle de ne pas être capable d’oublier l’être cher et de laisser la place à personne d’autre. Celle d’espérer que tout reviendrait normal. Celle de se jeter corps et âme dans le travail pour oublier que tout était terminé. Oui, elle connaissait. Si elle avait pu partir au loin pour aider à la guérison de sa relation ratée, elle l’aurait fait sans hésiter. "Oui je comprends." Dit-elle tout simplement en lui offrant un sourire compatissant. Elle aurait pu lui dire des mots réconfortants, qu’il n’était pas trop tard, qu’elle allait lui revenir et toutes sortes de phrases clichées, mais ce n’était pas son genre et puis, Matt les connaissait toutes déjà.

Valait mieux dévier la conversation et elle se dirigea vers le boulot et des employés fidèles et loyaux qui avaient continué de faire tourner la boite en l’absence de l’un des patrons. Il semblait heureux de les retrouver. Retourner dans ses choses, dans ce qu’il avait monté avec son meilleur ami, reprendre ses marques chez lui. Ça allait sans doute faire remonter des souvenirs chez lui, mais au moins, il ne serait plus seul et dans un terrain inconnu. Puis, vint le tour des parents du Murdock à trouver leur place dans leurs discussions. Maria était toujours heureuse de constater que malgré le temps, tous les deux arrivaient à parler avec fluidité. Comme dans leur enfance. Les sujets étaient différents, mais il y avait toujours la même énergie dans leurs échanges. Aucun temps mort, des rires, des sourires moqueurs, des sous-entendus, des regards complices. Rien ne changeait entre eux. Et ça faisait du bien. C’est naturellement que la conversion pris un tournant plus sérieux, mais nécessaire. La lieutenante de police trouvait important de s’excuser de ne pas avoir pris des nouvelles de l’avocat alors qu’il lui avait bien donné son numéro de téléphone. Elle avait eu autre chose en tête, mais elle aurait dû prendre quelques minutes de son temps pour s’assurer que tout allait bien de son côté. Bien sûr, en homme bon qu’il était, Matthew pris tout le blâme et elle secoua la tête. "Bon disons qu’on est tous les deux dans le tort. Je suis désolée et merci à toi d’être là. " L’idée de lui tourner le dos ne lui avait jamais traversé l’esprit en l’apercevant dans la salle d’interrogation. Elle était réellement heureuse de le revoir en ville. Elle lui sourit à son tour alors qu’il lui caressait la joue. Elle posa une main sur son bras profitant de ce doux moment de complicité qui la ramenait plusieurs années en arrière. "Bon, on commande? J’ai une faim de loup! Et c’est moi qui paie!" Elle lui lança un regard sans équivoque et ouvrit son menu.


(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Speak of the Devil
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Devil [DVDRiP]

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS TERMINÉS-
Sauter vers: