RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE.
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Natalia A. Romanova
Humain modifié
Natalia A. Romanova


https://houseofm.forumactif.org/t3629-natalia-black-widow https://houseofm.forumactif.org/t3627-natalia-romanova-pledge-all
More about you :
You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. VvAgPWa
Codename : The Black Widow.
Pouvoirs : Ses pouvoirs sont les causes d'un sérum lors du projet Black Widow.

- Vieillissement ralenti
- Réflexes améliorés
- Combats corps-à-corps, armes à feu, armes blanches, pratique les arts-martiaux
- Rapidité, agilité, force améliorées
- Cicatrisation / guérison accélérée

You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. BTs4d27
Emergence :
You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr112 / 52 / 5You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr11
Maitrise :
You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr113 / 53 / 5You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr11
Messages : 134
DCs : Carol Danvers & Aldrif Odinsdottir & Anthony Stark.

Sam 30 Mar - 18:15
You'd better run faster than my bullets
Natalia & ??

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
S'entretenir est important. Courir était un moyen comme un autre qu'elle avait trouvé pour se maintenir en forme et se vider la tête. Les événements passaient et repassaient dans son esprit et il y avait des fois comme là où il était préférable de tout oublier, de passer à autre chose. Elle n'avait pas passé une seule bonne nuit de sommeil depuis des années et pourtant elle se relevait et agissait comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Elle avait mal au crâne, elle avait juste envie de souffler. Faire comme si de rien n'était, n'était plus si simple qu'avant quand ces maux de tête lui prenaient. Elle était habituée à la douleur pourtant, c'était dire. Et ses entraînements ne pardonnaient pas non plus et c'était bien le but. Elle ignorait pourquoi elle avait si souvent mal à la tête et préférait ne pas se pencher dessus, à croire qu'après quelque médicaments, ça finirait par passer.

Courir sur la plage, elle aimait. L'air iodé, le bruit régulier des vagues, les personnes qui, à cette heure-ci, rentraient chez eux. Il était relativement tard et c'était son jour de congé, elle aurait pu le passer en allant boire quelque verres et faire quelque rencontres mais elle l'avait passé en faisant du sport et s'entraînant au stand de tir. Dans cet ordre. Puis à nouveau du sport en courant sur la plage. Elle n'était pas tout à fait seule mais elle espérait que ça ne tarderait pas. Encore qu'on était jamais tout à fait sûr, il y avait pas mal de personnes encore dans l'eau ou à s'entraîner aussi. L'endroit idéal pour ça.

Par sécurité, elle avait toujours deux armes sur elle, une dague et une arme à feu, qu'elle avait simplement caché avec un gilet attaché autour de sa taille. Sécurité ou paranoïa, à juger ce qui était le mieux, les deux étaient finalement tout aussi valable. La paranoïa commençait à la gagner mais il valait mieux être trop sûre que pas assez, les fous couraient les rues désormais.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 4 Avr - 15:16
C'est bizarre parce que j'ai toujours dit que je n'allais jamais me restreindre à une routine du genre métro-boulot-dodo. En soit j'y suis arrivée car je ne me contente pas de ce rythme là au quotidien. Les combats clandestins, en plus de ramener pas mal d'argent, permettent de casser ce petit train-train quotidien. A chaque fois qu'une rencontre est organisée, on reçoit un message contenant l'heure et le lieu du combat, puis on se débrouille. On est libre de choisir si on se présente ou non. C'est plutôt pratique. En général je me contente des rencontres qui se trouvent à Hammer Bay. Histoire de ne pas risquer d'être trop en retard pour le boulot si jamais ça se passe entre deux jours où je travaille, ou bien histoire de n'avoir pas trop à marcher jusque chez moi si je prends cher au cours d'un combat. Je faisais l'erreur fréquemment au début d'aller à chaque fois partout où je pouvais sans prendre en considération les risques. Enfin, les autres risques que celui de laisser sa peau pour quelques poignées de billets. Lorsque je repense à toutes ces conneries que j'ai déjà faites... Aujourd'hui ça me fait rire. Même si à l'époque c'était loin d'être le cas. Je me souviens de la fois où j'avais fait un combat à Emmann, alors que je n'avais fait que trois ou quatre combats auparavant. Autant dire que je me suis pris l'une de mes plus belles raclées! Trois côtes cassées, des plaies un peu partout au visage et des ecchymoses absolument partout sur le corps. C'est la seule et unique fois que j'ai fait le déplacement jusqu'à cet endroit pour un simple combat.

Et pourtant aujourd'hui me revoilà dans cette ville. Mais cette fois ce n'est pas pour les mêmes raisons. Une formation avait été organisée pour de nombreux employés de banques comme moi. Et même si je dois dire que ça fait du bien pour une fois de passer une semaine de pure banalité, les entraînements me manquent. Peut-être que c'est pour ça qu'à peine les intervenants avaient terminé leur laïus qui m'avait paru sans fin aujourd'hui, j'ai directement pris la direction de la plage. Ne serait-ce que le fait de me mettre à courir me fait un bien fou, sincèrement. Comme à mon habitude, je me perds dans mes pensées alors que la musique emplit mes oreilles depuis mes écouteurs. Et je cours. Sans savoir depuis quand, sans savoir vraiment jusqu'où. Juste pour me vider la tête et me sentir en vie.

Malheureusement comme bien souvent lorsque je suis plongée dans ma bulle, je ne fais pas attention à ce qu'il se passe autour de moi. C'est certainement pour ça que je me suis laissée distraire par les vagues et que je n'ai pas remarqué que je me dirigeais droit sur quelqu'un d'autre. Et comment dire que le retour à la réalité fut un peu... brusque. Le choc fut assez brutal pour nous faire tomber chacune au sol et cela fit même tomber mes écouteurs de mes oreilles. Double retour à la réalité. Grimaçant un peu, je me passe une main dans les cheveux pour les remettre en arrière, quelques mèches s'étant libérées de ma couette, et relève mon regard vers la personne que je venais de heurter. Rapidement, je me remets sur mes pieds par réflexe et je tends la main à la rousse qui se trouve face à moi.

« Excusez-moi, est-ce que ça va? Je ne faisais pas attention à là où j'allais et du coup je ne vous ai pas vue... J'espère que vous ne vous êtes pas fait mal! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natalia A. Romanova
Humain modifié
Natalia A. Romanova


https://houseofm.forumactif.org/t3629-natalia-black-widow https://houseofm.forumactif.org/t3627-natalia-romanova-pledge-all
More about you :
You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. VvAgPWa
Codename : The Black Widow.
Pouvoirs : Ses pouvoirs sont les causes d'un sérum lors du projet Black Widow.

- Vieillissement ralenti
- Réflexes améliorés
- Combats corps-à-corps, armes à feu, armes blanches, pratique les arts-martiaux
- Rapidité, agilité, force améliorées
- Cicatrisation / guérison accélérée

You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. BTs4d27
Emergence :
You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr112 / 52 / 5You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr11
Maitrise :
You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr113 / 53 / 5You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE. Fonddr11
Messages : 134
DCs : Carol Danvers & Aldrif Odinsdottir & Anthony Stark.

Sam 6 Avr - 17:45
You'd better run faster than my bullets
Natalia & ??

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Courir, elle aimait. Ce n'était pas une passion, c'était un passe-temps, pour lui éviter de trop réfléchir, trop longtemps, à tout et à rien. Cela lui évitait de trop se pencher sur certaines choses de sa vie et ce qu'elle devait faire et aurait à faire à l'avenir.

Natalia réfléchissait parfois trop à sa vie, ses possible regrets. Elle avait beau dire à qui voulait l'entendre qu'elle n'en n'avait aucun, ce n'était jamais que du baratin. Elle n'aimait pas qu'on s'inquiète pour elle, qu'on se soucie d'elle, elle n'était pas là pour attiser la pitié ou quoi que ce soit de ce genre. Elle était assez grand pour gérer ça seule et malheureusement, c'était dans ces moments de solitude qu'elle le gérait et pas forcément bien. C'était mieux de courir que d'aller picoler jusqu'au coma éthylique. Chacun évacuait comme il pouvait. Elle aurait pu jouer ça à la russe et boire de la vodka jusqu'à s'endormir mais elle n'en voyait pas vraiment l'intérêt, surtout qu'elle avait horreur de perdre ses moyens, perdre le contrôle d'elle-même et ses capacités.

Courir était un exutoire. Être seule était salutaire. Elle était toujours seule. Surtout depuis le décès de son époux, il y a quelque années. Il arrivait qu'Alexi lui manque mais il avait fait son devoir, la vie de militaire et d'espion faisait ça aussi, c'était les risques du métier, ils étaient tous les deux au courant, c'était juste à qui périrait le premier. Cela n'en n'était pas moins difficile, c'était juste que dès le départ, c'était clair entre eux que ça finirait comme ça, ils n'avaient jamais aspirés à vivre vieux, trop réaliste sur le fait que ça n'arriverait jamais.

Perdue dans ses pensées, quelqu'un lui fonçait dessus, la poussant à perdre son équilibre et tomber dans le sable et pester contre ses réflexes. Elle aurait du l'entendre, elle aurait du le sentir. Mais non. Heureusement que cela arrivait en privé et non en mission, elle n'aurait pas fais long feu. Une jeune femme était face à elle et malgré la main tendu, c'était sans difficulté que la russe se relevait et retirait le sable de ses jambes. Elle levait juste la main pour indiquer à la jeune rousse que tout allait bien, le temps de s'épousseter.

Je vais bien, je vais bien. Et vous, tout va bien ? Vous n'avez rien ?

En réalité, elle n'en n'avait pas grand chose à faire mais il y avait toujours ce rôle dans le civil à garder. Ce rôle qu'elle s'était attribuée, de la gentille jeune femme qui cachait le monstre sanglant qui était derrière en réalité. Le monstre qui aurait pu tuer avec son petit doigt. Ses réflexes étaient souvent là, c'est bien parce qu'à terre elle avait vu qu'il s'agissait d'une jeune femme un peu perdue, qu'elle n'avait pas pris son arme cachée sous sa veste autour de sa taille ou qu'elle n'avait pas cherché à l'attaquer ou lui passer dessus pour exiger des réponses. Toute fois, vu la taille de la plage et vu la paranoïa de la russe, elle avait du mal à croire à une simple coïncidence. Alors être gentille et avenante, c'était aussi permettre à la jeune femme en face de possiblement se confier. De simples mots suffisaient en général pour que Natalia parvienne à déchiffrer une personne sur son caractère et ses intentions. Cela faisait parti de son entraînement.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 7 Avr - 7:57

Je me demande parfois comment je suis capable de faire ce que je fais lors des combats que je mène. Franchement, je crois que s'il pouvait exister un titre du genre "reine de la maladresse" il me serait directement décerné. Que l'on m'apporte ma couronne, prestement! Non mais sincèrement, je crois que je serais capable de la pire des maladresses par moments et le moment d'après c'est comme si je me transformais et que soudainement j'avais des réflexes. Si j'avais fait plus attention, je n'aurais jamais foncé dans cette femme. Et pourtant voilà où nous en sommes: couvertes de sable par ma faute. Je me désespère. Et cela m'arrache un soupir.

Je suis toujours là, à tendre la main à cette inconnue pour l'aider à se relever mais je constate bien vite qu'elle n'a absolument pas besoin de moi et je me sens presque stupide d'être là avec la main tendue. Je me racle la gorge, un peu gênée, et l'imite en retirant le sable qui se trouve sur mes fesses et mes jambes. Vu la taille de la plage, je pouvais pas simplement me prendre les pieds dans un truc qui traine par terre et me casser la gueule toute seule? Quitte à se taper la honte, autant ne pas entraîner quelqu'un avec soi. D'autant plus lorsqu'il s'agit de quelqu'un que l'on ne connait ni d'Adam ni d'Eve. Et là, je l'entends enfin me répondre et je ne sais pas pourquoi, même si elle semble le sympathique j'ai l'impression qu'elle pose cette question plus par politesse que par réel intérêt. Mais bon, c'est quand même gentil de demander.

« Tout va bien, j'ai rien. Enfin, à part mon ego qui a pris un coup dans l'aile, rien d'autre. » dis-je tout en me massant nerveusement la nuque. Je glisse ma main dans ma poche pour éteindre ma musique qui continuait à jouer dans mes écouteurs, et je soupire une nouvelle fois. Je dois dire que je ne sais pas trop quoi dire ou faire. Je me sens tellement idiote que je ne sais pas si je dois reprendre ma route comme si de rien n'était en souhaitant une bonne journée à la rousse qui me fait face ou bien si je dois poursuivre la conversation. Alors évidemment, sans réfléchir plus que ça, je reprends la parole même si elle aurait certainement souhaité le contraire.

« Comme si la plage était pas assez grande, fallait que ça vous tombe dessus... Enfin que je vous tombe dessus du coup. Franchement désolée, en général quand il y a une connerie à faire elle est pour moi et malheureusement ça vous retombe dessus. » Et encore une fois un soupir s'échappa d'entre mes lèvres. Oui je me désespère. Je n'en peux plus de moi. Et comme en plus là je ne sais plus où me mettre, et bien je me mets à raconter n'importe quoi et à retenir cette femme alors qu'elle a certainement mieux à faire que discuter avec une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
You'd better run faster than my bullets | RP LIBRE.
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: