RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Kill this Love ▼ Blueen
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Kill this Love ▼ Blueen Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 1561
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Dim 28 Avr - 9:56




Kill this Love

Gamora & Raven


Dans les livres il y a des chapitres pour bien séparer les moments, pour montrer que le temps passe ou que la situation évolue, et même parfois des parties avec des titres chargés de promesses: la  rencontre, l'espoir, la chute; comme des tableaux. Mais dans la vie il n'y a rien, pas de titre, pas de pancarte, pas de panneau, rien qui indique attention danger, éboulements fréquents ou désillusion  imminente. Dans la vie on est tout seul avec son costume, et tant pis s'il est tout déchiré. Dans la vie, il y a des moments qui font mal, qui vous crève littéralement sur place. Qui arrivent comme ça, sans vous laisser le temps de reprendre votre souffle. Mais parfois dans la vie, dans la noirceur que celle-ci vous offre une lueur de bonheur se glisse sans crier gare.

Pour beaucoup le bonheur, c'est d'être auprès de quelqu'un à qui l'on tient, dans un endroit où l'on est bien, dont on n'a pas envie de partir. Trouver sa place sur cette terre et y rester en vie. Être présent, simplement. Offrir du réconfort et savoir que l'on peut en espérer. Aimer l'autre pour sa chaleur, son corps, son odeur. Et, bon Dieu, ne pas voir le jour se lever en se disant qu'on voudrait être ailleurs. Pourtant aujourd'hui Raven donnerai tout, absolument tout pour être ailleurs. Pour trouver du réconfort dans ces visages qu'elle ne connait que trop bien. Quelle ironie du sort. Si on lui avait dit il y a tout juste deux ans qu'elle se retrouverai derrière ces barreaux. Ces cellules où elle avait enfermée tant et tant de personnes non sans remords. Peut-être était-ce tout simplement juste. Peut-être était-ce sa place à présent. Pour tout le mal qu'elle avait fait aux gens qui comme elle, n'arrivait tout simplement pas à se gérer.

Elle soupire. Lève la main pour l'observer. Depuis quelques temps elle arrive à mieux se gérer. A contrôler les tâches bleues qui parcourent sa peau laiteuse. Bien trop tranchantes, bien trop voyantes. Elle les fait disparaitre non sans mal. Mais c'est au moins ça. C'est toujours ça. Le temps ne passe pas dans la prison du quartier générale de la garde. Pas de fenêtre ici, pour lui permettre de glisser son museau à l'extérieur et de humer l'air frais de la matinée... Ou de la nuit. En fait elle ne sait plus quel jour, ni quelle heure il est. Elle est constamment déboussolée et l'espoir de sortir un jour d'ici s’amoindrit à chaque secondes. Pour tout dire elle n'espère plus grand chose. Au moins elle a un lit ici, c'est le seul point positif.

Un bruit retentit et la tire subitement de ses pensées. Elle fronce les sourcils et s’assoit en se mordillant la lèvre inférieure. Elle sait ce qui l'attend. Il ne faut pas oublier que Raven a fait partie du corps de la garde rouge durant de nombreuses années alors... Ce genre de pratiques, elle les connait par cœur. La femme aux cheveux de blés se lèvent et tend les mains vers l'avant avec un air blasé. Super c'est l'heure de la promenade, c'est super sympa les gars ! dit-elle en levant les yeux au ciel. Elle ne devrait pas faire la maligne mais Raven reste Raven et en tout temps elle ne peut s'empêcher de jouer et ce, même lorsqu'elle se trouve en position de faiblesse.

La résistante suit sagement ses anciens collègues, non sans lancer quelques punchlines au passage. Elle le sait c'est pour elle l'heure de passer à la casserole. D'ici quelques minutes elle se fera interrogée. Elle prie intérieurement pour ne pas tomber face à un cinglé à la main lourde, car parmi leur rang il y en a plus d'un. Mais elle sait aussi que jamais elle ne parlera. Elle a été formée par la garde. Ses nouveau adversaires son conscient de la difficulté qu'ils auront à la faire parler. Ses pas son lourds alors qu'elle pénètre dans une nouvelle pièce fermée en soufflant un grand coup. Une table. Deux chaises. Du matériel de torture. Génial. Tout ce qu'il faut pour passer un bon petit moment sympathique entre amis. Les deux gardes la force à s'asseoir sans douceur aucune et un râle s'échappe de sa gorge. Un peu de délicatesse messieurs voyons je suis une femme... dit-elle avec ironie.

Alors qu'ils sortent de la pièce en la regardant de travers, non sans lâcher un petit "Sale émergée" Raven leur offre son plus beau doigt. De nouveau seule elle réfléchit à toute vitesse jusqu'à ce que la porte s'ouvre à nouveau. La belle se retourne avec l'intention de titiller son nouvel invité mais son sang ne fait qu'un tour dans ses veines. Une expression de colère s'affiche sur le visage de Raven alors qu'elle soupire à nouveau. Génial... Vraiment génial... dit-elle en observant le visage de Gamora. Pour la torture ils se sont de toutes évidences améliorés.




Revenir en haut Aller en bas
Gamora Zen Whoberi
Extraterrestre
Gamora Zen Whoberi


https://houseofm.forumactif.org/t3697-gamora-the-woman-most-dangerous-in-the-galaxy https://houseofm.forumactif.org/t3690-gamora-zen-whoberi-the-woma
More about you :
Pouvoirs : -Aptitude surhumaine
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr110 / 50 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr111 / 51 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 711
DCs : Gamora/ Silke/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Peyton/ Alexia H. Wheeler

Mar 30 Avr - 18:23


kill this love
avec Blueen
Citation de ton choix
Disgrâce, cela était le mot approprie. Les voilà retranchés dans les bâtiments du shield, avec leur fief détruit. On l’avait rappelé après la défaite et la voilà parcourant ces couloirs qu’elle ne connaissait pas nullement, reprenant doucement ses marques sur cette île qu’elle avait délaissé. Toujours aussi partager sur ces sentiments, même si elle croit dans la mission qu’on leur avait confié. Elle était revenue à la demande et sans émettre la moindre objection, elle n’est que soldait, elle n’est pas là pour contredire ses supérieurs, quand bien même elle n’est pas d’accord. Alors, elle avait pris cet hélico qu’on lui avait demandé de prendre, retournant dans cet endroit ou bien trop de chose, c’était passé, une vie qui lui avait apporter tant et pourtant qui lui avait également retire ces choses qu’elle lui avait offert, du moins d’une certaine manière. Car, c’est ainsi qu’elle avait vécu cette émergence de ces deux personne, on lui avait arracher cette soeur qui ne l’était pourtant pas, celle dont elle n’avait jamais et n’avouerai jamais ce qu’elle avait ou ressentait pour elle. Elles n’étaient pas des monstres, ça la garde en était convaincu, mais sa mission était de le capturer. Comment vivre avec cette dualité, cette envie de les protéger et de continuer à chasser leur semblable. C’était pour cela qu’elle était partie, chercher la réponse tant espérer, elle l’avait trouvé, du moins c’est ce qu’elle croit, prêtant à nouvelle allégeance à la garde, sans jamais douter de leur mission.

Et pourtant, quand on lui avait présenté le dossier, lui avait demander d’interroger la prisonnière, son regard était rester figée sur cette photo quelques seconds, ne laissant aucun sentiment transparaître. Pourtant au fond elle, elle n’osait y croire. Elle prend une grande inspiration, referme ce dossier, avant de continuer sa route en compagnie de son acolyte. Elle n’était nullement prête pour cela, la revoir, dans de tels circonstances, faire ce travaille qu’on lui demande sur cette femme. On lui demandait si cela était un problème, elle répondit que non, regardant droit devant elle. Elle sait pourtant qu’elle ne pourrait pas lever la main sur elle, et ne sait nullement comment elle pourrait rester impassible face à ce qu’on pourrait lui faire. Pourtant, elle est garde, elle aurait du se douter qu’un jour ou l’autre elles en arriveraient là.

Elle s’arrêtait non loin de la cellule, fermant les yeux quelques instants afin de se préparer à cette confrontation, calmant cette nervosité inhabituelle en elle. Elle entendit encore son compagnon d’interrogatoire, lui faire une réflexion avec un étrange sourire, qu’elle lui aurait bien fait avaler. Il lui donnait l’impression d’être satisfait, entendit même les mots dur comme traîtresse dans sa bouche. Un regard assassin se perd, un haussement des épaules en guise de réponse “Ben quoi c’est vrai.”. Et pour toute réponse "Tu me laisse faire et tu reste là”, elle tournait juste cette poignée, se lançant dans ce pénible interrogatoire. Son regard se pose sur la détenue, dans d’autres circonstances, elle aurait été heureuse de la revoir, de manière réservée, mais heureuse. Ici, elle ne savait nullement ce qu’elle était en droit de ressentir, de la colère envers l’ancien médecin de la garde pour s’être fait prendre, ou contre ceux qui l’avait capturé. Elle regarde ses yeux bleu, entendait ces premières paroles, que la garde comprenait. Pourtant, ce n’est pas ce qui l’empêchait de lui répondre, la titillant “Pas de phrase cinglante ? Je t’ai connu plus douer” Elle ouvrait le dossier de Raven, sans dire un mot de plus. D’ailleurs, ce furent les seuls mots qu’elle lui sortis pendant de longs moments, s’adossant au mur. Pourquoi ? Sûrement, pour agacer, celle qui était en face d’elle. Jeux auxquels les deux femmes aimaient tant jouer, même si à l’époque cela avait été d’une autre manière. Elle se contentait juste de la regarder, refermant le dossier, tout en croissant les bras, elle garde cette attitude tant bien que mal, garde cette manie de titiller la blonde, prononçant enfin quelques mots. “ Tu as perdu la main pour t’être fait capturer.” Pourtant, Gamora, aurait voulu ne pas être là, ne pas être la personne qui l’interroge et aurait préférer qu’elle ne sache pas que la Darkhölme était présente dans ces murs.

MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Kill this Love ▼ Blueen Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 1561
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Mar 30 Avr - 22:24




Kill this Love

Gamora & Raven


Pour l'ancienne membre de la garde rouge,  tomber amoureuse était la chose la plus dangereuse au monde. Cela revenait à prendre en compte trop d'incertitude. Trop de risques. On ne savait pas de qui l'on tombait amoureux, on ne savait pas si l'autre allait tomber amoureux. Ce pouvait être un cadeau du ciel comme un colis piégé et pour la femme aux cheveux de blés c'était souvent une mauvaise pioche. Alors, après que Gavin l'ai quittée pour mettre son fils à l'abri la belle s'était jurée de ne plus jamais, ô grand jamais offrir son cœur à quiconque. Peut-être était-ce un peu dur. Peut-être allait-elle passer à côté de merveilleux moments mais ainsi elle se protégeait et c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour éloigner les autres d'elle. Des questions elle s'en était posées des milliers. Et si l'usure du couple, c'était avant tout l'usure de soi? Que l'on faisait payer à l'autre... Un sous-produit de nos lâchetés. L'amour, ce n'etait pas donner ce que nous n'avions pas à quelqu'un qui n'en voulait pas, c'était donner ce que nous devions avoir à quelqu'un qui pourrait bien en vouloir! Voilà ce qu'elle avait fini par comprendre. L'amour fidèle n'était pas un sentiment ou une paresse, c'était un talent, une manière de défier la vie et elle n'avait plus ce courage.

Sa vie, elle la dédiait à présent à la résistance. A sa fille. A sa meilleure amie et à sa nouvelle famille. Famille qu'elle avait fini par perdre en se retrouvant enfermée dans cette prison trop maussade à son goût. Pourtant elle la connaissait. Elle avait travaillée au SHIELD durant de nombreuses années avant de pouvoir accéder au graal. A la garde rouge qui la faisait tant rêver. Distinction recherchée par tous. Elle avait suivi leur idéaux jusqu'au jour où elle avait découvert que Logan, leur chef était lui aussi un émergé. Peut-être avait-elle était la première à le savoir. Quand elle repense à la relation qu'elle entretenait avec lui elle n'en doute d'ailleurs pas une seconde.

Un soupire franchit la barrière de ses lèvres alors que l'attente se fait longue. Son regard ne peut s'empêcher de dériver vers les instruments de tortures ce qui lui arrache quelques grognements mécontents. Dans une minute elle sera fixée sur le genre de torture qu'on lui fera subir, alors elle soupire. Se passe une main sur le visage et pince les lèvres. Elle ne parlera pas. Jamais. On peut bien la cogner, la scarifiée, lui arracher les ongles un à un, elle s'en contre fou. Au mieux elle leur crachera à la gueule. Voilà tout ce qu'elle fera à celui qui viendra se charger d'elle. Elle a été formée par les meilleurs alors autant que ces heures d'entrainements avec Logan lui servent. Alors que la porte s'ouvre lourdement elle détourne le regard prête à accueillir le nouvel arrivant comme il se doit mais les seuls mots qui arrivent à franchir la barrière de ses lèvres montre à quel point elle est enchantée.

Elle doit l'avouer, elle ne s'attendait tout bonnement pas à voir Gamora débarquer dans la salle. Pour une torture, c'est la pire de toutes car d'un seul regard son coeur se brise et la colère refait surface. Qu'on lui envoi Graham pour qu'il l'achève de suite mais il est hors de question qu'elle joue le jeu avec elle. Elle a causée assez de ravages comme ça. Alors qu'elle s'adosse au mur essayant de la piquer à vif, la blonde fronce les sourcils. Le jeu est bien trop tentant pour qu'elle puisse y résister et Gamora sait comment faire pour la titiller. Elle a connait trop bien, elles se connaissent trop bien. Non non je me suis juste dis un beau matin "Pourquoi j'irais pas dire bonjour à mes anciens collègues" du coup me voilà... Coucou anciens collègues ! dit-elle en levant les yeux au ciel d'une voix idiote. Elle se mordille la lèvre inférieure instinctivement alors que son regard détaille chacun de ces traits qui lui ont tant manqués. Ça fait mal. Bien trop mal. Casse moi la gueule qu'on en finisse vite, puis hésite pas à me crever les yeux comme ça j'aurai plus à te voir... fini-t-elle en baissant la tête. Elle ne veut pas la voir, non. Elle ne peut plus la voir, car c'est trop douloureux. Car elle n'a pas changée alors qu'elle n'est plus celle qu'elle était autrefois.







Revenir en haut Aller en bas
Gamora Zen Whoberi
Extraterrestre
Gamora Zen Whoberi


https://houseofm.forumactif.org/t3697-gamora-the-woman-most-dangerous-in-the-galaxy https://houseofm.forumactif.org/t3690-gamora-zen-whoberi-the-woma
More about you :
Pouvoirs : -Aptitude surhumaine
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr110 / 50 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr111 / 51 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 711
DCs : Gamora/ Silke/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Peyton/ Alexia H. Wheeler

Dim 9 Juin - 10:52


kill this love
avec Blueen
Citation de ton choix
Elle avait été la première femme, celle pour qui elle avait eu autant de sentiment, celle pour qui elle avait toujours des sentiments. Elle connaissait la doctoresse savait qu’elle était, sous son visage d’ange, une guerrière redoutable. Le cœur meurtris, la garde voyait celle qui avait su capturer son esprit et son âme enfermée entre 4 murs. Âmes d’espérer devoir être celle qui allait devoir lui poser les questions que se posait ceux pour qui elle travaillait. Une envie de fuir ce lieux, prétextant qu’elle était malade, qu’elle ne pouvait mener à bien cet interrogatoire. Gamora était pris entre deux feux, deux loyautés incompatible. Elle ne pouvait donc que la regarder droit dans les yeux se plongeant comme autre fois dans cet océan. Un léger sourire se laisse dessiner sur le visage de la latine, un soupire relâcher à cette dernière parole que Raven avait prononcer.

Elle peut que comprendre cette torture qu’on lui infligeait, devoir regarder, parler avec celle qui n’était pas rester dans ses pensées. Un regret qui sera toujours présent dans l’âme de la garde, et qui ne peut être effacé. Une phrase se glissant dans la conversation “Ca serait dommage…” qui ne trouve pas de fin. Dommage pour elle, car elle ne pourrait plus voir cette partie qu’elle aime tant chez l’ancienne garde, voir se regarde dur, en colère, pouvant être rieur comme se remplir d’une tristesse comme à cet instant. Le visage de Gamora quant à lui restait toujours de cette expression indéchiffrable. Cela valait mieux ainsi, sinon elle aurait dévoiler cette faiblesse de ressentir encore quelques choses pour la Darkhölme. Et comment cela aurait pu en être autrement, ce jeu du chat de la souris qu’elles avaient instaurées entre elle l’avait prise dans ce piège qui était de ressentir de l’amour pour une autre personne.

Elle ne savait comment s’en défaire, était partie partager entre ses sentiments et ses convictions, cherchant une réponse qu’elle croyait avoir trouvé. Mais un regarde suffisait pour faire fléchir cette nouvelle résolution de ne pas douter de cette mission. Car comment pouvait être là, devant la blonde, lui poser des question, la torturer - même si en soit sa présence l’était déjà, elle en était convaincu- et continuer à croire en ce qu’elle faisait. Elle n’avait pas le choix, elle devait continuer, tous n’étaient pas des monstres. Elle ne l’était pas, elle voulait un changement, mais certain était comme ces humain traînant les pieds dans le couloir de la mort. Cela pouvait, il suffire à justifier sa présence ici. Elle n’en a aucune idée, mais elle ne pouvait que se raccrocher à cette pensée, sinon devant celle qui hantais son esprit, elle s’écroulerait, et cela, il n’en était pas question.

Alors, elle affiche cette même attitude, froid, et inatteignable, affichant ce voile de mystère dont on ne pouvait déduire les pensées. Restant contre ce mur, refusant d’approcher la prisonnière de peu qu’un geste puisse trahir ces sombres secrets. Elle pose sa première question, sachant qu’elle ne trouverait réponse “ Qu’étiez vous venue cherche Raven?” elle la regarde attend qu’elle lui renvoie en plein figure une de ses piques dont elle avait le secret, avec ce mordant qu’elle avait toujours aimer. Peut-être qu’elle laisserait un fin sourire, se profiler sur son visage.”Raven, on sait qu’un groupe allait vers le prison, et le tiens êtes aller récupérer des disques durs. Qu’est-ce vous cherchiez?” Tout ceci est vain, elle le sait pourtant, elle a juste cet espoir que peut être, l’ancienne garde lui éviterai cette souffrance. Car pire que de la voir entre ces murs, serait qu’on lui ordonne de porter la main sur cette femme qui fait encore battre le cœur de la froide Gamora. Elle ouvrit la encore une fois la bouche, allait lui demander de lui épargner cette souffrance à toutes les deux. Quand la porte s’ouvrit, une tête passant puis le reste d’un corps, ce n’était autre que son collègue, venant près d’elle lui demander si elle avait besoin d’aide “ Ca va, merci. Laisse-nous seule”

Il tournait la tête vers la captive, un regard de dégoût sur le visage, que la brune lui aurait bien fait avaler, un ton méprisant s’adressant à la blonde, et les dent Gamora se serrant pour éviter tout acte déplacer. Il se retourne vers sa collègue, lui disant avec un certain plaisir cette fois-ci “Tu la tiens et lui pose les questions pendant que je lui fais comprendre ce qu’est la souffrance.” Un pas en avant de la garde, puis un autre se dirigeant vers la tunique rouge, le prenant par la peau du cou sans aucune douceur le virant de cette pièce, lui disant avec ce ton glacial “Fous-moi le camp” Elle se retournais vers Raven, repris sa place. “Raven, m’oblige pas à faire ça” une supplication à peine perceptible, du moins pour le commun des mortel, mais elle, la connaissait sous toutes ses formes, elle pouvait comprendre la douleur que cela lui procurait  

MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Kill this Love ▼ Blueen Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 1561
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Dim 9 Juin - 12:38




Kill this Love

Gamora & Raven


Il peut y avoir de la beauté dans le fait de se perdre. Parfois on a besoin de se perdre pour se trouver. Et parfois on se retrouve, seulement pour se reperdre. Vous ne pouvez pas toujours le contrôler, le truc qui va vous mener à la dérive... Et en se tenant là sur le perron, fixant la vie que vous avez laissé derrière, vous devez accepter que c’est terminé, c’est perdu, tout comme vous. Tout ce que vous pouvez faire maintenant c’est vous tenir droit, respirer dans le moment et essayer d’être ouvert à peu importe où vous mènera le vent ensuite. D'ailleurs, souvent les gens disent qu’en restant optimiste, on est plus heureux et en meilleur santé. Enfant on nous apprend à sourire, à être de bonne humeur, à faire bonne figure, puis adulte on nous dit de voir le bon côté des choses, faire contre mauvaise fortune bon cœur, voire le verre à moitié plein. Mais régulièrement la réalité, nous force à arrêter la mélodie du bonheur. Vous pouvez tomber malade, votre amour peut vous trompez, vos amis peuvent vous décevoir. C’est dans ces moments là qu’on a le plus envie d’être soi même, de tomber le masque et de montrer son vrai visage, angoissé, malheureux.

Et aujourd'hui malheureuse l'Autrichienne l'est. Elle qui habituellement a une joute verbale à faire pâlir le plus arrogant des Hommes, se ravise à la vue de celle qui lui fait à présent face. Elle. Celle qui pendant longtemps à fait battre son coeur qu'elle pensait emprunt à une lenteur folle. Aujourd'hui elle aimerait hurler à son palpitant de se rendormir car à peine a-t-elle posée ses yeux sur la femme aux cheveux ébènes que celui-ci se réveille de sa léthargie. Elle met donc cela sur le compte de la fatigue. D'une potentielle angoisse qu'elle n'a pas vu venir.D'une faiblesse soudaine ou même de la vue du matériel de torture qui se trouve aux côtés de celle qu'elle a aimée. Celle qu'elle aime sûrement encore. Ça lui coûte de l'admettre mais elle n'est pas du tout insensible à la présence de la belle dans la pièce. Elle voudrait d'ailleurs bien la voir disparaitre. Pour que cela soit moins douloureux pour elle. Pour elles. Car dans les yeux de Gamora, et ce malgré son air impassible, elle lit la douleur que provoque la situation chez elle aussi.

Des missions elles en ont fait plusieurs ensembles. Des moments elles en ont vécu à la pelle. Alors il n'est pas surprenant que chacune d'entre elles sache ce qui se passe dans la tête de l'autre. Malheureusement les deux militaires devront faire avec ces sentiments qui ne fait que les étouffer d'avantage, au fil que les secondes s'écoule dans la pièce trop petite. Alors Gamora se met au travail. Comme toujours. Parce que pour la garde rouge il n'y a évidement que le travail qui compte. Il a toujours compté même plus que leur propre histoire. Raven pince les lèvres. Croise les bras sur sa poitrine et secoue la tête. Tu sais très bien que je te répondrais pas Gamora alors ne t'épuise pas. Je te l'ai dit, torture moi et ramène moi dans ma cellule. Au moins tu aura fait ton boulot. Comme toujours.dit-elle en tournant la tête pour éviter la confrontation. La blonde serre les dents car cette pique là fait référence encore une fois à son abandon. Cette pique fait référence à son coeur qu'elle a brisé.

Alors que ses lèvres s'entrouvre afin de balancer une nouvelle absurdité c'est son acolyte qui entre afin de lui proposer son aide. Raven lève les yeux au ciel en l'entendant s'exprimer. Elle a pas besoin de toi pour me faire parler face de fouine. C'est pas une assistée. peste Raven alors que Gamora le dégage par la peau du cou. La menace de torture n'effraie de toutes façons pas la résistante. Ce ne serait pas la première fois que cela lui arrive. Pourtant lorsque son ancienne compagne s’assoit face à elle et lui souffle de sa voix brisée de ne pas l'obliger à faire ça, son coeur loupe un battement. Avec difficulté la blonde ravale sa salive et baisse à son tour la tête, vient la poser contre celle de la brune. Un geste qu'elle ne calcule pas. Elle souffle à son tour: Gamora... Je ne dirais rien. Je ne dirais jamais rien et tu le sais. Vos joujoux ne me font pas peur, je suis entrainée pour les supporter... Toi par contre tu me fait du mal... Laisse l'autre con faire ce qu'il a à faire et va-t-en... Le mieux pour elles c'est qu'elle s'en aille. Car si Raven parle elle se condamne à mort et condamne sa nouvelle famille au même destin funeste et ça, il en est hors de question. Il y a beaucoup plus qu'elle ne le croit en jeu. Tellement plus que leur amour en suspens... Tellement plus. Elle soupire. Pose ses lèvres contre le front de Gamora le regard songeur. Pas qu'elle veuille lui montrer la moindre tendresse mais la voir si tiraillée n'est pas une chose facile, alors elle se sépare doucement d'elle et évite à nouveau son regard. Pars.




Revenir en haut Aller en bas
Gamora Zen Whoberi
Extraterrestre
Gamora Zen Whoberi


https://houseofm.forumactif.org/t3697-gamora-the-woman-most-dangerous-in-the-galaxy https://houseofm.forumactif.org/t3690-gamora-zen-whoberi-the-woma
More about you :
Pouvoirs : -Aptitude surhumaine
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr110 / 50 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr111 / 51 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 711
DCs : Gamora/ Silke/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Peyton/ Alexia H. Wheeler

Dim 9 Juin - 19:05


kill this love
avec Blueen
Citation de ton choix
Son regard se posait sur elle, son cœur ressentait cette étreinte douloureuse, mais elle ne laisse rien transparaître. Aux yeux de tous, elle resterait cette femme dont aucune émotion ne pouvait l’ébranler, dont son devoir primait sur tout le reste. Pourtant son coeur est meurtris, se brisant milliers de morceaux à la vue cette blonde devant elle. Un jour ou l’autre, cela serait arrivé, un jour où l’autre elle devrait faire ce choix qu’elle refuse obstinément. Les images défilaient, les paroles résonnaient en elle. Elle se revoyait dans les caresses de la blonde, à ses côtés lors des missions, lançant un regard en coin. Souffrance qu’était tout ceci, la forçant à pensé que la garde elle-même voulait la mettre au supplice. Elle veut juste se retourner partir, faire comme si elle n’avait pas vu la prisonnière, comme si elle n’était jamais revenue. Elle avait presque supplié la belle.

Elle entendait les paroles de la résistante, savait qu’elle ne dirait pas un mot Elle la connaît, même trop bien, pour savoir que les seules informations qu’ils pourraient avoir n’était sans doute que son parfum de glace préférer. Et encore, la garde n’était nullement sûr qu’elle leur donne cette information. C’était pour cela que son regard s’était posé sur les courbes de l'émergée, pour cela qu’elle avait réussis là ou bon nombre de personne avaient échouer. Cette force, qui émanait d’elle, ce feu qui était en elle, ces répliques. Perdu dans ses pensées, le regard au loin, elle ne remarque pas l’approche de la prisonnière, ne se réveillait qu’en sentant ce frisson et cette douceur qui lui avait temps manquer, même si elle n’en avait pas eu conscience. Elle ferme les yeux sentant le front de son ex compagne se poser sur les siens, réprime cette envie de l’étreindre.

Elle était garde, elle ne pouvait se laisser aller, ne pouvait avoir de telles pensées pour cette femme aux menottes, ne pouvait se laisser bercer par cette douceur dans laquelle elles s’étaient plongé toutes les deux autres fois. Elle était là pour obtenir ses informations, qu’importe la manière, mais cela était au-dessus de ses capacités. Elle aurait tout donner pour être autre part, encore dans cette mission qui les avait éloigner toute l’une de l’autre. Lâche, elle l’avait été, même si cela ne lui correspondait pas, partis à cause de cette peur au ventre, à cause de son âme tirailler entre ses sentiments et ses convictions. Peut-être aurait-elle mieux fait de pas laisser la blonde, la prendre à ce jeu qu’elles avaient jouer de long mois. Elle n’aurait pas été dans cette position intenable, de cette envie de mettre à détruire cet endroit qui lui cause désormais tant de souffrance. Peut-être que dans d’autres circonstances, elles auraient pu continuer à se laisser glisser dans ce sentiment qui auparavant leur était étranger. Du moins pour elle. Raven, lui avait fait découvert cette chose étrange, que maintenant elle voudrait qu’on lui enlève pour ne plus se sentir au bord du gouffre comme à ce moment présent.
Les lèvres de la blonde, venaient caresser sa peau, elle fermait les yeux l’espace d’un instant pour imprégner cette sensation qui se rependait en elle, lui faisant ressurgir cette vie qu’elles avaient mené à deux, sens ses lèvres la quitter. Elle entendait les paroles de la belle. Elle le savait, qu’elle ne dirait rien, savait qu’elle la faisait souffrir comme l’ancienne garde la faisait souffrir. Mais, elle refusait, elle ne pouvait la laisser seule avec ce crétin qui lui servait de coéquipier. “Si je pars et qu’il …” Elle savait le sort qui serait celui de cet acolyte au moindre geste, savait qu’elle ne pourrait résister à mettre cet endroit en miette. Elle entendait un rire intérieur, ce disant que la blonde l’avait plus atteint qu’elle ne pouvait le croire. Elle pensait à tout cela alors que son corps s’était mis en mouvement, se lançant vers la doctoresse, une main prenant ce visage, ses lèvres venant capturer celle de la résistante. Elle échange un baiser involontaire de longue minutes, faisant tomber les barrières qui se dressait devant ses sentiments. Son esprit échafaudant des plans pour la sortir de cet endroit, un premier pas vers la désobéissance.

Et d’un coup, elle s’écartait, de la blonde, récupérant son souffle, le regarde fixer sur la blonde, se rendant compte de ce qui venait de se passer. Elle avait raison, chacune d’elle faisait souffrir l’autre, voilà une torture bien plus efficace que ces instruments. Gamora se retournait faisant face au mur, laissant pour seule contemplation son dos. Elle reprenait doucement ses esprits, cette prestance de soldat qu’elle avait acquis durant toutes ces années. Elle inspirait profondément, se retourne enfin vers la blonde, avec ce regard qui avait toujours été le sien. Mais au fond, cela ne changeait rien à ce qui s’était passée, la blonde savait et aucun autre mot n’avait besoin d’être prononcé.

Elle prenait la direction des instruments de torture, des joujoux comme son ex compagne les appelait. “Allonge-toi, sur le sol.” Gamora en prit une dans sa main. Elle voulait donner cette illusion, et vu l’intelligence de celui qui l’accompagnait, cela suffirait sans doute. Pour le reste, elle saurait quoi inventé. 

MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Kill this Love ▼ Blueen Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 1561
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Dim 9 Juin - 21:14




Kill this Love

Gamora & Raven


Aujourd'hui, dans cette salle interrogatoire trop petite pour elles deux, elle se souvient. Elle se souvient de ce moment où elle, son amour, l'a quittée. Dans sa vie instable, j'ai connu l'amour et la perte. La perte, au-delà de ce qu'elle pensait pouvoir supporter. L'amour, lui, était inattendu. Elle a failli passer à côté, tellement elle en avait peur. L'amour l'a aidée à vive pleinement, au lieu de simplement survivre. Il a renforcé sa détermination et lui a prouvé qu'elle était bien plus forte que ce qu'elle l'aurait cru. Il lui a permis de panser ses plaies et d'effacer ses cicatrices. Grâce à l'amour, elle a prit toute son ampleur ; rayonnante autant en dehors qu'à l'intérieur.

Puis la désillusion la frappait. Dans l'obscurité; elle espérait chaque jour trouver son aide ; mais elle était bel et bien seule. Totalement seule. Elle ne sentait plus la douleur dans son corps brisé. Elle n'entendait plus les battements sourds de son cœur qui ralentissaient dans sa poitrine, ni les gémissements implorants quand le souvenir de ses bras, l’entourant pour la serrer contre elle, ressurgissait. Tout était silencieux. Il ne restait qu'elle car elle l'avait abandonnée. Dans ce silence, régnait la paix. Une paix qui venait trop tôt, mais dans laquelle elle trouvait malgré elle refuge. Une paix qui la libérait de la souffrance, de la peur et du chaos. Trouver du réconfort dans ce calme exigeait un sacrifice. Un sacrifice qu'elle ne voulait pas faire. Mais elle n'était pas certaine d'avoir la force de se battre encore. Le temps s'écoulait, les secondes passaient. Elle percevait un bruit sourd ; son cœur luttait pour garder le rythme. Mais les battements s'espaçaient de plus en plus. Autour de la blonde, l'obscurité gagnait du terrain. Une solution s'offrait à elle, si facile. Si tentante. Il suffisait de céder à la tranquillité et d'accepter l'idée du néant. De renoncer.

Chaque jour qui l'éloignait de Gamora devenait un réel Fardeau et Raven se laissait couler toujours plus loin dans les abysses. Elle a alors cherché les souvenirs qui méritaient un sacrifice. La chaleur, les palpitations de son cœur, la vérité dans ses yeux. La vie était-elle un choix ? L'amour ou la perte ? Dans sa vie instable, c'est l'amour qui, finalement, l'a poussée à se battre. Qui l'a convaincue de... Respirer.  Alors elle avait tentée de se reconstruire. Elle s'était concentrée sur son boulot. Elle s'était concentrée sur ses enfant, sur sa famille et avait fini par retrouver le bonheur dans les bras d'un homme. Oui. Un homme qui lui avait offert toute la douceur dont elle avait besoin. Un homme qui en dépit de sa condition d'émergée l'avait choisie elle. L'avait aidée. Lui avait permit de s'accepter et qui l'avait lui aussi abandonnée. Elle l'avait aimée. Sincèrement et avait presque réussie à se persuader que son histoire avec Gamora était terminée. Jusqu'à aujourd'hui. Car maintenant qu'elle se retrouve face à la belle aux cheveux ébène ce n'est plus la même chose et tout ces souvenirs refont surface.

Alors elle ne peut retenir ces gestes tendres. De ceux qui lui font du mal. Se permet d'être franche avec son ex compagne. Jamais elle ne parlera. Jamais alors autant qu'elle fasse ce qu'elle doit faire. Ça ira Gamora... J'encaisserai... souffle-t-elle doucement. Elle le sait. Ce n'est pas une partie de plaisir qui l'attend mais tant pis. Tant pis car elle n'a vraiment pas le choix. Il faut qu'elle prenne sur elle. Il faut qu'elle se déconnecte complétement. Il faut qu'elle fasse la part des choses. Qu'elle oublie la douleur. Qu'elle se laisse faire. Qu'elle encaisse comme sa fille a su le faire face à hydra. Elle y est d'ailleurs résolue. Alors ce qui suit, elle ne s'y attend pas. Cette main qui glisse sur son visage. Ce regard qui pénètre le sien. Cette fureur au fond de ses yeux. Ses lèvres qui s’empare des siennes. Et c'est son coeur qui loupe un battement. Sa langue qui redécouvre la sienne. Son corps qui tremble contre le sien. Cette flamme qui se ravive en elle, insufflant la vie dans ses veines. Puis elle s'écarte de façon plus que brute. La fixe d'un air déboussolée.

Elle sait. Elle sait que pour elle. Pour Raven, ses convictions volent en éclat. Elle sait que pour elle. Pour Raven, elle trahira sa raison d'être. Et lorsqu'elle lui tourne le dos la blonde baisse la tête. Elle fuit. Encore. Elle fuit. Son corps se tend. Elle reprend ses airs de soldat. Raven n'a pas besoin de croiser son regard pour savoir que Gamora essaie de se reprendre. Pour savoir qu'elle tente de se raisonner. Qu'elle est tiraillée. Mais son baiser l'a trahit car la femme aux cheveux de blé sait qu'au final c'est elle qu'elle choisira. Elle plonge son regard dans le sien. Hoche la tête lorsque sa voix claque dans les airs. A terre ? Dans sa main un instrument de torture. Elle soupire. Elles en sont donc là. Bien... Fais le. C'est la bonne décision. dit-elle simplement avant de s'allonger face contre le sol. Elle sait, oui. Elle sait.




Revenir en haut Aller en bas
Gamora Zen Whoberi
Extraterrestre
Gamora Zen Whoberi


https://houseofm.forumactif.org/t3697-gamora-the-woman-most-dangerous-in-the-galaxy https://houseofm.forumactif.org/t3690-gamora-zen-whoberi-the-woma
More about you :
Pouvoirs : -Aptitude surhumaine
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr110 / 50 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr111 / 51 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 711
DCs : Gamora/ Silke/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Peyton/ Alexia H. Wheeler

Lun 10 Juin - 21:53


kill this love
avec Blueen
Citation de ton choix
Tout volait en éclats, par un simple regard, un simple contact. Ses convictions tombaient, ne survivant pas à cette blonde qui avait fait irruption dans sa vie. Elle l’avait fuie, cherchant une réponse, à ses doutes, un moyen d’être sûr. Elle était revenue, convaincue de cette cause, prêtes à nouveau à se lancer dans cette chasse sans aucun état d’âme. Mais voilà, que pour son retour, la première chose qu’on lui demandait, fut de mettre à l’épreuve ses nouvelles résolutions, qui ne firent pas le poids fasse à la résistante qui était en face d’elle. Son corps avait tremblé contre le sien, ses lèvres avait voulut connaître à nouveau la douceur des siennes. La guerrière qu’elle était n’avait pu résister face à cette femme qui avait su l’emprisonner dans une vie qu’elle n’aurait jamais cru connaître. Solitaire, froid et inaccessible pour bien trop peu de gens, la blonde avait été une des seule à pouvoir l’atteindre de cette manière

Elle laissait tomber sa veste sur le sol, entendit les paroles de la blonde qui se couchait sur le sol à sa demande, lui répondant, alors que la lame approchait la peau de son avant bras “Tu causera ma perte Darkhölme.” La lame venait déchirer la peau de l’hispanique qui ne laissait aucune douleur s’exprimer. Son sang s’écoulant doucement de là cette blessure qu’elle s’était infligé. Elle prit un autre joujou, le tachait de sang, alors qu’elle demandait à la captive de faire un effort.” Darkhölme, met un peu du tien, tu veux. Sinon on ne croira pas que je t’ai torturé.” Trois instruments, cela ferait sang doute l’affaire, pour l’instant. Elle avait cet espoir que son acolyte était aussi demeuré qu’il donnait l’impression et comptait bien sur le fait qu’il ne posait aucune question. La garde prenait les instruments, venait les poser près du médecin, un regarde vers ses yeux bleu, restant quelques instants à la regarde sans dire un mot, résistant à retrouver ce contact.

Au lieu de cela, elle se contentait juste de mettre un peu de son sang, sur le visage de la blonde, lui demandant avec un sourire en coin “Maintenant, j’aimerai que tu cris, pour moi.” Une bonne torture l’était quand la victime hurlait, suppliait. Elle n’aimait guère cette situation, aimerait pouvoir la faire sortir de cet endroit à l’instant présent. Mais, le moment n’était nullement propice, elle n’avait aucun plan, même si elle pouvait attirer se crétin qui était derrière la porte à l’intérieur, l’assommer et prendre son uniforme. Mais elle devrait elle-même fuir ce lieu, et même si elle n’était nullement capable de porter la main sur la blonde ou de la voir dans ce lieu. Elle restait sur cette idée que certain devrait être derrière des barreaux. Cela n’était nullement pour tout les être à pouvoir, juste ces psychopathe comme celui qu’elle avait pour suivi. Ses convictions, restaient, mais elle ne pouvait s’appliquer pour les anciennes gardes qui faisaient partie de sa vie. Mais savait qu’un jour ou l’autre, elle devrait choisir ce camp, laissant derrière elle une chose important. Elle n’avait aucun doute sur son choix, savait lequel serait fait, celui qui était sous ses yeux, pour qui à cet instant elle repoussait ses idéaux.

Elle se permettait cependant un dernier contact, comme si le dernier qu’elles avaient eu n’était pas suffisant posant à son tour son front sur le sien, profitant de ce moment où elles étaient encore seule, réfléchissant à la suite des évènements. Elle devait trouver une solution, la faire sortir de cet endroit, se surprenant à se dire à elle-même qu’importe les conséquences. Elle ne pouvait voir Raven entre ses murs, car elle sait qu’elle n’était pas une des fou furieux qui avaient perdu la tête à cause de leur pouvoir. Elle connaissait la blonde, la farouche médecin, la combattant, cette femme sublime qu’elle avait regarder tant de fois, qui l’avait tant manqué et était dans son esprit. Jamais elle n’aurait cru un jour tomber amoureuse, même si elle ne le disait pas, pourtant…Elle lui promettait de trouver une solution, “Je trouverait une solution.”

MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Raven Darkhölme
Mutant
Raven Darkhölme


More about you :
Kill this Love ▼ Blueen Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o7_250
Codename : Mystique
Pouvoirs : Mystique est une métamorphe. Elle a donc la capacité de prendre les traits physiques, la voix et les attitudes de n'importe quel humain. Elle ne peut pas copier les pouvoirs des autres mutants, cela dit, même en prenant leur apparence. Cette faculté de métamorphose est en réalité une modification cellulaire qu'elle effectue de son propre chef : elle peut donc également régénérer ses cellules, et se soigner plus vite d'une blessure parfois mortelle, pour n'importe qui d'autre. C'est aussi pour cette raison que son vieillissement naturel est ralenti. Elle est immunisée contre les toxines, et ne peut donc pas être empoisonnée.
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr114 / 54 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 1561
DCs : Spencer & Andy & Jessica D & Alena & Erin.

Mar 11 Juin - 21:50




Kill this Love

Gamora & Raven


La belle aux cheveux de blés avait pour habitude de sourire quand dans les livres les auteurs parlaient des yeux de l'être aimé. Ils apparaissaient toujours comme profonds et extrêmement déstabilisants. A chaque fois, l'héroïne expliquait par de magnifiques métaphores le regard de l'autre, et disait qu'elle tremblait ou rougissait. Ne pensait plus droit. Vraiment, ça sonnait tellement...niais ! Alors à chaque fois, l'ancienne garde rouge riait. Vraiment. Sauf qu'aujourd'hui, dans l'ambiance pesant de ce lieu qui ne lui apporte de bon elle a comprit. Elle a comprit ce que ça fait d'avoir l'impression de se noyer dans le regard de l'autre et de trouver son regard magnifique. De se dire que ces yeux, ce sont sans doute les plus beaux qu'on ait jamais vu. Et la médecin a aussi comprit que l'histoire du tremblement n'était pas surfait, pas plus que l'incapacité à penser correctement. Loin de là. Et vous savez quoi ? Elle préférait certainement le temps où elle pensait que tout cela n'était qu'un ramassis de mensonges niaiseux.

Car en regardant Gamora. Celle qui lui fait à présent face. En sondant sa détermination. Elle sait que plus jamais elle ne sera capable d'effacer ce regard de ses sombres pensées. C'est évident, la garde rouge a fait son choix. Et quel choix. Celui de se ranger de son côté à elle. Raven a beau lui en vouloir, au fond elle sait que ce qu'est entrain de faire la métisse est plus que dur quand on connait les convictions de Gamora. Elle est anti émergées. Pour elle, comme pour Raven autre fois cette partie de la population est instable. Un danger pour autrui et il faut par tous les moyens les neutraliser. Dans un sens la gare n'a pas tort. Ils peuvent être dangereux. Il faut les canaliser. Oui. Mais pas en les enfermant. Seulement en leur laissant le temps de se découvrir. De maitriser leurs pouvoirs. En fondant des écoles qui les aiderait à se sentir plus utiles. En objectant la peur qu'ils suscitent pour éviter toutes formes de stress inutiles. En les aidants, tout simplement à s'accepter tels qu'ils sont. En les aidant à se maitriser et à utiliser leur don pour le bien.

Mais cela reste quelque chose d'utopique, la belle le sait et si elle venait à exprimer son point de vue à un garde ou au gouvernement actuel, elle sait que pour toutes réponses elle n'aura que des avis défavorables. C'est ainsi. Alors elle préfère garder tout cela pour elle. Car un jour viendra, elle en est convaincu où tout ceci sera bien plus qu'un rêve. Une réalité. Alors elle hoche la tête lorsque son ancienne compagne lui demande de se mettre à terre. A-t-elle seulement le choix ? Il faut qu'elle lui fasse confiance même si cela est devenu plus que compliqué aujourd'hui. Gamora ne lui veut pas de mal. Pas après ce baiser qu'elles viennent d'échanger. Ce n'est pas elle qui en est l'initiatrice mais bien la garde alors elle doit tenter d'arrêter de douter. Un rictus se dessine sur les lippes de Raven lorsque la femme aux cheveux sombres lui signale qu'elle causera sa perte. C'est fort probable Whoberi et je m'en délecte d'avance souffle-t-elle en s'allongeant au sol.

Une grimace se dessine sur le visage de la blonde lorsqu'elle voit le petit manège de Gamora prendre vie devant ses yeux. C'est donc ça son plan ? Faire semblant de la torturer pour qu'elle ne se fasse pas charcuter par le débile qui lui sert de coéquipier ? Vu son quotient intellectuel cela peut éventuellement marcher. Un rire s'échappe malgré elle de sa gorge lorsqu'elle lui demande de crier pour elle. Avec un sourire en coin, la médecin s'approche de la garde. Tu me demande de simuler là ?pouffe-t-elle en hochant la tête presque taquine. C'est une drôle de formulation mais soit. Elle a un très bon jeu d'acteur alors autant l'utilisé. D'un coup, d'un seul, la belle se met alors à hurler à la mort. Faisant même l'effort de mimer des pleures plus que convainquant. Elle offre un sourire satisfait à son ex compagne et cri à nouveau. Et ce, jusqu'à épuisement. T'as intérêt à me sortir d'ici Gamora...dit-elle légèrement suffocante avant que la porte ne s'ouvre.

Revenir en haut Aller en bas
Gamora Zen Whoberi
Extraterrestre
Gamora Zen Whoberi


https://houseofm.forumactif.org/t3697-gamora-the-woman-most-dangerous-in-the-galaxy https://houseofm.forumactif.org/t3690-gamora-zen-whoberi-the-woma
More about you :
Pouvoirs : -Aptitude surhumaine
Emergence :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr110 / 50 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Maitrise :
Kill this Love ▼ Blueen Fonddr111 / 51 / 5Kill this Love ▼ Blueen Fonddr11
Messages : 711
DCs : Gamora/ Silke/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Peyton/ Alexia H. Wheeler

Mar 6 Aoû - 17:43


kill this love
avec Blueen
Citation de ton choix
Comment en était-elle arrivée là. Elle était revenue avec cette nouvelle foi dans sa mission. Elle avait balayé tout doute dans ce qu’elle faisait. Pourtant, un regard, une joie et une tristesse ressentis, ce sentiment qu’elle avait ressenti au son de sa voix, au contact de ses lèvres. Elle n’avait jamais compris les sentiments, celui qu’on décrivait comme étant de l’amour. Celui dont, on disait qu’il surpassait tout. Elle n’avait jamais compris ses sentiments pour lesquels on pouvait se renier soit même. Même en regardant la rebelle, Gamora, ne comprenait toujours pas pourquoi, juste pour cette femme elle était prête à renier tout ce qui la définissait à son sens.
Elle était soldat, faite pour obéir, comme avec ses parents trop exigeants. Et pourtant, pour la première fois, elle désobéissait, prévoyais même une trahison pour faire sortir la blonde de cet enfer. Pour la première fois de sa vie, elle allait décevoir ceux qui avaient place leur confiance en elle.

Un léger sourire à la réponse de la prisonnière, savait qu’elle était heureuse de la décadence de la garde qui la rapprochait un peu plus d’elle. Son monde s’effritait, à mesure que cette lame tranchait cette peau. Aucune grimace, aucun remord pour cet acte qu’elle était en train de commettre. Insupportable vision que de voir cette femme à cette place, idée insupportable qu’on puisse la toucher et lui tirer des cris de douleur. Les autres, elle n’en avait que faire, ils n’avaient aucune importance. Alors que la blonde était tout autre chose. Un rire à cette réflexion, une réplique glissé, alors qu’elle regardait le spectacle de la blonde, mimant d’atroces souffrances « Juste pour cette fois. » Elle n’achevait pas sa phrase, la blonde était assez intelligente pour connaître la suite. Elle attendit qu’elle ait finis sa représentation. Cette dernière phrase qui lui laissait un sourire que l’ancienne garde connaissait trop bien. Un sourire provocateur, une voix sûre d’elle, un regard qui ne pouvait être mis en doute « Tu doutes de moi Raven.. » Son prenom, prononcer, alors qu'elle s'était toujours contenter de son nom de famille.Elle profitait de ce dernier moment, avant que cette porte ne s’ouvre, pour venir prendre ses lèvres, ou du moins, c’est ce qu’elle fit croire, avant de changer de direction, venant murmurer au creux de son oreille « J’ai toujours su te satisfaire ».

Elle se relève, remis sa verste, alors que la porte s’ouvre à nouveau, son compagnon venant prendre des nouvelles de la prisonnière. Elle se retourne affichant ce visage habituelle, sans aucune expression alors qu’il lui demandait si elle avait craché le morceau. Réponse négative de la garde, annonçant qu’elle prenait le cas de la rebelle personnellement, sans donner aucun mot d’explication. Il était curieux, voulait voir les blessures qui avaient été infliger à la blonde, mais c’était sans compter le ton autoritaire de Gamora, lui demandant de faire venir la plus jeune des Scrapetta. « Mais.. » il tentait d’y échapper, mais le regard qu’elle lui lançait suffisait pour qu’il suive son ordre sans aucune rébellion. Elle avait confiance en la jeune femme, savait qu’elle ne dirait rien, ou plutôt l’espérait. Elle avait eu vent de son histoire, avait entendu qu’elle était une personne compatissante ce qui pour l’hispanique faisait d’elle la meilleure candidate. « Lauren est quelqu’un de confiance. »



MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Kill this Love ▼ Blueen
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS TERMINÉS-
Sauter vers: