RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sortir des sentiers battus | Libre
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
James B. Barnes
Humain modifié
James B. Barnes


https://houseofm.forumactif.org/t3630-james-barnes-if-you-knew-who-i-really-was https://houseofm.forumactif.org/t3628-james-b-barnes-no-one-knows
More about you : Sortir des sentiers battus | Libre U04w
Codename : The Winter Soldier
Pouvoirs : Sortir des sentiers battus | Libre Tumblr_osb1a1KmOy1v9zk2uo3_500
★ Sniper d'élite, maîtrise des armes blanches ★ Expert en pilotage ★ Maîtrise du combat au corps à corps à mains nues ou non et arts martiaux. ★ Vitesse accrue ★ Force surhumaine ★ Endurance améliorée ★ Durabilité renforcée ★ Agilité améliorée ★ Réflexes améliorés ★ Facteur de guérison régénératrice ★ Vieillissement ralenti ★ Résistance aux coups, aux chutes, aux maladies, aux poisons et malheureusement à la douleur. ★ Souplesse accrue ★ Sens améliorés ★ Espionnage ★ Bras cybernétique
Emergence :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr114 / 54 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Maitrise :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr113 / 53 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Messages : 176
DCs : Brunhilde Norriss & Loki Laufeyson

Mar 30 Avr - 18:04
Sortir des sentiers battus
Bucky & Qui veut

« Another year has passed me by still I look a myself and cry. What kind of man have I become? All of the years I've spent in search of myself and I'm still in the dark. Cause I can't seem to find the light alone. Sometimes I feel like a man in the wilderness, I'm a lonely soldier off to war sent away to die, never quite knowing why. Sometimes it makes no sense at all. »
Il ne travaille pas ce jour là, l'idée même de ne rien à faire le laissant légèrement frustré voir beaucoup. Il a pris l'habitude d'être toujours occupé pour penser le moins le possible à certaines choses mais là...Il a tenté de joindre ses quelques connaissances mais rien y a fait. Livré à lui-même avec strictement rien à faire même dans sa maison, pourtant ce n'est pas faute d'avoir fait le tour de tout, du ménage, aux courses en passant par la vérification des systèmes de sécurité qu'il a mis en place. Mais non, tout est impeccable, en place comme il le souhaite.

Aller se balader dans Hammer Bay ? Mouais, à force il va connaître la ville par coeur et surtout, il n'a strictement aucune envie de croiser du monde. Quelle idée l'a pris au départ de vouloir s'installer en ville, il se le demande encore mais ce qui est fait est fait comme on peut dire. Et de toute manière, il n'aurait pas les moyens pour aller vivre ailleurs. C'est en martelant le comptoir de sa cuisine avec les doigts de sa main gauche et tenant une tasse de café de sa main droite qu'il réfléchit à ce qu'il va bien pouvoir faire de sa journée. Regardant l'heure à la pendule accrochée au dessus de la porte, il est tôt encore, il a un peu de temps pour trouver. Mais en même temps, il ne veut pas perdre plus de temps justement.

C'est deux bonnes heures plus tard, aux environs de neuf heures qu'il sort finalement de chez lui. Une légère veste sur le dos, ses clés en mains, son téléphone dans sa poche avec son porte-feuille. Direction sa vieille moto qu'il enfourche pour prendre la route, direction Emmann. Il n'y ait encore jamais allé mais en a tellement entendu parler que pourquoi pas au final découvrir quelque chose de nouveau, cela l'occupera même si en même temps ça le sort de ses habitudes.

Le temps de route puis de se garer et il part à la découverte de cette ville qui lui semble radicalement différente de celle où il vit. Finissant par trouver qu'il y a trop de monde au centre ville, ses pas le portant alors du côté de la plage. Un paysage magnifique se déroulant sous yeux alors que pourtant il est assez peu sensible à ce genre de choses. Trouvant un coin un peu plus tranquille pour marcher puis pour s'asseoir à même le sable, une plage sur laquelle il doit être agréable de courir même s'il n'a absolument pas prévu de faire son footing aujourd'hui. Restant surtout à observer les surfeurs devant lui, un loisir ou un sport qu'il n'a jamais compris d'ailleurs mais c'est...sympa à voir.

Jusqu'à ce que son attention ne soit attirée d'un autre côté et par quelqu'un se trouvant dans cette direction. Arquant un sourcil en détaillant ce qui peut ou non se passer devant ses yeux.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 1 Mai - 12:14

Il faut parfois apprendre à prendre simplement du temps pour soi et se détendre. Lorsque j'habitais encore dans la forêt où j'ai grandi, je dois dire que tout était différent. Nous n'avions pas besoin d'argent, nous contentant de ce que la nature pouvait nous apporter pour vivre et survivre au quotidien. Il faut dire que le concept de détente, si toutefois il en existait un, était loin d'être le même que celui que le reste du monde semble avoir. Pour me détendre avant, j'allais aider les autres dans le camp ou bien chasser sans pour autant ramener une proie, simplement pour me garder au meilleur de mon niveau. Lorsque nous sommes arrivées sur cette île avec Artémia, il est clair que nous avons dû tout apprendre. En tout cas, moi j'ai dû le faire. Il a fallu trouver du travail, surtout quelqu'un acceptant d'engager quelqu'un n'ayant jamais fait d'études, s'habituer à la technologie et à un rythme de vie totalement différent. Je ne peux pas dire le contraire: cela a été assez compliqué pour moi au début. Mais l'envie que j'avais de découvrir le monde, et que j'ai toujours d'ailleurs, était assez forte pour me permettre de m'adapter. Et aujourd'hui, je vis correctement, et cela me satisfait complètement. Bon, il est clair que par moments la forêt me manque. Mais je ne regrette pas d'avoir fait tout ce chemin jusqu'ici. Surtout que je ne suis pas seule.

Malgré tout, lorsque je ne suis pas occupée par mon travail ou en train de passer du temps avec ceux que j'ai pu rencontrer, j'ai encore du mal à trouver quoi faire. Comment occuper mon temps et me détendre. J'avais passé déjà de longues heures à me promener en ville, cherchant à trouver un endroit où je pourrais me rendre dans ce genre de situations. Et de toute évidence, c'était la plage qui avait réussi à obtenir cette place. Alors profitant de ce jour de repos, j'ai décidé de prendre mes affaires et de me diriger vers le bord de mer. Le bruit des vagues m'apaise je dois dire. Et si tout au long de mon chemin j'avais mes écouteurs sur les oreilles, en arrivant à destination je les ai immédiatement enlevés pour profiter du simple bruit de la nature. Retirant mes chaussures pour sentir le sable glisser entre mes doigts de pied, j'avançais lentement vers le bord de l'eau pour laisser les vagues venir s'écraser devant moi et éclabousser mes jambes. En voilà une sensation bien agréable. Différente de celle que l'on peut ressentir face aux gouttelettes projetées sur vous lorsque l'eau d'une rivière vient s'écraser sur les pierres qui la bordent.

Mais alors que je profitais simplement de la beauté offerte à tous par la nature, quelque chose attira mon attention. Je n'étais plus seule au bord de l'eau, mais ce n'est pas cela qui me fit cette impression bizarre. Car en réalité, si ces trois hommes s'étaient simplement contentés de se planter là pour observer la mer, cela n'aurait jamais posé de problème. Mais ils se positionnèrent autour de moi, m'encerclant tout simplement. Que voulaient-ils? Aucune idée. Mais j'étais certaine que je n'allais pas tarder à être fixée. « Crie pas ma jolie et tout se passera bien. Tout ce que t'as à faire c'est nous suivre tranquillement. On a bien envie de passer du bon temps avec toi tous les trois... » lâcha-t-il d'une voix aussi grasse qu'il l'était lui-même. Décidément, chaque fois qu'elle essayait de se dire que les hommes n'étaient pas comme son peuple lui avait appris, quelque chose venait pour détruire cette idée.

Lâchant mes chaussures sur le sable, je n'ai tout simplement pas pu m'empêcher de soupirer. Moi qui avais prévu de passer une journée bien calme, il semblerait que le destin en a encore une fois décidé autrement. Je commence à peine de me remettre de la blessure à l'épaule dont j'avais écopé lors mon affrontement en pleine foret avec deux hommes qui s'en étaient pris à une émergée, mais il va falloir que je fasse abstraction de cela quelques instants. D'un coup, je me retourne vers celui qui m'a parlé et lui donne un coup de poing en plein visage qui le force à reculer de quelques pas en se tenant le nez. Ne laissant pas vraiment le temps aux deux autres de se rendre compte de ce que je venais de faire, je me tourne pour donner un coup de pied dans le ventre de l'un et le fais tomber au sol. Pas téméraire pour un sou, le troisième se contente de relever celui qui se trouvait dans le sable et clame haut et fort qu'il faut s'en aller vite fait. Ces deux là prennent leurs jambes à leur cou et s'en vont bien vite, manquant de tomber à cause du sable qui se dérobe sous leurs pas lorsqu'ils se mettent à courir. Mais il faut croire que celui qui m'avait parlé était un peu plus décidé à en découdre. Alors, après avoir repris ses esprits, il s'est dépêché de me donner un coup de poing à son tour. Que je n'ai malheureusement pas vu venir. Il atteint ma mâchoire, me faisant perdre l'équilibre et tomber au sol. Je peste, crache un peu de sang sur le sable et relève un regard noir sur lui. Il attrape mes cheveux et me regarde avec un air supérieur mais à la fois empli de colère alors qu'il me soulève de quelques centimètres grâce à cette prise. « Tu vas payer cet élan de courage, espèce de chienne. »

Comme à mon habitude, je n'ai tout simplement pas pu m'empêcher de le défier du regard. « Arrête un peu de parler et agit ça changera. » dis-je en le regardant droit dans les yeux. Peut-être que la provocation n'était pas la meilleure idée. Car il me donna un second coup qui me mit à terre, et il commença à me donner des coups de pied en profitant du fait que j'étais au sol. Il semblerait que cette fois, c'est moi qui aurais besoin d'aide. Mais je ne sais pas si quelqu'un décidera d'intervenir. Dans le cas contraire, je risque d'avoir du mal à me sortir de cette situation dans laquelle je me suis fourrée...

Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
Humain modifié
James B. Barnes


https://houseofm.forumactif.org/t3630-james-barnes-if-you-knew-who-i-really-was https://houseofm.forumactif.org/t3628-james-b-barnes-no-one-knows
More about you : Sortir des sentiers battus | Libre U04w
Codename : The Winter Soldier
Pouvoirs : Sortir des sentiers battus | Libre Tumblr_osb1a1KmOy1v9zk2uo3_500
★ Sniper d'élite, maîtrise des armes blanches ★ Expert en pilotage ★ Maîtrise du combat au corps à corps à mains nues ou non et arts martiaux. ★ Vitesse accrue ★ Force surhumaine ★ Endurance améliorée ★ Durabilité renforcée ★ Agilité améliorée ★ Réflexes améliorés ★ Facteur de guérison régénératrice ★ Vieillissement ralenti ★ Résistance aux coups, aux chutes, aux maladies, aux poisons et malheureusement à la douleur. ★ Souplesse accrue ★ Sens améliorés ★ Espionnage ★ Bras cybernétique
Emergence :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr114 / 54 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Maitrise :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr113 / 53 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Messages : 176
DCs : Brunhilde Norriss & Loki Laufeyson

Sam 4 Mai - 19:20
Sortir des sentiers battus
Bucky & Qui veut

« Another year has passed me by still I look a myself and cry. What kind of man have I become? All of the years I've spent in search of myself and I'm still in the dark. Cause I can't seem to find the light alone. Sometimes I feel like a man in the wilderness, I'm a lonely soldier off to war sent away to die, never quite knowing why. Sometimes it makes no sense at all. »
C'est bien de vouloir s'occuper et ne pas rester inactif mais oublier à quel point il n'aime plus la foule, cela ne va plus. Bucky aura au moins tenté de se mêler à la population de cette ville, de découvrir les lieux qui sont vraiment sympathiques à voir. Mais oui, trop de monde dans les rues malgré qu'on soit le matin, une sensation de poids qui l'oppresse, qui lui coupe la respiration le prenant et le poussant vers la plage. Trop d'informations à traiter d'un seul coup, voilà pourquoi il en est là et au moins sur le sable, il y a de l'espace, il n'y a pas de murs et même s'il y a d'autres êtres humains, cela est supportable. Être seul sans l'être totalement et cela lui convient à la perfection, lui permettant de profiter de la brise et du soleil sur sa peau, de l'air marin qui a un côté apaisant. Tout en observant comme il peut le faire, cela suffisant, pour le moment, à occuper son esprit sans le saturer d'informations et sans le faire partir dans des souvenirs moins joyeux.

Ce n'est pas pour autant qu'il est de bonne humeur et cela ne va pas aller en s'arrangeant alors que son attention est attirée par une jeune femme qui se fait encercler par trois abrutis. Oui, Bucky n'a pas besoin de plus d'observations, pour comprendre que les choses vont mal tournées. Un peu trop loin pour entendre réellement ce qui peut se dire mais à l'expression qu'elle a sur le visage, il a une assez bonne idée de ce que l'un des mecs à pu lui dire. C'est la suite par contre qui est un peu plus inédite et lui fait arquer un sourcil en la voyant coller son poing en plein visage d'un des mecs. Se disant qu'elle n'a pas froid aux yeux mais peut-être est-elle de taille pour leur faire face et que tout se passe bien ? Bucky a depuis longtemps appris à ne jamais sous-estimer une femme même celles qui auraient des gabarits de crevettes.

Il en a un rictus amusé en voyant deux d'entre eux finir par fuir sans demander leur reste. Amusement qui lui passe plus que rapidement devant l'enchaînement des réactions. Hum. Commençant par regarder sur la plage si quelqu'un va se décider à intervenir ou non mais il semblerait que les autres personnes présentes fassent les autruches. Bande de connards. Bucky ne réfléchit pas plus loin, à vrai dire son corps s'est mit en action avant même que son cerveau ne finisse d'insulter les autres. Il soupire pourtant en se mettant en marche pour rejoindre la jeune femme et son agresseur. Certains irait sans doute en courant mais pas lui, pas alors qu'en même temps il analyse le plus en détails possible celui sur lequel il va tomber.

Rejoignant la scène pourtant rapidement alors que le mec s'acharne sur la jeune femme. Arrivant dans son dos, légèrement décalé sur son flanc droit, Bucky lui attrape l'épaule droite de sa main gauche, le forçant à faire demi-tour sur place. Pour mieux lui coller son poing droit en plein visage, ce qui le fait reculer et tituber, s'emmêler les pieds avant de finir le cul sur le sol.

- La vie est belle au pays des connards de service ?

Ne le quittant pas du regard un seul instant même s'il fait un pas en avant pour tendre sa main droite à la jeune femme. L'aider à se relever si elle en a besoin, qu'elle puisse s'écarter un peu, il n'a pour le moment pas le temps de vraiment s'occuper d'elle et de comment elle va. Bucky verra ça quand l'autre aura déguerpi ou sera KO sur le sol parce qu'il sera revenu à l'attaque.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 5 Mai - 22:16

Les demoiselles en détresse. C'est un concept assez sexiste quand on y pense. La femme qui se retrouve dans une situation dont elle pourrait très certainement se sortir toute seule, mais qui attend patiemment qu'un homme valeureux et armé de courage vienne braver le danger pour la sauver des griffes du mal qui la guette. C'est amusant de voir comme la femme est toujours sous-estimée et placée dans une position d'infériorité par rapport à l'homme, que ce soit dans l'histoire ou même encore dans la société. Comme si, à partir du moment où la situation se corse, une femme n'était pas capable de par sa constitution et de par sa condition de femme de se sortir de cela toute seule. Comme s'il était essentiel à une femme d'avoir un homme dans sa vie pour lui venir en aide. Pourtant il a été prouvé à tellement de reprises que les femmes savent se débrouiller seules et se montrer parfois plus efficaces et plus courageuses que les hommes. Mais apparemment, il reste relativement normal dans la société de considérer que la femme n'a sa place qu'en cuisine, au ménage, et ne peut passer son temps libre qu'à la couture et au fait de combler un homme. A croire qu'une femme n'existe que parce qu'elle partage la vie d'un homme.

Bon, fort heureusement les mentalités ont tout de même un peu évolué chez certains. Et c'est déjà ça. Certaines personnes ont l'air d'avoir compris que les femmes n'avaient pas forcément besoin d'un homme pour vivre leur vie correctement. Déjà, ce qui est une bonne chose, c'est que les femmes elles-même en ont pris conscience. Mais aujourd'hui, les trois hommes qui s'étaient rapprochés de moi avaient réussi à me prouver que l'évolution n'a pas doté chacun de la même intelligence. Et ces trois rustres semblent tout droit sortis d'un autre siècle. Peut-être que c'est pour cela que je n'ai pas pu résister à l'envie de les remettre à leur place. Deux d'entre eux ont vite eu l'air de rapidement comprendre la leçon. Le troisième par contre a par contre continué de camper sur ses positions. Peut-être tout bonnement parce qu'en le frappant et en le mettant à terre je l'ai profondément blessé dans son amour propre. Dans son égo de mâle supérieur à la simple et pauvre femme que je peux être. Je ne peux pas dire que je cautionne sa réaction, mais je peux concevoir la douleur intérieure qu'il peut ressentir.

Lorsqu'il me met à son tour à terre, profitant de ma position pour me donner des coups de pied, je ne peux m'empêcher de me tordre de douleur. Car oui, ça fait mal. D'autant plus qu'en essayant de me protéger, son pied a frappé en plein sur la suture de la blessure par balle dont j'ai écopé lors de mon dernier affrontement avec deux hommes qui s'en prenaient à une émergée. Et forcément, le coup fit sauter les points et rouvrit un peu la plaie ce qui la fit saigner et légèrement teinta mon haut lentement de cette couleur pourpre bien caractéristique. Alors que je tentais de trouver une solution pour me sortir de là, des bruits de pas attirent mon attention et celle de mon agresseur. D'ailleurs, ce dernier se retrouve bien vite au sol à son tour. Une nouvelle fois. Et là, une voix masculine me fait relever le regard. C'est là que je le vois, cet inconnu qui a apparemment décidé de voler à mon secours sans que je ne demande rien. Il me tend la main et je la saisis pour me relever même si j'aurais aimé, par fierté, faire ça toute seule. Me remettant sur mes pieds avant de grimacer un peu en regardant mon épaule à nouveau blessée, je décide pourtant de rester en retrait même si l'envie de manquait pas de renvoyer l'ascenseur à cet idiot.

L'homme qui me frappait quelques minutes plus tôt se recula aussi vite que possible avant de se relever précipitamment, manquant de retomber à cause du sable qui se déroba sous son poids, puis il foudroya mon sauveur du regard. « T'as qu'à te la garder cette salope! » lâcha-t-il avant de prendre ses jambes à son cou sans demander son reste. Laissant un soupir s'échapper d'entre mes lèvres, je passe ma main dans mes cheveux avant de reporter mon attention sur le brun se trouvant à mes côtés. « Merci d'être intervenu... Rien ne vous y obligeait alors c'est gentil. Je pense que la prochaine fois il y réfléchira à deux fois... Enfin j'espère. »

Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
Humain modifié
James B. Barnes


https://houseofm.forumactif.org/t3630-james-barnes-if-you-knew-who-i-really-was https://houseofm.forumactif.org/t3628-james-b-barnes-no-one-knows
More about you : Sortir des sentiers battus | Libre U04w
Codename : The Winter Soldier
Pouvoirs : Sortir des sentiers battus | Libre Tumblr_osb1a1KmOy1v9zk2uo3_500
★ Sniper d'élite, maîtrise des armes blanches ★ Expert en pilotage ★ Maîtrise du combat au corps à corps à mains nues ou non et arts martiaux. ★ Vitesse accrue ★ Force surhumaine ★ Endurance améliorée ★ Durabilité renforcée ★ Agilité améliorée ★ Réflexes améliorés ★ Facteur de guérison régénératrice ★ Vieillissement ralenti ★ Résistance aux coups, aux chutes, aux maladies, aux poisons et malheureusement à la douleur. ★ Souplesse accrue ★ Sens améliorés ★ Espionnage ★ Bras cybernétique
Emergence :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr114 / 54 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Maitrise :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr113 / 53 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Messages : 176
DCs : Brunhilde Norriss & Loki Laufeyson

Mar 21 Mai - 18:45
Sortir des sentiers battus
Bucky & Qui veut

« Another year has passed me by still I look a myself and cry. What kind of man have I become? All of the years I've spent in search of myself and I'm still in the dark. Cause I can't seem to find the light alone. Sometimes I feel like a man in the wilderness, I'm a lonely soldier off to war sent away to die, never quite knowing why. Sometimes it makes no sense at all. »
Homme ou femme, c'est du pareil au même pour Bucky, il aurait agit pareil que ça soit l'un ou l'autre. Il a vu une personne se faisant attaquer et peinant à s'en sortir seule, il n'a pas vu un genre quelconque, il en a rien à foutre de ça. Pourtant il n'est pas un bon samaritain, il ne compte pas sauver ou défendre la veuve et l'orphelin. À vrai dire, quelqu'un d'autre serait intervenu, il n'aurait pas bougé d'un poil de son carré de sable. C'est bien parce que personne n'a bronché qu'il se retrouve là, debout à tendre sa main à la jeune femme tout en guettant les réactions de l'homme qu'il a mis au sol. Aidant la dite jeune femme à se remettre sur ses pieds, sans lâcher l'autre du regard.

Aucune satisfaction ou autre ne venant marquer ses traits en le voyant reculer ainsi puis se redresser et manque de retomber. Bucky est pourtant persuadé que s'il faisait un pas en avant en tapant du pied sur le sable et avec un "bouh" sur les lèvres, ce crétin se péterait la gueule de nouveau. Ce qui en soit pourrait être amusant à voir. On pourrait le croire imperturbable, pourtant il termine par rouler des yeux au ciel en entendant sa réplique, sérieux, il a rien trouvé d'autre ? Au moins il dégage de là, même si une partie de Bucky lui dit qu'il ferait mieux de l'arrêter et d'appeler les flics derrière pour qu'ils se chargent de lui. Sauf que dans le fond, ce n'est pas à lui de décider de ce genre de choses.

- De rien. Je n'en suis pas certain, à moins que vous n'alliez porter plainte et qu'il se fasse arrêter ?

Se tournant vers la jeune femme et prenant cette fois le temps de voir comment elle va. Fronçant les sourcils en voyant le sang sur son haut.

- Ou plutôt que vous alliez voir un médecin avant toute chose.

Même s'il se demande comment il a pu la frapper assez et de manière à ce qu'elle saigne ainsi. Ou alors c'est une autre blessure qui s'est rouverte, cela pourrait également, surtout que Bucky a pu la voir frapper mr je détale comme un lapin, d'ici à ce qu'elle ait l'habitude de se battre...Cela reste envisageable. D'accord, ce ne sont pas ses affaires et il n'ira pas le lui demander mais il n'en reste pas moins qu'elle ait blessée et que moralement, il ne peut pas juste accepter ses remerciements et repartir là où il était quelques minutes plus tôt.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 27 Mai - 14:00

C'est amusant de voir comme parfois, alors que l'on est quasiment certain de l'issue de quelque chose, on peut finalement se tromper sur toute la ligne. En fait, on comprend très vite la société dans laquelle on vit. Ses habitudes, son mode de fonctionnement. On arrive à prévoir à l'avance la façon dont la plupart des gens vont réagir tout simplement parce que l'on a déjà pu le voir des dizaines voire des centaines de fois auparavant. Les choses sont ainsi faites. L'être humain s'adapte à son entourage et finit par agir tel un mouton dans un troupeau. Suivant le rythme imposé sans faire de vagues. Parfois par simple instinct de cohésion, parfois par pur égoïsme. Après tout, pourquoi se mettre en danger pour quelqu'un que l'on ne connait pas? Que l'on risque de ne jamais revoir. Qui pourrait même mal prendre l'intervention que l'on fait dans sa vie, même si cela partait d'un bon sentiment. De ce fait bon nombre de personnes préfèrent rester à leur place, celle qu'on leur a attribué bien souvent sans même qu'ils n'aient à donner leur avis. Ou sans qu'on ne le prenne en compte d'ailleurs. Car après tout, peu importe ce que l'on peut penser, lorsque tout ce qui importe c'est l'équilibre d'une société.

En me retrouvant au milieu de ces hommes, j'espérais que le fait de me défendre simplement me débarrasserait d'eux. Car bien souvent, ce schéma de pensée cache un certain courage mais peu de témérité. D'ailleurs deux des trois énergumènes ont prouvé que cette théorie n'est pas erronée. Cependant, il avait fallu que le dernier soit plus coriace. Qu'il ne se laisse pas faire et décide de prouver qu'il est un véritable mâle débordant de testostérone alors que moi je ne suis qu'une simple femme. Sincèrement? Je suis fatiguée de me battre. Vraiment. J'ai l'impression que le sort s'acharne sur moi. Comme si je devais prouver chaque instant que je mérite ma place sur cette terre. Comme si j'avais commis le pire des crimes et qu'il fallait que je fasse amende honorable. Mais que pour cela il fallait que je surmonte de nombreuses situations plus compliquées les unes que les autres. J'aurais bien voulu ressentir une montée d'adrénaline au moment où mon agresseur a commencé à me frapper, mais il faut croire que mon stock est légèrement épuisé ces temps ci. Du coup, lorsque ma blessure à l'épaule s'est rouverte sous le choc, je n'ai pas réussi à faire fi de la douleur pour me défendre encore une fois. Alors même si cela ne me plait pas, j'ai encaissé les coups sans les rendre.

Alors que les minutes passaient, je me demandais de plus en plus comment est-ce que cela allait se terminer. Est-ce que d'un coup une montée d'adrénaline dans mon corps allait me permettre de me sortir de là? Ou bien est-ce que j'allais tout simplement me laisser faire jusqu'à ce qu'il puisse assouvir ses désirs animaux les plus profonds sur mon corps? Enfin, ça c'était jusqu'à ce que la chose la plus inattendue de la journée ne se produise. Un homme, encore un, sorti de nulle part qui a volé à mon secours comme un chevalier qui viendrait porter assistance à sa belle demoiselle en détresse. Sur le papier, pour être totalement franche, je n'aime pas ça du tout. Parce que je ne me considère absolument pas comme une femme incapable de se défendre seule et qui a besoin d'un homme dans sa vie pour l'aider à survivre au quotidien. Mais je dois dire que là, je suis assez contente qu'il ait eu ce comportement. Alors que mon agresseur prend la fuite non sans balancer une énième crasse à mon attention, je saisis la main de ce brun qui me tend la sienne pour m'aider à me relever.

Je retire du mieux que je peux le sable qui recouvre mes vêtements, et je ne peux m'empêcher de rire un peu face à la remarque que me fait mon sauveur du jour. « Porter plainte? On sait bien que même là ça servirait à rien, il est pas venu m'en coller une après s'être présenté en bon gentleman! » dis-je sur le ton de l'humour tout en rigolant encore un peu. Je relève le regard vers le brun et sourit, me passant une main dans les cheveux avant de très légèrement grimacer. Et bien oui Einstein, c'était la mauvaise. Bouger une épaule avec une plaie ouverte, c'est pas la meilleure idée que je pouvais avoir. Mais bon. Ce qui est fait est fait comme on dit! Cependant mon sourire s'efface bien rapidement lorsqu'il me parle de l'hôpital. Et merde. Je suis son regard et voit la tache carmin qui s'étend lentement sur mon haut. Encore un que je vais devoir mettre à la poubelle. Dommage, je l'aimais bien. Et ça devient vraiment trop une habitude en ce moment. Il va falloir que ça change avant que je n'aie plus rien à me mettre sur le dos! Je soupire un peu et détourne le regard en essayant d'éviter le plus possible cette case "hôpital". « Oh... C'est rien ça. Juste une petite coupure il devait y avoir un morceau de verre ou quelque chose... Mais ça va aller! Un peu de désinfectant et oust, y'aura plus rien! » dis-je sur le ton de l'humour une nouvelle fois. Mais c'était beaucoup moins franc que tout à l'heure par contre. Ce qui est certain, c'est que je n'ai pas envie de devoir passer par les urgences. Sûrement parce qu'ils vont me demander ce qu'il s'est passé et que je n'ai pas envie de m'étendre là dessus. Mais aussi parce que je n'aime tout simplement pas ça, les hostos. Alors j'aimerais mieux pouvoir régler ça autrement. « Vous auriez pas des notions de suture par hasard..? » lâchais-je beaucoup plus sérieusement cette fois-ci, de but en blanc, venant le regarder dans les yeux. Qui ne tente rien n'a rien, après tout. Car je sais très bien que si je fais ça toute seule, ça ne sera pas bien fait et je risque de me taper une infection en plus du reste. Je préfèrerais éviter...

Revenir en haut Aller en bas
James B. Barnes
Humain modifié
James B. Barnes


https://houseofm.forumactif.org/t3630-james-barnes-if-you-knew-who-i-really-was https://houseofm.forumactif.org/t3628-james-b-barnes-no-one-knows
More about you : Sortir des sentiers battus | Libre U04w
Codename : The Winter Soldier
Pouvoirs : Sortir des sentiers battus | Libre Tumblr_osb1a1KmOy1v9zk2uo3_500
★ Sniper d'élite, maîtrise des armes blanches ★ Expert en pilotage ★ Maîtrise du combat au corps à corps à mains nues ou non et arts martiaux. ★ Vitesse accrue ★ Force surhumaine ★ Endurance améliorée ★ Durabilité renforcée ★ Agilité améliorée ★ Réflexes améliorés ★ Facteur de guérison régénératrice ★ Vieillissement ralenti ★ Résistance aux coups, aux chutes, aux maladies, aux poisons et malheureusement à la douleur. ★ Souplesse accrue ★ Sens améliorés ★ Espionnage ★ Bras cybernétique
Emergence :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr114 / 54 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Maitrise :
Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr113 / 53 / 5Sortir des sentiers battus | Libre Fonddr11
Messages : 176
DCs : Brunhilde Norriss & Loki Laufeyson

Mar 18 Juin - 16:38
Sortir des sentiers battus
Bucky & Qui veut

« Another year has passed me by still I look a myself and cry. What kind of man have I become? All of the years I've spent in search of myself and I'm still in the dark. Cause I can't seem to find the light alone. Sometimes I feel like a man in the wilderness, I'm a lonely soldier off to war sent away to die, never quite knowing why. Sometimes it makes no sense at all. »
Il a déjà donné dans le genre sauver tout le monde, risquer sa peau chaque jour qui passe, surtout pour le résultat obtenu. Certes l'armée l'avait remercié avec les honneurs et compagnie mais pour lui cela n'a été que de la poudre aux yeux pour les apparences. Alors que derrière, les choses ont été tout autre, un peu un "t'as fait ton devoir, on dit officiellement que c'est bien mais derrière on s'en fout". Du moins, c'est ce qu'il a pu ressentir depuis cet accident qui lui a coûté son bras gauche. Donc oui, il est devenu plus cynique, plus amer également, ce qui explique que maintenant il n'a plus vraiment envie de se mêler de ce genre de faits. Pourtant, il ne pouvait pas rester insensible en voyant la jeune femme se faire agresser et que personne ne bouge. Alors que lui-même n'aurait pas bougé si quelqu'un d'autre l'avait mais justement c'est là dessus qu'il est plus amer, quand il voit qu'en fait les gens ont tendance à s'en foutre de qui arrivent aux autres. Quand il voit à quel point ils peuvent être égoïste et ne penser qu'à eux-mêmes en permanence.

Ce n'est pas pour autant que Bucky marque réellement quoi que ce soit sur son visage. Aussi bien quand il s'en prend à l'autre débile, qu'en aidant la jeune femme à se redresser puis en lui parlant. Lâchant surtout les faits comme ils sont, ce ne sont pas vraiment des platitudes mais déjà, oui, il n'est pas sûr que l'autre ne recommencera pas. Lui ou ses copains d'ailleurs alors que c'est typiquement le genre de mecs qui ne se sentent plus pisser surtout s'ils sont en groupe. Le genre de mecs qui pensent que tout leur est dû, qu'ils sont dans leur bon droit en bon mâle de base à la con.

- Cela pourrait servir à ce qu'il ne recommence pas mais c'est votre choix.

C'est elle la "victime" après tout. S'il note la touche d'humour ? Oui, mais en effet, il n'y répond pas et pour le dérider assez pour avoir ne serait-ce que l'ébauche d'un sourire, il lui en faut plus que ça. Bien que la jeune femme qu'il a rencontré il y a peu y soit parvenu assez facilement l'air de rien et que c'est toujours un mystère pour lui de savoir comment Nancy a pu réussir un tel miracle.

Si Bucky se pose quelques questions en voyant le sang sur le haut de la jeune femme, la voir détourner ainsi le regard lorsqu'il prononce le mot hôpital ne l'aide pas. Au contraire, il s'en pose des nouvelles. Est-ce qu'elle ne serait pas un de ces émergés dont tout le monde parle ? Ou alors une de ces personnes qui les aide en douce et là ça aurait mal tourné ? Doit-il s'attendre à voir la Garde Rouge débarquer ? Et, oui, la réponse qu'elle lui donne n'arrange rien du tout, une petit coupure, tu parles. Surtout avec la question qu'elle lui pose juste après et bien trop sérieusement pour être honnête. Ou alors c'est juste, encore une fois, la paranoïa de Bucky qui parle pour lui. En tout cas, cela a le mérite de lui faire avoir une légère moue amusée par la situation.

- Une petit coupure, hein ? On va faire comme si je crois à ça, à moins que vous ne vouliez me dire de quoi il retourne vraiment.

Et parce que dans le fond il reste quelqu'un de gentil et prêt à aider les autres. Parce qu'il s'en fiche aussi de toutes ces histoires tant qu'on lui fout la paix.

- Mais oui, j'ai quelques notions de suture, par contre, je n'ai rien sur moi pour ça. Quoi que j'ai au moins une petite trousse de secours dans le compartiment de ma moto. Elle est sur le parking un peu plus haut.

Lui en montrant la direction d'un signe de tête. Traduction : si la jeune femme veut vraiment qu'il regarde ça, ils vont devoir bouger de là.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Sortir des sentiers battus | Libre
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: