RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal

I saw the light. | Daisy
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Carol Danvers
Humain modifié
Carol Danvers


https://houseofm.forumactif.org/t3701-carol-danvers-just-a-girl https://houseofm.forumactif.org/t3684-carol-danvers-higher-furth
More about you : I saw the light. | Daisy Jnobvdt
Codename : Captain Marvel. Miss Marvel. Vers.
Pouvoirs : Vitesse, force, endurance sur-humaine. Elle tient ses pouvoirs d'un accident avec une machine Kree. Elle peut voler à la vitesse du son et projeter de grandes rafales d'énergies. Elle contrôle l'énergie électro-magnétique, la chaleur ambiante et la gravité, si elle arrive à bien se gérer elle peut voler à la vitesse de la lumière.

Elle absorbe et contre l'énergie photonique. Elle peut résister aux très fortes décharges d'électricité, au vide de l'espace, au froid, au chaud, au temps, elle peut aussi résister à un poids de presque 100 tonnes si elle est en condition. Elle peut absorber et rejeter toute forme d'énergie, même magique.

Elle a été entraînée au combat lors de son entraînement militaire. Elle a aussi été formé aux armes à feu et à l'espionnage.

Elle possède une tenue spéciale qui résiste à sa puissance, grâce aux Kree. Elle n'a plus jamais vieillit depuis qu'elle possède ses pouvoirs.
Emergence :
I saw the light. | Daisy Fonddr111 / 51 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Maitrise :
I saw the light. | Daisy Fonddr111 / 51 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Messages : 104
DCs : Natalia Romanova & Aldrif Odinsdottir & Anthony E. Stark

Mer 1 Mai - 22:33
i saw the light
Daisy & Carol

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do. »
Elle se posait beaucoup trop de questions depuis qu'elle avait quitté la Garde Rouge. Tout ce en quoi elle croyait était chamboulé, tout était remis en cause. On avait tenté de la prévenir, elle n'y avait pas cru. Des bruits de couloirs.

Il lui fallait du temps pour se remettre les idées en place. Savoir par où commencer puis trier ses pensées, ses idées. Savoir ce qui était à faire de ce qui était à éviter. S'emballer était à éviter, ce n'était pas parce qu'elle ne croyait plus en la Garde Rouge qu'elle se mettrait à défendre les émergés pour autant. Il fallait un juste milieu. Elle n'aspirait qu'à la paix et à ce que la paix se fasse autour d'elle, rien de plus.

Elle avait été idiote et le réaliser n'était pas aisé, elle qui croyait ne jamais se tromper et avoir une très faible marge d'erreur, voir inexistante, c'était difficile. Elle avait besoin de se mettre au clair sur pas mal de détails et de faits, se mettre au point. Voir les faits par elle-même, d'un oeil nouveau.

Sans savoir si ce numéro existait toujours, elle avait envoyé un sms à Daisy. Un rendez-vous donné là où elle seule saurait. Elle n'avait rien dit de plus et elle espérait que Daisy ne se sentirait pas menacée ou prise au piège si d'aventure, Daisy n'avait pas coupé sa ligne. Et elle s'y était rendue mais avec de maigres espoirs de l'y trouvée mais elle n'avait plus que ces maigres espoirs auxquels se raccrocher. Donc elle avait pris sur elle, elle s'y était rendue. Habillée en civil, sa capuche mise pour cacher sa tignasse blonde. Des lunettes de soleil, la journée se terminait mais, qui sait. Il y avait encore des rayons de soleil.

Elle n'avait vraiment presque aucun espoir de l'y trouver et elle ne pourrait pas lui en vouloir non plus. Que ce soit ou non intentionnel. La dernière fois où elles s'étaient vu n'avait pas été glorieuse et les fois précédentes non plus. Elle verrait bien. Au moins, son portable était chargé et elle pouvait passer le temps en jouant ou regardant ses mails, à voir ce qui lui changeait le plus les idées et faisait passer le temps le plus vite.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Skye Johnson
Inhumain
Daisy Skye Johnson


https://houseofm.forumactif.org/t297-skye-is-that-a-hacker-s-name
More about you : I saw the light. | Daisy 3-EDAUPHINE
I saw the light. | Daisy LE-PLUS-ADDICT-A-HOM
I saw the light. | Daisy Giphy
I saw the light. | Daisy LE-PLUS-ACCUEILLANT

Codename : Quake
Pouvoirs : Inhumaine : génération d'ondes et vibrations sismiques. V'la le séisme dans ta gueule.
Immunité contre lesdites vibrations qui peuvent jusqu'à prendre la vie des personnes touchées. Limitation pour le moment déterminée à 3.2 de magnitude sur l'échelle de Richter.

Skills : experte en informatique - tireuse surentraînée - maîtrise des combats rapprochés et à mains nues - spécialisation dans l'espionnage et l'infiltration

I saw the light. | Daisy R7eefx9
Emergence :
I saw the light. | Daisy Fonddr115 / 55 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Maitrise :
I saw the light. | Daisy Fonddr114 / 54 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Messages : 668
DCs : Aelys Cantela & Nikki Ren & Kaine Reilly & Avery Burnham & Aidan Bowman & Gwen Stacy & Klaus Caglar & Matthew Denvers & Heather Scarpetta & Isaac Torres & Luke Cage-Jones & Haiden Hauwanga

Sam 11 Mai - 20:08


I saw the light
 
I had a way then | Losing it all on my own | I had a heart then | But the queen has been overthrown | And I'm not sleeping now | The dark is too hard to beat | And I'm not keeping up | The strength I need to push me | Lights by Ellie Goulding


Le message qui est lu et relu. Les dents qui s’affichent en une moue sceptique, mais quelque peu nostalgique. Le souvenir de leur complicité d’antan, de cette synchronisation passée qui revient à son esprit fissuré. La souffrance et la peur qui tracent un chemin sinueux en elle, mais qui ne suffisent pas à l’arrêter alors qu’elle enfile une veste et une casquette sur la tête. Le soupire s’échappe tandis qu’elle glisse des lunettes de soleil sur son nez. Tout pour parfaire la tenue de la résistante méconnaissable. Tout pour paraître inconnue et parfaitement normale alors même que son quotidien n’a plus rien d’ordinaire désormais. Daisy Johnson s’apprête à affronter le monde extérieur à nouveau. Chose qu’elle n’a pas encore réalisé depuis son escapade des prisons de la Garde Rouge dans un carnage tonitruant. Si Anna a réussi à la conduire hors de danger, et si la résistance attend son retour et sa remise sur pieds pour continuer le travail entamé, Skye, elle, ne parvient plus à rien. Dès qu’elle ferme les yeux, ce sont les visages de ces soldats qu’elle voit. Les bons comme les moins bons, les pressés de la faire parler par tous les moyens comme ceux qui détournent le regard par simple facilité. La sensation du collier la restreignant est encore cinglante en elle. L’émergée ressent, comme si elle y vivait encore, tous les maux supportés et subis pendant trois mois. Les plaies sont saignantes, elles sont fraiches et pleinement ouvertes. Daisy vit dans un cauchemar ambulant dont elle n’arrive plus à se sortir.

Malgré tout, peut-être sommée par l’appel de celle qui, fut un temps, elle osait appeler sa moitié, elle arrive enfin à changer de lieu, à changer d’air. Elle parvient à traverser Emmann et à atteindre la périphérie du quartier. Non loin de la plage aux allures festives, un espace plus solitaire est foulé. Plus en hauteur, plus apaisé, simplement bercé par le son des vagues lointaines et par le vent qui claque aux oreilles, Daisy sort la tête de l’eau. S’affranchit, un bref instant, d’un récent et douloureux passé. Pour se replonger dans un moment plus ancien, mais si réconfortant, en un sens. Cet endroit, pendant longtemps, elle l’a considéré comme son cocon. L’ancienne informaticienne s’y sentant comme à la maison, refuge privé qui lui permet, du moins lui permettait, aussi bien de s’isoler que de se retrouver. Un sourire, quelque peu tremblant, vient effleurer ses lèvres alors qu’elle avance, pas après pas. Croisant ses bras contre son corps, frissonnant alors que la brise de la journée qui se termine la caresse doucement. Un peu plus loin devant elle se dresse une silhouette qu’elle ne connait que trop bien. Une hésitation capture le visage de l’émergée qui se fige, profite de quelques secondes supplémentaires pour dévisager le dos de l’être tant aimé par le passé. Si la belle éprouverait à jamais une affection particulière pour la blonde, bien trop de choses se sont désormais passées pour repartir à zéro. Alors elle observe, mesure le pour et le contre. Sans savoir si elle a vraiment raison de répondre à la demande de la Garde Rouge. Sans savoir non plus que si Daisy ne fait plus partie ni du SHIELD, ni de ses geôles, que Carol elle aussi a connu un tournant drastique dans sa vie.

Finalement la brune continue. Avançant à tatillon, encore un peu plus. Elle émet un bruit léger pour signaler sa présence tandis qu’elle arrive à la hauteur de la blonde. Leurs épaules se frôlent un bref instant, et plutôt que de se faire face, les deux femmes demeurent dans un silence bienvenu, précieux. Leurs regards se perdent dans l’horizon, du moins celui de Skye qui avait oublié il y a bien longtemps la bienséance de ce lieu si singulier, si privé. Au bout d’un moment, toutefois, la résistante recouvre ses esprits. Elle daigne enfin se décoller du paysage pour affronter les prunelles de Carol. Celles dans lesquelles elle aurait tout fait pour s’y plonger dedans, sans même demander son reste. Mais les temps ont changé, et c’est dans un mouvement ralenti que la jeune femme retire ses lunettes et rehausse sa casquette. Encore dubitative face à cette invitation qu’elle n’a su refuser. « Carol… ». La voix est rauque, encore soumise aux derniers événements. Si peu utilisée alors que Daisy a dû reprendre goût à la liberté. Mais libre, l’est-elle vraiment ? « J’ai l’impression de ne pas t’avoir vu depuis des lustres. » Quelques mois à peine, et pourtant. Quelque chose flotte dans les airs, rendant Skye toujours aussi indécise. Elle ne sait sur quel pied danser alors qu’elle oscille, entre sentiment convenant manqué et crainte sourde montante. « J’ai reçu ton message. Que me vaut ce… plaisir ? » Exagération forcée peut-être ? Elle ne sait même plus, Daisy, alors que la résignation se ressent dans son ton. Comme si ses moindres forces, ses moindres envies, l’ont tout bonnement quitté.
code par SWAN - gifs tumblr - lyrics par The Lost Boys

___


    Blessed Be The One
    I can't do it, you used to say. You're always been capable of more than you imagined, they answered. And so did you. So did you become way more than what you wanted to. And now, it's too late. You can't go back. + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Carol Danvers
Humain modifié
Carol Danvers


https://houseofm.forumactif.org/t3701-carol-danvers-just-a-girl https://houseofm.forumactif.org/t3684-carol-danvers-higher-furth
More about you : I saw the light. | Daisy Jnobvdt
Codename : Captain Marvel. Miss Marvel. Vers.
Pouvoirs : Vitesse, force, endurance sur-humaine. Elle tient ses pouvoirs d'un accident avec une machine Kree. Elle peut voler à la vitesse du son et projeter de grandes rafales d'énergies. Elle contrôle l'énergie électro-magnétique, la chaleur ambiante et la gravité, si elle arrive à bien se gérer elle peut voler à la vitesse de la lumière.

Elle absorbe et contre l'énergie photonique. Elle peut résister aux très fortes décharges d'électricité, au vide de l'espace, au froid, au chaud, au temps, elle peut aussi résister à un poids de presque 100 tonnes si elle est en condition. Elle peut absorber et rejeter toute forme d'énergie, même magique.

Elle a été entraînée au combat lors de son entraînement militaire. Elle a aussi été formé aux armes à feu et à l'espionnage.

Elle possède une tenue spéciale qui résiste à sa puissance, grâce aux Kree. Elle n'a plus jamais vieillit depuis qu'elle possède ses pouvoirs.
Emergence :
I saw the light. | Daisy Fonddr111 / 51 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Maitrise :
I saw the light. | Daisy Fonddr111 / 51 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Messages : 104
DCs : Natalia Romanova & Aldrif Odinsdottir & Anthony E. Stark

Mer 17 Juil - 12:51
i saw the light
Daisy & Carol

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Elle aurait aimé que les choses soient plus simple. Qu'elle puisse sortir une de ses quelconque phrase capable de dédramatiser les événements. Là, elle manquait d'imagination pour détendre l'atmosphère. Elle ne pouvait pas se dédouaner. Le chemin de la rédemption n'était pas le plus simple à emprunter, elle devait mettre son égo de côté, chose difficile à faire pour la blonde, mais elle devait aussi récupérer tous les morceaux brisés de sa vie et des autres vies qu'elle avait brisée par ses actions. Elle aurait du réfléchir. Non suivre aveuglément le système qu'elle ne s'imaginait pas si corrompu.

Elle ignorait jusqu'où allaient ses fautes. À quel point elle avait pu merder. Si Daisy venait, par elle-ne-savait-quelle-chance, elle aurait peut-être une idée plus précise de ses erreurs mais là, elle n'était pas encore en capacité de tout reconnaître. Elle avait trop longtemps vécu du mauvais côté pour ça.

Du bruit, le type de bruit qui ne pouvait être anodin, crée par le vent. Un animal à la limite mais elle comprenait bien vite de qui il était question, en réalité. Fût un temps où elle l'aurait au minimum prise dans ses bras, elle aurait pu glisser un bras autour de ses épaules ou de sa taille. C'était des gestes interdits aujourd'hui, cela aussi elle devait s'y faire. Elle n'avait que très peu eu de réelles histoires qui duraient dans le temps, elle en était donc forcément marquée. Par curiosité, Carol laissait son regard se promener sur le visage de la jeune femme, cherchant les possibles différences depuis la dernière fois, serait-elle fatiguée, malade, blessée ou serait-elle tout simplement bien. Elle doutait de ce dernier fait mais sait-on jamais.

Elle hochait la tête, des lustres, c'était relatif, une question de point de vue. Les choses avaient tellement changés en si peu de temps qu'elle pouvait comprendre ce sentiment. Même si elle ne le ressentait pas véritablement ainsi, à la fois partagée entre le "c'était hier" et "c'était il y a fort longtemps". Elle n'avait pas vu le temps passer tout en voyant chaque seconde passer, surtout lors de ses nuits sans sommeil.

Le ton de Daisy lui faisait plisser le nez. Toutes les raisons de lui parler ainsi mais c'était quand même bizarre, peu habituée à cela. Hm.

Je voulais savoir comment tu allais, depuis... la dernière fois.

Oui et non. Il y avait beaucoup de raisons à cette rencontre mais il valait mieux mettre les formes. Encore que. Elle ne savait pas non plus comment commencer cette conversation, exactement. Ce sentiment de malaise, elle commençait à bien le ressentir à mesure des secondes qui passaient. Sûrement fallait-il réapprendre à se reparler, ce n'était pas comme si elles avaient un jour eu ce luxe.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Skye Johnson
Inhumain
Daisy Skye Johnson


https://houseofm.forumactif.org/t297-skye-is-that-a-hacker-s-name
More about you : I saw the light. | Daisy 3-EDAUPHINE
I saw the light. | Daisy LE-PLUS-ADDICT-A-HOM
I saw the light. | Daisy Giphy
I saw the light. | Daisy LE-PLUS-ACCUEILLANT

Codename : Quake
Pouvoirs : Inhumaine : génération d'ondes et vibrations sismiques. V'la le séisme dans ta gueule.
Immunité contre lesdites vibrations qui peuvent jusqu'à prendre la vie des personnes touchées. Limitation pour le moment déterminée à 3.2 de magnitude sur l'échelle de Richter.

Skills : experte en informatique - tireuse surentraînée - maîtrise des combats rapprochés et à mains nues - spécialisation dans l'espionnage et l'infiltration

I saw the light. | Daisy R7eefx9
Emergence :
I saw the light. | Daisy Fonddr115 / 55 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Maitrise :
I saw the light. | Daisy Fonddr114 / 54 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Messages : 668
DCs : Aelys Cantela & Nikki Ren & Kaine Reilly & Avery Burnham & Aidan Bowman & Gwen Stacy & Klaus Caglar & Matthew Denvers & Heather Scarpetta & Isaac Torres & Luke Cage-Jones & Haiden Hauwanga

Jeu 19 Sep - 21:55


I saw the light
 
I had a way then | Losing it all on my own | I had a heart then | But the queen has been overthrown | And I'm not sleeping now | The dark is too hard to beat | And I'm not keeping up | The strength I need to push me | Lights by Ellie Goulding


Le vent qui caresse le visage produit un sentiment reposé que Skye savoure, presque jusqu'à l'usure. Bercée pendant de longues minutes par le paysage et le silence qui perdure, elle profite, s'offre même à l'environnement. Pendant un instant, elle pourrait presque tout oublier. Le monde alentour, ce frisson qui la parcoure.  Celui-là même qui témoigne de ses craintes les plus sombres comme de ses faiblesses désormais les plus émasculées. Les temps ont changé, et avec ça le chemin de la brune s'est détourné. Incertaine  de désormais vouloir vraiment se mêler à toute cette cruauté du monde, qui passe son temps à la priver de chacun de ses êtres aimés. A cette pensée d'ailleurs, la jeune femme se tourne légèrement. Se met de profil pour mieux observer la personne à ses côtés. Celle-ci l'imite, et il subsiste un long moment où elles sont ainsi contentées, à simplement se jauger. Fut un temps, Daisy aurait fondu dans les bras de Carol. Elle l'aurait couvert de rire et d'affection, aurait scellé sa main à la sienne. L'époque où elles partageaient tout, jusqu'à emmêler leurs doigts à chaque sortie, n'est en réalité pas si lointaine. Quelques mois à peine. Sur toute une vie, cela ne représente pratiquement rien. Mais dans les faits, c'est bien suffisant pour creuser un fossé. Comme si, désormais, tout se doit de les séparer.

Skye soupire, détourne légèrement ses iris. Ses ongles s'enfoncent dans ses paumes, et elle balaie l'horizon du regard. Tout plutôt que d'affronter les prunelles azurées de la blonde. Le simple fait de la voir, de se retrouver ainsi en face d'elle, perturbe l'émergée qui ne sait plus où se mettre. Elle oscille encore entre colère et soulagement. Fureur d'avoir ainsi été trahie par l'être adulé qui a choisi le mauvais camp. Consolation de s'assurer qu'elle est tout de même bien vivante, possédant cet éternel air si puissant. Par bien des égards, Carol n'avait pas changé. Par d'autres, elle était également complètement différente. Skye se mord les lèvres face à ce constat, songe qu'elle n'est pas en reste de son côté. Si peu de temps passé à être ainsi divisées, mais tant de choses qui ont été subies et supportées. Difficile de revenir en arrière quand tout est à refaire.

Le silence est enfin brisé par l'une, suivi par l'autre. La question de la blonde fait plisser le nez de l'émergé, qui renifle, un brin agacée. Un léger rire nerveux, et presque venimeux, vient pimenter le tout. Skye croise les bras et analyse Carol de ses yeux perçants, comme en quête d'un air moqueur de sa part. Mais rien que des traits crispés lui sont retournés, trahissant la gêne de la situation présente. Daisy se décide alors de retenir son venin, et rétorque plutôt sèchement : « Comment ça va, sérieusement ? » Carol n'est pas responsable de sa chute, elle le sait. Mais c'est plus fort qu'elle. Les cernes sous ses yeux s'assombrissent et son visage épuisé renvoie alors un reflet énervé. C'est plus fort qu'elle, elle ne peut maintenir cloitrée si fortement sa haine. Après tout, Daisy n'est désormais qu'une épave, renversée par la répulsion et la peine. « Et bien, c'est à peine si je peux tenir debout et j'ai l'impression de m'enfoncer encore plus à être ici sans savoir pourquoi. Mais à part ça, on peut dire que ça va. Au moins je peux profiter de la vue, ça faisait un bail qu'on m'avait plus accordé ce droit. Très sympa par ailleurs les murs de vos cellules. Vous devriez quand même pensé à refaire la déco chez vous. » L'amertume de l'émergée se ressent à chaque parole énoncée, à chaque mot exprimé. Rajoutant une couche dans une moue narquoise, suffisante mais fausse également. « Ah suis-je bête, vous ne pouvez plus trop faire ça maintenant. » Maintenant qu'ils sont bien explosés. Elle s'empêche d'hurler, de tout foutre en l'air, là, à l'instant même. Rappelant le carnage de la Garde Rouge, ce bastion même qui la faisait ruminer en enfer. Elle  a envie de réveiller Carol, de lui montrer ce que ses collègues de misère lui ont fait subir. Mais elle ne peut pas ainsi forcer sur son ancienne amante. Elle n'y arrive tout bonnement pas. Car au fond, la blonde semble aussi lasse et abattue qu'elle. A croire que même dans le désespoir, les deux font la paire.

Alors la résistante secoue la tête, cesse de provoquer une guerre perdue d'avance, et qu'elle n'a d'ailleurs pas envie de mener. Pas quand cela implique un être apprécié, en dépit des mensonges éhontés. La jeune femme retire finalement sa casquette d'un geste brusque, fébrile. Tentée de la balancer au loin, elle la garde plutôt dans sa main. Frippant le haut avec force, le pliant avec hargne, quitte à en défaire toutes les coutures. « Carol, je t'en prie... Dis-moi ce que je fous là. Dis-moi ce que tu veux. C'est déjà assez compliqué de revenir ici et de faire face à tout ça alors que... » Que rien ne va. Ni envers le monde, ni entre elles deux. « Je ne sais pas quoi faire, Carol. T'es d'un côté de la loi et moi je suis de l'autre. On ne peut pas continuer comme ça, et espérer attendre quelque chose de nous deux. » Ce quelque chose est mort. Plus rien ne peut marcher, d'autant plus qu'il n'y a plus rien à tirer de l'autre. En dépit de la flamme éprouvée et éteinte, en dépit de cette affection qui demeure en son propre coeur, Skye ne peut plus supporter, ne peut plus rien donner. « J'aimerais sérieusement te voir juste pour te demander comment ça va, vraiment. Mais je crois qu'on sait toutes les deux que c'est une mascarade qui ne peut plus fonctionner. Plus comme avant. » Elle s'interrompt, reprend difficilement : « Pas tant qu'il y a encore tout un monde et des mensonges qui nous séparent. »
code par SWAN - gifs tumblr - lyrics par The Lost Boys

___


    Blessed Be The One
    I can't do it, you used to say. You're always been capable of more than you imagined, they answered. And so did you. So did you become way more than what you wanted to. And now, it's too late. You can't go back. + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Carol Danvers
Humain modifié
Carol Danvers


https://houseofm.forumactif.org/t3701-carol-danvers-just-a-girl https://houseofm.forumactif.org/t3684-carol-danvers-higher-furth
More about you : I saw the light. | Daisy Jnobvdt
Codename : Captain Marvel. Miss Marvel. Vers.
Pouvoirs : Vitesse, force, endurance sur-humaine. Elle tient ses pouvoirs d'un accident avec une machine Kree. Elle peut voler à la vitesse du son et projeter de grandes rafales d'énergies. Elle contrôle l'énergie électro-magnétique, la chaleur ambiante et la gravité, si elle arrive à bien se gérer elle peut voler à la vitesse de la lumière.

Elle absorbe et contre l'énergie photonique. Elle peut résister aux très fortes décharges d'électricité, au vide de l'espace, au froid, au chaud, au temps, elle peut aussi résister à un poids de presque 100 tonnes si elle est en condition. Elle peut absorber et rejeter toute forme d'énergie, même magique.

Elle a été entraînée au combat lors de son entraînement militaire. Elle a aussi été formé aux armes à feu et à l'espionnage.

Elle possède une tenue spéciale qui résiste à sa puissance, grâce aux Kree. Elle n'a plus jamais vieillit depuis qu'elle possède ses pouvoirs.
Emergence :
I saw the light. | Daisy Fonddr111 / 51 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Maitrise :
I saw the light. | Daisy Fonddr111 / 51 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Messages : 104
DCs : Natalia Romanova & Aldrif Odinsdottir & Anthony E. Stark

Mar 3 Déc - 16:24
i saw the light
Daisy & Carol

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Daisy entrait directement dans le vif du sujet. Carol n'intervenait pas. Elle se mordait juste la langue pour ne pas l'interrompre. Parce qu'en soi, sa colère était légitime, sur bien des points. C'était pour son égo que c'était compliqué, ne rien pouvoir dire, devoir juste assumer une toute petite partie des conséquences de ses actes. Elle était encore parfois mitigée entre la culpabilité, le regret et le rien. Le rien provenait surtout du fait qu'au final, elle pensait faire les choses pour le bien commun, elle ne pensait pas à mal, au contraire. Elle pensait rendre service à tout le monde, faire les choses comme il faut. Que c'était parfois difficile, évidemment, mais que ça valait la peine.

Elle serrait la mâchoire. Elle l'écoutait déballer ce qu'elle avait sur le coeur. Ou plutôt, commencer à déballer ce qu'elle avait sur le coeur. Sûrement prenait-elle aussi pour les autres. Au moins, Daisy lui avait suffisamment fait confiance pour venir seule . Songeant qu'elle ne devait pas l'être tant que ça. Carol aurait pu l'arnaquer aussi, en soi. Mais quel intérêt ? Elle notait juste qu'au moins, Daisy ne la voyait pas comme un si grand monstre, ce qui était déjà une avancée.

Daisy ignorait encore à quel point l'ancienne capitaine de la Garde était d'accord avec elle. Elle prêchait une convaincue. Mais elle ne pouvait pas lui lancer de but en blanc qu'elle avait quitté la garde. Si ? Hm. Si Daisy avait pris le risque de venir ici "seule", elle pouvait probablement la croire pour ça aussi ? Hm. Elle la regardait faire avec sa casquette. C'était compliqué de continuer à se taire, à laisser Daisy s'exprimer. La laisser vider son sac. Mais elle lui devait bien. Et ça l'aiderait peut-être à saisir ce qu'elle ne comprenait pas encore.

Elle s'était levée, elle s'était approchée de la brune. Elle réfléchissait à ses mots, elle attendait aussi et surtout qu'elle ait véritablement terminée avant de finalement se décider à décrocher un mot.

Beaucoup de choses ont changés depuis la dernière fois.

C'était peu de le dire, d'ailleurs. Elle se pinçait les lèvres. Annoncer directement qu'elle n'était plus dans la garde ? Qu'elle était devenue une civile quelconque ? Que son grade de capitaine n'était désormais valable que pour l'armée ?

Je comprends ta colère, j'aimerais te dire que je suis désolée et j'aimerais croire que ces excuses serviraient à quelque chose, mais on sait toutes les deux que ça ne changera rien à ce qu'il s'est passé.

S'excuser ne ferait rien avancer. Pas qu'elle était incapable de le faire mais ça n'arrangerait rien, ça mettrait un peu de baume sur les égos mais rien de plus.

Tu n'as plus à parler au vous , désormais. Je ne fais plus partie de la garde.

Elle aurait pu continuer à laisser planer le doute. Elle aurait pu éviter d'annoncer son départ, mais ça finirait tôt ou tard par se savoir lorsque durant les raids, on ne la verrait plus, on entendrait plus son nom, rien. Ca finirait par se savoir, elle préférait donc de loin être celle qui l'annoncerait à sa vieillie amie. Elle fourrait ses mains dans les poches de sa veste. Elle était mal à l'aise, elle ne savait pas ce qu'il convenait de dire exactement. La culpabilité prenait le dessus, si bien qu'elle ne parvenait pas à vraiment la regarder, encore moins dans les yeux. Elle savait qu'elle avait merdé, mais elle ne pensait pas aller jusqu'à s'excuser, pas comme ça. Elle avait fait les choses parce qu'elle pensait avoir à les faire, que c'était la bonne chose. Parfois même la seule chose. Elle se mordait l'intérieur de la joue. Que dire de plus ? Quoi faire de plus ? Elle restait plantée là. Elle ne savait plus si c'était une bonne idée cette rencontre, si elle ne ferait pas plus de mal qu'autre chose en restant là et en déclarant tout ça. Et elle n'avait pas le courage de lever le regard vers son interlocutrice pour essayer de deviner ses réactions. Avec un peu d'ironie, on pourrait confondre Carol avec un chiot pris en faute.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Skye Johnson
Inhumain
Daisy Skye Johnson


https://houseofm.forumactif.org/t297-skye-is-that-a-hacker-s-name
More about you : I saw the light. | Daisy 3-EDAUPHINE
I saw the light. | Daisy LE-PLUS-ADDICT-A-HOM
I saw the light. | Daisy Giphy
I saw the light. | Daisy LE-PLUS-ACCUEILLANT

Codename : Quake
Pouvoirs : Inhumaine : génération d'ondes et vibrations sismiques. V'la le séisme dans ta gueule.
Immunité contre lesdites vibrations qui peuvent jusqu'à prendre la vie des personnes touchées. Limitation pour le moment déterminée à 3.2 de magnitude sur l'échelle de Richter.

Skills : experte en informatique - tireuse surentraînée - maîtrise des combats rapprochés et à mains nues - spécialisation dans l'espionnage et l'infiltration

I saw the light. | Daisy R7eefx9
Emergence :
I saw the light. | Daisy Fonddr115 / 55 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Maitrise :
I saw the light. | Daisy Fonddr114 / 54 / 5I saw the light. | Daisy Fonddr11
Messages : 668
DCs : Aelys Cantela & Nikki Ren & Kaine Reilly & Avery Burnham & Aidan Bowman & Gwen Stacy & Klaus Caglar & Matthew Denvers & Heather Scarpetta & Isaac Torres & Luke Cage-Jones & Haiden Hauwanga

Mer 12 Fév - 16:57


I saw the light
 
I had a way then | Losing it all on my own | I had a heart then | But the queen has been overthrown | And I'm not sleeping now | The dark is too hard to beat | And I'm not keeping up | The strength I need to push me | Lights by Ellie Goulding


L’un après l’autre, les mots s’enchaînent. La vérité sort, finit complètement éclatée, martelée sans sommation à l’attention de cette femme qui est là, en face d’elle, prête à tout ramasser. Il y a là, peut-être bien, une certaine injustice à tout lâcher, sans s’arrêter, à reprocher, encore et en cœur, les torts dernièrement éprouvés. Après tout, quitte à être réaliste, il faut bien admettre que Carol n’a jamais attenté quoi que ce soit envers la brune. Jamais elle n’a dénoncé Daisy envers ses employeurs, quand bien même elle a été une des premières informées de son état d’émergence, comme ils disent, avancé. Néanmoins, c’est plus fort qu’elle. L’informaticienne est à bout, de tout, désabusée peut-être par la vie, par la société, écrasée par les différentes tentatives de la briser. Et au final ? Ils ont réussi. Car elle est en morceaux, la résistante, à deux doigts de se laisser tomber à terre et d’y rester par simple facilité. Depuis qu’elle a recouvré la liberté, Skye n’est plus capable de rien, à peine de marcher, encore moins de démontrer une quelconque position de force qui impressionnait autant auparavant. Aujourd’hui, elle n’est plus qu’une larve humaine, rapatriée presque par défaut à l’occasion d’un événement de rébellion générale, qui ne lui a pas tant procuré de satisfaction qu’une certaine déception. Autant dire que l’idée de creuser un trou et de s’y enterrer la fait bien plus rêver que de se retrouver là, face à cette amante un temps idolâtrée, désormais à peine reconnue comme une alliée. Alors, une fois sur sa lancée, Daisy ne peut plus rien retenir. Usant de bien plus de sarcasmes que nécessaire, évitant peut-être les hurlements, mais cherchant néanmoins à blesser, en toute impunité. Est-ce que ça la soulage pour autant ? Pas le moins du monde, mais au moins elle parvient à se vider de quelque chose, peu importe de quoi il s’agit véritablement.

Au bout d’un moment alors, l’ancien agent du SHIELD adopte un nouveau silence. Moins pesant qu’au début de la rencontre, un peu gênant malgré tout après l’exposition de nombreux ressentiments. Daisy soupire, tire, à nouveau, sur sa casquette qui va vraiment finir à la poubelle sous peu, si elle continue à la déformer ainsi. Elle attend, à son tour, que Carol dise quelque chose, qu’elle réagisse à ses paroles, d’une manière ou d’une autre. Qu’elle hurle, qu’elle s’excuse, qu’elle l’envoie chier, qu’elle pleure avec elle, qu’importe, tant qu’elle obtient un retour de sa part. Mais ça met du temps à venir, et il y a comme une pointe d’agacement qui se manifeste. Les gestes nerveux de sa main la trahissent, d’ailleurs, presque autant que les moues alternées sur le visage de la blonde. Skye est à deux doigts de repartir dans son monologue quand enfin, la pilote daigne se prononcer sur la situation. Et au début, on ne peut pas dire que la brune est très contentée par la réponse. Elle est bien placée pour connaître l’ego de Carol, mais il y a comme un petit craquement qui se fait entendre au niveau de son palpitant. Car même si sa partenaire a raison, la désolation absente perfore sa poitrine bien plus que nécessaire. Elle semble se prendre une gifle, Daisy, et presque malgré elle, ne peut garder bien longtemps sa langue dans sa poche : « Non, mais ça peut toujours être utile de panser les blessures plutôt que de foutre du sel dessus. » Y a-t-il de la mauvaise foi ? Peut-être bien, mais peut-être aussi que sa réaction est compréhensive. Des mois d’emprisonnements et de tortures, autant dire que ça n’aide pas à adoucir le caractère déjà bien ficelé de la brune. Malgré tout, elle ne tarde pas à secouer la tête, fermant les yeux pour aspirer à un calme quelque peu relatif. Reprenant avec ironie, un sourire venant presque se dessiner sur les lèvres gercées : « Parce que bon, je pense que notre bonne vieille Dynastie ne daignera pas nous offrir des excuses publiques, pas vrai ? » Nous, en parlant d’elle, des autres, ces émergés emprisonnés et massacrés à tort, pour contenir quelque chose, sans savoir vraiment quoi.

Skye se détourne alors, passe sa main libre dans ses cheveux. Elles en sont qu’au début, les deux, elle le sait bien. C’est une nouvelle relation, c’est comme si elles partaient de zéro, encore, et pourtant, il demeure des obstacles entre elles deux. La vérité, pour commencer. Qui, justement, semble enfin être partagée. La langue de Carol claque à nouveau, transmet une information presque inattendue. Daisy se fige, la regarde de haut en bas, de droite à gauche, comme pour s’assurer qu’il ne s’agit pas là d’une drôle de plaisanterie. « Oh. » C’est là sa première réaction, sommes toutes un peu sobre. Il faut le temps qu’elle avale le renseignement, qu’elle le digère, avant de relancer, les sourcils froncés : « Je vois. Ça fait longtemps ? » Pas que ça changeait quoi que ce soit à la donne, ceci dit. D’ailleurs, elle ne tarde pas à rappeler le fin fond de sa pensée en ajoutant prestement : « Enfin, tu sais que je ne te demandais pas… un tel geste de ta part. » Pas du tout même. Comme si, de toute façon, sa personne était si importante pour impulser ce type de mouvement. N'importe quoi. En négation à elle-même, elle se reprend : « Je veux dire que personne ne t'obligeait à prendre cette décision. » Même si ça fait presque plaisir à entendre. Néanmoins, ce n'est pas assez. Et c'est d'ailleurs plus agitée qu'elle continue, comme pour faire comprendre à la blonde qu’elle ne pourrait pas s’en tirer ainsi facilement : « C’est pas tant ton implication que j’ai honni que tous tes mensonges. » Cette couverture quand elles partageaient tout, sauf, apparemment, la réalité de leurs métiers. Johnson se plonge dans les iris de la pilote, la transperce de son regard, d’un air de dire : Et tu le sais parfaitement.

code par SWAN - gifs tumblr - lyrics par The Lost Boys

___


    Blessed Be The One
    I can't do it, you used to say. You're always been capable of more than you imagined, they answered. And so did you. So did you become way more than what you wanted to. And now, it's too late. You can't go back. + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
I saw the light. | Daisy
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: EMMANN-
Sauter vers: