RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

A reason to die for ▼ Valessy
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Spencer Hennessy
Mutant
Spencer Hennessy


More about you : A reason to die for ▼ Valessy 17040911010919064614972529
Codename : Icey
Pouvoirs : Spencer est une mutante capable de réfrigérer son environnement, donnant lieu à des formations de cristaux ou de blocs de glace qu'elle peut mentalement sculpter à sa guise. Elle utilise souvent son pouvoir en projetant un souffle glacial de ses mains pour engloutir en quelques secondes ses ennemis sous la glace. Il lui arrive de créer des fines pistes de glace qui lui permettent de se déplacer en glissant très rapidement. Son corps est capable de supporter un très grand froid car elle est capable de baisser sa température corporelle sans subir de conséquences. Le professeur Xavier pense que tout comme son mentor IceMan elle peut aussi se transformer en femme de glace, devenant sous cette forme quasiment invincible.
Emergence :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr114 / 54 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Maitrise :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr115 / 55 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Messages : 708
DCs : Raven, Andy & Jessica D.

Mer 8 Mai - 18:45




A reason to die for

Tysha & Spencer



L'amitié parfaite devrait être une sorte de solitude heureuse, expurgée de sentiment d'angoisse, de rejet et d'isolement. Ce n'est pas une simple histoire de double où l'image de soi serait passée par un filtre, un examen qui en grossirait les défauts, les manques et en réduirait les qualités. Le regard de l'ami devrait nous livrer notre propre image avec exigence. L'amitié se tiendrait alors dans une réciprocité sans faille, guidée par le même principe d'amour : le respect qu'on se doit à soi-même pour que les autres nous le rendent, naturellement.

Des amis fut un temps elle en a eut un nombre incalculable. Peut-être pas au point de se penser indispensable aux yeux des autres. Ni même au point où l'on entendait sans cesse son nom murmurer dans les couloirs du lycée mais elle en a eut un bon nombre. La Spencer d'autre fois était une fille aimable et intelligente sur qui l'on pouvait compter. Elle affichait un doux sourire heureux, une sympathie considérable. Une aura qui donnait aux autres l'envie de s'approcher chaque jour un peu plus d'elle. Elle était douce, elle était sage et elle avait ce caractère qui forçait le respect.

Elle était une toute autre femme. De celles qu'on suivait. De celles qu'on complimenté et aujourd'hui... Aujourd'hui son aura s'est assombrie. Aujourd'hui on la traite de monstre, de bête de foire. Aujourd'hui elle n'a plus personne. Aujourd'hui des amis elle n'en a tout simplement plus. Si ce n'est Simon et encore... Depuis quand n'a-t-elle pas vu son meilleur ami ? Depuis quand ne s'est-elle pas confiée à lui ? Depuis quand n'a-t-elle pas été aux creux de ses bras, bercée par ses belles paroles ? Elle ne sait pas. Ne sait tout simplement plus depuis quand elle a abandonnée le seul ami qui lui restait.

On pourrait penser que tout ça est la faute du gouvernement. De leurs idéaux à la con pour faire passer les émergés pour les grands méchants mais... Non. Elle ne peut pas les blâmer. Ce choix qu'elle a fait. Celui de s'éloigner de tout son entourage, elle l'a fait en son âme et conscience. Bien sûr il reste les gens qui l'ont aidée. Ceux qui au court de sa route l'ont mis à l’abri. Lui ont offert de quoi manger ou de quoi se soigner puis il y a les autres. Ceux qui lui ont sauvés la vie, ceux qu'elle estime et ceux qu'elle apprécie. Elles ne sont que deux. L'une à disparu de sa vie il y a de cela bien longtemps, l'autre elle la considère déjà comme une amie après ces jours passés en sa compagnie.

Tysha. Cette femme à la volonté de fer. Cette femme qui s'est battu pour elle et avec elle il y a de cela bientôt un mois. La brune n'a pas pu lui donner de nouvelles depuis qu'elle l'a quittée. Il faut dire que son retour a été mouvementé. Sa dispute avec Casey est encore fraiche et elle s'en veut de l'avoir inquiété autant. Malheureusement elle n'a pas réussie à raisonner son homme et elle sait que ce ne sera pas facile de l'apaiser après sa disparition. Alors pour ne pas broyer du noir la jeune émergée a décider d'envoyer un message à Tysha.

Elle n'a pas vraiment eut le temps de discuter avec elle de ça mais ce qu'il s'est passé dans la forêt reste encore ancré dans son esprit. Elle a besoin d'en parler. De savoir ce qu'il s'est passé avec ces oiseaux alors elle a donnée rendez-vous à sa nouvelle et probablement seule amie dans un coin isolée d'une des plages d'Emmann. L'endroit qu'elle et Casey utilise quand ils veulent se retrouver seuls en amoureux. Alors allongée sur le sable chaud la belle attend un signe de vie. Voilà bien une heure qu'elle observe les environs en vain et commence à penser que la femme au cheveux de jais ne se montrera plus. Un soupire passe la barrière de ses lippes alors qu'elle commence sérieusement à penser quitter les lieux puis un craquement sonore raisonne et l'arrache à ses rêveries.

D'un geste contrôle Spencer se retourne et se retrouve alors face à son ex-accolyte. C'est tout sourire qu'elle lui balance un taquin : C'est que j'ai bien failli attendre ! Elle se relève alors sans trop forcer sur son abdomen qui commence à peine à moins la faire souffrir et s'avance vers elle. Salut Tysha. Tu vas bien ?fini-t-elle par dire simplement.




by tris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 9 Mai - 7:49

Vivre une vie tout ce qu'il y a de plus normale, c'est certainement ce dont beaucoup de personnes doivent se plaindre. Après tout, qui ne rêve pas de quelque chose d'exceptionnel qui viendrait pimenter un peu le quotidien? Une aventure que l'on n'a jamais pu vivre, qui nous ferait sortir ne serait-ce que pour quelques instants de cet éternel cercle du "métro-boulot-dodo" comme on dit. La routine est nocive pour certains, comme si cela les rongeait de l'intérieur jusqu'à les faire plonger dans une spirale infernale, une descente aux enfers qui leur ferait perdre goût à la vie. Il n'est pas rare de trouver des personnes excédées par leurs devoirs sociaux, imaginant par moments ce que leur vie aurait pu être ou pourrait être s'ils se permettaient de déroger aux règles qu'ils se sont eux-même imposé sans même s'en rendre compte. De longues années à se conformer à ce que l'on peut attendre d'eux, à ce que la société leur demande. Sans se poser la question de si ce qu'ils font est bien pour eux ou juste pour le bien de l'équilibre général. Parce qu'il est clair que ceux qui osent vivre en dehors des codes sont jugés. Mal vus. Parfois même mis à part et montrés du doigt, accusés de tous les maux qui peuvent survenir.

C'est ce que les gens font envers les émergés. Je ne peux pas dire le contraire, j'ai horreur de ça. Une injustice aussi flagrante simplement due au fait qu'ils soient différents. Qu'ils n'aient pas la "chance" de provenir du même moule que tous les autres. Aucune injustice ne devrait être tolérée. Ni envers les émergés, ni envers les femmes, ni envers les pauvres, ni envers les animaux, et j'en passe. Peut-être que c'est un peu utopiste de penser qu'il serait possible de vivre dans un monde où chacun vivrait en harmonie avec les autres. Bon d'accord, c'est presque carrément impossible. Car l'être humain déteste l'inconnu. Déteste ne pas maîtriser tout ce qu'il peut rencontrer. Les animaux sont mis en cage, chassés pour leur fourrure. Les plus démunis sont mis à l'écart et oubliés. Les émergés pourchassés, accusés de vouloir nuire au plus grand nombre. Je ne crois pas que cela soit réellement le cas. On ne peut pas catégoriser tout le monde en fonction de quelques individus ayant montré une quelconque hostilité.

C'est peut-être pour ça, que je n'ai pas pu m'empêcher de venir en aide à Spencer le jour où je l'ai rencontrée. Une femme, seule, menacée de mort par deux hommes armés sous le simple prétexte qu'elle soit différente. Il ne m'en avait pas fallu plus pour ignorer le danger et foncer tête baissée dans le combat. Est-ce à cause de mon éducation, basée sur le respect de tout ce que la nature a pu créer? Ou bien simplement à cause d'une profonde incapacité à me rendre compte du danger? Aucune idée. Toujours est-il que cette fille m'a prouvé que ce que je pensais au sujet des émergés était vrai. Ils ne sont pas tous mauvais. En tout cas, elle ne l'est pas. C'est pour ça que j'ai gardé contact avec elle. Peut-être aussi parce que je me voyais mal me la jouer justicière solitaire, venant au secours des autres avant de m'évanouir dans la nature et de ne plus jamais refaire surface. Je ne suis qu'une femme normale, ayant eu un petit peu d'entraînement par le passé et donc capable de se défendre. Autant m'en servir pour aider les autres. Non?

J'ai tenté de faire comme si de rien n'était. Comme si rien ne s'était passé ce jour là, lorsque je me battais contre ces deux hommes. Mais cela ne veut tout simplement pas sortir de ma tête. Chaque fois que j'entends le chant d'un oiseau, cela me revient à l'esprit. Ces volatiles qui sont venus fondre sur nos ennemis comme s'ils voulaient nous venir en aide. Comme s'ils avaient ressenti ce besoin que j'avais que quelque chose intervienne. Je n'ai pas la moindre idée de ce qui a bien pu se passer. Et puis lorsque j'y pense, ce tigre qui s'était échappé de la clinique vétérinaire quand je m'y trouvais... C'est comme si, à un moment, il avait été aussi paniqué que nous pouvions l'être. Et qu'il était donc devenu encore plus agressif. Alors qu'il aurait simplement pu s'échapper et continuer sa route vers la liberté. Je n'arrive vraiment pas à comprendre. Qu'est-ce qu'il peut bien se passer avec les animaux ces derniers temps? J'aimerais vraiment bien le savoir. C'est peut-être pour ça que j'ai décidé d'en parler avec Spencer la prochaine fois que l'on se verrait. Il y a peut-être quelque chose que j'ignore et qu'elle sait. Quelqu'un qui serait à l'origine de tout cela.

Comme par hasard, à peine j'avais fini de penser à elle qu'un message s'afficha sur mon téléphone. Elle voulait que l'on se rejoigne. Pas de problème. Alors terminant le plus vite possible mon travail à l'animalerie, j'ai ensuite pris mes affaires et me suis dirigée aussi rapidement qu'il m'était possible de le faire vers notre lieu de rendez-vous. En espérant qu'elle ne soit pas encore partie. Parce qu'à vrai dire, je crois que j'ai quasiment une heure de retard. Arrivant sur la plage, je ne prends même pas le temps d'enlever mes chaussures cette fois et je me dépêche de rejoindre la jeune fille qui m'attend encore. Un petit sourire étire mes lèvres lorsque je la vois, et je me dirige donc naturellement vers elle. A peine à deux mètres d'elle, je la vois se retourner d'un coup et je lève les mains en souriant toujours pour montrer que je viens en paix. « Du calme, je viens en paix! » dis-je sur le ton de la plaisanterie. M'approchant encore, je la prends dans mes bras pour la saluer et la relâche ensuite pour me passer une main dans les cheveux. « Salut Spencer. Désolée pour le retard, j'avais du boulot à terminer à l'animalerie, mais oui ça va merci. Et toi? Quelque chose ne va pas? Tu voulais qu'on se voit pour quelque chose en particulier? » dis-je cette fois ci avec une pointe d'inquiétude dans la voix. Bien sûr, on peut se voir sans qu'il y ait quelque chose, simplement par envie. Mais je ne peux m'empêcher de me poser la question. Car il semblerait qu'on ait toute les deux le chic pour nous mettre dans des situations improbables et relativement dangereuses...
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Hennessy
Mutant
Spencer Hennessy


More about you : A reason to die for ▼ Valessy 17040911010919064614972529
Codename : Icey
Pouvoirs : Spencer est une mutante capable de réfrigérer son environnement, donnant lieu à des formations de cristaux ou de blocs de glace qu'elle peut mentalement sculpter à sa guise. Elle utilise souvent son pouvoir en projetant un souffle glacial de ses mains pour engloutir en quelques secondes ses ennemis sous la glace. Il lui arrive de créer des fines pistes de glace qui lui permettent de se déplacer en glissant très rapidement. Son corps est capable de supporter un très grand froid car elle est capable de baisser sa température corporelle sans subir de conséquences. Le professeur Xavier pense que tout comme son mentor IceMan elle peut aussi se transformer en femme de glace, devenant sous cette forme quasiment invincible.
Emergence :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr114 / 54 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Maitrise :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr115 / 55 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Messages : 708
DCs : Raven, Andy & Jessica D.

Jeu 9 Mai - 21:42




A reason to die for

Tysha & Spencer



En amitié, il est parfois bon de prendre ses distances... Non pas parce que vous n'aimez plus la personne, ou qu'elle est moins importante. Mais parce que vous êtes arrivez à un stade où l'autre a besoin, malgré vos conseils, de se retrouver seul face à lui-même et de faire le point. L'amitié n'est pas facile, car pour celle-ci il n'y a également pas de mode d'emplois. Cette phase est à double tranchant. Soit on se retrouve plus tard comme si de rien était, soit on s'éloigne à tout jamais .. Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles : il peut arriver qu'on en mesure l'importance sur-le-champ ; mais il arrive aussi qu'ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut être de même avec les gens.  Avec ceux qui dans nos années adolescentes on se plait à appeler « amis ». Lorsque l’on est jeune, pas que la jeune femme soit excessivement vielle, nos amis sont bien plus qu’une famille. On est prêt à affronter des mondes pour eux, à braver les dangers, à lutter tout simplement. L’amitié est un sentiment apaisant, tranquillisant, rassurant. Elle nous apprend à faire face très jeune à la dure réalité de la vie. On aime. On n’aime pas. On vit. On meurt. On tombe. On se relève. Toujours.

Dans sa vie elle en a fait des rencontres. Elle en a eu des amis. Aujourd’hui elle peut tout simplement compter sur les doigts de la main. Tysha fait partie de ceux qu’elle s’autorise à appeler « amis ». Tysha est son amie. Elles ne se connaissent bien sûre pas depuis longtemps mais comment oublier la femme qui vous a sauvé la vie ? C’est impossible, tout simplement. Le visage de la femme aux cheveux sera toujours ancré en elle, elle le sait et elle est fière qu’elle fasse partie de sa vie. Spencer n’est pas le genre de personne qui s’attache facilement aux autres, pas depuis qu’aux yeux de tous, elle est devenue ce monstre aux pouvoirs effrayants. Pour tout dire la jeune femme n’est pas effrayante. Elle n’est qu’une fille comme les autres aux capacités un peu particulières mais sur cette île, sur Genosha bon nombre de personne sont dans cette situation. Plus qu’on ne le pense.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’aujourd’hui la jeune femme a donnée rendez-vous à la belle aux yeux noirs. Ce qu’il s’est passé ce jour-là, dans la forêt est encore trop frais pour qu’elle puisse faire abstraction de ce qu’elle a vu. D’ailleurs elle n’arrête pas d’y penser et elle en est sûre, c’est aussi le cas de Tysha. A son réveil Spencer était beaucoup trop faible pour pouvoir en parler avec une réelle objectivité. Elle se disait qu’elle avait simplement divaguée. Que ce n’était qu’une pure coïncidence. Qu’il n’y avait eu que trop peu de chances pour que cela provienne de la belle. Bien trop peu. C’était même tout bonnement impossible. Alors durant les jours qui avait suivi elle avait essayé d’oublier les oiseaux. Les formidables volatiles qui avaient luttés pour elle au péril de leur vies. Elle avait tenté oui, mais elle n’y était par arrivé.

Puis il y avait eu sa dispute avec Casey. Violente. Virulente. Imposante. Oppressante et elle avait mit de côté cette histoire d’animaux sauveur. Elle avait broyé du noir. Elle avait beaucoup pleuré, en silence souvent. A l’abri des regards de sa nouvelle famille pour qu’on ne lui pose pas plus de questions que nécessaires. Elle s’était isolée sur cette plage. Avait dormie pendant des heures sous le soleil brulant. Avait prit le soin de changer ses pansements seule pour ne pas embêter Casey. Était allée rassurer Max sur sa disparition. Lui avait chuchoté des mots doux au creux de l’oreille alors qu’il délirait à cause de la fièvre. Lui avait promis que bientôt elle irait voler des médicaments pour lui et avait même minimiser les doses d’antibiotiques que Tysha lui avait donné afin de les partager avec son jumeau, afin de la soulager. Elle avait tout bonnement vécu l’enfer au cours des derniers jours. Mais elle s’était rétablie et les oiseaux était revenus. Alors elle avait fini par contacter la douce Tysha. Prenant son portable d’urgence et lui envoyant un petit message.

Après une bonne heure d’attente Tysha se montre enfin et c’est toute souriante que Spencer se dirige vers la jeune femme. Lorsqu’elle lève les mains en l’air pour lui signifier qu’elle vient en paix la brunette secoue la tête. Après une courte étreinte les traits de la belle s’étirent sous l’inquiétude et l’émergée l’attrape par la main afin de l’inviter à s’asseoir prés d’elle sur le sable. Non non ne t’inquiète pas Tysha je voulais juste te parler au sujet de la dernière fois dans la forêt… dit-elle en jouant avec le sable un instant. Elle n’y avait pas pensée mais dire ce genre de choses, c’est bien plus difficile qu’elle ne l’aurait pensée. Elle se mordille la lèvre inférieure et soupire. Tu trouves pas que ce que les oiseaux ont fait c’était… Particulier ? Je veux dire… Tu as déjà vu ça auparavant ? finit-elle alors par tenter sans trop savoir comment en venir au fait.




by tris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 9 Mai - 22:52

Certaines personnes ont la capacité de parvenir à passer rapidement à autre chose lorsqu'ils vivent une expérience unique. Parfois traumatisante. Mais ils passent au dessus, vivent comme si de rien n'était et finissent même par oublier. Comme s'il ne s'était jamais rien passé. Comme si leur mémoire parvenait tout simplement à effacer ces souvenirs douloureux ou trop étranges pour être bénéfiques. Un peu comme un système d'auto-préservation que leur esprit aurait développé sans même qu'ils ne s'en rendent compte. Cependant, autant il existe des personnes comme celles qui viennent d'être décrites, autant il est beaucoup plus simple de rencontrer des gens qui vivent l'exact opposé. Il existe même une maladie qui parle de cela lorsque c'est poussé à son extrême. Le stress post-traumatique. Un événement qui a créé un choc qui revient constamment en mémoire de celui ou celle qui a pu le vivre. Des hommes et des femmes qui ne peuvent plus fermer l'oeil sans revoir cet événement qui les hante. Alors au fil du temps, ils ne peuvent plus que penser à cela jusqu'à ce que cela devienne une véritable peur. Une obsession si intense qu'elle en devient malsaine. Ils veulent tellement fuir cela qu'ils se retrouvent finalement à y penser sans cesse. Jusqu'à parfois y perdre la raison.

Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis atteinte de cette pathologie, même si cela aurait pu être le cas. Se prendre une balle, c'est assez traumatisant quand on y pense. Pourtant, je n'étais même pas encore guérie que je n'y prêtais déjà plus attention. Je ne suis pas traumatisée par ce qui a pu se passer ce jour là. Plutôt... intriguée. A un point que je n'avais encore jamais connu. J'ai comme ce besoin de savoir ce qui a bien pu se passer. Si Spencer était capable de faire ça, en plus d'avoir la capacité de se transformer en femme de glace. Après tout, pourquoi pas? Je dois avouer que si elle venait me dire qu'en plus de faire ça, elle contrôle les oiseaux, cela ne me surprendrait pas vraiment. Je dois dire que si elle venait me dire qu'elle est capable de transformer du sable en nourriture, je serais capable de la croire. Je n'y connais absolument rien à ce domaine. Je ne sais pas ce qui est possible ou pas. Ce qui est risible ou non. Mais je dois dire que dans le doute, je préfère m'abstenir de lui demander si elle est capable de créer de la nourriture à partir du sable de la plage. Le fait d'avoir faim n'est pas une raison suffisante pour laisser mes idées farfelues me faire passer pour une idiote doublée d'une folle.

Au fond de moi, je ne peux m'empêcher de m'inquiéter. Car oui, même si nous ne nous connaissons pas depuis longtemps, je peux dire que je compte Spencer parmi mes amis. J'ai beau être celle qui a décidé de voler à son secours en premier lieu, elle ne m'a pas abandonnée. Elle m'a aidée au péril de sa vie, ne faisant pas attention aux conséquences. En vérité, nous nous sommes en quelque sorte chacune sauvé la vie à tour de rôle. Alors je lui en suis reconnaissante, tout comme elle semble l'être à mon égard. Du coup, lorsqu'elle me prend la main et m'invite à aller m'installer avec elle sur le sable tout en me disant qu'il n'y a rien de grave, je ne peux retenir un petit soupir de soulagement. Parce que oui, je sens immédiatement un poids quitter mes épaules. Je me sens plus légère, prête à me détendre un petit peu et prendre le temps de passer un peu de bon temps avec la jeune femme qui est installée à mes côtés. Mon sourire revient étirer mes lèvres et illuminer mon visage alors que je regarde la mer au loin tout en écoutant la voix de mon amie parvenir à mes oreilles.

Pourtant quand j'entends ses mots, mon sourire qui venait tout juste d'arriver s'efface lentement. Alors elle aussi, elle y repense. Et lorsqu'elle continue, je comprends que ce n'est pas elle qui est à l'origine du phénomène que nous avons pu constater. Est-ce que j'ai déjà vu ça? Jamais. Je me passe une main dans les cheveux et détourne le regard pour venir le poser sur mon amie. « Oui, particulier c'est le mot... J'ai pas compris ce qui s'est passé, j'ai jamais vu ça avant... » dis-je en soupirant. Mon regard se pose sur le sable avec lequel je joue du bout des pieds que j'ai sorti de mes chaussures finalement en m'installant. « On aurait dit qu'ils voulaient absolument nous aider. Et c'était tellement bizarre... Quand l'un des types a brisé la nuque d'un oiseau, j'ai eu tellement mal... Comme si c'était à moi qu'il l'avait fait... Tu crois que c'est l'un des deux mecs qui en était à l'origine? Ce serait possible? » dis-je en relevant la tête. Ce serait une option, non? Cela pourrait expliquer ce qui s'est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Hennessy
Mutant
Spencer Hennessy


More about you : A reason to die for ▼ Valessy 17040911010919064614972529
Codename : Icey
Pouvoirs : Spencer est une mutante capable de réfrigérer son environnement, donnant lieu à des formations de cristaux ou de blocs de glace qu'elle peut mentalement sculpter à sa guise. Elle utilise souvent son pouvoir en projetant un souffle glacial de ses mains pour engloutir en quelques secondes ses ennemis sous la glace. Il lui arrive de créer des fines pistes de glace qui lui permettent de se déplacer en glissant très rapidement. Son corps est capable de supporter un très grand froid car elle est capable de baisser sa température corporelle sans subir de conséquences. Le professeur Xavier pense que tout comme son mentor IceMan elle peut aussi se transformer en femme de glace, devenant sous cette forme quasiment invincible.
Emergence :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr114 / 54 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Maitrise :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr115 / 55 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Messages : 708
DCs : Raven, Andy & Jessica D.

Ven 10 Mai - 19:43




A reason to die for

Tysha & Spencer


L'écriture est une forme de thérapie, on pose sur le papier ces pensées emmêlées dans notre tête et cela permet d'y mettre de l'ordre, et parfois sans même que l'on s'en soit aperçu cette boule qu'on gardait au fond de nous à disparu. Quand on écrit c'est comme si le cœur et la raison se mettaient d'accord. Les mots sont à son avis notre plus inépuisable source de magie. Ils peuvent à la fois  infliger des blessures et porter remède. Elle a étudiée la puissance des mots. Elle a apprit à les manier avec tact. A les rendre beaux de par sa plume. A les rendre doux. A les rendre plus faciles à encaisser et alors qu'aujourd'hui elle a besoin de les utiliser pour aborder ce sujet délicat. Ce sujet qui la taraude, ils ne viennent tout simplement pas. Elle a besoin de mettre le doigt sur ce qu'elle a vu. Besoin de comprendre d'où lui vient cette vision qui lui tourne constamment en tête.

Elle ne sait pas si c’est une obsession ou bien simplement de la curiosité. Après tout, depuis qu’elle fait partie intégrante de la résistance elle en a vu des choses plus étonnantes les unes que les autres. Son mari par exemple, est capable de maitriser le feu. Son frère jumeau Max, lui, est capable de faire exploser ce qu’il souhaite. La chef de leur petite équipe, elle, se guérie seule et semble immortelle. Ororo peut maitriser le temps. Raven est une métamorphe. Oui, des choses étranges elle en voit tous les jours alors elle ne comprend pas. Non. Elle ne comprend tout bonnement pas pourquoi ce qu’il s’est passé dans la forêt la déstabilise à ce point. Du moins, elle a peur de s’avouer ce qu’elle pense alors qu’elle ne devrait pas. Après tout, n’est-elle pas une femme de glace ? Si, bien sûr que si. Alors pourquoi le fait qu’elle pense que la réaction de ces volatiles est liée à Tysha l’effraie autant ? Tout bonnement parce qu’elle sait ce que cela signifie. Elle sait par quoi la belle aux cheveux de jais va devoir passer si ce qu’elle pense est vrai et ça elle préférerait lui éviter tout simplement.

Alors l’inquiétude monte. Le malaise par la même occasion, car elle ne sait tout simplement pas comment en venir aux faits. Elles ne se connaissent pas depuis longtemps et pourtant, ce qu’elles ont fait l’une pour l’autre lors de leur première rencontre à déjà tissé un lien particulier entre les deux jeunes femmes. Spencer le sait, Tysha est déjà importante pour elle. Au point où, sa sécurité est primordiale. Si la femme est une émergée tout comme elle, toute cette histoire ne pas aller en s’arrangeant. Il est même probable que ça en pire assez rapidement. Au départ ce sont de petits signes auxquels on ne fait pas attention dans la vie quotidienne. Puis les émotions prennent le dessus. Dans le cas de l’ancienne étudiante en art c’était des flocons tombant du ciel alors que sur Genosha ce n’est jamais arrivé. C’était la température qui pouvait subitement chuter. C’était cette sensation de ne plus avoir chaud, ni même d’avoir froid. C’était discret mais ça a bien vite dégénéré.

Alors, sachant pertinemment que son amie travail avec des animaux, elle s’était demandé si il n’y avait pas de danger pour que l’on puisse poser des soupçons sur elle, comme elle le faisait elle aujourd’hui. L'invitant à la rejoindre sur le sable chaud Spencer cherche sans savoir par où commencer. Tâte le terrain pour savoir si ce genre de choses se sont déjà produites en sa présence mais la belle ne semble pas tilter. Elle est bouleversée ça elle l’a remarquée sans mal mais ne semble pas penser un seul instant que cela puisse avoir un lien avec elle. Comment lui en vouloir ? Si elle n’était pas une émergée ayant rejoint les bancs de la résistance elle n’aurait jamais, elle non plus pensée avoir des pouvoirs un jour.

Elle observe son amie du coin de l’œil. Pince doucement les lèvres en écoutant la jeune femme. L’hypothèse que cela vienne de cet homme pourrait être tout à fait plausible si les oiseaux ne s’en étaient pas pris à eux. Non ce n’est toujours pas ça. La résistante se passe une main dans les cheveux et soupire avant de fixer le large durant un court instant. Elle aurait aimée passer un bon moment avec Tysha. A rire. A discuter tout simplement. Elle aurait vraiment aimée oui. Doucement elle se tourne vers la belle et pose une main sur son épaule. Tysha je ne pense pas que ce qu’il s’est passé la dernière fois venait de lui, sinon pourquoi les oiseaux les auraient attaqués ? Ils auraient du s’en prendre à nous… dit-elle calmement. Elle soupire légèrement et plonge son regard dans le siens avec une pointe de tendresse. En fait, je suis presque sûre que ça venait de toi… souffle-t-elle enfin.



by tris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 11 Mai - 13:55

Dans le fond, chacun de nous a quelque chose de spécial en lui. Même lorsque l'on croit que rien ne nous différencie de tous ceux qui nous entourent, il existe quelque chose nous permettant de nous démarquer. Un style vestimentaire particulier, un trait de caractère spécial, des habitudes alimentaires qui ne sont pas celles du plus grand nombre, etc. Il serait possible de citer tellement d'exemples que cela ne serait presque pas envisageable de les lister. Et pourtant, alors que nous avons tous la capacité de nous démarquer des autres, il semblerait que chacun veut au maximum se conforter à la norme. A rentrer dans le moule, afin d'être accepté par le reste de la société sans aucun mal. Car après tout, il est très difficile de se sentir rejeté par les autres. D'autant plus lorsque l'on ne sait pas pourquoi. Car tout ce que l'on fait, c'est être nous-même. Sans penser à mal. Sans chercher à faire quelque chose de particulier. C'est étrange comme on peut vouloir tout et son contraire. Être différent sans pour autant dénoter dans la foule. Ne ressembler à personne d'autre et pourtant vouloir être capable de se dissimuler aisément au milieu des autres. Tout ça à cause de ce besoin instinctif qu'a l'être humain de vouloir vivre en communauté. D'être apprécié des autres, de ne pas trop attirer le regard. Ou tout du moins pas en mal.

Je sais qu'aux yeux de beaucoup, je peux être vue comme quelqu'un de profondément différent. Avoir grandi dans une tribu constituée uniquement de femmes, dans le respect profond de la nature, adoratrices de la déesse Artémis, c'est quelque chose que beaucoup peuvent trouver relativement étrange. Donc comme on le dit si bien "dans le doute abstiens-toi", alors je me contente de ne pas parler de trop de là d'où je viens. Je reste vague, je décide de ne pas trop en parler si l'on ne me pose pas directement la question. C'est ainsi, j'ai décidé de faire de cette manière pour éviter que l'on me catégorise ou que l'on me mette à part. Parce que même si j'aime être différente, être celle que je suis, je dois dire que si j'ai décidé de quitter la forêt où j'ai grandi c'est pour pouvoir vivre pleinement. Dans le "vrai monde". Sans être mise de côté car les gens me trouvent trop différente d'eux. Je préfère de loin être jugée par mes actes et celle que je suis plutôt que par mes origines. Mais bien souvent, les autres se contentent de ça pour se faire leur avis, sans chercher à creuser plus loin. Pourtant, je n'ai jamais pensé avoir quelque chose d'autre en moi qui pourrait me rendre spéciale. Hormis mon caractère je veux dire. Je ne suis qu'une femme parmi tant d'autres.

Reparler de ce qu'il s'était passé dans la forêt avec les oiseaux lors de notre rencontre avec Spencer me fait bizarre. Mais en même temps je crois que j'en ai besoin. Pour que cela arrête de tourner en boucle dans ma tête. J'ai besoin de comprendre. Même si je pense que je ne suis pas forcément prête à entendre la réponse. Quelle qu'elle soit. Alors je donne mon avis à la brune lorsqu'elle me le demande, lui exposant la théorie que j'avais pu imaginer ces derniers temps. La seule explication qui m'aurait paru possible. Acceptable. Mais lorsque mon amie pose sa main sur mon épaule, je ne peux m'empêcher de ressentir une sorte d'appréhension. Comme si quelque chose de grave allait se passer. Comme si elle s'apprêtait à me dire quelque chose de très important et de potentiellement bouleversant. Presque difficilement, j'avale ma salive avant de tout bonnement arrêter de jouer avec le sable, comme si je me figeais. Je l'écoute parler, me dire qu'elle ne pense pas que cela soit l'un des hommes qui soit à l'origine de ce qui a bien pu se passer. Il est vrai qu'elle a raison, si cela provenait de l'un d'eux, c'est à nous qu'ils auraient dû s'en prendre.

Malgré moi, j'ai peur. Peur de ce qu'elle va me dire. Car elle a laissé sa dernière phrase en suspens. Je tourne la tête vers elle, et immédiatement elle capte mon regard. Cependant ce que je lis dans ses yeux me fait encore plus stresser. Car elle semble sur le point de dire quelque chose qui risque de faire s'effondrer le sol en dessous de moi. Je lis de la tendresse dans son regard, mais cela ne me rassure pas tellement je dois l'avouer. « Que... quoi..? » dis-je avant que ma voix ne se brise. Que cela... vienne de moi? Je me dis que ce n'est pas possible. Que cela ne peut pas être vrai. Mais dans le fond, et si ça l'était? Et si c'était vraiment de ma faute? Je déglutis une nouvelle fois difficilement et je regarde autour de moi avant de me prendre la tête entre les mains, glissant mes doigts dans mes cheveux nerveusement. « Tu crois que... que c'est moi qui ai fait ça..? Mais ça voudrait dire que... » Une nouvelle fois, ma voix se brise. Peut-être qu'elle a raison. Cela expliquerait aussi pourquoi est-ce que j'ai ressenti une telle douleur lorsque l'un des hommes a tué un oiseau qui l'attaquait. Quelle autre explication trouver après tout? Mais là... C'est tout de même très difficile à accepter comme nouvelle. Comment dire ça à Artémia? Sincèrement, j'ai l'impression que tout autour de moi est en train de s'effondrer. Sans que je ne puisse rien y faire...
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Hennessy
Mutant
Spencer Hennessy


More about you : A reason to die for ▼ Valessy 17040911010919064614972529
Codename : Icey
Pouvoirs : Spencer est une mutante capable de réfrigérer son environnement, donnant lieu à des formations de cristaux ou de blocs de glace qu'elle peut mentalement sculpter à sa guise. Elle utilise souvent son pouvoir en projetant un souffle glacial de ses mains pour engloutir en quelques secondes ses ennemis sous la glace. Il lui arrive de créer des fines pistes de glace qui lui permettent de se déplacer en glissant très rapidement. Son corps est capable de supporter un très grand froid car elle est capable de baisser sa température corporelle sans subir de conséquences. Le professeur Xavier pense que tout comme son mentor IceMan elle peut aussi se transformer en femme de glace, devenant sous cette forme quasiment invincible.
Emergence :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr114 / 54 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Maitrise :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr115 / 55 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Messages : 708
DCs : Raven, Andy & Jessica D.

Sam 11 Mai - 14:36




A reason to die for

Tysha & Spencer


Les tournesols, c'est comme les gens. Certains grands, certains petits. Se suivant tous têtes baissées comme des moutons au bord de la falaise. Chaque fleur est placée à la place qui est choisie pour elle et non par elle. Sans qu'elles en aient le choix. Mais parfois, un des tournesols relève sa tête, s'affirme comme s'il s'exclamait "Regardez moi bien, je vais changer votre vision du monde. Moi je veux changer ce même monde!" Pendant que ceux-ci font leurs discours, d'autres, la tête en l'air, nous dévoilent leur cœur l'air rêveur. Les deux dernières catégories citées sont sûrement les plus méritantes. Ce sont celles qui offrent de la couleur au monde. Qui osent montrer qu'être différent est un gros avantage. Alors tout ces gens, toute ces personnes différentes ne sont d'ores et déjà plus aussi seuls qu'il ne le pensait.

Le désir absurde de vouloir être différent de ce que l'on est demeure un des moyens les plus sûrs de se rendre malheureux. Emprunt aux doutes. Ravagés par le regards des autres. Heurté par leur mots tous aussi durs les uns que les autres. Une fatalité dans une société qui ne se soucis que du plus grand nombre. De la majorité absolue en laissant à la traine ceux qui, pour eux, ne sont que des plaies. La différence fait peur. La différence attire le danger. La remise en question et ça, ça c'est mauvais pour ceux qui se pensent indéniablement au dessus de tous les autres. Alors comment faire ? Comment faire pour avouer à cette minorité que dés aujourd'hui tout changera ? Comment faire pour leur révéler de tels choses tout en leur signifiant par la même occasion qu'ils ne seront plus dans le moule. Qu'ils ne seront plus que des monstres aux yeux des autres ? Voilà le problème principal de l'île de Genosha ce jour.

SHIELD, HYDRA, Magnus, la garde rouge, les émergés, les civils, des éléments si différent au cœur d'une si petite île. Un danger pour le monde. Un danger pour eux-même. Les initiateurs d'une guerre qu'ils n'ont tout simplement pas demandés. Il n'y a rien qui peut effacer la douleur. Mais finalement, vous trouverez toujours un moyen de vivre avec. Il y aura des cauchemars. Et tous les jours, lorsque vous vous réveillerez ce sera la première chose à laquelle vous penserez. Jusqu'au jour, ou se sera la seconde. Alors on relève la tête. On assume notre différence et on se bat. Jour après jours. Nuit après nuit. On se bat. Mais lorsque vous devenez le bourreau. L'élément déclencheur de cette différence qui fait peur alors comment gérer la chose ? Tout simplement en prenant les devants.

C'est ce que Spencer fait aujourd'hui. Ce qu'elle se doit de faire pour cette femme qui compte déjà beaucoup trop pour elle. Elle lui parle tout simplement, en ayant bien conscience de ce qu'elle est entrain de faire. Ce n'est pas facile. Elle savait pertinemment en envoyant son message que ça ne le serait pas. Mais pour son bien. Pour le bien de Tysha, il fallait tout simplement qu'elle le fasse. Alors elle s'aventure avec prudence sur cette pente glissante. Voit le sourire de la belle disparaitre. Son cœur se brise au fur et à mesure qu'elle prend conscience de ce qu'elle lui fait subir et pourtant il le faut. Max et Casey ont été auprès d'elle lorsqu'elle est arrivée sur l'île. Est-ce que Tysha a au moins quelqu'un qui prendra soin d'elle au moment où ses pouvoirs seront incontrôlable ? Elle n'en sait fichtrement rien et c'est bien cela qui l'inquiète. Alors la jeune femme continue sur sa lancée. Se rend compte du trouble au fond du regard de sa douce amie.

Malgré la tendresse qu'elle affiche à l'égard de Tysha elle voit l'angoisse monter en elle d'un cran. Est-ce étonnant ? Non. Pas vraiment. Sa voix se brise en une faible interrogation. Instantanément elle se replie sur elle-même. Les traits de la jeune résistante se tirent alors. Elle secoue doucement la tête en passant à son tour une main dans ses cheveux. Pince les lèvres tandis que les mots ne sortent pas. C'est dur de voir une personne à qui l'on tient dans cet état mais perdre pied ne servirai à rien. Elle prend une grande inspiration et relève la tête comme elle sait si bien le faire. La grande Spencer, l'inébranlable. Doucement la jeune femme passe une main dans le dos de la femme à la crinière sombre. Au fond de toi tu le sais aussi bien que moi... C'est l'explication la plus plausible Tysha. souffle-t-elle avec douceur. Elle ne veut pas l'effrayer plus que nécessaire. Pour le moment c'est gérable le temps que tu n'es pas confrontée à des épreuves qui pourrait mettre à mal tes émotions mais... Un jour viendra où tu ne le contrôlera plus et à ce moment là Tysha, il faudra prendre des précautions. Sinon ils viendront pour toi et je ne veux pas que ce jour vienne... finit-elle en fixant à nouveau l'horizon. Non, elle ne souhaite vraiment voir ce jour arriver. Jamais.



by tris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 12 Mai - 11:45

C'est étrange comme on peut parfois préférer vivre dans l'ignorance plutôt que découvrir la vérité. Car toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre. Certaines peuvent blesser, d'autres carrément anéantir toutes les certitudes que l'on avait par le passé. Ne dit-on pas après tout que ce que l'on ne sait pas ne peut pas nous nuire? Ce n'est certainement pas qu'une simple expression sans aucun sens. On peut vivre toute une vie dans l'ignorance, passer des moments heureux et simples sans jamais se demander si on le mérite ou non. Certains vivent la plus belle des vies alors qu'en réalité ils sont responsables de morts à cause d'une erreur de jeunesse qu'on leur a caché. D'autres pensent avoir la plus belle vie de famille et les parents les plus aimants, sans savoir qu'ils ont en réalité été enlevés par ces personnes lorsqu'ils n'étaient âgés que de quelques semaines. C'est amusant, dans le fond, comme le cerveau humain possède ses mécanismes de défense. Il s'en sert bien souvent, sans même que l'on ne s'en rende compte, dans le but de se protéger et de nous protéger. Oublier est tellement plus simple que d'affronter les choses les plus compliquées à gérer. Peut-on réellement parler de lâcheté dans ces cas là? Si c'est fait de manière totalement inconsciente? Allez savoir.

Si je devais faire un choix, là tout de suite, je ne sais pas si je ferais celui de vivre dans l'ignorance ou sachant la vérité. Car cette dernière est très difficile à accepter. Et encore plus à vivre au quotidien. Je sais comment ils sont traités. Comment les gens différents sont vus par les habitants de cette île. Comme des monstres par les uns. Comme des erreurs de la nature, juste bons à enfermer, par d'autres. Beaucoup ont peur. Alors que je pense que ceux qui sont le plus terrorisés par le fait qu'il existe des personnes possédant des pouvoirs hors du commun sont ces gens eux-mêmes. Comment faire comme si de rien n'était, lorsque l'on sait la vérité? Devoir vivre caché afin de ne pas être rejeté, ce n'est pas une vie. Chacun devrait être libre d'être ce qu'il est, devrait pouvoir obtenir de l'aide afin que les choses se passent pour le mieux. Mais tout cela n'est qu'un rêve. Une utopie que seuls quelques illuminés, dont il semblerait que je fasse partie, arrivent encore à imaginer. L'inconnu fait peur. Tout ce qui sort de ce que l'on a l'habitude de voir effraie. C'est normal après tout. L'instinct humain est ainsi fait qu'il pousse chacun de nous à vouloir rester en sécurité. Et ce que l'on ne peut pas contrôler nous en empêche. C'est normal d'avoir peur dans ce cas.

En venant aujourd'hui sur cette plage afin de retrouver mon amie, je pensais que nous allions rire. Profiter du beau temps et de l'eau pour aller nous baigner et passer un bon moment. Parler de tout et de rien, aller grignoter quelque chose histoire de simplement nous mettre quelque chose sous la dent par gourmandise. Passer du temps entre amies, tout simplement. Nous amuser et laisser le temps défiler en toute légèreté. Enfin. Même si dans le fond j'avais l'espoir que les choses se passent de la sorte, je ne sais pas pourquoi j'avais en même temps le pressentiment que tout allait dégénérer exactement comme cela vient de se passer. Aborder un sujet délicat, dont nous avions toute deux envie de parler mais qu'il aurait peut-être mieux valu oublier pour aujourd'hui. De toute façon, ce qui est fait est fait. On ne peut pas revenir en arrière. Mais le plus difficile maintenant va être d'aller de l'avant. Car qui dit vouloir avancer dit affronter la réalité. Et c'est quelque chose qui ne va de toute évidence pas être aussi simple que j'aurais pu l'imaginer.

J'écoute Spencer me parler, je sens sa main se poser délicatement et amicalement dans mon dos pour me montrer qu'elle me soutient. Qu'elle sera certainement là pour moi. J'ai envie de la remercier. Mais pour le moment, le choc est trop important. Je sais très bien qu'elle a raison. J'ai du mal à l'accepter, mais c'est comme si quelque chose tout au fond de moi me hurlait que c'était la seule explication possible. Ce qui est bizarre, c'est qu'à mesure que je respire, j'ai l'impression que l'air autour de nous se fait plus rare. Mais cela n'est en rien dû à un quelconque pouvoir. C'est simplement l'angoisse qui grandit en moi sans que je ne puisse rien y faire. Je déglutis difficilement, ma gorge étant aussi sèche que si j'avais passé des jours sans boire une goutte d'eau. Éviter les moments qui pourraient mettre à mal mes émotions? Je crois que sur ce coup là c'est raté. La panique me gagne peu à peu, et j'ai tellement peur que quelque chose se passe que mes mains se mettent à trembler sans que je ne puisse rien y faire. Sans que je n'y prête la moindre attention, trop perturbée par ce dont je suis en train de prendre conscience, les bruits des animaux qui nous entouraient s'arrêtent. Un lourd silence s'installe autour de nous.

J'ai peur. Peur de perdre tout ce que j'ai. Peur d'être vue comme une abomination, comme un monstre. Peur de mettre en danger ma soeur. Artémia ne mérite pas ça. Et j'ai l'impression que je vais la mettre en danger. Surtout lorsque Spencer me dit qu'arrivera un jour où je n'arriverai pas à contrôler ce pouvoir. Si je venais à blesser ma meilleure amie... Je ne pourrais jamais me le pardonner. "Ils" pourraient venir pour moi... Je sais de qui elle parle. Et ça aussi, ça me fait peur. « Et si... Et si je blessais quelqu'un..? J'ai pas envie que ma soeur me voit comme un monstre... J'ai pas envie de lui faire du mal... Je... » dis-je avant qu'une nouvelle fois ma voix se brise. Je panique, clairement. Et le silence qui nous entourait se brise également. Les oiseaux se mettent à faire de plus en plus de bruit, volant plus bas que la normale et à un rythme effréné. C'est simple, je ne contrôle rien. Et il semblerait que ma panique se généralise à ces pauvres bêtes qui n'ont rien demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Hennessy
Mutant
Spencer Hennessy


More about you : A reason to die for ▼ Valessy 17040911010919064614972529
Codename : Icey
Pouvoirs : Spencer est une mutante capable de réfrigérer son environnement, donnant lieu à des formations de cristaux ou de blocs de glace qu'elle peut mentalement sculpter à sa guise. Elle utilise souvent son pouvoir en projetant un souffle glacial de ses mains pour engloutir en quelques secondes ses ennemis sous la glace. Il lui arrive de créer des fines pistes de glace qui lui permettent de se déplacer en glissant très rapidement. Son corps est capable de supporter un très grand froid car elle est capable de baisser sa température corporelle sans subir de conséquences. Le professeur Xavier pense que tout comme son mentor IceMan elle peut aussi se transformer en femme de glace, devenant sous cette forme quasiment invincible.
Emergence :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr114 / 54 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Maitrise :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr115 / 55 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Messages : 708
DCs : Raven, Andy & Jessica D.

Mer 15 Mai - 15:40




A reason to die for

Tysha & Spencer


Nous ne voyons que ce que nous voulons voir, nous ne croyons que ce que nous voulons croire et ça marche. Nous nous mentons tellement à nous-mêmes que très vite, nos mensonges ont l'apparence de la vérité. Nous sommes tellement dans le déni que nous sommes incapables de reconnaître la vérité quand elle est sous notre nez. Nous ne voulons pas accepter, tout simplement ce qui peut nous faire du mal. Ce qui au plus profond de nous, nous dérange. Ce qui nous fait peur, nous fait mal, nous rend faible ou différents au yeux du monde. Nous ne voulons pas de cette différence. Nous voulons nous fondre dans la masse. Avancer comme une personne des plus normales. Sourire à la vie, en profiter pleinement. Ne pas à avoir à se retourner sous la quelconque pression d'un danger à venir. Ne pas lire la rage ou le dégout dans le regard de son prochain. Nous voulons vivre. Nous voulons mentir.

Mais dans certain cas. Ceux que nous n'avons pas choisi. Il nous faut affronter la vérité. Celle qui fait peur. Nous n'avons pas le choix. Pour notre bien et celui de nos proches tout simplement. Aujourd'hui elle est la porteuse d'une mauvaise nouvelle pour la belle Tysha. Aujourd'hui Spencer est certainement ce que l'on peut le plus rapprocher d'un bourreau pour la jeune femme qui se trouve assise à ses côtés. Bien sûre qu'elle aurait préférée se taire. Bien sûre qu'elle aurait espérée pouvoir répondre aux attentes de son amie. A savoir discuter de tout et de rien. Rire. S'amuser. Aller manger un morceau. Retrouver un semblant de cette vie qu'elle a perdue il y a de nombreux mois. Être à nouveau une jeune femme de 20 ans, comme elle rêverait parfois de l'être.

Elle n'est pas fière d'elle lorsqu'elle réalise qu'elle fout probablement en l'air la vie d'une autre personne. Ses épaules affaissées en témoigne déjà. Pourtant la brave Spencer qui réside en elle. Celle qui garde la tête haute en toute circonstance lui hurle qu'elle n'a rien fait de mal. Mais lorsque devant ses yeux, Tysha s'effondre complétement, c'est un énorme pincement au cœur qu'elle a pour toute réponse à ses interrogations intérieure. La vie est dure. Bien trop dure lorsque l'on se retrouve catégorisé émergé. Elle connait la jeune femme à ses côtés. Elle sait qu'elle est forte. Probablement plus que la plupart des personnes qui l'entoure mais peut-être souhaitait-elle une autre vie. Ce n'est même pas à réfléchir. Elle en est pour ainsi dire certaine. Après tout qui souhaiterai vivre comme un reclus de la société, avec le danger et la peur pour seuls compagnons ? Si il n'y avait pas eut Max et Casey, jamais elle n'aurait intégré leur rang.

Mais c'est trop tard à présent. Trop tard pour penser à ce qu'elle aurait du faire ou ne pas faire. Trop tard pour regretter son acte. Il faut qu'elle assume le doute qu'elle a planté dans le coeur de sa douce amie. Assume ses paroles aussi choquantes soient-elles. Alors qu'elle lui demande de faire attention à ses émotions, de les contrôler, c'est tout le contraire qu'il se passe. Spencer pince doucement les lèvres en regardant autour d'elle. La faune qui semblait jusqu'à présent très calme, voir momentanément endormie commence doucement à s'activer au fur et à mesure que l'anxiété de Tysha augmente. La résistante prend alors une grande inspiration alors que son amie ne fait que confirmer ses questionnements. Tout ça vient bien d'elle et vu son domaine d'activité, la brune risque fortement d'avoir des problèmes si elle n'apprend pas à vite se contrôler.

Instinctivement Spencer attire Tysha dans ses bras. La berce doucement. Ce n'est pas dans ses habitudes d'être aussi tactile avec les autres. Depuis qu'elle a vu sa meilleure amie être exécutée devant ses yeux, Spencer a du mal à créer des liens affectifs avec les gens. Elle a du mal à s'approcher d'eux sans repenser à tout le mal que ça fait lorsque l'on perd une personne que l'on a aimé aussi fort. Elle passe la main dans ses cheveux tendrement et tente de l'apaiser comme elle le peut. La belle a conscience que de se retrouver contre elle n'est pas chose agréable lorsqu'on rentre en contact avec sa peau glacée mais soit. Je sais que tu as peur Tysha. On a tous eut peur au début mais tu verras que tu maitrisera tout ça bien vite. Il faut juste un peu de patience et tu sais que je te viendrais en aide lorsque tu en aura besoin...chuchote-t-elle doucement. J'ai perdue ma meilleure amie il y a deux ans. Elle a été exécutée par Hydra devant mes yeux... Je sais le mal que ça fait que de perdre une personne aussi importante pour soi. Mon jumeau est gravement malade et il va devoir quitter l'île pour être soigné dans un hôpital où on ne voudra pas le traquer et l'enfermer. Cette vie n'a rien de facile. Tu n'en veux sûrement pas mais ce pouvoir est en toi... Tu le maitrisera. Un jour. Seulement il va falloir que tu vives avec... fini-t-elle le regard planté dans l'horizon. C'est ce qu'ils ont tous fait. Vivre avec.




by tris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 17 Mai - 13:15

Quand je repense au passé, à mon enfance, j'ai parfois l'impression que cela s'est passé il y a une éternité. Pourtant je m'en souviens comme si c'était hier. Je me revois petite, cherchant à attirer l'attention de tout le monde parce que je voulais avoir quelque chose en plus. Être spéciale. Dans le fond, j'aurais certainement dû comprendre que j'étais déjà spéciale de par l'endroit où je vivais et la façon que nous avions de vivre. Mais soyons honnêtes, une gamine de cinq ou six ans ne peut pas vraiment se rendre compte de choses comme celle là. Alors je passais mon temps à essayer de me faire remarquer. J'étais un peu du genre à faire les quatre cent coups uniquement pour que l'on me différencie des autres. Combien de fois j'ai pu être punie pour avoir enfreint les règles? Je ne m'en souviens plus. Peut-être simplement parce que j'ai arrêté de les compter assez rapidement. C'était plutôt fréquent à vrai dire. Un peu comme une mauvaise habitude que j'avais pris. Je me souviens de cette fois où j'avais décidé de m'éloigner du groupe lorsqu'on était partis hors du village pour apprendre à connaître un peu mieux la forêt. Ils ne m'ont retrouvée que deux jours plus tard. Je crois que ma mère a facilement passé trois heures à me faire la leçon une fois qu'elle avait réussi à me ramener au campement par la peau des fesses. J'avais juste vu un écureuil courir près de notre groupe et j'avais décidé de le suivre. C'était beaucoup plus intéressant à mon sens que d'écouter sagement comme tous les autres. Sauf que bien évidemment je m'étais perdue. Alors j'avais trouvé refuge dans une grotte. Quand j'y repense, j'ai eu beaucoup de chance de ne pas me retrouver dans la tanière d'un ours brun qui aurait certainement très mal vu mon intrusion. Encore à plus forte raison s'il y avait eu des bébés.

Quand je repense à tout cela, je ne peux m'empêcher de sourire. En fait, aussi longtemps que je faisais tout pour me faire remarquer je ne me sentais en rien spéciale. J'avais juste l'impression d'être la bête noire de tout le monde. J'essayais en plus toujours d'entraîner Artemia dans mes plans foireux. Heureusement pour elle, elle était beaucoup plus sage que moi même quand nous étions petites. Elle m'a évité de finir dans des situations dangereuses un paquet de fois. Mais cela ne m'empêchait pas de recommencer pour autant. Quand j'ai compris que finalement il serait peut-être temps de me comporter convenablement et de me mettre plus sérieusement aux entraînements, c'est là que j'ai fini par me démarquer. Je ne dis pas ça pour me jeter des fleurs, mais j'ai bien vite rattrapé l'avance que les autres avaient sur moi et je les ai même dépassés. Je suis devenue la meilleure combattante. Et c'est comme ça que j'ai finalement réussi à me sentir spéciale. Lorsque les plus jeunes venaient vers moi pour me demander de leur apprendre quelques astuces. Lorsque l'on me félicitait pour mes capacités. Pourtant j'avais l'impression que ce n'était toujours pas assez. Il fallait que j'arrive à faire quelque chose d'inédit. Quelque chose que personne n'avait encore fait. J'avais envie de voler de mes propres ailes et de découvrir le monde, tout simplement. Le vrai monde. Voir de mes propres yeux ce que l'on m'avait décrit pendant des années. Et je l'ai fait.

Pourtant aujourd'hui je constate que le sort a certainement décidé de me jouer un tour. Et quel tour. L'enfant que j'étais à l'époque sauterait certainement de joie en apprenant une nouvelle pareille. Je me dis que peut-être, si je vivais encore auprès de mon peuple, les choses seraient différentes. Je pourrais vivre cette annonce d'une autre manière. Mais l'adulte que je suis n'arrive pas à apprécier ce qu'elle entend. J'écoute mon amie me dire qu'elle pense que, comme elle, je possède des pouvoirs. Que je suis une émergée. Et je sais ce que cela implique. Être jugée. Pourchassée. Traitée comme un monstre. Simplement parce que je suis différente. Parce que je ne suis pas comme tout le monde. Et j'ai peur. Peur de devoir fuir. Peur d'abandonner tout ce que j'ai pu trouver ici. Peur d'attirer des ennuis à la seule personne qui soit réellement importante pour moi. Peur qu'elle ne me voit comme un monstre elle aussi. Peur de lui faire du mal. Si je blessais Artémia, même sans le faire exprès, je sais que je ne me le pardonnerais jamais. Et là, même moi je ne serai pas capable de me voir autrement que comme un monstre.

Bien incapable de prendre la parole et de m'exprimer sans que ma voix ne se brise sous l'intensité des émotions que je ressens et l'angoisse qui monte en moi, je reste là sans rien dire. Je me laisse aller contre la peau glacée de Spencer sans piper mot. A vrai dire, je n'y prête même pas attention. Je me laisse simplement entourer de ses bras et je ferme les yeux. Je dois avouer que ce contact me réconforte un peu. Ses mots également. Elle me dit qu'elle sait que j'ai peur. Mais que je vais réussir à surmonter ça et que je serai capable de maîtriser cela rapidement. Qu'elle sera présente pour moi et m'aidera lorsqu'il le faudra. Et je n'ai pas le temps de rétorquer quoi que ce soit qu'elle enchaîne en me parlant d'elle. De son vécu. Ma gorge se noue lorsque ses mots me parviennent. Elle est si jeune et pourtant elle se retrouve à devoir vivre tellement de choses. Je n'imagine pas quelle aurait été ma réaction si j'avais vu quelqu'un exécuter ma meilleure amie sous mes yeux. Certainement que j'aurais cédé à la rage et que j'aurais essayé de venger sa mort au prix de ma vie s'il le faut. Mais ça, c'est mon côté bestial qui parle. J'ai toujours eu ce trait là. Cela fait partie de moi. De toute évidence comme ce pouvoir dont elle parle. Vivre avec... En suis-je seulement capable? Je ne sais même pas ce que je fais, ce que je dois faire. Comment faire tout cela? Je me sens totalement démunie. Perdue. Debout au pied d'un mur haut d'une centaine de mètres et sans aucune prise avec comme seule option de le gravir.

J'inspire longuement, essayant de me calmer même si cela n'est pas simple, et j'avale difficilement ma salive. Quelques instants encore, je profite de l'étreinte de ma jeune amie avant de me redresser et de me passer une main dans les cheveux. A mon tour je plante mon regard vers l'horizon et, après avoir ramené mes jambes vers moi, je pose mes bras sur mes genoux en serrant les poings. « Vivre avec... Tu crois que j'en serais capable? J'ai aucune idée de ce que c'est... ce que je suis... J'ai pas envie d'attirer des ennuis à qui que ce soit... Et si je blessais quelqu'un sans m'en rendre compte..? » dis-je d'une voix trahissant ma peur. Autour de nous, la faune semble s'être légèrement apaisée mais n'est pourtant pas revenue à son état normal. Peut-être que finalement elle a raison. Que c'est moi qui suis responsable de tout cela. Et tant que je ne serai pas capable de comprendre comment maîtriser cela et surtout de savoir jusqu'où s'étendent mes capacités, rien ne s'arrangera. Et je serai capable de mettre des innocents en danger. « J'ai pas envie de t'attirer des ennuis Spencer. Vraiment pas... »

Revenir en haut Aller en bas
Spencer Hennessy
Mutant
Spencer Hennessy


More about you : A reason to die for ▼ Valessy 17040911010919064614972529
Codename : Icey
Pouvoirs : Spencer est une mutante capable de réfrigérer son environnement, donnant lieu à des formations de cristaux ou de blocs de glace qu'elle peut mentalement sculpter à sa guise. Elle utilise souvent son pouvoir en projetant un souffle glacial de ses mains pour engloutir en quelques secondes ses ennemis sous la glace. Il lui arrive de créer des fines pistes de glace qui lui permettent de se déplacer en glissant très rapidement. Son corps est capable de supporter un très grand froid car elle est capable de baisser sa température corporelle sans subir de conséquences. Le professeur Xavier pense que tout comme son mentor IceMan elle peut aussi se transformer en femme de glace, devenant sous cette forme quasiment invincible.
Emergence :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr114 / 54 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Maitrise :
A reason to die for ▼ Valessy Fonddr115 / 55 / 5A reason to die for ▼ Valessy Fonddr11
Messages : 708
DCs : Raven, Andy & Jessica D.

Dim 19 Mai - 18:19




A reason to die for

Tysha & Spencer


Si elle le pouvait, elle créerai un objet. Elle créerai un objet capable d'enlever la douleur, qu'elle s'envole. De l'extraire. Juste pour ne plus souffrir. Pour ne plus subir. Pour ne plus être emprisonner dans le monde où on a pas de choix, où on est des pantins et où règne le chagrin. Si elle le pouvait, elle serai maître de son destin et non la spectatrice. Rien n'est pire que d'être spectatrice de sa propre chute, de sa propre vie, sans avoir aucun contrôle, aucune prise. Oui, c'est ce genre d'objet que la jeune femme créerai si elle en avait le choix. Capable d'éliminer une douleur trop lourde à porter et insuffler un peu de bonheur, mettre du baume au cœur à tout les malheureux qui comme elle subissent la vie au lieu de pouvoir la vivre.

Cet objet, elle l'utiliserai aujourd'hui afin d'apaiser les peurs de sa douce amie. De la réconforter alors qu'elle doit affronter la tempête d'émotions qui se déchaine dans son coeur actuellement. Les question qu'elle se posent elle les connait par coeur. Les attentes qu'elle a aussi. Les réponses à ses questions ? Elle peut les lui donner mais elle ne sont pas toutes tintées de blanc. Oui, la réalité c'est qu'une fois les pouvoirs prit en compte dans sa vie plus rien n'est pareil. Plus rien ne le sera jamais plus. Elle est dans une mauvaise passe actuellement. Pas la plus mauvaise mais cela ne devrait dors et déjà plus tarder. Elle le sait. Elle le sent. Elle n'a d'ailleurs pas à aller chercher loin pour le voir. La faune autour d'elles répond à la moindre fluctuation de ses sentiments et c'est bien là un des premiers signes de l'émergence.

La porteuse de mauvaise nouvelle à donc confirmation. C'est bien Tysha qui est derrière tout ça. Pourtant Spencer n'a pas peur. Non. Si un animal venait à l'attaquer elle pourrait durcir sa peau pour ne pas être blessée. Alors tout va bien, pour elle en tout cas. Son amie, ce n'est pas la même histoire et elle la comprend plus que bien. Mais elle n'a plus le choix, il va falloir qu'elle apprenne à se maitriser. Il va falloir qu'elle use de discrétion. Qu'elle soit maitresse d'elle-même et ça... Ce ne sera évidement pas facile. Pour autant Spencer ne l'abandonnera pas car tôt ou tard elle aura besoin d'elle. Le plus facile resterai pour Tysha de disparaitre et de rejoindre les rangs de la résistance mais Spencer lui laisse encore son libre choix. Après tout, tout abandonner du jour au lendemain sans regarder derrière ce n'est pas donné à tout le monde. La jeune résistante l'a fait, oui mais seulement car elle était celle que l'on avait laissé seule au milieu de cet enfer. Pour Tysha les choses sont différente car il y a Artémia et ça, la brunette ne peut rien faire contre l'amour d'une femme pour sa meilleure amie. Sa soeur.

Alors Spencer la console du mieux qu'elle peut. La prenant dans ses bras de manière douce. Passe ses doigts dans ses cheveux si sombres qu'elle caresse avec une douceur infinie. Elle ne peut faire que ça pour la consoler pour le moment, alors elle s'ouvre à elle et lui raconte une partie de son histoire. Pourquoi Spencer fait-elle ça ? Peut-être pour lui signifier que oui ce sera dur. Que oui la vie ne sera pas toujours rose mais qu'elles sont en vie. Toutes les deux sont en vie et qu'elles doivent en profiter car personne ne sait ce que demain leur réserve. C'est dure réalité des choses. C'est ainsi. Elle ne peuvent rien y faire. Alors son regard s'ancre à la mer. Elle attend sagement, patiemment que son amie se calme, se radoucisse ne serait-ce qu'un peu. Que son cœur cesse de la tirailler car c'est la seule chose qui compte en cet instant. Qu'elle s’apaise.

Alors qu'elle se détache d'elle Spencer tourne doucement la tête vers la jeune femme qu'elle connait si forte et qui semble si fragile en cet instant. Brisée. Elle l'écoute d'une oreille attentive et sourit en entendant ses mots. Oh oui Tysha, je suis sûre que tu y arrivera. Crois en toi, c'est ça le secret. Ta vie va être bouleversée  mais tu es de toutes évidences une des femmes les plus forte que je connaisse sur cette terre... dit-elle calmement en s'approchant d'elle avant de saisir le visage de son amie entre ses mains et de coller son front au sien. Des ennuis j'en ai déjà Tysha. Un de plus, un de moins... Il n'empêche que je serais là pour toi. Je serais toujours là pour toi car tu es mon amie et que je tiens à toi... Alors n'oublie pas que c'est toi qui au final sera maitresse de tout ça, même si tu ne le comprend pas encore tout à fait. fini-t-elle en souriant. Car ce soir ces mots ne sont pas balancés dans le vent. Ce soir, ses mots elle les pèse. Je te le promet Tysha...




by tris
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
A reason to die for ▼ Valessy
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS TERMINÉS-
Sauter vers: