RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Supermaket bunker | Ben
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Supermaket bunker | Ben S5ze

Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr113 / 53 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Mar 28 Mai - 2:19


Supermaket Bunker


Le froid lui fait claquer des dents. Peter grogne une nouvelle fois à l’attention de son partenaire. Pourtant l’autre est bien occupé à mettre quelque chose dans leur panier commun. «Il faisait beau ce matin.» Comme s’il avait besoin de se justifier, justifier sa propre bêtise. Pourtant de ceux qui font le journal, Peter devrait savoir que la météo est loin d’être sûre, surtout ces derniers temps. Les rayons semblent d’ailleurs être vides pour cette raison. Les gens y ont pensé. Mode survie qui semble être la seule solution dans leurs esprit. Personne ne peut leur en vouloir. Les deux sont d’ailleurs ici dans cette optique. Sauf qu’ils semblent être un peu tard. Entre deux orages, glissés dans le magasin.

«On fera un saut dans les pulls après.» Pour le moment, seulement le regard sur les conserves, les deux la tête bien sur terre, le regard dans le vague. Peter lève la tête, écoute le vent qui claque contre les vitres. Oh il aurait pu l’écouter longtemps mais la voix robotisé sort des interphones. «Mesdames et messieurs nous vous demandons de vous rassembler au centre du magasin pour des raisons évidentes de conditions météro-» la lumière s’éteint. Avec elle s’en suit le brouhaha de la panique. Peter jette un regard déjà fatigué à Ben. «J’ai pas envie de rester planter là.» Pourtant l’un comme l’autre, ils savent qu’ils ne peuvent fuir vu que le vent n’est plus en arrière plan maintenant mais qu’il est bien la seule chose que l’on peut entendre encore et encore.

Ce n’est même pas la peur de mourir, c’est la peur de rester coince dans cet endroit. Peter grogne, pousse Ben devant lui. «J’ai pas envie de mourir.» Mais c’est plus lassé que sérieux, pousse ou tire l’autre pour rejoindre les autres au milieu du magasin. Presque bizarre la façon dont il n’est pas inquiet pour se qui se passe contre les vitres du magasin. Comme si la tôle allait s’envoler d’un moment à l’autre.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it-
More about you :

Supermaket bunker | Ben Giphy
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Supermaket bunker | Ben 19080302134572423
Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr115 / 55 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 620
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Mar 28 Mai - 23:09

Supermarket Bunker
This hurricane's chasing us all underground. You say you wrong, you wrong, I'm right, I'm right. You're wrong, we fight. Ok, I'm running from the light, running from the day to night. Oh, the quiet silence defines our misery



J’aurais du le voir venir. “On a le temps” que je disais. “L’ouragan n’est pas encore là” que je disais. Bah oui, bien sûr. On se retrouve à faire des courses en urgence parce qu’on a pas prévu que l’ouragan serait sur nous aussi rapidement. Je soupire en jettant un bref regard à la baie vitrée, assistant à la course entre une poubelle vide et un journal sur le parking. Maudit vent. Je referme ma main contre un stock de ramen que je dépose dans le panier, sans grande conviction. Je suis bien placé pour connaître les dégâts que peut faire un ouragan de catégorie douze parce que lors de mon année hors de Genosha, j’ai fait de l’humanitaire. Et une de mes missions consistait à venir en aide aux victimes d’un typhon. Je me mords la lèvre en glissant mon regard vers le visage fatigué de Peter à sa remarque. J’ai envie de lui dire que ça va aller et qu’on sera à la maison avant que les festivités ne commencent vraiment mais la vie m’a appris à me taire et à ne pas tirer de plan sur la comète. J’ai passé les deux derniers jours à clouer des planches sur les fenêtres et isoler les portes pour éviter les inondations. Je ne sais pas si ça va suffir. Et je ne sais pas non plus si on aura le temps d’arriver avant de se prendre les bourrasques de vent du siècle dans la face.

- Bonne idée, j’ai abîmé le dernier.

Pour ma défense, je m’en suis servi pour éteindre un feu. Et pour ma défense encore, la laine, ça crame et je ne suis pas pompier. La luminosité baisse de secondes en secondes, si bien qu’on se croirait à la tombée de la nuit. C’est une météo peu habituelle qu’on a sur Genosha, maintenant que j’y pense. On devrait être sujet aux tempêtes tropicales et ce genre de chose mais on en a rarement. Je ne me suis jamais interrogé sur la question avant aujourd’hui, pour être honnête. Pris d’une pulsion soudaine, j’enserre mon poignet de mon autre main, pour sentir le contact réconfortant du lance-toile contre le tissu de mon éternelle veste bleue à capuche. Je ne le lâche plus, pour une raison évidente. Hydra n’a pas encore découvert que je les avais trahi mais ça ne saurait tarder. Ce bidule qui lance une matière sembable à une toile d’araignée va s’avérer utile. Je redresse la tête à l’annonce qu’on entend dans les haut-parleurs. Génial. Juste… Génial. On est coincés ici. Et pour ne rien arranger, la lumière s’éteint, plongeant le magasin dans une semi-pénombre. Un soupir las s’échappe de ma gorge.

- Ah bah super l’ambiance. Je mets trois sur dix, parce que le thème ouragan, c’est pas fun.

J’ai à peine le temps de finir ma phrase que Peter me pousse pour qu’on aille se rassembler avec les autres. Ma nervosité augmente d’un cran quand je l’entends dire qu’il ne veut pas mourir, d’un air épuisé. Je ris presque jaune en avançant.

- Vois le bon côté des choses. On a de la nourriture, ici.

Les étagères sont à moitié vides mais faut savoir rester positif dans la vie. Le mugissement du vent contre les vitres est de plus en plus fort. On peut à présent entendre la pluie s’abattre avec force sur la tôle du magasin et un coup d’oeil à l’extérieur suffit à dissuader n’importe qui de sortir. C’est là que je prends conscience qu’on est coincés comme des imbéciles au milieu des surgelés. Surgelés qui ne vont pas le rester longtemps avec la coupure de courant. Je m’écarte pour laisser passer une femme qui tient son fils contre elle et tourne la tête en direction de Peter alors qu’on arrive au centre. Je ne peux m’empêcher de penser à mes proches, à cet instant. Les voix effrayées et paniquées nous entourent et je sent un nouveau pic de nervosité monter en moi. Tout va bien se passer. On a juste à attendre. Attendre que la pluie cesse et que le vent se calme. On pourra peut-être rentrer quand l’oeil sera sur nous, si on nous laisse sortir. Je me laisse tomber contre une étagère, décidant de poser mes fesses sur le sol. Mes mains avant-bras reposant sur mes genoux, j’enserre une nouvelle fois mon lance-toile pour me rassurer.

- En vrai, on a moyen de jouer à “J’ai jamais” avec toute la réserve d’alcool du magasin. T’as ta carte d’identité ?

Je me prends un regard outré d’une vieille dame. Un regard qui m’indique que c’est pas le moment de faire des blagues. Oopsie. Je lui fais mon sourire le plus charmant, parce qu’il y a pas de raison. C’est pas parce qu’on est coincé en plein ouragan dans un magasin qu’on a pas le droit de faire des blagues, non mais. Je fais mon Ben Reilly typique. Je parle pour rien dire quand j’angoisse. La première connerie qui me passe par la tête. Et puis d’un coup d’un seul, sans prévenir, les vitres explosent sous les cris des clients. Il n’en faut pas plus pour que je me remettre sur pieds. Okay, mon lance-toile va peut-être est plus utile que prévu. Surtout quand je vois l’eau qui commence à s’engouffrer. C’est la merde. C’est totalement la merde. Malgré moi, je ne peux m’empêcher de lancer :

- Parker ? Si t’as une idée miraculeuse pour aider ces gens, c’est maintenant.

___

✭ In a world on fire ✭
If you close your eyes and you pick a side, will you follow blindly into the darkness? If you close your eyes and you pick a side, will you find yourself broken and heartless?
✭ ✭ ✭ (c) klergy + ÉLISSAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Supermaket bunker | Ben S5ze

Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr113 / 53 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Jeu 6 Juin - 8:41


Supermaket Bunker


Petit rire, rire presque effrayé. Peter est bien heureux de ne pas être là tout seul face aux éléments. La peur qui traîne déjà au fond de son estomac n’en aurait été que multipliée. Il aurait du faire face à des scenarii qui tapent encore et encore. Pense à quelque chose de sombre, déteste cette idée. Pense à l’autrefois, pensées qui se promènent sans que Peter ne sache réellement pourquoi. Déteste cet esprit trop rapide parfois pour son propre bien. Et c’est peut-être quelque secondes en retard qu’il répond à Ben.

«Franchement, pour l’animation on part sur un 4 hein, la course de cadis je l’attend toujours.»

Un regard en biais à l’autre, comme pour se dire que s’ils devaient finir leurs jours dans un centre commercial aussi miteux que celui là, et bien peut-être, oh grand hasard les enfants, pourraient-ils les finir en faisant une course. Peter vainqueur. La question ne se pose même pas.

«Si j’avais pas un noeud dans l’estomac je m’estimerais heureux ouais.»

Petit sourire, se veut encourageant mais même pour lui il ne l’est pas. C’est pas la peur le pire, c’est pas la sympathie qu’il a pour l’autre. Au fond Peter ne sait pas vraiment ce qui fait le sentiment bizarre qu’il a au fond de la gorge. Tous deux s’avancent vers le groupe, le rassemblement des gens qui grognent, histoire de rajouter quelques voix au bazar. Peter a bien peur qu’un des gamins commence à pleurer. Il ne se voit pas survivre avec les pleurs des gamins une nouvelle fois. Il utilisera le corps de Ben pour faire rempart au bruit, après tout il a survécu avec Kaine, ça ne doit pas être si différent? Peter suit des yeux l’autre homme qui se laisse glisser au sol avant de lui même venir s’adosser à l’étagère. Les yeux suivent la foule, petit espoir que tout le monde se calment et qu’ils fassent une bonne partie de uno entre amis. Apparemment Ben n’a pas les mêmes idées de jeu que lui et un rire s’échappe des lèvres de Peter.

«Hey, j’ai pas besoin de ma carte d’identité, j’ai pas l’air d’avoir huit ans non plus. Nan?»

Le regard qui juge les deux jeunes hommes l’informe que s’il n’a pas huit ans, il est tout de même trop gamin pour faire ce genre de blague dans ce genre de situation. Mais c’est le super pouvoir de Peter. Super sass et super humour pour se sauver des situations qui le fait flipper.
Han. Ils vont mourir si ça continue comme ça non? C’est pas le but, il faut que quelqu’un fasse quelque chose. Peter écoute les cris, il aurait pu rater la question de Ben s’il n’avait pas eu un super sens actif dont il a plus ou moins conscience. Regard qui descend sur l’autre.

«Faut qu’on...» Réfléchit, sensation de déjà vu, la rapidité, l’adrénaline qui coule dans ses veines. Conscient qu’il peut être capable de faire quelque chose maintenant. «Faut qu’on descende les rideaux Ben! Faut qu’on empêche l’eau de rentrer parce que sinon on va se retrouver coincé!» Panique à peine maîtrisée, dieu seul sait comment.

Peter hausse la voix, idée de se faire entendre par tous et partout. «Que tout le monde s’éloigne des fenêtres s’il vous plait!»

Le brun soupire en attrapant la main de Ben pour l’aider à se relever.

«Je sais pas encore comment on va s’y prendre mais il faut qu’on baisse tous les rideaux!» L’eau n’est pas vraiment sa tasse de thé.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it-
More about you :

Supermaket bunker | Ben Giphy
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Supermaket bunker | Ben 19080302134572423
Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr115 / 55 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 620
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Lun 17 Juin - 23:42

Supermarket Bunker
This hurricane's chasing us all underground. You say you wrong, you wrong, I'm right, I'm right. You're wrong, we fight. Ok, I'm running from the light, running from the day to night. Oh, the quiet silence defines our misery



Vous mettez deux imbéciles avec quatre ans d’âge mental dans un magasin pendant un ouragan et vous obtenez des blagues qui ne volent pas très haut ainsi que le regard courroucé d’une mamie qui leur fait comprendre que c’est pas le bon moment pour faire de l’humour. Mais si j’écoutais les gens, ce ne serait jamais vraiment le bon moment. Je n’y peux rien, c’est dans ma nature. Mais vu que les vitres viennent d’exploser, j’ai d’autres chats à fouetter que Mémé qui n’aime pas les blagues. La main tendue de Peter m’aide à me redresser alors qu’il est déjà en train de prendre la situation en main. Comme je m’y attends. C’est bizarre parce que quand il est là, même dans une situation comme celle-ci, j’ai besoin de son approbation. Je suis pourtant un grand garçon mais c’est comme si je voulais à tout prix avoir l’aval de Peter avant d’agir. Dans cette vie, comme dans l’autre. J’hoche mécaniquement la tête en laissant mon regard analyser la situation. L’eau commence à rentrer à l’intérieur. Les infos disaient qu’il y avait des risques d’inondations. Et même si l’électricité est coupée, il y a toujours des trucs qui sont branchés dans ce magasin. Sans compter les trucs qui peuvent nous arriver en pleine face. Le rideau de fer est la meilleure solution, Peter a raison.
Comment s’y prendre ? Bonne question. Très bonne question, même.

- J’ai une idée.

Je l’attrape par le bras pour l’écarte de la foule et soulève ma manche. J’aurais préféré éviter de me servir de mon lance-toile en public mais c’est de loin la meilleure solution qu’on ait sous la main. La matière est suffisamment solide pour ne pas céder si on tire dessus à deux d’un côté pendant que l’autre extrémité est collée au rideau.  Ma paranoïa va nous être utile pour une fois.

- Avec ça, on peut attendre le rideau et tirer dessus pour l’abaisser. Mais je n’y arriverais probablement pas tout seul, donc il va falloir que tu m’aides.

Je grimace. J’ai appris à ne pas me fier à ma force, pour le coup. Car si mes souvenirs sont là et que je sais comment mes pouvoirs sont censés fonctionner, ça ne veut pas dire qu’ils fonctionnent tout le temps. Je me place à distance respectable de l’entrée, jugeant la distance suffisante pour atteindre la partie visible du rideau mais également pour m’écarter de justesse si un projectile volant arrive dans notre direction. Et chaque seconde que je passe à hésiter est une seconde de perdue. Je serre les dents, tends le bras devant et appuie sur le bouton au centre du lance-toile avec mon majeur et mon annuaire. Le « THWIP » caractéristique se fait entendre mais le vent dévie mon tir et la toile part dans l’autre sens.

- Vent de mer…credi !

Je retente. Deux échecs plus tard ainsi que deux jurons prononcés entre mes dents, ma toile touche enfin sa cible. J’ai le bon réflexe au bon moment car je referme mes deux mains sur le fil tranluscide. On dirait pas, comme ça, mais c’est solide ces trucs. Je commence à reculer mais comme je l’avais prévu, ma force me fait défaut à ce moment-là. Kaine peut arracher des portières et moi, je suis à peine fichu d’abaisser un rideau métallique.

- Peter ! Aide-moi !


___

✭ In a world on fire ✭
If you close your eyes and you pick a side, will you follow blindly into the darkness? If you close your eyes and you pick a side, will you find yourself broken and heartless?
✭ ✭ ✭ (c) klergy + ÉLISSAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Supermaket bunker | Ben S5ze

Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr113 / 53 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Lun 24 Juin - 23:13


Supermaket Bunker


Fronce les sourcils, réflexion totale, comme si ce qu’ils pouvaient faire ici allait sauver la vie des gens. Et l’idée est vraie. Ce qu’ils font ici pourrait en aider plus d’un. Entre la grand mère qui grogne parce qu’ils font une blague pincante et de ceux qui croient en la vérité. Peut-être que Parker va pouvoir faire quelque chose. Triste ironie de la vie d’avant qui frappe souvent au fond de sa tête. Stupide idée. Et lorsque l’autre cri à l’idée. Peter relève la tête, petit sourire sur les lèvres. Il savait que tous les deux ils allaient réussir à faire quelque chose de bien. Quelque chose qui n’obligerait pas le sacrifice de l’un si les choses pouvaient bien se passer.

«Quoi que ce soit je suis derrière toi.»

Plus de fierté dans les mots qu’autre chose. Parce qu’en soit ce qu’il dit est vrai, ils le savent tous les deux. Alors offre un grand sourire à l’autre comme s’il allait proposer l’idée du siècle. Qui clairement fait froncer les sourcils de Peter. Frappe frappe encore, souvenirs contre la boite crânienne. Grosse connerie qui pourrait presque le faire frissonner. Il regarde l’autre, regarde la façon dont il sort ses fils, la façon dont il agit, comme un réel héros.

Et Peter, Peter qui se sent comme un faux, pas sa place dans le décor, à regarder l’autre agir comme s’il avait sa place ici, dans le beau rôle. Peter qui fronce les sourcils, qui aurait pu rester comme un imbécile, simplement à le regarder là, comme s’il n’avait rien dit comme s’il n’avait plus rien à dire. Sursaut, involontaire lorsqu’il entend la voix de l’autre qui l’appelle à l’aide. Lui? Pas besoin de regarder autour, Peter sait que l’autre lui parle à lui et pourtant il ne sait pas trop comment agir. Petit rire nerveux tandis qu’il murmure.

«Ouais, ouais je suis là.»

Attrape le fil à pleine main, même pas sûr de savoir s’il peut faire quelque chose d’excpetionnel mais lorsqu’il tourne la tête vers Ben pour savoir s’il fait les choses bien, ça lui parle. Il sait que c’est ce qu’il doit faire. Grand sourire, comme un con.

«Vas-y, continue comme ça!»

Parce qu’ils veulent fermer le rideau, histoire de s’en sortir l’un et l’autre. Et de sauver les gens derrière eux. Il faut quelques minutes, qui doivent sembler comme une éternité pour eux. Mais ils y arrivent finalement. Le rideau claque, empêche l’eau de couler à l’intérieur du supermarché et un cri de contentement s’échappe des lèvres de Peter tandis qu’il tend la main vers Ben.

«Tope là bro!»


Un enfant, grand et bête, amusé par quelque chose qui l’effrayait quelques secondes auparavant.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it-
More about you :

Supermaket bunker | Ben Giphy
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Supermaket bunker | Ben 19080302134572423
Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr115 / 55 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 620
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Sam 6 Juil - 20:50

Supermarket Bunker
This hurricane's chasing us all underground. You say you wrong, you wrong, I'm right, I'm right. You're wrong, we fight. Ok, I'm running from the light, running from the day to night. Oh, the quiet silence defines our misery




C’est laborieux, difficile et le vent ne me facilite pas la tâche. Mais lorsque la toile touche sa cible et que ma main s’accroche autour du fil par réflexe, je retrouve les sensations familières que ça me procure. J’ai toujours fait ça et je sais comment ça fonctionne. Je n’ai pas le temps de sourire, parce que je sais que ce n’est que le début. Il me reste plus qu’à trouver la force de tirer. Une force que je n’ai pas. Qui se manifeste que quand elle le veut bien. Le retour de Ben le poids plume. Peter entend mes appels, vient à ma rescousse et sa main se referme également sur la toile quand je me décale pour lui laisser de la place. A deux, on devrait s’en sortir. C’était vraiment le moment de sortir faire les courses, tiens. On aurait pu simplement rester à l’abri mais on s’y est pris au dernier moment. J’espère que mes proches n’ont pas fait la même connerie que nous. Qu’ils sont tous à l’abri. Je stresse un brin en me demandant ce que Kaine peut bien fabriquer, en me demandant si Gwen a entendu la voix de la sagesse ou si elle a décidé de l’ignorer, tout comme Peter et moi. Je sais qu’au moins, Samira, Aelys et Lena ont plus de jugeote et sont sans doute quelque part dans un endroit qui les protégera du reste de la tempête. Penser à eux renforce ma détermination. Parce que même si je suis dans la merde jusqu’au cou, je ne suis pas seul. Je suis avec Peter et tant qu’il sera là, tout se passera mieux.

On s’acharne sur ce maudit rideau pendant de longues minutes avant qu’on commence enfin à le sentir bouger, sous le regard médusé des autres clients. C’est bien beau de nous regarder mais ils ne peuvent pas nous aider, là ? Serrant les dents et redoublant d’effort, je peste dans ma barbe. La discrétion, c’était mort à partir du moment où la vitre de ce magasin a explosé. Quand le rideau tombe enfin avec fracas, je manque de basculer à cause de la pression sur la toile. Je la lâche au dernier moment pour ne pas m’étaler dans l’eau avec grâce. Il me faut à présent quelques secondes pour réaliser que ça a marché. Le rideau fait rempart à l’inondation et nous protégera du vent. Ça a marché, purée. Le cri de joie de Peter m’arrache un sourire et je me tourne vers lui au moment il me tend la main pour qu’on fasse un highfive comme deux gamins. Et comme je suis dans le même cas que lui, je claque ma paume contre la sienne.

- Je pensais pas que ça marcherait, ces conneries !

Je me mords la langue en me rendant compte que j’ai juré et jette un regard désolé aux parents des enfants présents.

- Pardon, c’est pas bien, de jurer.

Les yeux posés sur nous me mettent soudain très mal à l’aise. Comment je vais justifier ça, moi ? Vous en connaissez beaucoup des gens qui se servent de lance-toile ? Je connais juste ceux qui ont été mordu par une araignée/cloné/irradié. Rayer la mention inutile, bien entendu. Je passe une main dans ma nuque, grimace et désigne Peter.

- On… On est cascadeurs. On fait ça tout le temps.

Est-ce que c’est l’excuse la plus foireuse que j’ai jamais sorti ? Probablement. Peter aura tous les droits de me juger pour avoir dit une chose pareille. Même moi je me juge, c’est pour dire. Je lui donne un coup de coude pour lui signifier qu'on doit bouger. On a suffisamment attiré l’attention pour ce soir, visiblement. Il est temps de se faire oublier. Enfin, ce serait bien qu’on puisse le faire, mais avec l’eau qui a gagné du terrain, on se retrouve avec du liquide presque jusqu’aux chevilles. Heureusement qu’il y a une panne de courant, sinon on serait tous morts.


___

✭ In a world on fire ✭
If you close your eyes and you pick a side, will you follow blindly into the darkness? If you close your eyes and you pick a side, will you find yourself broken and heartless?
✭ ✭ ✭ (c) klergy + ÉLISSAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Supermaket bunker | Ben S5ze

Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr113 / 53 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Lun 5 Aoû - 11:47


Supermaket Bunker


Un léger mal de crâne, de celui qui tambourine, comme si on essayait de lui faire sortir quelque chose de son crâne. Une vieille migraine, il en a plein ces derniers temps, des migraines qui restent, accompagnées de flashs et d’étranges envies de vomir. Mais là, là il n’a pas le temps de se questionner sur son envie de vomir. Aujourd’hui,  dans le moment présent, il est obligé d’agir, d’être le gamin qui croyait être plus fort qu’un simple journaliste reporter médiocre. Il doit être plus que ce jeune gamin qui a perdu sa femme, sa fille, qu’a perdu toute une famille pour se reconstruire ailleurs. Il doit être plus pour aider de la population. Quelle connerie d’être là en cette journée. Qui est la personne a blâmer? Les deux peut-être, les deux à qui on devrait mettre des bonnes claques, qu’ils ne débarquent pas avec une idée aussi conne que cette dernière.

Ceci dit, Peter savait qui blâmer pour cette autre idée de merde, cette idée qui est de tirer un rideau en fer pour sauver tout l’intérieur du magasin. Peut-être dans une autre vie, peut-être dans une vie avec des pouvoirs, avec du savoir faire et quelque chose pour les aider, genre un pouvoir nan? Mais là, si lui a quelque chose, Peter n’a que ses mains pour tirer. Étrange vision que d’ailleurs le voir réussir si bien. Que leurs deux forces réunies sur cette... toile d’araignée? Aient réussis à les mettre dans la situation de réussite. Hey Ben, kick ça!

Grand sourire sur les lèvres, ils sont trempés, à vouloir descendre le volet, les deux gars s’étaient retrouvés face à la pluie qui les agressaient l’un et l’autre. Et pourtant ils n’avaient pas fuit devant la tache. C’est bien bizarre cette sensation, cette réussite, agréable... comme une... agréable piqûre de rappel, un grand vent de fierté dans son cœur. Frappe le doucement dans l’épaule.

«Ouais, surveille ta langue.»
Petit rire, gamin, gamin trempé qui secoue ses cheveux comme le pelage d’un chien. «Ceci dit... waw, j’aurais jamais cru qu’on aurait réussi.» Parce qu’il s’attendait particulièrement à un échec pour un plan aussi foireux que celui-ci.

Les coudes sur les genoux, comme pour récupérer une respiration qui n’est même pas éreintée, le voilà qui est presque fier de lui, d’être comme ça. Pourtant Peter se voit relever la tête, témoin du regard des autres, pas vraiment celui des plus agréables, curieux, incendiaire peut-être. Après tout... Peut-être que lui aussi serait dans cette situation, peut-être que lui devrait être dans cette situation, tourne la tête vers Ben. C’est vrai, après réflexion... Quel mytho ils peuvent raconter après ça?

Sourire à moitié forcé, comme gêné, un rire qui s’échappe, vient donner un petit coup à Ben. «Ouaiiis, voilà, comme il dit, on est dans le métier. Fast and furious, le 7, on était dedans... Regardez bien.» Il hoche la tête, ferme là Peter, il le sait très bien en plus. Qu’il parle trop. Un petit sourire encore, vient se pencher vers l’autre. «Mais c’est vrai qu’il va falloir qu’on discute de ce qu’est ce truc Ben...»

Un autre sourire vers la foule, il fait un pas vers ces derniers, un frisson parcourt son corps et Peter jette un coup d’oeil à eux deux. «On est trempés...» Regarde de nouveau les autres. «Le rayon des vêtements c’est où?»
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it-
More about you :

Supermaket bunker | Ben Giphy
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Supermaket bunker | Ben 19080302134572423
Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr115 / 55 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 620
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Dim 25 Aoû - 19:50

Supermarket Bunker
This hurricane's chasing us all underground. You say you wrong, you wrong, I'm right, I'm right. You're wrong, we fight. Ok, I'm running from the light, running from the day to night. Oh, the quiet silence defines our misery



Bon. J’ai chié dans la colle. Pardon pour les gros mots, mais j’ai pas d’autres moyens d’exprimer la situation dans laquelle je viens de nous mettre. Tellement desespéré par l’urgence, je n’ai pas réfléchi une seule seconde aux conséquences que ça aurait. Je nous ai délibérément exposé, Peter et moi. Je suis vraiment un imbécile. Je dissimule ma main derrière mon dos, bien qu’il soit trop tard pour ça. Ahahaha, Peter va me tuer. Il a réussi à tenir le secret de son identité secrète pendant des décennies et voilà que je fiche tout en l’air en cinq minutes. Et j’ai de l’eau dans les chaussures par-dessus le marché. J’hoche vivement la tête au mensonge que Peter rattrape au vol. Tel deux gamins pris en faute, tandis que je replace ma manche contre mon lance-toile dans mon dos, ni vu ni connu.

- Ouais voilà. Fast and Furious. Checkez nos noms au générique, on s’appelle Dupont et Dupond.

A nouveau, le fameux mode «nervosité fois mille» qui me fait déblatérer un nombre hallucinant de bêtise à la minute. Peter décide qu’il est grand temps de m’empêcher de parler en demandant le rayon vêtement. On est tous les deux trempés comme des soupes, il faut le dire. Quelqu’un nous indique le rayonnage, une autre dit qu’il faudra payer ce qu’on prend. Oui, bah, ça attendra qu’on survive, hein. J’adresse un sourire plat en suivant Peter et en pressant le pas pour arriver à sa hauteur. C’est compliqué de garder un air digne quand on projette de l’eau à chaque pas. Paie ta discrétion pour te faire oublier. Nous sommes donc accompagnés des bruits d’éclaboussures, rien de moins discret au monde dans la situation présente. Nous parvenons enfin à nous éloigner du groupe, seuls dans les rayonnages. Je pousse un soupir de soulagement.

- Okay, okay, si on reste par-là et qu’on se fait oublier, y’a moyen que les gens n’y pensent plus. Et… Merde, je suis désolé Peter, je te jure, j’ai pas réfléchi.  

J’attrape le premier sweat sec qui me passe sous la main. Ce sera inutile de changer de chaussure et de jean, vu le niveau de l’eau. Au moins, il ne montera plus. Si le rideau en fer ne cède pas, il est possible que ça reste ainsi jusqu’à la fin de la tempête. Je dresse l’oreille pour m’assurer que personne ne nous rejoint. Je soupire en désignant un coin tranquille à Peter.

- Va te changer, je monte la garde.

Ouais parce qu’imaginons que quelqu’un qui n’est pas très pote avec les émergés vienne nous demander des comptes pendant qu’on est à moitié vêtus. J’ai déjà eu l’occasion de me battre à moitié à poil et c’est tout sauf agréable. Je suis peut-être parano mais ça m’a permis de rester en vie sur Genosha jusqu’ici, donc excusez-moi d’être trop vigilant, hein. Je croise les bras et me laisse aller contre une étagère en métal en attendant que Peter se mette au sec. J’ai hâte de pouvoir faire de même. J’ai les cheveux devant les yeux et je commence à avoir froid.

- Peeeeete, grouille-toi, ça caille ici !

Je regarde droit devant moi en disant ça. C’est pour ça que j’arrive à voir les deux types qui avancent vers nous. Et vu leur tronche, ils sont pas là pour dire merci. Oh bonne mère. Je me redresse en tendant les muscles, décroisant les bras.

- En fait, non. Reste où tu es.

___

✭ In a world on fire ✭
If you close your eyes and you pick a side, will you follow blindly into the darkness? If you close your eyes and you pick a side, will you find yourself broken and heartless?
✭ ✭ ✭ (c) klergy + ÉLISSAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Supermaket bunker | Ben S5ze

Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr113 / 53 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Mar 27 Aoû - 1:01


Supermaket Bunker


Un rire s’échappe de tes lèvres et tu viens te passer une main sur la nuque. Ce n’est pas de la gêne, pas maintenant, c’est plus de l’anxiété. T’as totalement peur de ce qui va vous tomber dessus par la suite. Si les gens vous posent des questions? Comment tu expliques ce qui vient de se passer lorsque toi-même tu n’es pas sûr d’avoir compris toute cette situation? Comme témoin de vos propres actes. Enfin, surtout ceux de Ben, t’as fait que tirer sur un fil qui est sorti de... franchement tu ne préférerais pas savoir même si tu ne peux t’empêcher d’avoir une idée, au fond de ton esprit. Et puis, tous les deux vous raconter des conneries monstres aux gens qui vous regardent avec de grands yeux, ça n’aide pas totalement.

«Lui c’est T, moi c’est D, vous trompez pas hein.»
Mais vas-y, enchaine, prends les gens encore plus pour des cons.

Après, vu ceux qui sont là, vous venez de leur sauver la vie et ils trouvent quand même le moyen de dire ‘bah les gars dis donc, vous êtes trempez parce que vous venez de vous foutre à l’eau pour nous mais par contre va falloir payer hein, la vie c’est pas gratuit.’ C’est beaucoup trop ingrat l’habitant de l’île en fait. Tu secoues doucement la tête. «Si c’était pour avoir autant de gratitude on aurait presque du les laisser patauger un peu.» Mais bizarrement la phrase sonne mal dans ta bouche, t’en as presque honte après quelques instants. Et puis après tu réalises que tu viens de risquer ta vie, certainement de détruire un peu ta garde robe pour eux, donc ça devrait le faire pour la culpabilité.

Tu regardes vite fait mais le choix est rapide, tu prends le premier tee-shirt et le premier pull, pas complètement envie d’être mouillé en dessous et tu hoches la tête à Ben avant de retirer tes vêtements dans le coin qu’il t’as désigné quelques secondes auparavant. «J’arrive! Je met mon tee-shirt attends deux minutes...» Tu pestes pendant quelques instants avant que tu l’entendes te dire que ‘oh no faut pas bouger.’ Relèves la tête, enfile le pull aussi rapidement que possible avant de sortir de ton trou. «Pourquoi je... Oh.» T’as jamais eu cette situation encore toi. T’étais neutre avant, t’avais pas la position de l’un ou de l’autre. Mais maintenant t’as pas trop le choix.

«Peace?» Tu souris doucement mais t’es pas trop sûr de ce qui va vous tomber dessus. «On veut pas de truc comme vous ici.» Plisse les yeux, un regard vers Ben. «Non mais les gars vous déconnez en fait. On vient de vous sauver les miches de l’eau et ça vient se plaindre auprès des superstars qu’on est?» T’es même pas un émergé... Non? Tu sais pas trop pourquoi tu te sens si offusqué. Mais tu viens taper dans tes mains «Allez les gars, on fait demi tour bien gentiment et on trouve une activité à faire tous ensemble ok?» T’aurais bien voulu y croire mais tu vois déjà l’un d’entre eux récupérer une barre en fer, celle qui tient supposément les cintres. Tu regardes Ben d’un air alarmé. «Je... Qu’est-ce qu’on fait?»
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it-
More about you :

Supermaket bunker | Ben Giphy
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Supermaket bunker | Ben 19080302134572423
Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr115 / 55 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 620
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Jeu 19 Sep - 22:14

Supermarket Bunker
This hurricane's chasing us all underground. You say you wrong, you wrong, I'm right, I'm right. You're wrong, we fight. Ok, I'm running from the light, running from the day to night. Oh, the quiet silence defines our misery



Il faut croire que lorsque le karma a décidé que c’était une mauvaise journée, la journée est mauvaise jusqu’au bout. Être coincé dans un supermarché en pleine tempête n’a déjà rien d’idéal. Devoir sauver des gens et s’exposer l’est encore moins. Jusque là, j’arrivais un peu à relativiser. Certes, je suis trempé comme une soupe et j’ai sans doute ruiné ma paire de chaussure préférée mais ce n’est rien comparé à la sensation que procure mon semblant d’acte héroïque. Ça m’avait manqué. Ces conneries d’être un héros, tout ça. La satisfaction est pourtant vite redescendue quand j’ai vu les regards et les interrogations. Peter soulevant le peu de gratitude de leur part d’une voix amère et d’un air sombre. Maintenant, si on résume la situation : je suis trempé et je regrette. Pas tout à fait, parce que nous avons quand même agi, mais un peu quand même. J’ai l’impression que douze  Jameson sont en train de nous juger et de nous voir comme des menaces. Retour à New York, ou presque.

Mais visiblement, ce n’est pas encore assez. Parce que voilà que maintenant, des types pas sympa du tout viennent nous demander des comptes. J’avais pressé Peter pour qu’il se magne parce que j’avais froid mais maintenant que je vois ces gars arriver vers nous, je préfère qu’il prenne bien son temps. Loin d’eux, si possible. Je connais ce regard. Je sais ce que ça implique et je sais que ça va être pas être facile de se tirer de là. Je suis trempé et exposé à des gens qui n’ont pas l’intention de m’offrir une pizza. Ils sont deux, plus baraqués que moi - bon d’accord, c’est pas bien difficile - et à leurs têtes, je crois que je vais passer un sale quart d’heure. Mon regard parcourt rapidement ce qui m’entoure dans l’espoir de trouver une sortie ou un moyen de défense. Je pourrais me barrer mais ça impliquerait de laisser Peter se démerder avec eux et ça, c’est un non catégorique. C’est mon frère et il est hors de question que je le laisse dans cette panade. Puis, au fond de moi, j’en ai assez de fuir.

Je me redresse en décroisant les bras, les mâchoires serrées. Je me suis jamais encore fait tabasser par des anti-émergés. Ça va être nouveau, ça. A inscrire dans ma longue liste des «Fois où Ben Reilly s’est fait tabasser comme jamais.» Puis Peter se matérialise à mes côtés comme par magie. Parker dans toute sa splendeur, pas fichu d’écouter un avertissement. Une part de moi est quand même heureuse qu’il soit là, juste à côté de moi. S’il doit y avoir confrontation - et j’en doute pas une seule seconde vu la dégaine des deux autres - on sera plus forts à deux. Ce qui augmente nos chances de nous en tirer sans trop de dommages.

- Non mais dans leur têtes, les « trucs » sont responsables du temps qu’il fait, c’est bien connu.

J’appuie mon regard vers celui qui nous a appelé «trucs». Ça aussi, c’est nouveau. Et vexant aussi, un peu. On les aide et c’est comme ça qu’on se fait remercier. Franchement, c’est à se demander pourquoi on continue d’aider son prochain. Je me reçois d’ailleurs une injonction à me taire, qui déclenche chez moi cette urgente envie de sourire. Le petit sourire de défi, là. Celui qui veut dire «Cause toujours, connard.» Le même sourire que j’avais quand on m’engueulait pour les conneries que je faisais quand j’étais ado sur Genosha. Enfin, dans les faux souvenirs d’adolescence que j’ai. Ce que j’ai pu rendre Aelys barjo comme ça.

Et enfin, on y est. Le moment où il faut en venir aux mains, pas pour sauver les autres mais pour se sauver soi-même. Qu’est-ce qu’on fait, me demande Peter ? Si on s’enfuie, on ne pourra pas aller bien loin. A part si on décide d’aller en pleine tempête et je suis encore moins chaud à l’idée de me frotter à un ouragan. Je serre donc les poings. Va falloir qu’on se défende. Et je n’ai pas besoin de répondre parce que j’en ai pas le temps. Ça passe déjà à l’attaque. Peter récolte celui qui nous a désigné comme des trucs et moi j’ai l’autre. Qui me fonce dessus pour me foutre à terre. Je peux l’esquiver, je suis prêt à le faire. J’ai juste à me décaler d’un pas sur le côté et laisser ma nature d’araignée humaine faire le reste.

En fait, non, j’ai une meilleure idée. Changement de plan à la dernière seconde. Le lance-toile dans une direction, agrippant le premier truc lourd qui passe à proximité. Un mouvement sec du poignet et il s’écrase sur la tronche de ce type, le faisant au passage basculer contre son pote. Ils s’étalent tous les deux au sol et je me targue d’un :

- On vous a jamais dit qu’il fallait pas courir sur du carrelage mouillé ? Vous cherchez un peu, les gars.

Le temps qu’ils démêlent les uns des autres et qu’ils se remettent debout, c’est le temps que nous gagnons, Peter et moi.

___

✭ In a world on fire ✭
If you close your eyes and you pick a side, will you follow blindly into the darkness? If you close your eyes and you pick a side, will you find yourself broken and heartless?
✭ ✭ ✭ (c) klergy + ÉLISSAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Supermaket bunker | Ben S5ze

Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr113 / 53 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Mar 24 Sep - 23:05


Supermaket Bunker


Si parfois t’as des flashs, que tu te bat avec toi même pour essayer de comprendre ce qui se passe dans ta tête, t’as peur que ça te tombe dessus ici et maintenant. Si ça t’arriverais tu serais dans une situation des plus détestable. Déjà tout à l’heure sensation des plus étranges lorsque tu affrontes du regard Ben et son lanceur de toile. Qu’est-ce que c’est que cette connerie, dans quel état d’esprit ça te met? L’esprit qui sombre, esprit qui essaie encore et encore de se battre avec l’état de penser. Mais là c’est du, t’as des réminiscences. Comme une impression de déjà vu, comme si tu savais sans vouloir savoir. Putain mais quel monde d’imbécile. dans quoi tu vis toi l’imbécile, l’aveugle, tu rates tout, passe à côté de l’histoire. Ici encore t’aurais pu y passer à côté. Tu sens que tu vas passer à côté de quelque chose. Mais t’en a parler à Kwan déjà, vous vous en êtes rendu compte ensemble. T’es un émergé, t’as pas pleine conscience de tout, t’as pas de mémoire stable, t’as pas de pouvoirs stable, t’es toujours entre deux échecs, deux réussites. Mais tu sais qu’il y a quelque chose. N’es-tu pas un peu particulier Parker?

«Je crois réellement que la ville se porterait mieux sans vous.»

T’essaies de paraître méchant, comme effrayant. Mais c’est pas ta marque de fabrique, tu fais pas vraiment peur, toujours le bizarre de la classe mais toujours un sourire sur les lèvres. Tu regardes Ben, comme pour trouver un soutien. Mais tu réalises qu’il l’est déjà ce soutien. Rien que sa présence. Son être entier est bien trop pour toi, tu te tiens là, pas tout seul, t’es peut-être face à deux imbéciles à qui vous venez de sauver la vie et qui veulent vous frapper. Mais vous êtes ensemble. Et même si ça peut paraître mielleux, c’est particulièrement important pour toi. Et t’aimerais bien lui faire part mais disons que t’es déjà en train de te faire charger par l’autre. Un petit cri t’échappe et t’évites ses premiers coups avant de te retrouver à faire un saut en arrière assez incohérent. Mais pourtant tu te retrouves percher sur la barre en fer tenant le rideau des cabines d’essayage et pendant quelques instants tu te dis que t’es pas si mal, trop haut pour l’autre et incapable de savoir comment t’as atterrit là.

Pas vraiment le temps de se questionner sur quoi faire de cretinus ridiculus que déjà Ben les a foutu au sol avec... tu ne sais pas trop quoi mais son lanceur de toi trop ouf ça c’est déjà sûr. Un rire t’échappe lorsque tu entends Ben et sa réplique. Lorsque ses yeux se posent sur toi tu viens hausser les épaules, incrédule.

«Demande pas, je sais même pas comment j’ai fais pour me retrouver là-haut.»

Mais déjà tu sautes pour te retrouver en bas, sans glisser sur le carrelage glissant, comme les deux imbéciles dira-t-on. Tu te rapproches de Ben, tu te rapproches de celui qui avait la barre entre les mains et tu lui prends pour venir l’écraser au sol juste à côté de sa tête.

«Te relèves même pas!»

Dis, c’est pas désagréable de se faire passer pour un méchant. Le soucis c’est que l’autre t’attrapes la jambe et tu viens glisser pour t’étaler de tout ton long sur le sol. Mais tu te laisses pas faire et ton pied vient trouver son visage à plusieurs reprises. T’as plus de remords maintenant que tu sais qu’il était contre les gens aux souvenirs flous. Un regard vers Ben et tu sais déjà que l’autre va t’aider. Certainement après avoir sauvegardé l’image dans son esprit pour pouvoir te la ressortir quand bon lui semblera. Celui que tu fourrais de coup de pieds te lâche finalement et d’une manière très fluide qui t’échappes royalement tu es déjà debout prêt à t’attaquer à l’autre de la même manière.

«On vous a sauver la vie! On est aller chercher de quoi se changer et vous venez nous ennuyer!? Vous êtes vraiment les pires... C’est à cause de gens comme vous qu’on a du racisme et du... du...»
Réfléchis Parker, c’est peut-être pas le speech de ta vie mais tu peux au moins sortir quelque chose de correct. «Merde quoi! Vous êtes ridicules! Si j’avais pas envie d’avoir vos morts sur la conscience on vous aurait jeté dehors. Mais là on va vous garder en vue bande de...» T’as pas de mots. Humain, semble le plus opportun.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it-
More about you :

Supermaket bunker | Ben Giphy
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Supermaket bunker | Ben 19080302134572423
Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr115 / 55 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 620
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Dim 20 Oct - 22:20

Supermarket Bunker
This hurricane's chasing us all underground. You say you wrong, you wrong, I'm right, I'm right. You're wrong, we fight. Ok, I'm running from the light, running from the day to night. Oh, the quiet silence defines our misery



Oui, je suis vexé, je l’admets volontiers. Qui ne le serait pas à ma place ? Mais c’est eux, aussi, là. On leur sauve la vie et on les épargne d’un bain imprévu pour se faire remercier de cette manière. Ah bah super, merci la gratitude.  Je m’en souviendrais la prochaine fois qu’il me viendra à l’idée de vouloir jouer les héros. D’où ils m’appellent “truc”, eux ? Et bien entendu, comme je suis vexé, il faut que j’ouvre mon bec et que je me mette à sourire. Quitte à les provoquer et les énerver davantage, comme le crétin que je suis. Bah oui, tant qu’à me retrouver dans les ennuis, autant y aller jusqu’au bout, hein ? Je ne suis plus à ça près, de toute manière. Et je suis passé expert dans l’art de creuser ma propre tombe. Mon talent inné rien qu’à moi. Je me mets à penser à ma famille, en me demandant si eux aussi ils sont en train de vivre un super moment comme moi ou si c’est plus tranquille chez eux. Et inexorablement, plus je pense aux personnes qui me sont chères, plus j’en viens à penser à Gwen, également. Comme si c’était bien le moment pour penser à la fille qui me fait tourner la tête, alors que je suis en train de me faire insulter et menacer par des crétins ingrats. Les mots qui sortent de la bouche de Peter m’interpellent un peu. Lui aussi, il a craqué ou quoi ? En fronçant un sourcil et en jetant un oeil dans sa direction, je me rends compte que c’est tout bonnement autre chose. Il se donne un air méchant. Peter Parker en personne, avec sa tête de chiot, tente de se faire passer pour un bouledogue.

Je suis bien placé pour savoir qu’il ne faut pas le sous-estimer - même souvenirs, ADN, tout ça - mais je ne peux m’empêcher de me dire que ça ne prendra pas. Surtout pas face à ce genre de gars. Mais pas le temps de l’ouvrir ou de décider de jouer le jeu. Les réflexes prennent le dessus quand ces deux abrutis nous chargent, en pensant qu’on allait bien sagement les laisser nous plaquer au sol et nous tabasser. Un bruit sourd et une réplique sarcastique plus tard, je me redresse en cherchant Peter du regard. Peter qui… joue à chat perché. Je dois avoir l’air interrogateur sans le vouloir puisqu’il me répond directement. Il retrouve ses pouvoirs, va falloir qu’on discute de ça avant que ça devienne difficile à gérer pour lui. Mais on le fera quand on sera au sec et quand on aura plus une tempête menaçant de tout faire s’effondrer sur nos gueules.

- Je sais.

Je le regarde descendre de son perchoir en me mordant la langue. Ouaip. On va devoir en parler. Et je n’ai pas envie. C’est plus facile d’aborder ce sujet avec Gwen qu’avec ma propre famille. Je vais devoir lui expliquer le lance-toile, les réflexes et pourquoi il se met à se percher sur des tringles par réflexes. J’ai presque l’impression d’être un daron qui appréhende une discussion sur les choses de la vie avec son rejeton. Et le temps que je commence à paniquer sur une conversation à venir, un geste brusque attire mon attention et me fait sursauter. Est-ce qu’il vient de… ?

- Peter !

Je fais un pas en avant, pas du tout rassuré. Je ne sais pas s’il est en train de jouer au méchant ou s’il est vraiment en colère au point d’agir comme ça. Je me mords la langue à la vision de la barre de fer qu’il vient d’enfoncer à côté de la tête de l’un de ces crétins. Ne pouvant m'empêcher de me dire qu'un peu plus et il le tuait. Il a de quoi être énervé, d’accord. Je le suis également. Mais ce n’est pas de cette façon qu’on risque d’obtenir gain de cause. L’objet que je leur ai lancé dans la tronche n’a pas arrangé la situation mais c’était de la légitime défense. Et comme c’est toujours pendant mes réflexions métaphysiques sur la vie, l’univers, le pour et le contre de tabasser quelqu’un à terre que ça se passe, je le vois se faire attraper devant moi. Un juron s'échappe de mes lèvres tandis que je fonce sans réfléchir pour le tirer de là. Il n’a pas besoin de moi, si ce n’est pour attraper ma main et se redresser. Là, il est vraiment en pétard.

Et comme d’habitude, qui doit l’empêcher d’aller en découdre à nouveau ? C’est moi. Je ne l’avais pas dit ? Des fois, je suis la baby-sitter. Cela m’arrive lorsque la lune est pleine et que les planètes sont alignées. Ou que la tempête du siècle frappe au-dessus de nos têtes. Ma main se referme sur l’épaule de Peter pour le tirer en arrière alors qu’il se lance dans une tirade véhémente. M’interposant et le poussant un peu plus loin d’eux. Terminant la phrase qu’il n’arrive pas à finir :

- Bande de cons ?

Okay, là, c’était plus fort que moi. Totalement gratuit. Mais ça suffit peut-être à faire redescendre Parker d’un cran. Ma main sur son épaule, juste devant lui, je l’oblige à me regarder :

- Hey ! C’est bon, ils ont compris. Laisse-les vivre avec ça, ils n’en valent pas la peine.

Est-ce que j’ai envie qu’il se mette à craquer et à leur éclater la tête contre le carrelage ? Non. Est-ce que j’ai envie de donner raison aux anti-émergés de l’île ? Encore moins. Je tire le voisin amical par le bras avant qu’il ne décide d’y retourner. Tant que je ne suis pas certain qu’il n’a pas l’intention d’aller les fracasser, il est hors de question que je le lâche. En plus, le vacarme qu’on a causé va pas tarder à rameuter les autres et j’aimerais de nouveau éviter qu’on nous dévisage de façon insistante. Marre de me faire juger toutes les trente secondes, même si je cherche un peu.


___

✭ In a world on fire ✭
If you close your eyes and you pick a side, will you follow blindly into the darkness? If you close your eyes and you pick a side, will you find yourself broken and heartless?
✭ ✭ ✭ (c) klergy + ÉLISSAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Parker
Humain modifié
Peter Parker


https://houseofm.forumactif.org/t3453-peter-yolo-as-they-say https://houseofm.forumactif.org/t3406-peter-okay-hero-man-let-s-s
More about you : friendly stupid kid with an odd sense of living
Codename : spiderman
Pouvoirs : adhérence ; capacités accrues -truc que tu nommes spidersens- (agilité, force, vitesse, réflexes, endurance) ; régénération moléculaire

Supermaket bunker | Ben S5ze

Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr113 / 53 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 226
DCs : Reed & Clint

Ven 1 Nov - 0:27


Supermaket Bunker


Il sait alors, et s’il sait les choses s’arrangent non? C’est plus toi et tes délires chelou mais c’est toi et Ben qui sont victimes de tes délires chelous? Merci Parker d’être comme ça. Qu’est-ce que la vie aurait pu être si simple si t’avais été comme tout le monde. Peut-être que ça aurait été plus simple pour tout le onde? Peut-être que t’aurais une gamine toujours en vie quelque part. Toi qui ne la connais même pas dans ce monde, tu ne sais même pas tout ce que tu rates Parker, une famille et des rêves plein la tête. Tu rates l’occasion d’être quelqu’un. Parce qui peut peut croire que tu es quelqu’un simplement parce que tu tiens en équilibre sur une tringle à rideaux, comme si ta simple existence se résumait à cette situation. Qu’est-ce que tu fous Parker? Si quelqu’un avait la réponse, qu’il la cri que toi même puisse l’entendre. Mais personne ne cri Peter, parce que personne n'a la réponse à ta question. Tu marches certainement à l'aveugle, t'as pas la réponse et tu sais pas si tu l'auras un jour. Parce que marcher dans l'ombre semble être une de tes habitudes à présent, soit juste témoin de ta vie, reste à côté pour la regarder passer. Il sait donc. Fronce les sourcils.

"Tu sais?"

C'est presque un murmure, presque pour toi, de toute manière ta tête est déjà prise par quelque chose d'autre sans savoir quelles sont les pensées qui t'animent. T'es pas un violent, t'as pas le souvenir de l'être. Mais tu l'as été non? Tu l'as été parce que tu t'es battu contre ces hommes, tu t'es battu pour ta vie parce que t'avais peur de la perdre. Mais tu voulais pas mourir Parker parce que t'as d'autres choses à offrir au monde, t'as autre chose à offrir aux gens que tu aiment. Et t'en aimes beaucoup des gens dans ce monde, t'aimes ce frère que tu as en face de toi, t'aimes ce gars que tu rêves d'embrasser, t'aimes l'autre connard aussi violent qu''adorable. Pourtant tu vis dans un monde qui se dégrade et tu le vois dans ton comportement. Parce qu'il faut plus que ton prénom pour t'arrêter cette fois-ci.
Il fait un pas en avant, il attrape ton épaule. Il lui faut quelques longue secondes pour que tu réalises dans quelle situation tu te met. Mais qu'est-ce que tu fais enfin? Pourquoi t'es violent comme ça? Jette un regard vers ton frère, sa main sur ton épaule qui à comme situation rapide de te calmer. Pousse un petit soupir, comme pour te remettre dans le vrai monde, comme pour te ramener à cette situation qui est la tienne. La situation des plus problématiques. Alors tu viens hocher doucement la tête, comme pour te sortir d'un mauvais rêve, et merde. Bande de cons, c'était le bon mot, peut-être que t'aurais utilisé quelque chose de plus fort, bien plus. Mais tu peux pas là, parce que si tu rouvres la bouche, tu sais pas ce que tu vas te retrouver à dire. Et t'as pas envie de dire quelque chose qui n'irait pas, pas encore. T'es pas un monstre, t'as jamais voulu l'être. Mais on dirait que t'as pas le choix et la position dans laquelle on t'as placé, tu peux pas t'en sortir. Tu vas y penser encore ce soir, encore demain et encore toutes les autres dois qui vont venir.

"Tu sais très bien qu'ils n'en auront rien à faire dès demain matin de toute manière." Long soupir qui laque entre tes dents, parce que tu sais comment fonctionnent ces hommes là, qu'ils vous détruisent l'un comme l'autre. Dès demain ils se relèveront pour venir vous tuer encore et encore, ils vous feront rôtir tous en enfer, simplement pour le plaisir, la fierté de dire qu'ils vont ont buter. Mais est-ce que t'en as quelque chose à faire maintenant? "J'ai plus peur maintenant."

T'as pas peur, t'es en colère. Et cette colère tu vas pas la contrôler si tu restes ici. Alors t'attrapes la manche de Ben, parce que t'as beau y réfléchir, t'as besoin de lui à tes côtés. Tu l'attires pas vers les autres gens, vous vous enfoncez presque au fond du magasin. T'as les mains qui tremblent, tu sais pas pourquoi, c'est plus fort que toi, t'as le corps entier et tu asais pas si c'est de la colère, de la violence contenue, tu sais pas mais t'es totalement perdu là.
"Je.. Je sais pas quoi faire là. Je..."
Et tu sais même pas comment finir cette phrase, parce que tu sais pas quoi dire, parce que tu sais pas ce qui te passes par la tête. Bordel le monde ne tourne plus rond et tes pensées non plus.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it-
More about you :

Supermaket bunker | Ben Giphy
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Supermaket bunker | Ben 19080302134572423
Emergence :
Supermaket bunker | Ben Fonddr115 / 55 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Maitrise :
Supermaket bunker | Ben Fonddr114 / 54 / 5Supermaket bunker | Ben Fonddr11
Messages : 620
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Sam 7 Déc - 16:07

Supermarket Bunker
This hurricane's chasing us all underground. You say you wrong, you wrong, I'm right, I'm right. You're wrong, we fight. Ok, I'm running from the light, running from the day to night. Oh, the quiet silence defines our misery



Ce que je sais ou pas est pour l’instant le cadet de mes soucis mais je ne peux m’empêcher de me sentir mal alors que je sens venir la discussion. Je ne pourrais pas fuir ce moment éternellement. Le poids des souvenirs, il paraît. Et comme je suis trop focalisé sur ma survie et celle de Peter, j’agis comme tout était normal. Comme si c’était normal que Peter fasse des bonds, comme si c’était normal que je me trimballe avec un lance-toile. Et comme si mon existence avait du sens. Ignorant encore toute la vérité, la douloureuse et cuisante vérité qui me mettra en position latérale de sécurité bien plus tard. On devra en parler, oui. On devra mettre les choses à plat. Mais pas tout de suite. Pas alors qu’une tempête fait rage au-dessus de nos têtes, pas alors que des abrutis veulent notre peau parce que nous sommes différents.

Et pas alors que Peter est à deux doigts de les transformer en descente de lit. Ma main sur son épaule, mes muscles occupés à le repousser alors qu’il est en proie à la rage. Merde, Parker, ressaisis-toi. Tu sais bien que ça sert à rien. Je lui fais part du fond de ma pensée. Ils n’en valent pas la peine. Ils ne valent pas l’attention qu’on leur accorde. Même s’il a raison sur un point. Ils n’en auront rien à faire. Ils se ficheront qu’on leur sauve la vie ou non. Qu’on les laisse vivre ou non - à quel moment c’est une question qui se pose, ça ? Bien sûr qu’on va les laisser vivre, on est pas des monstres, hey ! - ils continueront de s’en prendre aux émergés. Et même si cette perspective me met hors de moi, je ne peux pas agir comme ils le désirent. Je ne veux pas être le monstre qu’ils s’imaginent que je suis. Alors oui, j’empêche Peter d’en découdre, pour le bien de tous. Je n’ai pas envie de vivre avec plus de morts sur la conscience. Pas envie de prendre goût à la violence et encore moins de me laisser aveugler par mes capacités. On se doit de garder la tête froide et de lutter de manière intelligente. Il n’a plus peur. Maintenant. Et cette phrase me prend aux tripes, m’assomme presque. Si bien que je le lâche sous la surprise. Cette seconde est suffisante pour qu’il m’attrape par la manche et me tire derrière lui.

Au fond du magasin, sans autre présence. Sans les autres. Deux idiots perdus, dont l’un qui a toujours sur lui ses fringues trempés et qui commence un peu à avoir froid. Parce que je n’ai pas eu le temps de me changer à cause de ces idiots. Je croise les bras sur ma poitrine en espérant bêtement que ça va m’aider à me réchauffer. Peter aussi est en train de trembler. Et alors que j’entends des voix s’élever de là où on était un peu plus tôt, je me tourne vers lui tout en veillant à ce que ça ne se rapproche pas. Je ne sais pas quoi lui répondre. Je n’ai pas de phrase tout faite pour le rassurer, pour lui dire que tout se passera bien. Parce que je n’en suis pas certain moi-même. J’ouvre la bouche pour dire quelque chose mais je m’arrête en chemin. Mon grand bec me fait défaut au moment où on a le plus besoin, quelle ironie. Des pas se font entendre, sur le carrelage. Cela suffit à me tendre alors que je me positionne d’office devant Peter. Si c’est encore ces abrutis qui reviennent à la charge, je vais leur apprendre à renoncer. Mais non, il s’agit d’une jeune femme, qui s’avance timidement vers nous. Je note à ses vêtements qu’elle travaille ici.

- Merci pour tout à l’heure. Je ne suis pas là pour vous attaquer alors…

En voyant sa posture défensive et les mains qu’elle dresse pour prouver qu’elle n’a aucune mauvaise intention, je m’aperçois que Peter et moi devons donner l’impression d’être prêt à attaquer à vue. Je me détends, sans pour autant relâcher ma vigilance.

- Désolé pour… le bazar au rayon vêtement… Ils nous ont agressé alors on s’est défendu.
- Je sais.

Elle nous tend une carte magnétique qu’elle sort de sa poche. J’hausse un sourcil, surpris par ce geste.

- Ça ouvre la porte des vestiaires. On va aller mettre ces gens au sec dans la réserve en attendant que ça se calme. Vous pouvez vous réfugier dans les vestiaires du personnel, de votre côté.
- Il est où, le piège ?

Ma question est légitime, ne dites pas le contraire. On s’est pris une avalanche de jugement alors qu’on a tenté de sauver ces gens. Et cette fille est la seule à venir nous dire merci. Je me méfie et à raison.

- Y’en a pas. Vous pourrez sortir à tout moment avec ce badge et vous serez loin des autres.

C’est trop beau pour être vrai. Bien trop.

- Personne n’ose le dire mais merci pour le rideau. Et ces types méritaient une correction. On ne dira rien. On a rien vu. Et par chance, les caméras ont cessé de fonctionner grâce à la coupure de courant. Il n’y a aucune preuve.

Cela ne me rassure pas. J’avais presque oublié la Garde. On va devoir longer les murs, Peter et moi. La jeune femme s’avance et me met le badge dans les mains avec un sourire. Puis elle s’éloigne, non sans nous indiquer où se trouve la fameuse pièce qui va nous servir de refuge. J’interroge Peter du regard avant de me décider de tenter. On y sera au sec et il n’y aura personne. Une sécurité de quelques heures qui est bonne à prendre.


___

✭ In a world on fire ✭
If you close your eyes and you pick a side, will you follow blindly into the darkness? If you close your eyes and you pick a side, will you find yourself broken and heartless?
✭ ✭ ✭ (c) klergy + ÉLISSAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Supermaket bunker | Ben
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: IN THE EYE OF THE STORM-
Sauter vers: