RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Security Breakthrough | Eames
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Clinton Barton
Humain
Clinton Barton


https://houseofm.forumactif.org/t4140-rabits-come-out-of-the-hole-aw-pants-clint https://houseofm.forumactif.org/t4136-heaven-don-t-have-a-name-cl
More about you : Security Breakthrough | Eames Tumblr_nrnatbR7W51txws16o2_r2_500
Codename : hawkeye
Pouvoirs : un savoir surtout physique, une vue améliorée, une maîtrise totale du combat au corps à corps, des armes à feu et des armes blanches.
Une maîtrise de l'arc toute naturelle.
Un corps qui se tord dans tous les sens.
Emergence :
Security Breakthrough | Eames Fonddr112 / 52 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Maitrise :
Security Breakthrough | Eames Fonddr110 / 50 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Messages : 81
DCs : spiderboy & grumpy papy

Mar 28 Mai - 2:37


Security breakthrough


Déteste ce temps. Après tout, qui peut aimer les derniers évènements? Entre l’explosion du QG, entre les obligations politiques, Eleanor ne connaît pas réellement de bonnes situations ces derniers temps. Simple envie de grogner envers ce que lui monde peut lui proposer. Mais le monde ne lui propose pas grand chose dans l’immédiat. Simplement des cartons. Des cartons qu’elle a passé l’après-midi à décharger en compagnie de Eames. Pourquoi pas? La compagnie n’est pas des plus désagréables. Ceci dit le manque de mains n’est pas pour les aider.

Ely pousse un grand soupir en regardant la quantité qui se trouve devant eux avant de rouvrir la porte pour que les deux sortent. Elle jette un regard vers le ciel. «Tu prends le dernier carton? Je vais commencer à bouger les autres dans la réserve.» N’attend pas vraiment la réponse, elle cale la porte avec un caillou en se doutant peu que ce dernier ne tiendrait pas longtemps. Puis la jeune femme étouffe un frisson, le vent la frappe, entre les courants d’air qui se promènent dans leur nouveau QG et la tempête qui se prépare en extérieur, la chaleur n’est pas au rendez vous.

De son pied Eleanor vient pousser un des cartons tout en portant celui qu’elle a dans les bras. Aucune envie de faire de nombreux allers-retours qui l’ennuierait plus qu’autre chose, elle trouve des solutions pour ne pas avoir à prendre mille chemins. Après quelques très longues secondes, la jeune femme se retrouve finalement dans la réserve où elle pose le carton avec un long soupir de soulagement. Elle s’apprête d’ailleurs à se retourner pour récupérer les autres mais la lumière s’éteint. Les yeux se retrouvent dans le noir. Pas de panique, du moins pas de suite. «Merde.» Essaie de plisser les yeux mais rien n’y fait, alors elle fait simplement demi tour, les mains devant pour chercher la porte.
Porte qui ne s’ouvre pas. Elle peste encore, sort le talkie-walkie accroché à sa poche arrière. «Eames? J’ai un problème dans la réserve. On a plus de lumière et la porte s’ouvre pas. T’es à l’intérieur?»

Grogne une nouvelle fois, contre elle-même mais aussi contre toute la situation. Loin d’être anodine elle est surtout fatigante. Nouveau soupir. Laisse toi glisser contre la porte, fesses contre terre en attendant la réponse de l’autre.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Eames Lloyd
Elfe Noir
Eames Lloyd


https://houseofm.forumactif.org/t3480-refuse-to-sell-my-soul-for-a-place-to-die-o-eames https://houseofm.forumactif.org/t3405-the-darkest-part-of-me-is-p
More about you :
Security Breakthrough | Eames Tumblr_pc2k6s5SmY1uflhrto6_500

Codename : Ashshard
Pouvoirs : Intelligence et capacités accrues ; pratique et manipulation de la magie ; vulnérabilité prononcée au fer

Security Breakthrough | Eames Tumblr_pc2k6s5SmY1uflhrto5_500
Emergence :
Security Breakthrough | Eames Fonddr110 / 50 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Maitrise :
Security Breakthrough | Eames Fonddr112 / 52 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Messages : 345
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Moran, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Dim 2 Juin - 1:48

Security breakthrough

Things are gonna get better real soon .Yeah, I'ma just do me, you just do you. I swear, I got a clear view we're gonna make it soon. Just keep pushing through. What you got to lose ?

La journée s'éternisait, s'étendait à n'en plus finir. La tempête s'intensifiait, l'ouragan approchant plus rapidement que l'aurait voulu l'accoutumée. Un orage grondait tandis que les échos tonnaient dans le ciel décoré par les nuages assombris. Le firmament voilé en cette après-midi, rendant le paysage presque désolé. La pluie n'allait pas manquer de s'abattre, de s'écouler sur les visages essoufflés, à en juger par l'atmosphère qui crépitait. Une tension dans les airs, qui s'épaississaient. Un danger qu'il valait mieux éviter. Eames soupirait, pestant entre ses dents alors qu'il revenait vers le véhicule emprunté pour l'approvisionnement du nouveau QG. Une activité des plus agaçante en soit, mais qui se devait d'être réalisée. Même si le soldat aurait largement préféré se contenter de patrouiller le secteur, plutôt que de se taper cette corvée. D'autant plus que son partenaire habituel avait été dépêché ailleurs, son meilleur ami, son frère d'arme, absent du tableau présent. Une moue se dessinait sur ses traits tandis qu'il pinçait les lèvres à l'idée. Jetant un coup d’œil à celle qui l'accompagnait pour l'occasion. Eleanor Sanders. Une collègue qu'il estimait même si ses regards avaient parfois été portés de jugements, de suspicions. Et le blond ne pouvait pas la plaindre, parce qu'il comprenait qu'il n'avait pas été l'un des plus fervent agent ces derniers temps. Une sorte d'indécision, de questionnement. Pas de doutes, non. Juste de l'incertitude quant à l'emploi de certains moyens pour parvenir à ses propres fins. Une sorte de regret, d'avoir utilisé des techniques d'habitude réservées aux militaires, aux guerriers, sur une civile déjà à terre. Mise au plus bas, et rabaissée plus encore par ce qu'il avait fait. Rancœur, colère envers lui-même, de s'y être adonné, sous les ordres auquel il avait juré d'obéir. Même si l'action avait été passée, et la prisonnière libérée depuis lors, il ne pouvait s'empêcher d'y repenser, parfois. Et de se demander si cela avait valu le coup. Pour le peu de réponses obtenues. Un échec, qui pour une fois, le marquait plus durement que tous les précédents.

Eleanor lui demandait de récupérer le dernier carton présent dans le véhicule. Racontant par après qu'elle allait s'occuper de ceux déjà amenés dans la réserve. Ces provisions allaient bien servir pour les agents dans le nouveau quartier général, mais les trier était encore une autre activité à laquelle il n'allait pouvoir échapper. Soupir supplémentaire tandis qu'il rageait silencieusement, pestant mentalement que la corvée aurait mérité bien plus de mains et de personnes que celles attribuées sur le tas. Les deux, presque arrachés de leur activités pour en venir à approvisionner les locaux, tandis que les autres avaient été dépêchés pour les derniers réglages et ultimes vérifications. Du moins, c'était ce que le soldat pensait. Tant de choses à faire maintenant que le quartier général avait été déplacé. Changer d'endroit où se regrouper signifiait bien plus qu'un simple déménagement. Tout devait être remodelé, calculé, programmé. Et Lloyd n'avait pas la tête d'argumenter contre les instances supérieures, bien trop focalisé sur sa tâche. De convenir aux attentes et surtout d'aider le plus possible pour que leur nouveau chez-eux soit prêt dans les temps pour accueillir tout le monde. Et ils en avaient presque terminé pour le déchargement, plus qu'un seul carton avant de passer au tri et au rangement. Un repos bien mérité qui n'attendait plus qu'eux, après quelques heures passées. Ou du moins, une fois tout ce bordel achevé. Eames attrapait ainsi l'ultime carton, avant de claquer la portière d'un coup de hanche pour refermer l'ouverture du véhicule. Une goutte de pluie s'écrasa sur son crâne tandis qu'il se dirigeait vers l'entrée du QG. Puis une autre, et encore une en plus. Déchaînement diluvien qui s'abattait, eau écoulée des nuages désormais précipités. Pluie écrasée sur sa silhouette aucunement protégé, en dehors de l'uniforme imposé. Eames s'acharnait à avancer, cachant le carton sous son bras, le calant contre son flanc. Passant juste à temps la porte maintenue ouverte par un caillou précédemment placé. A peine arrivé, seulement rentré en l'instant, et la tempête se déchaînait. Le caillou s'envolait, la porte claquait. Enfermé.

Eh bah, c'était moins une. Pensée à peine formulée, qu'un grésillement résonnait. Un écho percutant, un éclatement, alors que le courant venait de se couper. Les plombs ayant sauté, noirceur qui s'épanchait. Oh mais c'est pas vrai ! Un juron qui s'échappait d'entre ses lèvres, tandis qu'il déposait le carton à même le sol, pour éviter de s'encombrer. Ronchon comme pas deux, grognant de frustration, soupirant rageusement. Le soldat inspira longuement, avant d'expirer le plus calmement possible. Se passant une main sur son visage, se massant les tempes. Tentant de détendre ses traits étirés par le dépit soudain. Son esprit, légèrement perturbé en l'instant, du fait de la coupure de courant. Des insultes fusant à tout va dans son crâne, un écho statique qui résonnait à ses tympans. Un grésillement l'interpellant, un crépitement le tirant de ses pensées acharnées. Il soupira en comprenant qu'Eleanor était coincée dans la réserve, sans aucune source de lumière, comme pour lui. Sauf qu'il avait l'avantage de pouvoir arpenter le hall et quelques couloirs, contrairement à sa camarade infortunée. Prise au piège dans la réserve, parmi les cartons de provisions. Lloyd attrapa machinalement son talkie-walkie accroché à sa ceinture, et appuya sur le bouton pour répondre à sa collègue. J'ai pu rentrer avec le dernier carton mais la porte s'est refermée toute seule à cause du vent. Et les plombs ont dû sauter avec la tempête, parce que c'est le même bordel dans le hall. Il soupira en abaissa sa main, retirant son pouce du bouton. La pulpe de son doigt effleurant la texture, tandis qu'il pinçait les lèvres, réfléchissant. S'il avait bien prêté attention, il y avait une petite lucarne sur la porte menant à la réserve. Et un boîtier à code. Désormais inopérant, sans alimentation. Il pesta en grognant doucement. Impossible de rouvrir la porte sans devoir la défoncer ou du moins péter la vitre. A peine installés, ils allaient déjà devoir tout casser. Dégrader le bâtiment mis à disposition par les soins d'un dirigeant intransigeant. Et même si cela ne l'enchantait guère, Eames savait que c'était soit à eux de prendre les choses en main, soit attendre que quelqu'un d'autre ne se bouge le cul pour eux. Mais avec les préoccupations actuelles, ils pouvaient attendre bien des heures avant que quelqu'un ne se rappelle de leur présence en ces lieux. Secouant la tête, le blond tâtonna dans l'une des poches de son uniforme à la recherche d'une lampe de poche. Soupirant de soulagement en la trouvant à sa place. Oh, thank god. L'allumant prestement, il constata que les piles commençaient à s'user. Se vidant trop rapidement à son goût. Mais après plusieurs tapes sur la lampe de poche, celle-ci finissait par se stabiliser. Et la lumière éclaira un pan du hall, un simple recoin. Fucking A.M.E.N. Le blond rappuya sur le bouton du talkie-walkie pour parler à Eleanor. Sanders, j'ai récupéré ma lampe de poche. Les piles sont presque à plat mais ça devrait tenir encore un moment. Il expira lourdement, bougeant le faisceau de lumière droit devant, plissant les paupières. Je vais voir si je peux pas trouver quelque chose d'utile un peu plus loin. Essaye-voir de fouiller les cartons, si tu peux pas dégoter des allumettes ou une dynamo.

Code by Fremione.


___

The darkest part of me is part of who I amSecurity Breakthrough | Eames Photo-1545062990-4a95e8e4b96d?ixlib=rb-1.2Security Breakthrough | Eames Boyd-Holbrook-kyle-oshea-28954204-250-137
You can't fix me, this is who I am, it's who I'll always be. It's not fair for me to think you'd understand. So maybe you should leave before I let you down again. Cause I can try to change but in the end, it's who I am
(c) Ilona
Revenir en haut Aller en bas
Clinton Barton
Humain
Clinton Barton


https://houseofm.forumactif.org/t4140-rabits-come-out-of-the-hole-aw-pants-clint https://houseofm.forumactif.org/t4136-heaven-don-t-have-a-name-cl
More about you : Security Breakthrough | Eames Tumblr_nrnatbR7W51txws16o2_r2_500
Codename : hawkeye
Pouvoirs : un savoir surtout physique, une vue améliorée, une maîtrise totale du combat au corps à corps, des armes à feu et des armes blanches.
Une maîtrise de l'arc toute naturelle.
Un corps qui se tord dans tous les sens.
Emergence :
Security Breakthrough | Eames Fonddr112 / 52 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Maitrise :
Security Breakthrough | Eames Fonddr110 / 50 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Messages : 81
DCs : spiderboy & grumpy papy

Jeu 6 Juin - 8:36


Security breakthrough


C’était quoi déjà ce jeu d’horreur auquel sa soeur jouait tout le temps, une histoire avec un briquet. Bon dieu, l’étrange sensation qu’elle va se faire sauter dessus par un zombie dans quelques instants, sensation qui ne quitte pas son bas-ventre pendant quelques instants où elle reste juste comme une imbécile sans quitter la porte, nouvelle meilleure amie. Long soupir, presque fatigué par sa propre stupidité. Regrets dépeints dans la façon dont elle enserre le talkie-walkie contre elle, dans l’espoir de peut-être avoir une réponse dans peu de temps. Le briquet, Eleanor vient le frotter quelques instants, se fait dans la lumière, comme si cette dernière allait la sortir de la salle. Presque honteux la façon dont elle sursaute et laisse tomber sa source de lumière lorsque le grésillement du talkie s’élève dans sa pièce sombre.

«Bien reçu.» Son doigt rappe contre le plastique avant qu’elle ne vienne laisser tomber sa tête contre la porte en grognant une nouvelle fois. Les activités de ce soir semblent tomber à l’eau. La jeune femme se décolle de la porte, laisse tomber la radio au sol et attrape l’élastique à son poignet. Pas besoin de lumière lorsqu’elle se connaît par coeur. L’élastique vient glisser le long de son poignet et elle forme une queue de cheval avec ses dreads qui glissent, comme des fourmis sur sa peau. Sensation très étrange lorsqu’elle ne peut pas voir grand chose. Pourtant les yeux semblent s’être habitués à l’obscurité.

Après quelques secondes où seul le son du frottement de ses vêtements peut être entendu, Eleanor se relève, le doigt de nouveau sur le bouton, petit sourire aux lèvres, comme avec un besoin de souffler. «On dirait qu’on va être coincé pendant un long moment toi et moi Lloyd.» Appuie le soupir comme si la jeune femme était réellement fatigué de l’idée. Pas plus lui que toute cette situation qui pourrait presque la pousser à la crise de nerfs. Mais ils sont entrainés, l’un comme l’autre. Peut-être pas à ce genre de situation même, pourtant plutôt proches.

«Bien reçu Lloyd, je suis simplement armé de mon briquet pour le moment.» Légère grimace, se dit que quelque part dans le coin il ne doit pas être très compliqué de démarrer un feu. Alors la jeune femme ne compte que sur elle-même, ne compte que sur ses yeux qui semblent déjà avoir fait un grand pas en s’habituant à l’obscurité de l’espace. La jeune femme s’humidifie les lèvres avant d’ouvrir le premier carton, qu’elle survole plus qu’elle ne touche. Sa main devient sa meilleure solution, incapable de tenir le briquet en même temps, son toucher est le sens sur lequel elle se repose.

Deuxième carton est lui aussi inutile, un petit soupir tandis qu’elle le repousse dans le coin. Il lui faut un certain temps avant que ses mains ne trouvent finalement ce qu’elle désire. Soupir de soulagement tandis qu’elle vient allumer une bougie et la poser sur l’étagère à côté d’elle. Puis une autre, puis une autre et encore une autre. Après quelques minutes, la lumière éclaire la pièce de manière à ce qu’Ely puisse tout de même regarder dans le carton. «Hey Lloyd?» Marque une pause. «Depuis quand la Garde a un carton de jeux de société? T’as mélangé le carton pour tes momes ou?» Renifle, imagine les grands méchants jouer au uno. Le rire est encore plus fort.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Eames Lloyd
Elfe Noir
Eames Lloyd


https://houseofm.forumactif.org/t3480-refuse-to-sell-my-soul-for-a-place-to-die-o-eames https://houseofm.forumactif.org/t3405-the-darkest-part-of-me-is-p
More about you :
Security Breakthrough | Eames Tumblr_pc2k6s5SmY1uflhrto6_500

Codename : Ashshard
Pouvoirs : Intelligence et capacités accrues ; pratique et manipulation de la magie ; vulnérabilité prononcée au fer

Security Breakthrough | Eames Tumblr_pc2k6s5SmY1uflhrto5_500
Emergence :
Security Breakthrough | Eames Fonddr110 / 50 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Maitrise :
Security Breakthrough | Eames Fonddr112 / 52 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Messages : 345
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Moran, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Lun 17 Juin - 16:24

Security breakthrough

Things are gonna get better real soon .Yeah, I'ma just do me, you just do you. I swear, I got a clear view we're gonna make it soon. Just keep pushing through. What you got to lose ?

Un grésillement retentissait en plein silence, le coupant abruptement. Un écho d'une voix qu'il connaissait, celle de sa collègue injustement coincée. Piégée dans la réserve alors que lui pouvait vaquer librement. Enfin, autant qu'il ne l'était possible, quand tout le bâtiment était sécurisé par des portes ne s'ouvrant que grâce à de l'électricité. Ou des codes, qui ne pouvaient fonctionner sans un peu d'énergie envoyée dans le système. Décidément. Eames soupira à cette constatation, avant de ricaner sarcastiquement à la réplique d'Eleanor. Tous deux, coincés dans la réserve et le hall, comme deux bons gros boulets. Les derniers événements n'avaient pas forcément aidé à contredire cet état de fait en ce qui concernait la chance du soldat entraîné. Le karma pouvait parfois se retourner violemment contre lui pour le placer dans l'échec, et lui en balancer autant dans la gueule qu'il n'avait eu de succès lors de ses années à l'armée. Ironie. Elle le tenait, marquait sa vie au fer rouge. Il ne manquerait plus qu'il finisse par cramer dans un incendie, comme ses mères avaient pu trépasser au sein du brasier. Eames déglutissait en y repensant, et secouait la tête pour se focaliser sur sa tâche du moment. Inspirant longuement, expirant lourdement. Il s'élança en une impulsion, vers les quelques pans éclairés par le faisceau de sa lampe torche. Se concentrant sur les moindres recoins qu'il pouvait illuminer. Allant parfois des plaintes jusqu'au plafond, histoire de bien vérifier partout. Et de ne rien laisser passer. Lloyd pinçait les lèvres en s'approchant d'un meuble ressemblant à une table improvisée, posée sur tréteaux. Un pseudo établi, sur lequel il darda le rayon lumineux. Ainsi que ses iris, parcourant la surface à a recherche d'un quelconque objet pouvant l'aider. Une fine plaque de métal ou une lime, pour essayer de l'infiltrer entre les fentes et dégager le pêne et le verrou des portes fermées ou bloquées. Une tige ou une épingle pour déverrouiller les portes à serrures qui risquaient de se trouver sur son chemin. Voire même un pseudo bélier ou un objet solide pour briser la petite vitre menant à la réserve et pouvoir aider Eleanor à s'en extirper. C'était tout ce qu'il avait en tête en l'instant, tirer sa collègue de ce mauvais pas, et après, tenter de chercher de l'aide un peu plus loin dans le nouveau QG.

Eames rangea son talkie-walkie et fit glisser ses doigts sur les papiers et breloques qui ornaient la table sans pouvoir trouver grand chose d'utile. Un soupir glissa sur sa langue avant de franchir ses lèvres, se perdant dans l'écho alentour qui étouffait le moindre bruit. S'adonnant au silence, il pesta intérieurement avant de se reculer, reprenant sa route vers les coins encore inexplorés. Après quelques secondes, il arriva à un croisement et pris à gauche sans vraiment réfléchir, avançant tout de même prudemment. Rien ne pouvait arriver brusquement et le surprendre, sans qu'il n'entende ou ne le voit dans le faisceau lumineux. Mais le blond préférait rester sur ses gardes au cas-où. Alerte, et concentré, il remarqua une porte du côté droit du couloir, et s'y dirigea prestement. Pointant la lumière vers la poignée, il découvrit ainsi qu'il n'y avait pas de sécurité spéciale sur celle-ci. Mais en apposant sa paume sur l'objet, et en le tournant, il découvrit que le verrou était enclenché. Putain ! Le soldat s'acharnait sur la poignée, la tournant dans tous les sens, en pestant furieusement. Il tenta même d'élancer son épaule contre la porte pour la faire chanceler, la bousculer. Il n'y eut un succès qu'au bout de sa quatrième impulsion, et Eames grognait en se massant son épaule endolorie. Éclairant la pièce avec sa lampe torche, qui flanchait déjà pas mal dû fait des collisions enchaînées. S'allumant par à-coups, tandis qu'il tapotait encore dessus. Le temps qu'elle se stabilise enfin, il avait fini par perdre patience. Mais il éclaira enfin la salle et découvrit malgré tout un genre de plan de travail et un évier. Plusieurs placards, des cartons en vrac, des produits d'entretien. Il n'était pas tombé sur la meilleure pièce pour trouver de quoi s'en tirer, mais peut-être que quelque chose d'utile allait s'imposer à lui. Le blond s'approchait des placards avant de les ouvrir, découvrant des seaux et balais. Eh merde. Soupirant lourdement, il se détourna et en essaya un autre, pour retomber sur le même contenu. Il grognait silencieusement et en testa un troisième en découvrant cette fois-ci de la paperasse. Ou plutôt, les comptes-rendus et rapports ménagers et l'inventaire encore disponible pour l'entretien du nouveau bâtiment.

Et dans tout ce bordel il peut pas y avoir UNE SEULE PUTAIN DE PILE NON ??? A bout de nerf, il souffla bruyamment avant de claquer la porte du placard avec force et fermeté. L'écho résonnant brusquement, alors qu'il se tournait vers la porte précédemment passée. Il remarqua à la dernière seconde un jeu de clefs accroché à un crochet, juste à l'entrée. Blasé et dépité, il ne prit même pas la peine de sourire de sa découverte, et les attrapa rapidement en sortant de là. Refermant à moitié derrière lui, vu que les dégâts avaient déjà été causés. Eames fit tourner les clefs entre ses doigts et continua sur sa lancée, longeant le mur du chemin emprunté. Son talkie-walkie se mit à grésiller et il le sortit promptement, l'apportant à hauteur de son visage, écoutant les dires de sa collègue, qui semblait avoir trouvé quelque chose. Lorsqu'il réalisa ce qu'elle était en train de lui demander, il cligna des yeux, figé dans son élan. Dépité, encore une fois, mais pour le coup, il ria tout de même nerveusement avant de lui répondre. Attends, quoi ? T'es sérieuse ? Il secoua la tête en continuant de ricaner, tel le teubé qu'il pouvait être, et qu'il était, en réalité. Ils ont réussi à récupérer les jeux de l'ancien QG ? J'y crois pas, putain. Cela n'allait aucunement les aider à sortir d'ici, mais au moins ça pouvait faire passer le temps. Et il n'allait certainement pas s'en plaindre, vu comment il avait adoré s'en bouffer de ces jeux durant les soirs d'astreintes et durant ses gardes, ou ses quelques pauses. Un vrai gamin. Est-ce qu'il y a encore le paquet de cartes avec ? Ou la mallette de poker ? Pitié dis-moi qu'il y a pas que le jeu de l'oie ou le dada, parce que sinon je vais criser. Il était à moitié sérieux en lui demandant cela, mais la pression de l'instant jouait énormément sur son moral. Ils étaient en mauvaise posture, et son côté sérieux était vraiment dépité par la nouvelle de cette trouvaille. Mais son côté enfantin était friand de cette gaminerie marquée par les jeux. Enfin, cela pouvait aussi provenir de son côté boulet mêlé à son humour quelque peu déplacé parfois. Allez savoir. Eames attendit qu'elle lui réponde, mais continuait d'avancer dans le couloir, se retrouvant bloqué par une porte sécurisée par un code. Il soupira et fit demi-tour, revenant à l'ancien croisement. Cette fois-ci il emprunta le chemin ignoré auparavant, et se retrouva face à plusieurs autres portes simples et basiques. Toutes fermées et verrouillées. Lloyd utilisa le jeu de clefs récupérés précédemment pour tester les serrures une à une. Un cliquetis finissait par retentir, annonçant un succès non négligeable face à la situation qui le dépassait. Poussant doucement la texture du bout des doigts, le blond darda le faisceau précaire au cœur de la pièce. S'arrêtant dans le chambranle, alors que l'écho de la porte s'ouvrant en entier se répercutait alentour. Et que la pile de sa lampe torche se vidait définitivement, le plongeant à nouveau dans l'obscurité et le silence. PUTAIN D'SA M.. !

Code by Fremione.

___

The darkest part of me is part of who I amSecurity Breakthrough | Eames Photo-1545062990-4a95e8e4b96d?ixlib=rb-1.2Security Breakthrough | Eames Boyd-Holbrook-kyle-oshea-28954204-250-137
You can't fix me, this is who I am, it's who I'll always be. It's not fair for me to think you'd understand. So maybe you should leave before I let you down again. Cause I can try to change but in the end, it's who I am
(c) Ilona
Revenir en haut Aller en bas
Clinton Barton
Humain
Clinton Barton


https://houseofm.forumactif.org/t4140-rabits-come-out-of-the-hole-aw-pants-clint https://houseofm.forumactif.org/t4136-heaven-don-t-have-a-name-cl
More about you : Security Breakthrough | Eames Tumblr_nrnatbR7W51txws16o2_r2_500
Codename : hawkeye
Pouvoirs : un savoir surtout physique, une vue améliorée, une maîtrise totale du combat au corps à corps, des armes à feu et des armes blanches.
Une maîtrise de l'arc toute naturelle.
Un corps qui se tord dans tous les sens.
Emergence :
Security Breakthrough | Eames Fonddr112 / 52 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Maitrise :
Security Breakthrough | Eames Fonddr110 / 50 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Messages : 81
DCs : spiderboy & grumpy papy

Lun 5 Aoû - 12:00


Security breakthrough


La jolie brune rigola quelques instants en l’entendant chouiner. Elle aurait pu s’en doute, disons qu’il était du genre à vouloir jouer. Par contre elle était réellement étonnée de voir un carton plein finalement, comme si c’était quelque chose de normal. Ils étaient supposés être les grands méchants de l’histoire, de ceux qui font peur. Ou du moins on avait tenté de le vendre comme ça à la télé. Enfin, repousse l’idée dans un coin de son esprit maintenant sachant qu’elle voit l’image de la boîte de jeu et que la seule chose que ça lui apporte c’est un sourire sur le visage, qu’elle oublie l’image des méchants et qu’elle se demande simplement la raison pour laquelle elle n’avait pas été au courant plus tôt. Disons qu’elle aurait pu mettre des raclées assez sévères à certains des membres. Mais pour l’instant la seule chose qui lui met une raclée c’est ce temps de merde.

Un nouveau rire s’échappe de ses lèvres. «Attends j’attrape une bougie et je regarde ça de plus près.» Lâche le bouton, attrape une des bougies les plus proches avant de soupirer et de venir s’asseoir en tailleur devant le carton. Elle a l’étrange impression d’emmener sa soeur déménager encore une fois. Déjà qu’elle n’avait pris aucun plaisir dans le premier déménagement, si on pouvait éviter d’en faire un second. Un petit soupir tandis qu’elle vient poser la bougie sur le carton le plus proche, espoir que ça ne s’enflamme pas. «Alors. Pour le poker c’est râpé.» Elle saisit les quelques jetons qui semblent avoir survécu par dieu sait quel miracle. «On a plus qu’une dizaine de blindes.» Soupire avant de sortir les échecs. «Une boite d’échecs, comme chez chaque bon méchant qui se respecte.» Elle rigole à sa propre connerie, fière d’elle comme elle ne devrait pas l’être. «Et puis... oh merde.» Elle lâche le talkie en voyant la cire couler à l’intérieur du carton, grognement qui s’échappe de ses lèvres avant qu’elle ne vienne poser la bougie à même le sol pour éviter un autre échec dans ce genre. Après quelques secondes la voilà de nouveau avec le talkie entre les mains. «Pardon, j’ai fais une connerie avec une des bougies.» Se racle la gorge avant de continuer l’aventure au sein du carton. «On a deux jeux de cartes, qui semblent complet.» Hausse les épaules, quelle victoire, quelques solitaires en perspective. «Oh wow, un devine tête. Imbattable là dessus, t’en fais même pas.» Un nouveau rire s’échappe de ses lèvres avant qu’elle ne soupire.

Tourne la tête à droite, à gauche, un silence presque malsain. Elle n’entend que la pluie frapper contre la toiture, elle qui est pourtant enfermée dans la réserve, en semi-sécurité, le vent est si fort qu’elle peut l’entendre jusque là. «Si t’arrives à te ramener jusqu’à moi on fera une partie t’en fais pas.» Parce qu’Ely n’apprécie pas tant que ça d’être seule, coincée comme une imbécile au fond d’une réserve. «J’ai peut-être pas de lampe torche mais j’ai un max de bougies, si t’es perdu suis la lumière.»
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
Eames Lloyd
Elfe Noir
Eames Lloyd


https://houseofm.forumactif.org/t3480-refuse-to-sell-my-soul-for-a-place-to-die-o-eames https://houseofm.forumactif.org/t3405-the-darkest-part-of-me-is-p
More about you :
Security Breakthrough | Eames Tumblr_pc2k6s5SmY1uflhrto6_500

Codename : Ashshard
Pouvoirs : Intelligence et capacités accrues ; pratique et manipulation de la magie ; vulnérabilité prononcée au fer

Security Breakthrough | Eames Tumblr_pc2k6s5SmY1uflhrto5_500
Emergence :
Security Breakthrough | Eames Fonddr110 / 50 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Maitrise :
Security Breakthrough | Eames Fonddr112 / 52 / 5Security Breakthrough | Eames Fonddr11
Messages : 345
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Moran, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Dim 20 Oct - 22:11

Security breakthrough

Things are gonna get better real soon .Yeah, I'ma just do me, you just do you. I swear, I got a clear view we're gonna make it soon. Just keep pushing through. What you got to lose ?

Le silence alentour se retrouvait perturbé par l'écho de son éclat agacé. Une colère pestée en une myriade de jurons peu cérémonieux mais très familiers. Une élégance grotesque, dépassée, qui lui échappait depuis bien longtemps désormais. Secouant vivement la lampe de poche sous l'assaut du dépit qui l'empoignait, il ne put s'empêcher de lâcher un énième grognement pour combler le silence. Ou faire comprendre à une quelconque âme en peine perdue par ici, qu'il était à bout et énervé par une simple pile à plat. Grognant du bout des lèvres en essayant de trifouiller la loupiote, il ne discerna qu'à la dernière seconde le grésillement de sa radio. L'appareil de communication lui retransmettant encore et toujours les dires de sa collègue, elle aussi embourbée dans ce merdier. Oh fuck ! Ses réactions à chaud face à la révélation de son alliée infortunée n'aidaient point à apaiser son agacement pourtant déjà bien prononcé. Les derniers restes de l'ancien QG, des bouts de jeux de société, tirés du bâtiment en ruine. Ne restaient que ces résidus pour prouver qu'un jour, avaient pu se trouver au sein des locaux, ces quelques ressources ludiques désormais amaigries. Fait chier putain ! Il soupira bruyamment, insistant fortement sur les syllabes alors qu'il laissait se doigts se mouvoir dans l'obscurité. Tentant de bidouiller quelque chose d'utile avec la lampe de poche qui était tout de même morte et enterrée. Concentré sur sa tâche, il sursauta lorsque sa collègue Eleanor éructa un juron à son tour. Laissant par la même, sous le coup de la surprise, l'objet qu'il tenait lui glisser entre les mains. Lorsqu'il tenta de le rattraper, il ne fit que de tourner plus encore la lampe de poche. Lui donnant l'impulsion qui lui manquait, pour finir par être propulsée un peu plus loin dans la pénombre de la salle confinée. L'écho de l'objet tombant au sol au fond de la pièce eut raison de ses derniers retranchements. Une longue inspiration, bloquée à peine quelques secondes. Avant qu'une salve de rage n'éclate brusquement tandis qu'il se détournait. Se prenant le coin de la porte dans la tronche dans la précipitation, il pesta de plus belle en se massant l'arrête du nez. Attrapant ensuite la clenche fermement avant de sortir de la pièce et de la claquer brusquement en hurlant sa frustration.

La voix de sa collègue le ramena quelque peu à lui et il finissait par apaiser quelque peu sa colère encensé. Agrippant la radio contre sa paume, il appuya sur le bouton pour informer sa collègue de son aventure infortunée. Sanders. J'ai.. Euh... Eu un petit... problème. Ce ne fût qu'à cet instant qu'il se rendit compte qu'il avait perdu, pour de vrai, sa lampe de poche dans la pièce dont il ne saurait même pas décrire l'utilité ou le contenu. Et la raison pour laquelle il l'avait sensiblement lâchée était encore plus irréaliste, le couvrant d'une honte qu'il ne parvenait pas à retirer. La pile est à plat, et j'ai comme qui dirait... perdumalampedepocheencoursderoute... Il souffla doucement en se triturant le nez, le frottant toujours pour apaiser la douleur. Eleanor l'invita à revenir vers elle en suivant sa lumière à elle. Il ricana nostalgiquement face à la réplique et lança une remarque teintée d'un léger sarcasme. J'vois que dalle d'ici, ça va être bien compliqué. Retraçant mentalement les pas qu'il avait pu faire pour arriver jusqu'ici, il commença à se remettre en route. J'vais essayer de retrouver le chemin et d'aller vers la lumière. Si tu veux causer en même temps histoire que je me repère à ta voix, on pourra sûrement y arriver un peu mieux comme ça. Ses pas étaient lents et précautionneux tandis qu'une de ses mains était levée droit devant lui pour éviter les obstacles sur son chemin. Eames ne voulait pas trop réitérer une rencontre infortunée contre une porte mal fermée. Ainsi, il passa quelques minutes dans l'obscurité à parler à Ely, et à percuter du bout des doigts les murs bétonnés dressés autour de lui. Jusqu'à ce qu'il finisse par enfin la retrouver. A apercevoir cette faible lueur émanant des bougies qu'elle avait allumées. Il soupira de soulagement et s'approcha en trottinant vers la porte. Serrant le poing et toquant à la petite fenêtre pour l'informer de sa présence. Le bruit aurait sûrement pu l'effrayer, mais lorsqu'elle tourna la tête vers lui, il afficha un sourire digne des plus grands beaufs de sa génération. Et se permit une petite blague pour alléger l'atmosphère, bien qu'il n'était pas vraiment d'humeur. Eh, j'voudrai bien aller jusqu'à la lumière au bout du tunnel, mais y a comme un truc qui m'en empêche là. Il ricana comme un couillon suite à sa réplique qui ne faisait rire que lui. Mais cela avait au moins le mérite de lui changer les idées. Même si c'était avec ses blagues pourries et son humour de merde. Il soupira par après, en collant son épaule non endoloris contre la porte. Son regard glissant sur l'intérieur de la pièce qu'il ne pouvait pas atteindre. Il vit du coin de l’œil les cartons de jeux dont Ely avait parlé précédemment via la radio et les désigna d'un mouvement du menton. Bon alors, tu veux faire une partie de quoi ? Quitte à être coincés ici, sans pouvoir s'en tirer, autant en profiter.

Code by Fremione.

___

The darkest part of me is part of who I amSecurity Breakthrough | Eames Photo-1545062990-4a95e8e4b96d?ixlib=rb-1.2Security Breakthrough | Eames Boyd-Holbrook-kyle-oshea-28954204-250-137
You can't fix me, this is who I am, it's who I'll always be. It's not fair for me to think you'd understand. So maybe you should leave before I let you down again. Cause I can try to change but in the end, it's who I am
(c) Ilona
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Security Breakthrough | Eames
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: