RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

War between us and element [Pv Tao et Alex]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 1229
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Dim 2 Juin - 16:44


War between us and element




Plusieurs jours se sont écoulé depuis que Tao s’est pris une balle. Cette balle qui l’a obligé à se tenir à l’écart quelques temps. A l’écart de ses activités. A l’écart de ses contrats qui ont un léger goût amer désormais. Sa fierté en a été touchée. Sa dignité en a été titillée. Il s’est plus ou moins replié chez lui, réfléchissant ainsi sur la situation imposée. Cette sensation que tout lui échappe. Cette sensation que tout s’effrite sous ses doigts. Il n’aime pas ça. Il se sent mal à l’aise sous les émotions nouvelles qui le foudroi. Il ne sait plus vraiment sur quel pied danser et c’est pour cette raison que durant un temps, il n’a permis à personne de venir le déranger. Pas même Avery avec qui, pourtant, il s’est pleinement confié.

Seul. Il a eu besoin de rester seul. Ce fut seulement quand il a reçu ce message. Cette invitation à s’occuper d’un nouveau contrat. Et pas n’importe lequel. Qu’il est sortit plus ou moins de sa solitude établie pour être certain de faire le bon choix. Mission qui déterminera peut-être son avenir. Volonté d’être sûr avant de tout plaquer. De s’écarter pour une durée indéterminée. Mission pourtant soumise à de forte difficulté. Car l’ouragan arrive et le vent frappe violemment contre les murs de cette grange abandonnée. Pour dire vrai, Tao se sent nerveux. Non pas à cause de la pluie qui s’abat brutalement sur le toit. Non pas à cause de la tempête qui brise l’île en éclat mais bien pour autre chose, le rendant même de mauvaise humeur tant il s’attendait à tout sauf à ça. Des conditions, soumise au dernier moment pour ne laisser à aucun des deux de faire machine arrière. A croire que tout a été planifié. Finalement ce n’est pas tant le grand cataclysme se profilant à l’horizon qui le dérange mais cette perspective d’être collé à un autre mercenaire, et pas n’importe lequel en prime.
- Sinnamon.

Nom qui claque comme un affront dans sa tête. De tous ses potentiels concurrents, ses employeur du moment ont choisi le pire à ses yeux. Il n’a jamais vu son visage. Il n’a jamais su à quoi il ressemble mais même sans se croiser, au moins une fois, ils ont déjà quelques griefes entre eux. Tant ils sont liés à une forme de compétition. Faculté presque inné à choisir les même contrats. Les même missions. A piétiner les plates-bandes de l’autre, les mettant en permanence en concurrence. L’idée même de faire équipe avec lui le répugne et il lâche un grondement. Il laisse un :
- Tss.

Traverser la barrière de ses chairs, signe de son impatience. Adossé contre le mur, les bras croisés, il observe les alentours et fronce les sourcils, au souvenir de ce dernier message envoyé comme une menace à peine dissimulée.

“Ne te rate pas cette fois. C’est un conseil. Je compte sur vous pour me ramener la tête de ce mutant en temps et en heure.”


Un soupir. Léger, s’échappant de ses lèvres. Souvenir passé du contrat qu’il a laissé échapper sous la venue soudaine de Paige. Ce premier échec a bien failli intenter à sa vie et il se fond en mutisme. Il attend. Son visage reste de marbre et il tente de ne pas laisser ses pensées l’envahir, estimant que ces dernières ont déjà été trop envahissantes ces temps-ci. Le détournant de tout et de ses ambitions premières. Oui. Il verra bien ce qui se passera à l’avenir. Il laisse ses sentiments de côté et détourne la tête quand il entend au loin la porte de la grange s’ouvrir, dévoilant enfin son pire ennemi.
- Alors comme ça, on se rencontre enfin. En pleine tempête, quelle ironie.  
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Stern
Hybride
Alexander Stern


https://houseofm.forumactif.org/t3431-alexander-stern-sinnamon https://houseofm.forumactif.org/t2627-alexander-stern-sinnamon
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] 191110082530121810
Codename : Sinnamon
Pouvoirs : Création de psychotropes.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr115 / 55 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr114 / 54 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 513
DCs : Wade Wilson & Amadeus Cho & Sven Whitman & Elias Callahan

Mer 5 Juin - 23:14



War between us and element

Journée de merde en prévisions. Alexander avait beau ne pas être croyant pour un sou, quelque chose en lui avait hurlé dès son réveil que tout allait mal tourner. Manquant de briser son bol de céréales alors qu’il le posait violemment sur la table, le barman avait grommelé et échappé quelques injures sans cible réellement précise. Ou plutôt si, justement. Mâchant ses céréales avec hargne – manquant de croquer sa pauvre cuillère au passage – il relisait le message qui lui avait été envoyé presque au dernier moment, comme pour l’empêcher de se préparer. Préparer à quoi ? A fuir ?! Non, plutôt se préparer à démonter ce fils de femme responsable et travailleuse dès qu’il pourrait mettre ses mains autour de son cou et l’étouffer.

Dire qu’Alexander haïssait l’homme désigné comme son binôme était un sacré euphémisme puisque les deux se détestaient mutuellement, parfaites Némésis de l’un et de l’autre capables de tout gâcher par sa simple présence. Et le pire dans tout ça ? Les deux tueurs ne s’étaient jamais vus, ni ne connaissaient le véritable nom de leur rival. Ainsi, le blond savait uniquement qu’un autre assassin passait son temps à lui bousiller ses meilleurs plans et que ce dernier était appelé « Le Monnayeur » dans le milieu. Un nom qui sonnait comme un son de craie sur un tableau, un grincement de dents en pleine nuit ou un couinement de semelles sur une chaussée humide. Bon sang ce qu’il pouvait détester ce type ! C’était finalement la seule chose qu’il savait sur lui : c’était un gars. Il ne connaissait ni son âge, ni son prénom, ni même le son de sa voix. Pratique pour éviter de se faire tuer dans son sommeil par ses concurrents après tout. Mais au fond de lui, Alexander continuait de râler à l’idée de rien savoir de cet ennemi qui ressemblait plus à une ombre agaçante qu’à un être vivant réel. Il n’était qu’un mauvais rêve, un cauchemar disparaissant au petit moment. Quelle plaie !

Malgré ses réticences, le physionomiste avait pris sur lui et s’était rendu sur le lieu de rencontres, se disant qu’il pourrait au moins savoir à quoi ressembler ce pauvre type. Était-il réellement un gros moche plein d’acné et aux cheveux gras comme il se l’imaginait ? Peut-être son avis était-il biaisé par sa haine grandissante envers cet adversaire devenant cette nuit son collègue. Peut-être…

Une fois sur place, il réajusta sa veste en cuir et monta les épaules dans l’espoir de se protéger des gouttes froides tombant dans son cou et faisant remonter un frisson violent le long de son dos et de sa nuque. Même la météo semblait contre cette entrevue. Dame Nature avait tout compris, ELLE, merci madame. Le vent ne soufflait plus, non, il hurlait, rugissait, transformé en ouragan paré à emporter tout sur son passage. Les éléments se déchaînaient, décuplant ses propres pensées agressives à l’égard de cet abrut--- de son partenaire de crime.

Ouvrant la lourde porte de cette grange qui grinça comme pour annoncer son arrivée, Alexander aperçut presque aussitôt la silhouette adossée contre l’un des murs, bras croisés d’agacement. Avant même de pouvoir discerner son visage dans la pénombre, il put entendre sa voix qui s’élevait, parlant de la tempête qui continuait de tourner autour du bâtiment. S’arrêtant dans son avancée, presque choqué, le blond arqua un sourcil de façon exagérée avant d’exploser de rire et de répliquer : « C’est une blague ? … Ils veulent que je bosse avec un gosse ? C’quoi ce délire ? »

Le respect était donc mort, envolé avec le reste des objets emportés par les vents violents qui faisaient grincer le bois de ce bâtiment.


Ⓒslythbicth.
Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 1229
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Sam 8 Juin - 10:37


War between us and element



L’heure est arrivée. Sinnamon est là et Tao va pouvoir enfin savoir à quoi il ressemble. Il s’en serait bien passé cela dit. Il n’est toujours pas d’humeur à travailler avec lui et l’idée de le rencontrer l’irrite plus que de raison. Pourquoi? Oui. Pourquoi lui et pas un autre? Pourquoi choisir ce type qui a la fâcheuse manie de piétiner sur ses plates bandes? De se diriger vers un même contrat. D’avoir la même réputation que lui et bon sang. A croire que le destin tourne méchamment dans une mauvaise direction. Ces questions tournent inlassablement dans sa tête. Ses iris se posent enfin sur l’homme et il fronce les sourcils. L’observe quelques instants avant de lever les yeux au ciel. Rival dévoilé. Sourcils qui se froncent sur un front déjà plissé. A peine ce dernier a-t-il rappliqué, qu’il en déjà marre. Sa remarque sonne comme une moquerie nullement dissimulé et son rire à de quoi l’énerver plus que de raison. Oui. Karma qui change de direction. Qui le propulse vers tout un tas de sentiment. D’émotion dont il se serait bien passé. Tout semblait plus simple avant. Quand il se contrefichait de tout et se laissait simplement porter. Sa langue claque violemment contre son palais. Son regard devient noir et il fixe ce qu’il pourrait appeler “de gros connard” s’il était du genre à employer un ton beaucoup plus familier.
- Et moi donc. A première vu, tu n’as pas l’air d’être plus âgé à ce que je sache. Bordel vivement que ça se finisse. Tu me gonfle déjà.

Voix grave. Ton rauque tandis qu’il porte ses doigts à son visage. Tandis qu’il se masse les tempes. Légèrement. Pour calmer cette forme de nervosité apparente. De colère soumise à cause de cet imbécile fini. Visage qui reste tiré cependant alors qu’il donne une impulsion à son pied pour se redresser. Pour quitter doucement son appui et prendre cette première arme. Cette clé à molette favorite pour l'intercaler contre son épaule. Le pire, c’est que ses traits ne lui semble pas si étranger. Ils ont quelques chose de familier. Un sifflement traverse la barrière de ses chairs et il s’avance. Lentement. Le prenant de haut d’un air particulièrement hautain :
- Pour me trimballer un boulet pareil. Non merci. Je passe mon tour. Si tu préfères partir. Vas-y. Je ne te retiens pas. Au moins, la prime sera beaucoup plus intéressante et j’aurai enfin une bonne longueur d’avance sur toi.

Dehors. La pluie continue violemment de tomber. Ils l’entendent au son irrégulier des gouttes se propulsant sur le toit. Le vent se mêle au silence et fait grincer le bois en une mélodie presque parfaite. Dangereuse. Malhabile. Tel l’acte dans lequel ils s’apprêtent à plonger. Quoi que. C’est plutôt mal partit en vu des sentiments éprouvés. Leur animosité se ressente à des kilomètres à la ronde et rien ne dit qu’ils termineront cette mission sans encombre. C’est un fait. Une vérité.

Sans cesser de fixer son ennemi, Tao marque un temps d’arrêt et cherche dans sa mémoire d’où il a pu voir ces traits. Ce visage qui lui donnerait presque l’envie de le marquer par un coup de poing subite. Il analyse chaque détail. Plisse encore une fois des paupières comme pour mieux se concentrer à cette tâche. Une image lui parvient alors et il hausse les sourcils. Il repense à cette guerre dans les couloirs de la Garde. Il repense à un même coup porté. A un regard bref vers un “camarade” frappant la même personne dans un geste mesuré. Décidément. Sinnamon a tout pour l’irriter et un grognement discret s’échappe de ses lèvres pincées. Il garde ce souvenir pour lui. Il finit par détacher son regard de lui et le contourne. Fait exprès de faire claquer son épaule contre la sienne en lâchant de sa voix rauque :
- En tout cas. Moi j’y vais. Libre à toi de rester croupir ici ou non. Plus vite cette blague sera terminé. Mieux ce sera.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Stern
Hybride
Alexander Stern


https://houseofm.forumactif.org/t3431-alexander-stern-sinnamon https://houseofm.forumactif.org/t2627-alexander-stern-sinnamon
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] 191110082530121810
Codename : Sinnamon
Pouvoirs : Création de psychotropes.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr115 / 55 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr114 / 54 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 513
DCs : Wade Wilson & Amadeus Cho & Sven Whitman & Elias Callahan

Lun 17 Juin - 2:53



War between us and element

« A première vue, tu n’as pas l’air d’être plus âgé à ce que je sache. » La voix de ce petit arrogant résonne dans sa tête et Alexander se retient de répéter ces fameux propos en articulant de façon stupide comme il l’aurait fait pour se moquer de Ben ou de certains de ses potes. Cet imbécile heureux ne méritait pas son intérêt. Il en était convaincu. L’ignorer était donc probablement le meilleur poison qu’il pouvait lui infliger. Ainsi, sans réellement chercher à imiter l’homme face à lui, le barman roula lui aussi des yeux pour montrer son agacement. Parfaite image miroir de l’autre, les criminels n’étaient pas uniquement semblables concernant leurs missions… ils l’étaient également en ce qui concernaient leur comportement de façon plus générale. Une arrogance doublée d’un je-m’en-foutisme de compétition qui leur avait valu bien des problèmes. Être aussi semblables ne pouvaient mener qu’à deux solutions : une entente parfaite et efficace, ou comme dans le cas présent, une haine viscérale capable de leur faire oublier toute logique. Un gâchis de potentiel comme en voyait rarement.

Le jeune assassin face à lui se massait les tempes, visiblement en proie à une vague de colère internalisée qu’il ne comprenait trop bien. Comme pour en rajouter une couche, le concerné s’était armé d’une clé à molette, faisant ironiquement écho aux choix passés d’Alexander qui se reconnaissait malheureusement en cet inconnu trop présent dans son travail. C’était à croire que l’univers se fouttait de lui. Ce type était sa Némésis, celui qui lui ressemblait trop et qui finirait soit par le détruire, soit qu’il tuerait lui-même… s’il ne finissait pas par s’entretuer. Ignorant son comportement vaniteux alors que le Monnayeur parlait de prime et de passer son tour, Alexander répondit, un sourire arrogant toujours sur le visage alors qu’il conservait une posture assurée et fixait son interlocuteur de ses yeux bleus assombris par la tempête qui faisait rage à l’extérieur, « Ça m’étonne pas de toi. Tu préfères tourner les talons face à un petit problème. » Un rire lui échappa avant qu’il ne rajoute, « T’es trop habitué à ce que les gens fassent tout pour toi gamin. Mais je t’en prie : Enfuis-toi. Ouais, t’as l’air habitué. »

Pas un pour faire un effort, un pas en avant. Son ennemi l’observait désormais avec intérêt, les sourcils froncés comme pour déceler une quelconque aspérité sur son visage orné d’un sourire contrastant avec son regard stoïque. Trop focalisé sur son propre monologue, Alexander ne prit pas la peine d’observer l’homme face à lui plus que cela. Il aurait bien assez de temps pour cela après, malheureusement. Et cette satané tempête qui continuait de tourner tels les journalistes autour d’une scène de crime, des corbeaux planant au-dessus d’une scène de bataille. S’il n’avait pas été si occupé à narguer l’adversaire face à lui, l’envie d’insulter ce vent et ses géniteurs aurait été des plus tentantes. ’Ouais la tempête là, ta mère je la déboîte et…’ Non pas le moment. Pas du tout le moment pour insulter les éléments. Et puis de toute manière, à quoi bon ?

Comme pour en rajouter une couche, cet imbécile venait de le dépasser en lui donner un coup d’épaule tel un de ces abrutis cherchant à assurer leur dominance. ’Le mec il a tellement peu confiance en lui qu’il a besoin de se la jouer gros dur. Ridicule.’ songea le barman qui, désormais si près de son ennemi ne put ignorer ce visage qu’il ne pouvait oublier. Pas physionomiste pour rien. Se souvenant désormais d’où il connaissait ce visage, Alexander stoppa son binôme en l’attrapant par le bras avant qu’il ne s’éloigne, ignorant volontairement sa remarque.  « Et mais c’est toi le type à la Garde là ! Quand ces enfoirés ont essayé de nous la mettre à l’envers là !»

Ce pourrait-il que les deux criminels aient finalement un sujet de conversation où chacun serait d’accord ?! Ce pourrait-il que les ennemis aient un moyen d’orienter leur orgueil et leur haine sur un adversaire commun ? Pas le temps de réfléchir plus de temps cependant puisque la nature en décida autrement en faisant s’abattre un pilonne sur le toit fragile de la grange, laissant la pluie s’y engouffrer tout comme le vent.

« Tempête de merde. » lâcha Alexander, se portant instinctivement devant Tao pour le protéger, sans réaliser ce qu’il faisait.


Ⓒslythbicth.
Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 1229
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Jeu 27 Juin - 10:11


War between us and element



Le destin s’acharne. A n’en point douter. Il s’acharne contre lui et Tao ne sait plus vraiment comment réagir face à tout ça désormais. Son visage reste froid. Neutre. Ses traits, tirés. Sa voix claque sournoisement dans la grange désaffecté. Il fait semblant de rester stoïque, insensible aux remarques presque puérils de l’autre à ses côtés mais dans le fond, la présence de Sinnamon a de quoi l’irriter. Il n’aime pas sa présence. Il n’aime pas son visage. Il ne l’aime pas tout simplement et ses remarques a de quoi l’énerver plus que de raison. Il le sent à son corps crispé. A son envie presque soudaine, oppressante de lui claquer son poings dans le nez. Un sifflement traverse la barrière de ses chairs et il pousse un grognement. Un grondement léger quand son ennemi juré cherche presque à le confronter. En le titillant assez pour faire naître en lui, une pointe d’irritabilité :
- C’est bon? T’as fini? Garde tes enfantillages tu veux, je n’ai pas que ça à faire. De nous deux, ce n’est pas moi le gamin visiblement. Tu n’as qu’à te regarder dans un miroir.

Oui. Le destin s’acharne et le Monnayeur n’a qu’une seule envie : que cette mascarade se termine au plus vite. Il aurait pu se détourner. Décider au dernier moment de faire machine arrière. De laisser tomber ce contrat aux allures fastidieux, avec ce clown incapable de réfléchir posément mais il n’a pas le choix de s’y soumettre. Il n’a pas le choix de s’y plier au risque de ne pas pouvoir s’en relever cette fois. Contrat qui déterminera son avenir. Son futur. Contrat qui ne doit en aucun cas être abandonné ou même se terminer sur un échec, malgré son allure nonchalante et son corps tendu, crispé sous chaque pas formé. Il a raté une fois, pas la deuxième. Libre à l’autre de le suivre ou non dans cette tempête. Sa clé à molette vient à se poser sur son épaule et il bouscule son rival sans préavis. Sans aucune douceur émise. Ses yeux viennent à percer les siens et une image se forme dans son esprit. Celle de la confrontation à la Garde. A cette silhouette familière propulsée par un même geste à l’encontre de la même personne. Ironie. Ironie de savoir qu’ils se sont déjà croisé par le passé. Dans un temps pas si lointain en réalité. Tao fronce les sourcils mais garde ce souvenir pour lui. Il le contourne. Le détourne, sifflant presque quand Sinnamon, propulsé par une même image visiblement, lui agrippe le bras dans un mouvement quelque peu rapide et soudain.
- Il semblerait.

Volonté de changer de sujet. De ne pas penser à ce jour où, déchiré par deux opinions contraire, Gemma et lui ne se sont plus vraiment parler. Lui, fuyant cette confrontation. Elle, cherchant des réponses à son sujet. Seule Avery sait. En plus de Paige et ses émotions vis à vis d’elles, a de quoi encore le perturber. Il ne sait plus sur quel pied danser. Il ne sait plus ce qu’il souhaite vraiment. Tout arrêter et garder ses proches à proximité. Ou continuer et les perdre véritablement. Excepté Eden, sa meilleure amie, qui ne la jamais jugé à ce sujet.Tao se perd dans ses pensées. Il essaye néanmoins de les mettre de côté. De les repousser à plus tard mais c’est sans compter sur la lourde tempête qui en décider autrement, bloquant l’accès désiré.
- Bordel.

Un souffle de vent plus violent. Plus meurtrier. Un bruit fracassant suivi d’un vacarme assourdissant quand ce pilonne s’abat brusquement sur le toit de la grange. Le sol tremble presque sous cette chute improvisée. La pluie s’engouffre allègrement à l’intérieur. Ce bâtiment devient une prison et le Monnayeur laisse pour la énième fois un sifflement rageur le traverser à la vision de son rival, se tenant devant lui comme pour le protéger. Cela le surprend comme cela l’irrite. Encore une fois. Il ne sait pas comment réagir face à cet élan indéchiffrable. Ses dents se serrent et il plisse les paupières. Légèrement. Il sent son coeur battre plus rapidement contre sa poitrine. Ce bâtiment devient presque une prison et sa voix rauque glisse dans son antre éventré tandis que l’autre peste rageusement sur le cyclone. A juste titre cette fois :
- Il ne faut pas qu’on reste là. Allons-nous en. Avec un peu de chance, on pourra sortir sans se faire écraser. Maintenant qu’on est là, il va falloir qu’on pense à un plan d’action et mettre nos différent de côté le temps de mener à bien la mission. Dans tous les sens du terme. Ca ne m’amuse pas plus que toi crois-moi mais visiblement, on a pas le choix de toute façon. Alors...

Oui. Maintenant qu’ils sont tous deux dans la même galère, autant qu’ils fassent un minimum d’effort pour s’entendre l’un et l’autre. La situation devient bancale et les gouttes tombent sans cesse dans cette grange désormais dévastée. Rester planter là n’était guère une bonne idée. Les cheveux déjà presque trempé par la pluie dévastatrice, Tao quitte sa position et se poste aux côtés de Sinnamon, poursuivant de plus belle en ancrant presque son regard au sien :
- Prêt à faire aussi un effort? Si on a pu jouer dans la même cours là-bas. Au QG de la garde. C’est que c’est possible non?
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Stern
Hybride
Alexander Stern


https://houseofm.forumactif.org/t3431-alexander-stern-sinnamon https://houseofm.forumactif.org/t2627-alexander-stern-sinnamon
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] 191110082530121810
Codename : Sinnamon
Pouvoirs : Création de psychotropes.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr115 / 55 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr114 / 54 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 513
DCs : Wade Wilson & Amadeus Cho & Sven Whitman & Elias Callahan

Mar 9 Juil - 17:36



War between us and element

Demander à Alexander de ne pas se comporter comme un enfant était un peu comme demander à la tempête d’arrêter de hurler : parfaitement inutile. Le simple fait de voir sa némésis s’énerver et essayer de le faire taire avait de quoi faire rire le physionomiste qui – même s’il le considérait comme un adversaire de taille, un professionnel inspirant le respect vu les missions à son actif – ne manquait jamais une occasion de faire rager quelqu’un d’aisément irritable. Un talent inné qu’il aimait utiliser voire abuser à son travail pour tester les lourdingues à l’entrée du Spleinir et ainsi faire le tri dès que les esprits s’échauffaient. Un véritable semeur de discorde. « Sachez cher confrère … » commença-t-il en prenant un ton théâtral volontairement détestable, « … que je me regarde tous les jours dans le miroir et que j’aime ce que je vois. Moi. Peut-être que ça finira par t’arriver… quand t’auras atteint la puberté. » Et c’était reparti, encore une autre remarque qu’Alexander aurait pu garder pour lui. Mais voir son adversaire perdre son calme était terriblement tentant et on ne pouvait pas dire que le vent tournant autour du bâtiment, faisant craquer chaque mur, charpente et poutre, aidait en quoi que ce soit.  

Les deux hommes demeuraient cependant honnêtes l’un envers l’autre au lieu de jouer les faux amis près à travailler ensemble de bon cœur. Tous deux s’étaient visiblement accordés sur le fait que mettre tout à plat était essentiel, aussi il n’était donc pas étonnant que ce genre d’échanges passif-agressif composent le début de leur conversation. Mieux valait que tout soit clair dès le début pour partir sur des bonnes bases. Alexander ne comptait pas le brosser dans le sens du poil, et visiblement le petit Monnayeur ne comptait pas non plus le prendre avec des gants. Parfait. Ils s’entendaient au moins sur quelques détails. Il ne restait désormais qu’à espérer que le suite de leur mission ne finisse pas en tentative d’assassinat réciproque.

Le jeune homme aux tendances de sifflet humain ne sembla pas réagir plus que ça lorsqu’Alexander lui parla de leur précédente rencontre et bataille face à la Garde Rouge. Peut-être ne l’avait-il pas reconnu… De son côté, Sinnamon en était pourtant parfaitement sûr. Ayant parfaitement reconnu le visage si atypique du coréen, il ne faisait aucun doute quant au fait que le jeune tueur face à lui avait lui aussi combattu dans ce bâtiment où les clans n’avaient finalement pas servi à grand-chose. Et dire qu’ils étaient partis pour aider la garde à la base… tout ça pour être remercier comment ? Par une mandale dans la tronche, et ouais madame.

Note personnelle : ne jamais tenter d’aider la Garde Rouge.
Option à envisager à la place : leur lancer une brique dans la gueule, ou même plusieurs.


Sorti de sa réflexion par l’arrivée aussi soudaine que violente du pilonne s’abattant sur l’édifice, Alexander n’avait pas eu le temps de penser, agissant par réflexe et réalisant son acte une fois celui-ci effectué. Il venait de protéger cet imbécile alors qu’il aurait très bien pu le laisser se démerder tout seul. Pourquoi ? Même lui ne le savait pas. Compensant à se morigéner mentalement, le blond s’éloigna de quelques pas comme si de rien n’était en toussant légèrement comme si de rien n’était.

« Bonne idée Sherlock. Et pour aller où ? je sais pas si tu as saisi mais si on va dehors on va pas juste danser la valse avec des pilonnes mais aussi avec tout ce que cette chère tempête transporte. Et je parle pas que d’eau ou de bouts de papiers. » Agacé par le comportement dominant de son adversaire, il continua dans son explication, clairement énervé, « Les panneaux de signalisations doivent être en train de faire la farandole là, après y’a le verre brisé par la force du vent et de l’eau, je parle même pas des arbres et des câbles électriques. Mais oui, allons-y voyooons, suicide time ! »

Un tantinet sur les nerfs le petit Stern visiblement. Juste un tout petit peu. Grommelant quelque chose tandis que le Monnayeur proposait une coopération bien venue, Alexander dit d’un ton plus retenu et plus bas, « Attends, il me faut une clope sinon je vais péter un câble. »

Les priorités d’un accro au tabac. Sortant rapidement un paquet de cigarettes et un briquet de l’intérieur de sa poche, le blond échappa un soupir de contentement en voyant que ceux-ci avaient été préservés de la pluie : « Au moins un truc qui reste agréable aujourd’hui, pas comme cette fichue météo. » lâcha-t-il en s’allumant une cigarette, tout en se collant contre un mur pour s’éloigner de la pluie et de la prise au vent. « Tu fumes ? » demanda-t-il en tendant son paquet à son comparse comme si celui-ci n’était finalement qu’un calumet de la paix. Sans perdre de temps cependant, Alexander enchaîna, désormais plus serein grâce à cette cigarette dont le poison détendait son corps mais aussi son esprit, « A nous deux on va bien finir par trouver un truc ouais. Outre le fait qu’on va se taper un sprint des plus dangereux, comme je le disais juste avant, il faut savoir où on va après… pas juste courir en espérant voir un panneau clignotant « bunker anti-tempête-du-siècle ICI ». A la limite y’a bien un entrepôt à côté mais je sais pas si on y sera en sécurité ou s’il a fini comme cette grange quoi. Faudrait qu’on vérifie depuis ici, genre par la porte ou par le toit quoi. Dans tous les cas on risque de se prendre un truc dans la gueule, alors autant le faire en tentant l’impossible non ? »

Ⓒslythbicth.
Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 1229
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Mer 11 Sep - 15:01


War between us and element



Sa patience est mise à rude épreuve. Non pas à cause de la tempête qui s’abat violemment sur la grange. Non pas à cause de ce foutu pilonne qui a bien manqué de les écraser ni à cause de cette pluie diluvienne qui s'engouffre à présent à l’intérieur mais bien à cause de Sinnamon. De ses réflexions stupides. De sa haute volonté visiblement à le prendre pour un idiot et pour sa capacité accrue à ne parler pour ne rien dire. Il maudit cette mission. Il maudit son rival. Il en vient même à maudire cette tempête et ses traits se tendent plus encore à la perspective que ce contrat traîne en longueur. Par la violence de ce cyclone et de tout ce que cela implique.

Il veut en finir oui. Il veut terminer au plus vite cette corvée et rentrer chez lui pour réfléchir. Payer convenablement sa dette et simplement se poser en pesant le pour et le contre sur ses activités. Les battements de son coeur s’accélèrent et sa main vient à repousser brièvement ses cheveux pour les repousser en arrière. Simple geste qui le détend, l’empêche de répliquer. Tao essaye de rester calme. Il essaye de ne pas succomber à la colère ni à de l’énervement inutile. Cela ne servirait à rien. Il ne veut surtout pas rentrer dans son jeu et son regard se pose alors sur le toit éventré. Il constate les dégâts. L’eau pénètre le bâtiment et les trempent tous deux. Le vent fait rage et les murs commencent à trembler. La situation devient bancale, précaire. Ils ne peuvent pas rester là. Constat logique mais qu’il exprime cependant à voix haute. Il prend sur lui. Ses pupilles glissent dans ceux de son adversaire et il murmure de mettre leurs différends de côté. Juste le temps pour eux de trouver un plan plus adapté. Une porte de sortie, dans ce tumulte naissant et cette guerre déclarée. Après tout, c’est possible. Même si aucun ne savait qui était l’autre dans les couloirs du QG, ils étaient parvenu à travailler ensemble. Pourquoi pas maintenant? Il ose espérer.
- C’est bon, t’as fini de brailler? réplique-t-il cependant d’un ton rauque lorsque l’autre, sans réelle surprise, s’empresse de lui énumérer tous les risques qui les attendent au dehors. Me prendrais-tu pour un crétin? Je sais tout ça, merci. Mais aurais-tu un autre plan Einstein? Tu préfères peut-être rester ici? C’est sûr, l’idée me paraît bien meilleure et nettement plus intelligente.

Ses yeux roulent dans leurs orbites et il ne peut réprimer un soupir. Sa mâchoire se serrent et ses sourcils se froncent. Ce n’est pas gagné. Rare sont les fois où Tao s’énerve mais là, sa patience est brisée. Il le sent à ses nerfs sur le point de lâcher. Il le sent à ses muscles contractés. Sinnamon choisit ce moment pour sortir un paquet de cigarette et le Monnayeur secoue la tête devant ses priorités. Il ne rechigne pas néanmoins à en prendre une lorsque son rival lui tend le poison escompté. Car même s’il n’est pas considéré comme un fumeur récurrent. Même s’il n’est pas dépendant de ce poison et qu’il peut très bien s’en passer, l’idée de sentir la nicotine glisser dans sa gorge le tente assez. Et il est bien trop tendu pour s’y refuser complètement. Il porte alors la cigarette à ses lèvres. Il reste silencieux cependant sur la question posée. La pluie s’abat de plus belle sur eux et les voilà déjà quasi-trempés. La peau collée à leurs vêtements.
- Tu as raison. Au moins, on est d’accord sur ce point. L’idée serait qu’on parvienne à cet entrepôt sans se faire embrocher et élaborer notre plan une fois là-bas pour coincer notre proie et l’éradiquer. Avec ce temps, ça va être compliqué mais on peut y trouver un certain avantage. D’après la lettre de mission, il travaille dans un bureau à quelques mètres seulement de notre position. Seul. Pas d’employés à cette heure. Pas de témoins. Et avec la tempête, il y a de fortes chances qui ne puisse pas en sortir pendant un bon moment. C'est une opportunité.

Tao passe outre l’eau qui dégouline sur son visage figé, émincé. Il garde une même expression tirée. Doucement, il se perd un peu plus dans ses réflexions et il aspire le filtre orangé, bien vite humidifié par ce torrent éclaté.
- Je propose la porte. Le toit, c’est beaucoup trop risqué.

Et pour cause, le cyclone est bien loin de vouloir s’arrêter. Il s’intensifie à chaque seconde passé. Les murs craquent à chaque coup de vent annoncé et ils ne sont pas à l’abri d’une nouvelle chute, plus mortelle que celle écoulé.
- Ne traînons pas.

Plus de secondes à perdre. Ils en ont déjà perdu assez. Passant outre les éléments déchaînés, le Monnayeur tire une dernière fois sur son poison allumé avant de le jeter à terre. Ses mains s’enfouissent dans ses poches trempées et sans un regard vers son coéquipier, il se fond vers l’entrée, encore épargnée par la puissance destructrice d’un ouragan excité qui met pourtant sa démarche à rude épreuve.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Stern
Hybride
Alexander Stern


https://houseofm.forumactif.org/t3431-alexander-stern-sinnamon https://houseofm.forumactif.org/t2627-alexander-stern-sinnamon
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] 191110082530121810
Codename : Sinnamon
Pouvoirs : Création de psychotropes.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr115 / 55 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr114 / 54 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 513
DCs : Wade Wilson & Amadeus Cho & Sven Whitman & Elias Callahan

Dim 13 Oct - 23:35



War between us and element

Ayant fini de passer ses nerfs sur le jeune assassin qui se trouvait tout aussi penaud que lui face aux évènements mais également face à la force des éléments, Alexander avait finalement retrouvé son calme grâce à ce tabac qu’il considérait paradoxalement comme ce qui lui sauvait la vie. Un poison sauveur du mental mais destructeur de son être tout entier. Un mal pour un bien, selon lui. De toute manière, la cigarette n’était probablement pas le pire si l’on passait en revue ses différentes consommations. Le Monnayeur était-il lui aussi un pratiquant de cette douce médicine capable d’altérer le corps et l’esprit au point de vous faire passer de vie à trépas ? Le concerné semblait bien trop propre sur lui et calme, laissant douter le dealer qui ne voyait en lui qu’un enfant capable de tuer.

Apaisé par la nicotine et cette odeur de tabac faisant office de placebo étrange, Alexander écoutait patiemment les remarques de son comparse qui portait lui aussi une cigarette à ses lèvres. Tous deux plus calmes maintenant que leur bataille de coqs fiers et arrogants était passée, les tueurs ignoraient la pluie qui s’abattait sur eux et imprégnait leurs vêtements désormais trempés jusque dans leurs fibres les plus profondes. Passant outre le terrible frisson courant le long de sa nuque et descendant jusque sur ses hanches, le blond se focalisait sur la voix de celui qu’il continuait de haïr sans même le connaître.

Une mission, une seule mission et cela serait terminé. Les éléments eux-mêmes semblaient pourtant contre cette étrange alliance, presque contre-nature et porteuse de colère ainsi que de doutes. Etaient-ils si différents ? Ou au contraire étaient-ils – bien qu’ils ne se l’avouent jamais – bien trop similaires, voyant en l’autre ses pires défauts mais aussi ses plus grandes forces. Non, il ne haïssait pas ce type parce qu’il était nul. Il le détestait de tout son être parce que, justement, il excellait dans un domaine où Alexander se croyait bien souvent maître incontesté. Il n’y avait rien de tel qu’un coup dans l’ego pour se rappeler de la dureté de la vie. Il fallait bien faire avec de toute manière, non ?

Son binôme avait raison : ils se devaient d’utiliser cet ouragan à leur avantage plutôt que de le subir. Un tel chaos était une manière tout à fait efficace de pousser quelqu’un dans ses retranchements. Un homme parqué, piégé dans son propre château de verre d’où il se croyait intouchable. Un individu passé de leader à proie traqué par non pas un mais bien deux chasseurs ayant déjà goûté aux saveurs métalliques du sang… bien souvent celui d’un autre. Inspirant longuement sur ce reste de cigarette qu’il finit par balancer au sol parmi les flaques d’eau contaminées par la poussière et la boue, Alexander se contentait d’acquiescer répétant simplement ces quelques mots, « La porte, ouais. » De son côté, le vent persistait à leur rappeler que le temps était compté. C’était soit mourir ci, soit peut-être mourir là-bas… mieux valait tenter le tout pour le tout. On ne vivait qu’une fois et de toute façon tout le monde mourrait un jour ou l’autre – certains plus tôt que d’autres.

Emporté par une étrange envie de s’en sortir – comme quoi même les abrutis avaient un instinct de survie – Alexander ne chercha pas à rétorquer quoi que ce soir lorsque le Monnayeur se rua vers la porte d’entrée, déterminé comme jamais. Le suivant de près pour finalement marcher à son niveau, Sinnamon esquissait désormais un sourire carnassier preuve que ses pensées étaient entièrement dirigées vers leur mission. Tuer ou être tué, rien n’était plus simple dans ce monde. Du moins c’était bien là la logique d’un homme capable de tueur pour avoir un paquet de chewing-gum dont il n’aimerait même pas le parfum. Je peux, donc je fais. aurait ainsi pu être sa devise.

Ouvrant cette large porte afin de quitter le bâtiment qui ne serait bientôt plus que ruines, la tempête leur faisait désormais face démontrant toute sa puissance pour leurs yeux de pauvres mortels. Que pouvaient-ils bien faire de toute manière face à Mère Nature et son courroux. Genosha avait trop longtemps cherché à se jouer de lois originelles et recevait le revers de fortune, comme un coup du karma menaçant la ville toute entière et ses habitants. Bien qu’il ne fût pas croyant pour un sou, Alexander se demandait si tout ceci faisait partie de l’ordre naturelle des choses ou si quelque chose de plus puissant cherchait bel et bien à leur faire passer un message. Pas le temps de niaiser cependant, il fallait vite rejoindre ce fameux bâtiment se dessinant difficilement derrière les bourrasques de vent emportant poussière et divers immondices traînant çà-et-là dans les ruelles. Comme possédés, les deux tueurs traversèrent la rue principale non sans manquer de se prendre un panneau « A VENDRE » qui cherchait visiblement à leur faire la bise un peu trop violemment. Ah, l’amour.

Une fois le bâtiment à portée, la porte d’entrée se dressait comme un cerbère, visiblement verrouillée de l’intérieur. , « Enfoiré. » hurla-t-il, sa voix en partie cachée par les hurlements de l’ouragan. « Tu crois vraiment pouvoir t’en sortir avec une putain de porte fermée ?! » rageait-il, bien conscient que celle son acolyte du jour pourrait l’entendre dans de tels conditions. Ils étaient venus pour liquider ce connard, et ils le feraient. Tempête ou pas. En y réfléchissant plus sérieusement, l’ouragan avait dû abîmer les parties les plus fragiles du bâtiment, à savoir « … les fenêtres. » Aussitôt dit, aussitôt fait et le voilà qui se débarrassait des restes d’une vitre explosée et se frayait un chemin dans l’immeuble à l’intérieur bien calme comparé ce brouhaha permanent causé par le vent et cette pluie qui s’abattait avec violence.
Ⓒslythbicth.
Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 1229
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Ven 29 Nov - 20:49


War between us and element



Fierté mise de côté. Volonté de terminer cette mission dans les plus brefs délai. Ils ont déjà perdu assez de temps. Ils ont déjà que trop parlementer dans cette grange désormais ébranlée. Travailler ensemble? Soit. Tao est prêt à l'accepter. Après tout. Même s'il a encore pris aucune décision. Même s'il doit encore peser le pour et le contre. Peut-être s'agit-il là de sa dernière mission. Qui sait. Il y pense de jour en jour. Ses discussions avec Eden et Avery lui reviennent en mémoire et la colère de Paige est encore bien présente dans sa tête. Dans son coeur serré, blessé. Même s’il n’en montre aucune trace, aucun aspect sur son visage inlassablement tiré. Simple pensée qui le traverse. Simple écart dans cette collaboration non souhaitée. Non désiré. Oui. Volonté d’en finir le plus vite possible même si la présence de Sinnamon a de quoi l’irriter. Même si ses enfantillages a de quoi le faire soupirer.

Dans un élan parfaitement mesuré, ses pas le mènent à l’entrée escompté et il se sépare de sa cigarette mouillée, humidifiée par la clameur du temps. Par les intempéries qui ne cessent de couler, de s’abattre sur eux comme une punition infligée. Il ne jette même pas un regard en arrière. Il avance, quitte leur abri brisé, souillé sans se soucier de son rival désormais laissé. Il le suivra s’il le voudra mais pour l’heure. Oui. Il est temps de se bouger.
- Bordel.

Une rafale. Un renforcement brutal et passager qui l’oblige à lever son bras comme pour s’en protéger. Instinct primaire malgré sa faible utilité. Le cyclone est bien là. Présent dans cette ruelle désormais dévastée. La pluie s’écoule. S’abat avec violence sur la route inondée. Le bâtiment convoité a beau n’être qu’à quelques pas de là, ils vont avoir grand mal à le rejoindre sans se faire blesser. Ou tuer par une pancarte. Un panneau. Ou même une poubelle emportée. Tao serre la mâchoire mais ne recule pas pour autant. Il se protège le visage, avance non sans difficulté. Il garde seulement son objectif fixé, grimaçant presque à chaque pas formé.

Oui. Le chemin pour y parvenir est difficile. Le monnayeur manque plusieurs fois de se faire emporter. Le froid et la pluie mord sa peau à travers ses vêtements humides et il manque de jurer quand son “allié”, à dire avec la plus grande rapidité, manque de se prendre ce panneau “A VENDRE” lancé à la volée. Lui dire de faire attention le titille mais il se retient bien vite sous la constatation infligée. Sinnamon n’est rien pour lui. Il n’est qu’un rival détesté. Un rival, qui pourtant lui ressemble trait pour trait. Plus qu’ils ne pourront jamais se l’avouer. Il continue. Garde une expression tiré. Un regard rivé sur ce bâtiment enfin dressé à leur porté. Un bâtiment malheureusement verrouillé, ne leur donnant aucun accès souhaité.
- Merde. Il va falloir trouver un autre moyen d’entrer.

C’était à prévoir. Leur victime a mit toutes ses chances de son côté pour se mettre en sécurité. Même si cela s’avère profondément stupide puisque la tempête ne s’arrête pas à une simple porte cadenassée. Soit. Tao réfléchit. Derrière ses cheveux dégoulinants, il observe les alentours. Analyse. Lutte contre la pluie et le vent qui, plus d’une fois, manque de les emporter dans leur sillon. Un soupir s’échappe néanmoins d’entre ses lèvres serrées et il réplique. Jette un regard noir vers Sinnamon qui se déchaîne inutilement sur la porte fermée.
- Tu penses vraiment qu’il va t’entendre?

Pathétique. Son rival peut-il réfléchir sans rager? Visiblement oui. Avec surprise. puisqu’une idée émerge soudain de son esprit. Et pas une mauvaise. Tant mieux. Le jeune brun acquiesce silencieusement. Il se prépare à le suivre alors que ce dernier contourne le bâtiment, trouve une vitre cassée pour se frayer un chemin. Un chemin. Un accès, marquant le début officiel de leur mission donnée. Sans un mot, le Monnayeur saute et s'accroupit. Il plisse les paupières. Essaye de se concentrer au mieux dans ce vacarme assourdissant. Dans ce bâtiment ébranlé par les bourrasques infligées de plus en plus violentes. Dévastatrices et déchaînées. Ils sont au rez-de-chaussée. Sa main vient à chercher son arme et dans un geste vif, habitué, il fait sauter la sécurité pour plus de maniabilité. Prêt à l’utiliser. Dans cette pénombre précaire, aux lampes brisées. A l’électricité coupée. Dans ce dédale de couloir et d'ascenseur qui dégagent une forte odeur d’humidité.
- Une chose de faite. Maintenant, plus qu’à le trouver et faire ce qu’on a faire. Avec ce temps, je doute que les caméras soient encore fonctionnelles. A moins que tu ne souhaite par toi-même le vérifier. Il doit être planquer dans un des bureaux. Reste à savoir lequel. L’idée qu’on se sépare me paraît alléchante mais malheureusement, je ne pense pas que ça soit une très bonne idée. Tâchons donc de rester ensemble et soyons vigilants. Il est censé être seul mais on n’est pas à l’abri d’une potentielle surprise.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Stern
Hybride
Alexander Stern


https://houseofm.forumactif.org/t3431-alexander-stern-sinnamon https://houseofm.forumactif.org/t2627-alexander-stern-sinnamon
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] 191110082530121810
Codename : Sinnamon
Pouvoirs : Création de psychotropes.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr115 / 55 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr114 / 54 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 513
DCs : Wade Wilson & Amadeus Cho & Sven Whitman & Elias Callahan

Mar 24 Déc - 2:18



War between us and element

Pénétrant tous deux dans le bâtiment grâce à cette fenêtre brisée, le duo d’assassins scrutait le rez-de-chaussée dans lequel ils venaient d’arriver. Bien loin des bourrasques extérieures, la pièce n’en était cependant pas exemptée et portait les marques de dégâts importants sur ses parties les plus fragiles. Près des murs, le sol se trouvait ainsi jonché de verre brisé et de débris venant de l’extérieur, emportés par les vents violents peu désireux de ne détruire que le monde au dehors. La force de la nature n’avait point de limite, capable de détruire ce que l’Homme bâtissait. Ce que l’être humain détruisait, elle pouvait le reprendre, tel un brin d’herbe naissant entre deux pavés urbains, un lierre sauvage grimpant sur le mur d’un bâtiment ou une humidité s’incrustant jusque dans les fondations d’une maison.

Difficile d’y voir grand-chose cependant puisque le rez-de-chaussée semblait en proie à une panne d’électricité – à l’instar de la ville tout entière à n’en pas douter. Mais il fallait plus pour arrêter les deux hommes qui, mués par l’appât du gain, paraissait capables du meilleur comme du pire. Prédateurs dans un monde en ruines, Alexander et Tao faisaient confiance à leurs sens, écoutant, ressentant, communiquant avec un minimum de mots pour mieux analyser leur environnement. Le Monnayeur n’avait pas tardé avant de sortir une arme, rapidement imité par le dealeur qui dégainait un couteau de combat dissimulé dans sa veste ainsi qu’une lampe de poche éclairant tout juste assez pour voir face à lui sans dévoiler sa position au loin.

Demeurant silencieux alors que son acolyte exposait ses remarques pertinentes, le blond se contente d’acquiescer, bien conscient que le silence serait leur meilleur allié pour trouver et neutraliser leur cible. Toujours sans un mot, Alexander fit brièvement tourner le couteau pour mieux empoigner son manche rugueux et fit signe à Tao d’avancer avec lui. Le pas léger, le tueur prenait soin d’éviter les objets au sol risquant de créer des bruits dévoilant leurs positions. D’un signe du doigt, Alexander indiqua l’escalier menant à l’étage supérieur. Tentant de visualiser la logique de sa proie, il semblait persuadé que celui-ci se trouverait au premier étage loin des fenêtres. Une décision qui lui couterait bientôt la vie mais qui faciliterait la tâche des tueurs. Une chose demeurait également certaine : les assassins, mais aussi leur cible, ne pouvaient utiliser les ascenseurs, rendant ainsi bien plus simple leur recherche. A la place d’une multitude de chemins, c’était une route linéaire qui s’offrait donc à eux. Tout n’était désormais qu’une question de temps et de patience.

Sûr de ses compétences et de celles de son comparse, Alexander n’en était cependant pas aveuglé de naïveté. Ainsi, celui-ci demeurait aux aguets, prêt à devoir faire face à toutes éventualités. Un homme en danger était près à tout, il ne le savait que trop bien… cela tombait bien, car eux aussi.

Doucement mais sûrement, le binôme avait ainsi avancé dans ce rez-de-chaussée. Se stoppant aux pieds de l’escalier, Alexander s’était tourné vers Tao et lui murmura, « Si t’as une dernière chose à dire, c’est le moment. Parce qu’une fois l’étage atteint, on ne pourra plus parler même avec la tempête qui couvre les bruits éventuels qu’on pourrait faire. » Une légère pause et termina, toujours à voix basse, « Alors, une dernière remarque ? »
Ⓒslythbicth.
Revenir en haut Aller en bas
Tao Hwang
Mutant
Tao Hwang


https://houseofm.forumactif.org/t3475-tao-hwang https://houseofm.forumactif.org/t3412-tao-hwang-invente
More about you :  War between us and element [Pv Tao et Alex] Pe47


Pouvoirs : Métamorphose : Tao a la faculté de prendre l'apparence d'un autre à condition de l'avoir touché au moins une fois (Par accident ou intentionnellement) Il peut donc changer de "peau" à sa guise sous certaines conditions. En effet, s'il reste sous une apparence volée pendant trop longtemps, il peut s'affaiblir, voir se mettre en danger de mort.
Emergence :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Maitrise :
 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr113 / 53 / 5 War between us and element [Pv Tao et Alex] Fonddr11
Messages : 1229
DCs : Keith - Malik - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun - Sin - Mok

Ven 27 Déc - 10:33


War between us and element



Certains - les plus sensés - se seraient abrités dans cette tempête enragée. Certains l'ont certainement fait. Pour se protéger du vent et de ses projectiles incessants. Mais pour nos deux assassins, l'ouragan est mis en second plan. Ils bravent le danger, le cherche presque en s'engouffrant dans cette bâtisse ébranlée. Ils ont beau se détester, ils se ressemblent tellement en réalité. Habitués à la mort qu'ils côtoient, frôlent du bout des doigts pour quelques billets bien mérités. Aucun n'est prêt à l'accepter, à voir cette réalité mais c'est un fait. Une vérité qu'ils ne peuvent nier. Dans cette obscurité nouvelle, Tao sort son arme et son regard arpente les alentours pour observer. Au dehors, la tempête ne faiblit pas. Elle augmente. Ses caresses deviennent plus piquantes, plus meurtrières à chaque minutes passées. Dans un geste expert, le monnayeur fait sauter la sécurité et sa voix rauque glisse dans le silence. Dans ce silence brisé par les bourrasques assassines au dehors. Des bourrasques à peine étouffées par ces murs épais que leur victime prend comme bouclier. Son visage reste neutre mais concentré. Car leur mission n'est pas à l'abri de quelques obstacles dressés, en plus de se côtoyer contre leur gré.

Rester concentré. Toujours. Même avec ce temps déchaîné qui enveloppe tout sur son passage. Qui reprend ses droits sur ces êtres viles, incapable de la préserver tant ils sont aveuglé par leur désir de puissance. De richesse et autres joyeusetés. Ses sourcils se plissent et il hoche la tête quand Sinnamon l'invite à avancer. Difficile à croire en y pensant. Qu'ils font enfin équipe sans rechigner. Duo de choc malgré une rivalité marquée. Une rivalité qui n'en sera plus vraiment une bientôt puisque Tao a déjà fait le choix de tout quitter. Sa décision est prise maintenant et ses yeux glissent sur son ennemi à cette pensée. Il ne pipe mot cependant alors qu'ils arpentent le rez-de-chaussée. Demeurent parfaitement silencieux pour ne pas se faire remarquer. Rien n'indique heureusement qu'un vigile se trouve présent et le chemin emprunté n'en devient que plus aisé. Ils marchent dans la pénombre en prenant bien soin de faire attention où ils mettent les pieds.

La mission est lancée. Les deux mains portées sur son arme, le Monnayeur lève la tête vers cet escalier. Ultime obstacle les séparant de l’étage, là où la proie y est confinée. Oui. Pour le moment, rien n’indique une quelconque difficulté mais ils doivent rester vigilant. Toujours. Car une proie qui se sent traquée peut s’avérer extrêmement dangereuse. L'instinct de survie n’est pas à lésiner et l’homme doit être déjà terrifié. Par l’ouragan qui les entoure, qui les enserre, les rendant prisonnier dans cette bâtisse devenue précaire.
- C’est le moment.

Tao plisse légèrement les genoux mais alors qu’il s’apprête à monter, la voix de son rival glisse dans le silence imposé. Quelque peu surpris, le jeune traqueur arque les sourcils, tourne la tête sur le côté pour l'interroger. Ses mots ont un goût de confession et un soupir s’échappe d’entre ses lèvres. A la perspective de dire la vérité. Il le saura bien assez tôt de toute façon. Pourquoi le cacher? Son visage reste neutre et son cœur bat régulièrement contre sa poitrine alors qu’il marque une pause prononcée. Quelque part, il rechigne à l’idée de lui avouer ses intentions. Par dépit de lui laisser le champ libre. Sur les futurs contrats à venir. Sur ce métier qui a toujours fait partie de lui et ce, depuis déjà des années. Il n’aurait jamais pensé le quitter un jour. Pour des êtres chers dont il s’en délestait avant. Avant de connaître la profondeur de sentiment qui le perturbe encore à ce jour. Peu habitué à en être touché. Les traits de son visage restent parfaitement neutre mais sa voix glisse à son tour dans ce couloir confiné, comme un dernier aveu avant cette ultime bain de sang perpétré :
- Après cette mission, j’arrête. Je rends les armes. Tu ne m’auras plus dans les pattes et inversement. J’imagine que cela s’apparente à une bonne nouvelle à tes yeux alors ne prenons pas plus la peine de nous dire adieux. Je sais, de toute façon, que je n’aurai pas à m’en faire pour toi.

Puisqu’il deviendra le meilleur sur le marché. Sans avoir son double sur ses arrières. Oui. Difficile à croire qu’il lui laisse le champ libre. Qui lui libère de la place après tout ce temps à marcher chacun sur leur plate bande respective. Sans plus de cérémonie, le Monnayeur reprend sa prise sur son arme et ancre de nouveau ses iris sur l’escalier, poursuivant aussitôt en posant un pied sur la première marche. Puis sur la deuxième.
- Et toi? As-tu quelque chose à me dire? Sinon, allons-y qu’on en finisse.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
War between us and element [Pv Tao et Alex]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: IN THE EYE OF THE STORM-
Sauter vers: