RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr110 / 50 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Maitrise :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr112 / 52 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Lun 3 Juin - 14:04


RUN LIKE HELL




Catastrophe annoncée. Prémisse d’une tempête dévoilée. Yong-Sun sort de sa demeure et ignore la voix apeurée de sa femme qui le supplie de rester. Il ignore ses larmes. Sa peine. Il n’en a que faire de ses inquiétudes et il se contente de grogner, lâchant d’une voix rauque en remettant simplement son col en place, coincé dans une cravate un peu trop serrée :
- Ne m’attend pas.

Ton ampli de neutralité. Traits durs, froids, n’invitant à aucun sentiment énoncé. Ses pieds foulent le sol et il brave les premiers coups de vent. Il sent la pluie s’abattre violemment sur son visage tiré. Grondement. Regard glissant sur le ciel ravagé par des nuages gorgés. Oui. Cyclone à venir. Danger exposé. Le mercenaire s’immobilise et envoi un message. Un seul et unique message à son destinataire retrouvé.
“Ce soir. Il tombera.”

Promesse de la finalité d’un contrat à Morgan. A son “ami” de longue date si on peut l’exprimer ainsi. Confiance crée. Lien établi par un sauvetage passé. Yong-Sun lui doit la vie et il le servira sans compter. Il a repris les rênes de la team sous son invitation envoyée. En ce début de soirée, oui, l’homme recherché tombera, sombrera et ce n’est pas cette tempête, cette pluie diluvienne qui l’empêchera de le tuer.

Secondes passées. Heure écoulée à mesure de ses pas foulés. Yong-Sun tourne à un coin de rue et regarde brièvement autour de lui. Marché noir. Trafiquants de drogue luttant contre les bourrasques pour continuer à vendre leur poudre blanche. Business avant tout. Paumés qui titubent, trébuchent pour obtenir la paix escomptée. La substance libératrice de leur vie brisée. L’asiatique s’avance et gronde sous un coup de vent plus violent que les autres qui le fait reculer. Il lutte contre les éléments. Les cheveux trempés. Le visage mouillé, il cherche et s’avance vers ce type, au loin, qui lui doit encore quelques renseignements. Menaces émises des jours précédents. Photo d’une femme et d’un jeune enfant enfermé dans un entrepôt en guise de motivation. Yong-Sun n’éprouve aucune culpabilité à faire cela et le type le sait. Il blêmit à son approche. Par chance, un visage familier attire l’attention du coréen, lui donnant une seconde chance pour souffler. Pour reculer en tâchant de rester discret, quitte à disparaître presque totalement dans cette ruelle dévastée.

Sous le rideau de pluie qui s’abat, tantôt brisé par des éclats de débris et de feuilles volantes déchirées, Yong-Sun reconnaît en effet un camarade apprécié. Un frère d’arme comme certain pourrait appeler. Aucun sourire n’étire ses traits et il se contente de le saluer. D’un hochement de tête. Rapide. D’une inclinaison de menton dans une salutation brève et précise.
- Klaus. Je ne m’attendais pas à te voir ici.

Pas d’émotion enclenché. Pas la trace même d’un sourire sous ses traits inlassablement tirés. L’amitié reste une émotion neutre à ses yeux et sa voix rauque se perd dans le cyclone amplifié. Les éléments se déchainent. Toujours plus, imposant sa violence à chaque individu exposé. Yong-Song grogne et regarde autour de lui. La situation dérape. A bien des aspects. Soumis à la brutalité de la tempête, la mer déborde. Un tsunami guette. Des alarmes familiers percent le chaos environnant et les trafiquants se dispersent. Hurlent à qui peuvent l’entendre sous le chant macabre d’un vent, avide de piétiner tout ce qui se trouve à sa portée.
“Les flics ! On se casse.”

Vérité dévoilée. Regard perçant le contour d’une voiture aux lueurs bleutées. Immobile, l’asiatique lâche un :
- Tss.

A peine perceptible. Fidèle à lui même en un énervement presque colérique. Il ne ressent pas la peur. Non. Jamais. Il ne ressent pas l’appréhension. Son coeur bat toujours d’une façon régulière et il se contente de mettre une main dans la poche trempée de sa veste, annonçant à l’attention de son camarade, soumis à un même visage tiré. Que seul les personnes comme eux peuvent comprendre et percer :
- On dirait bien que nous avons de la visite. Autant faire équipe pour les berner.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr112 / 52 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Maitrise :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr110 / 50 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Messages : 387
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mer 5 Juin - 21:33




Yong-Sun & Klaus


Run Like Hell

Soupir à peine soufflé entre les lèvres enserrant la cigarette consumée. Le lion passe une main fatiguée dans ses cheveux coupés avec précision. Il entend de loin les quelques gémissements de son plus fidèle compagnon, qui s’étonne d’être ainsi laissé en arrière. « Monsieur Caglar part sur une affaire sans moi ? Suis-je déjà bon à jeter ? » Le ton est mélancolique, bien trop attristé pour un être supposé n'être qu’un simple robot. Mais Klaus laisse transparaître un léger sourire, moue subtilement rassurante alors que des mots sont doucereusement exprimés. « Bien sûr que non, Shar-K. Jamais tu ne seras débarrassé. Je dois juste finir un travail seul. » L’être composé de métal n’insiste pas, mais ses yeux curieux se composent d’une étrange lueur contentée. Son pouce se lève et son bras est, avec virulence, secoué. « Bien la bonne chance à Monsieur. Si vous ne revenez pas, je vous promets de m’occuper de votre testament rédigé. » L’homme hausse les sourcils, marmonne face à cet élan de bêtises. Mais Shar-K est qui il est, et l’humain cède à son tour. S’éloignant prudemment de la résidence pour enfourcher une moto précieusement gardée. Le moteur émet quelques vrombissements, apportant une vague de contentement. Quand il conduit, le lion rugit.

Malgré les intempéries, Klaus ne peut ignorer l’affaire qui le concerne. Celle-là même qui capte son attention, matin et soir, nuit et jour. Ses pensées sont tournées vers le mécréant qui a osé le dérober. Arme volée pendant un transport intelligemment programmé. Puissance révolutionnaire, qui pourrait faire tomber bien trop de trônes en fer. L’homme grince des dents, accélérant le mouvement. Ses contacts bien placés ayant prévenu l’être désabusé que la cible tant surveillée avait enfin estampillé le bien ne lui appartenant pas. Osant le vendre au plus offrant, souhaitant s’en débarrasser sans même peser la puissance contenue en ses vils bras. Véhicule à deux roues finalement garé à une distance obligeamment respectée. Les pneus crissant sous l’eau amassée. Le vent inquiétant brièvement le conducteur qui s’assure une dernière fois que le transport tant aimé ne saurait tomber. Avant finalement de s’en détourner, pour fouler le sol mouillé d’un pas lourd et mesuré. Dizaine de minutes nécessaire pour parvenir au lieu tant convoité. Repère des brigands, abri des feux les plus ardents. Noirceur obscure, idéale pour les âmes ténébreuses réfugiées. Néant toutefois éclairé par un orage soudain, accompagné d’une bourrasque agaçante. Klaus frémit sous l’assaut du temps, rehausse le col de son manteau noir apprécié. Le visage est glacé, frustré par les attaques du liquide répandu en des gouttelettes de plus en plus appuyées. Pour autant, il est hors de question de reculer. Au même instant, silhouette qui amorce son champ de vision embué. Homme qui est reconnu parmi toutes les enflures réunies sous un même toit. Aucun sourire ne filtre le visage arboré, froideur nécessaire pour le travail qui s’apprête à être achevé. Malgré tout, hochement de tête qui accueille l’être dévoilé, appréciation d’une présence par tant de fois savourée. A leur manière, comme des frères d’armes, au sens propre comme au figuré. « Yong-Sun. Travail de dernière minute. Je recherche quelqu’un et mes informateurs m’ont indiqué que l’impie se trouve ici. » Voleur d’heures de travail acharnées. Le crime ne restera pas impuni, vilà une promesse scellée.

Intérêt soudain alors que Yong-Sun est aussi concentré que l’aîné. Ses yeux percent le visage impénétrable de l’ami ainsi nommé, les lèvres s’entrouvrent, prêtent à laisser quelques sons filtrer. Mais des exclamations coupent l’herbe sous le pied à Klaus qui enfonce sombrement les mains dans ses poches, désormais sérieusement agacé. Aucune peur ne transparaît sur ses traits lassés. Mépris discernable pour cette autorité manifestée. Celle qu’il a toujours su soigneusement éviter, en dépit de son alliance temporaire et regrettée avec des gardes désormais oubliés. « Contretemps fâcheux. » Léger commentaire autorisé alors qu’une lueur bleutée marque les visages des interlocuteurs retrouvés. Entame de plan envisagée. Signe de la tête qui approuve et continue de planifier. « Éloignons-les d’ici. Qu’on puisse y revenir quand on en aura fini avec eux. » Compréhension qu’ils n’auront moyen de se délester des policiers interloqués. Acculés et effrayés par les intempéries, de plus en plus violentées. Klaus désigne rapidement le ciel puis la plage qui se dessine non loin de leur position actuelle. Subtile mise en jeu de la météo qui peut s’avérer être un risible allié comme un affreux rival. « Par là. » Aucune nécessité de rajouter des mots au plan délicatement fomenté. Le Caglar se met en marche, d’abord lentement, puis d’un pas un peu plus vif. Coup de coude donné à l’étal le plus rapproché. Vacarme qui attire l’attention des flicards remarqués. Sans même percevoir leurs traits attisés, l’homme peut sentir leur radar intérieur se braquer. Les hommes ramenés se tournent, entament à leur tour une marche silencieuse, qui se veut imperceptible. Sourire tout aussi léger qui illustre brièvement les traits. Regard croisé avec l’ami à ses côtés. Ça y est. La chasse est enclenchée.

belle âme

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr110 / 50 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Maitrise :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr112 / 52 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Ven 7 Juin - 10:42


RUN LIKE HELL



Arrivée impromptue. Gêne occasionnée par la présence de ces deux policiers. Yong-Sun redresse la tête. Yong-Sun plisse les yeux. Adopte une même allure droite et tendue. Détachement de tout mais infime colère traversant ses traits. Sifflement rageur claquant la barrière de ses chairs. Ces individus tombent au plus mauvais moment et il est hors de question pour lui d’abandonner. De reculer. De partir et de repousser ce moment à une date ultérieure. Il est hors de question de lâcher la chasse envisagée car la team ne tolère aucune défaite. La team ne tolère aucun retour en arrière dans ses accomplissements les plus mortels. Morgan lui a donné une mission. Morgan lui a assigné une tête à abattre et il lui a promis de la lui ramener. Ce soir. Qu’importe les conditions imposées. Loyauté exemplaire. Amitié créé depuis déjà tellement d’année. Un grognement traverse ses lèvres suivi d’un murmure grave, rauque, difficile à percer :
- Hum. Allons-y.

Regard bref au camarade à ses côtés. Formation d’une équipe soudée derrière deux visages tirés. Pas besoin de plus d’explication. Ils savent ce qu’ils ont à faire. Ils savent ce qu’ils comptent faire et leur entreprise n’en est alors que plus dangereuse. Plus fatale, immédiate.

Autour d’eux. La pluie. Le vent. Les débris. Sinistre ruelle délaissée. Dévorée par la force des éléments imposés. Les étals volent et s’écrasent contre les parois humidifiées. Les feuilles tourbillonnent, mêlées aux objets plus subtiles tel un simple bonnet arraché à son propriétaire. Oui. Ruelle désertée. Pas à cause de la tempête annoncée mais par la présence de ces deux êtres indiqués.

Criminels et policiers au devant de la scène. Fondation d’une combinaison entre le co-propriétaire et le mercenaire. Frères d’armes retrouvée. Même désir d’en finir au plus vite pour retrouver une même proie indiquée. Le climat deviendra à la fois leur ennemi et leur allié et Klaus commence les hostilités. Désigne la plage en contrebas en une direction souhaitée. Yong-Sun hoche le menton. Brièvement. Les cheveux et les vêtements trempés, il se met en marche. A son tour. Ne laissant transparaître aucun sourire sur son visage si inlassablement figé.

Sourcils froncés. Secondes qui défilent au loin. Temps soumis au ralentit au rythme de leur pas formé. Première animosité. Attention percée. Les policiers. De premier abord ici pour se mettre à l’abri. Tournent la tête en leur direction. Ils plissent les paupières. Cherchent à discerner les deux silhouettes qui s’échappent, s’éloignent vers la plage brisée de vacarme. Yong-Sun se joint à l’adversité. Il pousse de ses bras puissants cette exposition bancale. Fait voler ces bijoux. Ces cristaux. Ces joyaux. Somme tout faux. Encore accroché à leur présentoir. Marché noir qui ne peut que les mettre en porte à faux. Qui ne peut que susciter la suspicion des forces de l’ordre.
“Hey vous là-bas !”

Voix tonnant avec le crissement plus impression du cyclone. Voix qui se perd dans le tumulte des eaux. Yong-Sun laisse échapper un léger grognement quand une bourrasque, un peu trop violente, manque de le faire reculer de quelques pas.
- Tss. Bordel.

Force des éléments. Dangerosité claquant. La plage se profile à l’horizon et avec elle, les vagues. Les rouleaux incessants. Ils vont et viennent avec brutalité. S’amassent par moment en un tsunami formé. Arme naturelle. Volonté d’amener ces deux policiers dans ses courants impétueux et mortels.
- Lent. Ils sont bien trop lents.

Ton dirigé vers son camarade à côté. Irritabilité. Grondement traversant la barrière de ses chairs serrés. Oui. Ils ne vont pas assez vite à son goût. Ils hésitent. Marchent mais ne court pas encore. Ils tâtonnent dans ce nuage de pluie et cherchent probablement à connaître leur véritable intention. Soit. Une vitesse supérieure s’impose. Yong-Sun sort de l’intérieur de sa veste, un révolver et le brandit vers le ciel. Noir et bombé en apparence. Coup de feu mesuré. Volonté de les inciter à aller un petit peu plus vite. A se montrer plus vif. Moins sécuritaire dans cette poursuite si finement calculé. Volonté atteinte puisque les uniformes bleu clament. Accélèrent le pas, tonnant dans le tumulte alentours en s'éloignant encore plus de leur voiture d’infortune :
“Arrêtez-vous ! Les mains en l’air et face contre terre ! Arrêtez-vous j’ai dis !”
Ⓒslythbitch.

Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr112 / 52 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Maitrise :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr110 / 50 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Messages : 387
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mer 2 Oct - 21:00




Yong-Sun & Klaus


Run Like Hell

Déformation des traits originellement crispés. Consternation que ce contretemps supporté. Décidément, l'autorité sabordée a toujours le don de se pointer dans les moments les plus mauvais et glaçants. Le lion ne rugit point cette fois, baille plutôt d'ennui et d'émoi. Non point par intérêt ou choc de cette intrusion surprise, mais par un agacement qui s'emmêle à une latente colère. Le prédateur n'a pas le temps de s'intéresser à sa proie que déjà des traqueurs rivaux viennent interrompre sa chasse. Voilà qui est certainement embêtant et qui complique le parcours l'ayant déjà rendu las. Hélas, justement, le Caglar ne peut guère esquiver la loi qui se rapproche à grands pas. Tout au plus qu'il peut lui rentrer dans le tas. Soupir alors, et déplaisir partagé avec le frère d'armes positionné à ses côtés. A défaut de pouvoir attraper la même et unique cible, quoi qu'inconnue encore de leurs différents points de vues, ils peuvent au moins s'unir face à l'adversité. Comme au bon vieux temps. Comme à une époque révolue où Klaus fut, jadis, également du genre à actionner lui-même la gâchette, si significative du pouvoir emprunté. Toutefois le génie incompris n'a pas tardé à réaliser que la puissance pouvait être exploitée par bien des manières, sans forcément impliquer une violence certainement pas nécessaire. Mais ce soir, néanmoins, les vieilles habitudes ont la vie dure, et reprennent ainsi drastiquement le dessus. Forçant le Caglar à plonger dans une nouvelle spirale, barbouillée d'eau et vent mélangés.

Klaus grince des dents lorsque la lenteur des chasseurs est constatée. Il marmonne, maudit cette autorité qui ne sait même pas comment travailler. Suffit d'un dysfonctionnement quelconque, d'une action météorologique pour les perturber.  Certes, il admet que les gouttes accrochées à ses cheveux, puis dégoulinant sur son visage, ne sont guère agréables à supporter. Et que dire des bourrasques qui poussent les silhouettes dans tous les sens, les forçant à les apprivoiser. Mais tout de même. Le crime n'attend pas, et cela devrait en être ainsi de la loi. Fort heureusement, l'avantage de cette irritante situation, c'est la noirceur ambiante qui cache les identités. Pas besoin de masque ou de fuite quelconque alors même que le temps se charge de vous aider. L'être désappointé en sourirait presque s'il n'était pas obligé de faire avancer les choses. Mais le voilà devancé par Yong-Sun, qui sort une arme de son manteau pour faire feu sans une once d'hésitation. Klaus fait légèrement la moue, exaspéré que même la plus petite de leur action se doit de prendre une tournure dramatique pour capter l'attention. Dans tous les cas, ils parviennent tous deux à la plage, sans grandes difficultés, les policiers à leurs pieds. Ceux-ci se manifestent à leurs arrières, les invitant consciencieusement à se jeter à terre. Amusement alors, que cette requête, quelque peu pressante, ne coïncide guère avec le lieu finement foulé. « Eh bien, eh bien. » Il murmure, l'homme arrêté, et continue d'un ton un tantinet caustique. « La police a bien changé, ce n'est plus ce que c'était. Voilà que le moindre sot peut en faire partie. » Fort peu bavard, Klaus gagne légèrement du temps. Dos aux flicards, il échange un discret regard avec son compagnon. Un sourire en coin lui est subtilement destiné, tandis qu'il désigne les vagues éclaboussant les talons, dans le sable, enfoncés. « Fais pas le malin, les mains en l'air, lâchez vos armes. Et mettez vous ensuite face contre terre ! » Le lion secoue doucement la tête, se montre pourtant presque respectueux des prières invoquées. Il se moque, en l'instant, de la souris qui ose menacer le chat. Il commence même à lever tout doucement les bras. Là, brille alors un caché éclat. Une lueur que seul peut apercevoir le partenaire au revolver. Sous la manche de manteau, enroulée tout le long de son avant-bras, figure la chaînette qui fut tant utile au QG massacré des Gardes Rouges domptés. A tout instant, d'un seul mouvement du poignet, Klaus peut la dérouler et l'utiliser. En quelques secondes ainsi, toute la donne peut changer.

Pour autant, pour le moment, il ne fait rien. Se contente de caler ses paumes derrière la tête, mais ne presse guère le genou à terre. L'aberrante requête ne peut échapper à son esprit affûté, qui en vient à se manifester, persifleur. « A terre, vraiment ? » Les employés de la loi se coulent un regard en douce, interloqués. Si le lion ne peut les voir, il peut deviner, mieux encore, les sentir. La peur est grandissante, à mesure que les rouages du cerveau s'enclenchent. « Chercherez-vous à nous noyer, Messieurs. » Plus une affirmation qu'une interrogation. Et tandis que les fins limiers se questionnent, Klaus tend le menton. Captant l'attention de Yong Sun afin de se concentrer sur l'eau qui monte. Sur ces vagues qui s'accélèrent à mesure que l'orage tonne, à mesure que le vent fouette les visages et que les goutelettes deviennent cordes sauvages. Le temps a beau être un danger, il est aussi de leur côté. Ils ont tout pour en jouer. Alors, quand enfin, l'eau dépasse sa limite et devient une marée haute naissante, Klaus sait. C'est le moment. De frapper immédiatement.

belle âme

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr110 / 50 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Maitrise :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr112 / 52 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Ven 29 Nov - 20:42


RUN LIKE HELL



Pluie tombée. Rafales claquées. La tempête ne faiblit pas. Au contraire, elle prend en intensité. Vision floutée. Cheveux trempés. Vêtements imbibés mais aucune volonté pourtant d’abandonner. Oui. Cela n’arrête pas l’équipe formée. Cela ne les atteint pas. Ou presque. Car le vent empêche un temps soit peu leur avancé. Yong-Sun sent son équilibre flancher. Yong-Sun sent son corps basculer, propulsé en arrière par les bourrasques étouffées mais il continue. Inlassablement. Il lui en faut plus pour reculer. Il en est de même pour son partenaire trouvé. Attention toute rivée sur les policiers. Volonté de les piéger malgré la lenteur désigné. Yong-Sun grogne sous l’hésitation apparente de l’ennemi infligé. Il décide d’enclencher la vitesse supérieure à celle écoulée. Sa main s'engouffre à l'intérieur de sa veste trempée et il sort une arme. Son arme pour un tir parfaitement calculé.
- Tss. Désolant.

Détonation lancée. Explosée. Détonation se mêlant aux bruits du cyclone tonné. Klaus murmure que la police a bien changé et Yong-Sun approuve. Un énième grognement traverse la barrière de ses chairs serrées. Il est agacé et le fait savoir par son attitude figé. Tiré. D'une allure pourtant bousculé par les rafales de plus en plus violentes. Frappée, transpercée par ces gouttes de pluie de plus en plus piquantes. Il est agacé. Oui. Et a hâte d'en finir pour terminer ce qu'il a commencé.

Un regard vers son comparse. Son compagnon d'arme. Une œillade entendue alors que ce dernier désigne les vagues. Les vagues qui se déchaînent à chaque seconde passée. Qui s'enroulent, s'écrasent sur le sable comme pour l'engloutir et le briser. C'est le moment. Le bon moment pour s'en débarrasser et laisser la nature s'en charger. Pas de sang écoulé. Ou du moins, tant que cela n'est pas nécessaire. Quoi qu'il se passe, Yong-Sun est prêt à riposter. A tuer. Cette perspective ne lui fait pas peur pour en être habitué. Pour y baigner depuis déjà tellement d'année. Les policiers s'avancent, s'arment de courage escomptée pour des ordres tonnés. Envoyés à la volée. Propulsés. Alertés par ce coup de feu lancé.
- Pathétique.

Oui. Pathétique. C'est le mot souhaité. Pensé. Ils ne se rendent même pas compte à quel point ils viennent d'être méchamment berné. Yong-Sun fronce les sourcils et grogne sous les menaces proférés. Il lève les bras en l'air non sans gronder. Yeux levés. Sourcils froncés. Klaus fait de même et ses iris captent la chaînette enroulée le long de son avant-bras. Avantage non négligeable. Avantage que son ami, sans aucun doute, saura l'utiliser. Yong-Sun ne cille pas sous la scène déroulée. Il reste immobile dans cette atmosphère précaire, prête à frapper. ll se tient droit, disposé. Il reste muet et alors que les policiers échangent un regard interloqué aux propos sarcastiques de son compagnon, il observe. Analyse la situation pour un final escompté.
- Tss. Mon camarade a raison. Nos chemins se séparent ici messieurs.

Eau qui monte. Vagues qui prennent en puissance à chaque rouleau créé. L’opération est délicate mais les deux comparses comptent bien s’y appuyer pour palier à ce problème posé. Yong-Sun grogne. Yong-Sun tonne d’une voix rauque et emplit de neutralité. Les policiers hésitent. Ils mettent du temps à comprendre mais ce temps ne joue pas en leur faveur et il est à présent trop tard pour reculer. Il est à présent trop tard pour se cacher. C’est le moment. Le bon moment de passer à la vitesse supérieure et Yong-Sun clame d’un ton parfaitement mesuré :
- Maintenant.

“Qu’est-ce que...Merde ! A couvert !”

Oui. Trop tard pour reculer car la puissance des vagues, elle, n’est pas prête à s’amenuir. A attendre sagement que personne ne traîne dans son sillon. Dévastatrice. Affamée alors qu’elle commence à s’abattre sur eux. A quitter la plage pour se déverser allègrement sur le chemin piétonnier. Yong-Sun n’attend pas plus pour quitter son immobilité. Il n’attend pas plus pour désarmer l’adversaire escompté. Ce dernier écarquille les yeux mais se voit administrer un coup de coude en plein dans le nez. Il doit à présent trouver un objet assez solide pour s’y percher, agripper. Pour ne pas sombrer lui aussi dans cette déferlante funeste, précaire, d’une mer déchaîné, grignotant tout ce qui se trouve à sa portée.
- Klaus.

Une œillade vers son compagnon d’arme et aucune expression sur son visage mouillé. Humidifié. Seul un regard entendu, organisé pour laisser les policiers, dangereusement, se faire happer.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr112 / 52 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Maitrise :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr110 / 50 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Messages : 387
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mar 17 Déc - 17:38




Yong-Sun & Klaus


Run Like Hell

Bêtise humaine, une fois de plus, constatée. Les figures d’autorité obliquent, se plient inconsciemment aux désirs des prédateurs sous-estimés. Ils pensent courir après des proies facilement attrapables, quand les policiers sont en réalité les premiers à mettre les pieds dans le plat. Le piège, il est là, et c’est sur eux qu’il se referme, sans la moindre once de pitié. Bien sûr, au début, c’est que les criminels se montreraient presque abordables. Après tout, la soirée est bien avancée, et les conditions météorologiques n’aident aucunement la cause de qui que ce soit. Mais la réalité ne tarde pas vraiment à les rattraper. Les œillades sont partagées avec le confrère, celui-là même qui demeure à ses côtés, tendu et droit comme un i, le regard vissé sur la mer déchaînée. Les yeux se portent sur l’eau qui s’agite, justement, préparant la formation d’une vague imposante et inévitable à venir. Dans l’attente, les mesquineries sont sifflées au même titre que les rictus sont dessinés. Les coins des lèvres, loin de s’étirer pour laisser échapper quelques insultes de piètres garnements, s’allongent alors légèrement. Ils sous-entendent subtilement que le pouvoir n’est pas dans les mains des hommes armés, mais bien au niveau des professionnels cachés. Toutefois, la scène de Molière se profile, s’éternise quelque peu, forçant les acteurs à jouer avec le feu. Ils prennent, tous deux, part au spectacle, affichant un amusement certain mêlé à un impitoyable dédain. Les agents, alors, s’immobilisent encore plus. Les armes tremblent, les poignets alertés craignant à priori le moindre mouvement des experts encerclés. Pauvres d’eux, pathétiques officiers en bleu.

Les charades s’enchaînent, la comédie se prolonge, juste le temps nécessaire. Juste le temps que Yong-Sun capte le moment final, la perfidie même de leur prochaine action. Alors, suivant le mouvement de son frère d’arme, le lion, agacé de ne point agir depuis plusieurs minutes, s’autorise à, de nouveau, rugir. D’un hochement de tête, il laisse faire le soldat entraîné tandis qu’il imite son attaque lancée. Pliant des genoux, l’aîné des Caglar offre son dos à la mer qui agresse les hommes sans aucune préférence. Saisissant l’occasion, Klaus déroule alors la chaîne qu’il fait tourner de mouvements vifs du poignet, profitant de la panique évoquée par l’eau éveillée pour désarmer le policier. Le pistolet finit au sol, à destination de la mère nature en colère, tandis que l’être agacé joue des coudes pour finir par enserrer sa chaîne autour du cou du vilain petit poulet. Un rictus amer déchire ses lèvres alors qu’il susurre, surveillant malgré tout ses arrières : « Shh, lâche prise. » La voix est rauque, presque volontairement déformée pour ne pas rendre le Caglar un peu trop reconnaissable, quoique d’ici peu, il n’aura plus à protéger son identité. Croisant les iris assassines de son vieil ami, alors, l’homme désigne les quelques mètres les séparant d’une libération anticipée. « Là. » Au loin, des rochers. Pour une fois, il leur appartiendra d’accélérer leur rythme. Après tout, dans leur cas, la survie est un moindre coût qu’ils sont habitués à payer.

Klaus soupire, fais patienter le Sieur Lee quelques instants. Juste le temps que la proie cède enfin, celle-là qui tape contre son bras pour le supplier de lui lâcher prise. L’homme dévoile un sourire, bref autorisation avant de bénir l’agent qui tombe à genoux, fuyant son emprise. Mais les vagues sont là, toujours à l’affut de leurs futures victimes.  Bien que le lion ait abandonné depuis longtemps la chasse, la pitié n’a tout de même, en ce jour particulier, plus la moindre place. « Attrape ! » débite-il alors qu’il déploie sa chaînette sur toute sa longueur. En parallèle, son talon rencontre le dos de l’agent essoufflé, qui est alors violemment basculé en avant. Klaus et Yong-Sun peuvent profiter de ce répit pour se tirer tous les deux de cet inconvenant, quoique éphémère, trépas. Accrochés à la chaîne, les frères peuvent récupérer leur salut, tandis qu’ils laissent les policiers se dépêtrer avec la nature courroucé. Qu’importe, au final, car ces hommes l’auront cherché. Les vagues s’acharnent, elles engloutissent les uniformes assombris pour ne faire plus qu’un avec leur couleur bleuie. Sans un mot de plus, Klaus s’accroche, raffermit sa poigne sur sa chaîne et sur le bras de son ami qu’il vient à frôler. Leurs pas se pressent, leurs corps font contrepoids contre le vent qui cherche à les repousser d’où ils viennent. Mais ce n’est pas encore ce soir que la mort triomphera, qu’à cela ne tienne. Courbés en avant, les pieds ancrés à même le sable, ils vont de l’avant. Jusqu’à ce qu’enfin le lion pointe du doigt les rochers prêts à les accueillir, à condition qu’ils puissent se jeter par-dessus les rocs sans finir entièrement embrochés.


belle âme

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr110 / 50 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Maitrise :
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr112 / 52 / 5RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus] Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Sam 28 Déc - 12:12


RUN LIKE HELL



Mort latente. Mort frappant tout ce qui se trouve à sa portée. Mer qui se déchaîne. Océan quittant son nid pour se déverser allègrement sur le chemin ainsi emprunté. Duo solide dans cette opération meurtrière. Duo imposant dans cette situation précaire. La mort? Ils la côtoient nuit et jour. La mort? Ils n’en éprouvent aucune peur. Aucune pitié. Au contraire. Ils en jouent et ce jeu est à présent dirigé sur les deux policiers ainsi prisonniers.

Pathétiques. Ces derniers sont pathétiques. Ils répondent bêtement à leur provocation sans réfléchir. Et leurs bêtises les jettent irrévocablement dans la gueule du loup. Cela les arrange cela dit. Yong-Sun lâche un énième :
- Tss.

Agacé. Et son coude vient violemment s’abattre sur le nez de son adversaire pour ainsi le désarmer. De nombreuses gouttes tombent sur son visage tiré. Ses vêtements même en sont imbibés. Yong-Sun sent son costard devenir lourd à porter. Yong-Sun grogne presque sous son touché et son regard s’ancre sur la proie ainsi basculée. Sa voix rauque tonne dans le tumulte annoncé. Le nom de son camarade franchit la barrière de ses chairs et ses muscles se tendent, par la concentration posée. Oui. Mort latente. Mort montante au gré des marées. Elle s’annonce dévastatrice et ses vagues grondent au fil des minutes passés.

Nul mot supplémentaire pour se faire comprendre. Yong-Sun regarde de haut le policier ainsi tombé, une main posée sur son nez ensanglanté. Il ne cille pas quand son adversaire tente de ramasser son révolver propulsé. Il se contente d’écarter ce dernier avec son pied, ne lui laissant aucune chance de riposter. Non. Yong-Sun n’a pas de pitié. Pas plus que Klaus qui emprisonne son propre ennemi annoncé. L’enserre de sa chaîne pour presque l’étouffer. Ils ont un but précis en tête et ce but sera atteint, qu’importe les obstacles dressés. Car ils sont fait ainsi. Frères d’armes sans aucune compassion ni charité.

Enfin, Klaus lui désigne des rochers et Yong-Sun acquiesce, approuve d’un simple hochement de tête mesuré. Parfait. Ils vont pouvoir enfin s’en débarrasser. Le temps s’écoule et leur véritable proie est toujours dans cette nature ravagée. Yong-Sun n’oublie en rien sa mission. Celle de l’éliminer malgré la dangerosité de ce cyclone claqué. Les policiers n’ont plus aucune chance face à eux. La mort commence déjà à les observer, dans cette mer déchaînée qui n’attend plus qu’une dernière indication avant de les envelopper de sa lame acérée.
- Adieu.

“Attrape” Un mot. Un seul signal énoncé. Yong-Sun grogne et attrape cette chaîne ainsi lancé. Il est temps pour eux de se replier, pour ne pas se faire prendre par leur propre jeu. Le policier à ses pieds tente de le maintenir, en agrippant sa jambe dans un geste désespéré mais Yong-Sun le repousse d’un simple coup de pied. Il ne tient pas compte de ses supplices. Non. Il ne tient pas compte de sa peur, de ses yeux désormais agrandis de terreur. Ce policier va mourir et il le sait. Il s’en fiche éperdument. Ses doigts enserrent la chaîne de son ami et il se retourne, laisse les vagues emporter les adversaires ainsi laissés.

Fuir. Profiter de cet instant de répit pour s’échapper. Courir, pour ainsi retrouver les rochers escomptés. Derrière eux, la mer se déchaîne. Les hurlements tombent. Les corps sont transportés et les cris finissent par s’estomper. Policiers vaincus par la nature elle-même. Premier obstacle franchi mais reste le dernier.
- Tss. Vent maudit.

Yong-Sun grogne, peste, lutte à présent contre le vent qui n’est pas prêt de s’amenuir. Ses doigts rugueux ne lâchent pas la prise donné. Ses phalanges blanchissent. Son regard reste ancré malgré la pluie folle qui s’entête de l’aveugler. Frères d’armes, côte à côte, luttent à présent pour avancer. Leurs pas sont au ralentis or, la détermination demeure à leurs côtés. Toujours. Ils combattent vaillamment le cyclone acharné. Et quand Yong-Sun estime que c’est le bon moment pour se lancer, sa voix rauque claque dans le tumulte incessant, donnant l’impulsion souhaitée.
- Tu es prêt?

Compte à rebours posé. Regard entendu vers son camarade à ses côtés. Oui. Frère d’arme retrouvé. Terrain d’entente murmuré. Aucune peur ne les tiraille, ne les foudroie malgré la dangerosité éclatée. Un énième grondement et Yong-Sun fronce les sourcils sur son front déjà plissé. Il s’élance en avant, au même moment que Klaus pour plus de réussite à leur abri trouvé. Témérité. Aucun changement sur leur visage ainsi tiré. Sur leur caractère ainsi renfrogné. Soit ça passe, soit ça casse et la chance est cependant de leur côté. Yong-Sun colle son dos contre l’un des rochers passé. Un grognement s’échappe d’entre ses lèvres serrés et il ne resserre pas la prise sur la chaîne entravé, pour plus de stabilité malgré la barrière dressée.
- Il était temps. Je commençais sérieusement à m’impatienter.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
RUN LIKE HELL [Pv Yong-Sun et Klaus]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: IN THE EYE OF THE STORM-
Sauter vers: