RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Voir le deal
68.99 €

Une longue nuit nous attend Ft. Victor Shade
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mar 11 Juin - 7:27
This night will be crazySo much fun, so much dance, so much no filter action...J'étais surexcitée, pour une fois, je n'avais pas besoin de courir autre part après mon heure de cours dans l'école où j'enseignais. J'attendais la pause de midi, pour que mes charmants collègues viennent en salle de professeurs. Je m'étais liée d'amitié avec un homme, qui je devais dire, avait un léger air de coincé. Et je m'étais dit que cela pourrait être marrant de régler le problème de ce monsieur. Non pas d'un point vue pervers, n'imaginez pas ce que je n'avais pas dit, mais plutôt le faire sortir, le faire boire, le faire danser sur le bar. Genre juste le faire s'amuser comme moi je m'amusais presque chaque soir. Mais soit, j'attendais dans la salle. Imaginant quel restaurant sera la cible de notre repas avant de réfléchir au bar qui allait accueillir notre futur amusement. J'en frétillais d'avance. La soirée allait être super. Puis en plus c'était vendredi, donc je pouvais me lâcher, et danser jusqu'aux premières lueurs du jour du samedi ! Je regardais ma montre pour voir qu'il n'était que 11h57. Aller ! Encore trois minutes et son cours était fini, et je pouvais le harponner comme une baleine par un baleinier japonais.  J'étais super chaude pour se soir. Une vraie machine à soirée.

J'entendis la sonnerie de l'école retentir pour signifier la fin des cours de la matinée, et le début de la pause du midi, où tout le monde pouvait manger ! Moi personnellement, j'avais l'impression d'avoir le goût de plusieurs alcools en bouche, enfin pas réellement, c'était une image. Je sentais sur ma langue le goût de ce que je pourrais boire au soir, et cela me faisait grave envie. Je n'étais pas alcoolique, car je pouvais très bien me passer de boire pour m'amuser, mais je m'autorisais l'alcool réellement que le vendredi et le samedi. Le reste du temps, j'essayais de ne boire que du soft, sauf si évidemment on me payait gentiment un verre. Mais ce soir, ça allait être une fête dont Dyonisos pourrait jalouser. The soirée de la semaine en gros. La porte s'ouvrait, je me redressais d'un bon, tel un taureau mécanique éjectant sa victime au loin. Mais ce n'était pas Victor, mais l'autre-là. La femme dont j'oubliais toujours le nom, tellement elle était horripilante. Eurh, elle se mettait à parler avec sa voix supra aigu à briser des verres tellement le son en était hideux. Mes oreilles, seigneur. Au bout de dix minutes, je ne me retournais plus pour regarder qui entrait, j'étais à chaque fois déçu de qui passait la porte. Pour au final, me retourner juste une dernière fois pour voir enfin Victor entrer.

D'un geste, trop impulsif, j'avais voulu lui montrer de s'asseoir en face de moi, en poussant légèrement la chaise en face avec mon pied, mais cette dernière fit genre un bon de deux mètres en arrière. Sorry, j'étais trop contente de te voir ENFIN arrivée dans la salle. Fis-je en souriant à Victor. Je pris mon sac et sortis une boîte qui contenait mon repas du midi. Car oui, j'avais prévu à manger, je n'étais pas qu'une adulte irresponsable, avec trop d'emplois consécutifs, et rebelle par dessus tout. J'étais aussi une jeune et jolie femme prévoyante. Notez l'ironie. Alors les cours Vic' ! Comment ça a été ? Toujours partant pour ce soir ? Oublie pas, tu m'avais promis qu'on se ferait une soirée un de ces 4 ! Et le 4 c'est aujourd'hui. Enfin on est pas réellement le 4, mais j'ai décidé que ce « 4 » là serait aujourd'hui, genre l'expression tu vois ? J'étais tellement à fond dans mon trip que je pouvais en devenir peut-être un peu effrayante, je me faisais peur à moi-même pour le coup, mais j'étais tellement heureuse d'avoir un pote de soirée, avant d'aller en soirée, au lieu de me faire des potes de soirée, en soirée.

Je mordis dans ma tartine en le regardant. Lui cachant un peu le fait, que j'allais le faire boire. J'allais gentille, j'allais éviter de le faire boire à en vomir, mais boire, pour être cool, pompette, joyeux, s'amuser, danser, sans se soucier du regard des gens. Être libre de son corps et de son esprit, être libre de sa sobriété et de la gêne qu'on pouvait ressentir face aux autres et à leur jugement. Je t'attendrais ici, jusqu'à ce que tu aies fini tes heures, je pourrais préparer mes cours pour les prochaines semaines comme ça. Puis tu finis à quelle heure ? Genre on irait trop au resto ! Genre italien ou chinois ça pourrait le faire tu penses ? Tu préfères quoi ? Fis-je en regardant autour de nous, les regards envieux des autres. Surtout de la vieille bique, jalouse et pète-sec, si elle voulait s'amuser, faudrait la démomifier d'abord. Je devenais vilaine, je devrais me calmer, je refixais Victor en souriant.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Une longue nuit nous attend Ft. Victor Shade
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: