RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Hailey Caglar
Humain
Hailey Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3469-don-t-let-it-take-you-away-nor-bring-you-down-o-hailey https://houseofm.forumactif.org/t3403-dont-need-a-reason-i-can-ba
More about you :
¯\_(ツ)_/¯

Codename : Cold Wrecker
Pouvoirs : Supporter sa fratrie malgré l’impact psychologique et le poids des espoirs qui reposent sur elle. Pouvoir élancer ses poings fermement gainés en direction des gueules à fracasser. Elle défonce des tronches plus vite que son ombre, et rend ses adversaires K.O. en un tour de bras.

Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Tumblr_ofrwifrdbJ1uwikfyo1_500
Emergence :
Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr111 / 51 / 5Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr11
Maitrise :
Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr110 / 50 / 5Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr11
Messages : 376
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Jeu 1 Aoû - 0:19
Whispers grow colder when the silence is louder
I'm feeling heavier despite my hollow soul. I'm feeling anxious now, it's swallowing me whole. And at night I beg myself to put this all to rest. While I wrestle with these demons pressing on my chest. Another pain I can't ignore. Now I'm gutted to the core. Like I've never been before.

Les échos résonnent dans le hangar et s'écrasent contre les murs bétonnés. Les cris de la foule amassée, semblable à des murmures échauffés. A peine audible au cœur du capharnaüm et de la cacophonie ambiante. Les bruits alentours étouffés à ses tympans, tandis que ne se répercutent que de statiques crépitements. Sonorité familière à ses oreilles, dès lors qu'elle s'adonne à l'échange de bon procédés. De ces coups autant maîtrisés que guidés par ses réflexes aiguisés. Perdue dans son monde, ou plus rien d'autre ne compte. Seulement la présence de l'adversaire, et cet objectif de s'en défaire. De sortir à tout prix du combat pour le gagner. Parier sur sa tronche, et beaucoup arrivent à s'en tirer. Hailey a longtemps été adepte de la pratique prisée, le plus souvent durant des compétitions. Foutant ses comparses au tapis dans la plupart des cas, si ce n'est pas la majorité. Un seul mauvais coup, un seul faux pas, a pourtant entaché son chemin. A détruit la route qui lui a été tracée par ses seules capacités. La blonde s'est retrouvée hospitalisée, en convalescence plusieurs mois durant. Un pan de sa vie, passé dans un lit. Obligée de se reposer, alors qu'elle ne voulait que s'échapper pour se sentir libérée. Et c'est ce qu'elle a pu réaliser, bien des semaines après. Suite à de la rééducation, et quelques rencontres infortunées, Hailey a trouvé le chemin de l'illégalité. A découvert les combats clandestins, et s'est fait un petit nom. Avant de devoir tout recommencer, en déménageant peu de temps après. Elle a pu vibrer à nouveau. Ressentir quelque chose qui lui donne l'impression d'être vivante. Qui lui rappelle à quel point la vie est fragile, et peut la terminer en deux deux malgré ses airs durs et ses poings d'acier. Caglar défonce la vie avant que la vie ne la défonce encore une fois. Une seule fois lui suffit. Désormais elle est prudente et donne tout ce qu'elle a, s'acharne telle une bête enragée aux griffes acérées. Et c'est ça qu'elle aime ici. Outre les membres du gang et quelques adversaires sur le ring improvisé, personne ne la connaît. Alors elle peut se plonger corps et âme sans plus se préoccuper du reste. Oublier ce qui rôde derrière elle ou l'épée de Damoclès qui la surplombe dans l'ombre. Juste ressentir l'adrénaline pulser en ses veines gonflées. Et survivre, quoiqu'il en coûte. Survivre, plutôt que de juste vivre.

Hailey esquive un coup porté tout droit vers son visage, et profite de l'élan provoqué pour élancer son poing en direction du ventre de l'assaillant de la soirée. Le dernier qui tient encore debout, assez stable, avec elle. Les deux s'échangeant des maux plus que des mots, depuis un bon moment. Crachant parfois la salive mélangée au sang, par terre, et évitant d'y trébucher. La blonde ressent la vibration jusque dans son épaule tandis que l'adversaire recule brusquement. Vaillamment ébranlé dans ses retranchements, le laissant exposé tout à son regard perçant. Hailey s'élance à nouveau vers lui et assène ce qui s'avère être l'ultime coup, qui finit par le faire s'écrouler. La blonde est encore euphorique, et tremblante de par l'adrénaline qui s'écoule en ses veines. Ses muscles sont gainés et ses membres endoloris. Quelques pans de sa peau sont marqués par les poings de ses adversaires. Des bleus viendront décorer le tableau dès cette nuit, et la faire douiller le lendemain. Mais c'est le risque à prendre, et c'est un aspect qu'elle ne veut aucunement éviter. Encore fébrile du fait du combat, la belle ne parvient toujours pas à se détendre alors qu'elle quitte le ring. Une serviette humide sur l'épaule, et une gourde d'eau dans la main, elle traverse la foule qui l'acclame. Offrant quelques regards complices et sourires aguicheurs alors que les cris victorieux résonnent. Reprenant peu à peu contenance, grâce au contre-coup qui se fait ressentir. Hailey se recompose au fur et à mesure, alors que les adeptes se retirent du hangar pour la nuit, et que les fans rentrent chez eux. La blonde reste encore un peu, contemplant le ring de son regard embrasé. Fiévreuse, légèrement déphasée, le temps de terminer sa gourde, et de se changer. Elle a des connaissances qui l'attendent au dehors, avec qui elle est censée terminer la soirée. Se rendre au bar et se bourrer un peu la gueule, pour décompresser. Mais il en sera tout autre, dès lors que les portes seront dépassées.

Caglar finit par se changer en vitesse, enfilant en catastrophe une veste de sport bien trop large pour elle. Un jogging noir qui la protège du vent quelque peu frisquet de la soirée et des baskets aux pieds, elle balance son sac sur son épaule et finit par enfin s'extirper des lieux. Poussant la porte avec une hargne certaine, sa force non contenue auparavant, ayant encore un peu de mal à se laisser maîtriser. A être réprimée pour de plus simples activités. Hailey sent le vent lui claquer au visage, et tremble quelque peu sous l'air plus froid qu'à l'accoutumée. La respiration hachurée, elle croise ses bras sur sa poitrine et cherche du regard ses compagnons de la soirée. Mais des éclats de voix interpellent la blonde, qui se met à plisser les paupières. Son attention toute tournée vers le spectacle qui se déjoue un peu plus loin, en arrière du hangar. Ses sourcils se froncent tandis qu'elle s'avance vers les bruits étouffés. Échos pourtant amplifiés à chacun de ses pas. Ses jambes la portent alors qu'elle accourt vers ce qui semble être deux silhouettes en pleine prise de bec. Les deux individus en arrivant aux mains, intriguant plus encore la jeune Caglar. Elle tape un sprint en leur hurlant dessus. EEEEEEEEEH ! Elle-même ne sait si ce n'est pour les séparer, ou pour les prévenir qu'elle va débouler dans le bordel. Hailey va pour sauter sur l'une des formes qu'elle discerne enfin, mais s'arrête net dans son élan. La stupeur la prenant d'un coup, en réalisant qui se trouve devant elle. Les contours d'une jeune femme, qu'elle a déjà vu plusieurs fois par le passé. Pour l'avoir cherchée depuis longtemps déjà. Une demoiselle, qui a valu de figurer sur un contrat accepté par son frangin. Son jumeau ayant donné des ordres précis pour le cas de la blonde recherchée. Et désormais, elle se retrouve ici. Perdue, dans ce coin paumé. Alors que Hailey n'a plus tenté de la retrouver depuis un moment. Lorsqu'elle a cessé de la rechercher, c'est elle qui est parvenue à recroiser son chemin. Ironie du sort. Ou du destin. Rachel Summers s'enfuit sans demander son reste, alors qu'Hailey reste sans voix devant sa silhouette qui s'estompe dans la nuit. Subjuguée et soufflée, intriguée et perturbée, elle s'approche de l'individu blessé, s'arrête près de la personne ensanglantée. S'assure que tout va bien aller pour lui, et le retient alors qu'il va pour poursuivre la fuyarde recherchée. Reste-là. Je vais m'occuper d'elle. Sans plus attendre, elle s'élance à son tour sur les traces de la blonde qui s'enfuit au cœur de l'obscurité. Un éclat quelque peu terni qui capture son attention et captive son regard perçant. Qui lui permet de la suivre sans la perdre de vue. En courant à en perdre haleine, ses jambes brûlant sous l'effort exercé. Sa voix hurlée de ses poumons essoufflés. ARRÊTE-TOI ! Elle réitère, plusieurs fois. Putain ! S'acharne à l'interpeller pour qu'enfin elle puisse s'arrêter. A bout de souffle, Hailey pousse sur ses restes d'énergie pour tenter de la rattraper. RACHEL ! STOP !

acidbrain

___

Demons don’t do as they’re told

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Summers
Mutant
Rachel Summers


More about you :
Emergence :
Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr114 / 54 / 5Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr11
Maitrise :
Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr114 / 54 / 5Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY Fonddr11
Messages : 115

Lun 11 Nov - 17:45


WHISPERS GROW COLDER WHEN THE SILENCE IS LOUDER
avec Hailey & Rachel
Citation de ton choix
Un bruit de foule, elle avançait, le regard apeuré, donnant à ce visage un air d’enfant perdu, elle sursautait au moindre bruit. Perdu dans son monde qu’elle à l’impression de ne pas connaître, se réveillant d’un sommeil qu’elle ne sait depuis combien de temps il avait durée. La blonde avance, vers ses lumières comme un papillon confondant ces lueurs avec la clarté de la lune. Elle entendait la foule hurler au loin, avançait regardant chaque recoin de cet endroit perdu, se demandant où elle était. Un pas lent, les yeux grands ouvert, elle voyait les gens sortir de ce hangar, rire aux éclats, certain tournant la tête à son passage. Attention à laquelle, elle ne prêtait nullement attention. Un deux hommes passant à côtés d’elle l’effleurant à peine, se retournaient la regarde avec un sourire d’ivrogne, quelques paroles à son attention, ils l’appelaient l’appelant ma jolie. Familiarité non relevé, à cause de cet esprit encore embrouillé, elle continuait son chemin. Une main se posant sur son épaule, et dans un réflexe inconnu, la main se tord et son propriétaire venait soudainement rencontrer le sol. Visage d’enfant disparue, laissant place à celui d’une jeune femme au regard froid, genoux dans le dos prenant appui sur celui qui était face contre terre, , sous le regarde étonnant des spectateurs, tenant le bras en arrière avec force. Un regard lancer à l’assemblée, les défiant d’approcher plus prêt, un coup-de-poing venant rencontrer sa joue, alors qu’une insulte suivait en la traitant d’un nom qu’elle n’avait pas écoute. Rachel encaissait le coup sans dire un mot, s’éloignant de celui qu’elle avait mis à taire. Elle s’élance alors face à son deuxième adversaire, dans un mouvement dont elle ignorait qu’elle était capable. Un combat qui à bien des égards semblait disproportionner de par les corpulences respectives et qui pourtant tournait, on ne sait comment à l’avantage de la plus chétive. Un coup, l’adversaire recule de quelques pas, mains sur son visage. « La connasse, elle vient de me péter le nez. » Pas suffisamment, c’est la pensée qui avait traversé la jeune femme. Nullement, le temps de pensée plus, que des bras l’entrave l’empêchant ainsi de bouger alors que les mots « Vas-y je la tiens ! » Réaction immédiate, la tête projetée en arrière, se laissant tomber avec celui qui la tenait, les pieds en avant elle donne un coup au menton de son acolyte. Elle roulait sur le côté, un regard sur cette foule, celui d’un animal apeuré qui ne faut pas approcher, elle s’enfuit, poussant ces personnes qui était sur son chemin.
Elle ne savait pas où aller, ne savait où elle était. Elle s’arrêtait quelques secondes, le temps d’observer son environnement, voir quel chemin allait prendre. Puis elle reprenait sa course, donnant cette impression qu’elle ne perdait nullement son souffle. Elle n’écoutait pas l’ordre qu’on lui donnait, continuait sa course folle dans ces rues inconnue, le regard fixer sur son chemin. Soudain, ce nom qui lui parvenait aux oreilles, la faisant s’arrêter net, les épaules se relevant, elle récupérait son souffle se tournant doucement vers celle qui l’avait interpellé. Le regard froid et craintif, elle l’observait sans dire un mot, attendant quelques secondes. Elle pose cette simple question demandant, s’approchant dangereusement de cette femme qui l’avait poursuivi « Comment connais-tu mon nom ? » Elle s’avançait reposant cette question avec un peu plus de force, jusqu’à la lui crier. Elle s’approchait de la jeune femme et sans réfléchir commençant à entamer un combat comme elle l’avait fait avec ces deux hommes.


MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Whispers grow colder when the silence is louder • RACHEL&HAILEY
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: FENYICK-
Sauter vers: