RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Came back haunted + Mattria
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Came back haunted + Mattria 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Came back haunted + Mattria Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Came back haunted + Mattria Fonddr115 / 55 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Maitrise :
Came back haunted + Mattria Fonddr110 / 50 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Mar 12 Nov - 15:55
Came back haunted
“Matthew et Maria”
L
L’heure était assez avancée dans la soirée lorsque Maria décida d’aller marcher. Elle avait besoin de prendre l’air. Ces dernières semaines avaient été pénibles. La tempête avait fait de nombreux dégâts. Matériels, mais aussi psychologiques. Les habitants tentaient tant bien que mal de se sortir la tête de l’eau et ce n’était pas évident. Il y avait beaucoup de détresse dans l’air et les force de l’ordre avaient été appelé sur tous les fronts pour tenter d’apaiser les âmes fragiles, s’assurer de la sécurité des citoyens et sans négliger leurs tâches premières. Les malfrats du pays semblaient s’être donné le mot pour profiter de l’instabilité du moment pour mettre le chaos dans toutes les villes. La lieutenante en avait plein les bras, surtout que c’était la folie dans les locaux temporaires du poste de police d’Hammer bay, le temps que l’enquête et les réparations soient terminées. Ce qui allaient prendre des mois. Il y avait beaucoup de changement en si peu de temps et il fallait s’adapter rapidement. Elle n’avait aucun répit. Son cerveau était sans cesse en ébullition pour tenter de trouver des solutions et veiller à ce que tout soit fait. Sans parler de ces sensations de déjà-vu persistantes qui la ramenaient toujours à une autre vie. À une autre elle.

La jeune femme sortait donc tous les soirs pour s’aérer l’esprit, faire le vide, remettre un peu les choses en place dans sa tête. Elle s’était arrêtée à un petit bistrot près de chez elle pour prendre un café bien fort et bien noir. En sortant, elle croisa le regard de Steve Rogers, un agent du Shield qu’elle avait côtoyé de nombreuses années. Elle avait toujours eu une relation courtoise et professionnelle avec lui. Il était un excellent agent qui suivait bien les règles et qui était droit. Elle allait le saluer d’un signe de la main lorsqu’elle fût happée par une force invisible et se retrouva dans un décor bien loin des rues calmes d’Emmann.

Elle fait face aux membres des Avengers et aucun sourire n’est affiché sur leurs visages. L’atmosphère est lourde et il y a énormément d’animosité dans l’air. Elle, elle a le menton légèrement relevé et ses yeux sont légèrement plissés. Elle est en colère contre Captain America qui refuse de l’écouter sous prétexte qu’il est au-dessus d’elle. (cf. Marvel-world) Ils sont tous sur son cas, mais elle garde son sang-froid et ne bronche pas. Elle n’a aucune empathie pour eux qui se croient tout permis et qui refusent de suivre les règles….

Tout s’évapora et elle revint à la réalité. Elle était dégoûtée d’elle-même chaque fois qu’elle avait des visions de cette Maria froide et dépourvue de sensibilité. Ça ne pouvait pas être elle. Son cœur battait rapidement et un haut le cœur se comprima dans sa poitrine. Elle avait marre de tout ça. Elle refusait ce que son imagination lui montrait. Elle n’y croyait pas. Elle n’avait rien à voir avec cette femme. C’était un clone.

Déboussolée par la vision de trop, elle retourna vers son appartement et pris sa voiture. Rapidement, elle se retrouva à Krolik et elle se stationna devant l’immeuble de Matthew, qu’elle voyait régulièrement depuis qu’ils s’étaient recroisés en salle d’interrogatoire. Il fallait qu’elle en parle et elle savait que son ami d’enfance était une personne de confiance et sans jugement. Elle cogna à la porte et lorsque celle-ci s’ouvrit, une vague de soulagement déferla en elle. "Hey. Je te dérange pas? T’es occupé?" Ses yeux passaient en revue l’appartement par-dessus l’épaule de l’homme priant mentalement qu’il soit seul et pas accompagné. Elle devait absolument se confier.

(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Came back haunted + Mattria Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Came back haunted + Mattria Fonddr114 / 54 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Maitrise :
Came back haunted + Mattria Fonddr113 / 53 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Ven 22 Nov - 19:48
Plus rien n’avait de sens.

C’était un constat amer que se faisait Matthew lorsqu’il tentait d’y réfléchir. Ça l’obsédait. Ces instants volés, ces trous noirs dans sa mémoire, ces flashs qui s’imposaient à lui, tout ça l’obsédait douloureusement. C’était comme si plus rien ne tournait vraiment rond dans son esprit, et comme si tout avait perdu de son sens. Les mots d’Ann n’avaient pas réussi à l’apaiser, parce qu’il n’avait pas encore eu accès à ce qui comptait le plus dans tout ça. Mais que pouvait-il dire ? Il avait l’impression de devenir fou, juste ça : fou. Il avait l’impression de ne pas valoir mieux que ce qu’il était avant, à peine moins cinglé que ceux qu’on enfermait pour de bon, de peur qu’ils ne se nuisent.

Il évitait ses parents, il évitait ses collègues, il évitait ses amis.

Pour le peu qu’il en avait.

Ce soir-là ne fut pas différent, même lorsqu’on frappa à la porte de son appartement. Mécaniquement, Matthew se leva de son siège pour venir ouvrir, sans savoir ce qui l’attendait, ni s’il avait vraiment envie de voir quelqu’un. Qu’importait ce quelqu’un. Pourtant, quand ses yeux sombres se posèrent sur la chevelure brune de Maria, qu’il distingua son visage et surtout le trouble dans ses yeux, il eut comme un coup au cœur. Ce fut assez pour reprendre brièvement pied avec la réalité, d’atterrir et de rattraper le train qui était parti depuis si longtemps sans lui.

Tout va bien ? Lui demanda-t-il spontanément en s’écartant d’un pas pour lui laisser de la place.

Il n’était pas occupé, elle ne dérangeait pas. Ce qui le perturbait désormais était tellement commun, tellement généralisé, qu’il ne se voyait même plus l’expliquer à quiconque. Mâchoire serrée, il invita la jeune femme à faire comme chez elle – son amie pouvait bien, puisqu’ils se connaissaient depuis si longtemps.

Mais il ne sut quoi lui répondre pour engager la conversation. Lui se posa sur l’un des tabourets haut, près du plan de travail de sa cuisine aménagée. Attrapant sa tasse de café, dans laquelle le liquide avait déjà bien refroidi depuis le temps qu’il se contentait de la regarder, il en sortit une seconde pour la jeune femme, et relança la machine. Parce qu’il avait l’impression qu’ils allaient en avoir besoin, l’un comme l’autre.

Un bref instant dos à elle, il eut l’impression d’être comme dans du coton. Il se concentra, perçu lisiblement les battements de son cœur, l’agitation, l’irrégularité de celui-ci. Et, comme s’il s’aventurait sur un terrain trop intime, il revint à la réalité, à nouveau :

Tu as l’air d’avoir passé une sale journée, commenta-t-il… Alors que lui était toujours dans son bas de pyjama, avec simplement une veste de laquelle il avait remonté la fermeture éclair. Autant dire, pas spécialement mieux loti.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Hill
Humain
Maria Hill


https://houseofm.forumactif.org/t156-maria-the-hill https://houseofm.forumactif.org/t125-maria-black-swan
More about you :
Came back haunted + Mattria 1UYWynL

Codename : The Hill
Pouvoirs : Elle est badass c'tout
Came back haunted + Mattria Tumblr_inline_o0rrkq5n1T1sad57x_250
Emergence :
Came back haunted + Mattria Fonddr115 / 55 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Maitrise :
Came back haunted + Mattria Fonddr110 / 50 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Messages : 1010
DCs : Casey, Laura, Paige, Grace, Laserian et Harper

Mer 18 Déc - 15:46
Came back haunted
“Matthew et Maria”
N
on, ça n’allait pas avait-elle envie de crier. Ses deux vies qui s’entrechoquaient dans sa tête risquaient de lui faire perdre les pédales pour de bon. Elle ne pouvait plus supporter ce qu’elle voyait, mais comment tout déballer sans passer pour une folle? Parce qu’elle devait le faire. Il fallait qu’elle partage ce qu’elle vivait avec une personne de confiance. Une personne qui n’allait pas l’envoyer au bûcher pour ses propos farfelus. Au moins, Maria savait qu’elle n’était pas la seule dans ce cas et sa discussion avec Gabriel sur le sujet lui avait ôté un poids. Ça avait amené d’autres questions et encore plus d’incompréhension, mais au moins elle savait qu’elle n’était pas la seule. Le pyrokinésiste lui avait mentionné qu’il connaissait d’autres personnes à avoir des souvenirs d’une vie passée, mais aucun d’eux ne comprenait. Personne ne comprenait. Elle qui aimait avoir le contrôle et comprendre, ça la mettait hors d’elle de se retrouver ainsi dans le néant.

La brune entra en trombe dans l’appartement de son ami d’enfance lorsqu’il lui laissa le passage sans même prendre la peine de répondre à sa question. C’était évident que quelque chose la tracassait. Elle était seulement soulagée qu’il soit seul. Il fallait qu’elle se confie. Elle soupira alors qu’elle faisait les cent pas dans le salon. Par où commencer? Quoi dire ou non? Allait-elle même avoir le courage de le faire? "Hen quoi? Ma journée? Numéro un comme tu peux le voir! La tienne aussi à ce que je peux voir!" Répondit-elle sèchement en le voyant encore en pyjama. D’une façon qui ne lui ressemblait pas puisqu’elle se fichait bien de la tenue de ses hôtes. Le sarcasme n’avait jamais été son truc, comme si la vraie Maria Hill venait de ressortir. Ses yeux s’ouvrirent grands à cette constatation. "Désolée…disons que je traverse une mauvaise passe. " Encore une. Elle posa ses paumes sur ses joues pour se calmer. Son cœur battait à toute allure. Il était agité, voir irrégulier. Elle se tourna vers l’avocat. "Je t’annonce que je ne suis pas la vraie Maria Hill. " Voilà, elle s’était lancée. Les bras ouverts et les épaules haussées, les lèvres serrées et le regard perdu. "Parce que la vraie Maria Hill est froide. Elle est coincée. Elle est dure, rigide, frigide. Elle est droite. Elle est antipathique et ne rit jamais. Elle suit les règles, elle est complètement fidèle et dédiée au Shield, qui en passant est une agence d’intervention et de contre-terrorisme qui emploie des super-héros et elle n’hésite pas à aller contre des alliés si c’est pour aider son employeur." Elle avait ponctué chaque fait en frappant dans sa paume avec le côté de son autre main. Certains de ces qualificatifs pouvaient lui convenir encore, surtout au temps qu’elle était commandante et maintenant qu’elle était lieutenante de police, mais ce n’était qu’un masque qu’elle s’obligeait à porter pour être prise au sérieux et ne pas se laisser envahir par les émotions. En dehors du travail, elle n'était rien de tout ça."Et le père de Maria Hill la déteste parce qu’elle a causé la mort de sa femme. Il ne l’a jamais aimé, ni supporté. Il a toujours été dur avec elle et elle a dû grandir seule. Maria Hill n’a pas Raven comme meilleure amie, je ne suis même pas certaine qu’elle ait des amis, elle ne connait pas Anna Marie, ni Kurt ou Xander. Elle ne te connait pas toi. Par contre, Anthony Stark, Steve Rogers, Thor Odinson, Natalia Romanova, Bruce Banner, elle les côtoie et les confronte dès qu’elle peut. " Elle s’arrêta. Elle en avait déjà beaucoup dit. Trop? Sans doute. Elle se laissa tomber sur le canapé de Matthew. Elle aurait pensé que ça lui aurait fait du bien d’en parler, mais le dire à voix haute rendait la chose plutôt risible. "Je ne suis pas folle, d’accord. Même si c’est difficile à comprendre. Mais je t’assure que c’est vrai." Elle ne lui en voudrait pas s’il ne la croyait pas, c’était normal. C’était difficile d’imaginer qu’ils se trouvaient peut-être dans une vie qui n’était pas la leur.

(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Matthew M. Murdock
Humain modifié
Matthew M. Murdock


More about you :

Came back haunted + Mattria Tumblr_o55v43OWoJ1vn1evfo1_250

Avocat pénaliste redouté et redoutable. Fervent défenseur de la veuve et l'orphelin. A une dent contre la garde rouge. Drôle, rassurant, juste. Têtu, sec, adore avoir raison. Fait tout son possible pour aider son prochain. Ami avec Foggy depuis le début de ses études de droit. Son père, Jack Murdock, est un boxeur connu. Boxeur lui aussi. Raffole des pêches. Se rend souvent chez Josie, un bar où il a ses accès depuis le début de sa carrière pour avoir aidé la propriétaire.
Pouvoirs : Matthew n'est pas un mutant en tant que tel, ni vraiment un humain modifié. Il n'a pas de super pouvoirs, mais un « super » handicap. On peut appeler ça comme ça, quand on vient à ces extrémités, non ? Enfin, tout ça pour dire que l'homme est devenu aveugle quand il n'était encore qu'un adolescent, à cause d'un produit chimique qui lui a fait perdre ses yeux. Il peut voir certaines formes, mais rarement plus. Quoiqu'il en soit, ses autres sens se sont énormément développés pour compenser intégralement sa cécité. Il semblerait que le produit projeté dans ses yeux soient radioactif, et ait entraîné cette surcompensation.
Par exemple : Il peut sentir une personne à plus d'un mètre de lui, rien que par la chaleur qu'il dégage, tout comme percevoir son parfum ou son odeur de manière très précise. Son ouïe est capable de détecter un changement de pression acoustique d'un décibel, là où l'oreille humaine normale n'en a pas la possibilité. Ou encore, percevoir des saveurs même si celles-ci sont en quantité infime. Entendre des chuchotements derrière un mur insonorisé. Ses yeux endommagées fonctionnent toujours néanmoins, mais comme une sorte de sonar, à l'instar des chauve-souris.
Emergence :
Came back haunted + Mattria Fonddr114 / 54 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Maitrise :
Came back haunted + Mattria Fonddr113 / 53 / 5Came back haunted + Mattria Fonddr11
Messages : 116
DCs : Kara

Jeu 16 Jan - 11:41
Le regard dans le vide, Matthew ne vit même pas Maria commencer à faire les cents pas dans son appartement. Elle avait tout l’air d’une lionne en cage, et lui n’était pas capable de le voir. Ses pensées lui échappaient et lorsqu’il tentait de les retenir, de cerner ces fameux souvenirs dont lui avait parler Ann, plus rien n’avait de sens. Il eut besoin de se coller une sacrée claque mentale pour réussir à se concentrer sur ce que disait Maria, mais sa première invective eut pour le moins le même effet :

Waoh… articula-t-il, avec un mouvement de recul. Ses yeux se baissèrent en effet vers son pyjama, conscient désormais que visiblement sa tenue ne convenait pas à son invitée… Ou alors était-ce seulement un retour de baton plutôt mérité. Lui ne pensait pas à mal dans sa première remarque, mais quand on était déjà sur les nerfs, ça n’était pas très habile d’en rajouter une couche. Non, y’a pas de mal, répliqua-t-il à ses excuses. Pas de mal, mais quand même un joli crochet du droit commenta-t-il pour lui-même.

Et ce fut à cet instant que Maria lâcha tout. De manière confuse, certes, mais ce fut comme épurer une plaie pleine. Il la regarda d’abord avec surprise, ensuite avec inquiétude. Ça n’était pas tant ses propos – pourtant loin d’être cohérent – et la tension qui semblait émaner d’elle qui lui posait du souci. C’était un tout terriblement agressif qui lui explosait en plein visage car outre ses mots, il y avait aussi le bruit assourdissant de son cœur et de sa respiration agitée. Il y avait donc deux Maria, dont une qu’il ne connaissait absolument pas…

Ok… souffla-t-il en se relevant, les mains en avant comme pour indiquer à son amie qu’il ne comptait rien faire de trop stupide : Je sais pas si tu fais une crise existentielle ou si… ? Ou s’il y avait autre chose, typiquement. Parce que ça pouvait ressembler à une crise de la trentaine, extrêmement violente. Pourquoi pas ? Tu es pas folle, même si tu sonnes folle et si tu as l’air totalement cinglée, trop tôt pour l’humour ? Me frappe pas s’il te plait, c’est juste qu’il faut que tu respires, ok ? Profondément…

Porté devant la brune, il lui montra le rythme qu’elle devait prendre pour inspirer. Par le nez d’abord, elle devait l’imiter et capter avec lui tout l’air qu’elle pouvait pour remplir ses poumons. Puis souffler le double du temps comme lui le fit. Là, sa voix se fit plus douce, plus basse aussi. Ses doigts s’emparèrent délicatement du poignet de la brune pour surveiller son rythme cardiaque plus perceptiblement. Il la dominait de sa hauteur, mais restreignait aussi son espace pour que son esprit ne se disperse pas davantage. Ça semblait porter ses fruits…

Tu la refais, calmement cette fois, l’invita-t-il d’une voix toujours grave et douce en la fixant droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Came back haunted + Mattria
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MEGAUPLOAD][DVDRiP]Never Back Down - Ne Jamais Reculer
» Never Back down 2 dvdrip
» cp-9 roi du hentaï xd
» [MU] Ong-Bak 3 [DVDRiP]

House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK :: HABITATIONS-
Sauter vers: