RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

War of hearts ▼ Daena
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Hina Kang
Humain modifié
Hina Kang


https://houseofm.forumactif.org https://houseofm.forumactif.org/t4093-all-the-good-girls-go-to-h
More about you : War of hearts ▼ Daena 82uw
Codename : Nyx
Pouvoirs : Maîtrise des ombres suite à des tests de Hydra sur elle.

Manipulation des ombres : Technique de manipulation des ombres. Hina peut modifier son ombre pour la relier à son adversaire, et lorsqu'elle y arrive, chaque mouvement effectué sera copié par son ennemi. Cette technique permet de ralentir l'ennemi, et utilisée en conjonction avec l'environnement peut devenir offensive ou défensive. Elle devient particulièrement efficace dans le cadre d'un piège.

Invocation des ombres : Technique permettant d'invoquer des ombres sous la forme de fines tentacules, qui peuvent agir physiquement sur leur environnement.

Clone d'ombre : Technique lui permettant pour créer des clones à son image grâce à la technique de manipulation des ombres.
Emergence :
War of hearts ▼ Daena Fonddr111 / 51 / 5War of hearts ▼ Daena Fonddr11
Maitrise :
War of hearts ▼ Daena Fonddr110 / 50 / 5War of hearts ▼ Daena Fonddr11
Messages : 13
DCs : Raven & Spencer & Andy & Jessica & Alena & Erin

Mer 27 Nov - 21:36




War of hearts

Daeho & Hina


Noir c'est noir. Tout va de travers. Elle n'en a que faire. Noir c'est noir. Il n'y a plus d'espoir. Sa vie n'est qu'une série d'épreuves qu'elle s'efforce de surmonter. Pendant longtemps elle fut un autre, aujourd'hui elle tente de s'accepter elle-même. Grace à ses amis. Grace à Harry. Elle apprend à devenir celle qu'elle rêvait secrètement de devenir. Son reflet lui apparaît clairement dans le miroir qui lui fait face. Ce teint lisse et laiteux qui en ferait rêver plus d'une. Ses longs cheveux d'un noir corbeau, raides comme des baguettes qui tombent en cascade sur ses épaules frêles. La délicatesse qui s’échappe de ce visage aux traits si fins. Si doux. Si féminin. Et c'est formes qu'elle apprend à connaitre. Ses tout petits seins qui laisse entrevoir ce côté femme qui lui manquait tant. Sa silhouette parfaite. Beauté asiatique, tombant parfaitement dans les clichés. Elle ferait tabac si elle cherchait l'affection d'un être mais ce n'est pas le cas. Comme elle dit si bien, il faut s'aimer avant d'aimer et elle n'en est malheureusement pas encore là. Hina. La belle Hina qui essaie désespérément d'effacer Yoon. Bien plus facile à dire qu'à faire.

Doucement elle passe les doigts sur ses lèvres pulpeuses. La transition à fait des ravages, il faudra qu'elle passe voir Harry pour lui montrer à quel point elle a changée ces derniers temps. Quand elle aura cinq minutes. Quand elle cessera de bosser à plein temps sur de nouveaux sérums. Mais il faut bien les financer toutes ces opérations. Toutes ces hormones qu'elle doit prendre pour avoir le droit d'être Hina. Ses dents viennent se planter nerveusement dans ses lippes. Avoir le droit d'être elle même n'est pas une mince affaire non mais elle est motivée plus que jamais à aller au bout. Elle en a besoin. Soupire qui s'envole dans les airs. Aujourd'hui encore elle n'a pas compté les heures mais ce nouveau produit pourrait être révolutionnaire pour les agents de terrain de l'organisation. Elle ne peut pas encore en parler, classé top secret, elle n'a eu l'autorisation que des têtes pour la mettre en place. Ses expériences sur les émergés l'ont bien aidée elle doit l'avouer. Elle reste neutre au sein de la guerre qui ravage l'île mais leurs pouvoirs lui sont bien utile pour les synthétiser. Le gouvernement n'a cas bien se tenir avec Hina dans les rangs d'hydra.

Doucement sa main fraîche vient se poser sur sa nuque afin de la soulager. Un mouvement de tête circulaire plus tard la voilà qui se décide enfin à rentrer chez elle. Il faudrait peut-être que je songe au fait que le labo n'est pas ma piaule...souffle-t-elle en se débarrassant de sa blouse blanche. Dehors il fait nuit noir et cette partie du bâtiment est déjà désertée depuis un long moment. Pas qu'elle n'aime pas la nourriture qu'on sert à la cafetaria mais ce dont elle rêve, là, de suite, c'est d'un bon cornet de frites bien grasses et salées. Alors la biochimiste tend le bras pour se saisir de sa veste en cuir. Pas besoin de plus, on a beau être en hiver dans ce coin là du globe il fait encore relativement bon. Elle troc ses crocs contre des bottines à talons et s'observe un instant. Depuis qu'elle a décidé de devenir une femme Hina peu laisser librement cours à son imagination en matière de fringues et l'agent d'hydra se fait relativement plaisir à ce niveau. Il ne lui faut pas plus de cinq minute pour quitter la planque et partir vers l’extérieur.

Pour cette fois pas besoin de voiture, elle décide de faire le chemin à pied. Le sourire aux lèvres elle s'avance dans les ruelles en rêvassant à ces frites qu'elle peut déjà presque sentir croustiller sous ses dents. Dans une dizaines de minutes tout sera plié, du moins c'est ce qu'elle croit. Humant l'air frais de la soirée Hina presse le pas jusqu'à ce cri. Celui qui la stoppe net. Son corps se tend nerveusement et elle adopte une position alerte. Ses yeux sondent les environs pour déterminer d'où provient ce son et elle sursaute en entend l'échange de coups qui s'en suit. Oh elle pourrait bien filer à toutes jambes et faire comme si elle n'avait rien vu mais elle n'est pas comme ça Hina. Elle ne sait que trop bien ce que c'est que de s'en prendre plein la gueule alors elle s'approche. Ecoute et analyse la situation. Un homme est entrain de tabasser un jeune. Le palpitant de la belle loupe un battement sous la vison d'horreur qui s'offre à elle. Elle inspire longuement et n'a pas le temps de relâcher l'air qui s'engouffre dans ses poumons qu'elle agit sans réfléchir. Défendre les autres voilà quelque chose qui lui correspond bien. BOUGE DE LA ESPÈCE DE CONNARD !hurle-t-elle en fondant sur l'homme qui se retourne en apercevant Hina. Une jambe tendue la voilà qui tape dans les parties intimes du connard en question.

Légérement paniquée celle-ci se retourne vers celui à terre et tente de l'aider à se relever. Il faut partir... Et vite ! couine-t-elle en essayant de le soutenir. Et tes frites Hina ? Ce sera pour une prochaine fois.



by tris
Revenir en haut Aller en bas
Daeho Hojin
Mutant
Daeho Hojin


https://houseofm.forumactif.org/t3934-daeho-hojin#102061 https://houseofm.forumactif.org/t3933-daeho-hojin
More about you : War of hearts ▼ Daena 19111605235319064616513729
Codename : Oiseau de feu
Pouvoirs : Pyrokinésie : Daeho peut créer des flammes. On l’appelle “oiseau de feu” car la couleur de ses flammes sont assez caractéristique à cet oiseau légendaire issu du folklore des pays slaves. Ses flammes irradient une lumière rouge, orange et jaune. Assez similaire à son physique. Fin, délicat en apparence. Mais dangereux et brulant à l’intérieur. Il peut créer une boule de feu dans ses mains et enflammer n’importe quel objet ou bâtiment en moins de quelques secondes mais comparé à certain mutant qui ont également cette capacité, il n’est pas immunisé contre la braise d’autrui. S’il ne prête pas attention. Il peut se tuer voir disparaître totalement dans son étreinte dangereuse et immédiate si les flammes créés n’est pas de son fait.

Petite particularité : S’il se trouve en colère, en une très grande colère, tout son corps peut s’enflammer mais encore une fois, il est immunisé uniquement par ses propres flammes. Les flammes extérieures et celles d’autrui ont autant d’impact sur lui que n’importe quel humain.  

Emergence :
War of hearts ▼ Daena Fonddr111 / 51 / 5War of hearts ▼ Daena Fonddr11
Maitrise :
War of hearts ▼ Daena Fonddr112 / 52 / 5War of hearts ▼ Daena Fonddr11
Messages : 145
DCs : Keith - Malik - Jay - Junno - Kwan - Tao - Yong-Sun - Kelsey - Lauren - Artémia - Taïs - Simon - Russel - Alaric - Sin

Mer 4 Déc - 11:28


WAR OF HEARTS



Ce soir, Daeho ne travaille pas. Du moins, pas à la maison close. Pas où il devrait être et surtout pas, là où Lena l'avait sorti d'affaire après son altération avec un mari mécontent que sa femme soit aller le voir. Lui, prostitué. Pour quelques attentions appréciées. Non, il ne devrait pas être là pourtant il y est. Et il n'a aucune intention de reculer. Son amie l'a appeler. Elle avait besoin d'aide. Sa fille est malade et elle ne peut donc assurer son "service" malgré les obligations qu'elle a avec son mac. Mac qui n'est pas à prendre avec des pincettes et qui possèdent soigneusement ses papiers pour ne pas qu'elle puisse s'en échapper. Pour ne pas qu'elle puisse rentrer chez elle. Alors non. Il ne peut pas reculer. Il ne peut pas refuser. Il déteste son mac. Comme les mac en général mais il le fait pour elle. Pour qu'elle et sa fille soient en sécurité. Revenir sur les trottoirs, l'espace d'une nuit, d'une soirée, ne lui pose pas vraiment de problème. Il est habitué. Après tout, il a fait ça pendant tellement d'année qu'il ne rechigne pas à l'idée de s'y plier pour une bonne cause ou une nécessité. Ses chaussures bien ciré tapent le bitume et son regard se pose de droite à gauche. En quête de voir une voiture s'engager.

Par ailleurs, il a revêtu son costume pour l'occasion. Une veste noir bien taillé et une chemise blanche entrouverte, laissé consciemment pour que les potentiels clientes aient une vue appréciable sur sa peau. Laiteuse et lisse. Ni trop musclé, ni trop svelte. Parfait pour aiguiser leur curiosité. Il aurait pu s'habiller en femme. Il aurait pu se laisser aller à son plaisir inavoué. Mettre une mini jupe et des talons. Se parfumer de rose et mettre ce joli rouge à lèvre fraîchement acheté. Mais non. Il ne peut pas. Il ne le veut pas. Il le fait uniquement en secret. Car il ne souhaite pas que les autres le voient. Car il en a honte. Honte d'aimer les vêtements féminin et de se laisser apprécier à ce spectacle devant le miroir. Plaisir interdit qu'il est loin encore d'accepter. Comme cette attirance muette pour la gente masculine au même titre que la gente féminine qu'il renie de tout son être pour une raison toute bête : celle d'être rejeté. Alors non. Il a bien vite chasser l'idée. A la place, il arbore un pantalon noir moulant qui épouse à la perfection ses jambes bien ciselé, laissant pour seul fantasy une chaînette en argent pendre à sa taille. Ses cheveux roses, fraîchement coloré apporte aussi une touche bien apprécié et sa langue vient humidifier ses lèvres. Il se montre sous ses meilleurs atouts aux voitures passées. Aux œillades lancés derrière les vitres à demi baissé.
- Bonsoir.

Sourire enjôleur. Gestes minutieusement calculé. Les secondes défilent. Puis les minutes et Daeho entre enfin dans une voiture pour quelques instants escomptés. Il en ressortira quarante minutes plus tard, une petite liasse de billets à l'intérieur de sa veste.
- Pff. C'est mieux que rien. Si je me débrouille bien, Aicha aura même assez pour pouvoir acheter quelque chose à Ilona. D'ailleurs...

Un souffle traverse la barrière de ses chairs. Ses doigts viennent à compter les billets et il en prend quelque uns pour les cacher dans la poche arrière de son pantalon.
- Ce con ne verra rien.

Non. Il n'aime pas les macs. C'est pour cette raison qu'il a toujours mit un point d'honneur de les éviter, travaillant pour son seul compte personnel sans se sentir prisonnier. Il ne verra rien. Daeho hausse les épaules et un sourire carnassier étire ses traits. Il laisse une brise légère lui caresser le visage. Après quelques instant, ses yeux papillonnent et il entend une nouvelle voiture approcher. Il se retourne pour l'accrocher. Pour se préparer à de nouveau travailler. Mais quelle ne fut pas sa surprise quand la voiture s'arrête à la rache sur le bas côté. Quelle ne fut pas sa surprise quand un homme plutôt grand et costaud en sort, l'air furieux et les poings serrés.
- Et merde…

Ce visage. Ces traits de mauvais garçon, cachés par des vêtements de luxe et des doigts ornés de bague. Daeho l'a déjà vu, croisé discrètement avec son amie en question. Son mac. Il est là, sortant de son cabriolet pour se fondre sur lui. Son coeur bat rapidement contre sa poitrine mais il ne se laisse pas impressionner. Un sourire orne ses lèvres et il reste immobile, sournois alors que l'autre peste, hurle presque d'un ton menaçant :
"Où est-elle?"

- Aucune idée !

"Où est-elle petite merde? Elle me doit du fric et elle a tout intérêt à me les filer."

Il est énervé. Daeho n'aime pas le ton qu'il emploi et il le fait savoir en se redressant un peu plus. Même si une petite voix lui ordonne de ne pas répliquer.
- Qu'est-ce que j'en sais. C'est moi qui la remplace. C'est tout. Si vous voulez votre fric, vous n'avez qu'à mieux le demander.

Mauvaise idée. Caractère aiguisé qui se montre, peste derrière ses traits raffinés. Il ferait mieux de se taire et il le sait. Mais le voir provoque chez lui une forme de colère qu'il ne peut contrer. Il repense à Aïcha, à la petite Ilona. Il veut les sortir de là et ce désir dépasse toute raison de se soumettre à lui. Il se fait la réflexion qu'il est quand même beaucoup trop impulsif. Jess à raison. Il fonce souvent sans réfléchir. Sa mâchoire se tend et il essaye alors de se calmer. Il essaye de se montrer plus intelligent en écoutant cette voix. Cette petite voix qui lui dit de ne surtout pas le défier. De lui donner son fric et de se barrer, sans demander son reste. Pour son amie. Son amie qui pourrait bien avoir de gros problèmes.
- Écou…

Il n'a pas le temps de finir. Il n'a pas le temps de se rattraper qu'il sent un coup sur son visage. Puis un deuxième. La situation dégénère et sa colère bouillonne. Il ne va tout de même pas se laisser frapper sans rien dire? Il l'a fait une fois mais pas deux. Non. Il en a trop envie. Sa lèvre saigne mais il s'en fiche. Tout en se redressant, il lâche un :
- Connard !

Très vite suivi par un coup de pied calculé pour le contraindre à reculer. Son souffle se fait saccadé à mesure qu'il cherche à se redresser. D'un revers de main, il essuie son nez mais c'est sans compter sur l'autre qui riposte de plus belle. Daeho sent des coups le marteler. Il sent son visage se gonfler. Il cherche à se défendre. A riposter mais alors qu'il balance son poing sur le coin du nez, la douleur à son flanc à peine remis le fait grimacer et il se recroqueville légèrement. Il se rappelle à quel point il devait encore faire attention. Ce moment de faiblesse lui est fatal et le mac le frappe avec plus d'ampleur. Il sent ses jambes se dérober. Lena cette fois ne sera pas là pour l'aider et il se roule en boule. Il cherche désormais à survivre sous les coups infligés. Oui. Il aurait dû se la fermer. C'est trop tard cependant pour regretter et il se prend à penser à sa famille. A sa famille d'accueil qu'il s'apprête à retrouver. Au ciel. Là où plus aucune douleur ne pourra le traverser. Il ne s'attend pas vraiment à entendre cette voix. Ce cri qui vient une nouvelle fois le sauver. A peine a-t-il le temps de comprendre ce qui se passe que son agresseur bascule en avant, les deux mains posées sur son intimité. C'est le moment de filer. Sans attendre, Daeho se redresse mais manque de tomber alors que sa sauveuse, visiblement, s'empresse de l'aider.
- Ouai. Tirons-nous. Vient !

Son corps lui fait mal. Son nez saigne. Il aura encore de belles courbatures demain matin mais il s'en fiche éperdument. Il pense à sa survie et celle de la jeune femme à ses côtés. Alors il agrippe son poignet. Il boitille mais l'entraîne avec lui, courant le plus vite possible pour ne pas se faire attraper.
- Par là !

Oui. Ses membres le tiraillent. La douleur le transperce cependant, il ne s'arrête qu'en tournant à un coin de rue, isolé, assez peut-être pour ne pas se faire remarquer.
- Ce gros balourd ne devrait pas nous trouver. Joli coup. Avec ce que tu lui a mis, il mettra du temps à se relever.

Lui aussi cela dit, vu comment ses blessures le piquent amèrement. Il n'aurait pas dû jouer avec le feu. Il en paye encore une fois le prix et sa poitrine se bombe à chaque respirations saccadées. Il se laisse glisser. Il essaye de prendre une grande bouffée d'air et il marque une pause. Un instant pour souffler avant de reprendre de plus belle en une voix légèrement saccadé :
- Qui je dois remercier au fait?
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Hina Kang
Humain modifié
Hina Kang


https://houseofm.forumactif.org https://houseofm.forumactif.org/t4093-all-the-good-girls-go-to-h
More about you : War of hearts ▼ Daena 82uw
Codename : Nyx
Pouvoirs : Maîtrise des ombres suite à des tests de Hydra sur elle.

Manipulation des ombres : Technique de manipulation des ombres. Hina peut modifier son ombre pour la relier à son adversaire, et lorsqu'elle y arrive, chaque mouvement effectué sera copié par son ennemi. Cette technique permet de ralentir l'ennemi, et utilisée en conjonction avec l'environnement peut devenir offensive ou défensive. Elle devient particulièrement efficace dans le cadre d'un piège.

Invocation des ombres : Technique permettant d'invoquer des ombres sous la forme de fines tentacules, qui peuvent agir physiquement sur leur environnement.

Clone d'ombre : Technique lui permettant pour créer des clones à son image grâce à la technique de manipulation des ombres.
Emergence :
War of hearts ▼ Daena Fonddr111 / 51 / 5War of hearts ▼ Daena Fonddr11
Maitrise :
War of hearts ▼ Daena Fonddr110 / 50 / 5War of hearts ▼ Daena Fonddr11
Messages : 13
DCs : Raven & Spencer & Andy & Jessica & Alena & Erin

Dim 8 Déc - 18:48




War of hearts

Daeho & Hina


Elle a une façon de penser qui est différente de celle des autres Hina. Oui. Elle a une philosophie qui lui est propre. Elle voit le monde à sa façon. Pense à sa façon. D'après elle on devrait vivre à l'envers. On commencerait par mourir, ça éliminerait ce traumatisme qui nous suit toute notre vie. Après on se réveillerai dans un asile de vieux, en allant mieux de jour en jour. Alors on nous mettrai dehors sous prétexte de bonne santé et on commencerai par toucher sa retraite. Ensuite, notre premier jour de travail on nous ferait cadeau d'une montre en or. On travaillerai 40 ans jusqu'à ce que l'on soit suffisamment jeune pour profiter de la fin de sa vie active. C'est à ce moment là qu'on irai de fêtes en fêtes, on boirai, on baiserai, on n'aurai pas de problèmes graves. On continuerai notre avancée dans la vie en se préparant à faire des études universitaires. Puis c'est le collège, on jouerai avec nos copains, sans aucune obligation jusqu'à devenir bébé. Les derniers 9 mois on les passerai alors en flottant tranquille, avec chauffage central, room service etc. Et au final, on quitterai ce monde de merde dans un orgasme. Oui voilà comment on devrait vivre notre vie, à l'envers, loin des horreurs de ce monde. Loin des horreurs dont elle peut-être témoins chaque jour. Jour comme aujourd'hui.

Mais en attendant la vie lui mets sur son chemin des entraves de plus en plus atroces. Alors elle n'a pas d'autres choix que de prendre les choses en main. Elle est comme ça Hina. C'est une super héroïne venant d'un autre monde. Celui de cet univers alternatif dont elle se sent issue. Après tout il y a une part de vrai dans ce sentiment non ? Est-ce que Yoon aurait été capable de faire ce qu'Hina vient de faire, là, de suite ? Non certainement pas. Parce que Yoon était faible, Hina, elle, s'efforce d'être forte. Pourtant lorsqu'elle prend conscience de son geste elle se rend compte instantanément que son intervention était une très, très, mauvaise idée. Ses yeux glissent lentement sur l'homme qui est à terre entrain de gémir. De la maudire. A-t-elle les épaules pour protéger ceux qui se retrouvent en position de faiblesse ? Elle ne le sait pas et pourtant c'est ce qu'elle fait en tendant la main à ceux jeune homme passé à tabac. Tant pis pour les conséquences, la belle asiatique se retrouve maintenant dans la même merde que lui.

Dire qu'elle maîtrise parfaitement l'art du combat serait se flatter mais elle connait deux ou trois prise qui devrait calmer musclor pendant quelques minutes du moins. La scientifique remercie intérieurement l'organisation qu'elle sert fidèlement avant de courir vers son damoiseau en détresse. Il est dans un état catastrophique et même les donc incroyables en maquillage d'Harry ne suffirait probablement pas à masquer les ecchymoses et les ravages causés par monsieur connard. Hina sert les dents alors qu'elle tente au mieux de l'aider à se relever pour qu'ils puissent se mettre à l'abri. Le coup de pied bien placé ne le ralentira malheureusement pas éternellement au sol elle en a parfaitement conscience. Alors qu'elle passe le bras du grand blessé autour de ses épaules pour le soutenir elle se fait la réflexion que les muscle de Yoon lui aurait été utiles à ce moment là. Depuis sa transformation Hina à perdu tout signe qui pourrait lui rappeler le cauchemar qu'elle a vécu en se sentant prisonnière du corps qui n'était pas le sien. Alors les heures passées à la salle ne sont qu'un lointain souvenir.

Alors qu'il s'élance dans sa courses en boitillant il lui prend le poignet pour l’entraîner avec lui. Stupéfaite par sa résistance et sa volonté Hina se laisse aller à la suite de l'inconnu qu'elle a sauvée. Du moins pour le moment. Ils ne sont pas des plus rapides mais ils ont de l'avance. Anxieusement la belle se mordille la lèvre inférieure en jetant des coups d’œil en arrières pour s'assurer qu'ils ne sont pas suivi. Il faut à tout prix qu'ils se mettent en sécurité. Un détour au coin de la rue plus tard voilà que l'inconnu s'arrête pour reprendre son souffle et la scientifique s'autorise enfin à souffler. C'est ce que j'espère en tout cas parce que si il nous retrouve je risque de passer moi aussi un sale quart d'heure !souffle-t-elle en regardant autour d'elle si ils sont bel et bien seuls. Une fois ceci fait elle se laisse tomber à côté de l'homme en soupirant profondément. Je m'appelle Hina Kang et à la base j'étais en route pour me chercher des frites... Et toi ? Comment est-ce que tu t'appelles ma chère princesse en détresse ? dit-elle avec un léger sourire. Est-ce le moment pour une boutade ? Non, mais elle en a vraiment besoin ça oui.


by tris
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
War of hearts ▼ Daena
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: FENYICK-
Sauter vers: