Partagez | 
 

 Trouble Man [Ft Fenrir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Trouble Man [Ft Fenrir]   Lun 17 Oct - 15:40




Trouble Man


Aujourd’hui est un jour un peu spécial pour toi. C’est le week-end, la semaine s’est bien passée au lycée, et à l’heure où les jeunes comme toi se préparent à aller se pinter au pub du coin — tu plaides coupable, généralement c’est ce que tu fais aussi — tu ranges ton salon. C’est le premier samedi du mois, et comme d’habitude, tu as de la visite. Pas du genre auquel on pourrait penser, cela dit, même si ça aurait pu, te connaissant. Mais non, pas question de transformer ton appartement en garçonnière : ton invité de ce soir, c’était du sérieux. Du pas drôle. Du habillé quoi. Calmez vos hormones.

Il va bientôt être dix-neuf heures, et tu ne t’es pas spécialement surpassé. Tu aurais pu faire la cuisine, mais tu sais ce qu’il faut à ton invité : du simple, du bon et du rapide, c’est-à-dire une bonne pizza. Tu attends qu’il arrive pour passer commande, histoire que tout le monde soit satisfait de la sienne. Par contre, tu n’hésites pas longtemps avant de sortir les chips, les doritos et le guacamole, le tout arrosé de coca et d’ice tea : la recette pour une soirée entre potes lambda. Sauf que c’est pas vraiment ton pote, et que vous allez être deux comme des cons.

Le mec qui va venir chez toi ce soir, c’est un de tes patients au black. Sans mauvais jeu de mots, et en plus tu ne le fais pas payer. Tu le vois parce que tu sais qu’il a besoin de toi, et que pour l’instant il n’est pas prêt ou n’a pas l’argent pour aller voir un vrai spécialiste. Tu le lui as dit, bien sûr, tu l’as prévenu de tes limites, mais il préfère quand même venir te voir. Tu ne vas pas l’envoyer bouler, hein.

Posé dans ton canapé, tu vérifies tes messages en sirotant ton verre : si Fenrir n’était pas trop en retard, tu pourrais peut-être faire quelque chose d’autre de ta soirée. Une petite virée au Jarvis, histoire de voir si Bucky ou une autre créature de rêve y était… La pensée te fait sourire, chose positive à l’orée d’une discussion qui serait sûrement compliquée.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Trouble Man [Ft Fenrir]   Mar 18 Oct - 18:32

Trouble Man

ft. Sam

Par fierté ou par regret, Fenrir marchait vers Hammer Bay pour rendre visite à un … Ami ? Il n'en était pas si sur en vérité. Il n'avait fait que croiser cet homme une fois et partager un café. Rien de bien extraordinaire en soit. Mais de là à s'inviter chez lui, est-ce qu'il devait sérieusement s'inquiéter sur son éducation ? Personne ne pouvait lui reprocher quoi que ce soit. C'était la débrouille, depuis son plus jeune âge et, il avait le mérite de ne pas être tombé dans la débauche totale. Sam se montrait bien trop patient avec lui et, il se demandait sérieusement comment il faisait. À sa place, le Big Bad Wolf aurait déjà mordu la main de quelqu'un. Cela dit, parler à un presque-inconnu pouvait se montrer plus facile pour se confesser qu'à un ami. Vider son sac devant un film et une pizza. C'était plutôt un bon plan et ça allait lui changer de son arène miteuse où il vivait jour et nuit. La cigarette au lèvre, si jeune et si accrocs, les mains dans les poches, le combattant ne frissonnait même pas au vent glacial qui s'engouffrait dans l'encolure de sa veste. Cela devait être dans sa génétiques mais, ce n'était pas un frileux. La porte de l'immeuble se présentait devant lui et pourtant, Fenrir prenait le temps de finir sa cigarette.
Tête baissée pour masquer ce magnifique coquard hérité fraîchement de la veille, il ne faisait pas le fier. Si ses oreilles étaient là, elle serait baissée comme un chiot terrorisé. À quoi pensait-il encore ? Passant sa main sur son visage, c'était ce stupide geste inutile qui l'avait ramener à la maison. Il n'avait plus le droit de se désister.

Le bâton de nicotine lui manquait déjà au fur et à mesure qu'il montait les marches. Pourtant, c'était le genre de type qui pourrait se glisser dans votre dos que vous l’entendriez même pas venir. Bien sûr, la politesse obligée de ramener quelques choses tout de même à son hôte. C'était peut-être pas une fille qu'il allait voir -donc le bouquet de fleurs, c'est mort déjà. Y a rien de plus hypocrite que des fleurs- ni la cousine ou le cousin. Alors, il avait fais soft et une bouteille de vin rouge payait durement avec l'argent sale. Hum ~, quel cadeau exquis. Soyons honnête d'admettre que nous sommes tous malhonnête dans le fond. Il avait fini par toquer à la porte et, la magie avait opéré. Fenrir avait de nouveau une clope dans le bec. Un stupide tic dont il ne se rendait même plus compte. Allez, il a été cool, il ne l'a pas allumé. Alors, avant que Sam n'ouvre la porte, il l'avait remise dans son paquet l'air de rien et il attendait. C'était un peu plus agréable que la salle d'attente chez le médecin ou l'hosto. Une fois que la porte s'était entrouverte, le jeune homme avait levé un bras.

-Salut. J'suis en retard ? Automatiquement, le sourcil s'était relevé pour accompagner son interrogation avant de continuer. Tiens, j'allais pas venir les mains vides quand même.

Fit-il tout en lui donnant son petit cadeau. Sam n'aura qu'à la garder pour plus tard pour sa petite-amie. Ou petit sans ''e''.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Trouble Man [Ft Fenrir]   Dim 23 Oct - 21:39




Trouble Man


Vous vous donniez une heure, mais en réalité, cette soirée n’était pas un rendez-vous dans un cabinet, alors Fenrir n’a aucune raison d’avoir peur d’être en retard. Tu te dis même qu’il dit ça surtout par politesse, mais tu n’en montres rien. Tu t’étais levé d’un bond en l’entendant frapper, et tu n’avais pu t’empêcher de sourire en voyant qu’il avait pensé à ramener une bouteille.

— C’était pas nécessaire, mais j’apprécie le geste… Allez, entre.

Tu te pousses de l’encadrement de la porte pour le laisser passer, et après avoir refermé la porte, tu vas prendre place autour de la table. L’apéro est prêt avec ce qu’il faut de chips et d’alcool, même si pour le moment, tu préfères rester sobre.

— Alors ? Comment tu vas ?

Dans ta bouche, ce n’était pas une question anodine. Chaque mot avait son importance, et tu attendais de Fenrir une réponse détaillée et sincère. S’il était avec toi ce soir, c’était pour parler librement, et il pouvait le faire. Il sait qu’avec toi, tout ce qui serait dit dans cet appartement y resterait, et que le secret professionnel a autant de valeur ici que dans un cabinet en bonne et due forme.

— Du changement depuis la dernière fois ?

Tu ignores de quoi il veut parler en priorité, alors tu lui laisses le choix du sujet de discussion. Relations sociales, travail, santé, il n’appartient qu’à lui de décider quel pan de sa vie te révéler en premier. Après… Vous pourrez toujours improviser. Même si la discussion venait à se tarir, tu as de quoi faire avec les nombreux BluRay qui tapissent ton salon, et au pire, badiner n’avait jamais fait de mal à personne. Peut-être que tu pourrais même l’emmener en soirée, s’il était d’assez bonne humeur ? Tu ne l’as jamais fait, et tu ne sais pas comment il réagirait. À quoi ressemblerait une soirée bar-discothèque avec Fenrir, tiens ? Ce serait sûrement moins marrant qu’avec Bucky, mais bon… On ne peut pas toujours tout avoir.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Trouble Man [Ft Fenrir]   Mer 26 Oct - 17:57

Trouble Man

ft. Sam

Poser une telle question n'avait été qu'un stupide reflex de politesse. Le genre de balle que l'on renvoyait automatiquement lorsqu'on était invité quelques parts. Fenrir avait toujours ce côté un peu bourru sur les bords mais, qui l'empêchait pas d'avoir un certain goût pour le raffinement. D'où peut-être le choix du cadeau. Le vin rouge ne l'avait jamais branché personnellement. Il trouvait ça pas assez amer. D'un sens, lorsqu'on se soul au whisky, il y a une certaine différences entre les deux. C'est vrai, il n'était pas obligé de le faire. Et ça lui aurait sûrement éviter un trou dans son porte-feuille mais, y avait peut-être un message d'excuse là-dedans. Il ne voulait pas déranger. Aussi loin qu'il se souvienne, cette sensation d'être une gêne ne l'avait jamais vraiment quitté. Un loup solitaire qui n'était pas accepté pour sa brutalité. Ça n'empêchait pas le toxico de remercier Sam avec un petit sourire en coin. C'était trop dur pour lui d'étirer un sourire visiblement.
Il n'avait rien répondu à la modestie de Sam. Peut-être que ce n'était pas nécessaire mais, ça lui permettait tout de même de faire acte de bonne conscience. D'autant plus que ce n'était pas non plus un cadeau empoisonné aux yeux de son hôte visiblement. Sauf que Fenrir n'avait pas fais la remarque car, ça pourrait être assez déplacer. Quoi que … C'est, à ce qu'il avait entendu, un psy donc peut-être qu'il pourrait le comprendre, non ?

-Bien, je t'en remercie. J'espère que je ne te dérange pas. Et toi, comment ça va depuis la dernière fois ?

La réponse de Fenrir n'était pas honnête. Tout simplement parce qu'exposer ses problèmes, c'était une galère absolue pour lui. Le ''bien'' était venu avec l'automatisme du menteur. C'est un menteur mais, pas aussi expérimenté que son géniteur. Disons que ses mensonges servaient avant tout à forger sa bulle.
Sauf que là, il n'était pas là pour parler du beau temps et des nanas. Il le savait très bien et c'est d'ailleurs pour ça qu'il devrait faire un petit effort. D'autant plus que c'était un appartement, un espace restreint. Ce n'était pas comme s'il était au milieu de son arène entourait par plein de gens autour de lui pour se confesser. Il n'y avait que lui et Sam. Pas de quoi en faire tout un plat. Fenrir analysait ce terrain nouveau en regardant à droite et à gauche, errant avec des pas discrets dans l'appartement. Il ne s’assiéra pas tant qu'on ne l'aura pas invité. Il n'était pas chez lui après tout.

-Du changement ? Hmm, j'ai envoyé un mec à l’hôpital. Il avait la cage thoracique en miette. J'ai du taper trop fort … Ça arrive de plus en plus souvent. Limite, j'aurais bientôt plus besoin de me battre. Je pourrais poser mon transat' dans le ring et les foutre KO en une pichenette. Ou alors, c'est vraiment des blaireaux suicidaires croisés avec la corpulence d'une crevette.

Un coup, juste un et il avait explosé la cage thoracique de son adversaire. Un coup de colère, juste un également et ça avait suffit pour donner la baffe du siècle. Heureusement qu'il ne l'avait pas tapé à la mâchoire. Pourtant, en annonçant son ''changement'', le loup avait beau se montrait sarcastique, il n'en restait pas moins inquiets. La seule chose qui le protégeait pour le moment, c'est que personne ne pouvait porter plainte contre lui car ledit plaignant plongerait avec lui en prison pour s'être retrouvé dans un tel endroit.  

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Trouble Man [Ft Fenrir]   Mer 26 Oct - 18:43




Trouble Man


Te déranger ? Quelle drôle d’idée ! Tu ne peux t’empêcher de sourire en entendant cela, sans pour autant répondre de suite. Tu as demandé à Fenrir s’il allait bien, et tu veux une réponse construite et détaillée, en trois parties avec intro et conclusion si possible. Tu sais aussi que ça lui demande de l’énergie et du temps, et tu ne veux pas le brusquer. Ce serait totalement contre-productif.

— Ce serait étrange que tu me déranges alors que je suis d’accord pour te recevoir ici… Je vais bien, merci.

Une réponse courte et concise, loin d’être un mensonge en plus. Sauf que tu ne développes pas, parce qu’il n’est pas ici pour que tu parles de toi. C’est même tout l’inverse. Alors tu demandes s’il y a eu du changement dans sa vie, quelque chose qui pourrait lancer la conversation. Tu n’es pas déçu, tu dois l’avouer.

Fenrir parle de ce qu’il s’est passé la dernière fois qu’il a participé à un combat illégal, et ce qu’il dit t’inquiète beaucoup. Tu ne montres rien, gardant une pokerface digne des meilleures Lady Gaga des tournois de Vegas, mais tu n’en penses pas moins. C’était super dangereux, et pas que pour les autres. Un coup mal placé, et Fenrir pouvait perdre la vie. Ce serait quand même con de mourir sur un ring clandestin, non ?

— Et comment tu te sens, toi ? Qu’est-ce que ça te fait de l’avoir blessé à ce point ?

Parce que c’est ça la vraie question. Tu ne vas pas le juger sur ce qu’il a fait ou pas, ni le sermonner sur le fait que les combats de rue c’est pas très très bien, ce n’est pas ton rôle. Toi, tu veux qu’il puisse se débrouiller sans avoir recours à ça, qu’il puisse canaliser son agressivité et sa violence autrement. Alors tu ne montres rien, ni effroi ni admiration face à son “exploit”. Tu veux juste savoir ce que lui pense d’un tel événement.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Trouble Man [Ft Fenrir]   Sam 29 Oct - 13:51

Trouble Man

ft. Sam

La question de déranger ou non semblait être tombé sous le sens. Enfin, dans le sens où Fenrir n'était pas du genre à s'inviter chez les gens. Qui avait invité qui ? Certes, il l'avait rencontré qu'une fois, il lui avait exposé quelques phrases philosophiques du genre ''qui suis-je ?'', ''où suis-je ?'', ''où vais-je ?'' mais, sans rentrer dans les détails de sa propre histoire floue et sans remplie de peut-être. Est-ce qu'il allait bien ? Lui-même n'en avait aucune idée. Il lui dirait bien oui. Tout comme il lui dirait bien non. Mais pour garder une touche joyeuse, il avait préféré le positif au négatif. Du temps, c'était sans doute ce dont il avait besoin pour finir par exposer ses soucis de rêves et de flashs. La réalité de ses rêves le faisait frisonner sans savoir pourquoi. Alors, Fenrir préférait ne pas y penser. Pas pour l'instant du moins. Pas avant que Sam ne lui demande. Le fait que son hôte ne le forçait pas le mettait plutôt à l'aise. À la réponse de celui-ci d'ailleurs, sur la question du dérangement, le bagarreur avait tourné la tête vers lui. L'air légèrement amusé mais, avec une touche d'ironie dans sa voie.

-Disons que tu pourrais très bien me foutre à la porte. Sauf que tu ne le fais pas. Puis, la question est venue toute seule en faites. Comme si ma tête me disait « mec, rassures-toi ».

Comme quoi, la méthode de Sam marchait à merveille. Même si le sarcasme était présent dans cette phrase, il y avait tout de même une part d'honnêteté. Sa langue semblait s'être déverrouillée devant une oreille aussi attentive. Baissant légèrement la tête un instant, juste le temps de remettre ses idées en place, le loup avait fini par s'asseoir dans le canapé. Ok, il était poli mais, au bout d'un moment, ses jambes lui disaient de se poser. Sans se vautrer dedans bien entendu, il avait fais que s'asseoir sur le bord. Prêt à se relever si son hôte lui faisait remarquer.
Bien sûr que c'était dangereux. Autant pour les autres que pour lui. Et c'est bien pour ça qu'il ne savait pas du tout comme réagir à cet accident. Ce n'était pas la première fois mais, à ce point-là, si. Ce sentiment de satisfaction mêlé à la culpabilité lui donnait la boule au ventre. S'il s'écoutait, il aurait déjà sortit une cigarette par reflex mais, non. Il ne fallait pas, il n'était pas chez lui.

-J'en sais rien en faites. Je peux pas te dire si je m'en veux ou non. Enfin si, je sais que j'ai fais quelque chose qu'il ne fallait pas faire. Mais sur le moment, j'étais heureux de le voir agoniser. Parce que je me sentais fort et capable de tout. Du coup, je me demande si c'est pas à cause de ça que je préfère être seul. J'ai même pas le courage d'aller voir ce pauvre type pour m'excuser parce que j'estime que je n'ai pas à le faire.

Et dans ces cas-là, l'envie de cigarette était très présente. D'où peut-être la raison pour laquelle il entrecroisait ses mains pour torturer ses doigts. L'anxiété était présente parce que Fenrir était conscient que son acte était de la violence gratuite. Mais, cette violence, il n'avait rien contrôlé. C'était comme … Par instinct de survie.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Trouble Man [Ft Fenrir]   Lun 19 Déc - 9:10




Trouble Man


Ta question ne désarçonne pas Fenrir, qui y répond de façon très directe et honnête. Entre ces murs, il peut dire ce qu’il veut sans être jugé, et tu espères qu’il a bien compris cela. Son appréhension même inconciente d’être mis à la porte en dit long sur son rapport aux autres, et tu notes ça dans un coin de ta tête. Même clairement invité dans un endroit voulu le plus confortable possible pour le mettre à l’aise et discuter, Fenrir continuait à songer à un éventuel rejet. Il était moitié moins sûr de lui qu’il en avait l’air, et bien plus sensible qu’il ne l’imaginait.

— T’en fais pas… La seule raison pour laquelle tu aurais pu me déranger, c’est si j’étais encore à poil dans ma douche. Heureusement, c’était pas le cas.

Tu tentes une blague pour détendre un peu l’atmosphère, le pire étant que même si Fenrir s’était pointé bien trop tôt et que tu étais en pleine séance de récurage cutané, tu serais sorti de la salle de bains en vitesse en enfilant juste un peignoir. Même si tu n’es qu’un psychologue exerçant dans un lycée, tu as un sens des priorités exemplaires. Ce n’est pas parce que ta fonction n’est pas énorme qu’elle ne t’est pas importante.

Tu lances ensuite la conversation pour savoir un peu ce qu’il s’est passé dans la vie du jeune homme. Fenrir vivait sur le fil du rasoir, une vie risquée où l’accident est vite arrivé. Tu ne cautionnes pas, mais qu’est-ce que tu peux bien dire ? C’est sa vie, pas la tienne, et ce n’est pas en lui donnant des ordres et en lui disant quoi faire que tu vas l’aider. En l’écoutant, tu grignotes tes chips, comme pour normaliser un peu le ton de la conversation… qui n’a pourtant rien d’ordinaire.

Fenrir te raconte donc comment il a envoyé un mec à l’hostau, et pourquoi il n’en a rien à faire. Tu essaies de le comprendre, de se mettre à sa place : effectivement, si cet homme avait participé au combat, il connaissait les risques, même s’il ne s’était pas douté que quelqu’un comme Fenrir puisse le mettre KO si vite et si violemment. Tu expires sans bruit, avant de reprendre la parole.

— Les circonstances sont spéciales, aussi. C’est une arène, et les blessures arrivent… Je pense que le souci c’est moins le fait que tu l’aies blessé que la gravité des blessures, non ? Est-ce que tu penses aux prochains combats ? Comment tu penses que ça se passera ?

Pour le moment, tu préfères orienter la conversation sur ce que Fenrir pourrait faire de différent, plutôt que sur ce qu’il a déjà fait et qu’il ne peut pas changer. Pour les excuses, ou simplement la visite à l’hôpital, il n’est peut-être pas prêt, tout simplement. Il n’est pas exclu qu’il saute le pas pour formuler ses remords, mais c’est assez clair pour toi que ce n’est pas demain la veille, malheureusement.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Trouble Man [Ft Fenrir]   Mar 17 Jan - 16:22

Trouble Man

ft. Sam

C'est quelques choses dont Fenrir était devenu professionnel. Il ne s'ouvrait pas facilement et il faisait très attention à ce que sa langue ne fourche pas. Certes, il n'avait pas grand chose à craindre. Il était en territoire ami. Mais, il n'y arrivait pas. Concrétement, il était trop renfermé sur lui-même pour avoir de l'assurance chez les autres. Parce qu'avant d'être une bête de foire, c'est aussi un humain avec son taux de politesse tout de même.  Pourtant, un rire rauque s'était échappé de sa bouche en entendant Sam parler et faire illusion à une possible petite tenue. Ok, là, ça aurait pu être réellement problèmatique. Mais, Fenrir aurait pu être plus gêné que surpris à l'idée de surprendre Sam dans sa salle de bain quand même. Hochant sa main de droite à gauche devant lui comme un simple reflex, le loup confirma ainsi par son geste que non, il avait définitivement perdu le gout de déranger qui que ce soit si c'était pour se retrouver face à une situation malaisante.

-J'aurais pu attendre à la porte ou repasser plus tard si c'était le cas. Non pas que je ne veuille pas te tenir compagnie mais bon...

Taisons-nous, ne nous enfonçons pas plus que cela. Les plaisanteries les meilleures sont souvent les plus courtes. Cela dit, la blague de Sam avait réussi son objectif premier à savoir détendre l'atmosphère. Fenrir était plus à même à la conversation maintenant et il avait envie de se détendre aussi de son côté. C'est aussi pour ça qu'il était venu vers Sam. Il voyait en lui un ami de confiance auquel il n'avait pas peur de se confier. Peur de se confier ? Est-ce que c'était réellement vrai ? Parce qu'hormis avoir fait un jolie pléonasme, il avait bien du mal à dénouer sa langue. Aussi confortablement était-il installé. C'est pour cette raison qu'il regardait à droite à gauche jusqu'à en venir au sujet qui fâche. Ce gars qu'il avait envoyé à l'hopital à coup de poing pour oser l'avoir défier. C'était une sensation qu'il n'arrivait pas à expliquer. Ce moment où il sentait la victoire l'envahire et le rendre puissant. Une force incontrôlée dans lequel il s'enivrait. Mais, en même temps, il regrettait son geste. Il avait mal pour l'autre.
De la contradiction, d'où le fait qu'il n'arrivait pas à dire précisément ce qu'il avait à Sam. Il n'en savait rien. Il constatait seulement depuis quelques jours qu'il était de plus en plus fort dans ses coups à en faire déboiter des mâchoires sans aucun soucis. Qu'il se comportait comme un vrai animal en cage et que s'il avait des griffes, il ne se gênerait sûrement pas pour les planter dans ses adversaires.

S'il expliquait tout ça à son ami psychologue, il le prendrait sûrement pour un monstre alors, autant faire acte de bonne figure et ne pas trop parler. Ou du moins, pas trop vite. Il écoutait Sam en grignotant les chips qu'il avait mis sur la table. Signe de nervosité sans doute, ou alors juste de famine, il haussait les épaules aux questions de celui-ci.

-C'est de pire en pire. Au début, je leurs faisais que des bleues. Maintenant, ils sortent avec une jambes cassés ou des dents en moins. Je sais pas ce que j'ai c'est ... Animal. Mais j'aime ça. Quand je suis dedans, j'aime les voir réduit à l'état d'agneaux devant un loup affamé. J'aime voir le regret dans leurs regards. Les prochains se passeront mal, Sam. Je ne pense pas que je pourrais mais, j'ai peur que ça finisse par des morts...

De la sincérité et une réelle inquiétude. Il avait fini par le dire sans s'en rendre compte. Parce que c'était sortit tout seul. Ou bien parce que ça avait besoin de sortir. A voir.

Revenir en haut Aller en bas
 
Trouble Man [Ft Fenrir]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Unger, Lisa] Mémoire trouble
» ~to love ru trouble~
» Vos photos de Fenrir d'Alioth
» Myth Cloth de Fenrir d'Alioth(novembre 2008!)==>sortie
» Trouble Jeu (2004)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: