Partagez | 
 

 Ready for trouble + JAMY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Ready for trouble + JAMY   Mer 18 Jan - 11:57

Romy & Jake

       

La petite blondinette se tient au centre de la pièce, observant le corps brisé, cette carcasse se déplacer avec difficulté. Elle aurait pu proposer son aide, ça aurait été poli mais elle savait pertinemment que cet homme l’aurait rejeté. Elle-même, dans cette situation n’aurait accepté l’aide de personne. Fierté. Elle fait tout de même un pas en direction du plus jeune, comme pour s’assurer qu’il serait capable de franchir la pièce. Une flopée d’insultes remplit l’entrepôt et à cet instant, Elle comprend que la bête qu’on lui a décrit n’est pas morte, que malgré l’enveloppe fantomatique, l’esprit est toujours là, vaillant. Elle se surprend à sourire en entendant les insultes. Ils sont toujours conscients. C’est une bonne chose, toujours malade mais conscient.

Se tutoyer, quelle drôle d’idée. Un sourcil s’arque, elle se demande si c’est une bonne chose. Ce n’est pas une habitude commune. Tutoyer les gens lui demande de la proximité, un certain lien qu’elle refuse toujours avec les cobayes. Vouvoyer lui permet l’éloignement. Elle ne veut pas se familiariser avec la plupart des gens. Pas lorsqu’elle travail. Pour autant, ce qu’elle a vu du pauvre garçon l’autre jour ne permet plus cette mise à distance. Gamin lacéré, envoyé à la mort. Lorsqu’elle a vu ce corps décharné, elle s’est demandé COMMENT il pouvait être en vie et surtout POURQUOI avait-il continué de se battre. Mais la raison était pourtant simple. Il savait dorénavant qu’il n’était pas seul. Ils étaient nombreux à se cacher sur l’île. Fuir la garde. Fuir Hydra. Ce pauvre malheureux fait partie des victimes de la fête foraine. Elle fait un checking.

L’instabilité dont faisait preuve le sujet se manifeste par des tremblements. Romy pourrait se lever, tenter de calmer ça. C’est une crise qui se profile. Revivre les souvenirs, replonger dans l’attaque, confondre l’environnement. Il n’y a pas grand chose à faire dans ces moments là, juste parler pour qu’il ait une voix, un guide quelque part. Elle prend des notes, il faut faire vite car elle sait qu’elle n’a pas beaucoup de temps. Elle n’est malheureusement pas dans le QG de Hydra. Ce n’est pas un endroit sûre. La fée arienne relit ses notes, elle a besoin de voir les réactions diverses du patient en vue des planifications de missions. Une porte qui claque la fait sursauté. «  LA GARDE ! ILS ARRIVENT ON DECAMPE ! » s’écrie l’agent d’Hydra. Elle se mord la lèvre inférieure. La garde. Elle les déteste tellement.

Elle a à peine le temps de ranger son calepin qu’ils sont déjà là. Elle fuit à travers les couloirs aux murs délabrés. Ses boots martèlent le sol à un rythme effrénés. Elle ne peut s’arrêter, il ne faut pas qu’ils s’emparent d’elle. Merde, Merde, Meeeeerde. Son rythme cardiaque s’accélère alors qu’elle essaie de se remémorer les sorties de secours. Coupée dans son élan, une main s’empare de son bras, l’attire dans les ombres. Elle se laisse aller, elle n’a de toutes manières pas assez de forces. L’espace est restreint. Elle peut presque sentir la respiration de l’homme dans son cou. Elle plisse les yeux, détail les traits dans la pénombre. Son cœur loupe un battement.  « Jake… » elle déglutit difficilement. Son regard glisse sur son uniforme de la garde, elle tourne la tête. C’est trop douloureux. Elle essaie de le pousser, mais les tuyaux de la chaufferie l’en empêche. « Qu’est-ce que tu fous là ? J’ai pas besoin de toi. » crache-t-elle. Exaspération, envie furieuse de le chasser de son espace personnel. Elle se tortille sur place alors qu’il ne lui laisse de toutes évidences pas le choix. Il l’attire avec elle, il a l’air mieux renseigné sur les lieux qu’elle ne le pense. Une porte. Une sortie ? Non. Il la pousse dans une petite salle de surveillance. C’est si petit qu’on dirait un placard à balais. Elle étouffe. Colle son front contre le mur glacé. Ce n’est pas cette course poursuite qui la met dans cet état mais bien le garde qui se trouve avec elle. Elle sent cette main sur son poignet. Main qui autre fois se perdait sur son corps, dans sa crinière dorée. Ses doigts qui se mêlaient aux siens dans une étreinte enflammée. Elle avale difficilement sa salive, se dégage de son étreinte. S’éloigne au possible de lui. Les images hantent encore sa mémoire. Déchéance de l’esprit humain. Pour rien au monde elle ne voudrait assister à cela, de nouveau. Leur déchirement. Elle se retourne à nouveau vers le garde. « Vas y fait ton boulot. Menotte moi et jette moi dans une cellule. C’est bien ce que font les gardes hein ? Enfermer les gens comme des chiens… Vas y Jake ! » elle s’approche de lui avec ce regard qu’il connait si bien. Provocatrice comme toujours. Elle tend ses mains vers lui. Attend.



(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Dim 29 Jan - 16:16



"Ready for trouble"

And you're trying to keep all your fantaisies away but you can't make it all the way - Izia


Ils ont eu un appel les prévenant qu'un type louche se trouve dans ce bâtiment inhabité depuis bien longtemps. La délation n'est pas une chose rare et beaucoup des actions de la Garde prennent naissance dans ces appels anonymes où certains vendent sans aucun remord amis, collègues, voisins ou encore famille. C'est une pratique contestable mais efficace, à l'image des rouges au final. « Contestables mais efficaces », ça pourrait complétement être leur credo. Il faut dire qu'ils sont tous bien entraînés et la plupart ne se posent pas de questions, répondant simplement aux ordres. Ceux-là, Jake voudrait presque leur éclater la tronche. Ça concerne la plupart de la Garde, sauf Eli et Raven qu'il connaît presque par cœur et il sait qu'au moment voulu, il pourra compter sur eux. C'est un peu du favoritisme en soi, et c'est pas très logique, mais c'est comme ça.

C'est donc entouré d'une équipe en laquelle il n'a aucune confiance qu'il arrive à l’endroit indiqué ce jour-là. Ils sont venus en nombre car le lieu de l'opération laisse penser qu'un squat de personnes à pouvoir pourrait s'être monté ici. Les pauvres sont traqués comme si il était insupportable pour la société de les savoir en liberté. Comme si ils étaient une entorse à l'humanité, des êtres malades et contagieux, des inhumains qui leur veulent tout le mal du monde. Dangereux. Incontrôlables. Différents. Vu la configuration des lieux, Jake ne pense pas pouvoir en aider à éviter les filets de la garde comme il le fait si souvent. Il y a des opérations comme ça, où il doit se contenter de serrer les dents et de garder sa couverture intacte en prenant part à des actes qui le révoltent. Mais que sont quelques raflés face à ceux qu'il arrive à sauver ? Des malchanceux. Mais ce n’est pas pour assombrir la conscience du grand blond. Il serait prêt à sacrifier bien plus pour en sauver tout autant.

Il remonte les escaliers moisis, arpente les couloirs et se retrouve bientôt seul. Il avance à pas de loup, vérifiant chaque recoin, guettant des proies qu'on lui invente. Rapidement, il entend hurler. Des mecs les ont grillés et les choses s'emballent. Jake presse le pas, gardant son arme en joug. Pourtant, un petit moment plus tard, à un embranchement de couloirs, il voit une blonde bien familière passer et, ni une ni deux, il lui attrape le bras. Il n'a pas douté une seule seconde, parce que c'est elle. Elle a l'air surprise, lui aussi l'est au fond, mais il est trop concentré sur la merde dans laquelle ils se trouvent maintenant pour le montrer. Il l'entraîne dans un placard, se réjouissant d'avoir retenu les plans du bâtiment. Les interventions de la Garde sont millimétrées, ils ont eu accès aux plans du bâtiment, qu’il a retenu. En tant qu'ancien des forces spéciales, il sait que c'est sur des détails du genre que peut se tenir la réussite d'une mission. Ou la survie d'une blonde. « Jake… » L’espace est petit, tout petit, si bien qu'ils sont proches, trop proches. Il a encore en tête leur dernière conversation qui a scellé leur séparation même si, malgré les années, ils n'avaient jamais rien officialisé entre eux. Mais peu importe leur passé commun, il n'en reste rien. La preuve : « Qu’est-ce que tu fous là ? J’ai pas besoin de toi. » Malgré lui, il esquisse un sourire. Il adore son mordant.

Mais Romy fait tout avec exagération. Elle ne peut pas se contenter de l'envoyer chier, elle doit en rajouter des couches et des couches, et encore des couches, toujours plus. Elle se rapproche de lui et tend ses mains comme pour se livrer d'elle-même en fier martyre d’Hydra. « Vas-y fait ton boulot. Menotte moi et jette moi dans une cellule. C’est bien ce que font les gardes hein ? Enfermer les gens comme des chiens… Vas-y Jake ! » Il détourne la tête et lève les yeux au ciel. Même dans cette situation, elle lui sort du grand Romy. « Tu sais que t'as vraiment un don pour le mélodrame ? » Si il avait voulu l'arrêter, ils seraient pas dans ce cagibi pourri à se planquer alors que l'immeuble est bondé de Gardes en tout genre. Ils ne doivent pas traîner si ils veulent pouvoir se sortir de là sans encombre. Parce que clairement, Jake ne les laissera jamais attraper la jeune femme. Cependant, il sait aussi qu'elle est un agent d’Hydra, et, la connaissant, elle ne doit pas faire partie des troufions. Alors même si il est impensable pour lui d'abandonner cette femme avec qui il a un lien si particulier, il a tout de même besoin de réponses. Il lâche son arme qu'il rabat sur ses arrières, tenue par une sangle, et ses mains viennent paradoxalement se poser sur les hanches de la jeune femme et il finit de l'attirer contre lui. Ce n'est pas un geste doux, mais loin d'être violent non plus. C'est plutôt un acte inconscient pour se raccrocher à elle, pour s'assurer que, malgré tout, c'est eux contre le reste du monde. « Tu fous quoi ici Romy ? T'es de sortie pour Hydra ? » Sa voix ne laisse pas le choix du refus, pourtant il sait que Romy s'en contrefout. Elle ne fait que ce que bon lui semble et elle va sûrement l'insulter avec ce mélodrame qui lui va si bien. Il se doit donc de préciser avant qu'elle ne prenne sa décision. « Et avant de me dire d'aller me faire foutre sache que sans moi t’arriveras jamais à sortir d'ici. On vous a repéré dès l'entrée du bâtiment et on s'est déployé partout. » Il la regarde dans les yeux et espère qu'elle va prendre la bonne décision. Ça l’emmerderait vraiment de la laisser en plan ici et maintenant, mais il devra peut-être revoir sa position si elle n'accepte pas de lui en dire plus. À vrai dire, il ne sait même pas si il aura le courage de la laisser seule dans cette situation, mais il est bon en bluff.


Code by Sleepy

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Mer 1 Fév - 11:41

Romy & Jake

       

Sa course lui parait interminable. Ses talons martèlent le sol. Quel idée de portée ce genre de chaussures lors d’une mission ? Ah oui, elle n’avait pas pris en compte le fait que des gardes allés se pointer aussi vite. Elle s’insulte elle-même de cette négligence qui pourrait causer sa perte. Un moment de faiblesse. Son corps choit, elle sent à peine les bras qui la retiennent in extremis. « Romy ». Autremonde. Non, en effet, ce n’est pas un conte de fée. Comment une minute paraît une heure ? Elle s’enfonce dans les ombres traîtres qui sont loin d’être charmantes. Mais la paix lui est refusée. Tu vas devoir encore jouer les héroïnes de roman. Sa joue est en feu, elle ne comprend que lorsqu’elle ouvre les yeux. Ça tourne comme un carrousel dégénéré. Sa mémoire remet les pièces manquantes en place. Le stress lui joue des tours, elle ne s’en remettra pas. Portant sa main à son visage, elle se crispe légèrement sur son séant. Romy la courageuse, la gaffeuse, l’extraordinaire : le retour. Alors elle le suit. Lui. L’homme qui ; il y a encore quelques semaines faisait battre son cœur. Du moins celui qui était le plus proche de le faire battre. Elle se laisse glisser avec confiance à travers les couloirs. A vrai dire elle pourrait le suivre les yeux fermés. Une porte s’ouvre à la volée. Elle se fond dans la pièce avec lui. Elle lui sert du grand Romy. Evidemment. A quoi est-ce qu'il s'attendait ?  Une déclaration enflammée ? Un battement de cil ? De l’admiration ? Non. On parle de Romy Adler. Grande gueule à temps plein. Drama queen incontestée. Elle en rajoute plus qu’il n’en faut. Lui tend les mains, jouant aussi mal qu’une actrice de telenovella. Du drama, du drama, encore et toujours du drama. Comme si cela ne suffisait pas, ils se retrouvent tous deux dans un espace confiné. Le danger la poursuit. Pourquoi agit-elle ainsi avec lui ? C’est sûrement la vision de cet uniforme de cuir noir et rouge qui lui donne la nausée. Est-ce qu’elle lui pardonnera un jour son choix ? Non. Surement jamais. Pourtant ce n’est pas l’envie qui lui manque, Alors elle surjoue, comme d’habitude. Alors qu’elle cherche l’affrontement il lève les yeux aux ciels. La blonde se mord la lèvre, vexée. « Tu sais que t'as vraiment un don pour le mélodrame ? » Son petit nez se retrousse. Elle le connait trop bien, si il avait voulu l’arrêter ils ne seraient pas tous les deux-là ; à se cacher. Pourtant elle n’en fait qu’à sa tête. Elle le jauge du regard avec insistance, fini par baisser les bras. Après tout elle n’est pas vraiment là pour se battre contre lui, non. Il faut qu’elle sorte d’ici le plus vite possible. Même si elle apprécie au fond d’elle l’aide de Jake (et qu’elle ne l’avouera jamais) ; passer la nuit enfermée dans ce placard avec lui ça ne fait pas partie de ses plans. Il range son arme après un court instant, elle l’observe sans un mot. Puis la surprise la prend lorsque les mains du grand blond viennent se poser sur ses hanches et l’attire à lui. Son cœur bat alors anormalement vite et elle le fuit à présent du regard. A-t-il au moins conscience de ce qu’il fait ? « Tu fous quoi ici Romy ? T'es de sortie pour Hydra ? » Ah ! Il joue donc les jolis cœurs pour lui tirer les vers du nez ? Il peut lui dire ce qu’il veut elle s’en fiche pas mal. Elle secoue la tête en riant légèrement. Il sait très bien ce qu’elle fait ici. Il sait très bien qu’elle est membre de Hydra et avec ses compétences intellectuelles il doit aussi se douter qu’elle n’est pas qu’un simple agent. Il a en face de lui le boss de tous les gens présents dans le bâtiment. Il vient de pêcher le gros lot ! Bravo ! « Et avant de me dire d'aller me faire foutre sache que sans moi t’arriveras jamais à sortir d'ici. On vous a repéré dès l'entrée du bâtiment et on s'est déployé partout. » Il plante son regard dans les yeux de la blondinette. Cette fois elle ne le fuit pas. Ce n’est pas la peine, de toutes manières elle ne lui dira rien. Il le sait mais tente quand même. Ils ne se connaissent que trop bien tous les deux. Fut un temps il n’y avait qu’eux contre le reste du monde. Jake et Romy. Ils étaient les meilleurs, ensembles ils pouvaient tout faire.

Son regard céruléen se perd dans celui du garde, un court instant. Pendant ces quelques secondes elle a envie de croire qu’ils forment toujours ce binôme éclatant. Elle pose à son tour ses mains sur ses hanches, se rapprochant de lui de plus belle. Cherchant cette proximité qui lui manque tant. Son odeur la berce, la détend. Ses doigts se cramponnent légèrement à son Tshirt. « Tu sais très bien pourquoi je suis ici Jake » dit-elle de sa petite voix. Pour une fois c’est de la douceur à l’état pure, elle ravale sa rage. Elle souhaiterai se détacher de lui, de son regard qui la fait toujours autant craquer mais la situation l’en empêche. Elle baisse la tête : « Je ne peux rien te dire…  Plus maintenant que tu portes cet uniforme. Plus maintenant que tu es dans leur camp. » ses doigts froissent le tissus qui git sous ses doigts. « Alors laisse moi ici ! Je m'en fous. J'me débrouillerai sans toi... C'est bien ce qu'on doit faire maintenant ? Se tenir loin l'un de l'autre et oublier le passé ? Oublier tout de nous parce que maintenant nous ne sommes plus deux... Nous sommes opposés. L'un face à l'autre, plus l'un aux côtés de l'autre. »


(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Jeu 16 Fév - 22:44



"Ready for trouble"

And you're trying to keep all your fantaisies away but you can't make it all the way - Izia


Elle s’approche de lui, glissant à son tour ses mains sur ses hanches, et, quand elle le regarde, il en devient perdu, déstabilisé, déboussolé. C’est comme si elle cherchait sur son visage quelque chose, un souvenir de leur passé en commun, un petit reste de ce qui avait été eux. Comment en sont-ils arrivés là ? Si proches et pourtant si éloignés, séparés à jamais pas leurs idéaux qui les avaient pourtant réunis à la base. Elle a perdu sa rage, celle qui la guide en tout et qui fait d’elle une lionne acharnée prête à tout même à l’abandonner lui. « Tu sais très bien pourquoi je suis ici Jake » Sa mâchoire se crispe d’une vérité cruelle. Ses sourcils se froncent d’un désenchantement soudain. Elle baisse la tête, comme si le voir était devenu quelque chose d’insupportable. Elle n’a pas trouvé ce petit quelque chose qu’elle cherchait dans ses yeux, ce reste du lien indéfectible qui avait fait d’eux un couple aussi soudé qu’unique. Lui non plus n’y tient plus et il détourne le regard mais resserre pourtant son étreinte. Il ne peut pas se résilier à leur situation actuel, il ne peut pas y croire ni même l’accepter. Pourtant elle est têtue, et lui aussi, et aucun d’eux ne changera d’avis, même pas pour eux. Même si Jake avait avoué à Romy qu’il sabotait la Garde de l’intérieur, ça n’aurait rien changé. Il ne cautionne pas les actions d’Hydra et le fait qu’elle en soit membre fait qu’ils sont face à une impasse. Elle le sait et lui aussi, mais il a surement besoin d’un rappel qu’elle lui donne. « Je ne peux rien te dire…  Plus maintenant que tu portes cet uniforme. Plus maintenant que tu es dans leur camp. » Il meurt d’envie de lui dire, de lui avouer qu’il n’est un garde que pour mieux les contrecarrer. La déception qu’il entend dans la voix de la blonde, lorsqu’elle parle de lui, lui est insupportable. Si il a bien une personne qu’il veut convaincre de la justesse de ses actions, c’est elle. Et pourtant, il ne lui doit rien, plus maintenant. Il la regarde à nouveau et s’oublie quelques instants. « Romy, tu comprends pas… » Il laisse échapper ce début de confession arrêtée dans le vif par la jeune femme qui en a gros sur le cœur. Elle se sent trahie. Il peut la comprendre, il ressent exactement la même chose. « Alors laisse-moi ici ! Je m'en fous. J'me débrouillerai sans toi... C'est bien ce qu'on doit faire maintenant ? Se tenir loin l'un de l'autre et oublier le passé ? Oublier tout de nous parce que maintenant nous ne sommes plus deux... Nous sommes opposés. L'un face à l'autre, plus l'un aux côtés de l'autre. »

C’est à son tour à lui de perdre cette rage qui le guide. Elle a bien résumé leur situation et pourtant, ça lui coute de se résoudre à cette vision d’eux. Quand il la regarde, comme il le fait à ce moment-là, il se souvient de tout ce qu’ils ont vécu ensemble. Personne ne l’a compris comme elle l’a fait, et personne ne lui a autant apporté qu’elle. Malgré lui, sa main vient rejoindre ce visage qu’il aime tant. Une simple caresse tendre et nostalgique. Il s’approche d’elle, jusqu’à coller son front contre le sien, et se retient de l’embrasser malgré le fait qu’il en a cruellement envie. Elle lui a manqué. Elle a pourtant raison, ils sont devenus les parfaits ennemis. Dans sa voix, on sent tout son dépit alors qu’il met un point final à cette conversation qui n’a fait que de sceller leur séparation. « T’as un putain de don pour le mélodrame. » En même temps ils sont de parfaits personnages de tragédie. Les deux amants irréconciliables, condamnés à ne jamais vivre cet amour passionnel qui les attirent irrémédiablement l’un vers l’autre. Mais pour ne pas finir comme dans une tragédie grecque, ils ont plutôt intérêt à faire avec et elle comme lui le ferait. De toute évidence, leur décision est déjà prise.

Pourtant Jake ne compte pas une seule seconde la laisser ici. S’il s’attarde un peu à l’avoir une dernière fois dans ses bras, il n’en oublie pourtant pas la situation compliquée dans laquelle ils se trouvent. Elle ne lui donnera pas d’information sur ses plans avec Hydra. Soit. Il va devoir mettre sa fierté de côté et se contenter d’être son pantin du jour. Peu importe, tout plutôt que la garde mette la main sur elle. Jake s’éloigne finalement de la jeune femme. Il sort une arme de service, un pistolet, qu’il tend à la blonde sans douter une seule seconde. « Tiens, si t’as pas le choix, tu t’en sers. » Elle pourrait s’en servir contre lui à cet instant même, pourtant il continue à croire qu’elle ne lui fera rien ou plutôt il n’a même pas envisagé ce scénario-là. Il fait surement preuve de peu de minutie, mais est ce qu’il peut vraiment avoir la tête froide lorsque Romy est concernée ? Il sait juste qu’il va faire tout son possible pour la sortir de cette histoire, quitte à se faire griller par la garde. Ca signifierait surement quelques temps en prison pour haute trahison mais tant pis. Même si ils se tournaient maintenant le dos, Romy reste Romy et il sacrifierait bien plus pour elle. Le soldat attrape son arme et il se positionne devant la porte du cagibi, visiblement prêt à se lancer dans une mission escapade plus que risquée. Une dernière consigne pour la blonde : « Reste derrière moi. », et il ouvre la porte.



Code by Sleepy

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Jeu 16 Fév - 23:16

Romy & Jake

       

A cet instant précis, des milliers de filles se font embrasser par les garçons qu'elles aiment. D'autres rentrent de soirée, d'autres se préparent à sortir. Certaines avouent leurs sentiments alors que plusieurs d'entres elles se font briser le cœur. Il y a également des filles qui passent à autres choses, mais encore plus qui attendent en silence sans oser avouer leurs sentiments. Certaines se sentent belles et ne le cachent pas, d'autres se cachent sous des tonnes de vêtements et n'osent pas montrer ne serait qu'une infime parcelle de leur peau. Certaines sont heureuses, d'autres font semblant de l'être. Elle est sûre qu'il y en a qui rient à gorge déployé, comme d'autres pleurent. Des tonnes de filles sur la planète, des milliards. Toutes uniques et toutes tellement semblables. Puis il y a elle, Romy. Elle qui fait face au fantôme d’un amour qu’elle s’interdit dorénavant. Lui, qui se tient pourtant si près d’elle. Lui, dont le parfum boisé vient effleurer les narines. Lui, qui a autrefois fait battre son cœur comme jamais personne ne l’avait fait avant. Elle voudrait fuir son regard, oublié ces souvenirs douloureux qui remontent goulument le long de sa gorge. Ces mots qu’elle n’a jamais osé lui prononcer, ce simple « reste » qui reste enfoui au creux de son ventre.  L’attraction entre eux est pourtant si évidente, si forte qu’elle a du mal à oublier que le costume qui revêt est ce qui la dégoute au plus haut point. Jake. Son nom est maintenant un supplice à ses oreilles, sa voix un poison qui embrume ses yeux de larmes. Pourtant elle se laisse aller entre ses mains qui s’accrochent désespérément à elle. Ils ont besoin l’un de l’autre, ça a toujours était comme ça. Du plus loin dont elle se souvienne ça a toujours était Romy et Jake contre le monde. Plus aujourd’hui hélas. Ils ne s’appartiennent plus à présent et elle le regrette déjà. Elle ne peut s’empêcher au fait que bientôt, si ce n’est déjà fait, il ira couler des jours heureux avec une autre qu’elle. Il se sentira bien avec cette femme aux creux de ses bras et elle, elle ne sera plus qu’un vague souvenir.  Cette vision la hante et la fait souffrir mais c’est ainsi, ils ne peuvent plus être comme avant tout cela est fini. Pourtant alors qu’elle pense qu’il va relâcher la pression agréable qu’il exerce sur ses hanches il la ramène vers lui. C’est peut être inconscient, sûrement même, mais cela lui rappelle que ce lien établi entre eux n’est pas tout à fait mort, pas encore. C’est incontrôlable à vrai dire et même si ils luttaient leurs corps seraient toujours attirés l’un par l’autre. Ils auraient toujours besoin de ce contact l’un avec l’autre. Alors, elle en profite encore et se laisse attirée un peu plus vers lui, si proche qu’elle sent maintenant la chaleur qui émane de son corps. Elle soupire, ça fait mal. Son regard se plonge dans celui de Jake, elle aimerait s’y perdre et ne plus jamais en ressortir mais la raison la rappelle. Il n’est pas avec elle, il est de ceux qui oppressent, de ceux qui la dégoutent, de ceux qui profitent des innocents. Elle est déçu n’entend pas ses mots. « Romy, tu comprends pas… » Non elle ne comprend pas. Pas pour l’instant et peut être qu’un jour elle saura que tout ce qu’il fait c’est pour elle, pour eux mais aujourd’hui il n’en est rien et malheureusement elle se lance dans un monologue évasif. Lui fait comprendre qu’ils ne sont plus deux.

Elle regrette ces paroles qui lui brulent la gorge. Elle résume bien la situation en lui faisant comprendre qu’ils ne sont plus côte à côte. C’est fini. Pourtant la main du blond vient rejoindre son doux visage en une dernière caresse qui sonne comme un adieu à la passion qui brûle en eux. Elle ferme les yeux profitant du contact de la paume chaude qui glisse sur sa peau avec une douceur qu’elle lui connait bien. Celle qu’il exprime après leur dispute, celle qui sonne la fin de la bataille mais cette fois c’est peut-être la fin de tout. Elle avale difficilement sa salive, son cœur bat trop vite dans sa cage thoracique. Le front de l’homme vient se coller contre celui de la blonde, leurs visages sont si proches qu’elle peut sentir sa respiration sur ses lèvres. Jake…  « T’as un putain de don pour le mélodrame. » Les mots de celui qui fut son amant lui arrache un doux sourire. Il a raison elle a vraiment un don pour ça, Romy la grande dramaturge. Elle est ainsi et il l’a acceptée avec ses défauts. Alors elle sait que cette étreinte est sûrement la dernière, ses mains glissent dans la nuque musclée de l’homme, geste tendre envers lui. Cet instant leur appartient et elle redoute l’instant où il y mettra un terme. Il vient finalement bien trop vite. Jake s’éloigne d’elle et lui tend une arme de service. La blonde écarquille les yeux, elle n’aime pas les armes vraiment et le fait qui lui en tend une prouve sa confiance aveugle envers elle. Elle sait qu’il n’est pas idiot mais là il fait une bêtise.  « Tiens, si t’as pas le choix, tu t’en sers. » elle se saisit de l’arme à feu sans broncher. Elle ne veut pas se l’avouer mais elle tient bien trop à lui pour lui faire le moindre mal. «  Reste derrière moi. » elle hoche la tête alors qu’il ouvre la porte. Le bruit des balles qui ricochent contre les murs l’assourdissent et elle reste raide comme un piquet au milieu du cagibi. Elle ne veut pas sortir de là mais a-t-elle le choix ? Non. Son regard glisse sur le dos de Jake alors qu’elle s’élance derrière lui. « Jake, si on croise un garde… Arrête-moi. Je me débrouillerai. Promet le moi. » dit-elle la voix tremblante. C’est dangereux et elle doit se rendre à l’évidence elle se sacrifierai pour qu’il ne lui arrive rien. C’est ainsi. Oh bien sûre elle leurs échapperait facilement, elle a déjà tout évalué… Si Jake ne la descend pas elle a toutes les chances de s’enfuir une fois hors de ces locaux. Le regard de la belle se fait perçant alors qu’ils reprennent leur course saccadée. Il devient trop dangereux de s’aventurer dans les couloirs et bientôt elle sait qu’ils se retrouveront encerclé, alors elle s’arrête derrière un pan de mur. Souffle un grand coup afin de réfléchir encore un peu. Elle n’est pas un soldat et malheureusement elle ne peut éviter la balle qui ricoche contre le mur et vient percée sa cuisse qui inonde bien vite son pantalon d’un liquide carmin. Un cri lui tiraille la gorge alors qu’elle relève les yeux vers Jake qui s’accroupit à ses côtés. Les pas des gardes se font de plus en plus proches. Elle se mord la lèvre inférieur pour ne pas hurler, les yeux emplies de larmes, le regard perdu elle se raccroche à la seule chose qui compte pour elle. Jake. Ses bras viennent entourer son cou et ses lèvres dans un dernier soupir se sceller aux siennes et comme avant son cœur se réchauffe. Comme avant elle se sent revivre de l’intérieur. Comme avant ils sont deux. Elle détache ses lèvres sucrées de celle du blond et lui souffle « Une dernière fois… On doit faire équipe… Ensemble Jake. »



(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Dim 12 Mar - 19:49



"Ready for trouble"

And you're trying to keep all your fantaisies away but you can't make it all the way - Izia


Jake s'élance dans le couloir sans se rendre compte que Romy a un moment de doute. C'est normal, complètement même, et Jake n'aurait pas eu le parcours qu'il a eu, il en aurait fait tout autant. Pourtant elle doit se lancer à son tour et le suivre, parce que sinon, elle terminera dans les filets de la garde. Il ne sait que trop bien ce qu'il lui arrivera si c’est le cas. Elle finira entre les mains du SHIELD vu qu’elle est membre d’Hydra. Il sait aussi que, têtue comme elle est, ils auront beau être les plus persuasifs du monde, elle ne dira rien. La pauvre blonde va inéluctablement finir par croupir dans une cellule jusqu'à la fin de ses jours. Enfin la pauvre, la pauvre... elle a choisi d'entrer à Hydra en toute connaissance de cause. Ce genre de fin n’est pas pour l'effrayer, tout comme Jake qui peut aussi se faire attraper pour trahison vu qu'il aide les émergents à éviter de se faire attraper par la garde. Ils ont chacun leurs manières de lutter, toutes les deux discutables en soit, mais leur but est pourtant bien le même. Sachant cela, est ce que c'est si étonnant de les voir se serrer les coudes ? Pas vraiment. Ils ont toujours tout sacrifié l'un pour l'autre. Aujourd'hui encore, Romy démontre ce simple fait. « Jake, si on croise un garde… Arrête-moi. Je me débrouillerai. Promet le moi. » Il se retourne vers elle, prenant le risque de baisser la garde quelque secondes. Ses yeux se posent sur ce visage habituellement si déterminé mais qui laisse cette fois apparaître un soupçon de peur. Romy en a beaucoup dans la tête, trop peut-être même, mais elle a rarement eu à gérer ce genre de situation. En toute franchise, même après tant d'années dans l'armée, Jake a toujours cette petite peur aussi. Quoi de plus normal sachant qu'ils pouvaient mourir à tout moment ? Mais si possible, ils vont tenter d'éviter de finir ou cimetière, ou au fond d'une cellule. Ils. Parce qu’il est impensable plus lui de la laisser tomber face aux rouges. « Jamais. » Il dit ça comme si ça coulait de source, comme si c’était une évidence et qu’elle avait simplement perdu la raison le temps de quelques mots.

Ils s’engouffrent dans les couloirs mais se font repérer très rapidement. Les membres de la Garde, dont certains sont ses amis malgré tout, crient au rassemblement, tentent de les encercler et y arrivent presque, jusqu’à ce que Romy le stoppe derrière un pan de mur pas protecteur. Il essaie de gagner du temps et de repousser ses collègues comme il le peut. Entre de salves de balles, il sort la tête de leur abri et vise ses collègues sans grande empathie. Pardon les mecs mais entre vous et Romy, c’est joué d’avance. Mais malgré toute l’énergie qu’il passe à riposter, il ne peut rien contre la malchance qui joue contre eux. La blonde écope d’une balle en plein dans la cuisse. Il l’entend crier et comprend à ce moment-là qu’elle est blessée. « Romy ! » Il laisse, pour un moment, son poste pour venir aux côtés de la jeune femme et il la rattrape comme il le peut alors qu’elle s’effondre par terre. Le sang commence déjà à s’écouler pour atteindre le sol. Il met un genou au sol et ramène rapidement son arme derrière lui pour mieux se concentrer sur la plaie. Les pas des gardes se font maintenant entendre non loin d’eux, mais Jake doit s’assurer qu’elle va bien. Il examine la blessure et commence déjà à arracher un pan de sa veste de garde pour arrêter un minimum l’hémorragie. Mais les bras de Romy viennent entourer son cou, si bien que le blond ne peut que regarder son visage à elle. Il sait que ce n’est pas une blessure mortelle, mais il ne peut réprimer cette peur qui le tenaille. Elle est bien plus grande que celle d’affronter une grande partie de la Garde rouge. C’est la peur de la perdre. Il peut vivre avec le fait qu’elle le déteste. Il peut vivre sans la voir tous les jours. Il peut vivre en sachant qu’ils sont des ennemis. Mais il ne peut pas s’imaginer qu’elle ne soit plus là, quelque part. Alors certes, cette blessure n’est pas la fin de la grande Romy Adler, mais elle aurait pu l’être et ça le déstabilise complétement. Alors que son regard se perd dans ses yeux il comprend cela, sans elle, il n’est rien du tout. Pour ne rien aider, elle l’embrasse avec empressement et lui ne peut que lui rendre son baiser. Ils ont toujours été passionnels et un peu fougueux, mais le fait de se retrouver après tant de temps séparés, et surtout dans cette situation, ne fait que de rendre ce moment plus intense. La main de Jake glisse sur sa joue, alors qu’il profite de ce baiser qui est peut être le dernier qu’ils partageront ensemble. Mais leurs lèvres finissent par se quitter, à contre cœur peut-être, parce que ça a un gout amer de fin. « Une dernière fois… On doit faire équipe… Ensemble Jake. » Ils se regardent droit dans les yeux et Jake hoche de la tête presqu’imperceptiblement. Ensemble.

Il se reprend enfin et essaie de remettre ses esprits en ordre ce qu’il peine à faire. Ils n’ont pas de temps à perdre. L’irlandais passe le tissu au-dessus de la blessure de la jeune femme et il lui conseille simplement : « Serre les dents. », avant de resserrer fortement son garrot de fortune. Il passe ensuite le bras dans le dos de la jeune femme pour lui intimer de se relever. Les voilà bien lotis. Seuls contre tant de soldats ultra-expérimentés et comptant une blessure qui ralentit pas qu’un petit peu. Adossé au mur, Jake essaie de trouver une issue de secours dans tout ce foutoir. « Une brillante idée pour sortir de là en vie ? » Il se tourne vers elle mais sait déjà quelle sera la réponse de la blonde. Sur le papier, ils sont complétement cuits. Il se tourne à nouveau et regarde droit devant lui alors qu’il fouille dans une des poches de sa tenue de garde. « J'en ai une mais elle est pas brillante je crois... » Il sort une grenade. C’est pas franchement prodigué de faire exploser ça dans un bâtiment, surtout pas quand on s’y trouve. C’est vraiment la pire des solutions en fait, entre autre parce que si il n’aime pas la plupart des gardes, il s’est quand même fait des amis qu’il pourrait bien sacrifier malgré lui dans la manœuvre. Mais il ne voit pas quel autre échappatoire s’offre à eux. Alors Jake dégoupille la grenade et la balance dans le couloir où s’amasse un bon nombre de gardes. Alors que ceux-ci se rendent compte de ce qui va bientôt leur péter à la tête, Jake se retourne vers Romy et l’enlace en une étreinte protectrice en attendant le grand boom qui ne tarde pas.


Code by Sleepy

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Lun 1 Mai - 15:32

Romy & Jake

       

Les voies du cœur sont impénétrables. Et elles aboutissent souvent à des attirances et à des accouplements étranges. Des extrêmes se rencontrent malgré les lois formelles de la géométrie. Des tigresses sont domptées par des agneaux. Des moutons amoureux dégénèrent en chiens enragés sous l’empire de la jalousie. De fortes matrones se laissent séduire par des gringalets aux biceps graciles. Des malabars rampent devant des nymphes frêles et perverses. L’amour a des motivations mystérieuses et la belle blonde qui s'élance à la suite de l'homme qui fut tout pour elle en est une victime. Face à lui elle perd ses moyens, elle, la tigresse au regard de braise devient un doux agneau bien docile. Mais que peut-elle faire face à lui ? Absolument rien. Même maintenant alors que tout les opposent il l'aide. Il prend un risque énorme en la protégeant et la blondinette ressent ce petit pincement au coeur qu'elle s'obstine à taire. Jake. Jake restera à tout jamais l'homme de sa vie et elle en est malheureusement consciente. Ses jambes ont du mal à suivre la cadence alors que son esprit lui, s'évertue à trouver une solution, une sortie de secours qui elle l'espère, les mènera en dehors de cette enfer. Elle fuse, envoie des idées à la volée, même les plus absurdes. Livre moi Idiotie non ? Il rétorque : « Jamais. ». Le bruit des bottines qui s'écrasent de la garde résonnent dans les allées tels les tambours qui sonnent la mort. Elle soupire suivant comme un mouton le blond à l'uniforme qu'elle haït tant. Elle est bien moins endurante qu'elle ne le pense et ce qui devait arriver arriva. Là derrière un morceau de mur une balle vient se nicher dans sa cuisse lui arrachant un cri de douleur. Elle se mord la lèvre inférieure essayant de ne pas se faire repérer.


« Romy ! » elle lève les yeux, embuées par les larmes.  Là tout ce qu'elle veut c'est se nicher dans les bras musclés de Jake. La douleur est telle qu'elle en a presque oublier le danger ambiant. Jake, Jake, Jake. Il vient enfin vers elle et la seule chose qui lui vient à présent c'est de goûter à nouveau ses lèvres. Elle en a envie, elle en a besoin. Alors en un souffle leurs lèvres se scellent pour la première fois depuis bien longtemps et elle mentirait si elle disait qu'elle n'apprécie pas ce moment. Leur baiser prend fin bien trop tôt pour elle mais ils sont dans l'urgence et le risque qu'ils se fassent repérer est trop important. Alors elle lui demande de faire équipe avec elle encore une fois ... Une dernière fois. L’amour n’est pas qu’un champ de bataille, avec des gens qui s’affrontent. L’amour est un champ magnétique, c’est attirance et répulsion sans arrêt. Elle l'observe confectionner un garot de fortune, elle sait que ça va faire mal. « Serre les dents. » elle s’exécute et se mord les joues. Un râlement vient du fond de sa gorge. Aie. « Une brillante idée pour sortir de là en vie ? » il se tourne vers elle attendant son idée de génie, après tout elle est le cerveau non ? "Tu crois vraiment que j'ai envie d'élaborer un plan avec une balle dans la jambe Jake ?" elle grogne. Romy la ronchonne fait de nouveau son apparition. « J'en ai une mais elle est pas brillante je crois... » Elle observe sortir une grenade et ses yeux céruléens s'écarquillent d'étonnements. Non il ne va pas ... Si. Alors qu'elle l'observe dégoupiller et jeter la grenade elle le maudit. Il se tourne et l'enveloppe d'une étreinte protectrice. L'explosion les projettent droits dans un mur et un sifflement désagréable vient irriter ses oreilles.  Sa tête lui tourne alors qu'elle se relève cherchant Jake des yeux. Un vent frais vient ébourrifer ses cheveux poussiéreux alors qu'elle repère l'ouverture qui lui sauvera la peau. Elle se relève avec difficulté mais se stoppe quand elle aperçoit la touffe de cheveux de Jake non loin de là. Jake ou la liberté ? La question ne se pose pas, c'est lui qu'elle choisit. Elle boitte vers lui, prend son visage entre ses petites mains. "Jake réveille toi... Jake il faut qu'on bougent... Jake !" elle le secoue avec une certaine douceur alors qu'il papillonne des yeux. Son coeur se remet à battre quand elle voit qu'il n'a pas grand chose. " Hé belle au bois dormants on y va à moins que tu ai envie que je me fasse chopper." dit-elle avec un petit sourire avant de pointer l'ouverture dans le mur.  



(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Booster
4 / 54 / 5
4 / 54 / 5
Jake a le pouvoir de moduler le pouvoir des autres. Il peut les amplifier ou au contraire les annihiler. Si le(s) personne(s) atteinte(s) par son pouvoir ne maitrise(nt) pas le(s) leur(s), ça peut vite tourner au vinaigre.
Max, Kitty, Teddy, Leo, Ezra, Arthur, Poppy et Altaïr
995
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Sam 10 Juin - 14:53



"Ready for trouble"

And you're trying to keep all your fantaisies away but you can't make it all the way - Izia


Il la serre dans ses bras comme si il pouvait la protéger de la déflagration qui va suivre. Pourtant, contre ça, il ne peut rien. Jake peut aider Romy à s'extirper de là, à faire face à la Garde, ou à limiter l'hémorragie à sa jambe, mais il y a des choses contre lesquelles il ne peut rien faire. Cette explosion, qu'il a lui-même causée, en fait partie, tout comme leur rupture tout aussi explosive et qui fait mal, elle, d'une autre façon. Il n'aurait pas pensé la revoir, et encore moins dans ce contexte qui ne leur laisse aucun choix. Au final peu importe si ils s'aiment, se détestent, s'enlacent, se déchirent, se scotchent au chatterton, s'embrassent, se haïssent… ils sont là l'un pour l'autre malgré tout. Et ils sont d'autant plus bêtes que c'est une peine perdue. Ça changera quoi au final qu'elle sorte de là libre et lui avec sa couverture intacte ? A rien. La réalité reprendra ses droits, les laissant chacun dans leurs coins à cause de leur obstination bornée et, quelque part, égoïste aussi. Et pourtant alors qu'il la tient dans ses bras et s'accroche à elle comme à une ancre qui l'empêcherait de dériver au fil des eaux, il se sent complet, ce qui n'a pas été le cas depuis bien longtemps. Il en oublie presque ce qu’il va arriver.

Son corps est projeté contre le mur et il est mis ko sur le coup. Black out complet, il entend pourtant une voix familière qui se fait entendre au loin. « Jake réveille toi... Jake il faut qu'on bouge... Jake ! » Le garde sent une urgence dans le ton de cette voix qu'il sait être celle de Romy. C'est ça qui le force à émerger de son cocon de noir. Il peine à ouvrir les yeux mais quand il y arrive enfin c'est pour tomber nez à nez avec la blonde. « Hé belle au bois dormant on y va à moins que tu aies envie que je me fasse chopper. » Il ne comprend pas tout de suite mais se remémore rapidement la galère dans laquelle ils sont. L'irlandais secoue la tête comme si ça allait l'aider à reprendre ses esprits plus vite. Comme l’a dit Romy, ils doivent y aller, et fissa. Jake se relève difficilement, aidé par Romy, et se tient les côtes qui lui font un mal de chien. Il grimace mais ne fait pas plus de formalisme de cette blessure, par manque de temps surement. La blonde lui montre l'ouverture faite par miracle par l'explosion. C'est leur porte de sortie et ils se dirigent vers le rebord de cette brèche. Ils sont au première étage mais ça fait tout de même une sacrée hauteur à braver. Le blond se tourne vers la jeune femme, l'air pas vraiment rassuré. « Essaie de pas te faire l'autre jambe... » Il l'aide à amorcer sa descente mais doit la lâcher à quelques bons mètres du sol. Lui-même la suit en se retenant au bord de béton du mur éventré comme il le peut mais ça ne l'empêche pas de finir par se manger le goudron qui recouvre le sol. Jake se relève pourtant rapidement, et rejoint la blonde pour l'aider à courir loin de là.

La route se sépare en deux et Jake y voit l'excuse parfaite pour sauver définitivement la mise à son ex copine avec qui, de toutes évidences, rien n'est vraiment fini. Il se stoppe d'un coup et se retourne vers elle pour plonger son regard, bleu, dans le sien, encore bien plus bleu. Il s'approche d'elle et prend son visage entre ses mains comme pour mieux capter son attention ou juste pour tenter de mieux graver ses traits dans sa mémoire à jamais. « Je vais les envoyer de l'autre côté. » C'est l'heure de la séparation, à nouveau, et il le sait. Instinctivement, il veut profiter des derniers moments avec elle, de cette dernière chance de l'avoir pour lui. Il ne sait pas quand il la reverra, ni si il la reverra d'ailleurs parce que, malgré le coup de bluff qu'il s'apprête à faire, elle peut très bien se faire attraper par la garde. Il pose son front contre le sien alors que ses mains se glissent sur les courbes de la jeune femme. « Fais-toi petite quelques temps histoire d'être sûre qu'ils te retrouvent pas. » C'est le seul conseil qu'il peut lui donner. Il ne sait pas encore si la Garde va trouver des caméras vidéo qui les a filmé (dans quel cas ça puerait du cul pour lui mais genre mais grave), des empreintes de Romy ou encore l'ADN que sa blessure par balle aura laissé derrière eux, mais il vaut mieux être prudent. Jake sait très bien que Romy est maintenant son ennemie et qu'il fait la bourde du siècle en la laissant se faire la malle de cette manière. Il est peut être bête mais pourtant tout ce qu'il veut c'est l'embrasser, une dernière fois. Leurs lèvres se scellent alors en un baiser passionné, comme eux. Il a un goût pétillant et amer à la fois. C'est un mélange de nostalgie et d'amour cruel, de celui qui prend aux tripes, qui ne laisse aucun répit et qui les consume tout entier pour finir par les laisser en miettes. Jake a l'impression de perdre un morceau de lui-même quand il s'éloigne d'elle et pourtant i la regarde avec détermination. « Tire-moi dessus. » Il a besoin d'une bonne excuse pour faire mine de l'avoir laissée filer et, malheureusement, il ne voit que celle-là. Il sert les dents par avance. Qu'est-ce qu’il ne ferait pas pour ces beaux yeux bleu franchement. « Et essaie de pas me tuer steuplé. » Il faut avouer qu'il n'a peut-être pas totalement confiance en elle, tout comme elle ne devrait pas avoir totalement confiance en lui. Eux deux ont un sens particulier de leurs devoirs et des sacrifices qu'ils sont prêts à faire pour le mener à bien. Ils ont rompu pour ça et pourraient sûrement faire bien pire.



Code by Sleepy

___

Je suis la propriété de Romy Adler

Bang bang.
I shot you down. Bang. You hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ready for trouble + JAMY   Ven 16 Juin - 12:19

Romy & Jake

       

Parce qu’il y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans votre vie. Parce que des fois c’était elle qui s'en allais, qui revenait puis qui regrettait d'être restée ou partie. Parce que le monde était inconstant, éphémère et indécis. Elle devait se battre pour lui, pour elle. S’agripper au peu de choses qu’ils leur restaient ; au peu d’amour qu’il avait à son égard pour rester en vie… Si il en restait quelque chose du moins. Son regard ne lâcha pas le siens tandis que Jake enroulait ses bras autour de ses épaules frêles. Si elle devait mourir ce soir ce serait avec l’image de cet homme dans le cœur. Oui, ce soir elle aurait pu se laisser mourir car elle n’aurait rien regretté. La détonation fut violente et les envoya valser chacun d’un côté de la pièce et Romy cru voir ses derniers instants arriver. Elle ferma les yeux, les lèvres encore brûlante de ce baiser échanger avec le blond qui se détachait d’elle sous la puissance de l’explosion. Un dernier regard pour lui, horrifié sans doute et elle ressentie un choc violent lui broyer la colonne vertébrale. Un cri étouffé s’échappa de sa gorge, comme un râle brulant. Quand on y pense il n’était pas obligé de faire ça pour elle. Non, il n’avait été obligé à rien et voilà qu’il mettait sa vie en danger pour la sauver, elle. Celle qui avait choisi un autre camp que le sien. Celle qui l’avait giflé violemment lorsqu’elle avait appris son adhésion à la Garde Rouge. Celle qui l’avait aimé autant qu’elle le détestait. Celle qui n’avait jamais cessée de penser à lui depuis ce jour fatidique, qui l’avait mené aux quartiers de hydra. Elle ouvre les yeux avec difficulté et tente de chasser le sifflement insupportable qui lui vrille les oreilles. Elle doit s’accrocher. Premièrement pour ne pas finir entre les mains de la garde rouge qui la livreront au SHIELD. Deuxièmement pour Jake. Elle est consciente que ça ne sert strictement à rien. Qu’une fois dehors elle repartira, elle le laissera derrière lui. Il reprendra sa vie, il rencontrera une femme bien mieux qu’elle et il l’oubliera. Tandis que elle… Elle continuera à se battre pour faire tomber le régime actuel. Soudain elle n’a plus envie de partir. Plus envie de le quitter. Mais si elle ne fuit pas maintenant, il est fort probable qu’elle ne reverra jamais le blondinet et si par miracle il lui restait une chance de ne serait-ce que l’apercevoir elle devait tenter le coup.

Elle se relève avec difficulté, son corps tout entier la fait souffrir le martyr et c’est un miracle si elle arrive à atteindre Jake. Elle toussote en traînant de la jambe, rampe et ronchonne. Mais elle y arrive, enfin. Elle n’a pas beaucoup de temps devant elle, elle le sait. N’oublions pas qu’elle est une tacticienne hors pair, d’une intelligence rare. Elle secoue Jake autant qu’elle peut, prononce son prénom à l’arracher. Il faut bouger maintenant ! Sinon elle sera obligée de partir sans lui et il faut l’avouer elle ne pense pas y arriver, pas dans cet état. Il ouvre finalement les yeux non sans mal mais il a l’air complètement sonné. La belle passe doucement sa main sur la joue de l’irlandais et lui offre un léger sourire afin qu’il se concentre à nouveau sur elle. Une fois chose faite elle lui montre l’ouverture dans le mur causée par l’explosion. Ils se soutiennent l’un l’autre afin d’observer leur dernière chance d’évasion. La petite blonde grimace lorsqu’elle se rend compte qu’ils sont au premier étage, mais pas le temps de réfléchir. Elle a une confiance aveugle en Jake et se laisse donc faire quand il la fait descendre le plus bas possible. « Essaie de pas te faire l'autre jambe... » elle rit brièvement avant de lâcher la main du blond à quelques mètres du sol. La réception n’est pas terrible et lui arrache un cri de douleur. Le garde la rejoint quelques secondes plus tard mais ne fait pas mieux. Il se mange littéralement le goudron mais ne laisse pas le temps à Romy d’en rire. Il la prend par la main et s’en suit une course effrénée, elle court sans s’arrêter, sans même penser à la balle toujours loger dans sa jambe. Elle devra probablement aller voir Lena ou Alice en rentrant au QG. Cette mission est un échec total et elle est certaine qu’un taupe les a infiltrées sinon comment aurait-il sut ? Elle pourrait poser la question à Jake mais il ne lui répondra pas, tout comme elle l’a fait avec lui quelques minutes plus tôt. Alors que son cœur tambourine dans sa poitrine Jake se stoppe net et se retourne vers elle, prenant son visage en coupe entre ses mains. Elle frisonne, plongeant son doux regard dans celui de son ex copain. « Je vais les envoyer de l'autre côté. » les yeux de la belle s’embuent alors qu’elle comprend qu’ils vont devoir se séparer, ici, maintenant, tout de suite. Elle entrouvre la bouche, elle voudrait dire quelque chose, n’importe quoi, pourvu qu’il la suive. Elle avale avec difficulté sa salive alors qu’il pose son front contre le sien. Ses bras se lèvent doucement vers ses épaules musclées et viennent caresser la nuque du garde. C’est fini. A nouveau tout se termine, à nouveau elle va le perdre, à nouveau il l’oubliera. Ses doigts se crispent sur la nuque du blond. « Fais-toi petite quelques temps histoire d'être sûre qu'ils te retrouvent pas. »  Souffle-t-il doucement. Elle ne peut qu’appliquer ce conseil si elle ne veut pas que tout ça ait été vain. Elle hoche doucement la tête, sans jamais ne le quitter des yeux. «  Je vais essayer… Après tout tu connais mon don pour les tragédies. J’aurais espéré une autre fin … » dit-elle doucement. Elle a mal, tellement mal qu’elle en crève en dedans. Les mains de Jake glissent sur elle tendrement, lui arrachant un soupire de bien-être. Si seulement … Elle se laisse caresser profitant du moment présent. Ferme les yeux pour apprécier ce contact et resserre son étreinte lorsque les lèvres de l’irlandais viennent se sceller à nouveau aux siennes. Le baiser frappe comme la foudre, l'amour passe comme un orage, puis la vie, de nouveau, se calme comme le ciel, et recommence ainsi qu'avant. C’est leur malédiction, on pourrait les nommer amants maudits. Se retrouvant brièvement le temps d’un instant. Ils n’ont plus besoin de mots … Se détachent à regret l’un de l’autre.  « Tire-moi dessus. » Elle écarquille les yeux quand il s’éloigne d’elle en plaçant une arme entre ses mains. Il est fou au point de confier une arme à un agent de Hydra ? Ou bien est-ce juste parce que c’est elle ? Il ne devrait pas lui faire confiance… Pas à ce point-là. « Et essaie de pas me tuer steuplé. » Elle laisse glisser son regard sur lui une dernière fois et se mord la lèvre en pointant son arme sur lui « Je suis tellement désolée Jake… » une larme vient glisser sur sa joue salie par la poussière, traçant un trait blanchâtre sur celle-ci. La vérité c’est qu’elle est morte de trouille et que jamais elle n’aurait imaginée lui faire du mal. Sa main tremble doucement. «  Je peux pas … Pas toi… » dit-elle la voix tremblante. «  Je… » un cri retentit au loin laissant présager que la garde n’est plus très loin.

Romy jette un regard apeuré vers Jake face à elle. Il hoche la tête, essayant de lui redonner un minimum de confiance. Elle se mord la lèvre inférieure et inspire. « Désolée… » la belle appuie sur la gâchette. Le coup par violemment et transperce la jambe de Jake. Il s’échoue au sol, ne la perdant pas du regard. La belle ne bouge pas, ne pouvant pas le laisser ainsi. Les pas se rapprochent d’eux dangereusement. La belle ouvre la bouche et articule un dernier « Je t’aime… » Silencieux à l’égard de Jake et disparait au loin. Ses cheveux blonds ondulent comme un petit éclair doré sur ce chemin qui les séparent à nouveau, laissant derrière eux le souvenir de leur amour inavoué.



(c) naehra.


___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ready for trouble + JAMY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HD Ready et Blu-Ray : conseils
» Du 1/24 Ready to run
» [Unger, Lisa] Mémoire trouble
» Question su le HD ready
» ~to love ru trouble~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs terminés-
Sauter vers: