Partagez | 
 

 Darkest lights in the sky are dying in the Void - ft. Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

-


Tenebris
3 / 53 / 5
3 / 53 / 5
- Changement de forme et de plan.
- Télépathie et emprise + hallucinations et cauchemars.
- Création de matière spectrale et contrôle des ténèbres.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Kay, Ryan, Lena & Val
200
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Darkest lights in the sky are dying in the Void - ft. Will   Jeu 23 Fév - 12:10


Darkest lights in the sky are dying in the Void

Always found my place amongst the ashes

L'espace se déforma autour d'eux, comme pour les encourager et je les vis partir au loin, emportés par leurs montures. Dressés dans des couvertures métalliques, protectrices et rutilantes, grinçante. Ils filaient droit devant, hurlant et scandant des louanges, vers cette sphère flottante dans l'Univers. Ils allaient rétablir l'ordre sur cette planète. Eux ; les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse. Mes frères, mes sœurs, les autres entités. Déchirant l'espace lui-même pour fendre les cieux et plonger brutalement sur la terre ferme. Ils foulaient et frappaient le sol avec agilité et détruisaient quiconque se dressaient devant eux. La bataille faisait rage et le sang coulait à flot. Le liquide vermeil ruisselait et s’épanchait partout, recouvrant le sol d'une brillance morbide et fascinante. Je ne cessais de les observer, tandis que les ténèbres frémissaient en moi et tout autour. Retenant mon souffle, je ne perdais aucune miette du spectacle. C'était magnifique. Brutal. Sanglant. Purificateur. Mon regard se perdait sur les cadavres qui jonchaient le sol. Je pouvais voir les âmes s'élever, se perdre dans notre plan spectral. Seules les personnes sur le point de succomber percevaient un fragment de ma silhouette en lambeaux aux coins de leurs yeux et je sentais la peur les envahir avant qu'il ne reste plus qu'une miette de leur âme brisée. Un frisson parcouru mon corps spectral et je m'imprégnais de leurs ressentis. Leur haine, leur colère, leur peine, leur amour, leur désespoir, tout ceci montait en moi et je pouvais sentir tout ceci à la fois. C'était si extatique. Si fort, si puissant. J'ouvrais en grand mes bras pour accueillir encore plus de ces sensations qui grisaient mon esprit. J'avais enfin cette impression d'être entier. De ne faire plus qu'un avec tout ce qui existait. Ce sentiment étrange qui donnait l'impression d'être un dieu, d'être tout puissant. D'être Tout.

Plus tard, je retournais dans l'espace, grisé par ces sensations alors que j'étais pourtant encore sous ma forme spectrale. Je n'aurai rien dû sentir du tout, mais c'était plus fort que moi. Je voulais ressentir. Je voulais à nouveau frémir en savourant le vent sur ma peau, m'imprégner de ressentis plus incompréhensibles les uns que les autres mais qui semblaient si légitimes et authentiques lorsque je les percevais. J'avais l'impression d'être quelqu'un d'autre sous ma forme physique, et pourtant... Même en sachant que je n'étais plus moi-même, que je n'étais plus le Maître des Ténèbres, je le voulais tout de même. Me laisser submerger par tout cela et perdre mon entité au profit de posséder mon propre corps. Me noyer dans ces émotions qui m'assaillaient, ces sensations si percutantes, ces sentiments si bouleversants. Depuis que j'avais goûté aux ressentis, je ne voulais qu'une seule chose ; recommencer. Pourtant, les ténèbres auraient dus suffire à me contenter. Mais non... J'étais bien avant, à moduler cette matière noire, à en faire ce que je voulais. Rester à ma place, au sein de la poussière et des cendres de l'Univers, là, dans l'espace, sans jamais m'aventurer plus loin. Et depuis que je l'avais rencontré, tout avait changé. Mon esprit s'était effondré et tout autour de moi également. Il avait pris ma place, il avait tout déclenché, il avait tout perturbé. L'équilibre de mon monde était bancal et par sa faute, j'en voulais encore plus. Même s'il m'avait rendu faible, même s'il m'avait mis au plus bas. Je n'étais plus à ma place et je le ressentais, même sous ma forme spectrale. Je voulais autre chose, je souhaitais être différent, pouvoir contrôler autre chose que les ténèbres. Sans lui, je n'aurai jamais franchi cette limite. Je n'aurai jamais su que je pouvais m'immiscer dans l'esprit humain, que je pouvais les contrôler et les rendre fous. Même s'il m'avait fait tomber au plus bas, il m'avait aidé à remonter la pente et atteindre les sommets. Il était différent lui aussi. Il ne s'était intéressé à personne d'autre qu'à moi. Alors que toutes les autres entités étaient spéciales à leur manière, il avait préféré s'occuper de moi. Pourquoi ? Comment ? Il était si mystérieux, si magnétisant et je me sentais lié à lui, sans comprendre pourquoi. C'était presque humain et même si cela m'effrayait, j'étais plus obnubilé qu’apeuré. Il me fascinait. Ses yeux profonds et noirs comme les ténèbres. Je plongeais en eux, ils m'appelaient. Ils scandaient mon nom. J'étais les Ténèbres, et lui, il en était composé. Lui aussi, il était les ténèbres.

La forme noire devant moi se décomposa, et je recommençais à nouveau, modulant la matière de telle sorte qu'elle se transforme en une lance pointue et piquante. Je fis un tour sur moi-même en faisant exploser les ténèbres pour qu'ils forment un voile tout autour de mon corps. C'était beau, les étoiles qui brillaient au travers du voile noir, le scintillement de la matière qui frottaient contre le vide. Je soufflais doucement, reprenant une respiration normale alors que les ténèbres se dissipaient, s'effaçant doucement, s'effritant. Je perdis mon regard sur l'espace devant moi, les nébuleuses aux couleurs chatoyantes qui brillaient à en absorber mon âme, et les étoiles scintillantes qui perçaient mon esprit. C'était vraiment magnifique. La nature, l'espace, l'Univers avait créé cette beauté, cet art si magistral et si poignant. Je ne cessais d'admirer ce spectacle, mes yeux brillants d'une flamme nouvelle, lorsque des fragments de ténèbres se mirent à m'entourer. Je fermais les yeux, appréciant une dernière fois la vue au travers du voile, avant de me laisser emporter par l'appel de l'Outsider. Je rouvris les yeux sous ma forme humaine et le voile se dissipa, me révélant l'architecture brutale, archaïque et primaire du Void. Mon regard le chercha à travers cet espace si familier, et le froid glacial qui parcouru mon corps me fit frémir. Je le sentais, il était tout proche, ses ténèbres rentrant en collision avec les miennes. Me retournant au ralenti, je le perçu du coin de l’œil, se tenant droit devant moi, avec toute la prestance dont il était capable. Automatiquement, mes yeux se perdaient dans les siens, attirés par ses prunelles noires qui aspiraient mon âme. Ils brillaient cette fois-ci, et cela fit éclore un sourire sur mes lèvres alors que je me rapprochais de lui, comblant ce vide entre nous. Toujours plongé dans son regard, je murmurais d'une voix rauque.

« Que me vaut le plaisir ? »


___

It is a start for nightmares.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Darkest lights in the sky are dying in the Void - ft. Will
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: