RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Troublemaker (Clary)
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mar 10 Oct - 15:52

Troublemaker
Clary & Steve

Depuis le festival, tout s’est enchaîné à une vitesse folle. Steve ne se rappelle pas de grand-chose, ses blessures certes superficielles parlent d’elles-mêmes. Elles sont le vestige d’une violence inouïe proférée par la Garde Rouge. Le lieutenant se souvient cependant de la cohue que cela a pu engendrée, des corps tombant sous les balles. Pourquoi ces soldats avaient-ils visé une foule désarmée incapable de se défendre ? Pourquoi avaient-ils tiré sur des innocents ? Tant de questions en suspens. Impuissant face au chaos, le lieutenant ne peut que s’en vouloir de ne rien avoir pu faire. Il n’est pas habitué à un tel revirement, cette injustice lui soulève le cœur. Par conséquent, durant les jours de convalescence, il n’avait parlé à personne, restant dans sa bulle le temps de comprendre. Peut-être que tout ceci a un rapport avec les émergés, ces individus développant des dons exceptionnels. Dans ce moment-là, il regrette son ami Bucky. Ce dernier ne se montre plus, et a encore une fois disparu dans la nature. Leur dernière conversation n’a rien dénoué du tout. Les non-dits sont toujours là et pressent la gorge du blond. Tout lui échappe, la situation est frustrante par son incompréhension. Steve a le visage fermé, la figure crispée et les cernes encore présents. Ses rêves étranges ne se sont pas calmés, bien au contraire. Ils ont redoublé d’intensité. Voilà que maintenant, il rêve de personnages méconnus. Tout est trop compliqué, sa tête est prête à exploser, prête à fumer à cause d’une réflexion intense. Néanmoins, l’heure n’est pas à la réflexion mais à l’action. Suite à une matinée à faire des rapports, il est temps pour lui de se rendre sur le terrain. Un émergé supposé qui devient dangereux. Une mission peu ragoûtante qui laisse pantois le lieutenant. A dire vrai, il ressent un pressentiment assez fort. Il sent que cela ne va rien donner de bon. Les derniers événements sont encore vivaces dans son esprit, surtout le festival. Ses blessures ne sont plus, mais quelque chose est resté, dans son esprit de manière indélébile. Un questionnement quotidien qui ne trouve aucune réponse, du moins aucune qui ne soit rationnelle. L’histoire des émergés n’a rien de logique, et il semblerait que tout soit lié finalement.
Arrivé dans les sous-sols du SHIELD, il salue sa coéquipière de la journée. Une femme brune aux yeux bleus ciels. Sa main se tend vers cette dernière tandis qu’il lui tend sa main, pour faire une présentation respectable. « Bonjour collègue, je suis Steve Rogers, ravi. » Les présentations faites, ils partent sur le terrain rapidement, pour l’heure, il faut simplement surveiller la cible afin d’être sûr des soupçons. Garés dans un coin de la rue, Steve ne quitte pas l’entrée de la demeure des yeux. La nuit tombe peu à peu sur la ville, il devrait se montrer tôt ou tard. Soudain, sa silhouette se dessine dans l’obscurité. Ce dernier paraît particulièrement nerveux. « C’est lui. Attendons un peu avant de sortir. » Dit-il en chuchotant, ne détachant pas son regard du suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 27 Oct - 19:47

 
❝Troublemaker❞
  Steve et Clary
Clary fixait son uniforme installé proprement dans son casier depuis un bon cinq minutes. Elle n’arrivait tout simplement pas à l’enfiler. La veille, son lieutenant lui avait signalé qu’elle devait retourner sur le terrain. Le problème était qu’elle ne se sentait pas du tout prête à retourner en mission. Cela pouvait passer pour un caprice étant donné qu’elle n’avait aucune raison valable d’avoir peur d’y retourner et le lieutenant Spector avait été déjà très patient à son endroit. Cela faisait déjà quelques semaines qu’il la gardait au quartier général pour laisser le temps à son agente de retrouver ses repères. Elle aurait dû les avoir retrouvés lors de son mois de convalescence dans lequel elle s’était sans cesse remise en question. Les images de la rafle lui revenaient sans cesse en tête. Elle n’arrivait pas effacer celles où elle avait échoué. Sa confiance en elle et en ses moyens lui avaient joué des vilains tours et elle avait payé avec un bras cassé, des blessures mineures, une belle commotion et un orgueil touché. Si bien qu’elle ne se sentait plus à la hauteur. Elle ne s’y était jamais totalement sentie d’ailleurs, même si elle adorait son boulot. C’était grâce à cette situation qu’elle avait pu se rendre compte qu’elle était en retard sur les autres. Elle n’avait aucune formation militaire ou dans le corps policier. Elle était seulement là par chance. Parce qu’un lieutenant avait été présent lorsqu’elle avait fait preuve de sang-froid et qu’elle avait protégé un épicier d’un vol à main armée. Si ce haut placé du Shield n’avait pas été, elle serait encore sans doute serveuse dans un restaurant. Elle aurait aimé avoir l’expérience nécessaire pour mieux réagir si un autre événement de cette ampleur devait arriver de nouveau. Elle savait que c’était en allant sur le terrain qu’elle allait acquérir cette expérience, mais pour le moment, elle manquait cruellement de motivation. Elle ne voulait pas abandonner et baisser les bras, Clary était une fonceuse, mais son estime avait été durement touchée. Quant à sa confiance auprès de l’organisation qui l’employait était au plus bas. Elle n’aimait pas du tout comment elle avait géré la rafle, la qualifiant de normal, alors qu’elle avait été toute sauf normale. Clary n’arrivait pas à se débarrasser de cette colère qu’elle ressentait quand elle y repensait. Connor, son petit-ami et garde-rouge, avait été bien amoché par les siens et il en avait fallu de peu pour qu’il y reste. Elle avait plusieurs amis qui avaient été présent et qui n’avaient pas été épargné à cause de la folie des rouges. Mais, elle ne disait rien. Elle ne se rebellait pas puisque que pour le moment c’était tout ce qu’elle avait. Malgré tout, la brunette voulait aider à rendre l’île et ses habitants en sécurité. Elle savait qu’un jour, elle retrouverait la passion qui l’avait animée à son arrivée au Shield.

Dans un soupir las, elle décrocha les vêtements et les enfila. Elle devait rejoindre l’agent Rogers pour sa première mission depuis son retour. Cela l’avait soulagé de savoir que c’était lui qui s’occuperait d’elle aujourd’hui. Elle ne le connaissait pas vraiment et ne l’avait croisé qu’à quelques reprises depuis son arrivée, mais Rogers était un agent connu et respecté de l’organisation. Elle avait entendu nombreuses histoires à son sujet et c’était rassurant qu’elle soit en duo avec un agent aussi expérimenté pour l’occasion. C’était un excellent moyen de la remettre sur le droit chemin et lui redonner le goût à son boulot. Elle attacha ses longs cheveux bruns en une queue de cheval bien serrée et effaça ce sourire triste qui ne se détachait plus de son visage. Elle prit une grande respiration et referma la porte de son casier. Elle ne devait pas démontrer ses incertitudes et elle devait faire bonne impression. Elle ne pouvait pas laissé son découragement prendre le dessus sur le terrain. Les gaffes n’étaient pas permises. Elle hocha la tête comme pour s’encourager et se dire que tout irait bien et se dirigea vers le sous-sol du bâtiment où on lui avait donné rendez-vous.

Comme à son habitude, elle arriva plus tôt. Elle détestait arriver en retard et elle prenait toujours les précautions nécessaires pour éviter que ça se produise. Elle en profita pour lire pour la cinquième fois le dossier qu’on lui avait remis. Elle commençait à le connaitre par cœur à force de le consulter. En attendant des pas qui venaient vers elle, elle se positionna droite et força un sourire vers son interlocuteur. Elle lui présenta sa main à son tour lorsque Steve la salua. "Bonsoir agent Rogers. Je suis l’agent Clarisse Ferguson." Ça lui faisait toujours bizarre d’utiliser son nom complet, mais elle se disait que ça faisait toujours plus professionnel auprès d’un agent expérimenté tel que Rogers. Ils firent rapidement un briefing sur le cas et comment ils allaient abordés leur cible. Une fois le plan établi, ils se dirigèrent sur les lieux en voiture. Elle en avait profité pour poser quelques questions pour avoir plus de précisions et éviter de faire des bêtises. Une fois devant le bâtiment du suspect, l’homme lui intima de garder le silence. Ce qu’elle fit. Elle l’imita en ne quittant pas des yeux l’entrée de l’immeuble. Elle avait bien numérisé dans sa tête les caractéristiques de leur cible, si bien qu’elle le reconnu aussitôt lorsqu’il tourna le coin. Elle eut un petit mouvement d’impatience, prête à sortir pour arrêter le mec, mais Steve lui dit d’attendre un peu. Elle acquiesça de la tête se maudissant d’avoir voulu allée trop rapidement. "Selon le dossier, il peut se rendre invisible. Il faudra faire attention." Elle releva ses grands yeux bleus vers lui. "Il faudrait peut-être prendre les lunettes détecteurs de chaleur pour réussir à le suive s’il décide d’activer son pouvoir."  

 
(c) Pando
Revenir en haut Aller en bas
Troublemaker (Clary)
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: