RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Coming back home
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Lun 13 Nov - 20:04
Coming back home


Les fenêtres ouvertes, je fais ronronner le moteur de ma voiture, manquant de ronronner moi aussi. Et je soupirais d’aise. L’un des avantages de Genosha c’était le temps. Peu importe le moment de l’année, il faisait bon. Comme dans toutes les îles du Pacifique mais comme je ne vivais pas sur les autres îles j’en avais rien à glander. Que le temps de Genosha ça m’importait. La possibilité de rouler fenêtres ouvertes, et pourquoi pas cheveux au vent, toute l’année, ça m’importait. Surtout quand je me trouvais sur une route dégagée comme elle l’était pour le moment. J’étais loin d’être une folle de la vitesse en voiture. Mais j’appréciais tout de même ce genre d’instant. Je suppose que c’était une sorte de juste milieu entre l’excès et ce qui devait être légèrement rasoir. Ce qui était également rasoir ? Aller chercher quelqu’un à l’aéroport. J’aurais bien voulu être en voiture, cheveux au vent comme je disais, pour le seul but de profiter un peu du moment et de la journée. Mais non, le moment allait bientôt être gâché par sa fin imminente et surtout le fait que j’allais devoir poireauter à l’aéroport. J’avais regardé avant de partir, l’avion devrait arriver à l’heure. Je devrais pas passer donc trop de temps à attendre le foutu vacancier mais cela me faisait pas pour autant plaisir. Je n’avais pas de problème avec l’aéroport ou avec le vacancier - quoique ce point fusse discutable - mais c’était le fait de devoir attendre qui me saoulait. Quant au vacancier… Bordel, Hunter aurait pas pu choisir un pire moment pour aller en vacances quoi ? Puis il pourrait pas faire comme tout le monde et passer ses vacances à Genosha ? Non, fallais que ce crétin de rosbif rentre en Angleterre pour ses congés. Je soupirais. Oui il aurait probablement pas pu choisir un pire moment que celui ci. Mais je ne devais pas passer mes nerfs sur lui. J’irais les passer sur un sac de sable dans la salle d'entraînement, c’était un meilleur plan. Loin d’être mon favori. Finalement, j’aurais surement préféré hurler sur Lance pour qu’il comprenne bien que je n’avais pas apprécié, qu’il m’avait manqué d’une certaine manière. Mais je n’allais pas lui donner la satisfaction de savoir qu’il m’avait manqué. Je finissais par me garer, trouvant facilement une place vide. Voilà même l’aéroport à des places libres, comme quoi ça prouve que c’est vraiment pas un moment pour partir en vacances. Foutu anglais, pourquoi il fait rien comme tout le monde ? Profitant du temps doux, je décidais de ne pas aller l’attendre à l’intérieur. C’était un grand garçon, il pouvait très bien trouver sa valise tout seul et me rejoindre dehors après tout. Et comme ça, je profitais du soleil. Je trouvais un spot, assise sur le dossier d’un banc et je sors mon téléphone. Je regarde les notifications, majoritairement des choses qui ne m’intéresse pas. En dehors d’un SMS de Betsy comprenant un simple Alors ?. Je souris, n’ayant pas besoin de beaucoup plus. Doucement, je pianote sur mon téléphone. J’ai pas encore récupéré le boulet. Je me retiens de rire en imaginant bien la tête, désespérée, de Betsy quand elle verra mon message. Je sais qu’elle sait que je pense pas réellement de Hunter qu’il est un boulet. Et qu’elle sait aussi que parfois il en est vraiment un. Essaye de ménager un peu Lance. Je grimace en lisant sa réponse. A-t-elle réellement si peu confiance en ma capacité à prendre sur moi dans cette situation précise ? Probablement que oui elle a si peu confiance. Et probablement qu’elle n’a pas tout à faire tort. Je soupire et continue de swipper les notifications en attendant Lance.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 22 Nov - 20:00
Coming back home
ft Barbara Morse
Regardant par le hublot, Hunter afficha un petit sourire en voyant le paysage familier de Genosha grossir peu à peu. Encore quelques minutes et l'avion finirait par poser ses roues sur le bitume de la piste d'atterrissage. Et ça serait officiellement la fin de ses vacances. Des vacances qu'il avait bien mérité selon lui. Un petit mois peinard en Angleterre, pour passer du temps avec sa famille et avec ses anciens compagnons d'armes. Ça lui avait fait du bien de rentrer à la maison, dans son petit patelin paumé du Kent. Des repas en famille, siroter quelques bières dans le pub du coin, glandouiller sur le canapé en se faisant un marathon Downton Abbey... la vie banale d'une personne banale qui ne vivait par sur une île paumée du Pacifique ou il arrivait au moins une catastrophe par semaine. C'était pas qu'il n'aimait pas Genosha, mais prendre un petit peu de recul, ça faisait du bien aussi. Surtout que ça faisait une éternité qu'il n'avait pas remit les pieds en Angleterre. Les dernières vacances qu'il avait prit remontaient déjà à un bout de temps, et il les avait passées sur l'île, au cas où il se serait passé un truc. Sauf que visiblement, il s'était passé un truc pendant qu'il était au pays. Et un truc visiblement grave et important, assez pour que Maria lui envoie un mail ou elle lui demandait de rentrer au plus tôt. Au final, son mois de vacances avait duré deux semaines, et il avait échangé son billet retour en catastrophe pour rentrer au plus vite à Genosha. Maria avait été particulièrement avare en détails sur ce qu'il se passait, puisqu'elle n'avait pas répondu au mail que Lance lui avait envoyé pour essayer d'avoir quelques explications sur ce qui l'obligeait à écourter ses vacances plus que méritées. C'était pourtant pas le genre de Maria de ne pas répondre, vu comment elle était scotchée à son bureau. Non clairement, tout ça devait sacrément puer là-dessous. Et le britannique était limite étonné de voir que l'île n'avait pas explosée alors que l'avion entamait sa procédure d'atterrissage.
Une fois que l'avion fut posé et arrêté, Hunter se leva de son siège, avant de suivre le mouvement en direction de la sortie. Une fois les contrôles de sécurité passés, il se dirigea vers les tapis à bagages, et commença à faire le poireau pour attendre de pouvoir récupérer sa valise. Alors qu'il attendait, il pouvait voir que l'ambiance n'était pas vraiment au beau fixe. Il n'y avait qu'à voir les gens aller et venir dans l'aéroport. Et surtout le nombre de personnes qui se dirigeaient en direction des salles d'embarquement. Visiblement, tout le monde n'avait pas très envie de rester dans ce joli paradis qu'était Genosha. Il ne savait pas ce qui se passait ici, mais c'était assez grave pour donner aux gens l'envie très pressante d'aller voir si l'herbe n'était pas plus verte ailleurs. Ou alors ils avaient tous la soudaine envie de partir en vacances au même moment, et tous loin d'ici. Mais franchement, Hunter doutait que cette explication puisse être la bonne.
Finissant par récupérer sa valise, il se dirigea vers la sortie du terminal, faisant un bref crochet par la zone ou se trouvaient les casiers que pouvaient utiliser les usagers de l'aéroport. Se dirigeant vers celui qu'il louait ici depuis des années, Hunter l'ouvrit rapidement, avant d'en sortir une petite mallette. La déverrouillant, il en sortit son arme et sa plaque, avant d'accrocher la première à sa ceinture et fourrer la seconde dans sa poche. Sortant de l'aéroport, le britannique s'arrêta, essayant de trouver la voiture de sa conductrice. Il savait que Bobbi venait le chercher, mais elle n'avait visiblement pas pensé à lui dire ou elle s'était garée. Par chance, il savait quelle voiture elle conduisait, et il finit par la repérer. Tirant sa valise derrière lui, Hunter se dirigea vers la voiture de sa partenaire et une fois à son niveau, il se pencha avant de lancer « Mais si c'est pas ma collègue préférée que voilà. Tu m'ouvre ton coffre s'il te plaît? » L'agent spécial rangea sa valise dans le coffre de la blonde, avant de monter à la place du passager. Après avoir attaché sa ceinture, Hunter tapa rapidement un message à l'intention de ses parents, pour les prévenir qu'il était bien arrivé, avant de se tourner vers sa partenaire « Alors, j'ai loupé quoi? Maria m'a pas expliqué pourquoi je devais à tout prix abréger mes vacances, alors je dirais pas non à un petit briefing. » Si quelqu'un pouvait lui expliquer tout le bordel qui avait pu se passer ici, c'était bien Bobbi. Elle avait un talent certain pour se tenir au courant de tout ce qui pouvait être un tant soit peu utile ou intéressant. De plus, ils bossaient dans une branche qui les obligeait quand même à se tenir toujours bien informés, afin d'être toujours capables d'anticiper et d'empêcher les menaces de se transformer en tragédies. Et puis sans vouloir se vanter, Bobbi et lui formaient un duo particulièrement efficace. Relativement explosif certes, mais efficace malgré tout.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Coming back home
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MEGAUPLOAD][DVDRiP]Never Back Down - Ne Jamais Reculer
» Never Back down 2 dvdrip
» cp-9 roi du hentaï xd
» [MU] Ong-Bak 3 [DVDRiP]

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: