RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -33%
Microsoft Manette Xbox One sans fil
Voir le deal
39.99 €

Time is running out [Pv Kelsey et James]
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Hzx0

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 485
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Sam 21 Avr - 11:01


Time is running out
Ft James
L'atmosphère est pesante, étouffante. Le QG est sur le qui-vive et chaque membre de la Garde Rouge court, hurle des ordres, s'organise dans un tumulte assourdissant.

Toi. Toi, tu reste digne, droite, implacable et calme malgré la situation chaotique. Ton cœur bat rapidement contre ta poitrine. Tes mains tremblent, ton corps se crispe, tes ongles bien manucurés perce ta peau à force de serrer tes mains, tes doigts mais tu reste professionnelle, décente. Toujours plus, comme pour ne pas écouter cette angoisse, cette petite voix sensible que tu ne montre que très rarement.

Tu te prépare. Tu enfile ta tenue de travail et tu vas chercher tes armes. Consciencieusement, sans à coup ni nervosité apparente.Ta chevelure flamboyante flotte derrière toi alors que tu marche d'un pas feutré, fluide, léger dans les couloirs. Sur ton passage, tu entends tes collègues en parler. Tu vois certains qui peste allégrement sur les émergés, sur cet émergé en particulier tandis que d'autres ont un avis plus mitigé.

C'est tellement soudain. Colère, inquiétude, peur, angoisse et tension règnent en chacun de vous désormais. Vous ne comprenez pas très bien ce qui a pu se passer. En ce début de matinée quand vous avez reçu un message menaçant de la part de cet homme, de cet être qui a prit en otage, avec tout un petit groupe à sa portée, deux de vos collègues : Angéni et Tarek d'après les dernières informations. Oui. Cela avait été soudain, brutale. C'est là où tu remarque que le festival n'a fait que déclencher une guerre sans merci. Elle ne fait que commencer cela dit. Elle creuse l'écart entre vous et la population. Elle envenime l'électricité, déjà omniprésente, qui règne entre vous et émergés. Non. Tu ne donne pas raison à l'assaillant, à cet être vile, perfide qui préfère attaquer en liant, intimidant, en exigeant de vous une confrontation direct mais malgré toute la fidélité, tout l'amour que tu peux porter à la Garde Rouge, aux respects que tu peux éprouver pour tes supérieurs, tu sais, tu réalise que cette rafle n'a pas été faite correctement. Qu'elle ne vous a pas du tout mis à votre avantage. Qui n'a pas mis en évidence, vos valeurs, vos combats. Non seulement, vous avez perdu la confiance des citoyens. Du moins, la plupart. Mais en plus, vous vous retrouvez maintenant avec ce genre de situation qui vous dépasse. Vous devez agir et vite. Vous devez honorez votre blason, montrer au peuple ce que vous êtes vraiment. Qu'ils peuvent à nouveau compter sur vous et les rassurer sur la sécurité que vous pouvez leur apporter.

Tu ne conteste pas les ordres. Cela va de soi. Tu garde ton avis pour toi en toute conscience. Tu ne fais pas partie de ceux qui ont préféré quitter les rangs. Au contraire. Mais oui. Tu fais d'avantage partie de ceux qui veulent augmenter, redresser, recréer la réputation digne et droite de la Garde Rouge. Et tu es prête à tout pour ça. Quitte à te montrer plus malicieuse, plus perfide, plus mielleuse, un peu stratégique et manipulatrice encore pour y parvenir.

Au fur et à mesure que tu marche dans les couloirs, la tête et le dos bien droit, les iris pétillants, brillants fixés au loin, tu rejette légèrement tes cheveux en arrière. Tu entre dans ce cargo avec les autres pour aller directement sur les lieux. Un silence règne d'ailleurs dans le véhicule durant tout le trajet. Vos force se mettent en place. Vous vous perdez chacun dans vos pensées et vous voyez les paysages défilés sans y prêter vraiment attention.

Les secondes, les minutes passent à une vitesse alarmante. Quand enfin, vous arrivez à destination, tes prunelles scintillantes se posent sur cet entrepôt. L'endroit est désert, caché des habitations. Le groupe de renégat s'est retranché sur la province de Prenova en prenant bien soin d'être le plus replié possible. Aucun son, aucun bruit ne s'étend aux alentours. Un soupir dédaigneux s'échappe de ta bouche pulpeuse tandis que vous vous fondez au dehors. L'air frais fouette délicieusement ton visage. Il s'entremêle dans ta chevelure flamboyante pour les faire danser.

Avec toujours cette classe et cette volupté qui te caractérise, tu suis les autres dans la création du périmètre. Armes en mains, vous encerclez l'entrepôt. Vous travaillez en équipe et un même silence règne dans les rangs alors que vous attendez, patiemment, la suite des évènements. Car pour le moment, votre patron direct : Logan, n'est pas encore arrivé sur les lieux. Il ne devrait plus tarder cela dit.

Par ailleurs, après quelques minutes supplémentaires, un bruit te fait tourner la tête. Tes yeux glissent sur le véhicule et un sourire éclaire ton visage en porcelaine alors que tu le vois, prenant les choses en mains. La mission de sauvetage va pouvoir enfin commencer. De nouveau, tes doigts fins s'entremêlent dans tes boucles et tu t'avance vers lui, consciencieusement, félinement tandis que ta voix, suave, fluide, délicate se mélange aux sons plus brut de l'entrepôt :
- Le périmètre est sécurisé. Nous n'attendons plus que vos ordres.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

Time is running out [Pv Kelsey et James] Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr112 / 52 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr110 / 50 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 389
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Dim 22 Avr - 13:46


Time is running out
Kelsey & Logan


L'homme soupirait.  Au volant de la voiture, cigare au bec, il attendait, agacé par ce feu rouge qui retardait son arrivée bien trop attendue sur les lieux. Tapotant un coup sur le volant, se pinçant le nez la seconde suivante, Serval maudissait les derniers événements en date. Une prise d'otage. A l'encontre de la Garde Rouge. C'était une première dans toute l'histoire de Genosha, et si Logan n'était pas le seul supérieur à gérer la Garde Rouge, il savait que nombre de responsabilités lui tombait sur les épaules. Après tout, la famille royale s'était largement détachée de la rafle imposée à l'Ultimate Festival. Nouveau soupir. Accélération qui s'enclenchait. Il reprenait la route tout en songeant, à nouveau, à cette fameuse rafle décrite comme géante et agressive par les médias. L'homme savait qu'il avait beaucoup de choses à se reprocher. Mais ce sentiment ne datait pas d'hier. Et cette rafle en question ne faisait pas partie de ses regrets. Du moins, pas totalement. Certes, la Garde Rouge avait beaucoup souffert de cette action. Il fallait dire que nombre d'agents s'était lâché un peu trop violemment à son goût, mais le mutant ne pouvait décemment tous les museler. Et bon nombre, à la suite de ce mouvement, avait démissionné. Ne pouvant supporter l'idée que leur employeur poursuive des membres de leur famille. De ce côté là, oui, la rafle avait été un échec. Mais elle avait aussi été une réussite. Sans elle, les résistants menés par Ann n'auraient pas vu le jour. Sans cette action des plus discutables, de nombreuses personnes seraient encore aveuglées par le sort de Wanda. Mais désormais, le tableau se fissurait. C'était peu, ce n'était même qu'un début, mais les rouages s'emboîtaient enfin. Le petit peuple de Genosha se réveillait, enfin.

James gara la voiture sur la zone délimitée par les autorités de la ville. L'uniforme cintré dessinant parfaitement ses courbes, il claqua sans douceur la portière avant alors qu'il se sortait du véhicule. A tout va, des ordres étaient hurlés. Des agents, ses agents même, couraient dans tous les sens, la panique apparente sur leurs visages, tout autant que la détermination, la colère et l'angoisse. Le lieutenant écrasa le mégot du cigare du plat de pied, alors qu'une garde à la chevelure flamboyante venait à son encontre. Son visage semblait serein, mais le mutant était bien placé pour savoir que les apparences étaient trompeuses. Même s'il ne cachait pas son soulagement à l'idée de faire équipe avec une Garde posée plutôt qu'avec un homme un peu trop effrayé par la situation. « Agent Diaz, » fit-il en guise de salutations alors que cette dernière attendait ses ordres. « Les ordres sont simples : éviter que nos agents ne soient blessés ou pire. » Il grommelait, Wolverine, parce que les circonstances étaient bien trop déplaisantes à son goût. Afficher la Garde mise au pied du mur, voilà ce que le groupe était en train de faire. Déjà qu'elle devait redorer son blason, les habitants de Genosha n'allaient plus jamais prendre ses équipes au sérieux si elle n'était pas capable de protéger les siens. Même si le mutant approuvait secrètement l'éveil des mentalités, ce genre d'affaires, par contre, il maudissait. D'autant plus que Magnus allait s'en prendre à lui s'il ne réglait pas la situation rapidement.

S'approchant, au coude-à-coude avec Kelsey, de l'entrée de l'entrepôt, Wolverine s'autorisa une rapide analyse du contexte. Et le peu d'informations qu'ils possédaient sur les terroristes n'était pas pour rassurer les troupes du lieutenant. « Aucune demande formulée, lieu quasiment désert, à l'abri de toute visibilité médiatique, ou presque » commença à énumérer l'homme. « Ils n'ont pas l'intention de demander une rançon. » Un bain de sang préparé par les preneurs d'otages ? Mais à quel but ? Serval se tourna vers la Rousse, qui restait calme à ses côtés, tandis que d'autres gardes les suivaient à la trace. « Il faut vérifier les blogs, les sites internet, les chaînes tvs de la ville. S'ils n'ont émis aucun souhait, alors ils ne sont qu'à la recherche d'une seule chose : nous nuire. Certainement publiquement. » Et quoi de mieux qu'une exécution directe pour démontrer la faiblesse de la Garde et la toute puissance des émergés qu'ils devaient enfermer ? « Diaz, avec moi. On va tenter une amorce en douceur. Les autres, rejoignez vos chefs d'équipes respectifs. » L'homme posa les mains sur les hanches alors qu'un autre agent leur apportait un porte-voix. « L'objectif principal : gagner du temps. L'objectif secondaire : les calmer par nos belles paroles. » Il tendit de lui-même le mégaphone à la Rousse, et la regarda droit dans les yeux : « Mais on sait tous deux que ça n'arrivera pas. » La phrase était à peine murmurée. Certains gardes, certaines recrues, n'étant pas prêtes à devoir faire preuve d'une violence inévitable. « Prête pour entamer la discussion, agent ? » Pour entamer les hostilités, même. Pendant que Kelsey se chargeait de séduire, autant qu'elle le pouvait, les terroristes, Wolverine lui, n'aurait qu'à préparer le dispatch des troupes. L'attaque prenant déjà forme dans sa tête alors qu'une petite équipe s'était rassemblée avec les plans d'architecture de l'établissement étalés sur le capot d'une voiture. Il fallait agir. Et vite.


©TENNESSEE.

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Hzx0

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 485
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 24 Avr - 13:39


Time is running out
Ft James
Le dos bien droit, le regard tourné sur le patron, tu réponds à ses salutations par un mouvement fluide de la tête. Tandis que tu te poste à ses côtés, tu garde une expression concentrée. Le vent continue habilement de jouer avec tes cheveux flamboyants et tes iris brillants ne le quittent sous aucun prétexte alors qu'il grommelle ses ordres d'une voix rauque, sans quitter l'entrepôt des yeux.

Tu sens que cet affront l'irrite. Tu ne peux que l'approuver et tes sourcils se froncent, se plissent tandis que tu glisse à ton tour tes prunelles dorées sur l'établissement délabré. Oui. Éviter que vos compagnons ne soient blessé, ou pire, tuer. Tel doit être l'objectif premier de votre mission.

Silencieuse, pensive, tu hoche délicatement le menton et tu le suis de près alors que vous avancez coude à coude, jusqu'à l'entrée. Durant tout ce temps, tu reste attentive. Tes bras glissent lentement le long de ton corps svelte et tu l'écoute parler, attentivement, tandis qu'il énumère la situation sur toute ses coutures. Cela ne présente rien de bon. Tu le sais, vous le savez, tous. Sans aucune exception. Vous savez que la situation est plus que critique. Vous savez que cet émergé, en tête du groupe de terroriste n'est pas là pour parlementer. Vous savez qu'il a prit vos collègues en otage pour une autre raison, plus que dramatique. Oui. La guerre ne fait que commencer et les tensions se creusent, s'agrandissent, si bien qu'elles deviennent ingérables, angoissantes, catastrophiques. L'entendre de la bouche de Logan ne fait que rendre les circonstances réelles et c'est pourquoi ton corps, se tend, se crispe mais garde son allure droite et impeccable alors que tu murmure, de cette voix aussi légère et fluide qu'un souffle de vent :
- Cela ne fait aucun doute.

Autour de vous, l'atmosphère s'alourdit, considérablement. Tendus, hommes et femmes de la Garde restent en position. Certains vous suivent du regard, cherchent à savoir ce qui est dit et tiennent plus fermement la crosse de leur arme. D'autres, au contraire, gardent un air implacable et ne se laissent pas griser par l'inquiétude et l'adrénaline qui les enivrent. Tu fais partie de ceux là. Tu reste digne, droite et bien que ton cœur s'emballe dans ta poitrine, tu ne laisse pas ses battements frénétiques te détourner de ta concentration. Tu reste immobile, focalisée. Tu prends une respiration calme et mesurée et tu jettes un œil sur ta collègue, là qui s'active, court vers l'un des fourgon pour sortir un ordinateur portable.

Ta bouche pulpeuse s’entrouvre, tes iris s'ancrent à nouveau sur la silhouette du patron et tu réponds à ses ordres comme un soldat, prêt à se fondre avec lui au cœur de la bataille. Car tu lui accorde ta pleine confiance. Tu peux le suivre les yeux fermés et c'est avec délicatesse, finesse et élégance que tu réponds, en hochant une fois de plus la tête dans un mouvement limpide :
- Entendu. Ça devrait être dans mes cordes.

Calmer par de belles paroles. Minauder, manipuler par les mots pour mieux atteindre son objectif. Tu es faite pour ça. Tu en use de nombreuses fois et c'est même ta marque de fabrique quand tu aide ton père à mettre un nouveau client dans sa poche. Parler pour mieux obtenir le désir souhaité. User de ses charmes, de son charisme pour faire passer plus en profondeur le message. Tourner et détourner l'attention pour mieux brouiller les pistes, voiler l'esprit de interlocuteur et en venir à tes fins, sans violence ni à coup. Certes, Logan a raison. Cela ne marchera pas avec eux. Pas pendant longtemps en tout cas mais cela peut suffire à trouver une autre solution, à s'organiser mieux pour percer les faiblesses des assaillants et les prendre de court.
- Absolument prête Lieutenant. Je vais tâcher de ne pas vous décevoir.

Un sourire au coin des lèvres, tu prends le mégaphone qu'il te tend. D'une manière sûre, tu hausse un sourcil et tu rejette légèrement ta chevelure de feu en arrière. Puis, tu te détourne, félinement. Tes pieds foulent le sol avec fluidité tandis que tu t'avance, te mouve avant de t'immobiliser à quelques pas seulement de l'entrée, en portant le mégaphone vers ta bouche.

Oui. Tu es prête. Parfaitement prête. Tes ongles bien manucurés jouent quelques secondes avec l'objet que tu tiens délicatement entre tes doigts et tu ouvre tes lèvres, de telle manière à faire chanter ta voix malicieuse et suave à souhait.
- Comme vous le souhaitez, nous sommes là, prêts à entendre ce que vous avez surement à nous dire. Pas la peine de vous préciser je suppose que vous êtes encerclé. Ce n'est pas réellement une surprise j'imagine.

Tu joue cartes sur table. Tout ceci n'est que stratégie bien évidemment car en y allant franco, en lui soumettant la vérité pure, tu montre également que vous ne le prenez pas pour un imbécile. Tu lui montre que son acte a de l'importance pour vous. Tu flatte d'une manière délicate, discrète son égo et tu le met sur un même pied d'égalité pour percer une première barrière, une première bulle entre ces murs et vous. Tout en même temps, tu montre que la Garde Rouge ne frappe pas sans réfléchir. Tu honore votre réputation en te montrant soudain compatissante et à l'écoute, au point même de te montrer douce, sincère alors qu'il y a une grande part de comédie derrière chacun de tes mots.
- En premier lieu, nous espérons que nos camarades vont bien. Nous sommes prêt à parlementer avec vous pour trouver une solution à l'amiable au conflit qui nous sépare. Nous ne sommes pas ici pour vous nuire. Simplement pour nous assurer que chacun puisse rejoindre tranquillement sa maison sans en venir à une violence inutile qui ne fera qu’aggraver la situation.

Tu marque un temps d'arrêt. Tes iris glissent sur Logan et tu l'interroge du regard avant de rajouter, toujours d'un ton suave, parfaitement calme et séductrice, en articulant chaque syllabes d'une manière bien mesurée :
- J'ose vraiment espérer que vous nous accorderez un entretien afin qu'on puisse en discuter librement et tranquillement.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

Time is running out [Pv Kelsey et James] Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr112 / 52 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr110 / 50 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 389
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mar 1 Mai - 13:06


Time is running out
Kelsey & Logan


La situation était déplorable, et pourtant, d'une certaine manière, James était presque contenté de se plonger dans l'action. Même s'il était surtout question de négocier, sur l'instant, une prise de parole avec le groupuscule inconnu, Logan devait bien l'admettre : avec toutes ces conneries de Genosha et de sorcière rouge, il en avait presque oublié sa vraie nature. Il n'était pas un héros, ni un vilain. Il était l'homme qui se salissait les mains. Et s'il devait être honnête, ça lui allait très bien. Mieux valait planter ses griffes sur des gens qui le méritaient que voir des innocents mourir parce qu'il avait osé les aimer. Secouant la tête en tâchant de penser à autre chose qu'à son passé miséreux et tourmenté, un rictus se dessina sur ses lèvres lorsque ses iris glissèrent sur la chevelure de feu de l'agent Diaz. Elle espérait ne pas le décevoir ? C'était la Garde Rouge entière qui dépendait désormais de ses minauderies, autant dire que l'approbation du patron semblait assez secondaire sur le moment. Mais Logan approuvait secrètement la jeune femme. Il l'avait vu être formée, l'avait évaluée, comme tant d'autres. Il ne l'avait pas choisi pour rien aujourd'hui. Elle était la plus adaptée pour ce terrain, pour ce moment. Son charme, ses manipulations, son ton doucereux, c'était exactement ce qui pouvait permettre à ses agents d'avoir la vie sauve. Posant alors sa main sur l'épaule de la Rousse avant qu'elle ne s'avance, le mégaphone en main, il la regarda droit dans les yeux. « Je n'ai aucun doute que vous pouvez le faire, Diaz. » Relâchant son épaule, il hocha une dernière fois la tête, avant de la laisser prendre place.

Le mutant n'était guère qu'à quelques pas de la jeune femme, mais il était important qu'il prenne les mains de l'opération en cours pendant qu'elle amadouait les terroristes. Se décalant donc, il rejoignit une petite équipe qui avait déjà posé des ordis sur les capots de voiture, et se passa de toutes formalités. « Bien. Dites-moi ce qu'on a, entrée, sortie, murs fragiles, couloirs à éviter. Je veux tout savoir. » A peine énumerait-il ce dont il avait besoin que Kelsey entamait le dialogue avec les terroristes du jour. La couvant de son regard assombri, Wolverine écoutait distraitement les blablas à ses côtés.  Ses collègues voulaient savoir ce qu'il avait discuté avec l'agent Diaz, mais là n'était pas la préoccupation du moment. Faisant taire les futilités d'un signe de la main, le mutant patienta quelques secondes de plus, le temps que tout le monde recouvre ses esprits, et qu'enfin il obtienne les infos qu'il avait demandé. « Il y a plusieurs entrées possibles chef. La principale qui se trouve juste en face de nous. Mais il y en a aussi une sur le côté est, et une porte de secours vers l'arrière. » Kelsey continuait ses jérémiades, demandant un entretien. Logan craignait le pire. « Trois accès seulement, rien d'autres ? » insista t-il. Pour un entrepôt, ça semblait bien léger. « On peut forcer une entrée par le toit, et par les vitres. L'entrepôt a été abandonné il y a déjà plusieurs années, il n'est pas un bon état et personne n'a pris la peine de le rénover. L'entreprise a fermé ses portes parce qu'elle ne répondait pas aux mesures de sécurité imposées. » Tiens donc, voilà qui tombait à pic et qui expliquait bien des choses. Le mutant ne dit rien pendant quelques instants. Son regard concentré, il essayait de visualiser la scène, au mieux. « Est-ce qu'ils ont une vue sur nous ? Des caméras ? » « Rien, hormis les fenêtres qu'on peut tous voir ici. » Bien, parfait, même. « Rappelez-moi combien ils sont ? » « D'après nos informations, au moins sept ou huit. Mais il n'est pas impossible qu'ils se cachent en plus grand nombre dans l'entrepôt. » Comme si ça avait servi de planque, tout ce temps durant. Comme si le mouvement terroriste était né entre ces murs, et avait recueilli, secrètement, des nouvelles recrues au fil du temps. Voilà qui allait être problématique s'ils allaient avoir affaire à un bastion armé. Qui sait, peut-être même le groupe couvraient d'autres émergés. Mais Logan avait connu pire. Les balles ne lui feraient rien, il était presque intouchable. Malheureusement, ce n'était pas le cas pour ses hommes et femmes qui n'avaient toujours aucun souvenir de leur réelle identité.      

Soupirant alors que l'agent Diaz continuait le dialogue avec les preneurs d'otage, Serval posa ses mains contre ses reins. Tiraillé par l'envie soudaine de plonger directement dans le feu de l'action et déchiqueter de lui-même ces pourritures qui jouaient avec des vies humaines pour le plaisir de démontrer leur puissance. Même s'il ne doutait pas qu'il y avait sûrement des membres présents par simples concours de circonstances, ou motivés par des envies louables. C'était souvent comme ça, avec ce genre de groupe. Il y avait les haineux extrêmistes, et il y avait ceux qui tentaient d'agir, sans pour autant prendre les bonnes décisions. Sauf qu'aujourd'hui, ce groupuscule avait enlevé trois de ses agents. Et qu'il semblait vouloir les exécuter très prochainement. « Bien. Je veux huit hommes prêt à intervenir par les toits, côté est et ouest. Que six autres vérifient la sortie arrière, et six autres vers l'est. On oublie l'ouverture principale. On ne peut prendre le risque de foncer dans le tas à l'aveugle, ou qu'ils nous repèrent en train de préparer une intervention. Envoyez moi nos drones pour éclaircir les environs. » L'homme s'interrompit, une ride barrant son front. Tout le monde l'écoutait, le corps tendu, le visage sérieux. Personne ne plaisantait plus. « Le C4 est arrivé ? On va sûrement devoir forcer des entrées, soit par les fenêtres, soit par les murs si les accès sont barricadés. Je me fiche des dégâts, ce bâtiment ne vaut plus rien. Il faut trouver la pièce où se trouve nos agents et éviter le pire. Vous m'entendez ? L'agent Diaz et moi, on va essayer de vous faire gagner du temps pour que vous puissiez vous déplacer sans être repéré. » Wolverine ne chercha pas à en dire plus. La Garde Rouge avait déjà opéré sur des missions plus délicates que cela. Le Pegasus, par exemple, avait servi de leçon pour beaucoup d'entre eux.  La différence, aujourd'hui, c'était que leurs propres collègues avaient été kidnappés. Pendant leur tournée. Et qu'ils avaient clairement un couteau sous la gorge. On avait touché à plusieurs des leurs, on avait menacé la famille. Le crime n'allait pas rester impuni.

Laissant les agents revenir vers leurs équipes respectives et répéter ses ordres, Serval tourna des talons pour rejoindre la rouquine. Le mégaphone en main, elle avait ce même visage calme, presque rassurant. Pourtant, l'homme pouvait déceler sa concentration intense, ainsi que quelques brefs froncement de sourcils.  Elle était autant concernée que n'importe qui d'autre ici. Plus encore, alors que Kelsey devait peser ses mots, qui pouvaient aussi bien être aussi tranchants qu'un rasoir ou délicats comme une plume, selon la réceptivité des preneurs d'otage. « Diaz, on en est où ? » demanda t-il dans un souffle, alors que le silence se faisait entre elle et les terroristes. Elle avait demandé un entretien. Et la réponse, elle avait de quoi faire craindre à plus d'un. Parce qu'il était bien conscient, Wolverine, que si entretien il y avait, alors les terroristes n'allaient pas demander à voir n'importe qui. Probablement la personne avec qui ils échangeaient, et/ou un responsable, une personne en haut de la chaîne. Autrement dit, Diaz et Howlett seraient les mieux placés pour être demandés à foncer dans le tas. Certainement désarmés. Cette journée allait décidément être longue.


©TENNESSEE.

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Hzx0

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 485
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 7 Mai - 12:10


Time is running out
Ft James
Un long silence accompagne tes dires. Le mégaphone entre tes doigts, tu jettes de temps à autre un regard vers Logan qui, en compagnie de plusieurs collègues, gère et analyse la situation sous toutes ses formes. Tu n'entends pas ce qu'ils disent mais tu te doute qu'ils cherchent une faille et élaborent une stratégie pour entrer dans le bâtiment et permettre la libération de vos collègues.

Cela va sûrement prendre un certain temps. Cela ne va pas être sans risque or, tu porte une telle confiance à ton patron que tu pourrais le suivre les yeux fermés. Alors tu reste là, droite, concentrée, immobile, fidèle à toi-même dans le moindre de tes gestes, dans le moindre de tes mots. Le dos bien droit, l'allure féline, tu ancre à nouveau tes iris sur l'entrepôt et tu observe, tu attends une réponse de la part des ravisseurs sans montrer, ne serais-ce, qu'une quelconque nervosité apparente.

En vérité, tu ne sais pas si ça va marcher. Tu ne sais pas si tes paroles ont eu l'effet escompté. Tu n'es pas le genre de personne à douter de tes capacités. Bien au contraire. Mais tu dois rester vigilante, t'attendre à avoir un refus de leur part. Car vous ne savez rien d'eux. Ni de l'émergé qui est au commande de la prise d'otage. Ni des autres personnes qu'il a embarqué dans cette sinistre affaire. Vous ne connaissez pas leurs possibles réactions. Vous connaissez seulement quelques brides et vous devez vous tenir prêt à toute éventualité.

Tout en laissant cette pensée te traverser, tu prends une grande inspiration et tu roule des épaules, rejette de plus belle tes cheveux roux en arrière. Tu te tiens prête à insister. Tu pense à tes futurs mots, à une nouvelle stratégie mesurée s'il advenait que ta précédente tentative se termine dans le vent. Tu ne baisse pas les bras. Tu n'es pas comme ça. Tu n'abandonne pas au premier échec et tu pense à tout ces clients, avec ton père, que tu as su manipuler à ta guise. Même si parfois, cela pouvait prendre des heures.

Tu attends encore un peu. Tu fais exprès de marquer une pause pour laisser le temps aux ravisseurs de prendre une décision. Au même moment, tu entends les pas de James se rapprocher vers toi et tu tourne la tête en sa direction, murmurant aussitôt de ta voix chantante :
- Pour le moment, rien de très concret mon lieutenant. Je suppose qu'ils réfléchissent à ce que je viens de proposer. Sinon, j'aviserai en conséquence et tenterai une nouvelle approche.

Toujours dans la manipulation des mots et du gestuels. Leur laisser croire qu'ils ont le choix alors que non. Leur laisser croire que vous êtes en position de faiblesse, prêt à se soumettre aux moindres de leurs exigences alors qu'il n'en ai rien en vérité. Oui. La manipulation est un art. Une manière subtile et sournoise d'obtenir ce que l'on désir en toute circonstance. Elle se travaille, s'aiguise. Il arrive parfois qu'elle ne fonctionne pas mais cela reste rare. Car une fois le doigt posé sur un point sensible, elle n'en devient que plus facile et évidente. Il suffit de percer la faiblesse d'autrui pour l'envelopper, l'encercler et l'utiliser à bon escient.

Toujours est-il que vous attendez, patiemment. Tes prunelles glissent une fois de plus sur le bâtiment quand tu remarque soudain une silhouette sortir de l'ombre. Tu plisse des paupières. Ton corps se tend à nouveau et tu murmure :
- Je crois que nous avons de la visite.

Avant de baisser ton bras qui tient toujours le mégaphone. Tu ne cherche pas à prendre ton arme. Tu sais que cela pourrait surement aggraver la situation. La silhouette qui s'avère être un jeune homme s'immobilise à une bonne distance de vous et tu remarque qu'il tient aussi entre ses doigts, un mouchoir blanc. Il vient surement répondre à votre appel. Tes lèvres pulpeuses s'étirent doucement en un sourire satisfait et tu reste près de Logan, observant à présent l'individu qui crie à votre intension pour que vous puissiez l'entendre.
"Notre chef à bien entendu votre requête. Après réflexion, il est prêt à vous accorder un entretien. Il exige seulement à voir la personne qui l'a sollicité et celui qui commande les opérations. Mais attention. Pas d'entourloupe. Pas d'arme. Sinon... Il n'hésiterait pas à toucher à l'un de vos amis."

Ses menaces sont claires. Tu l'entends à ses intonations. Tu as l'infime impression qu'elles ne sont pas émises à la légère. Autour de vous, l'agitation se crée. Chacun porte son regard vers vous, vers James et tu sens une vive inquiétude mêlé de crispation envahir les rangs. Tout en restant calme, tes iris se posent sur ton patron et tu l'interroge une fois de plus du regard, attendant son approbation pour la suite des évènements bien que tu as l'infime conviction que l'invitation est lancée et que vous ne retournerez pas en arrière.
- Cela pourrait être un piège mais quel que soit le risque, je suis prête à le prendre.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

Time is running out [Pv Kelsey et James] Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr112 / 52 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr110 / 50 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 389
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mar 8 Mai - 19:18


Time is running out
Kelsey & Logan


Les secondes s'écoulaient, et avec elles, le silence s'intensifiait. Bien sûr, les agents parlementaient entre eux, discutaient du plan à peine mis en place par le Lieutenant. Mais là, à attendre aux côtés de Diaz, suspendus aux lèvres des terroristes, c'était comme s'il n'y avait pas un son. Rien d'autre ne pouvait filtrer leurs oreilles, tant qu'ils étaient en attente d'une réaction quelconque. La demande formulée par l'agent Diaz était tout à fait raisonnable, mais elle demandait réflexion. En un sens, elle était dangereuse. Mais dans un autre, elle était nécessaire. Impérative, même. C'était un habile coup de maître, que de quémander un entretien. Un moyen d'entrer sur le territoire de l'ennemi, de fouler leur sol sacré, de franchir leurs barrières. D'explorer les lieux, de repérer les failles. Mais surtout, de s'assurer de la bonne survie des leurs. Car il n'y avait que ça qui comptait, en ce jour. Sauver leurs collègues, ces agents dévoués qui craignaient pour leurs vies tous les jours, mais qui n'avaient jamais autant risquer de la perdre qu'aujourd'hui. Howlett passa une main sur sa barbe mal-rasée, et hocha la tête en signe d'approbation. « Bon boulot, Diaz. Ils vont se manifester, ils n'ont pas d'autres choix. » Le mutant apparaissait confiant. Bien plus qu'il ne l'était en réalité. Mais en même temps, c'était ce qui allait avec le métier. Il était le grand patron, l'un des supérieurs. Il se devait de faire bonne figure, quelle que soit la situation dans laquelle ils étaient tous empêtrés. Prétendre, jouer des apparences, désormais, c'était devenu sa spécialité.

Que sa confiance soit bien ou mal placée, dans tous les cas, elle porta ses fruits. Aux mots de la Rousse, Wolverine porta son regard sur la silhouette qui se détachait de cet entrepôt maudit, forteresse bâtie pour être impénétrable. Ce que le mutant avait hâte de contredire et détruire, bien qu'il n'en montrait rien. Il ne fallut que quelques secondes pour qu'une grosse majorité des agents de la Garde Rouge ne pointent leurs armes envers le messager, qui secoua, pour toute réponse, un mouchoir blanc. Sentant les visages tournés vers lui, attendant les ordres, Howlett fit signe de rester en alerte mais de ne rien intenter envers l'inconnu. Les paroles qu'il allait prononcer étaient forcément précieuses, après tout. La réponse à l'amorce de discussion entamée par Diaz quelques minutes plus tôt était donc enfin donnée, et Wolverine ne s'avérait pas surpris par les demandes retournées des preneurs d'otage. Sommes toutes, elles étaient même logiques. Y aller sans armes, seuls, ou presque, forcément, il n'avait rien espéré de moins de la part du groupuscule, le mutant. Néanmoins, y aller dans le noir pouvait s'avérer dangereux pour plein de raisons. La communication avec ses équipes allait être tendue, sans oreillette ou talkie walkie. Mais ce n'était pas comme si Diaz et Howlett avaient le loisir de se préparer et de se couvrir de micro alors que l'intermédiaire du groupe terroriste attendait sûrement leurs avis pour revenir auprès des siens. L'agitation qui découla de son intervention, en tout cas, était tout autant prévisible, et Wolverine se retrouva un instant à fermer les yeux. Aspirant à un calme qu'il ne pourrait jamais vraiment posséder entièrement. Ses paupières papillonnèrent et l'homme à la tête de la Garde finit par soupirer. Sa main détachant déjà la ceinture qui lui permettait de ranger l'arme à feu qui la suivait partout, de par son métier. Arme qu'il n'avait jamais utilisé, ou bien seulement pour maintenir des apparences. Le groupuscule n'avait en effet pas la moindre idée de la véritable menace que représentait le mutant, de par son squelette en adamantium. Et c'était parfait comme ça.

Se tournant vers Diaz, il pencha la tête en avant vers elle. Loin d'être déçu par la femme aux cheveux rayonnants, il était rendu fier par son état d'esprit et sa conviction. « Agent Diaz, je crois que ça va encore se jouer entre vous et moi. » Un rictus éclaira brièvement ses traits, alors qu'il lui fit signe de retirer son arme de service à son tour. Autour d'eux, le brouaha avait repris de plus belle, mais sitôt que Kelsey fut prête, Logan commença à avancer vers le messager. Levant les mains en signe de paix, il lui montra son dos, quelques secondes seulement, le temps de s'adresser à ses troupes, tendues comme jamais. « Restez en attente de mes ordres. Si vous n'avez pas de nouvelles de l'Agent Diaz et moi d'ici une quinzaine de minutes, vous savez ce qu'il vous reste à faire. » Le laps de temps était court, mais le lieutenant ne pouvait en accorder plus. C'était ainsi que fonctionnait la Garde. En s'adressant ainsi ouvertement aux siens, Wolverine formulait une menace claire. Si lui et Diaz ne pouvaient faire d'entourloupes, cela en allait de même pour les preneurs d'otages qui auraient ainsi un timing et leur part des choses à respecter. Un seul pas de travers, une simple limite franchie, et ils n'en réchapperaient pas. Leurs collègues de la Garde non plus, mais le sang risquait de se payer par le sang. Il était dans leur intérêt de ne pas perdre leur temps avec l'entretien.

Un nouveau regard fut échangé avec Kelsey. Celle-ci semblait déterminée, et suivait Logan, une confiance presque aveugle lui étant dévouée. L'homme devait bien s'avouer assez impressionné par son calme à toutes épreuves. D'autant plus que, désormais, ils avaient franchi l'entrepôt et étaient amenés au chef du groupuscule, au détour de couloirs à franchir et d'escalier à monter. Le leader présumé était un émergé aux dons malheureusement inconnus de la Garde, ce qui compliquait relativement la bonne compréhension de l'adversaire. Mais l'armée rouge avait eu bien plus difficile à gérer, comme ennemis. Ce n'était pas un agresseur de plus, simple humain ou non, qui allait scier tout le monde sur le carreau. Après tout, la politique du SHIELD était claire à ce sujet. On ne négociait pas avec les terroristes. « Avant toutes choses, nous voulons voir nos agents. En vie. La discussion pourra reprendre après. » imposa Logan alors qu'on les présentait, lui et Diaz, sèchement au leader de la petite troupe mesquine. Il n'y avait pas leurs collègues dans la pièce où ils se trouvaient, et seulement quatre hommes, le chef inclus, sur les 8 supposés, entouraient les deux nouveaux venus. Les quatre autres devaient donc surveiller les otages. S'ils n'étaient pas plus que ça en réalité, bien entendu.


©TENNESSEE.

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Kelsey Diaz
Mutant
Kelsey Diaz


https://houseofm.forumactif.org/t2918-kelsey-diaz https://houseofm.forumactif.org/t2912-kelsey-diaz
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Hzx0

Kelsey a quelque peu un tempérament de feu. Soit on l'aime bien, soit on la déteste. C'est quitte ou double. De nature hautaine, elle parait froide aux premiers abords. Sur d'elle, elle ne doute ni sur ses capacités ni sur sa beauté. Séductrice, malicieuse, fourbe par moment, elle joue de ses atouts avec perfidie et aisance. Elle endosse avec plaisir certaine responsabilité et ne ressent aucun remord sur certains de ses actes : comme être la maitresse d'un homme marié par exemple. Intérieurement cependant, Kelsey peut être assez sensible, nerveuse et angoissé quand on la connait bien. Elle ne le montre absolument pas mais elle a parfois des coups de stress, de replie sur soi, uniquement quand elle se trouve seule. Pour ne pas que les autres la voit dans cet état. D'ailleurs, elle est assez solitaire

Pouvoirs : Contrôle des animaux : A la capacité de comprendre, de parler avec les chats principalement et de les appeler à sa guise. (exemple, si elle se sent en danger ou qu'elle cherche à les appeler, ils peuvent venir en masse vers elle)
Bestialité : A la vision accrue et aiguisé d'un chat. Elle peut voir dans le noir, percevoir plus facilement les mouvements. D'ailleurs, ses iris s'agrandissent et deviennent jaune quand elle ressent une émotion forte. (Colère, tristesse, angoisse...). Il lui arrive aussi de feuler quand la rage l'envahit et qu'elle se sent en danger.
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr113 / 53 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 485
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Keith - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 28 Mai - 12:11


Time is running out
Ft James
Ton cœur palpite dans ta poitrine. Tu sens ses battements s'accélérer. Tu sens une pointe d'adrénaline monter mais tu reste calme, concentrée. Toujours plus. Tu ne montre aucune trace de nervosité. Tes cheveux flamboyants flottent sous l'air du vent et tu regarde Logan, plus déterminée que jamais. Tu n'as pas peur, non. Tu sais où es ta place. Tu pourrais donner ta vie à James et tu n'aspire, toi aussi, qu'à sauver vos collègues quel que soit le danger.

Tes lèvres pulpeuses s'étirent en un sourire lorsque ce dernier te dis que cela va se jouer entre lui et toi. Le ton est donné. Tu penche légèrement ta tête à ses ordres et tu retire ton arme. Tu le tend à l'un de tes collègues qui s'est avancé à ta hauteur pour t'aider. Tu te redresse, plus fière que jamais. Tu ajoute d'un ton fluide, délicat, suave et joueur :
- Je le crois également.

Avant de prendre une légère inspiration, te préparant psychologiquement à faire face aux agresseurs. Puis, tu te poste aux côtés de Logan tandis que ce dernier s'avance, donne le mouvement en faisant claquer ses derniers commandements au passage.

Vous voilà devant l'homme qui s'est présenté à vous, mouchoir blanc à la main. Silencieuse, tu te tourne sur toi-même et tu suis les traces de ton patron. Tu te mouve avec souplesse, légèreté et tu joue de tes gestes, de tes iris, de ton sourire enjôleur, aguicheur pour appâter le messager qui vous scrute en tout sens sans dire le moindre mot.

Un dernier regard porté à James. Une discussion muette et entendue entre toi et ton supérieur. Tu es prête. Prête à te fondre corps et âme au devant du danger à ses côtés. Tu le fais savoir par un hochement de menton appuyé et tu reste digne, droite lorsque l'homme, après s'être assuré que vous ne portez plus d'arme susceptible de les nuire, vous fais signe de le suivre à l'intérieur de l'entrepôt.

L’atmosphère est tendue, prenante, étouffante même. Les murs autour de vous dégage une forte humidité. Vous le sentez à l'odeur, aux traces laissées sur le bitume et les coins rongés par les mites. Le sol est craquelé et tu laisse un sifflement t'échapper quand ton pied manque de tomber dans un trou, te faisant lâcher un soupir de dégoût.

Sinistre endroit que ce dernier. Heureusement, au bout d'une longue marche interminable, le messager vous entraine dans une pièce à l'étage où est dressé, près de la fenêtre, celui qui doit être le leader de cette mascarade. Toujours aussi silencieuse, attentive, concentrée à ta tâche, tu l'observe discrètement. Il est jeune. A peine la trentaine peut-être. Cheveux blond comme les blés. Mince, élancé avec des traits fins, marqués simplement par une cicatrice au coin de l’œil gauche. Il ne paye pas de mine aux premiers abords. Les yeux rivés sur Logan, il l'écoute parler, lui ordonner de voir vos agents en vie avant de reprendre le court de la négociation. Tu le vois tiquer. Froncer les sourcils et jeter un œil à ses comparses qui vous encercle désormais en marquant un temps de silence.

Immobile, les bras pendants le long de ton corps svelte, tu analyse la situation. Tu te décide à ajouter d'un ton délicieux, exquis et harmonieux en remarquant son hésitation :
- Nous vous demandons simplement de les voir. Soyez assuré qu'après, nous serons entièrement ouvert à une possible négociation.

A tes mots, l'émergé se redresse. Porte ses yeux verts sur toi et prends une grande inspiration avant de reporter son attention sur James.
"Bien. Mais un seul uniquement. Chaque chose en son temps et je veux être certain que vous feriez aussi la part du marché."

Sa voix autoritaire claque dans l'entrepôt. Dans un claquement de doigt, il fait signe à l'un de ses compagnons de bouger. Celui-ci s'incline docilement et quitte son immobilité pour se fondre dans une deuxième pièce, voisine à la votre. Le temps semble long tout à coup. Les secondes, les minutes passent lentement avant qu'il ne revienne, l'un de vos collègues en main, bâillonné, secoué comme un prunier. Un coquart entoure son œil droit et il présente quelques rougeurs sur la peau. Sur la joue, le nez, le menton et le cou. Frappé mais en vie. Brisé dans sa fierté mais vaillant, s'agitant en poussant des exclamations étouffés.
"Alors" poursuit le leader en ordonnant au même homme de le ramener là où il était. Sans vous laisser vraiment le temps de s'entretenir avec lui. "Peut-on commencé maintenant?"
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : Time is running out [Pv Kelsey et James] Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

Time is running out [Pv Kelsey et James] Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr112 / 52 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Maitrise :
Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr110 / 50 / 5Time is running out [Pv Kelsey et James] Fonddr11
Messages : 389
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mar 31 Juil - 21:20


Time is running out
Kelsey & Logan


Pas feutrés sur un sol à l'aspect délabré. Les talons claquaient, durement, tandis que des regards s'échangeaient. Diaz savait ce qu'elle avait faire, prête à plonger droit en enfer si son patron lui demandait. Ce que l'homme en question ne s'autoriserait pas à quémander, quand bien même ils avaient tous deux signés. Wolverine avait, par le passé, perdu bien trop de personnes. D'hommes comme femmes, d'amis comme d'amantes. Genosha était bien assez déchirée, en ce moment, pour qu'il se permette de laisser ses soldats succomber à la maladie rongeant cette île de malheur. Hochant la tête en retour au signe de Kelsey, le canadien se contenta de serrer les dents en suivant le messager. S'il était venu dans ces lieux sordides, aujourd'hui, c'était bien pour palier au sort qui pendait tristement au nez de ses gardes. Si Wolverine n'avait pas la mainmise ni le contrôle total sur le recrutement de ses équipes, aucun des siens n'avaient seulement le droit de mourir sous sa garde. Il veillait sur eux, quand bien même il jouait double jeu. Promesse incisive qui avait cloué sa destinée, décisive. Qu'importait. Le mutant avait suffisamment de sang sur les mains. La dernière personne à subir son propre courroux, en dehors de ce groupuscule d'attardés et de désespérés, était recluse dans un manoir créée pour cerner la folie à l'état pur. Mais un jour viendra, où il la trouvera.  Scarlet Witch payera de ses péchés, comme lui-même avait si souvent été châtié. Il se l'était promis, se l'était juré. Cette histoire cessera, dans la mort si nécessaire. Rien ne l'arrêterait.

Tout comme, en ce jour, rien ne stopperait le mutant de sauver les siens. Il n'avait pas l'intention de sortir ses griffes, mais il n'était pas à l'abri d'une quelconque obligation. Toutefois, Diaz à ses côtés, il lui faudrait être prudent s'il devait en arriver là. Soupirant discrètement, les traits sombres de Serval se mouvèrent, poussant une observation fine de l'endroit refermant désormais non pas deux, mais quatre Gardes. Malgré un bataillon entier qui encerclait les terroristes, Diaz comme Howlett savaient pertinement qu'un rien pouvait faire pencher la balance. Favorablement comme défavorablement. Remarquant du coin de l'oeil que l'Agent à ses côtés analysaient les lieux, Logan en profita pour mémoriser les couloirs empruntés. C'était bien pratique d'avoir choisi de tout se souvenir, tiens donc. Quand bien même il n'était orné d'une mémoire photographique, ça ferait l'affaire pour leur sale histoire. Parvenant bien vite à destination du chef des hommes armés, Wolverine prit moins le temps de le jauger que de s'assurer de la survie de ses gardes. Tarek fut ainsi amené après une remarque fort judicieuse de la Rousse à ses côtés, et le mutant sentit la colère émaner en lui. Serrant ses phalanges en maudissant son devoir de cacher sa vraie nature, il grinça des dents alors que le jeune garde était ramené dans une pièce située quelques mètres plus loin, à l'abri des regards mais pas de l'ouïe raffinée du mutant : « C'était vraiment nécessaire de lui refaire la tronche ? » Le canadien aurait bien accompagné sa phrase d'un poing dans la gueule du blondinet, malheureusement il ne pouvait décemment se permettre de mettre inconsciemment en danger Angéni et Tarek. L'absence d'Angéni avait suffisamment de quoi les inquiéter, par ailleurs, même s'il pouvait entendre son coeur battre non loin de leur position. Echangeant un nouveau regard avec Kelsey, James ne pipa mot, mais ils avaient tous deux de quoi craindre malgré tout pour l'Agent. Celle-ci avait de quoi attirer les regards, et qui savait exactement ce que pouvaient avoir en tête de pareils bâtards.

Un voile rouge passa dans les yeux du canadien qui dû faire une nouvelle fois preuve de self-control. L'homme en face d'eux s'impatientait ? Très drôle. « Nous sommes à votre écoute, » se força néanmoins à rétorquer Serval. Mais certainement pas à ton service manqua t-il d'ajouter. A nouveau, le Lieutenant se tourna vers Diaz. Celle-ci était douée avec les mots, certainement bien plus que lui avec son franc-parler parfois bien casse-pied. Elle saurait manier les sentences aussi aiguisées que des lames, tandis qu'Howlett se fierait à ses instincts pour planifier la libération définitive de leurs collègues. « Ce qu'on demande est simple. » Ah oui ? Howlett n'en avait pas l'impression. Un signe de la main pour encourager le jeune blond à continuer, et les armes de ses accompagnateurs se retrouvaient pointées vers les silhouettes des deux négociateurs. Le canadien grimaça, lançant un regard noir à ces incrédules, prêts à tirer au moindre faux mouvement, tant il était tendu. Merde. Des abrutis comme ça, ce n'était pas bon. Des balles pouvaient vite se perdre, songeait le mutant en penchant la tête vers la rouquine si calme à ses côtés. Elle avait compris comme lui, il le savait. Un faux pas, et tout volait en éclats. « On veut que Magnus se retire de l'ile. On veut récupérer nos droits. » Nos droits ? Wolverine haussa un sourcil, sceptique. Vu comment les jeunes à ses côtés s'accrochaient à leurs armes, il doutait grandement qu'ils soient tous empreints de dons mystérieux. Gardant ça pour lui-même, il ne put conserver un rire bref de lui échapper. « Vous vous foutez de nous ? » Devant l'impassibilité de son interlocuteur, Serval leva les yeux au ciel. « Vous vous rendez compte de ce que vous demandez ? » Magnus, partir de Genosha, renoncer à son trône ? Improbable, irréalisable. Et ce dans n'importe quel monde. « Si la vie de vos piètres humains vous importe tant, vous devriez savoir rendre ça possible. » C'était une plaisanterie. Il était inconcevable que Magnus quitte ses fonctions pour seulement deux vies. Wolverine le savait, Diaz le savait, et ce jeune con le savait. C'était du brouillard, tout ça. Il n'y avait pas moyen que les membres du groupuscule fuient les autorités de l'île après ce qu'ils venaient de faire. Tout ceci n'était qu'un jeu. Une tentative de gagner du temps avant de passer à l'action. Ils comptaient commettre un massacre. Ni plus, ni moins. Eh merde.


©TENNESSEE.

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Time is running out [Pv Kelsey et James]
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: