RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Neena Thurman - Domino Effect
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Jeu 17 Jan - 10:36

Neena Thurman
Mutante ◊ 30 ans ◊ Hydra


Identity Card

Nom : Thurman
Prénom(s) : Neena
Alias : Domino
Âge : 30 yo
Lieu de naissance : Floride
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Situation : Divorcée
Métier : Ancienne danseuse étoile - mercenaire
Émergence : Niveau 2
Maîtrise : Niveau 2
FT Jaimie Alexander
Que pensez-vous des émergés ? Neena reste très neutre a ce sujet : elle y voit du bon et du moins bon. C'est parfois incompréhensible, d'autres terrifiants, mais ne vaut il pas mieux maitriser cette force qu'en avoir peur ? Tout faire pour la connaître au lieu de la craindre ?

Tumblr


POWER
Neena a le pouvoir d'influencer les probabilités. Elle génère un champ invisible autour d'elle capable d'altérer les possibilités d'actions en son sein. De ce fait, des choses improbables, mais pas impossibles, peuvent advenir lorsqu'elle est présente. Ces altérations provoquent de la chance pour elle et de la malchance pour ses ennemis, que ça soit une mal-fonction dans l'équipement ou l'arme d'un adversaire, ou des tirs malencontreusement déviés,...
Néanmoins, les pouvoirs de Domino ne se déclenchent que dans une situation de stress, elle n'est pas capable de les contrôler autrement, et la chance que lui amène ses pouvoirs est aléatoire. La seule façon de bénéficier de son don est donc de se mettre dans une situation pouvant lui nuire, ce qui donne souvent l'impression qu'elle cherche les ennuis ou qu'elle est une véritable tête brûlée.

Mais cette obligation de mise en danger a permis à Domino de développer d'autres capacités : la jeune femme possède des aptitudes physiques hors du commun, une agilité et une dextérité extraordinaire. Elle maîtrise plusieurs arts martiaux et plusieurs types d'armes également, allant de l'arme à feu, au couteau, en passant par les explosifs.


MAKE A WISH

Une famille normale avant tout. Pouvoir grandir dans un cocon aimant, là pour la protéger. Avoir un vrai père, et une mère plus ou moins normale. Un petit frère avec qui se chamailler. Pouvoir rencontrer un homme et l'aimer sans être un rat de laboratoire.  





ÉMERGENCE

Des rêves, des impressions de déjà-vu, rien de fou. Quand Neena arrive à dormir sur ses deux oreilles, elle revoit souvent des scenettes de sa vie d'avant et des instants passer dans des salles d'examen. Des images floues. Tout ça lui semble abstrait, étrange, parfois trop réaliste pour être vrai. La violence de certains rêves l'empêche de dormir, mais vu le train de vie qu'elle mène et ce qu'elle a déjà pu voir de ses  yeux, elle ne s'étonne pas que son cerveau lui rappelle par instant le pire. Son psychologue parle de choc post-traumatique en consultation, pour Neena, c'est sûrement ça... Ou pas.


behind the screen
◊ Pseudo :  Langouste. ◊ Age : 2ans ◊ Pays : France ◊ Inventé, Scénario, Marvel : Marvel. ◊ Je souhaite être parrainé.e : Non merci ◊ J'ai découvert le forum grâce : A l'époque, un ami m'avait traîné ici. Et là, une amie m'a trainé ici. ◊ Multicompte : Pas encore. ◊ Un dernier mot : Contente d'être de retour. Genre, vraiment.

HOUSE OF M(emories)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 17 Jan - 10:41

Je crois que la véritable force se trouve dans la quantité de malheurs que vous êtes capable d'endurer, de brutalité que vous êtes capable d'encaisser sans jamais perdre votre humanité.


before genosha
Une grande pièce blanche, et du vide. C'est surtout ça dont je me souviens, de cette enfance décousue, si froide. Des moments passés dans un endroit où les sentiments n'avaient pas leurs places. J'étais un sujet d'étude, qu'on observait au microscope, l'objet dans une éprouvette, une création d'une mère qui ne se sentait pas concernée par son enfant, du moins, pas tant qu'il n'était pas l'arme qu'il pouvait devenir. Je suis l'enfant d'un projet de la société Armageddon, venue au monde avec des tas d'autres, qui n'ont pas survécu. La chance dirons-nous. Je ne suis finalement qu'une expérience qui n'existe parce qu'on cherchait à faire de moi une arme génétique, une descendante mutante capable, puissante. Alors la chance, elle a ses reliefs quand on regarde ça de plus près. Comme l'horreur. Il y en a des pires, des moins pires, c'est toujours bizarre de devoir mettre un degré à ce qui ne devrait pas en avoir. A quel moment ça a du sens de se dire que telle torture est pire qu'une autre ? Ça n'en a pas.

Là-dedans, c'est difficile de s'épanouir, difficile de devenir quelqu'un. Alors dire que j'étais catatonique, c'est sans doute un euphémisme. Ma mère, ou ma génitrice plutôt, a eu du mal à supporter de voir sa descendance n'être qu'une coquille vide. Elle est devenue folle, il paraît. Je pense qu'elle l'était déjà à la base. Je ne l'ai appris que plus tard tout ce que je sais, du fait qu'elle ait réussi à s'échapper, et que des années à continuer ainsi, elle n'a mis en terme à mon supplice qu'en envoyant des gens pour m'emmener loin de cette pièce toute blanche. Il m'en reste des images, des souvenirs, des impressions, mais surtout de la douleur. Un mutisme nécessaire, parce qu'on ne peut pas décrire ce qu'il se passe là-dedans, les mots n'existent pas pour ça.
Les gens venus me sauver me confièrent à Rudolpho Boschelli, qui se chargea de m'éduquer. Mes premiers vrais souvenirs remontent à lui. Il était prêtre, bien pensant, aimant. Une figure paternelle inespérée après tant de temps passer dans un monde vide de tous sentiments. Mais tout ça ne suffit pas à me sortir de cette coquille qui m'avait protégé jusqu'ici, permis de survivre. Et quand mes pouvoirs de mutants se manifestèrent, je préférai m'enfuir plutôt qu'infliger ça à la seule personne ayant eu à cœur de m'aider. J'étais un monstre, après tout. L'expérience d'un projet dingue.

Et beaucoup mieux seule. Je me suis construite ainsi, un peu au hasard, au petit bonheur la chance, en essayant de mettre à profil ce que je savais, ce que je pouvais apprendre. Progressivement, je devins « quelqu'un », peut-être. Mercenaire, j'avais un nom, Béatrice, ironiquement celui de ma mère, mais ma véritable identité est restée derrière moi, dans cette pièce blanche que je ne tiens pas à revoir. J'ai travaillé beaucoup pour plusieurs agences, même pour la NSA. J'étais douée, pas trop avec les sentiments mais ça n'avait pas d'importance. Ça ne voulait pas dire que je n'en éprouvais pas, Milo Thurman me l'a fait comprendre. Ça voulait juste dire que je n'y connaissais rien. En rencontrant Milo, et en étant chargée de sa protection, c'est là que j'ai compris que j'avais encore beaucoup de chemin à faire pour m'en sortir vraiment. Mais il m'aida. Milo était quelqu'un de bien, un savant, un génie, dont les compétences le rendaient trop dangereux pour que le gouvernement le laisse aller et venir comme bon lui semblait. On s'aima, on se maria, jusqu'au jour ou les choses dégénérèrent.

Jusqu'à ce que l'AIM l'attaque et me mette assez mal pour nous séparer. Je survécus avec peine. Pour continuer, je rejoignis un groupe de mercenaires, le Six Pack, où je fis la rencontre de Cable, aka Nathan Summers. Là, je n'étais plus Béatrice, j'étais Neena. Ou plutôt, Domino. Mais des identités, j'en ai eu plein. Le seul nom qui compte, c'est Domino. Seulement voilà, cette tournée en groupe et au bras de Cable fut de courte durée, puisqu'après l'échec d'une mission au Yucatan, je me retrouvais à nouveau seule. Et en cage, durant un an. Une putain année entière, ou cette grognasse de Copycat usurpa mon identité pour mener la belle vie dans l'équipe X-force. Il n'y eut que Cable pour se rendre compte du problème et du fait que fiston était en train de me retenir. Les histoires de famille, ça me dépasse un peu. N'empêche qu'il vint me libérer, et s'occuper de sa progéniture, me demandant de m'occuper de l'X-Force en attendant son retour.
De là, il y eut beaucoup de problèmes, à base d'assassinat sur des vieux télépathes à roulettes, de clones, de voyage temporel, m'obligeant à reformer la vieille équipe des Six Pack pour casser les miches de l'autre grognasse de Copycat. Quelques emmerdes plus tard et un sauvetage limite, elle se décida à me dire la vérité sur tout ce qu'il se passait. Spoilers, la fin est à base de retrouvailles fortes en émotions.

La suite de ma vie fut partagée entre tous ces gens qui faisaient partis de mon existence, Nathan en premier. Sa vie à lui était assez longue et difficile pour que les conséquences de ses choix soient importantes. Plusieurs fois, j'eus à faire à son fils, Tyler, pour l'empêcher de faire des bêtises. Les complications arrivèrent, les unes après les autres, et de la même manière, elles se réglèrent. Nos alliés et amis nous vinrent cent fois en aide, et nous en fîmes autant quand l'occasion se présentait. Je n'étais plus, à ce moment-là de ma vie, cette mercenaire paumée qui avait perdu son mari, j'étais quelqu'un qui faisait des choses importantes pour le monde. Je découvris que nos ennemis pouvaient être aussi puissants sinon plus que nous, qu'il fallait souvent se montrer fort et obstiné pour y arriver. Ça ne suffisait pas à chaque fois. Mais abandonner était là la véritable défaite. Pas mon genre.
Et que la vie n'était jamais tendre. Dans ces conditions, je revis Milo avait de mettre fin à ses jours pour de bon cette fois. Donald Pierce et Lady Deathstrike lui ayant mis le grappin dessus, désirant obtenir ses connaissances et son génie en téléchargeant ses connaissances. Après les avoir défait, je dus faire le choix de stopper le transfert, ce qui coûta la vie à Milo.

Au fond, ce n'est qu'un coup dur parmi beaucoup d'autres. Nous ne sommes que dans une réalité sur une centaine qui existe. Il y a peut être un monde où Milo est vivant, et heureux, et moi aussi. Pas celui-ci, visiblement... Et les coups, j'ai appris à compter sur la chance pour les encaisser à ma place.
Comme la fois où Ekaterina Gryazonova me captura pour me raser la tête, m'abandonner au bord d'une route, avec un dispositif dans la nuque censée me priver de mes réflexes. Une chic personne, vous dites ? Oui, probablement, j'en ai pas un bon souvenir personnellement... Impossible de reprendre une vie normale avec cette épée de Damocles au-dessus de la tête, malgré les attentes de Cable sur mon retour au sein des X-Force, je fis cavalier seul un temps pour me retrouver. J'avais besoin de comprendre ce qu'on m'avait fait, de savoir les détails, d'en guérir. Je restais dangereuse évidemment, et durant mes recherches, je fus amener à travailler avec Interpol, à donner mon aide en échange d'un service. Je découvris grâce à Jesse Bedlam ce que m'avait fait Gryaznova, et avec son aide, on put court-circuiter l'implant... Je pus retrouver ma place dans X-Force avec Jesse.
Ou comme l'arrivée de Pete Wisdom au sein de l'équipe, en tant que leader. Un type qui se proposa pour nous aider à maîtriser nos pouvoirs, mais dont je n'appréciais pas les méthodes. Je décidai de partir, convaincue de ne plus avoir ma place dans l'équipe après son passage, et ne retrouvai conscience que bien plus tard de ce qu'il s'était passé entre. Possédée par un alien, dit le rapport derrière les lignes noircies par le feutre. J'ai fini en prison, réussi à m'échapper et à reprendre ma bonne vieille vie de mercenaire mais... Mais là encore, le destin avait encore son mot à dire. Prise pour cible par un psychopathe du nom de Tsung, je ne dus ma survie qu'à l'X-Force pour lui échapper. Y'a l'histoire du symbiote dégoutant dans mon dos qu'on dut m'extraire, et la traîtrise de Romany qui fit exploser la base de l'équipe où j'en réchappai par chance...
En fait, je pourrais en parler pendant des heures. Du temps où je travaillais pour Charles Xavier et où je me suis mise à dos l'industrie pharmaceutique de John Sublime, où je perdis ma coéquipière, Risque. Ou du reste des aventures avec l'équipe X-Force, de nos défaites comme de nos victoires, des conneries de Cable qui m'ont contrainte à travailler avec l'autre tête de con de Deadpool, des assassinats de dictateurs,...

Tout cette vie sans vraiment savoir où j'allais, ni quand je serais arrivée. Parce qu'au fond, tout ce qui comptait vraiment à ce moment-là, c'était d'où je partais surtout. La nécessité de connaître mes origines et de comprendre ce qui avait pu m'arriver pour que je sois ainsi. Le projet Armageddon, ma mère Béatrice, sa folie furieuse, son envie de créer une arme capable de n'importe quoi, l'existence de mon frère Lazarus. Fallait faire cesser cette folie furieuse qui avait détruit ma vie et qui pourtant était la cause de mon existence. J'y parvins, envoyant ma mère là où était sa place, récupérant mon jeune frère sans savoir comment m'en occuper. Une seule personne saurait comment s'en faire, comme elle avait réussi avec moi : Rudolpho Boschelli.

On pourrait presque croire que la boucle est bouclée.
C'est la dernière aventure qui compte. Celle qui fait reprendre le récit au tout début. C'est l'accumulation des égos meurtries des uns et des folies blessés des autres. Wanda Lehnsherr perd pied, et ses pouvoirs font peur. Décision est prise, on ne peut plus la laisser agir. C'est comme ça qu'on se retrouve avec des tas de types à Genosha, et tout ça...

La suite,...
Ouais, la suite.

J'ai besoin d'une pause.
Laisse-moi fermer les yeux quelques secondes.



after genosha
Souffle.

Les choses ont tellement changé. Je m'attendais pas à finir là, surtout pas cinq ans en arrière, surtout pas après ce renouveau. Ces années de réussite, d'idéal, franchi à petit pas. Ces trophées remportés et ramenés dans un silence contenté dans la voiture. Toutes les fois où, sur le siège passager, maman m'a adressé ce genre de regard heureux, satisfait.

Papa était tellement fier de moi, tellement content de me voir épanouie. J'sais juste que je n'ai fait que le décevoir, chaque jour un peu plus. Les coupes sont devenus des souvenirs tâchés de nostalgie, elles prennent désormais la poussière dans le noir d'une chambre que je n'habiterais plus jamais. L'âme que j'ai pu y mettre a disparu depuis longtemps, rangé avec le reste, figé dans un instant, d'une enfant que je ne suis plus, comme si j'avais disparu.

C'est l'image que ça me renvoie. Celle d'une photo glacée de celle que j'ai été et que je ne pourrais jamais revenir. De cette prodige de la gym qui s'était faite une belle réputation le temps de son adolescence, si bien entourée, choyée, aimée. Putain, ce que j'étais heureuse. Simplement heureuse d'être avec ma famille, que ma mère me prépare chacune de mes tenues, que mon père m'amène à mes concours ou m'aide à faire mes devoirs. Même la naissance de mon petit frère ne fut qu'un moment supplémentaire de joie. Je ne me souviens pas des mauvais souvenirs, ni même des disputes, probablement parce que j'ai oublié ces claques aux profils des caresses tellement plus nombreuses, et tellement plus importantes.

Ce temps-là me manque.
Parce que je ne le récupèrerais jamais.

Parce que j'ai fait les mauvais choix au pire moment, parce qu'il n'y aura pas de retour en arrière.

J'en ai le coeur gros. Et la bague qui trône à mon cou, comme le vestige d'une relation passée, augure le pire alors qu'il ne s'agit que d'une vengeance mesquine envers celui qui m'a embarqué dans sa chute.

Tu laisses croire à tout le monde que je suis mort pour me le faire payer, n'est-ce pas ?
Il n'a jamais eu aussi raison. Sans doute que j'aime l'idée qu'on me prenne en pitié, qu'on songe au drame que j'ai traversé, pour compenser celui que je vis vraiment.

Mais ça n'est pas quelque chose qui atteint mon ex-mari. Je suis tombée amoureuse de lui, sans doute naïvement, en imaginant une vie entière avec lui, avant de comprendre qu'il était davantage intéressé par mon potentiel que ma personne. Je n'ai pas été malheureuse, pas au début. Lui a toujours fait en sorte que je me sente à ma place, que je découvre, que je gagne. Il était une personne importante, bien placé, dans tous les galas où je l'ai croisé les premières fois. Avec le faible des jeunes filles naïves qui pensent aux grandes histoires d'amour. A celles qui n'existent pas.

A New York la première fois alors que j'étais à peine majeure, après une représentation au grand théâtre de la ville. Dans une tenue trop chic pour moi, que ma mère comptait rendre ensuite à la boutique. Il est venu m'aborder, si enjolant, si beau, derrière ce sourire charmant, il y avait cette lueur dans son regard qui a cerné la mienne en une oeillade. J'en suis tombée folle. Si bien que les autres fois n'ont fait que nous rapprocher davantage, et qu'il aurait pu me demander n'importe quoi que je l'aurais fait sans y réfléchir un seul instant.

Mes affaires dépendent de sa stratégie, tu comprends ? Tu pourrais... Tu pourrais y glisser une oreille, trouver ce qu'il va faire, tu penses ?
Il n'a pas hésité un seul instant non plus. J'ai un rire amer en m'en rappelant.

Sa première demande fut anodine, si bien jouée, que je ne me vis pas mettre un pied dans ce bain à requins. Et les fois suivantes furent plus immersives encore, me plongeant dans un monde que je n'avais pas les épaules de porter. Ai-je eu le choix ? Je préfère penser que non, même si avec le recul, je me sens juste idiote. Et j'éprouve cette colère contre la terre entière de ne pas m'avoir empêché de gâcher cette chance. J'étais jeune, le début de la vingtaine, et résolument stupide, si amoureuse de lui quand la réciproque n'était pas aussi véritable qu'il ne le prétendait.

C'est quand j'ai commencé à comprendre que je m'approchais d'affaire dangereuse qu'il m'a demandé en mariage. Un pion si bien placé se devait d'être exploité et récompensé, et je n'ai vu que trop tard que cette bague à mon doigt était une manière de ne pas éveiller trop les questions de mon côté.

Tu dois t'éloigner d'eux pour les protéger.

Il y eut cependant la fois de trop, celle qui augurait une fin que tout le monde voyait venir, même moi, sans pouvoir l'éviter.

Qu'est-ce que tu as fait ? Qu'est-ce que tu m'as fait devenir ?
Neena, Nee'... Son regard brillant, ses yeux sombres ancrés sur moi. Tu es la meilleure espionne que j'ai jamais vu, mais tu risques gros. Je dois te mettre à l'abri.
Je ne suis pas une putain d'espionne, je suis une foutue danseuse ! Je veux être une danseuse !
Ils remontent à toi, à vos conversations, à tout ce que tu as fait ces trois dernières années. Je peux te protéger, mais tu dois me suivre et me faire confiance.

Je voulais juste être normale.

Mais je l'ai eu mon voeu, pas vrai ? D'une manière ironique, tout de même. Le fait de pouvoir aimer jusqu'à en perdre la raison, jusqu'à me retrouver sur une île absurde à devoir abandonner ma carrière et mes rêves au passage. Pour être a l'abri sans être trop inutile pour ce groupe que je découvrais.

C'est comme ça qu'Hydra m'a accueilli, et comme ça que j'ai découvert qui était vraiment mon époux. Un employé si avisé, si malin, servant les intérêts des plus grands, en me vendant une vision de ce monde bien différente de ce qu'ils faisaient. La réussite, l'appat du gain, la désillusion. Genosha. Depuis cinq ans que j'y vis, sans réussir à aimer l'endroit, sans réussir à y rester. Cette installation m'a forcé néanmoins à prendre une décision nécessaire : baiser pour baiser, je préfère encore choisir par qui, quand et comment.

Alors j'ai annoncé à mon époux qu'on divorçait. Décision ferme et définitive, qui m'a permis de lui faire payer cent fois ses mensonges et ses cachoteries. Mais aussi de me distinguer au sein de ce groupuscule. C'est comme ça de l'adolescente naïve, je suis devenue une espionne, puis une mercenaire stratège en charge des missions que je choisis. D'aller d'un bout à l'autre du monde, de l'île, de m'installer sans jamais vraiment le faire, de vivre, de prendre mon indépendance, ma chance, et de voir cette réalité se retrouver parasitée par une autre.

Par des rêves, éloignés dans le temps, de cette immense pièce blanche à laquelle je me sens si attaché. Et détachée de mes parents qui ne me parlent quasiment plus.

Comment l'expliquer au fond ?

Par les demandes d'Hydra qu'on m'ordonne d'accomplir sans m'expliquer davantage, dans l'idée que je ne dois pas mettre mon nez dans les mauvaises affaires. Que ces histoires d'émergés, de pouvoir, ça ne me concerne visiblement pas.

Je roule ma bosse avec Hydra depuis ces cinq longues années mais la balance penche, et la bascule ne tardera pas à se faire d'elle-même. Il suffit d'être patiente, n'est-ce pas ? Être ce que j'ai toujours été malgré moi : toujours au mauvais endroit au mauvais moment.

Advienne que pourra ensuite.

HOUSE OF M(emories)

Revenir en haut Aller en bas
Leigh Montgomery
Dieu
Leigh Montgomery


More about you :
Codename : Ether
Emergence :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr113 / 53 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Maitrise :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr113 / 53 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Messages : 332
DCs : Anna/ Rachel/Ororo/ Silke/Xander Harrison//Robin Caglar Alexia H. Wheeler

Jeu 17 Jan - 11:11
Chère Madame Thurman, vous et moi allons faire affaire ensemble et je suis sur que ceci sera prolifique pour nous deux.

Bon retour à la maison ma belle, contente de te revoir ici et de pouvoir rp à nouveau avec toi. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Keith Ferell
Humain
Keith Ferell


https://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell https://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Neena Thurman - Domino Effect E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr115 / 55 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Maitrise :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr110 / 50 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Messages : 1304
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Jeu 17 Jan - 11:17
Re-bienvenue parmi nous et plein de courage pour le reste de ta fiche Neena Thurman - Domino Effect 3827039187 Neena Thurman - Domino Effect 680588936 amuse toi bien Neena Thurman - Domino Effect 1033788476
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it
More about you :

Neena Thurman - Domino Effect IuucpHT
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

Neena Thurman - Domino Effect 44798b45c06f02e25a3ae2166df174bdb99b2d9a
Emergence :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr115 / 55 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Maitrise :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr114 / 54 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Messages : 628
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Jeu 17 Jan - 11:22
Re-bienvenue par ici Neena Neena Thurman - Domino Effect 4206083283 Je te fais pas le topo habituel, tu le connais déjà Neena Thurman - Domino Effect 3603413558

___

it's a beautiful crime
   We fight every night for something, when the sun sets we're both the same. Half in the shadows, half burned in flames. We can't look back for nothin,' take what you need, say your goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 17 Jan - 12:10
Merci vous trois, ça fait du bien de vous retrouver Neena Thurman - Domino Effect 2878492219
Revenir en haut Aller en bas
Nathan C. Summers
Hybride
Nathan C. Summers


https://houseofm.forumactif.org/t3041-it-breaks-me-down-but-it-saves-me-o-nathan https://houseofm.forumactif.org/t3025-i-ve-been-from-the-future-t
More about you :
Neena Thurman - Domino Effect 25vn

---

Neena Thurman - Domino Effect L36k

Codename : Cable.
Pouvoirs : Télékinésie et télépathie. Atteint par un technovirus lui donnant l'aspect d'un cyborg. Oeil qui luit h24 mais totalement inutile.

Neena Thurman - Domino Effect Tumblr_pq5z1ijs4H1rgpubao2_500
Emergence :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr113 / 53 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Maitrise :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr113 / 53 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Messages : 543
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Moran, Eames, Terrence, Lena & Eden

Jeu 17 Jan - 14:22
Rebienvenue à toi Langouste Neena Thurman - Domino Effect 680588936

Au plaisir de te valider d'ici quelques minutes Neena Thurman - Domino Effect 3603413558 En attendant bah je sais pas quoi dire donc je m'arrête là Arrow Ah si! Super choix de personnage et de vava Neena Thurman - Domino Effect 3039104717

___


« a chance to live out all your dreams you seem to leave out »
Cable ▬ Heavy hands lay the crown and you broke your promises. We’re living in black and white but at least we tried. Now we’re living in colour. Just slow down. We’re all fine now.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Wade Wilson
Mutant
Wade Wilson


https://houseofm.forumactif.org/t3423-wade-wilson-the-merc-with-a-mouth https://houseofm.forumactif.org/t3018-the-merc-with-a-mouth-deadp
More about you : Neena Thurman - Domino Effect 190526091143606467

Codename : Deadpool
Pouvoirs : • Facteur guérisseur élevé.
• Résistance très élevée aux drogues et divers toxines.
• Immunisé à la plupart des maladies, infections etc.
• Immortel
• Très résistant à la télépathie et à la possession
• Capacités physiques surhumaines
• Comics Awareness
Emergence :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr114 / 54 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Maitrise :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr113 / 53 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Messages : 253
DCs : Alexander Stern & Amadeus Cho & Sven Whitman & Elias Callahan

Jeu 17 Jan - 15:10
Rebienvenue !!! Fiche déjà finie, et bah ce fut rapide !

Spoiler:
 

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Entropy
Modo
Entropy


More about you : « Entropy. The things that fall apart. The center that cannot hold. [...] It is a universal constant, and from it flows all the fundamental chaos and disorder that you find so appealing. »
Codename : Entropy.
Emergence :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr115 / 55 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Maitrise :
Neena Thurman - Domino Effect Fonddr115 / 55 / 5Neena Thurman - Domino Effect Fonddr11
Messages : 245

Jeu 17 Jan - 15:30

CONGRATS
You should pass


Félicitations pour avoir passé la fatidique étape de la validation et bienvenue officiellement à toi sur Genosha!

Ton personnage est à présent recouvert d'une jolie couleur et aussi affublé d'un rang qui le suivra telle une ombre! Ainsi considéré comme un membre à part entière de l'Île, il est alors nécessaire de s'attarder sur quelques formalités pour que tout se passe au mieux pour ton personnage. Pour commencer, il sera utile de passer dans le sujet des recensements, afin de lister les pouvoirs attribués à ton personnage, ainsi que de nous informer de son métier et son lieu de résidence. Ensuite, pense à poster la fiche de liens de ton personnage afin de te dégoter des voisins, collègues, de rencontrer pépé dans la rue d'à côté, mais aussi peut-être de rencontrer l'amour de ta vie ou ton ennemi.e juré.e.

En cas de doutes, tu peux demander à avoir un parrain ou une marraine pour te guider lors de tes premiers pas sur Genosha. Si tu cherches un contexte particulier de RP, n'hésite pas à aller faire un tour dans les recherches de partenaires. Tu peux également créer des scénarii ou pré-liens si l'envie te titille, pour pimenter l'histoire de ton personnage. Et en dernier lieu, tu peux venir flooder avec nous dans la partie prévue à cet effet et n'hésites surtout pas à nous rejoindre sur la CB pour t'enjailler avec les autres prisonniers de l'illusion!

On te souhaite de t'amuser à fond et on a hâte de te voir évoluer sur House of M!

Bon jeu à toi Neena Thurman - Domino Effect 16650110

HOUSE OF M(emories)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 17 Jan - 15:31
T'inquiète pas qu'on va avoir quelques rps ensemble mon petit Wade Neena Thurman - Domino Effect 1033788476

Et meeeeerciiiiiii ♡
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Neena Thurman - Domino Effect
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: PERSONNAGES :: FICHES DE PRÉSENTATION-
Sauter vers: