RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy}
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Lucy Haylock
Humain modifié
Lucy Haylock


https://houseofm.forumactif.org/t2840- https://houseofm.forumactif.org/t2825-claim-your-weapons-lucy
More about you :


the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Tumblr_nsnxktbKdm1s9f17oo2_r1_250

• a fusionné avec la déesse Morrigan • était une justicière avant Genosha • est à présent la vice-présidente de Wheeler Group. • vit en colocation avec Taïs et Alexia • très engagée, Lucy tend à s'élever contre les injustices quand elle le peut • commence à se souvenir de sa vie avant Genosha • ressent de plus en plus la présence de Morrigan dans son esprit.

Codename : Crow / Morrigan
Pouvoirs :
Grâce à sa fusion involontaire avec la déesse Morrigan, Lucy se retrouve dotée des capacités de cette dernière :

Vision partagée avec les corbeaux ► Elle peut voir ce qu'ils voient au moment où ils le voient.
Communication avec les corbeaux ► Elle comprend ce qu'ils disent et peut leur parler à son tour.
Maîtrise du combat ► Morrigan étant la déesse de la guerre, il est donc logique que cette dernière maîtrise tout ce qui concerne l'art de se battre.
Double personnalité ► En de rares occasions, Morrigan peut prendre le contrôle du corps de Lucy, modifiant ainsi son apparence.
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Tumblr_nxsmz293331s9f17oo5_250
Emergence :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr114 / 54 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Maitrise :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr114 / 54 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Messages : 434
DCs : Gabriel & Marc & Sean & Lorna & Ben & Jess J.

Jeu 14 Mar - 12:59
the voices were fucking loud
Do you ever wish that you weren't a prisoner?  Do you feel like you're done? All the dreams you had are hard to remember. Well, you're not the only one
Tu te tords les mains, dans le stress qui t’agites. Tu fais les cent pas, depuis plus d’une heure. Mais qu’est-ce que tu avais par la tête ? Es-tu devenu folle ? Tu sais au fond de toi que tu as fait une connerie. Planifier une parodie de justice, comme si c’était un jeu. Tu as su pousser tes talents de comédienne à l’extrême en jouant les filles effrayées. Dans ton esprit, Katsu méritait qu’on lui rende justice. De cette manière. Même en blessant un de tes plus proches amis. Aveuglée par la colère, par ton envie de justice, tu n’as pas réfléchi aux conséquences. Confronter des agents d’Hydra, quelle idiote ! Cette professeure n’avait fait que défendre Junno, tu le sais au fond de toi mais la justice ne s’embarrasse pas de sentiments. Si tu ne t’en étais pas chargé, l’affaire aurait été classé. Une émergée morte, aussi connue qu’elle soit, ce n’est pas bon pour la propagande de cette île. Le salon sobrement décoré des soeurs Wheeler t’étouffe. Tu n’arrives plus à contenir tout ça. Tu te laisses tomber sur le canapé, la tête entre tes mains. Un soupir s’échappe de tes lèvres. Tu ne peux plus garder ça pour toi. Tu as besoin d’en parler à quelqu’un. Tu ne peux pas en parler à Harry, car tu crains sa réaction s’il apprend que tu as profondément blessé Junno. Tu sais combien ils sont proches tous les deux et surtout, tu sais que tu mériterais la colère du brun.Tu redresses la tête. Alexia. Alexia te comprendra. Tu n’en as pas le moitdre doute. Elle ne devrait pas tarder à rentrer, de plus.

Tu te lèves du sofa confortable pour te diriger vers la cuisine. Tu poses la bouilloire sur le feu, dans des gestes contrôlés. Tout passe mieux avec un thé, a l’habitude de dire Mr Haylock. Ton père avait pour habitude de vous préparer une pleine théière quand il sentait que tu avais des choses en tête et que tu avais besoin de parler de quelque chose. Tu as conservé cette habitude. Chaque discussion difficile s’accompagne d’une théière de thé noir au Jasmin. Tu en gardes toujours précieusement une boite dans le placard de la cuisine et elle sert pour les grandes discussions. Ton portable dans ta main, tu composes calmement un message. Alexia t’aidera. Elle l’a déjà fait. Elle n’aura pas besoin de faire beaucoup de chose, juste de t’écouter. Tu soupires en relisant le message. « Tu rentres bientôt ? Il faut que je te parle de quelque chose. » Hum. Un peu sec. Tu arranges la phrase. « Hey, tu rentres bientôt ? J’ai besoin de te parler de quelque chose, j’ai préparé du thé ! » Voilà qui est déjà mieux. Le sifflement de la bouilloire te sort par ailleurs de ta torpeur. Tu sursautes avant de t’emparer d’un torchon pour protéger ta main de la poignée brûlante.

Alors que tu prépares le thé, tu songes encore une fois aux événements de la patinoire. Mais où avais-tu la tête ? Tu t’es prise pour une personne que tu n’étais pas. Tirant les ficelles comme une marionnettiste. Les poupées pendues au plafond, les enregistrements dissimulés, les différents participants qui se confrontent les uns aux autres alors que tu regardes le tout, jouant la pauvre fille effrayée dans une affaire qui la dépasse. Tu n’es pas fière de ce que tu as fait. Ta culpabilité te ronge, te rend folle au point que tu ressentes le besoin d’en parler à celle en qui tu as le plus confiance. Mais alors que les minutes défilent, tu sens ta nervorsité te gagner. Tu ne sais pas du tout comment elle va réagir à tes révélations.

___

▲ ▲
Hold on, I'll come back for you, I will wait for you. Tomorrow never comes, it can't be true. Life is not the same now, without you. Just a memory, everything's empty without you - The Birthday Massacre
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Alexia H. Wheeler
Mutant
Alexia H. Wheeler


More about you :
Codename : aucun
Emergence :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr115 / 55 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Maitrise :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr114 / 54 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Messages : 336
DCs : Ororo/Cameron/Rachel/Xander Harrison/Keagan/Anna Marie

Dim 31 Mar - 10:56


the voices were fucking loud
avec Lucy Haylock & Alexia H. Wheelerr
Citation de ton choix
Cela faisait quelque temps qu’elle avait trouvé cet endroit, passant des journées dans ce lieu, profitant de ce calme pour se retrouver. Elle s’éloigne petit à petit, tourmentée par cette vie passée et ce qu’elle était en réalité. Un sourire désabusé sur le visage, ce disant qu’enfin de compte le monde n’avait nullement changer. Il était toujours préoccupé par ses problèmes, se voulait altruiste alors qu’enfin de compte, au fond de lui il est bien égoïste. Elle apprécie ce répit qu’on lui a accordé, cette chance de pouvoir vivre une vie et non vivre leur vie. Mais maintenant l’illusion s’effrite et son doux repos s’achève, la replongeant dans la noirceur de l’âme. Elle aurait aimé ne pas se souvenir, rester dans cette ignorance et cette insouciance, mais les choses change.

Elle avait besoin de s’éloigner, prendre ses distances avec la violence de ce monde, faire face à ce dure réveille. Elle n’avait rien acheté de grandiose, juste une petit maison, avec une chambre, salle de bain et une cuisine ouverte sur le salon. Elle regardait par la fenêtre les plaines qui s’étendaient à perte de vue, une tasse de café en main. Elle déserte la maison principale, celle ou elle a réunis sa sœur et sa meilleur amie. Ces personnes qui avaient le plus de valeur à ses yeux, Lucy avait toujours été là pour elle, l’avait hébergé quand ses parents indigne, que sa soit dans cette vie ou dans l’autre, avait découvert ses préférences, c’est elle qui avait pensé ses blessures. Quant à sa soeur, elle était sa confidente, même si elle avait quitté, mais elles étaient toujours aussi proche. C’est aussi pour cela que c’était aussi dur, ce souvenir de ce même abandon aux conséquences bien pire.

Soudain, son téléphone, vibre sur la petite table, la sortant de sa léthargie, elle regarde le message que Lucy venait de lui laisser lui demandant si elle rentrait bientôt, lui signifiant qu’elle avait préparer du thé. Un instant, elle aurait voulu lui dire qu’elle ne renterait pas ce soir, mais quand le mot thé lui apparu, elle savait très bien que sa seconde avait besoin de parler. Elle tapote sur son clavier, lui disant qu’elle allait bientôt rentrer, rangeait son téléphone dans sa poche arrière, versant le reste de son café dans levier, partant pour rejoindre sa meilleur amie. C’est le cœurs lourd qu’elle y va, sachant ce qui l’attends, sentir cette culpabilité que la jeune Haylock cachait au fond d’elle.  

Arrivée devant cette porte, elle resta quelques secondes sans bouger, inspirant profondément se remémorant, les paroles de sa sœur dans l’ancien temps. Ce mantra qu’elle lui avait appris pour rester concentre sur elle-même. Elle tourne cette poignés, rentrant dans ces qui jadis avait été son endroit préférer etait devenue un lieu qu’elle voulait fuir la plupart du temps. Elle passe le pas de la porte, enlève sa veste, la laissant se poser sur le dossier du canapé. Elle appelle doucement Lucy, essayant de garder ce trait joyeux qu’elle avait toujours eux. “ Alors, qu’est-ce que tu voulais me dire? On a fait faillite ?” Une blague, sur les affaires, qui avait été des plus florissantes, passant d’un simple magasin de pop culture, à une entreprise portant le nom de Wheeler groupe dont la blonde était la PDG et sa meilleur amie Vice présidente. Elle fait fit de ce qu’elle ressent, cette culpabilité qui l’envahit déjà, elle laisse un soupire sortir, comme pour se libérer de ce poids qui viens de se poser sur ses épaules. Elle rejoint sa meilleure amie, prenant place sur une chaise, affichant un sourire à celle qui te supporte au quotidien, juste après l’avoir pris dans ses bras pour lui dire bonjour. Car, Lexia le sait, elle n’avait jamais été des plus posés, toujours une idée en tête, toujours à l’affût d’une nouvelle opportunité. Elle avait embarqué Lucy dans toutes ses frasques et elle l’avait suivis sans aucune hésitation, l’avait même modère quand cela avait été nécessaire. Elle garde ce sourire, bien que cela soit difficile, elle prendre pas place sur une des chaise attendant la tasse de tête qui lui était destiner, elle la regarde droit dans les yeux et laisse échapper “Qu’est ce qui ne va pas?” Comme pour l’encourage à ce confier à la jeune femme d’affaire, posant une main sur la sienne, ce sourire toujours sur le visage. Et avant de devoir donner une quelconque explication. “Généralement, quand tu fais du thé, c’est quand tu as une chose importante à me dire.” Un trait du humour comme pour la détendre et en même temps se détendre. “Je sais tu veux quitter la société?! Je t’ai épuisé avec mes idées et tu n’en peux plus. ” Elle en rajoute un peu “ Ou encore mieux tu as enfin accepté que tu aimais toujours Harry.”

MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Haylock
Humain modifié
Lucy Haylock


https://houseofm.forumactif.org/t2840- https://houseofm.forumactif.org/t2825-claim-your-weapons-lucy
More about you :


the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Tumblr_nsnxktbKdm1s9f17oo2_r1_250

• a fusionné avec la déesse Morrigan • était une justicière avant Genosha • est à présent la vice-présidente de Wheeler Group. • vit en colocation avec Taïs et Alexia • très engagée, Lucy tend à s'élever contre les injustices quand elle le peut • commence à se souvenir de sa vie avant Genosha • ressent de plus en plus la présence de Morrigan dans son esprit.

Codename : Crow / Morrigan
Pouvoirs :
Grâce à sa fusion involontaire avec la déesse Morrigan, Lucy se retrouve dotée des capacités de cette dernière :

Vision partagée avec les corbeaux ► Elle peut voir ce qu'ils voient au moment où ils le voient.
Communication avec les corbeaux ► Elle comprend ce qu'ils disent et peut leur parler à son tour.
Maîtrise du combat ► Morrigan étant la déesse de la guerre, il est donc logique que cette dernière maîtrise tout ce qui concerne l'art de se battre.
Double personnalité ► En de rares occasions, Morrigan peut prendre le contrôle du corps de Lucy, modifiant ainsi son apparence.
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Tumblr_nxsmz293331s9f17oo5_250
Emergence :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr114 / 54 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Maitrise :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr114 / 54 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Messages : 434
DCs : Gabriel & Marc & Sean & Lorna & Ben & Jess J.

Sam 6 Juil - 0:59
the voices were fucking loud
Do you ever wish that you weren't a prisoner?  Do you feel like you're done? All the dreams you had are hard to remember. Well, you're not the only one
Tu as fini par t’asseoir sur le canapé. Tes mains tremblent. Malgré toi. Ta jambe est secouée par ta nervosité. Ce tic que tu as quand tu es assise et stressée. Tu ne peux empêcher ta jambe de faire cet étrange mouvement de balancier, tant que ton talon ne touche pas le sol. Tu ne sais pas comment tu vas amener le sujet. Tu ne sais pas ce qui t’as pris. Tu prends à présent pleinement conscience de la situation dans laquelle tu t’es mise en confrontant tout ce monde. Quelle idiote. Quel chaos tu as semé. Et pourquoi ? Pour la justice ? En quel nom ? Le tien ? Tu te mords la lèvre, secoue la tête et te redresse vivement. Marche encore un peu en direction de la table. Tu poses tes mains à plat sur le plan de travail de la cuisine, soupirant et levant le nez vers le plafond en fermant les yeux. La voix dans ton esprit gronde. Forte. Puissante. Tu ne comprends pas ce qu’elle dit mais elle te fait un bruit de fond désagréable. Elle est pourtant familière. Ancestrale mais pas effrayante. Pas pour toi. C’est comme si tu la retrouvais après tout ce temps. De quoi ajouter à ta confusion, de quoi te rendre encore plus méfiante de ton environnement. Tu t’interroges sur ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

Tu as désespérément besoin d’elle. Elle a toujours été de bon conseil, toujours là pour toi quand tu en avais besoin. Et tu as besoin de son aide, maintenant. Tu tournes en rond encore un peu. Fixant la fenêtre, te tordant les mains. Repensant à Junno, Gemma et toutes les personnes que tu as blessé par tes actes. Ravivant des blessures et des traumatismes. Un chaos ambiant qui te secoue dans tous les sens. Passant tes mains sur ton visage, tu comptes mentalement jusqu’à dix. Tu es en train de devenir folle. Mais enfin, enfin, le bruit salvateur de la porte qui s’ouvre. La voix d’Alexia. Le soulagement qui s’empare de toi en même temps que ton estomac se tord.

- Je suis là !

Tu te laisses tomber sur la chaise la plus proche, face à l’entrée de la cuisine. Tu as déjà répêter cette scène dans ta tête. Cherchant un moyen d’amener le sujet. D’avouer ce que tu as fait, le plus simplement possible. Et pourtant, rien n’y fait. Tu ne sais pas comment lui dire. Mais l’étreinte qu’elle te donne suffit à t’empêcher de tout annuler et de fuir à nouveau. Ce sourire te donne envie d’être honnête avec elle. Tu as besoin de sa bienveillance, là, tout de suite. Tu sirotes ta tasse de thé, savourant l’amertume du jasmin que tu as trop laissé infusé. La question d’Alexia te prend cependant au dépourvu. Et tu te sens idiote quand elle explique comment elle a deviné. Avalant ta gorgée, tu hoches doucement la tête. Souriant à moitié à la mention de la société, allant même jusqu’à rire un peu. Un rire qui s’arrête quand elle parle de Harry, parce qu’à présent tes joues prennent une jolie teinte rouge.

- Non ! Je… Non, c’est pas du tout ça !

Et voilà que tu te sens obligée de te défendre, de te justifier par rapport à lui. Tu secoues la tête et inspire un bon coup. Tes mains serrent la tasse entre tes doigts alors que tu te mords la lèvre. Tu finis par prendre une grande inspiration avant de te lancer à l’eau. L’honnêteté est une vertu te disait ton père.

- Tu… te souviens de la mort de Katsu ?

Nouvelle morsure sur tes lèvres, nouvelle inspiration.

- Elle est morte dans la patinoire. La police n’a pas trouvé le coupable.

Ton regard se pose une nouvelle fois sur celui d’Alexia. Ton coeur bat la chamade.

- Moi, si.

Tu te redresses sur ta chaise, posant tes mains à plat sur la table. Fuyant le regard d’Alexia, encore. Repensant à toutes ces recherches, toutes ces preuves que tu as amassé et gardé. Tu ne sais pas quoi en faire, à présent que la coupable a été confronté. A présent que tu as brisé la vie de Gemma et de Junno.

- J’ai ce sentiment que je pourrais être plus que ce que je suis actuellement. Que j’ai le pouvoir de faire changer les choses et de réparer des torts. C’est idiot mais… Mais je me sens parfois comme une super-héroïne. Quand je vois une injustice quelque part, je me sens obligée de la réparer. Et… C’est ce que j’ai voulu faire avec Katsu. J’ai trouvé le coupable.

Tu ne dis pas que tu n’as pas trouvé la police avec toutes ces preuves, ni que tu as organisé cette mascarade à la patinoire. Tu ne dis pas non plus que tu as affronté des agents d’Hydra ce soir-là. Un mercenaire, également. Un rire nerveux s’échappe de ta gorge.

- Tu dois me prendre pour une folle et je t’en voudrais absolument pas.

___

▲ ▲
Hold on, I'll come back for you, I will wait for you. Tomorrow never comes, it can't be true. Life is not the same now, without you. Just a memory, everything's empty without you - The Birthday Massacre
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Alexia H. Wheeler
Mutant
Alexia H. Wheeler


More about you :
Codename : aucun
Emergence :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr115 / 55 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Maitrise :
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr114 / 54 / 5the voices were fucking loud {Alexia&Lucy} Fonddr11
Messages : 336
DCs : Ororo/Cameron/Rachel/Xander Harrison/Keagan/Anna Marie

Lun 11 Nov - 15:25


the voices were fucking loud
avec Lucy Haylock & Alexia H. Wheelerr
Citation de ton choix
Elle aurait voulu partir, retourner dans cette maison isoler de tout. Elle sentait encore cette culpabilité habiter son amie, se posait ses questions sur ce sentiment qui la hante. Sentait ce grondement chez Lucy, était heureuse que pour l’instant ce n’était qu’un murmure et en même temps heureuse de la sentir à nouveau. Un mouvement de tête pour chasser ces sensations. Afin de pouvoir entendre ce que sa seconde avait à lui confier. Elle s’efforçait de rire face à la réaction de la brune. Son coude venant se poser sur la table de travail, sa tête venant se poser dans le creux de sa main, Alexia invitait doucement sa meilleure amie à lui confier ses tourments. « Dis, moi » reprenant un peu de sérieux.

Elle écoutait les paroles, fit un hochement de la tête tout en répondant «Oui, je me souviens ». Elle se rappelait cette histoire, de la Japonais qui avait un talent incroyable et qui avait perdu la vie laissant derrière elle des êtres chère. Elle fronçait les sourcils entendant les paroles de sa meilleure amie, intriguer par ces dernières paroles qu’elle venait de prononcer. Elle ne comprenait pas ce qu’elle disait quand elle lui annonçait qu’elle avait trouvé le coupable. Où plutôt, si elle comprenait, mais déjà s’inquiétait de ce qu’elle avait pu faire et du pourquoi elle s’était lancée dans cette mission sans l’avoir avertis. D’une part, parce qu’elles étaient meilleures amies et d’autre part des conséquences que cela pourrait avoir sur sa société. Pourtant, elle n’était pas de ses femmes qui faisait passer leur business devant les siens. Mais depuis quelque temps elle avait l’impression qu’elle perdait le contrôle de sa vie, et ses affaires était la seule chose qu’elle arrivait encore à contrôler. « Qu’est-ce que tu as fait, Lucy ? » Car ses questions ne faisaient que s’accroître au fur et à mesure qu’elle continuait à sentir cette culpabilité chez sa meilleure amie, ainsi que cette peur. Le regard de Lexia s’assombrit l’espace d’un instant, alors qu’elle continuait à écouter Lucy. Puis un soupir sort des lèvres de la geek, comprends ce sentiment qui est en elle, le ressent même plus qu’elle ne pouvait le croire. Elle aurait voulu avouer à Lucy tout ceci, mais qui voudrait savoir qu’une personne ne pouvait plus avoir aucun secret. Alors elle se montre compréhensive, même si elle s’éloigne un peu de sa meilleure amie. Non pas par colère, ou par autre sentiment, elle avait juste besoin de s’éloigner des sentiments de sa seconde, car ceux-ci commençaient petit à petit à l’envahir tout son être. Sentiment d’être perdu, ce sentiment de vouloir faire plus, cette culpabilité en elle, cette crainte qu’elle ressentait. Elle aurait voulu demander à Lucy de se calmer, lui demander d’arrêter de ressentir toutes ces choses. Mais elle y faisait face, même si maintenant au lieu d’être assis sur cette chaise, elle était maintenant appuyée sur leur divan. Elle ne la prenait pas pour une folle, la connaissait dans cette vie et l’ancienne savait comment elle était, et cela ne l’étonnait nullement « Je vois…Je ne te prends pas pour une folle. D’ailleurs, ca ne m’étonne pas vraiment de toi» Elle se souvient de cette période où Lucy, parfois, l’hébergeait pour qu’elle puisse échapper à ses parents, de son soutien au moment où ceux-ci avait découvert son homosexualité. Elle relevait les yeux vers son amie, lui parlant d’une voix calme, essayant toujours de se concentrer sur le moment présent lui demandant ce qu’elle comptait faire de ces informations « Qu’est-ce que tu comptes faire ces informations. » Elle ne voulait pas lui ce qu’elle pensait, ne voulait pas lui indiquer une marche à suivre. Elle voulait juste aider son amie à réfléchir, prendre la décision qui lui semblait le plus juste à ses yeux. « Où plutôt est ce que tu as déjà fait quelques choses ? » Question tout aussi important, car elle devait également savoir si la jeune Haylock avait déjà entrepris quelques choses. « Si c’est le cas, je dois le savoir, Lucy. » Là, elle pense à sa boite, l’œuvre d’une vie qui sur bien des aspects avait été meilleur que la précèdent et dont elle n’avait nullement envie de perdre. Sentiment partagé sur cette situation, car elle ne voulait pas blâmer encore plus sa meilleure amie, et en même temps, la femme d’affaires qu’elle était devenue, avait besoin de savoir les risques que leur société courant avec les actes de la jeune femme.


MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
the voices were fucking loud {Alexia&Lucy}
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK :: HABITATIONS-
Sauter vers: