Partagez | 
 

 It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter & Brian
336
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Ven 10 Mar - 21:48

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight
ft Nikki Ren
Elsa entendit la porte du chalet s'ouvrir, et elle tourna la tête pour voir qui sortait, avant de sourire quand elle vit Lauren sortir sur la terrasse. La jeune femme sourit lorsqu'elle vit Elsa assise, et se dirigea vers elle, tirant une chaise et s'asseyant face à son aînée « Alors? » « Elle s'en sort bien. Encore deux ou trois jours et elle pourra à nouveau poser le pied par terre sans hurler de douleur. » Elsa afficha un petit sourire, avant de porter son mug à ses lèvres, buvant une grande gorgée de café qui lui fit pousser un soupir de contentement « Merci petite sœur. Je t'en dois une sur ce coup-là. » « Y a intérêt. Je risque gros à vous aider, toi et ta copine. » Lauren était l'une des rares personnes de l'entourage d'Elsa à savoir qu'elle faisait partie d'HYDRA, et elle était bien trop intelligente pour ne pas se douter que Nikki en faisait elle aussi partie. Mais elle savait l'enfer qu'avait pu vivre sa grande sœur et l'impact que ça avait pu avoir sur sa vie, alors elle ne disait rien. Ça ne devait clairement pas lui faire plaisir que sa sœurette traîne avec des terroristes pour certains totalement barges, mais elle gardait ses critiques pour elle, et Elsa lui en était reconnaissante « Ça va toi? » « Je... j'en sais rien. Ce qu'il s'est passé au Pegasus, c'était... une connerie monumentale et un merdier sans nom. Je crois que si j'ai pas déjà tout envoyé chier, c'est à cause d'elle. » Soupira l’aînée Bloodstone en pointant le chalet du menton.
La seule raison pour laquelle elle n'avait pas encore dit à HYDRA d'aller se faire foutre, c'était à cause de Nikki. Elle ne pouvait pas la laisser seule, pas au milieu de toute cette bande d'aliénés, pas avec ce qu'elle pouvait ressentir pour elle. Elle voulait la protéger à tout prix, peu importe ce que ça pouvait lui coûter à elle. C'était pour ça que dès qu'elle avait pu, elle l'avait foutue à l'arrière de sa voiture et l'avait conduite jusqu'ici. Ce chalet avait appartenu à un ami à elle, et à la mort de ce dernier, elle avait plus ou moins prit possession de l'endroit, s'en servant de temps à autres quand elle avait besoin d'un endroit perdu au milieu de nulle part et que les choses devenaient un peu tendu pour elle. Il n'y avait qu'une poignée de personne qui savaient que cet endroit existait, et ils n'étaient guère plus nombreux à savoir que les deux femmes se trouvaient ici. Et dans cette toute petite liste, il n'y avait personne qui répondait présent quand on gueulait HYDRA. Ici, elles étaient presque totalement coupées du monde, et du point de vue de la chasseuse de primes, c'était bien mieux comme ça. Pour le moment, elle n'avait pas la moindre envie de remettre les pieds dans environs d'HYDRA. Pas après le carnage qu'ils avaient pu provoquer au Pegasus  « Tu l'aime depuis longtemps? » « Pardon? » S'étrangla Elsa en entendant la question de sa cadette « Elsa, fais pas comme si t'avais pas compris. Je suis jeune, pas débile. J'ai bien vu les regards que tu lui lance dès qu'elle a le dos tourné. » Affichant un petit sourire niais, Elsa porta sa tasse à ses lèvres, avant de boire une gorgée de café « J'en sais trop rien. Y a quelques semaines, elle est moi on a commencé à... enfin tu vois quoi. » « Ouais, t'as commencé à baiser avec elle quoi. » La coupa Lauren avant de rire devant le regard mi-courroucé mi-effaré qu'Elsa lui lança « Elsa, faudra un jour te faire à l'idée que je suis majeure, vaccinée et sexuellement active. Mais je t'en prie, continue. » « Depuis ça, je suis totalement dingue d'elle. J'arrête pas de penser à elle et y a que quand elle est avec moi que j'me sens bien. » « Elle le sait? » « Nan, pour elle c'est juste physique. Elle est pas du genre à s'attacher. Elle voit d'autres personnes en plus de ça. Et en plus, je sais pas si je suis... prête pour ça. » Face à elle, Lauren regarda sa montre, avant de se lever « Je vais devoir y aller, j'ai un shift de vingt-quatre heures à assurer aux urgences de l'hosto. » « Bonne chance. » « Merci. » Lauren fit demi-tour et se dirigea vers sa voiture, mais elle se retourna à mi-chemin avant de lancer « Tu devrais le lui dire. Toi aussi t'as le droit à un peu de bonheur. » Puis elle grimpa dans sa voiture, avant de suivre le chemin de terre en direction de la route.
Poussant un soupir, Elsa se leva, avant de rentrer dans le chalet. Se dirigeant tranquillement vers la chambre principale, elle sirota doucement son café, avant de pousser la porte. Et comme à chaque fois qu'elle voyait la belle asiatique, Elsa sentit son cœur bondir dans sa poitrine. Oh oui, elle était carrément dingue d'elle, ça ne faisait pas le moindre doute. Elle était totalement accro à Nikki, et c'était une drogue dont elle n'avait pas la moindre envie de décrocher « Alors, t'as bien joué au docteur avec ma sœur? » Lança la brune avec un petit sourire en coin. S'asseyant sur le bord du lit, Elsa attrapa la main de sa colocataire, avant de déposer un rapide baiser sur le dos de sa main « Ça va toi? » La pauvre devait sûrement en avoir plein le cul d'entendre cette question à longueur de temps, mais c'était le lot de tout patient d'entendre ça encore et encore de la part des proches et des médecins qui s'occupaient de lui. Et Elsa ne pouvait s'empêcher de la lui poser encore et encore, même si elle obtenait bien souvent la même réponse. Mais ça n'était guère étonnant qu'elle s'inquiète de son état, vu les sentiments qu'elle pouvait éprouver pour la splendide créature qui se trouvait juste en face d'elle.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Nikki RenMutant
avatar

Pitch Black
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
3 / 53 / 5
Elle possède des ailes de 5 mètres et entièrement noires.
Elles lui permettent de voler, pendant plusieurs heures sans fatigue.
Elle peut également supporter un poids qui varie entre 50 et 70 kg.

Skye & Aelys & Erica & Alice & Santana
291
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Lun 20 Mar - 13:40

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | ElsikkiNikki regarda Lauren quitter la chambre et poussa un discret soupir. D’un coup d’épaule, elle se redressa, un oreiller calé contre son dos, et observa sa jambe l’air dépitée. Autant la balle dans son épaule, elle pouvait supporter, autant celle dans son pied lui faisait un mal de chien. Si elle trouvait le connard qui lui avait fait ça… Elle souffla, se sentant impuissante et inutile. Ses yeux se fermèrent quelques instants et elle se revit. Au Pegasus. Mon Dieu. Qu’avait-elle fait ? Dans sa tête, la scène était floue. Elle voyait rouge, elle se sentait hargneuse, en colère. Mauvaise. Elle se voyait siffler, elle était témoin de ses poings qui se tâchaient du sang de ce garçon. L’agent se sentait sombrer alors que son doigt pressait la détente, une première fois pour marquer un faux exemple, puis plusieurs fois pour sauver sa vie. Avait-elle tué ce jour-là ? Etait-elle devenue un de ces monstres d’Hydra qu’elle se refusait tant à devenir ? Nikki avait du mal. Du mal à accepter ce qu’elle avait fait, ou plutôt du mal à reconnaître qu’elle avait fait tout ce mal en toute connaissance de cause, pleinement consciente de ses actes. « Ben ma vieille, t’as plus qu’à assumer maintenant » lâcha-t-elle entre ses dents, pour elle-même. Assumer. Plus facile à dire qu’à faire. En un gémissement, elle laissa sa tête partir en arrière, regardant le plafond d’un air à la fois blasé et peiné. Putain. C’était April qui devait être fière d’elle tiens. Jamais il ne fallait qu’elle apprenne pour sa sœur. Si elle découvrait à quel point elle était impliquée dans les événements du Pegasus, leur relation ne s’en remettrait jamais. Adieu leur sisterhood déjà bien bancale. Hé. Au moins, April aurait plus à avoir honte de Nikki en sortant en boîte, si jamais ça devait éclater entre elles. C’était un bon point non ? « Putain. April t’as pas intérêt à trop fouiller… ». Connaissant bien sa sœur, c’était pas certain. En plus avec son cerveau là, qui sait ce qu’elle pouvait comprendre en lisant ne serait qu’un gros titre de journal.

Quelle plaie, putain ! Nikki avait envie de se lever, de tout envoyer bouler. Mais elle ne pouvait pas, aussi bien physiquement parlant que psychologiquement parlant. Parce qu’elle était épuisée. Et qu’Hydra c’était devenu le seul truc qui avait du sens dans sa vie. En fait non, c’était faux, Hydra, sensé ? Depuis quand ? Mais elle était juste incapable de faire autre chose de sa vie. Et puis… était-ce monstrueux de reconnaître qu’elle avait possiblement pris du plaisir, à être dans le feu de l’action ? Putain, elle avait pété un câble. C’était officiel. Elle était complètement pétée, complètement grave. Mais ça ne la dérangeait pas outre-mesure. A quoi s’attendait-elle en signant de toute manière hein ? Hydra ce n’était pas des enfants de chœur. Bravo la nouvelle, si y avait des clampins qui l’avaient pas encore capté, le Pegasus avait certainement arrangé les choses de ce côté-là. Elle se redressa une nouvelle fois, cherchant à s’appuyer sur son pied et poussa une exclamation de douleur. « Ah merde putain ! Foutu agent de merde. » Mais quelle putain de blessures de merde. Ah ça, merci bien, celui qui avait voulu lui pourrir la vie avait bien réussi son coup. Et pourtant, Lauren avait tout fait pour que ça passe, pour qu’elle soit soignée du mieux qu’elle pouvait. Lauren… c’était bien la première fois qu’elle voyait la sœur d’Elsa. Dommage qu’elle ne pouvait pas se confier à April de la même manière qu’Elsa se confiait avec Lauren. Y aurait bien des ennuis en moins. Enfin, depuis le temps la cadette des Ren avait compris que Nikki, c’était tout sauf un ange. Pas besoin de s’aventurer plus loin dans le domaine de ses erreurs et des ténèbres qui l’entourent. Oui, ce qui se passe à Hydra, reste à Hydra.

La porte de la chambre s'ouvrit soudain, et Nikki étira un sourire en reconnaissant cette silhouette familière. Elsa. Elle, elle avait du sens pour l’asiatique. C’était le rempart de sa vie actuelle, même si elle ne le reconnaîtrait pas ouvertement. Hydra avait au moins apporté du bon dans sa vie. Bah ouais, la vie de merde si y avait que de la méchanceté à acquérir. L’agent d’Hydra se décala légèrement pour accueillir la nouvelle venue, et frissonna au contact de ses lèvres sur sa main. Taquine, afin de cacher sa morosité, elle répondit : « Ouais, mais tu sais j’aurais bien voulu jouer au docteur avec toi. » Elle rit tout doucement, sa main venant enlacer celle de sa partenaire. Nikki était Nikki, toujours fidèle à elle-même. Même si le changement se faisait sentir en elle, et ce sur tous les points. Son sourire se fana à la nouvelle question de la brune, et elle ne peut s’empêcher de soupirer, l’air dépité. Si ça allait ? Boarf, bien sûr, en tant que sado-maso assumée elle adorait les trous qu’on lui avait infligés en plus tiens. L’asiatique ricana, avant de secouer la tête en pinçant les lèvres. « Comme d’hab ma belle. Un peu mieux maintenant que j’ai quelque chose à admirer devant moi. » Elle appuya ses propos d’un clin d’œil aguicheur, tirant sur le bras d’Elsa pour l’attirer un peu plus vers elle. Le silence accompagna son geste, et l’ambiance resta ainsi, de longues secondes ou bien de longues minutes, elle avait perdu la notion du temps, et elle baissait la tête. Hésitante, Nikki se mordilla la lèvre avant de relever la tête, presque timidement. Sa main vint caresser la joue de son amante, glissant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille alors qu’elle murmurait d’une voix rauque, les yeux brillants : « Je te l’ai pas encore dit mais…merci. Pour tout. » Voilà c’était dit. Et ce n’était pas rien venant d’elle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter & Brian
336
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Ven 24 Mar - 15:38

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight
ft Nikki Ren
Elsa sourit d'avantage quand Nikki prit sa main dans la sienne, avant de la serrer tendrement. Bordel de Dieu ce qu'elle pouvait apprécier ce genre de gestes de la part de la belle asiatique. Elle savait bien que ça n'était que des petits gestes anodins sans réelle signification, mais à chaque fois, ça lui faisait un effet considérable. Elle sentait sa peau s'électriser au contact de celle de la brune et se glacer quand elle la retirait. Sans trop de surprises, elle vit le sourire de Nikki se faire un peu plus morose alors qu'elle encaissait la question de la chasseuse de primes. Évidemment qu'elle n'allait pas bien, pas avec tout ce qu'elle avait pu se prendre dans la tronche pendant la prise d'otages. Si encore elle avait fait profil bas comme Elsa... elle s'en était bien sortie elle, malgré tous les blessés qu'elle avait eu à gérer et l'autre grognasse qu'elle avait failli égorger. Mais Nikki, avec ce qu'elle avait fait et ce qu'elle avait subit, c'était évident qu'elle ne pouvait pas s'en sortir indemne. Cependant, comme à son habitude, l'asiatique répondit à la question d'Elsa non sans une petite taquinerie à l'intention de son amante, qui laissa échapper un petit rire « Roh, pourtant les murs de cette chambre sont bien plus jolis à regarder que moi. » La taquina Elsa avant que Nikki ne la tire vers elle.
Le temps semblait s'être arrêté entre elles, et la chasseuse de primes ne savait pas si il s'était écoulé quelques secondes ou bien quelques minutes et franchement, elle s'en foutait royalement. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle se perdait dans les yeux de la belle asiatique, et qu'elle n'avait pour le moment pas la moindre envie de retrouver son chemin. Mais elle revint malgré tout sur terre quand elle sentit la main de Nikki sur sa joue, et frissonna quand son amante coinça une mèche folle derrière son oreille, lui murmurant des remerciements. La vache, voilà qui était nouveau pour Elsa, qui savait que Nikki n'était franchement pas du genre à s'épancher en remerciements. Il y avait carrément de quoi être touchée devant un tel geste, et Elsa l'était. Mais franchement, elle n'avait pas à la remercier. Elle s'était simplement contentée de faire ce qu'il fallait pour sauver la vie de la fille qu'elle aimait. Posant une main sur celle que Nikki avait posé contre sa joue, Elsa planta son regard dans celui de la belle asiatique, comblant un peu la distance qui les séparait « Nan, nan, t'as pas à me remercier. T'avais besoin de soins, et je pouvais pas t'emmener à l'hôpital. Ils auraient posé des questions auxquelles on avait pas les bonnes réponses. Au moins ici y a pas de risques que tu te fasse bombarder de questions pas une infirmière trop curieuse. » Encore qu'avec Lauren, il pouvait y avoir des doutes. Elle aurait largement été capable de noyer Nikki sous une avalanche de questions, juste pour se faire une idée concrète de la personne pour qui sa sœur pouvait avoir un coup de cœur. Mais bon, hormis ça, il n'y avait en effet personne pour lui poser des questions gênantes sur où, quand et comment elle avait pu se prendre des balles « J'allais quand même pas te laisser te faire choper par le SHIELD ou les flics alors que je commence à peine à t'apprécier. » C'était évidemment un énorme euphémisme qu'elle venait de prononcer, mais elle ne pouvait pas dire l'étendue de ses sentiments à Nikki. Se forçant à sourire, elle se rapprocha encore un peu, jusqu'à sentir son souffle se mêler à celui de l'asiatique « Et puis je te signale que l'appart est à ton nom. Alors si il t'arrive un truc, moi je me retrouve à la rue. Et j'ai pas la moindre envie de devoir me trouver un nouvel endroit ou crécher. » Certes, elle avait toujours ce chalet, mais il était paumé au milieu de nulle part, ce qui obligeait à faire des kilomètres et des kilomètres dès qu'il fallait aller faire des courses ou n'importe quoi d'autre qui nécessitait d'être à proximité de la civilisation. Et puis, même dans l'optique ou elle arrivait à se retrouver quelque-chose, sans Nikki... ben c'était pas vraiment ça.
Se levant, Elsa contourna le lit, avant de s'allonger à côté de Nikki, les bras croisés sous sa tête, son regard rivé vers le plafond « Je comptais aller en ville demain, histoire de faire quelques emplettes. Tu veux que je te ramène des trucs? Bouffe, alcool, magazines cochons... » Elle avait ajouté la dernière remarque avec un sourire en coin, et elle tourna la tête en direction de Nikki pour voir sa réaction. Attrapant un oreiller qui traînait, elle s'installa un poil plus confortablement, en profitant au passage pour se coller contre Nikki.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Nikki RenMutant
avatar

Pitch Black
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
3 / 53 / 5
Elle possède des ailes de 5 mètres et entièrement noires.
Elles lui permettent de voler, pendant plusieurs heures sans fatigue.
Elle peut également supporter un poids qui varie entre 50 et 70 kg.

Skye & Aelys & Erica & Alice & Santana
291
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Lun 3 Avr - 21:11

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | ElsikkiUn frisson. Elle tremblait littéralement sous l'effet de ce contact pourtant anodin avec Elsa. Sa main restait contre sa joue, pas vraiment désireuse de la placer ailleurs, se perdant dans le regard de la brune qui n'avait jamais été aussi importante que ces derniers temps pour l'asiatique. Savoir qu'elle pouvait compter et se reposer sur elle alors même qu'elle était au courant de ce que Nikki avait fait au Pegasus... il fallait l'avouer, cela ne la laissait pas de marbre. Quand Nikki se dégoûtait d'elle-même, il lui semblait qu'Elsa était là pour l'aider à mieux se supporter, pour faire en sorte que les choses se passent bien. Et si ce n'était pas le cas pour tout, entre elles au moins, l'asiatique avait le sentiment que tout se passait pour le mieux, et qu'elle ne pouvait rêver plus, quand bien même cette phrase impliquait inconsciemment qu'elle voulait plus avec la chasseuse de primes. Mais pour l'heure, Nikki était trop occupée à observer le visage angélique de sa colocataire, et à frissonner quand sa main vient rejoindre la sienne dans un geste étrangement délicat. Ses yeux étaient fixés dans les siens et l'agent d'Hydra avait le sentiment qu'elle pourrait se perdre à tout jamais dans ses iris éclaircies. Son souffle se mêla à celui d'Elsa alors qu'elle eut tôt fait de répondre, en ricanant à nouveau, quelque peu blessée d'elle-même, quelque peu peinée des derniers événements : « Ouais, effectivement ça aurait été compliqué de dire que je faisais partie des preneurs d'otages du Pegasus et que je me suis éclatée à tabasser de tout mon saoûl un garçon innocent. Et puis n'oublions pas les balles que j'ai tiré dans le tas, blessant un autre mec innocent, fracassant sa copine contre le sol et tirant aussi sur des agents pour m'échapper en vie. Effectivement ça aurait été compliqué de dire ça. » Nikki avait lâché ça d'une traite, incapable de s'interrompre alors qu'elle osait enfin parler à voix haute de ce qu'il s'était passé. Depuis l'incident, elle avait gardé le silence, préférant ne pas assombrir Elsa, ne pas la tâcher par ses propres ténèbres qui commençaient à l'envelopper malgré elle. L'asiatique se disait qu'Elsa ne méritait pas une telle chose, et la voir ainsi se comporter avec elle ne faisait que la conforter dans son idée. « Pardonne-moi... » souffla t-elle alors, après une petite seconde de choc. Elle colla son front contre celui d'Elsa et serra un peu plus fort sa main, comme en un geste de  demande de réconfort. « C'est sorti tout seul. Je veux pas ... je veux pas raviver de mauvais souvenirs comme ça. » Nikki savait bien qu'Elsa ne devait pas approuver ce qu'elle avait fait, et pourtant les voici toutes les deux, elle prête à éclater, son amante prête à la soutenir malgré tout.

Heureusement, quand Nikki n'est plus capable de faire preuve d'humour, la brune savait prendre la relève. Et c'est dans ces instants là que l'asiatique ne pouvait s'empêcher de penser qu'elles étaient bien tombées toutes les deux au final, si on oubliait les disputes et désagréments des premiers mois. Maintenant, force était de constater pour la Ren qu'elle ne saurait pas quoi faire si jamais Elsa venait à disparaître soudainement de sa vie. Cet aveu qu'elle n'oserait jamais formuler à haute-voix la surprenait d'ailleurs, et elle se demandait ce que cela pouvait bien impliquer. Après tout, la jeune femme n'était pas habituée à aimer qui que ce soit, pas habituée à ce qu'on prenne soin d'elle. Alors, en toute logique, elle était perdue, et préférait prétendre que c'était ces quelques petits gestes d'affection entre elles deux qui avaient tendance à la prendre au dépourvu, sans qu'il y ait une signification derrière. « Je me disais bien... en fait tu m'aides juste pour l'appart hein. T'inquiète, je compte pas crever si tôt. J'ai pas fini de lire tous mes magazines X encore. » Elle appuya la petite touche humoristique d'un petit clin d'oeil, sa main descendant jusqu'à son menton dans une douce caresse avant de retomber sur le lit. Elsa suivit le mouvement et bientôt elle la vit se relever pour mieux la rejoindre sur le matelas. Un sourire effleura les lèvres de l'agent d'Hydra qui laissa sa colocataire s'installer confortablement. Se mettant à son aise aussi, elle se rapprocha d'elle, offrant son épaule non blessée pour qu'Elsa puisse se coller à cette dernière, comme si de rien n'était. Un petit rire cristallin résonna soudainement alors que la proposition de la chasseuse de primes vint aux oreilles de la Ren. « Ah je dirais pas non pour quelques magazines... tu me connais trop bien. » Elle sourit de plus belle, mais une ombre passa sur son visage alors qu'elle venait à glisser ses doigts sur le bras de la brune, en un rythme lent et régulier. « Cela dit, j'aimerais surtout pouvoir t'accompagner. » Un soupir, puis forcée de reconnaître : « Mais c'est pas pour tout de suite ça encore. » Elle souleva légèrement sa jambe blessée qui lui arracha une grimace douloureuse, avant de tourner à nouveau son visage vers celui de son amante, l'air peinée mais néanmoins contentée de ne pas traverser cette épreuve en solitaire.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter & Brian
336
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Sam 22 Avr - 18:59

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight
ft Nikki Ren
Elsa ne se fit guère prier pour s'installer plus confortablement contre Nikki, et posa sa tête contre l'épaule de la jeune femme, se laissant doucement bercer par le mouvement de sa cage thoracique. Elle aurait pu rester comme ça pendant des heures, simplement à l'écouter respirer, à rester près d'elle, à lui faire comprendre que malgré ce qu'elle avait pu faire au Pegasus, elle n'était pas seule. April n'aurait pas compris, mais elle... elle comprenait autant qu'elle s'en foutait. Des deux, c'était elle qui avait le plus de sang sur les mains. Dans ce domaine, Nikki n'était encore qu'une amatrice, alors qu'Elsa avait déjà de longues années d'expérience. Mais elle savait comment ce genre de trucs pouvaient affecter les gens et les bousiller sur le long terme.
La réponse de la belle asiatique par rapport aux magazines la fit sourire, et la brune ne put résister à l'envie d'en rajouter une petite couche « Faut dire, j'ai trouvé ton impressionnante collection dans ta chambre. Faudra d'ailleurs que je t'en pique un ou deux pour mon... usage privé. » Ajouta-t-elle avec un ton sans équivoque avant de déposer un baiser sur sa joue. Elle disait ça, mais depuis qu'elles avaient commencé à s'envoyer en l'air, les deux femmes passaient la plupart de leurs nuits dans le même lit, à s'endormir ensemble et se réveiller blotties l'une contre l'autre le lendemain matin, pour le plus grand plaisir des deux femmes. Et comme ici il n'y avait qu'elles, hé bien autant en profiter pour passer le plus de temps ensemble, même si Nikki ne pouvait malheureusement pas trop bouger « T'inquiète, encore quelques jours et tu pourras à nouveau gambader joyeusement ou tu veux. » Changeant de position, Elsa s'assit à califourchon sur Nikki, savourant le fait d'être au-dessus d'elle et le fait que Nikki ne pouvait pas faire grand-chose pour changer ça. Effleurant rapidement les lèvres de l'asiatique avec les siennes, la chasseuse de primes se redressa avant de tirer ses cheveux en arrière pour se faire une rapide queue de cheval « T'auras besoin d'un peu de rééducation, mais après ça... je te ferais visiter le coin. Y a deux ou trois endroits qui valent le détour, et puis y a aucun risques qu'on soit dérangés par ici. Toi, moi, et des tonnes d'arbres. » Évidemment, il leur faudrait aussi rentrer et... Elsa ne savait pas trop si elle en avait vraiment envie. Parce que rentrer chez elles, ça voudrait dire être obligée de se farcir à nouveau tous ces tarés d'HYDRA, qui n'allaient sûrement pas manquer de leur demander ou elles étaient et pourquoi elles avaient mit tant de temps avant de se manifester. Et ils ne risqueraient sûrement pas de se gêner pour exprimer leur... mécontentement par rapport au comportement d'Elsa pendant l'attaque. Mais franchement, ils pouvaient bien aller se faire foutre tous autant qu'ils étaient avec leurs conneries terroristes. Elle était chasseuse de primes, pas une espèce de pétasse qui prenait des innocents en otage sur une simple envie et pour... absolument rien vu comment la situation était devenue catastrophique et pouvait s'apparenter à une branlée pour HYDRA.
Se sentant gagner par la colère à la simple pensée de cette soirée, Elsa poussa un long soupir et se força à se détendre, à penser à quelque-chose de bien moins rageant et dégueulasse que ça. Et ça n'était pas très dur de trouver un sujet qui pouvait la mettre de bien meilleure humeur, puisqu'il y avait le parfait « sujet » coincé au-dessous d'elle, en la personne d'une splendide asiatique ô combien désirable. Mais ce que Nikki avait dit plus tôt ne pouvait que la turlupiner, et elle comptait bien ne pas la laisser se battre seule contre ses démons « Nikki, je... je sais que c'est dur pour toi d'en parler, mais ce qu'il s'est passé ce soir-là au Pegasus... t'as rien à te reprocher. C'était le chaos et crois-moi sur parole, dans ce genre de situation, il faut un rien pour mettre le feu aux poudres et pour rendre les gens cinglés. Se retrouver au milieu d'une fusillade, tirer sur quelqu'un, ça... laisse des traces. » Elle ne le savait que trop bien. La première fois qu'elle s'était retrouvée dans ce genre de situation à l'armée, elle avait cru qu'elle allait se pisser dessus. Et la première fois qu'elle avait tué quelqu'un, elle avait rendu tout le contenu de son estomac et en avait perdu le sommeil pendant plusieurs jours. Elle ne souhaitait pas ça à Nikki, elle ne voulait pas qu'elle ait ce fardeau à porter « C'est pour ça que je te demande de jamais refaire ça. T'es une voleuse, une menteuse et une tricheuse, mais t'es pas une tueuse. Alors par pitié, laisse ça à ceux qui ont déjà les mains pleines de sang. » Elsa avait déjà vendu son âme au diable et réservé sa place en enfer depuis longtemps, mais elle ne voulait en aucun cas que son amante emprunte elle aussi ce chemin. Déposant un baiser sur les lèvres de Nikki, elle le prolongea jusqu'à ce qu'elle soit obligée de séparer d'elle pour respirer, posant son front contre celle de l'asiatique.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Nikki RenMutant
avatar

Pitch Black
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
3 / 53 / 5
Elle possède des ailes de 5 mètres et entièrement noires.
Elles lui permettent de voler, pendant plusieurs heures sans fatigue.
Elle peut également supporter un poids qui varie entre 50 et 70 kg.

Skye & Aelys & Erica & Alice & Santana
291
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Lun 8 Mai - 14:39

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | ElsikkiLa présence d’Elsa sur sa poitrine avait quelque chose d’apaisant pour Nikki. Sa main libre vient caresser son amante, dans un geste à la fois tendre et nécessaire, ses doigts s’enfouissant dans les cheveux soyeux de celle qui prenait soin d’elle. Le regard de l’asiatique dériva un peu alors qu’elles restèrent ainsi quelques minutes, les pensées moroses de Nikki prenant plus ou moins le dessus sur son humeur d’ores et déjà assombrie. Malgré le calme ambiant, malgré son amante aux petits soins pour elle, la Ren savait bien que quelque chose clochait. C’était si surréaliste. L’idée d’être juste là, écartée de tout, baignant dans un bonheur idéal mais quelque peu superficiel. Avec la vie que menaient les deux colocataires, il était difficile de se dire que ce petit coin de paradis pouvait leur convenir sur le long terme. Pourtant, en cet instant, Nikki se rendait bien compte qu’elle n’aurait pas supporté le chaos ambiant d’Hydra. Elle ne se supportait pas elle-même. Elles s’échangeait de fausses plaisanteries avec la brune, et si l’agent d’Hydra se forçait à sourire, le cœur n’y était pas vraiment. Forçant un ton enjoué, pourtant, elle tenait à entrer dans le jeu de celle qui reposait sur elle, peu désireuse de se brouiller avec la seule femme capable de comprendre ce qu’elle ressentait.  « Désolée, je ne partage pas ma collection. C’est sacré tu comprends » prétendit-elle avec un rictus affiché sur le visage. Son regard était néanmoins légèrement sérieux, comme si elle ne voulait pas vraiment qu’Elsa se fasse plaisir en privé. Ce qui était tout simplement ridicule, mais son état actuel lui faisait remettre tellement de choses en question qu’elle ne s’attardait pas sur ses arrières-pensées. Suivant le mouvement de la brune posée sur elle, la main non-retenue par un plâtre de Nikki accompagna naturellement son changement de position, venant se poser juste à la hauteur de ses fesses. Elles demeurèrent ainsi, Nikki se plongeant dans le regard de sa belle colocataire, ayant une soudaine envie de la retourner sur le lit pour se plonger dans des ébats qui lui feraient oublier sa souffrance. Mais elle n’était pas en état, et Elsa semblait d’une humeur joueuse à la provoquer par d’infimes touchés qui avait le don d’émoustiller l’asiatique. Sa main descendit subtilement sur son derrière alors qu’elle soufflait une mèche de ses cheveux qui vint balayer son visage. « Des tonnes d’arbres hein ? Je rêvais justement de me retrouver entourée de verdure avec mon amante pour lui faire découvrir les plaisirs de la nature, tiens. » Un ricanement lui échappa, appuyant cette taquinerie si propre à la jeune femme. Ses lèvres déposèrent un baiser sur sa nuque avant qu’elle ne se recule en grimaçant, son épaule et sa jambe rendus douloureux par les derniers stimulis commandés par la Ren.

Ces blessures… Décidément, Nikki ne s’y faisait pas. Ce n’était pas dans ses cordes, d’être aussi diminuée et impuissante. Ce n’était pas son rôle de tenir une arme et de la pointer sans sourciller sur quelqu’un en escomptant appuyé sur la détente. Il y avait plein de choses qui ne lui correspondait pas, du moins en principe. Mais ce jour-là, au Pegasus, tout semblait avoir changé. Et ce n’était pas comme le proverbe qui disait « Pour le meilleur et pour le pire ». Parce que là, clairement, en ce moment, elle ne voyait que le pire parmi tous ces changements qui s’opéraient en elle. Qu’était-elle devenue, au juste ? Un Myron en puissance ? Un Morgan en devenir peut-être ? Oh elle portait les deux hommes en haute estime, enfin un tant soit peu dirons-nous, mais elle ne s’était jamais imaginé à être catégorisée à leurs côtés. Elle ne pensait pas posséder ce grain de folie meurtrière en elle. Pourtant, le Pegasus semblait lui avoir démontré ô combien elle avait tort. Et elle avait peur. De ça, de ce qu’elle était capable de faire. Pour sauver sa peau. Ou peut-être tout simplement par plaisir aussi. Oh bon sang. Elle était foutue. Elsa devait bien deviner le fond de ses pensées, car elle eu tôt fait de la réconforter avec des paroles qui se voulaient logiques et compréhensives. Mais en vérité, la Ren n’était pas rassurée. Non elle ne l’était pas, parce que l’interprétation d’Elsa n’était pas entièrement juste, pour ne pas dire quasiment fausse. Sa main remonta le long de son dos pour finir sur sa nuque, attirant le visage de la brune vers elle, mêlant leur souffle quelque peu hâché par les paroles ténébreuses échangées. Les traits de Nikki se crispèrent, et une moue peinée se dessina sur son visage alors qu’elle faisait suite aux propos de la jeune femme. « N.Non… Tu ne comprends pas Elsa. Ce que j’ai fais, j’aurais pu ne pas le faire. J’aurais pu décider de ne pas intervenir comme toi, de ne pas prendre part à toute cette mascarade. Mais je ne l’ai pas fait, tu comprends ça ? Je.. je ne l’ai pas fait. » Sa voix se brisa sur cette première révélation, qui en amena très vite une autre. « Et si… et si tout ça, tout ce que j’ai fait, c’était moi en vérité. Hein ? Si j’étais vraiment ce genre de personne à prendre mon pied en répandant le mal autour de moi ? Elsa, si j’étais exactement ce que toi et moi ne voulons pas que je sois, qu’est-ce qu’il va se passer ? » Sa voix craqua sous le poids de ces questions, et les yeux de Nikki commencèrent à s’embuer de larmes qu’elle tenta de masquer par un geste rageur de la main. Elle avait pris du plaisir. Une part d’elle le savait au fond. Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle avait ce sentiment, cette impression que le Pegasus n’était pas un baptême pour elle. C’était juste un rappel, de qui elle était vraiment. Embrassant son amante dans un baiser désespéré et impératif, son front collé à celui d’Elsa, Nikki prolongea l’instant, voulant demeurer ainsi, dans les bras de la seule personne qui semblait avoir un minimum d’intérêt pour elle. Dans les bras de la seule personne qui portait Nikki dans une estime trop haute pour l’asiatique. Secouant soudainement la tête, la jeune femme reparti en arrière. Sa main saisit le col du haut d’Elsa et elle attira cette dernière dans un geste plus brusque à elle. « Stop. Je sais ce que tu essaies de faire. T’es pas comme ça. Tu l’es pas, d’accord. Ce que tu fais, c’est différent. Toi, tu cours après les monstres. » Comme une héroïne, avait-elle presque envie de dire. Au final, elle ajouta, en lâchant le col de sa partenaire. « Moi, j’suis devenue celle que je fuyais. Je sais pas comment te le dire Elsa. Mais je crois que mes mains sont tâchées de sang depuis bien plus longtemps que ça en vérité. » Comment comprendre ça, hein ? C’était inexplicable, mais c’était certainement vrai.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter & Brian
336
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Dim 21 Mai - 0:03

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight
ft Nikki Ren
Son front collé à celui de Nikki, Elsa sentait leurs souffles respectifs se mêler avec harmonie, et elle ne pouvait s'empêcher de se délecter de la respiration de son amante qui venait s'échouer contre sa peau. Malgré les paroles qu'elles venaient d'échanger, elle se sentait bien dans les bras de la femme qu'elle aimait, à l'abri de tout et de tout le monde. Elle aurait pu rester là jusqu'à la fin de ses jours, à rester blottie dans ses bras, à échanger des baisers passionnés et d'autres choses bien plus torrides. Rien qu'elles, et le monde pouvait bien se noyer dans sa propre merde pendant ce temps-là. Tout ce qui lui importait, c'était Nikki et les rares proches à qui elle pouvait tenir. Les autres, elles s'en foutait royalement et ils pouvaient bien crever tous autant qu'ils étaient.
Cependant, les paroles de son amante étaient bien moins plaisantes que ses gestes. Ça lui retournait l'estomac que Nikki puisse se sentir à ce point coupable, que ce qu'elle avait pu faire puisse à ce point l'affecter, mais elle ne pouvait que comprendre. Elle était déjà passé par là, et elle avait fait des choses dégueulasses quand elle était dans l'armée, ou même depuis qu'elle avait commencé à bosser comme chasseuse de primes. Et ça la foutait en rogne que la belle asiatique allongée sous elle la mette à ce point sur un piédestal à cause de ce qu'il s'était passé au Pegasus. Elle disait à qui voulait l'entendre que si elle n'avait rien fait ce soir-là, c'était parce qu'HYDRA avait foutu en l'air ses plans pour la soirée, et même si c'était en partie vrai, la véritable raison de son inaction était bien moins... noble. Si elle s'était contentée de ramper comme n'importe quel civil apeuré, c'était par pur instinct de survie. Elle avait évalué les risques, et elle s'était rendue compte que ses chances de s'en sortir vivante ou libre étaient minces. Le jeu n'en valait tout simplement pas la chandelle, et elle n'allait pas risquer de finir entre quatre murs ou pire, entre quatre planches. Elsa savait que quelques mois plus tôt, elle aurait agit différemment. Mais maintenant, elle avait tout simplement trop à perdre pour se risquer dans ce genre de folies. Alors que Nikki était à deux doigts de pleurer, Elsa posa une main sur la joue de Nikki, avant d'essuyer une larme naissante avec tendresse. Bordel, ce qu'elle pouvait détester la voir pleurer. À chaque fois, ça lui donnait envie de cogner dans le premier truc venu jusqu'à ce qu'elle en ait mal aux poings. La trentenaire répondit avec abandon au baiser de Nikki, serrant au passage la femme qu'elle aimait contre elle, comme pour la protéger de tout ce qui pouvait l'assaillir.
Nikki finit par la repousser, et elle serra les poings quand Nikki la compara presque à une héroïne. Elle n'avait pas dit le mot, mais c'était tout comme. Non, elle n'était pas une héroïne, pas plus qu'elle n'était une fille bien. Nikki pouvait se voiler la face autant qu'elle voulait, essayer d'inverser les rôles autant que possible, mais Elsa n'était pas dupe « Je t'interdis de dire ça. Me compare pas à ces espèces d'héroïnes à la con comme on peut en voir dans les films ou dans les bandes dessinées. Tu sais qui est le mieux placé pour chasser les monstres? Le monstre qui se trouve au-dessus dans la chaine alimentaire. Et ce monstre-là, c'est moi. T'as pas idée de ce que j'ai pu faire pour rester en vie, alors s'il te plait, ne me met pas du côté des gentils. » Elle avait lancé ça avec colère, et elle se doutait bien que la rage qui l'habitait se voyait dans ses yeux « Si j'avais su ce qu'ils t'avaient fait... je les aurais tous massacrés. HYDRA, le SHIELD, la Garde, même les putains de civils. J'aurais buté tous ceux qui se seraient dressés entre toi et moi sans même sourciller. » Elsa avait l'intime conviction que ça n'était pas des paroles en l'air, et qu'au fond d'elle, elle était tout à fait capable de mettre ses menaces à exécution. Même si ça la débectait de l'avouer, elle était ce que son père avait fait d'elle, et le mot pitié ne faisait pas partie du vocabulaire des Bloodstone.
Attrapant le menton de son amante, elle la força à la regarder dans les yeux, alors que son autre main lui caressait la joue avec tendresse « Je vais pas faire semblant de comprendre tout ce que tu peux ressentir en ce moment, mais j'ai déjà traversé ce genre de choses. Je sais à quel point c'est dur, et même si tu t'en sens pas digne, je te laisserais pas affronter ça toute seule. Je... » Je t'aime. Putain, c'était pourtant pas compliqué à dire, mais le reste de cette foutue phrase restait coincée dans sa gorge, et les mots n'avaient pas la moindre envie de sortir. Elle se détestait d'être à ce point incapable d'avouer ses sentiments à Nikki, d'être aussi... lâche quand il s'agissait d'avouer à la femme qu'elle aimait ce qu'elle pouvait ressentir pour elle « Tu mérite pas ça. Quoique tu puisse en dire, tu mérite pas ça. Et tu devrais me connaitre à force, mais je suis pas prête de te lâcher avec ça. Peu importe le nombre de fois ou tu pourras essayer de me repousser, je serais toujours là pour toi. Alors laisse-moi t'aider. » Parce qu'elle ne pouvait tout simplement plus imaginer sa vie sans Nikki à ses côtés, plus maintenant. Plus avec ce qu'elle pouvait éprouver pour l'asiatique.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Nikki RenMutant
avatar

Pitch Black
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
3 / 53 / 5
Elle possède des ailes de 5 mètres et entièrement noires.
Elles lui permettent de voler, pendant plusieurs heures sans fatigue.
Elle peut également supporter un poids qui varie entre 50 et 70 kg.

Skye & Aelys & Erica & Alice & Santana
291
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Ven 23 Juin - 15:58

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | ElsikkiLe soutien de son amante, indéfectible, ses gestes si tendres… Nikki ne pourrait demander mieux, quand bien même elle n’était pas du genre à demander quoi que ce soit. Elle était dans les bras de celle qui avait toujours été là depuis le début, sans même qu’elle ne s’en rende véritablement compte. Ça n’avait aucune importance, qu’au début, elles ne se supportaient pas. Qu’elles se mettaient sur la tronche pour des futilités sans nom. Tout ceci, c’était du passé, et quand Nikki relevait ses yeux sur le visage de la belle brune, elle n’avait qu’une envie, c’était de la chérir. De la protéger de ce monde de merde, quand bien même Elsa était bien plus que badass et avertie pour prendre soin d’elle toute seule. Mais depuis quelque temps, l’asiatique ne se contrôlait plus. Depuis le Pegasus, elle commençait à prendre en compte les choses et surtout les personnes qui l’entouraient. Si ce n’était April, elle se rendait bien compte qu’Elsa était la seule personne qui lui importait en ce monde, la seule chose bien qui lui était arrivée depuis des lustres, malgré leurs boulots respectifs. Elles n’étaient pas toujours sur la même longueur d’onde, que ce soit concernant Hydra ou leurs attitudes respectives, mais elles étaient toujours là, pour l’autre. La chasseuse de prime venait de le lui démontrer une nouvelle fois en l’écartant de toute civilisation, lui permettant de bénéficier des soins qui auraient pu la conduire en prison en d’autres circonstances, ou pis encore. L’étreinte que lui prodigua la jeune femme la fit soupirer, de lassitude, d’un bien-être temporaire alors que sa main libre redescendait sur ses épaules pour l’entourer, s’accrocher à elle en un geste nécessiteux. Bordel, Elsa avait transformé Nikki assez radicalement, bien qu’elles ne s’en rendaient aucunement compte toutes les deux. Elle abaissa son visage de façon à reposer au creux de son cou pendant quelques instants, son souffle se faisant ressentir sur ce dernier alors qu’elle embrassait tendrement la peau de sa colocataire. Elle ne pouvait pas se l’expliquer, mais ce qu’elle ressentait en cet instant, c’était puissant. Plus imposant que tout ce qu’elle avait pu connaître jusque alors. Plus profond, plus véritable surtout. Les mots restaient coincés dans sa gorge, incapable de les formuler à voix haute. Incapable, également, d’y croire suffisamment pour qu’ils puissent percer dans son esprit. Non, Nikki ne méritait pas autant d’attention de la part de son amante, et elle ne pouvait se permettre d’aller plus loin avec elle, de s’engager. Elle ne pouvait pas ainsi infliger à celle qui pouvait encore se tirer de toutes ces emmerdes, qui échappait encore à la folie ambiante d’Hydra, sa présence, son besoin de la garder près d’elle. Ce serait purement malsain, et Elsa méritait mieux, même si la jeune femme prétendait le contraire. S’écartant au bout d’un temps indéterminé, sa main continua en un geste automatique de caresser en des gestes délicats le bras de son amante. Elle ne voulait pas la lâcher, voulait se coller à elle pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas ce moment, aussi contradictoire et égoïste que ce soit vis-à-vis de ses pensées précédentes. Elsa lui maintenait la tête hors de l’eau pour le moment, et Nikki avait besoin de maintenir cette connexion entre elles, d’être tout simplement, ici, éloignée de tout, avec la trentenaire.

Mais les ténèbres, aussi atroces soient-elles, attiraient inexorablement Nikki vers le fond du fond, dans le trou le plus profond qui soit. Aveuglée, par sa colère, par sa haine, par des sentiments qu’elle ne pouvait expliquer, l’asiatique se laissait tout simplement enfoncer, et remontait seulement de temps en temps à la surface parce que ceux qu’elle aimait était encore du bon côté de la chose. Ou quasiment, dirons-nous. Elle se voilait la face, aussi bien sur elle-même que sur Elsa, elle s’en rendait bien compte. Certes, sa colocataire avait fait des choses, mais pour Nikki, ce qu’elle avait fait résidait dans le nécessaire. D’une certaine façon, elle remettait de l’ordre dans ce chaos ambiant, tandis que la Ren se contentait d’y participer, de les accroître. Plus ça allait, plus l’asiatique craignait qu’elles ne se retrouvent sur des fronts opposés, et la jeune femme ne le supporterait pas. Perdre celle qui tenait à elle pour une raison inconnue, ça reviendrait à la plonger dans la folie la plus totale. Elle serait bien capable de tout faire exploser si on lui enlevait la seule chose qui lui donnait encore de l’espoir vis-à-vis de sa propre existence. Ses iris sombres furent captivées par la lueur dangereuse qui dansait dans les yeux d’Elsa, et sa main se plongea automatiquement sur le cou de celle-ci pour le couvrir totalement, en un geste possessif et rassurant. « Putain Elsa, t’es pas ce que tu crois, arrête. Les héroïnes, c’est peut-être bien bidon, mais toi t’es loin d’être un monstre. T’es celle qui survit en ce bas-monde, t’es celle qui permet à d’autres également de se prélasser pendant que toi tu te tapes le sale boulot et que t’arrêtes les pires enflures du monde. Quoi que t’ait pu faire, ça te définit pas, t’es pas un monstre, tu m’entends ? Je refuse de t’entendre dire ça. » Les paroles de Nikki étaient véhémentes alors que son amante se débattait avec ses propos précédents. Il était hors de question que les deux finissent par se lamenter sur leur sort, à cause de Nikki et de ses conneries. Il n’était pas question que son am..amante, oui, son amante tout simplement, finisse par se comparer aux pires espèces qui demeuraient ici-bas seulement pour contenter la conscience de Nikki. Elle ne le permettrait pas. Soufflant doucement, pour la première fois depuis de longues minutes, l’asiatique s’autorisa un sourire, un sourire à la fois fier et contenté. Elle dessina du bout des doigts la mâchoire d’Elsa en un geste affectueux, ses lèvres venant effleurer celles de sa colocataire. « C’est la première fois qu’on me dit une chose pareille, Elsa. » Elle souffla, doucement, prenant le temps de mesurer ses paroles. « Et tu sais quoi ? Je crois que j’exploserai la ville entière si on devait me forcer la main, si on devait me forcer à choisir entre toi et le reste. Parce que putain, pas question qu’on se foute sur notre chemin. Et ça arrivera pas. Quoi que je fasse, je serais toujours liée à toi. Je… je sais pas ce qu’il va advenir de moi avec Hydra, mais je pourrai pas me séparer de toi comme ça, t’entends ça beauté ? » Putain. Ils étaient là. Les mots, les sentiments. Ils étaient là, mais elle se contentait de se préserver d’un engagement certain, restait en surface pour ne pas aller trop loin avec elle. C’était con, complètement con. Elle n’avait plus rien à perdre, Nikki, et pourtant, elle trouvait le moyen de se voiler la face avec Elsa. Quand bien même elle ne voulait pas la quitter, elle ne voulait pas s’avouer les raisons qui la poussait à se comporter ainsi avec elle. « Je… je pense pas que tu puisses vraiment m’aider, Elsa. Je pense pas… Mais putain, je veux pas que tu me lâches. » Elle acheva cette dernière phrase sur une note déchirante, son front se collant à celui de son amante alors qu’elle ramenait ses jambes, dont celle blessée qui lui attira un gémissement de douleur, autour d’elle, comme pour la coller plus encore à elle. Nikki fit pencher la tête de son amante vers elle, son index venant caresser ses lèvres alors que bientôt elle l’embrassa, d’un baiser long et passionné, leur coupant le souffle, leur faisant comprendre à quel point elles étaient faites l’une pour l’autre sans qu’elles ne le reconnaissent encore.  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter & Brian
336
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Mer 12 Juil - 0:04

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight
ft Nikki Ren
Blottie contre son amante, Elsa collait son corps contre celui de Nikki, refusant de la laisser partir, de la laisser ne serait-ce que s'éloigner de quelques centimètres de la femme qu'elle aimait. Elle ne pouvait pas la lâcher, c'était tout simplement plus fort qu'elle. Elle était tout simplement incapable d'imaginer sa vie sans Nikki, d'envisager de pouvoir passer sa vie sans la belle asiatique à ses côtés, sans ses étreintes, son souffle chaud contre sa peau, sans ses éternelles vacheries qui l'énervaient tant, mais sans lesquelles elle ne pouvait plus vivre. Elle savait à quel point on pouvait être accro à des trucs comme l'alcool, les clopes ou encore la drogue, et elle ne cachait pas son addiction pour le premier et sa consommation régulière des deux autres. Mais Nikki... à côté d'elle, tout le reste semblait être incroyablement fade et vide d'intérêt. Elle avait été accro à la brune dès la toute première seconde, même si elle avait passé un temps interminable à lutter contre l'attirance qu'elle éprouvait pour l'asiatique. Et maintenant elle recommençait, luttant contre les sentiments qu'elle éprouvait pour Nikki, se forçant d'ignorer à quel point elle pouvait être folle amoureuse d'elle, à quel point elle était incapable d'imaginer son avenir sans Nikki.
Elsa soupira de plaisir alors que l'asiatique la collait un peu plus contre elle, et elle s'abandonna sans retenue dans le baiser qu'elle échangea avec Nikki, déversant dans ce simple geste tous les sentiments qu'elle pouvait éprouver pour Nikki, tout son amour pour elle. Elle l'embrassa jusqu'à l'asphyxie, et alors qu'elle était obligée de mettre fin au baiser pour pouvoir reprendre son souffle, la chasseuse de primes laissa glisser ses lèvres le long de la mâchoire de son amante, jusqu'à arriver au niveau de son oreille « Jamais. Plutôt crever que de te laisser toute seule ma belle. » Elle aurait pu, au départ. À l'époque ou elle passait au moins autant de temps à vouloir lui coller son poing dans la tronche que de la plaquer contre un mur pour lui faire sauvagement l'amour. Enfouissant son nez dans les cheveux de Nikki, elle inspira un grand coup, emplissant ses poumons de l'odeur ô combien enivrante de la jeune femme collée contre elle. Putain, cette fille était encore plus trippante qu'un rail de coke « Jamais je pourrais me résoudre à te laisser tomber Nikki. Je sais pas si tu refuse mon aide parce que tu prends ton pied à être une parfaite petite sbire d'HYDRA ou parce que tu crois que c'est trop tard pour que je te sauve, mais... j'en ai absolument rien à foutre. Je continuerais d'essayer jusqu'à ce que j'y arrive ou jusqu'à ce que je crève de vieillesse. Parce que je tiens à toi. » Écartant une mèche qui lui tombait en travers du visage, elle afficha un sourire sincère, avant d'ajouter « Et puisque je suis une héroïne, j'ai besoin d'une demoiselle en détresse à sauver, non? Quelqu'un qui saurait pour mon identité secrète, et qui passerait ses journées à s'inquiéter pendant que je sauve le monde. Et qui ne manquerait pas de se mettre en danger pour que je vienne la sauver. Ma véritable et ma plus grande faiblesse. » Elle avait ponctué chaque mot de cette dernière phrase d'un baiser, jusqu'à ce que ses lèvres se posent à nouveau sur celle de Nikki. Elle s'abandonna une fois de plus dans ce baiser, alors qu'elle laissait ses mains se glisser sous le t-shirt de son amante, se délectant de sentir la peau de l'asiatique sous ses doigts.
Alors que leur baiser devenait plus intense à chaque seconde, Elsa sourit contre les lèvres de la femme qu'elle aimait alors que les souvenirs de la journée qui avait suivit leur première nuit ensemble s'imposaient à nouveau dans sa mémoire. Comment elle avait s'était attachée à Nikki avec sa paire de menottes, comment elles avaient passé la journée à se prélasser dans les bras de l'autre quand elles n'étaient pas trop occupées à faire l'amour, comment elle avait finit par la libérer des menottes non sans regrets. Putain, elle aurait tout donné pour revivre une journée comme ça avec Nikki, ou il n'y avait rien d'autre que l'asiatique et elle. Pas de boulot, pas de problèmes, pas de responsabilités. Juste elles. Finissant par se séparer de son amante par manque d'oxygène, elle remonta peu à peu le t-shirt de la jeune femme, avant de suspendre son geste. Elle venait d'avoir une idée, quelque-chose qu'elle adorait faire, mais que pourtant elle n'avait jamais encore fait avec Nikki. Mordillant sa lèvre inférieure dans un geste qui, elle le savait, ne laissait jamais la belle brune devant elle indifférente, elle dégagea une de ses mains, avant de jouer distraitement avec le premier bouton de sa chemise « Dis... ça te tente une partie de strip-poker? Y a un jeu de cartes qui traine quelque-part dans le salon et je suis sûre que tu pourras pas dire non à l'idée de quitter cette chambre, même si c'est pour pas faire plus de cinq mètres à tout casser. Promis, j'essayerais de pas trop te ridiculiser. » Entre le défi à peine dissimulé et la perspective de voir Elsa se retrouver totalement nue devant elle, elle était certaine que Nikki ne pourrait pas dire non. Sauf si elle préférait sauter la partie poker et se contenter de la partie strip, et de ce qui risquait de suivre après coup.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Nikki RenMutant
avatar

Pitch Black
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
3 / 53 / 5
Elle possède des ailes de 5 mètres et entièrement noires.
Elles lui permettent de voler, pendant plusieurs heures sans fatigue.
Elle peut également supporter un poids qui varie entre 50 et 70 kg.

Skye & Aelys & Erica & Alice & Santana
291
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Lun 24 Juil - 11:38

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | ElsikkiCollée à son amante, Nikki reprenait lentement pied. Calant sa respiration sur le rythme d’Elsa, sentant sa poitrine se soulever alors que sa main avait lentement descendu de son cou pour être posée entre ses seins, juste pour mieux la sentir en vie contre elle. Si Hydra l’avait accueilli pour mieux la rendre ténébreuse, Elsa était celle qui avait encore les pleins pouvoirs de préserver Nikki du puits sans fin dans lequel elle s’engouffrait un peu plus chaque jour. Elsa Bloodstone et April Ren étaient les clés pour maintenir Nikki du bon côté, mais l’asiatique elle-même ne s’en rendait pas compte. Pas encore, pas totalement du moins. Si elle le savait, peut-être qu’elle serait bien trop assaillie par de soudains sentiments pour mesurer le poids de tout ce que cela pouvait bien signifier. Et pourtant, un jour, il faudra bien qu’elle y fasse face. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, après ces instants à se lamenter et à geindre sur le monde, l’aînée des Ren devait se reprendre. Bordel de chiottes, elle valait mieux que ça. Si elle avait pété un câble et qu’elle avait de quoi devenir folle, elle mettait sa faiblesse momentanée sur le compte de ses blessures et de ces médocs qui la gazait. C’était plus facile à admettre, et ça lui semblait aussi plus facile à ignorer après avoir presque chialé sur son sort. Eh quoi ? Foutue pour foutue, fallait au moins qu’elle accepte et qu’elle le reconnaisse. Même si, quitte à être foutue, elle était bien plus qu’heureuse d’être plongée dans cette situation aux côtés d’une certaine chasseuse de prime. Elle sourit devant les paroles d’Elsa, levant les yeux au ciel, regrettant déjà de s’être laissée aller à trop d’expression envers son amante. Le délire super-héroïne était parti décidément bien trop loin, quand bien même elle n’aurait rien à redire si elle devait être sauvée par la brune. Plaçant ses deux doigts sur ses lèvres pour qu’elle se taise, Nikki fit taire ses sombres remords pour mieux profiter de son amante, de celle qui lui avait sauvé la mise en l’emmenant dans ce chalet loin de tout, loin du monde et de son chaos ambiant. Embrassant ces mêmes deux doigts pour titiller la chasseuse, Nikki resta dans cette position, lèvres contre sa main qui empêchait Elsa de l’ouvrir encore, soupirant d’aise. « Mais c’est que ça en deviendrait presque romantique cette histoire… » Nikki sourit, retirant sa main pour embrasser doucement la trentenaire. Elle frissonnait à ce contact, incapable de s’en lasser. Merde, depuis le premier jour où elles avaient couché ensemble, il y avait comme un magnétisme qui continuait inexorablement de l’attirer vers Elsa. Habituellement, avec ses conquêtes, Nikki finissait toujours par les laisser partir, les lâcher sans vraiment se soucier de quoi que ce soit. Mais avec Elsa… c’était différent. Ca l’avait toujours été. Depuis le jour où elle avait mit un pied chez elle, elle n’avait eu de cesse de la chercher, de vouloir l’attraper entre ses filets. Pour qu’elle soit à elle, d’une certaine manière. Elle s’en rendait compte maintenant. Et elle n’était pas prête de la laisser partir. La Ren remonta sa main jusqu’à son col de chemise, se retenant avec peine de l’ouvrir un peu trop violemment pour ne faire qu’une avec Elsa, à nouveau. « Ta faiblesse hein ? Tu veux que je te montre à quel point je peux te rendre faible ? »

Nikki reprenait du poil de la bête, oubliant son passage momentané qui aurait presque pu la confondre avec une dépressive. Elle aurait peut-être aimé continuer à discuter ainsi, mais ce n’était pas le fonctionnement des deux amantes, et probablement que cela ne le serait jamais. Elles n’étaient pas du genre à discuter pendant des heures pour mettre les choses à plat, cela semblait assez évident. Comme en écho à ses pensées, Elsa arrêta vite la mélancolie pour se mordre la lèvre en une moue qui fit bondir le cœur de Nikki. Merde, elle savait qu’elle ne pouvait pas résister quand elle faisait une tête pareille ! Redoutant le pire, la Ren attendit sagement la demande de la chasseuse, qui ne tarda pas. Un sourire coquin fleurit sur les lèvres de l’asiatique qui se redressa soudainement, sa main quittant la chemise pour venir serrer les fesses de son amante en un geste possessif malgré elle. « Tu m’as eu au mot strip » rit-elle doucement. Nikki aurait très bien pu se passer des règles habituelles du jeu, mais elle se doutait bien qu’Elsa souhaitait pimenter l’instant. « Tu me portes ? Ce serait vraiment dommage que je me pète une autre jambe sur le chemin du salon, surtout pour jouer avec toi… » A son tour Nikki joua de ses atouts, faisant les yeux doux pour faire craquer Elsa alors qu’elle se glissait vers le rebord du lit, s’accrochant quelques secondes à la main de son amante en la griffant doucement par la même occasion. Provocatrice, elle attendit qu’Elsa revienne se rapprocher d’elle pour glisser son bras autour de son cou et sous-entendre au creux de son oreille : « Ceci dit, je ne suis pas certaine d’avoir les cinq vêtements requis pour le jeu… Faudrait pas aller trop vite en la matière, tu veux que j’aille me chercher une doudoune pour ne pas trop te faciliter les choses ? Ou bien toi tu peux déjà enlever un vêtement pour qu’on soit à armes égales… » Se voulant taquine, la Ren oublia tout sur le moment, tout ce qui la hantait. Tout ce qui comptait c’était Elsa et la perspective de la voir se déshabiller sous ses yeux pour son plus grand plaisir, l’excuse du jeu n’étant qu’une simple façon de rendre les choses plus originales pour les deux jeunes femmes. Et connaissant la chasseuse, l’agent d’Hydra se doutait bien que l’alcool serait au rendez-vous également. Voilà comment on remontait le moral chez Elsa et Nikki.  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

(Miss) Bloodstone
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Bien qu'elle soit une simple humaine, Elsa est en possession du Collier de la Pierre de Sang, un artefact magique offert par son père, qui lui confère de nombreux pouvoirs:
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc... )
• Immortalité
• Sang mortel pour les vampires
• Le Collier a la capacité naturelle de repousser les vampires

• Excellente combattante, tant au corps à corps qu'à distance
• Possède de vastes connaissances dans le domaine du surnaturel, en particulier sur les créatures surnaturelles
• Possède une vaste collection d'objets mystiques
Esther, Sam, Hunter & Brian
336
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki   Mer 9 Aoû - 19:29

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight
ft Nikki Ren
Elsa sourit en voyant que son amante retrouvait peu à peu de son mordant. La voir dans cet état, à déprimer dans son coin en ne cessant de se lamenter, elle détestait ça. Elle qui était si forte, si vivante et pleine de piquant... la chasseuse de primes ne l'avouerait jamais à voix haute, mais elle avait finit par s'habituer aux éternelles piques de Nikki, à être sans cesse la victime de ses taquineries et de ses petits jeux. Même si elle continuait encore de prétendre le contraire, elle aimait ça, et il lui était très difficile, si ce n'est impossible d'imaginer sa vie autrement qu'avec une splendide asiatique qui s'amusait à essayer de la faire sortir de ses gonds. Tout ça c'était devenu la routine entre elles, et une routine particulièrement plaisante il fallait bien l'admettre.
Savourant le contact de la main de Nikki sur ses fesses, la brune approcha ses lèvres de l'oreille de la belle asiatique, avant de sourire devant la remarque de cette dernière « C'est que je te connais à force. Je sais ce qui te fait réagir. » Oh ça oui, elle en savait un rayon sur ce qui faisait réagir Nikki, et ça dans un paquet de situations pas toutes très catholiques, pour ne pas dire dans une cadre principalement pas très catholique. Sûrement le fait de vivre, bosser et coucher avec avec elle depuis un sacré bout de temps. Quand on passait autant de temps avec quelqu'un, on finissait forcément par apprendre un paquet de trucs sur elle et inversement. Laissant échapper un bref rire alors que son amante lui demandait de la porter, elle se glissa jusqu'au bord du lit, abandonnant à regret sa position au-dessus de l'asiatique « Qu'est-ce que je disais? Une vraie demoiselle en détresse. » Alors qu'elle revenait vers Nikki pour la porter jusqu'au salon, cette dernière approcha sa bouche de son oreille, et la chasseuse de primes laissa échapper un soupir de plaisir en sentant le souffle chaud de Nikki dans le creux de son cou. Il fallait qu'elle se retienne, qu'elle résiste à cette envie soudaine et dévorante de plaquer Nikki sur le lit pour passer à des activités ô combien torrides « J'avoue que ça serait injuste que je commence avec un avantage sur toi. Je tiens à te mettre la pâtée, mais à la régulière. » Se levant, elle planta son regard dans celui de Nikki, avant de laisser ses doigts glisser avec une certaine sensualité sur les boutons de sa chemise, et elle continua jusqu'à arriver aux boutons de son jean, jouant un peu avec, faisant durer le plaisir. Affichant un sourire un taquin, elle gardait ses yeux plantés dans ceux de l'asiatique, se plaisant à voir dans son regard à quel point son petit manège pouvait lui faire de l'effet. Et son sourire ne fit que s'élargir lorsqu'elle se baissa pour retirer ses chaussettes, avant de les jeter à l'autre bout de la pièce « Tu croyais quand même pas que j'allais te sortir le grand jeu avant même qu'on commence? » Retournant auprès de Nikki, elle laissa cette dernière passer son bras autour de son cou, avant de caler un de ses bras sous les fesses de l'asiatique, son autre main fermement plaquée dans son dos. La soulevant sans mal, elle ne put résister à l'envie de l'embrasser à pleine bouche, et se dirigea sans trop de mal jusqu'au salon sans rompre le baiser pour autant. La déposant dans un des canapés du salon, elle finit par rompre le baiser, avant de susurrer « Bouge pas beauté, je reviens vite. » Se dirigeant vers le buffet, elle fouilla rapidement dans un tiroir, avant de lancer un paquet de cartes à Nikki. Continuant sa fouille, elle mit rapidement la main sur les jetons, avant de les apporter à son amante « Je te laisse tout préparer, je vais chercher de quoi rendre cette partie un peu plus amusante. »
Elsa revint bien vite auprès de la jeune femme, avant de déposer sur la table basse assez de bouteilles d'alcool pour qu'elles soient toutes les deux totalement ivres, ainsi qu'une de ses précieuses boites de donuts. S'asseyant face à Nikki, elle attrapa son téléphone, avant de lancer une de ses playlists préférée, complétant l'ambiance avec de la musique rock « Alors poupée, prête à finir totalement à poil? » Lança-t-elle avant de hausser un sourcil particulièrement aguicheur. En tout cas, Elsa était tout à fait prête à voir Nikki terminer totalement nue devant elle, et il était absolument inutile de se demander ce qu'il en était pour son amante. Parce qu'elle savait très bien que Nikki ne rechignait jamais devant une occasion de voir Elsa se déshabiller devant elle.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
 
It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight | Elsikki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK-
Sauter vers: