Partagez | 
 

 Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Stan
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Aucun. C'est un humain. Son seul pouvoir : être chiant, grognon, protecteur avec sa sœur et tirer beaucoup la tronche. Ah oui, il sait se battre aussi.
Keith/Amélia/Malik/Connor/Jay/Lauren/Jin/Junno
418
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]   Lun 2 Oct - 18:42

Hors du temps
Ororo & Stanislav
••••

Le festival. Tout le monde en parlait. Tout le monde n'avait que ça à l'esprit. Debout derrière le comptoir, Stanislav écoutait sans prendre part à la conversation. Il se contentait de servir les clients, d'essuyer les verres et de les ranger soigneusement à leur place. Comme il le faisait d'habitude. Pourtant, les commentaires fusaient. De tout côté. Depuis ce qui s'était passé là-bas, à Prénova, les citoyens faisaient de moins en moins confiance à la famille royale. Ils cherchaient sans cesse des réponses et ce n'était pas le barman qui allait les blâmer.

Car il avait entendu ce qui s'était réellement passé. Il avait vu les vidéos qui avaient circulé sur le net. Et bien qu'il n'y était pas, lui aussi avait été touché par certaines images. Notamment, les plus violentes. Quand les gardes rouges avaient pris un malin plaisir à tabasser des innocents. Des gosses comme des adultes. Sérieusement? Pour qui, ils se prenaient ceux là? Quelle fierté en tiraient-ils de frapper des gens, comme ça, en plein milieu d'une fête collective? Déjà qu'il n'avait jamais porté la garde rouge dans son cœur, ce n'était pas maintenant qu'il chercherait à les comprendre. Ou à prendre leur défense. Plutôt crever.

D'ailleurs, heureusement que Kristina non plus, n'y était pas allé. Car dieu seul sait, comment il aurait réagit. Mal sans doute. Très mal même. Il aurait foncé dans le tas, comme les résistants, quitte à se faire blesser lui aussi.
"Et toi Stan? T'en penses quoi de tout ça?"

La voix féminine d'une cliente tinta à son oreille. Se tournant vers la jeune femme en question, le barman posa ses deux mains sur le comptoir et répondit, gardant cet air renfrogné qui le caractérisait si bien :
- J'en pense que ça va bientôt fermé. Et que tu as assez bu pour aujourd'hui, Isobel.

En vérité, il ne comptait pas donner son opinion. Non sans insisté lourdement sur cette dernière phrase, Stanislav haussa légèrement les sourcils, sous l’œil excédé de la demoiselle qui, amusée, lâcha un rire avant de se lever difficilement du tabouret sur lequel elle était assise.
"Ça va, j'ai compris. A demain Monsieur grand sourire. Je te reposerai surement la question ! Enfin..si j'oublie pas entre temps."

De nouveau, un rire s'échappa de sa gorge et elle manqua de tomber, se faisant immédiatement rattraper par son fiancé qui avait la lourde mission de la ramener à bon port. En un seul et unique morceau.
- C'est ça. A demain, susurra-t-il entre ses dents, jetant ensuite un œil aux alentours pour bien s'assurer que les retardataires prenaient tous le chemin de la sortie.

Parfait. Il ne restait plus personne. L'heure tournait et la nuit était déjà bien avancée. Après avoir rangé, nettoyé les tables et salué le videur d'un hochement de menton, Stan entra cette fois dans son impala et la fit démarrer au quart de tour. Sauf que cette fois. Cette fois, il ne rentrerait pas tout de suite à la maison. Il avait dit à sa sœur qu'il passerait la nuit dehors, sans vraiment lui donner de justificatif. Ça serait le comble. Il conduisit jusqu'à Krölik. Puis, il quitta son véhicule et poursuivit à pied, en prenant bien soin de regarder partout, pour s'assurer qu'il n'était pas suivi.

Rien. C'était plutôt bon signe. Gardant tout de même une certaine vigilance, le barman finit par se perdre dans l'une de ses ruelles désertiques et glauque à souhait. Toujours personne. Il pouvait se détendre un peu. Car il n'était pas ici pour des prunes. Il n'était pas là pour admirer les nombreux graffitis qui trônaient sur les murs. Il n'était pas là non plus pour attendre un dealer de première zone ni une prostituée payée à la volée entre deux pauses. Non. Il était là pour une autre raison. Une raison toute particulière.

Au bout d'un quart d'heure, une silhouette le rejoignit. Elle était là. Enfin. Tournant la tête sur le côté, un léger sourire étira ses lèvres. Lentement, il quitta le mur sur lequel il s'était appuyé et s'avança vers elle, le dos toujours bien droit mais les traits un peu moins crispés.
- Tu as pris des risques en venant ici. Tu vas bien?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Storm
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
-Atmokinesis
- Maitrise de la météo
- Potentiel magique
-connections à la terre
-résistance télépathique
- Peut changer sa vision pour voir les courant électrique
- Elle est capable de voler
Ororo/ Rachel Grey/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
571
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]   Lun 2 Oct - 21:17


Stan & Ororo// Hors du temps

Les choses avaient changé pour toi. Adieux l’appart de luxe, adieux les soirées mondaines. Ta vie de princesse celle que tes parents t’avaient destiné. Tu n’avais nullement imaginé que les choses tournent de cette manière, ni même eux. Ils n’auraient pas imaginé avoir une fille recherchée, une fille qui leur créait certainement des problèmes diplomatique. Tu ne leur facilitais nullement la tâche et tu en étais désolée. Mais si tu étais restée, tu aurais sûrement pris d’autre risque et tu aurais été dans une impasse encore une fois. Maintenant t’as vie étais plus qu’un incertaine, toi comme les autres ne savais nullement ou tout ceci allait vous mener.

Mais vous faisiez tout pour vous assurer un certain confort bien que modeste. Cela ne te gênait pas, bien au contraire, cela te rappelait par moment les exercices de survie de l’armée ainsi que ceux de la garde. Vous preniez encore vos marques, vous vous organisiez, mettiez en place de quoi surveiller votre chez vous. Mais tu avais besoin de le voir, même si cela était risqué, juste quelques instant le temps de pouvoir le sentir contre toi. Tu avais réussi par tu ne sais quel miracle de lui faire passer un message, lui avait donner rendez-vous dans un endroit éloignée de la ville pour éviter qu’on puisse te voir. Car pour le moment, la foule et la lumière n’étaient pas vraiment tes meilleures amies.

Alors tu avais pris la poudre d’escampette, te faufilant dehors sans te faire remarquer, même si Raven t’avait attrapé. Elle t’avait fait une réflexion sur le ton de l’humour qui te fit sourire. Tu lui promets d’être prudente, de faire attention, et même lui promis de lui rapporter un gâteau si elle se tenait bien avec les autres. Et tu allais d’abord prenait des détour, faisait attention, tu n’aimes pas vraiment être sur le qui-vive ainsi, mais tu n’avais pas le choix. Ta tête était placardée un peu partout sur l’îles et qu’on donnerait aux autorités sans hésiter.

Tu avais donc choisis un lieu éloigné de la grande ville, dans les lieu tranquille que Krolik offrait. Tu restais loin de lieu de rendez-vous attendant qu’il arrive, inspectant les lieux pour vérifier que personne ne l’avait suivi. Tu prenais ton temps, puis quand tu étais sûr que personne ne le surveillais. Il n’y avait pas beaucoup de personne au courant pour vous deux, tu crois qu’il n’y a que Raven par la force des choses et sa sœur que tu avais rencontré par le passé. Mais pour le reste de tes amis tu étais toujours célibataire, toujours dans les souvenirs de ta relation avec Luke. D’ailleurs, c’était même relation qui t’avait conduit vers l’homme qui t’attendait appuyer contre un mur, bien sagement.

Tu le voyais se détacher du mur, tu ne pouvais t’empêcher de lui sourire, même si la situation était précaire. Il s’avançait vers toi, la mine moins renfrognée que quand tu l’avais rencontré. Il te fit une remarque à laquelle tu eu un petit rire et à laquelle tu réponds avec humour « Moins qu’en ville. On m’a dit qu’il y avait des gens dangereux qui traînent dans les rues. » Tu continues ton approche lui répondant avec un léger sourire « Ça va. J’ai l’impression de revenir à mes débuts de l’académie. Au moins je ne suis pas dans un sombre endroit dans le QG de la garde. Et toi comment tu vas ? »

Et quand tu arrives près de lui, tu prends son visage entre tes mains l’attirant vers toi, posant enfin tes lèvres sur les siennes, profitant de ce moment. Tu étais heureuse de le voir, rien que sa présence t’avais manquer, mais ça tu ne lui diras pas, du moins pas maintenant. Mais on pouvait le sentir dans ton baiser et quand tes lèvres se détachèrent des siennes « Ca m’a manqué. » Tu l’embrasses à nouveau après avoir ajouté sur un ton taquin «Du moins tes lèvres » Tu te détachent de luis à regret, lui prenant la main et le forçant à te suivre « Ne restons pas là »

Tu n’avais aucune envie de rester dans une rue, tu te sentais un peu trop exposé. Alors tu préférais sortir des rue pour rejoindre un petit-bois qui n’était pas loin « Je suis désolée qu’on doivent se voir ainsi. Ce n’est pas vraiment le genre de tête-à-tête que j’avais à l’esprit. » Il faut avouer que pour un début de relation, cela n’était nullement l’idéal. Vous étiez obligé de vous cacher, de regarder par-dessus votre épaule. « On ne peut pas dire que je nous faciliter la tâche. »



⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Stan
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Aucun. C'est un humain. Son seul pouvoir : être chiant, grognon, protecteur avec sa sœur et tirer beaucoup la tronche. Ah oui, il sait se battre aussi.
Keith/Amélia/Malik/Connor/Jay/Lauren/Jin/Junno
418
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]   Lun 9 Oct - 10:33

Hors du temps
Ororo & Stanislav
••••

Ororo. Leur rencontre avait été des plus cocasse. Stanislav s'en souvenait encore comme si c'était hier. Ce soir-là, elle était bien éméchée. Sans lui avoir vraiment laissé le choix, il l'avait raccompagné chez elle. Ou plutôt, ramené. En l'obligeant, plus ou moins, à lui donner ses clefs de voiture. La routine pour lui. Sauf qu'avec elle, s'était installé une forme de joute verbale. Une sorte d'échange dynamique qui l'avait conduit peu à peu à s’intéresser à elle. A l'apprécier. A chercher à la revoir malgré son caractère bourru, celui d'un loup solitaire qui ne préférait s'attacher à personne.

La suite, c'était fait progressivement, à leur rythme. La voir lui faisait plaisir. Un léger sourire étira même ses lèvres, chose rare venant de lui. Car les personnes qui étaient capable de le dérider un peu se comptait sur les doigts d'une main. Il y avait Kristina, bien sûr. Mai, sa patronne et Maria, sa cliente préférée, ainsi que Steven, l'un de ses plus proches amis. Mais il lui fallait toujours un temps d'adaptation avant de se laisser approcher. Apprivoiser. Comme s'il se cachait toujours derrière une solide et lourde carapace. Toujours est-il qu'il était rassuré de la voir. Même si une part de lui était inquiet à l'idée qu'elle puisse se faire repérer par la garde. C'est pourquoi, il se permit de lui faire la remarque. En lui disant qu'elle prenait des risques en venant ici.

En effet. Depuis le festival, Ororo était activement recherché, non pas à cause de ses pouvoirs mais pour être une opposante éventuelle. Aucun endroit n'était vraiment sûr pour elle. Tout en s'approchant d'elle, Stanislav fronça les sourcils et lui demanda cette fois comment elle allait.

Sa réponse lui soutira un léger rire. Juste un léger. Un peu jaune aussi. Elle le prenait sous le ton de l'humour mais lui, était quand même assez préoccupé. Par tout ça. Il ne le montrait pas. Il gardait toujours ce visage renfrogné et bougon. Or, il avait entendu assez de choses sur la Garde, sur leur fonctionnement pour se méfier d'eux comme de la peste. Il baissa la tête, l'air sombre et laissa couler un silence avant de l'accueillir dans ses bras. D'ailleurs, il ne répondit pas tout de suite. Il se laissa embrasser, goûtant simplement aux lèvres de sa bien aimé.  
- Ça va, finit-il par murmurer dans un souffle, ses bras enroulant le corps de sa petite-amie. J'ai pas trop à me plaindre pour le coup.

Tout en disant ça, ses traits se détendirent. Ses doigts se posèrent ensuite sur sa taille puis, glissèrent derrière son dos pour la coller un peu plus contre son torse. Lui aussi, ça l'avais manqué. Ses baisers. La chaleur de son corps contre le sien. A ses dires néanmoins, Stan poussa un grognement et rétorqua, un rictus étirant un coin de ses lèvres :
- Mes lèvres seulement? Il m'a semblé pourtant qu'il n'y avait pas que mes lèvres la dernière fois.

Il plaisantait, lançait de petites taquineries mais son visage restait grave. Tiré et impénétrable. Au bout de quelques minutes, Ororo brisa enfin leur échange en lui prenant la main. Ils se retrouvèrent dans un petit bois, à l'écart de la civilisation. Histoire d'être sûr de ne pas se faire remarquer. C'était plutôt une bonne idée. Ici, ils seront plus tranquille. En sécurité. Moins aux aguets. Stan jeta un bref coup d'oeil autour de lui et reporta tout son attention sur sa compagne, qui lui présentait maintenant des excuses.
- Au moins, on peut dire que c'est atypique. Moi qui déteste la routine, je suis servi. Je ne vais pas aller me lamenter.

Le dos bien droit, les mains enfouies dans ses poches, le barman marqua un temps d'arrêt. Et reprit. S'approchant à nouveau d'elle pour l'enlacer de ses bras.
- Je me demande juste ce que tu me réserve d'autre. Avec toi, je m'attends à tout maintenant.

De plus belle, un silence s'installa. Doucement, sa main se posa sur sa joue et il la caressa du bout des doigts. Puis, il ajouta, d'une voix rauque et un peu plus grave.
- Comment ça se passe là-bas?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Storm
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
-Atmokinesis
- Maitrise de la météo
- Potentiel magique
-connections à la terre
-résistance télépathique
- Peut changer sa vision pour voir les courant électrique
- Elle est capable de voler
Ororo/ Rachel Grey/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
571
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]   Dim 5 Nov - 17:46


Stan & Ororo// Hors du temps

Un frisson te parcourant le corps, une sensation que tu avais cru avoir perdue avec toute cette affaire. Même si les choses n’était pas idéal, tu étais heureuse qu’il soit là, heureuse de pouvoir lui parler quelques heures mêmes si ce n’était pas le lieu idéal. Tu avais fait entendre un léger cristallin quand il t’avait dit qu’avec toi, il s’attendait à tous et que cet endroit était au moins atypique. Tu le regardais lui qui se tenait bien droit, un peu comme un militaire et cela te faisais sourire. En fait, tu l’avais même taquiné plusieurs fois sur le sujet, lui disant que pour quelqu’un qui n’aimait pas vraiment ce genre d’organisation, il avait exactement la même posture.

Ce n’était pas la seule chose sur laquelle tu l’avais asticoté, tu l’avais bien souvent charrié sur cet air renfrogné qu’il avait, mais qu’enfin de compte te plaisait. Les premières fois où tu lui avais parlé étant sobre tu l’avais même forcé à te sourire lui disant que tu étais sûr qu’il en était capable. Votre relation avait démarré dans un échange de pique qu’il t’avait renvoyé et t’avais fait rire. Au début, tu n’avais pas imaginé qu’entre vous cela se passerait ainsi et tu avais même été étonner qu’il te propose un jour, alors que tu étais au Jarvis avec Maria et Raven, de se faire une sortie tous les deux. Tu étais resté quelques instants sans rien dire, puis tu lui avais souri en le taquinant et lui répondant que tu en serais ravie. Puis tu étais retourné vers tes amies, Raven et Maria te charriant sur lui, jetant un coup d’œil au barman et depuis vous entreteniez cette relation.

Il s’approchait de toi, te prenait dans ses bras, tu aimais cette sensation, celle de te sentir en sécurité avec lui, avoir cette impression qu’il était capable de te protéger de tout même si toi-même, tu n’étais pas sans défense. Tu te loves contre sa poitrine, entourant sa taille de tes bras lui répondant sur un ton de l’humour. « Oh, je ne sais pas trop comment je pourrais faire mieux qu’être une des onze rebelles. » Tu marques une légère pause. « Je ne pense pas que t’attendais à sortir avec une opposante politique. » Tu lui répondais avec un sourire sur le visage, même si cette étiquette ne te plaisait pas vraiment.

Puis il te demandait comment ça se passait sur un ton grave, avec ce visage ferme qu’il avait l’habitude d’afficher. Tu prends une inspiration, commences à lui dire doucement comment ça se passait. « Ca va, je ne sais pas trop ce que le jeune pense de tout ceci. Mais la plupart des adultes viennent du shield, de la garde ou était flic. Alors ça va. J’ai même cassé la télé avec mes pouvoirs. » Stan avait toujours été au courant pour toi. Tu n’avais pas vraiment eu besoin de lui dire, comme chez Raven une fois, tu avais grillé sa machine à café et on ne pouvait pas dire que la manifestation de tes pouvoirs se faisait discret, tes yeux devenait blanc ce qui était loin d’être anodin. Mais ce n’était nullement pour cela qu’il t’avait rejeté bien au contraire, il t’avait accepté avec tes pouvoirs sans une seule hésitation. « Les lieux ne sont pas très luxueux, mais ça n’a pas vraiment d’importance. Pour le moment ce qui compte, c’est qu’on soit à l’abri. »

Tu ressers légèrement ton étreint, essayant de capturer la chaleur de Stan, tu savais que désormais, vous ne pourriez pas vous voir aussi souvent que d’habitude. Alors tu en profites. « Et toi comme ça se passe ? Personne n’est venu te voir pour te poser des questions ? » Tu n’avais pas caché ta relation avec le barman, du moins au début si, pour éviter qu’on parle un peu trop de vous, mais petit à petit quand votre relation était devenue plus sérieuse cela était devenue. Tu voulais prendre aussi des nouvelles de Maria, tu savais que le beau ténébreux était amie avec elle et tu voulais donner à Raven quelques nouvelle de la commandante du shield. Mais d’abord, tu voulais savoir si personne n’était venu l’ennuyer à votre sujet. « Et Maria, comment elle va ? »

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Stan
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
Aucun. C'est un humain. Son seul pouvoir : être chiant, grognon, protecteur avec sa sœur et tirer beaucoup la tronche. Ah oui, il sait se battre aussi.
Keith/Amélia/Malik/Connor/Jay/Lauren/Jin/Junno
418
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]   Dim 19 Nov - 14:06

Hors du temps
Ororo & Stanislav
••••

Au moins ici, dans ce sous-bois, ils pouvaient parler plus librement. Mise à part le bruissement des feuilles animées par l'air et le hululement d'une chouette, au loin, aucun autre bruit ne venait perturber le silence nocturne. Ils étaient seul, goûtant tout deux au plaisir de se revoir, sans inquiétude d'être repéré.

« Je ne pense pas que t’attendais à sortir avec une opposante politique. » Une main posée sur sa joue, l'autre enserrant sa taille pour la coller un peu plus contre son torse, Stan laissa un petit rire lui échapper.
- Oh que non, murmura-t-il d'une voix grave, ses traits se durcissant de plus belle. Cela dit, je dois admettre que ça a côté excitant.

Il disait ça sur le ton de la plaisanterie. Oui, par moment cela lui arrivait. Très rarement. Or, son visage gardait la même expression sombre et taciturne. Il marqua un silence, pensif, posant cette fois son front contre le sien. Brièvement. Juste assez pour établir un contact et sentir la chaleur de sa peau.

En vérité, bien qu'il s'attendait à tout, sauf à ça, il ne lui en voulait outre mesure. Il était même plutôt de leurs côtés. Des émergés. De tout ceux qui avaient eu le courage et l'audace de s'opposer aux Gardes Rouges lors du festival. Ces enfoirés se croyaient au dessus tout, en n'hésitant pas à s'attaquer à des innocents. Il les haïssaient, de plus en plus. Pour la simple et bonne raison qu'il était bien au delà de partager leurs idées à la con. Pour lui, ils n'avaient aucun droit sur les êtres humains, pouvoirs ou non. Ils n'avaient aucun droit d'imposer leurs lois et soumettre la population à leurs exigences. Point.

Alors oui, sortir avec une opposante politique ne le dérangeait pas. Il en était même plutôt fier. Il avait beau garder ses opinions pour lui et faire ce qu'il faisait le mieux : bosser. Il avait ses principes, ses valeurs et il ne partageait tout simplement pas ceux de Magnus.

Toujours est-il qu'il écouta sa belle, lorsque cette dernière lui raconta comment ça se passait là-bas, entre résistant. Il hocha la tête de temps à autre, un sourire taquin étirant ses lèvres quand elle lui avoua avoir cassé la télé avec ses pouvoirs.
- Et bien, bravo Mademoiselle Munroe, c'est du propre.

Puis, il reprit une expression sérieuse, acquiesçant d'un air grave lorsqu'elle conclut que le plus important, était qu'ils soient à l'abri. Bien évidemment. C'était l'essentiel. Il ne supporterait pas qu'il lui arrive quelque chose. Car même si leur relation était toute nouvelle, il appréciait Ororo, au point d'être plutôt détendu avec elle. Ce qui, il devait bien l'admettre, était déjà un exploit. Tant il était grincheux, crispé et fermé en permanence.
- Je suis entièrement d'accord. Fais attention à toi. Vraiment.

Il resta muet, quelques secondes. Et prit une grande inspiration quand elle lui retourna la question, prenant cette voix rauque qui le caractérisait si bien.
- Qu'ils essayent. Je leur répondrais avec plaisir. J'ai bien eu une visite, une fois. Au Jarvis mais je peux t'assurer qu'il n'est pas prêt de revenir. Je lui ai fais plus ou moins comprendre qu'il me dérangeait sur mon lieu de travail et qu'il avait tout intérêt à se mêler de ses affaires.

Ce qui avait plutôt refroidi le garde, qui n'avait pas vraiment insisté. Faut dire qu'il avait eu plutôt de la chance. Le garde en question était assez jeune et semblait plus ou moins, inexpérimenté. Il lui avait suffit de lui faire de grands yeux et de jouer un peu des muscles pour qu'il se rétracte et aille voir ailleurs.
- Ne t'inquiète pas, ton secret est bien gardé. Je ne trahirais jamais ta confiance, rajouta-t-il en déposant sur ses lèvres, un baiser.

C'est alors que la conversation dériva sur Maria. Leur amie commune. A sa question, Stan poussa un soupir et marqua un silence avant de rajouter, les sourcils froncés.
- Pas très bien. Disons que sa mise à pied lui a mis un coup au moral. Mais elle est assez forte. Tu l'as connais. Elle arrivera très certainement à s'en remettre. J'en suis convaincu.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Storm
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
-Atmokinesis
- Maitrise de la météo
- Potentiel magique
-connections à la terre
-résistance télépathique
- Peut changer sa vision pour voir les courant électrique
- Elle est capable de voler
Ororo/ Rachel Grey/Xander Harrison/Cameron E. Fox/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
571
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]   Mar 16 Jan - 21:44


Stan & Ororo// Hors du temps

Même s’il avait un côté renfrogner, même si de premier abord, il n’avait pas l’air des plus expressif, tu sais qu’au fond de lui ce n’est pas vraiment la même chose. Alors quand tu l’entends rire, quand tu le vois sourire rien que pour toi, tu as cette impression d’être la plus importante au monde. Il te donne cette sensation que quand il te regarde il n’y a que toi et ce même si cela ne faisait pas vraiment longtemps que tu étais avec lui. Tu avais eu cette sensation qu’une seule fois, avec Luke, lui qui avait fuis, retournant dans son pays d’origine et qui n’avait pu supporter ce que tu avais fait en tant que Garde. Mais Stan, ne te reprochait nullement ton passé, ne te blâmait pas ce que tu avais été, même s’il n’aimait guère la garde. Vous aviez appris à vous connaître aller plus loin que les apparences et tu ne le regrettais pas. Alors quand il dit que cela était même excitant de sortir avec une fugitive, qu’il posa son front contre le tien, tu ne pus t’empêcher de rajouter, « C’est vrai que ce voir en cachet à un petit côté excitant. » Venant capturer ses lèvres, passant ses bras autour de son cou, rapprochant ton corps du sien tout en te mettant sur la pointe des pieds. Car Stan n’était pas petit bien au contraire, il était grand très grand et pour te mettre à sa hauteur, tu étais obligé de te soulever de quelques centimètres

Puis tu avais pris des nouvelles, avait laisser un léger rire se faire entendre au son récit avec le garde, même si tu fronçais le sourcil. Puis vient les nouvelles sur Maria, cette amie que toi et Raven aviez laisser avec tous ces problèmes qu’elle devait affronter. Tu laisses échapper un soupire, n’appréciant pas ne pas pouvoir la soutenir dans cette période difficile. Tu sais que Raven aurait voulu être là aussi, mais vous étiez pied et poings liés. Tu ne caches nullement, ton agacement avec tout ceci lui disant alors que tu regardais au loin « Je sais, mais je m’inquiète pour elle. Et Raven aussi. ». Tu laisse encore un soupire s’échapper, ne disant rien pendant quelques seconde, posant un main sur son torse délicatement. Puis tu prendre une grande inspiration, lui souris en revenant sur ce garde qu’il avait viré « En tout cas, j’aurais adoré de te voir le remballer. Mais ils vont revenir… avec quelqu’un de plus expérimenter. Mais si c’est un Carol Danvers, tu peux lui faire confiance. C’est une amie. » Tu sais que tout les garde ne sont pas de véritable salaud, tu faisais partie de ceux qui n’avait pas aimer les méthodes et tu en étais même partis. Carol, elle, n’était pas de ses gardes aimant séquestrés les émerger. Elle t’avais même aidé à en sauver quelques-uns après que tu sois partie. Cela t’avait à la fois étonné et en même temps, tu n’étais pas vraiment surprise. Alors tu ne veux pas que Stan la remballe si elle venait le voir avec son regard sévère. Tu lui dis donc ce qui c’était passé au festival, lui dis que si tu es encore libre c’est sûrement grâce à elle. « Au festival, elle m’a protégé et j’aurai peut-être été capturé si elle n’avait pas été là. Tous les garde ne sont pas des connard, il y a des gens bien là-bas qui n’approuve pas la manière dont c’est passer cette rafle.» Tu lui confies aussi que d’autre comme Carol existe et avec humour, tu rajoutes. « Si tu veux, je te fais une liste des gardes sympa. Oh et offre un verre de ma part à Carol et ceci.»

Tu prends dans ta proche tes clés de voiture, pour les mettre dans la main de Stan « Dis-lui que c’est pour la remercier. Et qu’elle en fasse bon usage, mais qu’elle a intérêt à ne pas la griffer. Et que j’aimerais la revoir en un seule morceau.» Autant qu’une personne en profite, puisqu’elle ne pourrait plus rouler avec pendant quelque temps. Rajoute avec humour et espièglerie. « Et promet moi de ne pas te montrer trop bourru et de te souvenir que sans elle, tu n’aurais plus l’occasion de me voir, ni de faire ça. » Alors tu captures son visage entre tes mains, viens poser tes lèvres sur les siennes avec envie, comme si cela cette séparation avait été trop longue entre vous deux. D’ailleurs, c’est ce que tu ressens, pour toi, elle avait été bien trop longue et le barman t’avait manqué.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hors du temps [Pv Ororo et Stanislav]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Video Titanic, une aventure hors du temps, avec sons du film
» Angel-Voyage Hors Du Temps-Angel/Cordélia-PG13
» Les Portes Interdites 2 - Terreur Hors du Temps
» [Tornieri, Nicolas] Hors du temps
» Titanic, Une Aventure Hors du Temps [JEU PC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK-
Sauter vers: