RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

With or Without You[Daisy]
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
With or Without You[Daisy] Fonddr112 / 52 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Maitrise :
With or Without You[Daisy] Fonddr113 / 53 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Mar 10 Oct - 18:06

Anna-Daisy // With or Without You

Tu t’arrêtes sur une photo, le regard sombre, la prenant dans tes mains et prenant place sur le lit que vous partagiez toutes les deux, tes yeux s’embuèrent, tes lèvres se tordes dans une grimace douloureuse. Tu sens ton cœur se serrer, ton esprit te dire que tu n’as pas le choix, te disant que tu ne peux pas lui imposer cette vie que tu allais mener. Tu sens que les larmes commencées à couler sur ton visage, ta main se posant sur ta bouche retenant un hoquet de douleur à la penser de ce qui allait arriver. À ce mal que tu allais devoir lui faire subir pour qu’elle puisse vivre sa vie… Sans toi… Être heureuse… Sans toi. Dès votre première rencontre sur ce bord de la route, tu l’avais aimé, sa manière de te regarder de te parler et ce sourire qui t’avais littéralement envoûte. Tu ne sais pas comment tu vas pouvoir vivre sans elle, vivre avec cette pensée que tu détruire une des meilleurs choses qui avait fait irruption dans ta vie.

Tu poses cette photo à côté de toi, prends ton visage entre tes mains laissant échapper quelques sanglots. Tu essayes tant bien que mal de te calmer, car tu sais que tu allais lui faire croire qu’enfin de compte votre relation ne représentait pas grand-chose pour toi. Mais ce n’est nullement le cas, elle était toute ta vie, celle qui faisait vibrer ton cœur à des rythmes effrénés. Depuis tout ce temps tu l’aimais follement et encore hier, tu lui murmurais des mots amour déchaînait ta passion pour elle. Maintenant, tu allais devoir mettre un terme à tout ceci, apprendre à vivre avec cette douleur vive qui déjà était présente en toi. Tu n’as aucune idée de comment tu allais pouvoir survivre à cette séparation. Mais tu inspires un grand coup, essayes de calmer tes sanglots, de trouver ce courage qui te manque, cette force dont tu as besoin pour ne pas fléchir devant elle. Alors tu essuies tes joues, te lever pour aller à la salle de bain passer un peu d’eau froide sur ton visage.
Puis tu reviens dans votre chambre, t’imprègnes une dernière fois de tous ses souvenirs que tu avais avec elle. Tu vas vers cette photo que tu avais laissé sur votre lit, l’enlevais du cadre, tu plie et que tu mets dans une de tes poches. Tu n’arrives toujours pas à croire que tu allais mettre un terme à tout ceci, n’arrivais pas à croire que tu mettais fin à cette histoire qu’il y avait entre vous sacrifiant ainsi tout une vie. Si tu pouvais, tu ferais autrement, tu resterais avec elle. Rien que d’imaginer ta vie sans elle cela te fais mal, te fais même douter de cette mission, tu sais que si tu lui dis tout un seulement mot d’elle te ferait changer d’avis. D’ailleurs, tu ne sais toujours pas comment tu vas faire pour rester froide à l’annonce de votre rupture.

Tu vas dans la garde-robe, tu prends tes affaires et tu les mets dans ton sac. C’est juste pour donner le change, pour qu’on croit que tu t’apprêtais à quitter la ville, sachant que tu avais été découvert. Bien sûr, rien de cela n’est vrai, les raisons de ce grand bouleversement dans ta vie n’étaient qu’un subterfuge. Au fond tu espères quand même qu’elle s’en douterai, tu espères que soupçonnerait cette supercherie et qu’elle saurait au fond d’elle que ce que tu allais faire n’était pas ce que tu voulais au fond de toi. Tu mets tes affaires, sans grande conviction, tu fermes ton sac, tu le prends et va dans le salon. Salon dont la décoration est assez hétéroclite, il y avait vos goût mélanger le monde de l’informatique avec des pièces de moteur et des plan qui traînait de-ci de-là.

Tu posais une dernière fois les yeux sur cet endroit que tu partages avec elle, sens cette douleur te déchirer le cœur, cette tristesse t’envahir pour te plonger dans une peine immense. Tu ravales quelques larmes qui perlaient au coin de tes yeux. Avale ta salive pour essayer de faire partir cette boule au fond de ta gorge, sentait tes pieds prêts à s’écrouler sous le poids de cette souffrance. Et soudain tu entends le bruit de ses clés dans la serrure, tu entends cette porte s’ouvrir pour toi tout semblait se faire aux ralentis, un châtiment qu’on te faisait subir lentement et qui prenait un malin plaisir à te torturer. Tu vois son visage apparaître doucement et déjà à cet instant rien qu’à cette vision ton regarde était comme éteint, la douleur se faisait déjà plus forte et tu prenais une grande inspiration grattais au fond de ton être pour trouver la force de lui briser de le cœur. Pourtant, tu n’avais qu’une envie en la voyant, t’approcher d’elle, posée tes lèvres sur les siennes pour la première fois de la journée, lui dire à quel point tu l’aimes et qu’elle ne doit jamais en douter. Tu lance un bonjour léger « Salut, toi. » mais tu ne rajoute rien tu aimerai avoir plus de temps, pour profiter encore une fois de Daisy, rien qu’une soirée juste toi et elle. Tu sens encore cette boule dans ta gorge, t’empêchant d'ajouter quoi que se soit


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Skye Johnson
Inhumain
Daisy Skye Johnson


https://houseofm.forumactif.org/t297-skye-is-that-a-hacker-s-name
More about you : With or Without You[Daisy] 3-EDAUPHINE
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-ADDICT-A-HOM
With or Without You[Daisy] Giphy
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-ACCUEILLANT

Codename : Quake
Pouvoirs : Inhumaine : génération d'ondes et vibrations sismiques. V'la le séisme dans ta gueule.
Immunité contre lesdites vibrations qui peuvent jusqu'à prendre la vie des personnes touchées. Limitation pour le moment déterminée à 3.2 de magnitude sur l'échelle de Richter.

Skills : experte en informatique - tireuse surentraînée - maîtrise des combats rapprochés et à mains nues - spécialisation dans l'espionnage et l'infiltration

With or Without You[Daisy] R7eefx9
Emergence :
With or Without You[Daisy] Fonddr115 / 55 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Maitrise :
With or Without You[Daisy] Fonddr114 / 54 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Messages : 668
DCs : Aelys Cantela & Nikki Ren & Kaine Reilly & Avery Burnham & Aidan Bowman & Gwen Stacy & Klaus Caglar & Matthew Denvers & Heather Scarpetta & Isaac Torres & Luke Cage-Jones & Haiden Hauwanga

Jeu 12 Oct - 18:11

Anna & Daisy

With or without you


Rien. Rien ne lui indique ce qu’il va bientôt lui arriver. Rien ne la prépare à effacer cette mine rieuse de son visage. Personne ne la prévient que la chute va être rude, qu’elle va s’effondrer jusqu’à en traverser le sol. Ce regard qui pétille, il sera bientôt éteint. Ce rire volontaire, il sera bientôt désabusé. Les mains habituées à taper sur l’ordinateur seront bientôt brisées, ne pourront cesser de trembler. Elle ne se rend pas compte que ce qu’elle pensait être acquit, ce qu’elle pensait être sien, allait bientôt lui éclater à la gueule. Elle retournera à la case départ, elle se regardera dans une glace en se haïssant. Elle se questionnera sur son importance en ce monde, sur le besoin incessant qu’ont ses proches à l’abandonner, à la quitter, à la détruire. Son foyer deviendra sa hantise, ne se révélera avoir été qu’un mirage. Elle se lamentera des jours et nuits durant dans ce futur appartement vide. Elle se remémorera la scène qui s’était déroulée sous ses yeux, la rupture suivie de l’arrestation pendant des jours, des semaines, peut-être bien des mois. Non, décidément, rien ne la prévient de l’écroulement imminent de son monde. Sa petite bulle de bonheur parfait est à deux doigts d’éclater, mais en l’instant présent, elle prend les transports en communs pour rentrer et rejoindre sa bien-aimée. Elle ne s’imagine pas un seul instant que sa douce brune, au regard si vif, s’apprête à lui rembarrer tous ses mots d’amour, à lui briser son coeur, à le transpercer d’une dague acérée, et à retourner celle-ci encore et encore à l’intérieur de son organe.  Elle ne songe pas une seule seconde que son amante va la renier, va la rejeter. Qu’elle lui fera mal, et qu’elle fera jaillir ses peurs les plus profondes, celles qu’elle avait eu tant de difficultées à lui soumettre, à surmonter.

Le métro avance, et la dénommée Daisy Johnson regarde son fond d’écran avec un regard brillant, un rictus au coin des lèvres. Elle-même et Anna. C’était grâce à elle qu’elle avait su revivre. Qu’elle avait su s’accepter, quand bien même elle s’était toujours secrètement détestée. Pour avoir oser exister en ce monde. Celle qui aimait se faire surnommer Skye avait appris à vivre, vraiment, pour de bon. L’amour qu’elle portait à Anna, l’amour que cette dernière lui prodiguait, lui avait fait pousser des ailes au fil du temps. Elle avait accepté qui elle était, avait embrassé cette identité qu’elle avait toujours niée. Elle avait fini par arborer ce nom et prénom qu’elle méprisait tant, source de malheurs passés, d’abandons qu’elle n’avait plus osé compter. Littéralement, sa compagne l’avait fait revivre. A tel point qu’elles avaient fini par emménager ensemble, et cela le plus naturellement du monde. Comme si elles avaient été destinées depuis le début à se rencontrer, à s’aimer, et ce jusqu’à ce que la mort les sépare. Pas une seule seconde l’informaticienne se voyait continuer son aventure sans la brune à ses côtés. Elle avait tant parcouru du chemin depuis leur première rencontre, tout bonnement fortuite, qu’elle ne pouvait dédier celui-ci qu’à Anna. Il fut une époque, où personne n’aurait cru en elle. En cette relation, en sa capacité à se mélanger au monde, à y trouver sa place. Il fut une époque où on l’aurait délaissé, ou plutôt, laissée sur le côté de la route. Mais pas elle, pas Anna. Ironiquement, Daisy était celle qui l’avait trouvé, sur la route. Mais, symboliquement, c’était sa douce brune qui l’avait sauvée, de cette perte, de cette souffrance intérieure qu’elle n’avait jamais partagé avec qui que ce soit auparavant. Même son meilleur ami, Robbie, n’avait vraiment saisi toutes ses peines, quand bien même il était celui qui avait toujours été là pour elle, pour lui remonter le moral. Les deux amis avaient chacun traversé des épreuves dans la vie, et certaines avaient paru insurmontables à Daisy. Jusqu’à ce que son coeur ne fasse plus qu’un avec une autre personne. Celle qu’elle pensait être sa moitié, même si elle n’avait jamais été du genre romantique. Oui, Anna, sa belle brune au regard ténébreux, l’avait emporté avec elle au paradis.

Le métro s’arrête, et Daisy ne perd pas son temps à saluer les spectateurs dépressifs de leurs propres vies si tristes. Elle baigne sur son petit nuage, comme à chaque fois qu’elle rentre de son boulot, même si celui-ci est un peu trop légal à son goût. Elle sautille presque à l’idée de rejoindre sa bien-aimée, devant marcher sur encore quelques centaines de mètres avant d’accéder à la porte de leur immeuble. Elle pourrait prendre la voiture, Daisy, mais elle ne le fait jamais, profitant toujours de rêvasser dans les transports en communs pour mieux apprécier son bonheur. Son badge sonne et l’entrée du bâtiment lui fait face, l’autorise à passer. Elle grimpe les escaliers, rêveuse. Elle a une surprise dans son sac, elle s’était arrêtée à la sortie de son travail pour faire un cadeau à sa bien-aimée. Pas une seule seconde, alors que ses clés déverrouillent la porte de leur appartement, elle ne se doute de ce qu’il attend. Non, Johnson referme la porte derrière elle d’un coup d’épaule, toujours dynamique, comme à son habitude. Elle avance de quelques pas, balance ses clés sur un meuble, sans se soucier d’en prendre soin, fidèle à elle-même. Un sourire aux lèvres, elle garde son sac en bandoulière dans la main, excitée à l’idée de l’ouvrir pour retirer sa surprise à Anna. Elle s’arrête dans l’encadrement d’une pièce, admire la brune quelques instants, une moue rêveuse sur le visage. « Hey babe. » Le sourire ne quitte pas ses lèvres alors qu’elle la salue. Elle veut la rejoindre, l’embrasser et l’entourer de ses bras, mais le regard fuyant de sa compagne l’alerte. Ses jointures se resserrent automatiquement sur son sac, qu’elle ne lâche toujours pas. « Eeh, quelque chose ne va pas ? » Un instant, elle s’inquiète d’avoir fait une bêtise. Mais elle se rassure aussitôt, sachant pertinemment qu’Anna l’aime trop pour lui en vouloir, pour la fuir sans oser discuter avec elle auparavant. Elle finit par murmurer d’une voix plus douce : « Viens-là. » Elle s’était avancée encore, Daisy, pour la prendre dans ses bras, en attendant la confession de sa belle. Mais ses mots finirent par s’étrangler dans sa gorge, et elle-même finit par se figer tandis que celle qui fait battre son coeur soupire et détourne le regard, refusant de croiser le sien.

AVENGEDINCHAINS

___


    Blessed Be The One
    I can't do it, you used to say. You're always been capable of more than you imagined, they answered. And so did you. So did you become way more than what you wanted to. And now, it's too late. You can't go back. + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
With or Without You[Daisy] Fonddr112 / 52 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Maitrise :
With or Without You[Daisy] Fonddr113 / 53 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Jeu 19 Oct - 20:04

Anna-Daisy // With or Without You

Tu détourne le regarde, tu ne peux la regard, car tu sens que tu ne pourrais pas la quitter, tu sais qu’un mot d’elle si tu lui expliquait et toute ta volonté partirai en poussière. Et tu ne veux pas affronter ce regard qui déjà devait se poser des questions. Tu te dégoûtes de lui imposer cette torture, de lui imposer ce choix. Après tout pourquoi ne lui offre tu pas cette possibilité de choisir. Tu ne l’entends plus et tu restes dans ce silence. Elle est si proche de toi que tu as juste envie de la prendre dans tes bras, pouvoir ressentir encore ses moments heureux que tu partageais avec elle depuis ces quelques années.
Votre relation avait été si simple, l’aimer l’avait été si naturelle. Tout lui avait semblé si facile avec la belle brune que la penser de vivre avec elle ne l’avait nullement effrayer, elle était venue dans une conversation des plus simple. Comme si pour vous cela était plus que naturelle. C’est d’ailleurs ainsi que tu décrivais comment tu étais tombé amoureuse de Daisy. Tout naturellement, sans aucun effort. « Daisy… » Tu poses enfin tes yeux sur elle, tu retrouves le silence pendant quelques instants. Ton regarde ne cache nullement la profonde douleur que tu ressens à cet instant.

Et rien qu’en la regardant, tu sais que tu es incapable de lui faire croire que tu n’éprouves plus rien pour elle. Car c’est tout le contraire, tu l’aime plus que tout, tu te rappelles votre premier baiser que vous aviez échanger, sans vous poser de question. Tu regardes ta montre, constatant que tu n’avais plus beaucoup de temps. Tu rapproches d’elle, pose tes mains sur son visage et venait écraser tes lèvres sur les siennes. Ce n’est pas un baiser comme les autres. Malgré la douceur de cet échange, tu laisses cette impression que tu veux imprimer ses lèvres sur les tiennes. Tu avais envie de pouvoir te souvenir de leur contact, de leur douceur et de cette sensation qu’elle te procurait à chaque échange. Les secondes semblaient pendant un instant se suspendre dans le temps, comme pour vous laisser le temps de profiter une dernière fois des lèvres de l’un de l’autre. Le baiser que tu lui offres devient de plus en plus intense, tu ressers ton emprise sur son visage. Cela serait la dernière fois que tu pourrais lui faire ressentir tout ce que tu ressens pour elle, lui faire comprendre que tu l’aimes bien plus qu’elle ne pouvait l’imaginer. Mais elle pouvait aussi sentir que quelques choses n’allait pas sentir cette fin qui pointait le bout de son nez et qui te laissait à toi cette boule au ventre.

Tes lèvres se séparent des siennes, tu poses ton front contre le sien, te mordant la lèvre inférieure presque à sang, ne lâchant pas son visage. Tu lui demandes pardon d’une voix étranglé, « Je suis désolée…. » Tu sens les larmes te monter aux yeux, on peut presque les entendre dans ta voix « …. Tellement désolée. » Tu l’embrasses encore prenant une grande inspiration. « J’aurais voulu avoir plus de temps. » Tu ne lui dis pas que c’est fini, tu n’en as pas envie. Pour toi, elle est et sera celle qui continuera à faire battre ton cœur, tu sais que tu es incapable de lui dire adieu. D’ailleurs comme as tu pu accepter cette mission? Ce travail qui t’oblige un mettre un termes à une vie que tu aimes tant.

Tu sens ton cœur se torde dans tous les sens, se briser en mille morceaux. Alors que sous tes pieds, le sol se dérobe. Et tu n’as aucun moyen de te rattraper pour arrêter cette chute infernale, pour empêcher ton cœur te faire tellement mal que tu as l’impression de suffoquer. L’impression, que tu mourrais à petit feu de lui infliger tout cela. Tu te trouves bien cruel de ne pas lui faire croire que tu ne l’aimais plus. Après tout cela serait peut-être plus facile à accepter. Tes paroles s’entremêler dans un certain chaos, tu lui demandes encore pardon, lui dit que tu l’aimes, que tu aurais voulu plus de temps avec elle. Ta voix s’étrangle de plus en plus au fur et à mesure. Tu poses tes lèvres au coin de son œil « Je t’aimes tellement. Je suis vraiment désolée. » … On sent une certaine panique dans ta voix l’empressement. « Pardonne moi… » Tu ne sais vraiment pas comment lui explique ce qui arrive et tu continues à balbutier des chose qui pouvait paraître incompréhensible à Daisy « J’aurais voulu avoir plus de temps. » Tu la serres dans tes bras, comme si tu ne voulais pas la laisser partir, pour ressentir une dernière fois la chaleur de son corps. Alors que tu commences à lui annoncer la couleur petit à petit « Mais, je dois partir. »

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Skye Johnson
Inhumain
Daisy Skye Johnson


https://houseofm.forumactif.org/t297-skye-is-that-a-hacker-s-name
More about you : With or Without You[Daisy] 3-EDAUPHINE
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-ADDICT-A-HOM
With or Without You[Daisy] Giphy
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-ACCUEILLANT

Codename : Quake
Pouvoirs : Inhumaine : génération d'ondes et vibrations sismiques. V'la le séisme dans ta gueule.
Immunité contre lesdites vibrations qui peuvent jusqu'à prendre la vie des personnes touchées. Limitation pour le moment déterminée à 3.2 de magnitude sur l'échelle de Richter.

Skills : experte en informatique - tireuse surentraînée - maîtrise des combats rapprochés et à mains nues - spécialisation dans l'espionnage et l'infiltration

With or Without You[Daisy] R7eefx9
Emergence :
With or Without You[Daisy] Fonddr115 / 55 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Maitrise :
With or Without You[Daisy] Fonddr114 / 54 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Messages : 668
DCs : Aelys Cantela & Nikki Ren & Kaine Reilly & Avery Burnham & Aidan Bowman & Gwen Stacy & Klaus Caglar & Matthew Denvers & Heather Scarpetta & Isaac Torres & Luke Cage-Jones & Haiden Hauwanga

Mer 8 Nov - 11:34

Anna & Daisy

With or without you


Skye ne comprend pas ce qu’il se passe en l’instant présent. Le regard que lui lance Anna lui tord ses entrailles, mais elle ne peut expliquer pourquoi. Elle sent que ce regard pèse, qu’il est lourd de non-dits et de regrets qu’elle n’avait jamais discerné auparavant. Daisy veut s’approcher de sa belle, l’entourer de ses bras rassurant, mais elle a le sentiment qu’Anna ne sera peut-être pas celle à réconforter ce soir. Pourtant, sa partenaire se colle enfin à elle, et Daisy est bien trop heureuse de s’abandonner dans ses bras pour protester. Les lèvres de la brune s’appuient contre celles de l’informaticienne, et elle savoure ce baiser, comme si c’était le dernier. Cette simple pensée suffit à lui faire ouvrir les yeux d’effroi, avant de les refermer tout aussi prestement, concentrée sur le baiser doux et langoureux qu’elle échange avec Anna. Daisy peut sentir que quelque chose n’allait pas à la façon qu’Anna avait de l’embrasser. A ses lèvres qui se liaient aux siennes dans un mouvement insistant, presque pressé. Et à cette pression plus appuyée qu’à l’accoutumée, comme si chacune voulait garder un souvenir impérissable de leurs moments échangés, de leurs douceurs partagées. Non, décidément, la brunette n’arrive pas à justifier ce changement soudain dans cet acte d’amour, un amour presque désespéré qui n’a pourtant pas lieu d’être.

Finalement, les deux femmes se séparent, Daisy étant presque essoufflée. Elle aussi, elle s’était accrochée à Anna, avait laissé tomber son sac à ses pieds, avait glissé ses mains contre son dos pour mieux la caler contre elle, comme pour empêcher qu’une distance ne se creuse entre elles. Mais sans qu’elle ne le sache, la machine était déjà enclenchée. Son front contre celui d’Anna, l’informaticienne tente de sourire, mais elle n’a pas le temps de grimacer que déjà, celle qu’elle aime s’excuse. Encore et encore, glaçant le sang de la geek. « Arrête, arrête. » Ses pardons prononcés encore et encore font froncer les sourcils de la brunette, dont les mains quittent son dos pour se saisir des poignets de sa bien-aimée. Elle reste de marbre face aux baisers de sa belle, tente de placer des mots qui meurent étranglés dans sa gorge. Elle a envie de se décaler de la belle brune, mais en même temps, elle craint de la perdre. Pensée ridicule qui ne fait que se renforcer à mesure qu’Anna multiplie les mots d’excuses et les démonstrations d’affections. « Mais qu’est-ce que tu racontes, de quoi es-tu désolée ? » Cette fois-ci, Daisy arrive enfin à parler, sans que l’émotion ne l’étreigne. Elle sent déjà des larmes perler au coin de ses yeux, alors qu’elle est la seule témoin du comportement erratique de sa brune, de ses gestes tendres mais urgents envers elle. « P-plus de temps ? Mais pour quoi ? » Daisy craint de ne virer dans les aiguës alors qu’elle tente de contrôler les tremblements de sa voix. Déjà, elle sent le sol s’ouvrir à ses pieds, se préparer à l’accueillir dans un gouffre sans fin. Mais elle n’est pas encore prête, pas encore décidée à lâcher ainsi la partie. « Anna ! »

Sa voix se fait claquante, son inquiétude se mue en une frustration effrayée. Anna la colle contre elle, l’étreint de ses bras si assurés, mais qu’elle sent si incertains en ce jour. Ses paroles glissent sur Skye, qui se force à ne pas lâcher prise, qui se raccroche à sa belle. Toute cette scène semblait irréaliste. Elle s’oblige à se décaler de son amante, la tenant par les bras alors qu’elle lui fait face, refusant de céder à ses gestes d’amours éperdus. « Mais qu’est-ce que tu fais enfin ? » Son sang ne fait qu’un tour alors qu’elle se prend une gifle dans la tête, les derniers mots d’Anna la mettant à terre. « Partir ? Mais pour aller où ? De quoi tu parles ? » Elle ne comprend rien. Ne veut pas comprendre, ne veut pas interpréter les mots d’Anna. Elle l’embrassait, s’excusait, puis lui disait de partir ? Tout ceci n’a aucun sens à ses yeux, et Daisy commence à s’énerver pour de bon, bien que la tristesse pointait déjà derrière son ressentiment. « Babe, s’il te plait, explique moi ce qu’il se passe. Pourquoi tu veux t’en aller ? » Cette fois-ci, elle enchaîne les interrogations, les solutions, incapable de voir la vérité en face. « C’est l’appart qui va pas ? C’est Genosha peut-être ? Tu sais qu’on peut partir ailleurs, toutes les deux ! On a qu’à rendre la maison et on se tire, dans un endroit plus calme. O-Ou si tu veux, on peu.. mais enfin, est-ce qu’on ne peut pas se poser et en parler toutes les deux ? Dis-moi ce qui ne va pas que je comprenne ! » Que je t’aide, voulait-elle dire. Ou qu’elle s’aide, Daisy, qu’elle s’aide elle-même, alors qu’elle est perdue, ni plus ni moins.Tout son monde s’écroulait, et cela n’avait pris que quelques secondes. Daisy est déjà à genoux, sans qu’elle ne l’accepte encore, mais la réalité s’imposerait à elle, une nouvelle fois.

AVENGEDINCHAINS

___


    Blessed Be The One
    I can't do it, you used to say. You're always been capable of more than you imagined, they answered. And so did you. So did you become way more than what you wanted to. And now, it's too late. You can't go back. + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
With or Without You[Daisy] Fonddr112 / 52 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Maitrise :
With or Without You[Daisy] Fonddr113 / 53 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Dim 4 Mar - 15:27

Anna-Daisy // With or Without You

Les larmes coulent le long de tes joues, ton cœur se serre de plus en plus. Tu sentais un gouffre s’ouvrir sous tes pieds, tomber dans un trou sans fait sans aucune lumière. Les souvenirs s’imposent à toi, la première fois que tu l’avais vu. C’est une chute vertigineuse, une chute dont tu ne pourrais jamais t’en remettre. Tu ne sais pas comment tu pourrais vivre sans elle, regrettes déjà d’avoir accepté cette mission. Ton cœur saigne, ton âme se brise sous les yeux de celle que tu aimes. Tu l’entraînes dans cette chute, dans cette désillusion, cette douleur sans fin. Et rien de savoir que tu l’entraînes dans ses ténèbres cela te brise encore plus.

Tu plonges ton regard dans le siens, un regard triste, torturé, trahissant ce mal qui te ronge, cette peine qui t’envahit et qui te dit de faire marche arrière. Pourtant, il est trop tard, tu le sais, la machine est enclenché. Bientôt des personne du shield feront irruption dans votre appartement. Cet appartement que tu aimes temps, qui reflet votre quotidien, cette harmonie qu’il y a toujours eu entre vous. Vous aviez sur combine vos univers, aviez su aimer chaque facette de l’autre, tu aimais tout chez la brune, adorais ce côté geek, cette force et son intelligence. Tout en elle te plaît et tu ne voulais pas vivre sans elle. Pourtant, tu sais qu’elle serait ta plus grande faiblesse, celle qui pourrait e faire flancher, cette petite chose qui bien qu’elle t’apporte tant de bonheur, tant de joie, causerait votre perte dans cette mission qui se rapproche de plus en plus. Tu ne pourrais pas supporter d’être la cause de sa perte, tu sais qu’elle ne pourrait pas se pardonner d’être la tiennes. Tu veux juste vous protéger, même si à cet instant précis, tu t’obligeais à vous briser le cœur à toutes les deux. Daisy serait bien mieux sans toi, tu essayes de t’en convaincre, tu essayes de te dire qu’elle trouvera le bonheur que tu n’es pas celle qui le lui apportera. Et si toi, tu devais rester hanter par cette harmonie parfaite, tu t’en fichais, tant que tu savais que celle qui faisait battre ce cœur, était saine et sauve.

Elle se détache de toi, ne comprend pas ce qui se passe, tu vois cette peur dans ces yeux, cette incompréhension. Ta gorge se noue, les larmes ne cessent de couler. Tu l’entends te dire que vous pouviez partir, changer d’appartement si l’endroit ne te convenait pas.

Mais il n’était nullement question de cela, cet endroit, tu l’aimais comme il était, tu le chérissais comme la chose la plus précieuse. Tu en aimais les odeurs, tu en aimais chaque recoin. Alors, il n’était nullement question de mal-être dans cet endroit. Tu voudrais même encore avoir le temps de sentir sa chaleur contre ta peau, pouvoir avoir le temps de t’abandonner dans ses bras et trouver la force de faire ce qu’on te demandait. Tu aurais voulu, pouvoir l’admirer pendant qu’elle dormait, comme à ton habitude quand tu te réveillais la nuit. Tu aurais voulu pouvoir la réveiller en douceur venant. Tu poses une main sur joue, viens la plonger dans ses cheveux dans un caresse douce, remplis de regret. La Geek pouvait la sentir trembler, comme ta voix « Non, non. Tout est parfait. J’aime notre appartement, j’aime notre... » Tu t’arrêtes dans ta phrase détourne le regarde pour regarder le sol et partir sur la raison de ton départ. « Mais j’ai fait une chose… » Le mensonge te perce le cœur d’un coup de poignard. Tu sens les sangs s’écouler sans fin, t’amenant avec lenteur à un mort cruelle.

Les mots se bloquent dans ta gorge, tu la regardes avec une telle douleur, caresse sa joue avec une douceur emplis de tristesse. « … Dans quelques instants des personnes du shield… » Tu essayes de trouver les mots juste, essaye de lui faire comprendre que ce qui arrive est une torture pour toi comme pour elle. Qu’elle n’est nullement responsable que bien au contraire elle avait tant à offrir, qu’elle était la plus belle personne que tu n’aies jamais rencontré. « … Ils vont m’arrêter Daisy… » Tu dis ces mots, pourtant, elle peut certainement sentir que derrière cet aveu, il y avait bien plus. Mais tu ne pouvais lui dire que tout ceci n’était qu’une façade, qu’en réalité, tu allais infiltrer une organisation vivre comme une hors-la-loi pour le compte du shield. Elle te connaît bien, sait que tu as toujours été une personne loyal, qui se battait pour ses convictions. Alors comment pourrais-tu trahir le shield. C’était un peu comme une seconde famille, surtout sachant que ta tante en était la commandante. Alors les paroles qui sortent de ta bouche sonnent comme faux, sûrement pour l’informaticienne, du moi, tu l’espères. Tu lui dis d’une voix de plus en plus tremblante ce qui se passe, lui parle de ses informations que tu as soit disant vendu.

Tu ne peux, t’empêcher de t’excuser, de fondre en larmes, sentant tes jambes avoir de plus en plus de mal à te tenir sur tes pieds. Tu es prête à t’effondrer devant celle que tu aimes, une attiude qui n’est nullement habituelle chez toi. Tu ne sais pas comment tu vas supporter cette séparation, ne sais pas comment tu peux vivre sans elle. Tu lui avoues dans tes sanglots que tu ne sais pas ce qui t’as pris « Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. » Tu te sens soudainement perdu, n’as plus envie de faire cette mission qui t’éloignait d’elle. Ta détermination diminue au fur et à mesure. Mais cela est trop tard. Tu sais que dans quelques minutes, quelques secondes, ils allaient faire irruption dans votre appartement t’emmener avec eux menottes aux poignets.

Tu prends une prends une grande inspiration, essaye de retrouver une certaine contenance, sans grand succès. Tu te rapproches d’aller la forçant à te regarder. « Babe, regarde-moi. » Tu jetés un coup d’œil à l’entrée. Tu ne veux pas qu’elle pense que tu as trahi toutes tes convictions. « Tu me connais, mieux que quiconque. » Tu continues à le regarde d’un regard douloureux, la voix casser « Je t’aimes, n’en doute jamais. Mais c’est la seule solution. Je ne veux pas qu’il t’arrive quoi que ce soit. » La douleur se lisait dans tes paroles, dans ton regard ta voix, ton attitude. Tout est là pour indiquer à l’informaticienne qu’il y avait bien plus que ce que tu ne voulais dire. Comme un dernier signe d’affection à son égard, tu l’embrasses sur sa tempe gauche « Tu m’as rendu plus qu’heureuse. » c’est ce que tu voulais lui dire. Tu aurais voulu lui faire comprendre que tu n’es bien que dans ses bras, qu’ils étaient les seule dans lesquels tu voulais t’abandonner, noyer ton souffle dans le siens. « Je suis désolée » Mais à la place, ce furent ses mots qui sortir ta bouche, alors que tu poses ton front contre le sien.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Skye Johnson
Inhumain
Daisy Skye Johnson


https://houseofm.forumactif.org/t297-skye-is-that-a-hacker-s-name
More about you : With or Without You[Daisy] 3-EDAUPHINE
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-ADDICT-A-HOM
With or Without You[Daisy] Giphy
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-ACCUEILLANT

Codename : Quake
Pouvoirs : Inhumaine : génération d'ondes et vibrations sismiques. V'la le séisme dans ta gueule.
Immunité contre lesdites vibrations qui peuvent jusqu'à prendre la vie des personnes touchées. Limitation pour le moment déterminée à 3.2 de magnitude sur l'échelle de Richter.

Skills : experte en informatique - tireuse surentraînée - maîtrise des combats rapprochés et à mains nues - spécialisation dans l'espionnage et l'infiltration

With or Without You[Daisy] R7eefx9
Emergence :
With or Without You[Daisy] Fonddr115 / 55 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Maitrise :
With or Without You[Daisy] Fonddr114 / 54 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Messages : 668
DCs : Aelys Cantela & Nikki Ren & Kaine Reilly & Avery Burnham & Aidan Bowman & Gwen Stacy & Klaus Caglar & Matthew Denvers & Heather Scarpetta & Isaac Torres & Luke Cage-Jones & Haiden Hauwanga

Dim 1 Avr - 18:35

Anna & Daisy

With or without you


Les larmes coulent sur le visage de la brune, interloquant Daisy, qui ne cesse de s'accrocher désespéremment à elle. Ses doigts caressent ses poignets, remontent le long de ses bras. Ils massent les épaules de sa bien aimée avant que la geek ne cale ses mains sur les joues d'Anna. Elle cherche à essuyer les larmes intarissables de sa belle, mais ses pleurs se multiplient, figeant la jeune femme. Elle est témoin de la destruction à l'état pur, et si elle le ressent avec force, elle n'est pas encore prête à l'accepter. L'état d'Anna l'ébranle, et malgré elle, voici qu'elle se met également à succomber à la tristesse. Ses lèvres tremblent tandis qu'elle souhaite trouver les mots, les bons, ceux qui savent habituellement apaiser les tensions et calmer sa douce, quelque soit la situation. Mais aujourd'hui quelque chose lui échappe. Tout est flou, et les larmes ne sont pas les uniques causes de sa cécité soudaine et partielle. Skye se rend ridicule, à se laisser envahir par ces émotions si négatives. Elle a l'impression de trahir son amour, celle qu'elle aime appeler sa femme, mais en l'instant, elle est tout sauf heureuse. Assaillie par une tristesse voilée, le coeur tambourinant à sa poitrine, si fortement que les battements cognent jusqu'à l'intérieur de son crâne. Elle secoue la tête, use de sa main gauche pour se taper doucement le front, cherche à renier la révélation qui trace lentement son chemin dans les méandres de son esprit qui part, lentement, à la dérive.

Daisy est à bout alors qu'Anna murmure, prononce des mots qui n'ont ni queue ni tête à ses yeux. Des bribes de phrases, des pièces de puzzles, voilà ce qu'elle lui balance à la figure, et l'hacktiviste refuse d'y croire. Elle ne veut ni gober les excuses d'Anna, ni cet amour qui semble soudainement bien trop mal-placé. Elle est prise de haut-le-coeur, envie de gerber qui correspond à son petit organe vital qui transperce les parois de sa poitrine à mesure que sa brune énonce une vérité fracassante. Tout va trop vite, beaucoup trop vite, et la geek se sent tomber à genou. Ses doigts mouillés par les larmes d'Anna continuent pourtant de la saisir, allant jusqu'à se plonger dans sa coiffure anormalement défaite, entourant par la suite sa nuque pour mieux forcer la jeune femme à rester dans les bras de l'ingénue. Elle veut se persuader que tout n'est qu'un mauvais moment à passer, l'informaticienne, que d'ici quelques minutes, Anna reprendra un souffle normal et lui expliquera avoir été prise de panique à cause d'un boulot quelconque. Elle veut se convaincre que dans quelques minutes, Skye pourra l'embrasser normalement et lui murmurer je t'aime tendrement, au creux de son oreille, rituel qu'elles ont entamé dès le début de leur relation. Oui, elle se ment à elle-même, la jeune femme, mais elle est la première victime du mensonge d'autrui, alors il n'est que triste justice qu'elle le soit aussi de sa propre personne.

Les paroles d'Anna poursuit pourtant leur chemin, résonnent dans les oreilles de Daisy qui regrette presque de ne pas être malentendante. Elle ne veut pas lire ce qu'implique les traits de visage tordus de la brune, veut encore moins assimiler des paroles concrètes à ce qu'elle peut deviner par delà le chagrin de sa dulcinée. Les phalanges de la jeune femme blanchissent alors qu'elle se retient avec force de serrer plus encore sa belle contre son corps tout vacillant, ses jambes rendues flageolantes par l'aveu édifiant de celle qui fait battre son coeur. « Non, non, non, chut, ne dis plus un mot. » Encore une fois, elle est recluse, retranchée derrière un espoir fissuré depuis ses racines. « Stop, arrête de dire n'importe quoi. » Que son Satan personnel cesse, que cet enfer déclenché à ses pieds referment ses portes et la laisse tranquille. La geek n'a jamais demandé ça, n'a jamais fait de mal à qui que ce soit dans ce monde. Elle n'a jamais rien demandé à personne, du moins jusque alors, mais désormais, elle ne veut  qu'une chose : qu'Anna cesse de jouer avec elle, avec ses émotions, et lui dise que tout ceci n'est qu'une affreuse mauvaise blague.

Mais la tournure de la situation n'a rien d'une médiocre plaisanterie, alors que Daisy se sent immobilisée, frappée de plein fouet par les mots de sa chère et tendre. « Le SHIELD ? Mais enfin, qu'est-ce que tu as fais Anna ? » Cela est tout sauf cohérent, et elle est abasourdie, la brunette, par les révélations à peine plausibles de sa belle. « Dis-moi ce qu'il s'est passé... » Supplication, tandis que Skye plonge son regard dans les yeux de la brune, creuse pour déceler le vrai du faux, le faux du vrai. Le SHIELD représente toute la vie d'Anna, toute sa carrière, toutes ses valeurs. Elle en parle tellement souvent, elle en a plus d'une fois fait baver la geek d'envie, elle qui n'a voulu, depuis sa naissance, que d'une famille, que de sentir intégrée et aimée.  L'organisation pour laquelle travaille sa moitié a de cela qu'elle la rend rêveuse, du fait de la manière qu'Anna a de la mentionner, des étoiles dans les yeux. Et maintenant, cette même figure d'autorité va venir l'arrêter ? « C'est impossible. » Ses paroles dépassent sa pensée, et elle insiste, encore, et toujours, peu décidée à laisser Anna partir ainsi : « Dis-moi ce que je peux faire pour t'aider, parle-moi, je suis sûre qu'on peut trouver une solution. Toi et moi, ensemble, on peut trouver. » Tout est possible, à deux. Ne se le sont-elles pas juré des milliers de fois ?

Mais le temps, qui à la fois s'est ralenti et à la fois s'est accéléré, leur fait défaut. Daisy le comprend, mais elle n'est pas prête à baisser les bras, pas tout de suite, malgré le trou béant qui se forme au niveau de sa poitrine. « On peut fuir ensemble. » Elle est désespérée alors que les derniers mots d'Anna l'achève. Front contre front, des sanglots émanent de plus en plus fortement de la geek. Elle est à court de solutions, tout comme elle est à court de temps, et elle le sait. La vérité, à double tranchant, ne lui laissant aucune seconde de répit, n'ayant aucune pitié. « Je t'en prie, tu ne peux pas me laisser comme ça. » Elle n'en peut plus, ne veut pas entendre d'excuses, ne veut pas croire que ce sont les dernières minutes, les dernières secondes que les deux femmes peuvent encore partager ensemble. Pas comme ça. Tout sauf ça.


AVENGEDINCHAINS

___


    Blessed Be The One
    I can't do it, you used to say. You're always been capable of more than you imagined, they answered. And so did you. So did you become way more than what you wanted to. And now, it's too late. You can't go back. + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Anna Marie Darkhölme
Mutant
Anna Marie Darkhölme


More about you :
With or Without You[Daisy] LE-PLUS-SUICIDAIRE
Codename : Rogue
Pouvoirs : -Absorption des pouvoirs
-Absorption d’énergie vitale et de psyché
-Vole
-Force surhumaine

Emergence :
With or Without You[Daisy] Fonddr112 / 52 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Maitrise :
With or Without You[Daisy] Fonddr113 / 53 / 5With or Without You[Daisy] Fonddr11
Messages : 447
DCs : Gamora/Korra/Alexia/Rachel/leigh/Silke/Xander/Robin

Sam 30 Juin - 21:57

Anna-Daisy // With or Without You

Ces larmes, cette voix rauque, ce temps qui fil aussi lentement qu’il va vite, tout cela était une torture qui te transperçait le cœur. Tu sais que tu fais une erreur, sais que ce qui arrive ne peut plus être arrêté. Tu sens ton cœur se briser, ton âme se faire engloutir, la folie venir frapper à ta porte. Car à cet instant tu as l’impression d’être folle. Tu avais tout pour être heureuse, alors pourquoi venais-tu tout gâcher ?C’était la folie, il n’y avait pas d’autre explication, elle avait pris possession de toi, t’avais poussé à t’éloigne de celle que tu aimes, celle avec qui tu voulais pourtant finir le reste de ta vie. Elle te propose de fuir, un sourire amer sur tes lèvres, tu l’aimes pour cela. Car tu sais qu’elle est prête à te suivre où que tu sois. Tu ne doutes pas qu’elle puisse le faire, non, tu doutes que tu puisses supporter la pression si on se prend à elle. Tu sais que tu pourrais tout dire, juste en la voyant menacer.

Elle te demande de ne pas la laisser, mon Dieu si elle savait à quel point tu as envie de rester juste là dans ses bras, lui murmurer à quel point elle était la plus belle chose que tu aies vue. Si elle savait, à quel point ton âme est meurtrie de vous imposer une telle décision. « Je ne peux pas. » Non tu ne peux pas partir avec elle, tu te dois de rester là attendre la fin de cette histoire, attendre la tristesse et les larmes venir frapper à votre porte. Tu pourrais lui dire toute la vérité, oui, tu pourrais, mais tu la connais. Tu sais qu’elle fera tout pour rentré dans l’antre de l’hydre pour être avec toi, si elle savait. Alors tu ne lui dis pas que tout ceci n’est qu’une mise en scène. Alors, tu continues à jouer le jeu, sentant ton être s’effriter à chaque parole à chaque vérité mensongère que tu lui donnes. « On peut rien faire, babe. » Babe, une des dernières fois où tu pourras l’appeler ainsi, ces termes affectueux, dont vous avez l’habitude d’échanger. « Tout doit se passer ainsi. » On entendant dans ta voix, ce regret, cette peine, cette torture qu’est cette épreuve. Tu front quitte le sien, tu regardes ta montre, pour voir combien de temps il vous reste encore.

Tu t’éloignes d’elle, comme pour t’habituer déjà au vide qu’elle allait laisser. Ton regarde mélange tout ce que tu éprouves pour elle et toute cette peine qui te submerge, tu pinces même tes lèvres, alors que tu sens qu’encore une fois tes yeux s’humidifient. Tu lui tourne le dos, passant tes mains dans tes cheveux te prenant la tête. Tu as tout simplement en vit à t’écrouler, là maintenant, laisser ses larmes sortir, hurler contre ta stupidité, contre cette loyauté envers le shield qui t’étrangle. Alors que tu te répètes à toi-même « qu’est-ce que j’ai fait. » Tu prends une inspiration, alors que tu as cette sensation de commencer à suffoquer, de mourir à petit feu. Tu pries même pour qu’ils arrivent enfin pour vous libérer de tout ce supplice. Tu as cette envie de prendre une des étagères, la fracasser sur le sol laissant échapper un cri de désespoir, ou prendre n’importe quel objet pour le lancer. Tu marches dans l’appartement, pas petit pas tournant en rond. Tu la regardes une dernière, un toujours avec cette même peine. Tu voudrais lui dire tellement de chose, mais aucun mot n’arrive plus à sortir.

C’est dans un dernier adieu, que tu te précipites vers elle, pose tes lèvres sur les siennes une toute dernière fois, car maintenant vous pouviez entendre des coups sur votre porte. Tu l’embrasses avec envie, passion, lui fait comprendre à quel point tu l’aimes dans une certaine précipitation. Tu l’embrasses comme si c’était la toute dernière fois, et cela était le cas. Tu voulais te souvenir de leur chaleur et leur goûtes. Alors que la porte se brise, tes lèvres quittent brusquement les siennes, des cris se firent entendre « Ne bougent plus ! » Tu sens qu’on te force à s’accroupir alors que tu répètes à l’informaticienne « Je t’aime. » Les bras dans le dos, tu sens qu’on te passe les menottes, pour te relever avec force. On commence à t’emmener sans te demander ton avis, tu résistes encore adressant une dernière parole à Daisy « quoi qu’on te dit, sur ce que j’ai faits. Ne le croire pas ! Pardonne-moi, Daisy ! »



⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
With or Without You[Daisy]
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs terminés-
Sauter vers: