RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Dim 3 Déc - 23:18

Beautiful gardens.t
Lorna Lehnsherr & William Kaplan


Il était temps. J'avais passé bien des moments à discuter de la princesse avec mes amis, mais surtout avec Tommy. Il m'avait toujours défendu de faire quoique ce soit, que je risquais de m'attirer des ennuis. Et c'était sûrement vrai ce qu'il disait. Mais même s'il cherchait à me faire changer d'avis, il voyait bien que je n'étais pas prêt à en changer. Que peu m'importait ce qu'il disait à ce sujet, que j'étais motivé à cela et ce, depuis des années. C'était une véritable obsession, il m'arrivait de regarder ses quelques apparitions publiques qui se retrouvaient filmées, plusieurs fois de suite, plusieurs fois par jour. Et elles n'étaient pas nombreuses. Je n'arrivais pas à détourner mes pensées, je ne savais pas ce qu'elle avait de si spécial mais quelque chose faisait que je voulais la rencontrer, la voir enfin une fois et pouvoir mettre au clair ce qui m'intriguait chez elle. Peut-être était-ce simplement sa façon d'être, mais j'avais l'impression que ce n'était pas seulement cela. Alors cette décision que j'avais prise, je l'avais préparé en amont, avec l'aide de Tommy malgré qu'il était contre. Je savais que, malgré sa désapprobation, il m'aiderait alors j'en avais quelques peu profité. L'idée que j'avais eu été simple, me faufiler dans les jardins de façon discrète et même si cela serait dur, j'avais confiance en moi. Et en Tommy, qui connaissait tous les bons plans de la ville et qui avait toujours eu assez de relations pour permettre d'avoir des renseignements sur tout un tas de choses, malgré qu'il ne soit qu'un adolescent. J'aurai bien-sûr pu attendre un autre moment, comme une soirée mais avec les problèmes actuelles, je ne savais pas quand aller avoir lieu la prochaine. Surtout que j'avais déjà bien assez attendu, alors il me fallait sauter le pas. Prendre les devants. Alors j'avais attendu ce jour avec une impatience certaine, sans prévenir personne et encore moins mes parents ; s'ils savaient que je voulais entrer dans les jardins du palais, ils m'auraient aussitôt défendus de faire quoique ce soit, voire m'auraient interdis de sortie. Et c'était quelque chose que je pouvais facilement comprendre, car les risques étaient bien présents.

Je m'étais habillé sobrement, avec des vêtements simples qui ainsi, allaient se fondre plus aisément dans la masse. J'étais parti aux aurores, à peine le soleil s'était levé que j'avais quitté mon lit, avais pris une douche et avais enfilé mes affaires pour partir. Le chemin était simple, il me suffisait de prendre le bus puis une fois à l'arrêt, de marcher plusieurs mètres. La demeure s'élevait de toute sa hauteur, splendide, merveilleuse ; digne des plus belles merveilles. C'était un palais élégant, témoignant du prestige de la maison Magnus. IL était gigantesque, bien plus grand que la simple maison dans laquelle je vivais. Et pour arriver jusqu'aux jardins, il me fallait faire le tour de l'immense bâtisse. Rapidement, j'avançais d'un pas vif jusqu'à ce que je sois à l'arrière. Il ne me restait que de pénétrer dedans, en prenant mon courage à deux mains ; grimper en haut du murne serait pas difficile, ce ce n'était pas une prison. Et j'étais pile dans un angle mort, un arbre cachait la vue. Puis une fois en haut, je redescendais en faisant attention à ne pas me blesser. Ce n'était pas le moment. Et évidemment, l'endroit était magnifiquement entretenu. C'était royal, tout simplement. Et j'espérais trouver le princesse au plus vite, ainsi, je me m'étais en route dans les couloirs du jardin, où les fleurs étaient nombreuses. Des allées qui n'en cessaient jamais, pour soudainement et brusquement m'arrêter quand, au détour d'un croisement, je tombais nez-à-nez avec une femme. La princesse. Mais pas celle que je cherchais. « Votre altesse ! » La stupeur se lisait dans ma voix. Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un aussi vite, à une heure pareille. « Bonjour... J'espère que vous allez bien. » Je ne savais pas quoi dire, alors je renchérissais sans savoir comment elle prendrait ma venue ici.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Lorna Lehnsherr
Mutant
Lorna Lehnsherr


https://houseofm.forumactif.org/t3430-lorna-it-s-time-to-make-a-new-world https://houseofm.forumactif.org/t1702-the-majestic-tale-of-a-girl
More about you :

Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr Tumblr_pptw6dIdAQ1x0fav3o3_400

I'm tired of hiding. We have to take a stand.

Lorna est la dernière de la famille Lehnsherr Ayant toujours quelques troubles psychiatriques avant Genosha, elle demeure relativement stable grâce à l'illusion de Wanda. C'est cependant un équilibre mental de courte durée. Elle ne s'est jamais questionnée sur ses privilèges dans cette vie avant d'assister en direct à une démonstration de force de la garde lors d' Ultimate Festival. A partir de ce moment-là, Lorna a commencé à afficher publiquement ses opinions et à aider la Résistance. Elle est une élève brillante même si ses préoccupations ne sont actuellement plus du tout tournées vers ses études. Depuis que ses pouvoirs se sont réveillés, ses cheveux reprennent leur couleur verte naturelle. Ses proches associent le vert à un changement drastique de look car dans le même temps, Lorna a renoncé à sa garde-robe élégante pour se tourner vers les vestes en cuir et les vêtements noirs. Dans l'ombre de Wanda et Pietro, Lorna a toujours donné l'impression d'être l'enfant discrète qui ne causerait aucun problème. Visiblement, Papounet va devoir revoir son jugement.

Codename : Polaris
Pouvoirs : Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr Tumblr_pnv88rsXxY1wtz8cbo4_400
Mistress Of Magnetism ► Digne héritière de Magnéto, Polaris maitrise le magnétisme. Elle peut manipuler le métal, leur donner la forme qu'elle souhaite, l'attirer, le projeter. Grâce aux minéraux présent dans le sol, elle peut léviter et même se construire un bouclier d'urgence en se servant des champs électro-magnétique.
Mutant and proud ► Le signe le plus visible de sa nature de mutante sont ses cheveux verts. Ils sont apparus le jour où elle a causé le tragique accident qui a tué ses parents.
Emergence :
Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr Fonddr115 / 55 / 5Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr Fonddr11
Maitrise :
Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr Fonddr115 / 55 / 5Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr Fonddr11
Messages : 621
DCs : Gabriel / Marc / Lucy / Ben / Sean / Jess J / Scylla

Mar 5 Déc - 19:40


Beautiful gardens

Ces temps-ci, il devient de plus en plus difficile de marcher dans la demeure sans tomber sur Papa Lehnsherr avec son air renfrogné. Pas faute d’essayer. C’est un véritable bras de fer mental qui s’est engagé, avec Pietro et Lorna d’un côté, leur père de l’autre. Depuis les évènements de l’Ultimate, la cadette de Pietro ne recule plus devant aucune provocation pour faire sortir son père de ses gonds. Histoire de lui montrer qu’elle n’est pas contente, mais alors pas du tout. C’est contre son avis que Pietro et elle avaient décidés de payer les soins des blessés par la garde. C’est contre son avis, encore, que Lorna s’est rendu à divers évènements au bras d’Harry Walton, plus connu sous son nom de scène comme Queen Ariah the One Of England, sa drag queen préférée. La princesse et la reine Ariah, ça n’avait pas manqué de faire jaser et ça avait bien amusé Lorna. Même quand ça lui avait valu un sermon de la part de son père. Lorna enchaîne donc. Les provocations, les petites piques. Jusqu’à ce que son père comprenne qu’il est allé bien trop loin. Que la situation politique dans laquelle toute l’île se trouve ne peut plus durer. Elle sait que Wanda n’approuve pas trop la façon dont Lorna s’y prend et cela occasionne également quelques disputes chez les deux soeurs. Mais tant pis. Elle est allée trop loin pour faire demi-tour. Fini, les princesse modèles. Elle, qui avait pourtant si peur de décevoir son père quelques mois en arrière, s’en fichait bien à présent.

Mais aujourd’hui, Lorna veut prendre quelques instants pour elle et s’occuper un peu de son jardin. Elle l’a délaissé et elle craint de ne trouver que des plantes mortes à son retour, étant donné que même les jardiniers de la demeure n’avaient pas le droit de s’en approcher. C’est pour cette raison que dès qu’elle ouvre les yeux, elle se glisse hors de son lit sans même prendre le temps d’avaler quoi que ce soit. Elle enfile une tenue confortable - parce que jardiner en talon, merci bien. Le soleil s’est levé depuis peu et elle peut apercevoir les rayons qui commencent à caresser les jardins de la maison Magnus. Elle termine en s’attachant les cheveux par une délicate tresse sur le côté et ne perd pas plus de temps. Elle mangera dans la matinée mais pour l’instant, elle a un jardin à entretenir. Si elle se dépêche, elle pourra s’occuper de son jardin assez longtemps pour rattraper les dégâts et  retrouver Steven chez lui après ça, s’il ne travaille pas. C’est tout un parcours du combattant pour arriver chez lui sans attirer la horde de photographe mais elle y arrive. C’est risqué en soi parce qu’elle est une cible facile mais elle prend toujours ses précautions.

En foulant du pied le sol du jardin, elle se sent tout de suite apaisée. Il y a bien trop longtemps qu’elle n’a pas mis les pieds ici. Ça lui manque. Et comme il est tôt, il n’y a personne. Une chance. Elle apprécie toujours les jardins quand personne n’y est. Ça lui donne l’impression d’être seule et de pouvoir souffler en étant un peu elle-même et non cette image qui lui colle à la peau. Elle tourne au détour d’une allée et manque de lâcher un cri, ainsi que ses gants en tombant nez à nez avec quelqu’un. Elle serre les poings, prête à frapper en se remémorant ce qu’elle a appris dans les cours d’auto-défense qu’elle a pris pour faire plaisir à son père. Elle identifie l’intrus et fronce un sourcil. C’est un gamin. Un fichu gamin. Dans le jardin. Elle est toujours en position de combat, des fois que. On accorde sa confiance bien trop vite, par moment. Et ce n’est pas parce qu’il a l’air d’un gamin qu’il n’en est pas moins dangereux. Il l’a reconnu puisqu’il l’a appelé « Altesse.» Lorna analyse la situation à toute vitesse pour savoir ce qu’elle doit faire. « Tu as approximativement deux secondes pour me dire ce que tu fiches ici avant que j’appelle les gardes. » Et où il est, ce crétin de garde du corps ? Parce que pour faire du zèle et plaquer ses amis au sol, il est toujours présent, mais quand on a vraiment besoin de lui… Elle reste alerte en croisant les bras. D’abord, il va dire ce qui l’amène et en fonction de si elle est convaincue ou non, elle le fait enfermer. Bon plan, ça. Son coeur bat à cent à l’heure, parce qu’elle a un peu la trouille. Et elle a de quoi. Elle est seule, dans le jardin, avec un inconnu qui vient de débouler de nulle part.
AVENGEDINCHAINS

___

A fight for survival
'Cause there is no light in the heat of the battle, be aware of the night hat you find youself in a fight for survival. Keeping your sights, all of your rivals, be aware of the night that you find youself in a fight for survival
Revenir en haut Aller en bas
Beautiful gardens. ft Lorna Lehnsherr
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: