RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

like toy soldiers {Logan&Jess}
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mer 28 Mar - 21:54


Like toy soldiers
Step by step, heart to heart, left right left. We all fall down, Step by step, heart to heart, left right left, We all fall down like toy soldiers.

Sa nervosité s’illustre par la façon dont ses doigts tapotent le volant de sa voiture. Elle n’a jamais eu autant envie de fumer des cigarettes que depuis qu’elle avait repris ce job alors qu’elle a arrêté de fumer à sa sortie du lycée. Ses nerfs sont à fleurs de peau depuis quelques temps et encore plus aujourd’hui. Pour se calmer, elle relit encore une fois les informations qu’elle a rassemblé dans une chemise cartonnée. Elle finit par connaître tout ça par cœur à force, mais ça s’inscrit dans une routine qu’elle conserve. Revoir ses informations avant de passer à l’action, c’est la clé. Avec son syndrome du super-héros habituel, Jess prend à cœur l’aide qu’elle peut apporter aux émergés. C’est ce qui l’amène ici, à Fenyick. Des sources sûres lui ont donné une piste concernant une jeune femme qui serait une potentielle émergée. Des témoignages parleraient d’un incident la concernant. Elle se serait rendue invisible au bureau pendant une fraction de seconde. C’est suffisant pour attirer les soupçons dans cette paranoïa ambiante. Et c’est là que Jessica intervient, en espérant aider cette personne à comprendre ce qui lui arrive avant qu’elle ne panique et ne se blesse ou blesse quelqu’un. Des heures supplémentaires non-réénumérées, comme elle les aime. Ça a l’avantage de tenir son cerveau éveillé et de la maintenir suffisamment occupée pour ne pas faire de connerie. Son état émotionnel est un vrai bordel et elle ne sait pas vraiment ce qui peut bien causer ça. Elle ne cherche pas vraiment non plus.

Elle repose le dossier. Elle assemble ses cheveux en une queue de cheval qu’elle maintient à l’aide de l’élastique qu’elle garde au poignet. Encore une habitude qu’elle a conservée. Si elle laisse davantage ses cheveux retomber sur ses épaules depuis qu’elle est retournée à la vie civile, elle garde toujours un élastique à portée de main au cas où les choses se corsent. Et ça arrive assez régulièrement avec elle. Elle n’est pas un modèle de patience et de self-control. Parfois, son franc-parler joue contre elle. Elle s’extirpe de la voiture en vérifiant que personne n’est dans les environs. Elle n’a pas besoin qu’on fasse le lien entre elle et la potentielle émergée qui vit dans cet immeuble. La cible est une jeune femme d’une trentaine d’année, tout ce qu’il y a de plus normale si on oublie l’incident de la disparition. Elle travaille à Hammer Bay, dans les grands buildings. Du travail administratif, la plupart du temps. Jess compte simplement lui parler et lui proposer des conseils. En fait, depuis sa rencontre avec Theodore, le jeune lycéen qu’elle a déposé à son lycée, Jessica a pris conscience que les émergés ignorent ce qui leur arrive et paniquent. D’où certains dégâts qu’ils auraient tous pu éviter si on avait informé la population au lieu de traquer le moindre signe de bizarrerie.

Elle atteint la double porte de l’entrée, éclairée par une lumière blafarde. C’est la bonne adresse. Le nom de la jeune femme est sur l’interphone. Elle lit la liste des occupants du bâtiment et écrase son index sur l’un des boutons en se raclant la gorge. Ça sonne dans le vide quelques instants et une voix masculine répond. Elle devine qu’il s’agit d’une personne d’un âge avancé. « Oui ? » Jess prend sa voix la plus calme possible. « Oui, bonjour ! Euh, je suis désolée de vous embêter mais je suis une collègue de travail de votre voisine, Mlle Corey. Je devais lui apporter un dossier mais elle ne répond pas. Je suis franchement embêtée...Est-ce que vous pourriez m’ouvrir la porte pour que je dépose tout ça dans la boîte aux lettres ? » Elle rajoute un soupçon d’hésitation pour paraître sincère. « Je suis sincèrement désolée de vous déranger, ça m’aiderait grandement si vous pouviez... juste ouvrir la porte. » Un silence plane pendant quelques secondes et un cliquetis lui indique que son interlocuteur a raccroché sans prévenir. Une expression agacée passe sur le visage de Jessica. L’altruisme, de nos jours… Ce n’est plus que c’était. Elle a l’air maline, tiens. Elle secoue la tête en grognant de dépit et retente l’opération. Cette fois-ci, elle tombe sur une personne plus jeune. Une voix féminine lui répond et Jessica ressort exactement la même excuse. Avec davantage de blancs, de bafouillement et de « Désolée ! » pour que ça passe. Et ça fonctionne. Une sonnerie grave lui indique que quelqu’un a actionné l’ouverture. « Merci beaucoup ! »

La cage d’escalier est sombre mais ça n’arrête pas Jessica qui grimpe les trois premiers étages au pas de course. Les marches débouchent sur un palier menant à d’autres portes. Et il y a quelqu’un devant l’une d’elle. Elle s’arrête, fronce les sourcils et lâche un hochet de stupeur en découvrant l’identité de l’homme qui la regarde avec un air surpris. « H..Howlett ? » Merde, alors. Qu’est-ce qu’il fiche ici ? Et surtout, pourquoi elle ne l’a pas vu arriver ? Est-ce qu’il est venu pour la même chose qu’elle ? Elle jure un tas de mots grossiers dans son esprit en se demandant ce qu’elle va bien pouvoir faire, maintenant. Elle arrive peut-être trop tard et elle a grillé sa couverture dans l’opération. Bon, elle n’a pas vraiment de couverture mais c’est juste qu’elle aime bien dire ça. Elle essaye de garder une expression neutre mais elle se doute que ça n’a pas échappé à la personne qui a été son supérieur pendant de longues années et pour qui elle a toujours un immense respect malgré la façon dont elle avait donné sa démission – juste après avoir tapé un scandale dans son bureau. Elle bafouille, comme une gamine prise sur le fait. « C’est… drôle de vous voir là. Comment ça va, depuis le temps ? » Zut, elle est mal barrée. Vraiment mal barrée. Elle va peut-être avoir besoin de l’aide de Jennifer Walters pour la tirer de ce très mauvais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : like toy soldiers {Logan&Jess} Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

like toy soldiers {Logan&Jess} Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr112 / 52 / 5like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr11
Maitrise :
like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr110 / 50 / 5like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr11
Messages : 387
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Ven 6 Avr - 19:13


Like Toy Soldiers
Jessica & Logan


L'homme regarda par-dessus son épaule, concerné. Il avait quitté son uniforme de jour pour revêtir un habit plus naturel, plus passe-partout. Le haut se composait d'une veste en cuir noir qui recouvrait son t-shirt jaune à col en v, tandis que le bas avait laissé place à un jean bleu délavé. On était loin du costume noir/blanc/rouge habituel de la Garde Rouge, mais Logan ne pouvait pas faire autrement. Il n'était pas, aujourd'hui, question d'effrayer qui que ce soit, ni de mettre les fers à quelqu'un. Ou du moins, il était là pour empêcher ça. L'homme tira sur son cigare, soupirant alors qu'il faisait mine de fumer l'air de rien, au pied de l'immeuble de celle qui aurait l'honneur de le voir toquer à sa porte. Il observait, tournant sa tête à droite, à gauche. Il s'assurait qu'aucun agent n'ait eu vent du signalement qu'il avait tenté de couvrir au boulot. Une nouvelle taffe fut tirée de son cigare, une des dernières qu'il lui restait. Il n'avait pas énormément de temps devant lui, le Lieutenant. Il ne faisait que retarder l'inévitable, quelque part il en avait bien conscience. Les rumeurs sur Mlle Corey finirait vite par finir dans l'oreille d'un de ses subordonnés, c'était forcé. Il pouvait bien déguiser un signalement comme une fausse alerte, les témoignages finiraient bien par démontrer le contraire. Et c'était bien pour ça que son temps était compté. Non pas le sien, il s'était arrêté depuis bien trop longtemps à vrai dire. Mais celui de Mlle Corey était désormais limité. Autant qu'elle l'utilise à bon escient avant qu'il ne soit trop tard.

Lachant son mégot, Logan l'écrasa du talon alors qu'il quitta prestement le mur contre lequel il s'était prétendument reposé. Sa posture faussement nonchalante retrouvant une attitude plus alerte alors qu'il s'approchait des portes vitrées menant à l'intérieur de l'immeuble. Sifflotant, une de ses griffes en adamantium pointa le bout de son nez, tandis qu'il portait un regard par-dessus son épaule. Personne. Très bien, cela aurait été compliqué de justifier sa présence en ces lieux autrement. Plus encore le métal qui sortait de son corps. Passant sa main sur la fissure apparente entre les deux portes, l'homme grogna. Pas de temps à perdre avec l'ouverture automatique. Ces avancées technologiques n'étaient qu'une connerie à ses yeux. De toute façon, ses griffes pouvaient tout transpercer, et ce n'était pas un vulgaire système électronique qui allait le déranger. Toutefois, il n'était pas question ici de détruire le boitier d'ouverture. Seulement de passer le seuil de ces portes, ce qui se fit en un cliquetis. La griffe de sa main droite s'insérant dans la fente sombre, d'à peine quelques millimètres, laissée par le renfoncement exagéré de la porte de gauche. Un grincement étrange fit grimacer le mutant tandis qu'il termina son affaire. Rayant légèrement la porte, qu'il finit par décoincer. Rangeant, aussitôt, sa griffe en une moue contrite, l'homme se glissa prestement dans le bâtiment, refermant précieusement l'entrée derrière lui. Il était sur place. Il devait agir maintenant.

Grimpant quatre à quatre les marches de l'escalier, Logan se dirigea sans réfléchir au troisième étage. Débarquant sur le palier, parcourant le couloir d'un regard sombre. Appartement 13, voici le numéro qu'il devait chercher. Assez ironique, d'ailleurs, quand on connaissait toutes les superstitions liées à ces deux chiffres. Le numéro porte malheur par excellence. Tragique coup du sort pour Miss Corey. A croire que sa propre vie, illusion génoshéenne, s'était jouée d'elle pour la mener, drastiquement, à ce jour fatidique. Celui où le Lieutenant de la Garde en personne sonnerait à sa porte, lui sommant de le laisser entrer pour discuter d'une affaire grave, très grave. Où l'administration devrait laisser place à l'action. Pff. Quel sarcasme de merde. Logan aurait bien besoin de prendre un verre après cette obligation. Mais pour l'heure, Mlle Corey devait être prévenue. Et c'est vers Ann qu'elle devrait trouver de l'aide. Lui ne pourrait l'aider indéfiniment. Juste à s'enfuir. Le temps qu'elle soit sauve, le temps que la Garde découvre qu'une nouvelle fois, un émergé lui aura échappé. De peu.

Perdu dans ses pensées, l'homme avait toutefois fini par s'arrêter face à la porte 13. Tapant nerveusement du talon, il songeait qu'il allait détruire une nouvelle vie, quand bien même celle-ci était horriblement mensongère. Ce qu'il détestait faire ça. Mais bon, il fallait bien un homme pour faire le sale boulot. Levant le poing droit, il allait pour l'abattre sur le bois dur, quand son ouïe affinée capta des bruits de pas précipités dans l'immeuble. Grommelant dans sa barbe, Serval fourra ses mains dans ses poches, prétendant chercher des clés, tandis qu'une silhouette se dessina dans le couloir. Une qu'il reconnu facilement, et qui le crispa, automatiquement. Merde. L'Agent Drew. Ou ex-agent, devrait-il dire. Une Garde qui avait hurlé ses derniers mots à la gueule du Lieutenant. Un soupir, et voici qu'il se décala de la porte pour faire pleinement face à Jessica qui le rejoignit, aussi surprise que lui. « Drew. » fit-il en réponse à son salut interrogateur. « Ou devrais-je dire, détective Drew ? » ajouta-t'il en ironisant. Bien sûr qu'il était au courant de ce qu'était devenu l'une de ses meilleurs agents. Il n'avait jamais cessé de s'assurer de son bien. Mais James n'aurait jamais cru la retrouver ici, précisément. Sa couverture à lui était grillée, c'en était certain. Et si Jessica était là, ce n'était certainement pas pour cueillir des pâquerettes. « Que faites-vous là ? » fit-il sans ombrages. La vouvoyant plus par réflexe que par véritable distance personnelle. Il s'était toujours soucié d'elle, et il la respectait. Malheureusement, on ne pouvait pas dire qu'ils s'étaient quittés en de très bon termes.

Howlett ignorait délibérement sa question sur la météo et le beau temps, sachant pertinemment que ni elle ni lui n'étaient réunis dans cet immeuble par pur hasard. N'y allant pas par quatre chemin, il haussa un sourcil, ses poings serrés dans ses poches alors qu'il lança, répondant à sa propre question précédemment posée : « Laissez-moi deviner. Vous cherchez la porte 13 ? » Murmure audible seulement pour elle. Manquerait plus que Mlle Corey panique et s'enfuit, et tout son travail serait foutu. Putain de coup du sort. Elle était terrible, Drew, a toujours finir dans ses pattes. Elle n'était décidément pas Spider-Woman pour rien.


©TENNESSEE.

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 8 Mai - 16:15


Like toy soldiers
Step by step, heart to heart, left right left. We all fall down, Step by step, heart to heart, left right left, We all fall down like toy soldiers.

Le plan est simple, sur le papier. Elle rentre dans l’immeuble, elle parle à la Miss, lui conseille de prendre la tangente loin de Genosha et elle repart, l’air de rien. Comme ça, personne ne se fait rafler et Jess peut dormir la conscience tranquille en se disant qu’elle a aidé une personne de plus. Elle ne sait pas comment va réagir la jeune femme mais elle a des arguments de choc. Elle sait comment ça se passe à la Garde. Et elle sait aussi comment se planquer quand il le faut. Elle est une ancienne garde avec des contacts. Les tuyaux, c’est son domaine. Sauf que, alors qu’elle monte les escaliers pour se pointer chez Miss Corey, elle ne se doute pas que quelqu’un est déjà devant la porte. Et que cette personne la connait très bien. Quand elle voit sa silhouette se découper devant le battant en bois, elle a un instant de flottement. Elle cligne des yeux, découvre que c’est Logan et là, ça devient un gros bazar.  

Elle ne s’attendait pas à trouver un garde ici. Et encore moins le grand patron. Dans le genre situation fuckée, Jessica avait fait mieux. Elle se sent comme une gamine prise en faute par son daron alors qu’elle vient de faire de le mur et qu’elle rentre en sentant l’alcool et le tabac à plein nez. C’est l’effet que Logan a toujours eu sur Jess, depuis son arrivée à la garde. Même si elle a toujours respecté la hierarchie et suivi les ordres avant de décider de se barrer de la Garde Rouge, elle s’est toujours sentie comme une enfant qui devait rendre des comptes à son père. Ce ne sont pas les paroles ou les actes d’Howlett en soi. C’est l’aura qui émane de lui. Donc forcément, Jessica, ancienne garde, surprise par son ancien patron en train d’essayer d’aider une émergée… Elle aurait pu rire de la situation si elle n’avait pas conscience de l’immense pétrin dans lequel elle vient de se fourrer. Comment justifier sa présence ? Et surtout comment ne pas finir dans une cellule de la Garde ? Jess va décrocher le record de la carrière de détective la plus courte de toute l’histoire.

Vient la question qui montre bien que Logan n’est pas tombé de la dernière pluie. Et comme il ne sert à rien de nier parce qu’il a déjà compris, Jess hausse les épaules en soupirant. Tant pis. Elle aura essayé. « Oui. » Elle roule doucement des yeux en fichant les mains dans les poches de sa veste en cuir écarlate. « Et vous ? Vous venez la rafler vous-même ? » On peut déceler de l’accusation dans les mots de Jess qui une fois de plus, laisse ses paroles dépasser sa pensée. Elle passe direct à l’accusation. Elle arrive trop tard pour empêcher Miss Corey de finir dans l’une des geôles de la Garde. Et elle-même par la même occasion. Elle baisse doucement la tête, partagée entre l’envie de tourner les talons et le désir brûlant de lui tenir tête. Il n’est plus son patron, après tout. Elle ne lui doit plus rien. « Parce qu’à moins que ce soit votre rendez-vous galant de la soirée, j’ai du mal à voir ce qui peut vous amener ici. » Un rictus s’étire sur les lèvres de Jess alors qu’elle désigne la porte d’un signe du menton. Il devrait se justifier autant qu’elle, tiens. Oui, Jessica est mauvaise foi. Même si elle a la trouille, elle a besoin de savoir.  Qu’est-ce qui peut bien pousser Logan à se déplacer de lui-même. Et tout seul ?

Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : like toy soldiers {Logan&Jess} Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

like toy soldiers {Logan&Jess} Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr112 / 52 / 5like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr11
Maitrise :
like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr110 / 50 / 5like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr11
Messages : 387
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mar 8 Mai - 17:43


Like Toy Soldiers
Jessica & Logan


S'il y avait bien une chose que Logan avait appris, les années aidant, c'était que rien ne se déroulait jamais comme prévu. Et c'était l'expérience qui parlait. Du temps des X-men, du temps des Vengeurs, il en avait vu et subit des choses, le mutant. Il avait surtout été témoin de nombre de plans foutus en l'air, parce qu'une merde survenait toujours au mauvais moment, quand on s'y attendait le moins de préférence. Parce qu'il s'avérait souvent que les ennemis avaient une longueur d'avance sur lesdits héros, ou bien parce qu'un de ces derniers pétait un câble quand il ne fallait pas. Il n'échappait pas à la règle, lui-même, Wolverine. Il était loin d'être une exception. Il fut un temps, il était le premier à partir au quart de tour. A faire parler sa partie animale, cette sauvagerie en lui, plutôt que d'utiliser ses neurones. Il avait tué de nombreux adversaires ainsi, mais il avait aussi empiré à plusieurs reprises son cas, blessant par là-même les gens qu'il aimait. Pendant longtemps, il avait été prisonnier de ce cercle vicieux. De cette bestialité qui répondait à un appel primitif, mais qui amenait en réponse toujours plus de violence. Il avait beaucoup perdu, à ainsi s'oublier, Logan. Parfois pour le meilleur, bien souvent pour le pire. Mais aujourd'hui, c'était fini. Ou à défaut, c'était différent. L'illusion de la sorcière rouge, les souvenirs qui allaient avec, ils auront eu le mérite de le voir réfléchir. User de sa tête. Pendant des années genoshéennes, il aura été ce que nombre de connaissances et amis lui avaient recommandé d'adopter comme attitude, longtemps auparavant. Avant qu'il ne devienne un héros de son plein chef, bien qu'il ne s'était jamais véritablement considéré comme tel, et qu'il ne le fera jamais. C'était la conséquence d'avoir autant de sang et de morts sur les mains. Qu'importait les actions qui suivaient, les beaux actes commis, que ce soit en guise de rédemption ou dénués de tout intérêt. Cela n'enlevait rien aux cauchemars qui finissaient inévitablement par vous hanter.

Alors aujourd'hui, prêt à débarquer chez Mlle Corey, il avait établi un plan, l'homme. Mais il avait gardé en tête l'idée que quelque chose tourne mal. Et ce n'était pas peu dire alors qu'une ancienne Garde, une en qui il avait toujours eu confiance pour faire le boulot de manière juste, se pointait devant l'appartement de l'émergée, lui faisant face, la mine surprise, peut-être bien déconvenue. On ne pouvait pas dire que c'était un cadeau, de se croiser dans le cadre d'une telle mission, supposée solo. Après tout, Howlett aurait autant à se justifier que Drew, et s'il n'avait jamais douté de la bonne conscience de la brune, ce n'était pas pour rien qu'il n'avait jamais confié ses secrets à trop de personnes à la fois. Mais désormais, avait-il le choix ? Il semblerait que non. Pas plus que cela, du moins, alors qu'elle répondait à son interrogation par des accusations. Des dires qui lui arrachèrent un rictus malgré lui, alors qu'il souffla d'un air dédaigneux. Non pas à l'encontre de Drew en elle-même, mais plutôt des suites de la situation qui devenait risible. Tss. Evidemment, le passé ne changeait pas, mais le présent non plus.  Dans bien trop de cas, il passait pour le méchant, et Genosha n'allait pas lui faire de cadeau. C'était ça, fallait croire, de ne pas jouer le jeu, apparemment. Il fallait qu'il en paye les conséquences, quand bien même les personnes qui avaient un jour été alliées voire amies en venaient à le mépriser. Mais en un sens, il l'avait bien mérité. N'est-ce pas ?

Ses mains se posèrent sur ses reins, le cuir de sa veste grinçant sous le mouvement, tandis qu'il secoua la tête. Spider-woman avait encore tout à apprendre, d'une certaine manière. Comme tous les héros à sa place et en ce jour. « Voyons Drew. Votre formation à la Garde et votre certificat de détective vous ont appris mieux que ça, je me trompe ? » La cherchait-il ? Pas spécialement. Logan n'était jamais d'humeur, mais encore moins en ce moment. Il vérifia sa montre, fut soulagé que la confrontation n'avait pas duré plus de trois minutes. L'ambiance était tellement pesante, il était facile de perdre la notion du temps. « Les apparences ne sont pas toujours ce qu'elles sont. » poursuivit-il en la scrutant d'un regard assez inquisiteur. Devait-il tout lui révéler ? A vrai dire, non. Il n'avait de compte à rendre à personne. Mais en l'occurence, ils allaient devoir faire équipe s'ils voulaient sauver Mlle Corey dans les temps. Jessica pouvait bien avoir des questions, il y avait bien plus pressant en l'instant. « Nous avons fort peu d'avance sur vos anciens collègues de la Garde. Alors, vous comptez frapper à la porte et vous annoncer, ou vous préférez que je m'en charge, Agent Drew ? » Agent qui n'était plus agent, mais qu'à cela ne tienne. Quelque part, elle l'était, et l'avait toujours été. Et il ne parlait pas forcément dans le sens de la Garde Rouge. Être un agent, pour le compte d'une bonne ou mauvaise organisation, cela avait toujours été dans les veines de la jeune femme. Avant que celles-ci ne prennent une empreinte plus indépendante.  Au final, peu importait son état d'esprit, elle avait toujours été une héroïne, Drew. Aujourd'hui ne manquerait pas à l'appel plus qu'un autre jour.


©TENNESSEE.

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 8 Mai - 20:57


Like toy soldiers
Step by step, heart to heart, left right left. We all fall down, Step by step, heart to heart, left right left, We all fall down like toy soldiers.

Les questions qui se bousculent dans la tête de Jess partent dans toutes les directions. Elles se répercutent sur les murs, tournent en rond et elle n’arrive pas à faire le tri dans tout ça. Premier point : qu’est-ce que Logan fiche ici. Elle l’accuse directement, sans passer par quatre chemins. La réponse ne se fait pas attendre. Les mains posées sur les hanches, il lui fait face et lui fait savoir qu’il s’attend à mieux de sa part. Jess fronce les sourcils. Ce qui la mène au deuxième point. Si il est là pour rafler, pourquoi est-il seul ? Si c’est une opération qui nécessite la présence du grand patron, il ne devrait pas seul. Il devrait y avoir d’autres gardes avec lui. Et Jessica ne les a pas vu avant d’arriver. Ils n’auraient pas pu lui échapper parce qu’elle a bien fait le tour des lieux avant de se lancer dans cette entreprise risquée. Et troisième point, cette phrase qu’il lui lance en la scrutant. Les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles sont. Est-ce le genre de phrase à double sens ? Oui, bien sûr que c’est une phrase à double sens, quelle idiote. Elle ouvre la bouche pour retorquer mais ne trouve absolument rien à redire.

Lassé par cet échange, il en vient au fait directement. Manquant de la faire tomber à la renverse sous la surprise. Il est venu avant eux. Il est venu avant eux pour aider la jeune femme. Elle reste figée un instant le temps de digérer l’information et secoue la tête en reprenant son air sérieux. « Je préfère m’en charger. Elle risque de prendre peur en vous voyant parce que… sans vouloir vous vexer, vous êtes un peu intimidant. » Elle saupoudre le ton d’une pointe d’ironie. Un peu. Enormément. Elle brise son immobilité, franchit la distance qui les sépare et se place face à la porte. Est-ce qu’elle lui fait confiance ? Parce que ça pourrait tout aussi bien être un coup fourré. Une façon de la faire collaborer pour que la garde puisse attraper la jeune femme qu’elle tente de sauver.

Bien sûr qu’elle peut lui faire confiance. En ce qui la concerne, Logan a toujours joué franc jeu avec elle. Il ne l’a jamais manipulé. Ou alors il l’a tellement bien fait qu’elle ne s’en est pas rendu compte. Elle décide de lui accorder sa confiance, parce que ce n’est pas sa vie qui est en jeu, mais celle d’une personne qui n’a pas autant de temps devant pour échapper à la Garde. Le temps qu’elle perd à réfléchir est du temps que la jeune Corey pourrait gagner en fuite. Elle déglutit et ferme le poing, le dressant pour asséner quelques coups à la porte. Des coups secs.

Quelques secondes de flottement plus tard, elle perçoit un faible bruit de pas. Comme si la personne de l’autre côté tentait d’être discrète et ne réussissait pas. Elle lève les yeux au ciel. Si elle ne les aide pas à la sauver, aussi… Elle crève l’abcès. Se penchant sur le battant, elle parle d’une voix claire. « Miss Corey ? Je m’appelle Jessica Drew. Il faut que je vous parle, c’est vraiment important ! »  Elle se recule quand elle entend le verrou être tiré de l’intérieur. La porte s’ouvre, retenue par une fine chaine. Elle inspire en voyant l’air effrayé de la jeune femme. « Nous sommes là pour vous aider… La garde rouge a eu vent de cet incident à votre bureau et il vous reste très peu de temps. » Comment peut-elle leur faire confiance, peut lire Jess dans ses yeux. Elle tourne doucement la tête vers Logan, qui aura peut-être de meilleurs arguments pour la convaincre.


Revenir en haut Aller en bas
Klaus Caglar
Humain
Klaus Caglar


https://houseofm.forumactif.org/t3519-klaus-erase-my-sins https://houseofm.forumactif.org/t3449-klaus-you-can-lock-up-my-b
More about you : like toy soldiers {Logan&Jess} Giphy
Codename : Monsieur Caglar.
Pouvoirs : Aucun, si ce n'est un QI bien trop élevé.

like toy soldiers {Logan&Jess} Tumblr_oootfaY5Ib1s01gf9o10_250
Emergence :
like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr112 / 52 / 5like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr11
Maitrise :
like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr110 / 50 / 5like toy soldiers {Logan&Jess} Fonddr11
Messages : 387
DCs : L'hacktiviste / L'espionne d'Hydra / Le clone raté / La medium / La recrue prometteuse / Le commandant en second / L'utopiste musicienne / Le démon moqueur / La doctoresse divisée / L'homme non identifié / Le pompier indestructible

Mar 8 Mai - 21:23


Like Toy Soldiers
Jessica & Logan


Drew doutait des bonnes intentions de l'homme quelque peu rendu las par tous ces événements, et il ne pouvait lui en vouloir. Il l'observait inspirer et expirer, le dévisager de son regard acéré, faire tourner et retourner toutes ses pensées. Le canadien se rendait bien compte qu'il venait, ni plus ni moins, de lui balancer une bombe en plein visage. Si le propre chef de la Garde Rouge en venait à jouer double-jeu, alors il ne s'agissait pas là d'une mince information à assimiler. Mais en l'occurence, le temsp manquait. L'heure n'était pas aux questions envers Howlett, du moins pas encore. Parce que le temps faisait défaut à cette personne que tous deux voulaient aider, de leurs propres manières. Et maintenant, Drew comme le lieutenant n'avaient plus qu'à se faire confiance et tenter de faire au mieux pour sauver cette jeune femme d'une capture certaine. Les confidences entre ex-Garde et Lieutenant louche n'avaient pas leur place en l'instant. La détective n'avait plus qu'à croire Logan sur parole alors qu'il lui proposait d'entamer le sérieux des choses, avant qu'il ne soit trop tard.

Jessica ne se fit donc pas prier, un sarcasme piquant venant aiguiser sa réponse qui lui arracha un discret grognement. Lui, intimidant ? Peut-être bien, mais jusque là, ça lui avait été bien utile. Néanmoins il n'était pas non plus le gros macho de première, et Logan savait qu'avoir Drew à ses côtés pouvaient certainement lui être utile pour appréhender au mieux la situation et rassurer la jeune femme. Bien que c'était loin d'être évident, alors que la Miss Corey daignait leur offrir un pan de son visage derrière le verrou retenu par une chaîne de sa porte. Ce qui fit discrètement lever les yeux au ciel au mutant, qui fut pris d'une envie soudaine de se débarrasser de cette foutue planche de bois qui retenait le duo d'accomplir une mission quelque peu pressante. Hélas, l'heure n'était pas à jouer des coudes et à sortir les griffes au premier tournant. Seulement à réconforter la jeune émergée qui devait craindre à tout instant qu'on lui tombe dessus. Qu'il s'agisse de la Garde Rouge ou même de ses propres collègues du bureau. Après tout, il existait de nombreux habitants de Genosha qui viraient dans l'extrême et détestaient lesdits émergés, sans raison quelconque. Seulement à cause de la peur. Cette dernière émotion était une arme bien trop dangereuse qui avait le don de provoquer et d'accroître toutes traces de déraison et de violence. Elle était la cause de bien trop de mal en ce monde. Un mal dont et Drew et lui-même voulaient préserver Mlle Corey.

Captant le regard en coin de Jessica qui tentait une approche envers la jeune femme, Wolverine lui rendit son coup d'oeil et colla son épaule à la détective. Ceci dans le seul optique que la demoiselle Corey le remarque et lui prête son attention. Le mutant remarqua distraitement que ses pupilles étaient dilatées, probablement provoquées par la crainte d'être arrêtée. « Mademoiselle Corey, je me présente. Logan, je suis un allié des émergés. Je viens ici pour vous parler d'un groupe de gens comme vous, qui peuvent vous protéger. » Il pouvait sentir le regard de Drew posé sur lui alors qu'il parlait ouvertement de la résistance, sans toutefois la citer, mais Logan répondrait aux questions plus tard. Ce qu'il disait n'était ni vrai, ni faux. Mais juste nécessaire pour la bonne entendeur de Corey. « Vos collègues vous ont malheureusement dénoncé à la Garde Rouge, et il vous reste très peu de temps avant que celle-ci ne vienne vous chercher. Et elle viendra ici, vous rafler en public devant vos voisins, vos amis. Nous sommes là pour vous aider et empêcher ça. Nous sommes là pour vous guider vers des gens qui sauront prendre soin de vous, et vous garder hors d'atteinte de la Garde Rouge. » Wolverine eut la fugace impression de sonner comme un bisounours. M'enfin, ça valait sûrement mieux que de s'annoncer comme étant le lieutenant de la Garde Rouge. « Vous voulez bien nous laisser entrer ? Qu'on discute de tout ceci à l'abri des oreilles indiscrètes, » fit-il en jetant un oeil dans le couloir. Et rapidement. Surtout rapidement. Les secondes s'égrenaient, les minutes s'écoulaient. Bientôt, ils allaient débarquer.   « Nous pouvons vous aider, Miss Corey. Vous devez nous croire. » Quelques longues, très longues secondes de silence plombèrent la suite de la conversation. Avant que le déclic du verrou ne se fasse entendre et que l'émergée ne les fasse entrer dans son appartement, refermant précipitamment la porte derrière eux.

Logan attendit alors que la jeune femme leur fasse face, et échanga un coup d'oeil avec Drew. Hochant la tête, il reprit la parole : « Miss Corey, il va falloir nous écouter très attentivement pour la marche à suivre. » Maintenant, c'était à Drew et lui-même de prendre les commandes. Guider l'émergée en temps de guerre, alors que les agents armés pouvaient débarquer d'une minute à l'autre.  


©TENNESSEE.

___

⌇ game of survival
Who's in the shadows?
Who's ready to play?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 4 Nov - 14:37


Like toy soldiers
Step by step, heart to heart, left right left. We all fall down, Step by step, heart to heart, left right left, We all fall down like toy soldiers.

Les secondes s’enchainent au même rythme que les battements de son cœur. Un rythme rapide, effréné. Alors que son sang bat à ses tempes, Jessica doit s’en remettre à Logan, qui aura plus de chance qu’elle de parvenir à convaincre la jeune femme du danger qu’elle est en train de courir. C’est déroutant car elle a alors l’impression d’être de retour au temps où elle était une garde rouge comme les autres, qui travaillait en duo avec son patron. Les mêmes réflexes, la même confiance. Parce que oui, elle s’en rend compte maintenant. Même alors qu’elle n’a plus de compte à lui rendre – elle n’est plus le parfait soldat qu’elle était avant – elle s’aperçoit qu’elle lui fait confiance pour gérer la situation, comme on lui a appris à le faire. Faire confiance à ses supérieurs, c’est la clé dans ce métier. Un réflexe dont elle a du mal à se débarrasser Elle le laisse s’approcher, s’effaçant assez pour que la Corey le voit et baisse la tête pendant qu’il prend les choses en mains. Même si elle lui fait confiance, elle ne peut s’empêcher de douter une fois encore, jusqu’à ce que, enfin, Logan fasse mention de la Résistance. Les yeux écarquillés, Jess jette un regard à celui qu’elle avait longtemps vu comme une figure paternelle. Elle retient un petit sourire. Quelle idiote elle est. Ça ne la surprend même pas, au final. Le sourire n’est pas la seule chose qu’elle retient. Les questions sont nombreuses, puisqu’elle se demande depuis combien de temps Logan est de leur côté. Et surtout, s’il est lié à la fuite de nombreux émergés.

Jess tend l’oreille alors que Logan continue son speech pour essayer de convaincre la jeune femme qu’ils sont de son côté. Le temps joue contre eux alors si ses anciens collègues se pointent, ils vont devoir être très rapide pour leur échapper. Toute cette tension joue sur les nerfs – pourtant d’acier – de Jess, qui doit redoubler de vigilance. Enfin, elle entend le verrou et sait qu’ils ont réussi à convaincre Corey. Une bonne chose de faite. Elle pénétra à l’intérieur de l’appartement, accompagnée de Logan. Le cœur de Jessica bat toujours aussi vite.  « La Garde Rouge sera là d’ici peu de temps, nous allons devoir faire vite. Si vous avez des choses importantes à prendre, c’est le moment, mais choisissez bien car vous ne pourrez pas revenir. Et prenez vraiment le plus important. » La jeune femme semble comprendre ce que ça implique et même si elle hésite, elle ne perd pas de temps. Jessica croise les bras et regarde Logan, retenant une nouvelle fois les questions qui se bousculent sur ses lèvres.  Alors qu’ils entendent l’émergée s’activer pour rassembler peu d’affaire, le bruit d’un moteur devient plus que perceptible. Jess se dirige vers la première fenêtre qui donne sur la rue et sent son cœur manquer un battement en découvrant un fourgon de la garde. Les agents en sortent et commencent à se rassembler sur le trottoir. « Merde ! Logan, ils sont là ! » Ils n’ont plus de temps à perdre. Les options qui s’offrent à eux sont plus que limitées. Ils pourraient bien fuir par le toit, en se servant de la liaison entre deux immeubles pour s’enfuir et prendre la fuite par l’escalier de secours qui donnerait sur la ruelle. Le pouvoir de Corey est juste l’invisibilité, il ne s’agit pas d’un pouvoir qu’ils pourraient considérer comme agressif. Sinon, ils auraient envoyé la blinde de fourgon blindé et tout le quartier aurait été bouclé. Jess se tourne vers Logan et vers la jeune femme qui est revenue dans le couloir en tenant dans ses bras un léger sac à dos. Elle ne peut s’empêcher de ressentir une immense peine pour elle. En un instant, sa vie a basculé et elle ne pourra plus revenir en arrière. Elle doit à présent quitter son travail, ses amis et sa famille. Fuir une vie qu’elle a établi ici, avec les nombreuses embûches qui l’attendent.

Jessica secoue la tête et remet ses pensées en place. Elle a appris à faire le vide au cours de sa carrière et ce moment est l’un de ceux qui exige qu’elle fonctionne comme un robot et qu’elle mette ses sentiments de côté. Une vie brisée parmi tant d’autre, voilà ce qu’est la pauvre Corey au final. Une de plus. Pas la première, pas la dernière. Juste une de plus. Une qui a besoin de leur aide. Et Jess compte bien tout mettre en œuvre pour s’acquitter de cette mission. Elle réfléchit à toute vitesse pour former un plan solide dans sa tête. Plan qu'elle s'empresse de formuler à haute voix : « On devrait fuir par le toit. Ils vont monter dans quelques instants, on devrait avoir le temps de grimper au dernier étage et de prendre la sortie de secours. » Elle s’est machinalement tournée vers Logan, comme elle l’aurait fait quelques mois auparavant. Proposant un plan et voyant si ça convient à son supérieur. Même si Logan n’est plus son supérieur, elle se rend compte qu’elle a malgré elle conservé cette habitude. Elle attend son approbation pour se lancer dans cette course éperdue contre la montre, nouant mécaniquement ses cheveux en une queue de cheval. Tout se joue à la seconde près, à partir de maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
like toy soldiers {Logan&Jess}
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: