RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une demoiselle en détresse ? Où ça ? # Logan
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Mer 14 Nov - 11:36
les ennemis de mes ennemis
sont mes amis
ft Logan & NatashaAprès les récents évènements qui avaient bouleversé son existence, à savoir un voyage dans une autre dimension et un nouveau petit-ami, Natasha reprenait doucement mais sûrement sa vie quotidienne. La Garde Rouge n'avait pas débarqué chez elle, elle n'avait pas revu Nicholas, et ce qui était arrivé commençait même à lui paraitre être sorti tout droit de son imagination. S'il n'y aurait pas eu Clint qui avait vécu quelque chose de similaire, et Thor par la même occasion puisqu'ils étaient ensemble, la rouquine aurait vraiment décidé de reléguer toute cette histoire sur le compte d'un début de folie passager. Mais même si ce n'était pas le cas, Natasha avait néanmoins décidé de ne plus en parler, ou du moins pas de manière sérieuse. Elle ignorait ce qui s'était passé, ne le saurait probablement jamais, et plus que tout, elle voulait éviter d'attirer l'attention de la Garde. D'autant que maintenant que Clint était son petit-ami, elle avait franchement mieux à penser.

Ce soir pourtant elle s'était pris une soirée rien qu'à elle, délaissant son soldat pour revoir Virginia. Elles ne s'étaient plus revues depuis un moment, toujours à cause de leur emploi chargé respectif, et elle ne voulait pas que son amie soit relayée au second plan parce qu'elle voyait quelqu'un. En fait, ça amuserait même la belle rousse d'apprendre que la combattante avait finalement succombé au charme de son collègue. Malheureusement, cette même soirée, toujours pas d'Anthony Stark qui avait ouvert les yeux sur sa si mignonne petite secrétaire. Un jour peut-être ? La bouteille ne l'aidait décidément pas à avoir les idées claires et à remarquer ce qu'il avait de bien autour de lui. Quoi qu'il en soit, la soirée se passa agréablement, comme toujours. Puis il fut l'heure de se dire au revoir. Et si Virginia avait une belle voiture avec chauffeur qui l'attendait, ce n'était pas son cas. En même temps, elles n'avaient pas le même boulot et Natasha préférait être au volant que de se faire conduire. Et ce soir, elle était même venue à pied pour profiter de l'air frais de l'automne. Donc à moins de héler un taxi, le retour se ferait de la même façon. L'espionne hésita un instant, puis décida de finalement rentrer comme elle était venue, à pied. L'air frais de la nuit l'aiderait à faire passer l'alcool qu'elle avait ingurgité durant la soirée, et ça lui ferait du bien de se dégourdir les jambes avant de rejoindre la chaleur de son lit.

Cependant, comme Natasha s'était bien habillée pour sortir et que la nuit était tombée, elle finit par tomber sur une bande qui lui barra la route. La rouquine ne put s'empêcher de soupirer. Sérieusement ? songea-t-elle, agacée par ces hommes - qui n'en étaient pas d'ailleurs tant leur lâcheté et leur perversité les privaient de ce titre - qui pensaient qu'une femme seule était forcément une proie facile et inoffensive. Eh bien ils n'allaient pas être déçu s'ils la cherchaient de trop près. Voulant d'abord foncer dans le tas, Natasha se rappela ensuite qu'elle était désormais en couple avec Clinton, et que ce dernier s'inquièterait de savoir qu'elle s'était faite agressée, ou du moins qu'on avait essayé. Elle chercha alors à éviter la confrontation en empruntant une autre ruelle, tout en doutant que ça suffise à les arrêter. Mais bon, ça lui donnait plusieurs secondes précieuses, voire minutes, pour trouver un endroit qu'elle estimerait confortable pour leur faire mordre la poussière. En traversant, elle aperçut de loin un homme avec une batte de baseball. Faisait-il partie des demeurés qui la poursuivaient ? Il valait mieux prévenir que guérir, et l'espionne réfléchissait déjà à comment s'en débarrasser. Contre toute attente, elle opta pour un cul de sac. Ici, elle allait pouvoir utiliser les murs comme de véritables alliés et elle s'en délectait déjà. « Alors on s'est perdu ma jolie ? » fit celui qui semblait être le chef de meute, avec un air carnassier. Natasha ne put s'empêcher d'afficher le même air assassin lorsqu'elle lui répondit. « Perdue ? Pourtant c'est vous qui m'avez suivie et qui venez de tomber dans ma toile. Et aucun n'en ressortira... » annonça-t-elle tout en se débarrassant de ses escarpins, avant de leur sauter dessus. Usant de toutes les techniques qu'elle connaissait, l'espionne esquivait et frappait dans les points sensibles du corps de ses adversaires, les repoussant et les blessant avec trop de facilité à son goût. Mais c'était tellement jouissif de leur donner une punition qu'ils ne seraient pas prêts d'oublier que la rouquine comptait bien leur donner un séjour à l'hôpital. Eh puis c'était un bon entrainement. Toujours est-il qu'avec sa dextérité, on ne voyait plus que sa crinière de feu tournoyer avant que les coups ne pleuvent. Et comme promis, elle n'en oublia aucun, et empêcha toute tentative de fuite.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 22 Nov - 13:23

UNE DEMOISELLE EN DÉTRESSE ? OÙ ÇA ?
Badass girl!
J'avais souvent des boulots à faire de nuit ... Bien oui, assassiner en plein jour, ça fait assez tâche, surtout que j'aime y rajouter ma petite touche. Tant qu'à faire son boulot, autant s'amuser, faut mêler les deux, sinon on fini par s'en lasser, et vraiment je n'avais pas envie que ça m'arrive. Oui je suis un assassin qui s'assume. Maintenant que j'avais fini mon boulot, je déambulais dans les rues, d'un pas tranquille, tout en fumant clope sur clope.
Au loin je pouvais voir des hommes encercler une femme ... Ah non ... On touche pas les femmes mes c*nnards! une femme, ça se respecte! je pressais le pas, puis lorsque je vis que celle-ci arrivé à bien s'en sortir, je ralentis le pas, oh ... Mais c'est le genre Isaline, vous savez, le genre de femme qui castre les hommes et moi, bien disons que j'y tenais à mes cou*lles. Déjà la belle avait pris soin de retirer ses escarpins, respect, des chaussures pareil, c'est que ça coûte bonbon ... Oui je m'y connais en prix, sérieusement, quand Isaline vole quelque chose, elle prend du beau! et elle a bien raison ma petite bichette. Alors qu'elle en mettait plein la gu*ule à la bande, on pourrait croire que celle-ci été en train de danser ... Voila! ça c'est de l'art! du respect s'il vous plait!
Hum ... Pour qu'elle sache aussi bien se battre, c'est qu'elle devait bosser pour le SHIELD ou la garde rouge ... Et m*rde! enfin qu'importe, personne n'a a attaqué une femme, c'est dans mon règlement, et ceux qu'il ne le connaisse pas, soit il l'apprenne et finisse par suivre ce règlement, soit il finisse le crâne écraser. Arrivant tout en sifflant (vous connaissez ce sifflement ? Non ? Allez vous le connaissez ... Bon, pour les incultes, je vous le fais écouter, le plaisir des oreilles mes gazou).

Spoiler:
 

Alors que j'étais en plein milieu de la bataille, j'eu un rire assez sadique.

-Alors bande de c*n, on emm*rde la dame ? Je vois qu'elle vous a mis une belle raclée, à voir vos gu*ules, j'en prends mon pied!

Dis-je à nouveau dans un rire, pointant ma batte vers eux, puis m'accroupissant, me passant la langue sur les lèvres.

-En faite vous avez sans doute entendu parlez de moi ... Si c'est pas le cas, je vais vous aidez, cette batte ... Bien elle n'aime pas qu'on ne respecte pas les femmes, ce qui fait, que je n'aime pas non plus qu'on ne respecte pas les femmes ... Du coup on forme un duo et ceux qui n'écoutent pas ... BOUM


Dis-je en éclatant de rire tout en me redressant, puis reprenant d'une voix calme.

-Alors c'est clair ? Ou vous avez besoin d'un exemple ? Et je veux un "oui monsieur" okay ?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 9 Fév - 23:32
les ennemis de mes ennemis
sont mes amis
ft Logan & NatashaEn rentrant de sa soirée, la rouquine avait espéré pouvoir se poser sur son canapé, se lover contre son beau blond et passer une bonne nuit de sommeil avant de retourner au travail le lendemain. Pas de chance, elle avait attiré les regards d'une bande de délinquants sur le chemin du retour et allait maintenant devoir s'en débarrasser. Bon, ça lui ferait un peu d'exercice avant de rentrer... Après tout, il n'y avait pas d'heure pour donner une bonne petite raclée à ce genre d'individus. Néanmoins la rouquine prit quelques précautions. Elle ne voulait pas abîmer ses chaussures ni sa robe, quoique pour celle-ci, ça s'annonçait un peu plus problématique. Natasha allait devoir la remonter un peu pour libérer suffisamment ses cuisses, ce qui pouvait donner l'impression qu'elle allait faire autre chose que de leur donner un aller gratuit aux urgences de l'hôpital. Heureusement que Clint n'était pas là, il aurait clairement désapprouvé. Mais bon, c'était soit ça soit prendre le risque de déchirer sa robe et ça ne serait pas vraiment mieux. Et puis ce n'était pas comme si elle était nue en dessous. Enfin bref, plus vite elle les maraverait au fond de cette ruelle, plus vite elle rentrerait chez elle. Et dans d'une semaine, elle aurait déjà complètement oublié cet épisode. Du moins le pensait-elle, jusqu'à ce qu'elle entende quelqu'un s'approcher derrière le groupe, en sifflotant de manière... comment dire ? Ça avait un côté inquiétant, mais c'était surtout inattendu alors qu'un combat musclé était en train de se dérouler. Le sifflement laissa ensuite place à un rire sadique, ce qui fit détourner le regard de la rouquine vers la personne en question. L'homme à la batte. Qu'est-ce qu'il faisait ici ? C'était leur chef ? « Alors bande de c*ns, on emm*rde la dame ? Je vois qu'elle vous a mis une belle raclée, à voir vos gu*ules, j'en prends mon pied ! » s'exclama-t-il, visiblement on ne peut plus sincère dans ses paroles. Au moins ça répondait à sa question, et non il ne faisait pas partie de ses agresseurs. Où alors il attendait son tour ? Quoi qu'il en soit, l'espionne le garda à l’œil tout en terminant de mettre à terre ses adversaires. Une fois qu'elle en eut fini avec eux, Natasha resta en retrait par rapport à l'homme à la batte, attendant de voir ce qu'il allait faire. Sans afficher une posture défensive, elle resta sur ses gardes. « En fait vous avez sans doute entendu parlez de moi... Si c'est pas le cas, je vais vous aidez. Cette batte... Bien elle n'aime pas qu'on ne respecte pas les femmes, ce qui fait que je n'aime pas non plus qu'on ne respecte pas les femmes... Du coup on forme un duo, et ceux qui n'écoutent pas... BOUM ! » Mmm, il avait l'air de bien s'amuser. Pour un peu, on croirait presque que c'est lui qui les a entrepris et mis à terre. Cela étant, il tenait un discours qui lui plaisait beaucoup. Et entre ce cassage de gueule et cet avertissement glaçant, quelque chose lui disait que ces agresseurs n'allaient pas remettre ça de sitôt. « Alors c'est clair ? Ou vous avez besoin d'un exemple ? Et je veux un "oui monsieur" okay ? » Rassurée sur le fait que ce ne soit pas un autre taré - enfin pas du genre à l'attaquer à vue en tout cas - Natasha attrapa ses chaussures pour les remettre et s'approcha de l'homme. « Mmm, ne leur en voulez pas trop s'ils ne répondent pas. Je crois que leurs mâchoires n'ont guère apprécié le choc avec mes poings. » fit-elle avec un sourire sardonique. « Et sinon vous êtes ? » demanda-t-elle plus par curiosité que par politesse, voulant comprendre pourquoi il les avait suivi même si elle comprenait que, apparemment, il avait voulu l'aider.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Une demoiselle en détresse ? Où ça ? # Logan
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: