RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

And, after all this shit ? || Ft. Enora
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Dim 25 Nov - 21:01

I am your sinner
Enora Derry & Bucky Barnes

« Come a little bit closer before we begin. Let me tell you how I want it and exactly what I need » Battle Cry || In this moment
Tout aurait put se passer autrement. Mon bras nouvellement posé ne me gênait finalement plus tant que ça. Mes journées pour le moment, en attendant d'avoir la conclusion du psy se résume à dormir, se lever, manger, s'entraîner, manger de nouveau, s'entraîner, lire le soir, se coucher et se réveiller au beau milieu de la nuit par des cauchemars. Enfin pas tout le temps. Des fois je me fatiguais trop et je m'endormais dans une nuit sans rêve. Enfin, cette nuit là, j'aurais espéré ne pas faire de cauchemar mais se ne fut pas le cas.

Après une douche bien sentie, c'est le regard vif, entouré de cerne que je me fixai dans le miroir. Torse nu, j'observais pour la première fois peut être la jointure entre ma peau et le métal brillant. Quand je bougeais le bras, les pièces suivaient le mouvement à la perfection. Je n'ai jamais compris pour cette étoile rouge était faite mais je me doutais que cela ai un rapport avec quelque chose. Je n'avais pas cherché. Ce n'était qu'un dessin après tout. Rien de bien méchant.

J'arrachai mon regard à mon double et attrapa un tee shirt noir et enfila mes rangers de la même couleur avant de sortir, une serviette à la main. Autant ne pas dormir, autant mettre ce temps à profit. Entrant dans la salle d'entraînement du SHIELD, j'actionnais les lumières seulement d'un côté. Je n'avais jamais vraiment testé ce bras et ce qu'il valait vraiment. Je fixais ma paume de métal, levée vers le plafond et observa les doigts se serrer et se desserrer à mesure que mentalement je lui demandais cette action. J'attrapais mes couteaux et la cible un peu plus loin. Je connaissais sa force. Mais sa précision ? Me pensant être seul, je tournais un peu devant la lignes de distances, jouant avec le côté de ma main droite. Ça, je ne l'avais pas perdu. Je lançais mon couteau de la main droite et le plaça dans la cible sur la droite. Je grommelais un coup et en attrapa un autre.

Cette fois ci, je me servis de la main gauche. Je grimaçais. Je n'avais aucune sensation de froid ou de chaud. Uniquement la dureté du manche et de la lame. Je lançais le deuxième couteau et il ne toucha même pas la cible. Bon, okay. Va falloir de l'entraînement je crois...
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 25 Nov - 21:52
Faolan est quelqu’un de génial, il n’y a pas à dire… Mais lorsqu’on parle des compétences au lit… disons qu’il laisse à désirer. Mais, je suis au boulot et ce n’est clairement pas ça le plus urgent. Pourquoi je pense à ça alors ? Parce que j’étais plus ou moins en train de démonter mon pauvre frère qui m’avait lâché que ma frustration sexuelle commençait sérieusement à lui peser. Pour la peine il avait volé sur les tapis dix mètres plus loin. Mais quelque part il fallait avouer… et bien qu’il n’avait pas tort. Enfin. Je me plonge dans les papiers et tout ce foutoir pour oublier… Malheureusement quand je décide d’être efficace… En moins de deux heures j’ai réussis à finir. Rien à faire et je n’ai aucune mission sous la main qui nécessite ma supervision. Reste plus qu’à retourner s’entraîner.

J’ai toujours une préférence pour les armes blanches, au moins leur bruit ne me déclenche pas des acouphènes. À cette heure la salle d’entraînement… n’est pas vide. Je m’en aperçois juste après m’être changé quittant l’uniforme pour une tenue de sport. Oh. James. Que j’observe lancer des couteaux avec un soin particulier. Bras en chair sans problème, bras de métal… Meh. Disons que ce n’est pas encore ça. Je sors un de mes propres couteaux et le lance. Il frappe en pleins dans le front de la cible, celle qu’avait visé James. Je lui adresse un signe de main sans rien rajouter. Je sais que ce n’est pas très sport, mais… Meh… Je suis plus loin que lui et je n’ai pas envie de faire un lancer croiser juste pour faire la maligne. La cible qu’il a loupée est la plus simple pour moi à atteindre. Je finis par parler.

« Pas mal ton premier lancer. C’est quoi les sensations avec ton bras gauche ? »

Je ne sais pas trop comment fonctionne sa prothèse et je ne me souviens même plus si cela fait longtemps qu’il l’a ou nom. Peut-être. J’en sais rien. Je m’avance un peu, jouant avec un autre couteau dans ma main gauche. Premier lancé à droite, deuxième à gauche : je suis gauchère. Je choisis une cible plus difficile à atteindre. Touché. Point mortel. Je regarde à nouveau James. On a fait quelques missions ensembles, on travaille aussi ensemble. Un excellent collègue. Je reprends en jonglant avec un troisième couteau de lancer. Je ne lui pose pas la question de « Comment réagissent les gens avec ta prothèse ? » Je sais comment réagissent les gens. Rien qu’avec des cicatrices c’est très compliqué pour eux. J’en sais quelque chose : je suis bardé de cicatrices. Je lui tends le troisième couteau, l’invitant à le lancer. Je ne peux rien lui conseiller pour sa prothèse : c’est à lui d’apprendre tout seul comme un grand. Mes yeux ne le lâchent pas. Accepteras t-il de lancer ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 25 Nov - 22:32

I am your sinner
Enora Derry & Bucky Barnes

« Come a little bit closer before we begin. Let me tell you how I want it and exactly what I need » Battle Cry || In this moment
Je vis un couteau se planter dans le front de la cible et je fronçai les sourcils et me retourna pour y voir Enora Derry. Lieutenant et collègue, il nous ai arrivé de faire quelques missions par le passé. Elle est aussi hyperactive que je suis calme et notre duo se complète bien. Nous n'avions jamais raté une mission. Elle s'avança un peu en sortant un deuxième couteau pour finalement me dire que mon premier lancer était pas mal. Je haussais les épaules avant de lui déclarer.

-Je suis rouillé tu veux dire ouais.

J'évitais pour le moment de répondre à sa question sur mon bras. Ce n'était pas un sujet sur lequel je voulais m'étendre maintenant. Je la vis lancer le deuxième couteau et observa sa course pour le voir se planter dans une autre cible plus lointaine. J'eus un sourire en coin de lèvres en la voyant faire ainsi. Elle était une femme et la voir tirer et toucher une cible plus loin que moi me mettais soudainement mal à l'aise. Elle me faisait penser un peu à Romanoff par moment. Un bref regard admirateur vers sa personne, elle me tendit le couteau qu'elle avait dans ses mains. Je l'attrapais de ma main droite pour le regarder et finalement lui déclara sans le lancer dans l'immédiat.

-J'ai pas de problème avec mon bras droit. J’atteins ma cible, c'est le principal.

Pour illustrer ma parole, je me rapprochais de Enora pour être dans l'alignement de la cible la plus lointaine. Je me concentrais et toucha la cible au niveau de la gorge. Le cœur étant souvent protégé par un gilet type P.C. ou M.P.C. Il fallait donc soit viser la tête ou la gorge. C'était bien plus efficace. Je reculais pour attraper un autre couteau, un des miens sur la table et m'avança de nouveau vers la jeune femme.

-Mais pour de ce qui est de ce bras...

Je lançais le couteau après m'être concentré mais la lame passa à côté de sa cible. Heureusement j'étais droitier. Il va falloir que je trouve une autre utilisé à ce bras. Peut être en bouclier. Je n'en savais rien. Pour le moment j'étais confiné au sein du SHIELD. Je baissais mon regard vers Enora et finalement répondis à sa première question après un temps de réflexion. Je ne me confiais pas. Voir peu. Je haussais les épaules pour annoncer.

-C'est connecté directement à mon système nerveux. Ça change rien à un vrai bras. Sauf que je ressens pas la chaleur ni le froid.

Je fermais encore les doigts de ma main gauche, observant les reflets de la lumière et de la pénombre sur les pièces de métal. C'était concis, net et précis. Je l'ai toujours été bien que pour le moment, je n'avais toujours pas retrouvé ma répartie. Elle a du rester dans l'explosion. Peut être le temps de me retrouver déjà et de me faire avec ce bras. Je fixais la jeune femme en face de moi et lui demanda à son tour.

-Et toi, comment tu vas depuis le temps ?
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 26 Nov - 7:15
Je ne dis rien. Rouillé… j’ai une blague concernant son bras métallique maiiiiis… Ouais on va éviter. Pas sûre que cela le fasse beaucoup rire. Ce que je pouvais comprendre. On avait dû lui faire toutes les blagues possibles sur les manchots et ce genre de conneries. Une fois un abruti m’avait demandé si j’avais la carte du réseau de métro de Paris sur la peau. Et on remercie mon frère pour m’avoir empêché de lui arracher la tête. Je le vois sourire à mon second lancé, c’est vrai qu’il est pas mal. Le lancé. Pas James, enfin si… Mais c’est pas la question ! Il saisit le couteau que je lui tends et se positionne près de moi pour me faire une démonstration. Je pousse un petit sifflement appréciatif. Très beau lancé, il faut l’admettre. Mais visiblement bras gauche… J’observe toujours en silence le ratage. Tout sauf la chaleur et le froid. Et la douleur je suppose… Je murmure presque pour moi-même.

« …Rattaché au système nerveux… Mais cela n’empêche pas qu’un bras de ce genre est bien plus lourd… »

Je hausse les épaules quand il me demande pour moi. Je prends une autre série de couteaux pour les envoyer le plus vite possible sur les cibles. Je passe des journées entières à m’entraîner, je n’ai pas le temps de rouiller.

« Boarf… Rien de bien nouveau, j’ai manqué de briser le dos d’Andreas ce matin à l’entraînement quand il m’a sorti que j’étais frustrée. Mais mon idiot de frère est du genre résistant. Sinon voilà… une vie de lieutenante, et j’ai la putain de sensation d’être une planquée pendant que je gère mes équipes ! Et ça aussi c’est hyper frustrant. »

Bon, pas le même type de frustration qu’avec Faolan, mais ça en rajoute une couche. Je vais chercher le couteau pour refaire encore une série de lancés en me déplaçant. Je travaille ça comme autre chose. Je n’avais pas pensé à faire ça au début, mais pourquoi pas. Ça me permet de discuter un peu en même temps. Il y en a un autre qui doit joliment être frustré. Quoi que… James est du genre plus calme que moi. C’est pas dur d’être calme comparé à moi.

« Tu dois rester combien de temps confiné ? Je sais pas comment tu fais… Ça ferait longtemps qu’ils auraient dû me foutre des calmants ce genre de choses pour me maintenir allongée. »

Et c’est ce qu’ils faisaient à l’armée tant j’étais intenable. Même avec Faolan je n’aime pas rester à l’arrière, moi c’est le terrain et protéger les gens que j’aime. Nouveau couteau. Pile entre les deux yeux. Mais le lancé de la main droite loupe et je jure en irlandais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 28 Nov - 19:50

I am your sinner
Enora Derry & Bucky Barnes

« Come a little bit closer before we begin. Let me tell you how I want it and exactly what I need » Battle Cry || In this moment
Elle murmure que ce bras doit être lourd. Je hausse les épaules mais ne dit rien. Et finalement, je lui demandais comment, elle allait. Elle haussa des épaules à son tour. Elle ne dit rien et préfère envoyer une autre série de couteaux dans la cible. Cela a le don de me faire rouler des yeux, un sourire moqueur en coin de lèvres. Je l'écoute parler dans le plus grand des silences alors que je recule un peu en croisant les bras et finalement hausse un sourcil, dans la curiosité. Frustrée ? Frustrée de quoi ? Mes yeux bleus parcours le corps de la jeune femme qui est en mouvement alors qu'elle continue de parler. Je ne peux m'empêcher de lui demander.

-Frustrée ? Parce que tu dois rester là ?

Elle semble monter sur ressort car à peine, a t-elle finie sa série qu'elle se retourner pour en chercher une nouvelle, passant devant moi, qui reste muet et stoïque. Elle semble le remarquer car elle me demande comment je faisais pour être aussi calme. Je suppose qu'elle parlait de mon arrêt forcé. Je renifle un coup avant de lui affirmer.

-On fait ce qu'on peut. Je sais que je serais un poids dans une équipe tant que j'aurais pas retrouvé, au minimum, les facultés de mon ancien bras. Alors je m'entraîne en attendant le verdict du psy.

Je m'avance vers elle et passe mon bras près d'elle pour attraper un couteau sur la table. Je recule d'un pas pour me concentrer et finalement, lancer le couteau de la main gauche, celle en acier Cette fois ci, j’atteins ma cible. Satisfait, je souris en coin de lèvres, content du résultat. On verra demain si je suis capable d'en faire de même ! Cela devrait tout de même aller vite.

Je tourne mon regard vers ma collègue. Voir du monde, je dois avouer que cela fait du bien. Ma vie n'était pas très fourni en ami et j'avais de la chance de finalement la compter dedans. Enfin, de mon côté. Alors je lui dit, le plus sincèrement du monde.

-Ça fait du bien de te voir quand même !
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 28 Nov - 22:59
Je le sens moqueur James ! Mais en même temps… Meh. Il y a de quoi de se moquer. La grande rousse trop énergique qui ne sait pas tenir en place. C’est comme ça, je ne fais pas exprès. Je remarque son regard et je ne rougis pas, ne détourne pas les yeux. Pourquoi je rougirais ? Je n’en ai pas honte de mon corps ! C’est comme ça. Je souris et me mâche la langue quelques secondes avant de répondre.

« Disons que je peux évacuer mon énergie de bien des manières, mais l’évacuer dans l’intimité… Meh… »

Je hausse les épaules. Je ne détaille pas beaucoup plus. Après tout : j’assume aussi en partie que si mon mari est merveilleux dans beaucoup de choses, dont la cuisine le ménage, élever et faire les gosses, ouais franchement il est pas doué pour me faire grimper aux rideaux. C’est… dommage parce que je sais qu’il fait des efforts, mais… voilà quoi. C’est comme ça. Du coup je me dépense comme je peux au SHIELD quitte à malheureusement épuiser les autres. Mais en même temps… c’est comme ça avec moi. Je ne suis pas du genre calme, je ne l’ai jamais été. Demandez à mes frères et sœurs. Je hoche la tête en écoutant James.

« Je vois… Courage et patience ! De toute manière il n’y a que ça à faire et t’entraîner le plus possible pour repartir rapidement. »

Je le suis du regard quand il s’approche pour prendre un couteau de lancer. Et il se débrouille pas trop mal de sa main gauche je hoche la tête en l’imitant pour lancer un nouveau couteau. Mon regard se tourne vers lui avec surprise. Content de me voir ? Je fais un sourire amusé en secouant la tête avant de rire.

« Tiens ! C’est étrange que tu dises ça. D’habitude quand on me croise dans la salle d’entraînement c’est un beau « Oh non ! Pas toi ! ». Non, plus sérieusement, je suis contente de te voir aussi ! Ça fait longtemps qu’on a pas eut un moment ensemble ! On devrait aller boire une bière un de ces jours. Si t’ose défier une Irlandaise à la boisson ! »

J’ai quand même une belle descente. Mais je fais attention à ne pas trop boire, j’ai mes trois gosses à la maison et mon mari. Puis je me connais, j’ai l’alcool assez joyeux, mais je peux vite déraper et… j’aimerais éviter. Mes rêves sont déjà assez tortueux actuellement. Je glisse à nouveaux mes cheveux derrière mes oreilles avant de lancer à nouveaux quelques couteaux. Je n’ai pas envie de sortir les armes à feux, les couteaux c’est très bien pour l’instant. Je désigne son bras.

« Tu t’en sors quand même très bien je trouve. »

C’est un point de vue, le mien. Je ne connais pas le sien peut-être qu’il trouve cela horriblement lent. Je joue avec un couteau avant de sourire.

« Enfin, je dis ça, mais quand je devais rester coucher à cause de mes blessures à la guerre et que j’avais ma rééducation… On trouve toujours que ça va beaucoup trop lentement. Pas vrai ? »

Heureusement que les médecins étaient d’une patience d’ange avec moi. Ou alors ils trouvaient ça amusant. Possible aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
And, after all this shit ? || Ft. Enora
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: