RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

There's always hope to be found • SILKE&MORAN
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Moran Correll
Entité
Moran Correll


https://houseofm.forumactif.org/t3466-never-gonna-fade-away-like-those-ashes-left-behind-o-moran https://houseofm.forumactif.org/t3404-the-darkest-of-days-step-i
More about you :
...

Codename : Transparency.
Pouvoirs : Transparence & absorbance. + Opacité & réflectance.

There's always hope to be found • SILKE&MORAN Hsfl
Emergence :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr113 / 53 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Maitrise :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr113 / 53 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Messages : 495
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Sam 26 Jan - 17:15

There's always hope to be found

Gotta find our voice gotta stand for something. We can't let them think that we're here for nothing. Our lives are filled with hopeless nights. Gotta light a spark till we're burning inside. Our hope is the fuel that we use to ignite. Rise up and keep the fire alive.

Un soupir évasif s'extirpe d'entre tes lèvres entrouvertes, alors que tu avances vers ton casier. D'une démarche encore un peu tendue malgré le fait que tu puisses enfin te reposer. Tu dois avouer, que même une fois ta mission terminée, tu es toujours sur tes gardes. Peu importe ce qui peut arriver, la vie que tu mènes te prépares constamment à ce genre de situation. T'es paré à être confronté à tout ce qui sera sur ton chemin, à n'importe quel moment. A tout instant de la journée. Et avec les cauchemars que tu te traînes, et qui te hantent même en plein jour, t'es pas sûr de pouvoir te reposer. De te détendre et de baisser ta garde l'espace de quelques secondes. Mais tu connais un autre moyen pour égayer ta pause, et cela consiste en une bien simple chose. Un déjeuner, avec celle que tu considères comme ta plus proche amie depuis que t'es ici. Ta meilleure amie.

Un fin sourire étire tes lèvres alors que tu retires ton gilet pare-balles, et ton uniforme. Respirant enfin un peu mieux que sous la couche de vêtements et de la texture qui t'a protégé depuis le début de matinée. T'enfiles rapidement un jogging de rechange sombre, ainsi qu'un T-shirt avec le sigle du S.W.A.T., et referme ton casier une fois que t'as récupéré tes affaires. Tu sors ton portable d'un mouvement précis du poignet, et commences à taper dessus sans regarder où tu vas. T'as l'habitude de ces couloirs et tu peux t'y retrouver, même les yeux bandés. T'esquives ceux qui foncent vers toi, en saluant certain, distraitement, d'un hochement de tête évasif. T'as fini pas connaître la majorité de tes collègues, mais d'autres ne sont pourtant restés que des connaissances. Ce n'est peut-être pas une si mauvaise chose, dans le fond. Avec votre rythme de vie et le fait que vous soyez en danger à chaque seconde qui passe, s'accrocher semble être quelque chose d'inutile ou encore futile. Mais que d'autres qualifient d'utopique.

Tu secoues la tête pour te tirer de ta torpeur, relisant ton message avant de l'envoyer. T'as demandé à Silke de te rejoindre dans dix minutes devant le commissariat. Avec un peu de chance, elle ne sera pas trop occupée aujourd'hui et pourra sortir prendre l'air, ne serait-ce qu'une heure, pour le déjeuner. De toute manière, tu penses pas t'éloigner de trop, le devoir vous appelant toujours, peu importe où vous serez. T'envisages un repas sur le pouce, un genre de fast-food ou encore un truc dans un stand mobile. Un tacos peut-être, ou un burger, tu sais pas encore. Mais Silke saura bien trouver la préférence de la journée. D'autant plus que si jamais elle peut pas quitter son bureau, tu avais quand même dans l'idée de rester. Quitte à aller te démerder pour trouver à bouffer et revenir les bras chargés. Tu visualises déjà son sourire, et perçois son rire résonner en ton esprit. Et ça te fait plaisir, de pouvoir partager ce moment avec elle.

Quelques minutes plus tard, t'arrives devant le commissariat. T'as pris un petit détour pour retirer de la thunes à un distributeur, histoire d'être paré à une certaine éventualité. Si jamais elle a plus assez sur elle, ou si tu dois y aller tout seul au bout du compte. Tu réfléchis déjà un peu plus à ce que tu peux prendre, selon ce qu'elle va décider, quand t'entends quelqu'un t'appeler. Tiré de ta léthargie, tu détournes la tête, cherchant du regard la personne qui t'a apostrophé. Un sourire s'esquisse sur tes lèvres, étirant doucement tes traits, alors qu'un éclat pétille au creux de ton regard. Tes iris s'illuminant instinctivement, dès lors que tu les ancres sur ceux de Silke. « Salut toi ! » Tu la serres dans tes bras, brièvement, l'embrassant sur le front. Te reculant par après, la scrutant rapidement. « Ca a été ta matinée ? » Tu finis par la relâcher doucement, t'avançant gentiment pour déjà t'élancer sur les pavés menant au reste du centre-ville. « Tu veux manger quoi ce midi ? » T'es prêt a affronter le reste de la journée avec elle. Ou du moins, la prochaine heure de liberté qu'il te reste. Rien qu'en sa compagnie.

Code by Fremione.


___

They lit a fire just to burn me alive
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Silke M. Harfn
Asgardien
Silke M. Harfn


More about you :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN LE-PLUS-BEAU-SHIP-F-F
Codename : Munin
Emergence :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr112 / 52 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Maitrise :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr112 / 52 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Messages : 365
DCs : tellemnt plein

Sam 13 Avr - 23:40


there's always hope to be found
avec Moran Correll & Silke Harfn
Citation de ton choix
La routine s’était installé, vous aviez pris vos marques, peaufiné vos manœuvres. Tu faisais ton travail, pencher sur tes dossiers un crayon en bouche. Aujourd’hui, tu ne fais pas équipe avec ta Aelys, elle avait une autre affaire. Alors tu bosse en avec Nathan ton nouveau équipier, ce qui d’une certaine manière t’arrange, ainsi, tu n’es pas obligé de surveiller tes moindres faits et geste pour en pas éveiller les soupçons. Tu étais en train de regarder un rapport, lisant les témoignages, essayant de trouver. Et tu aimes travailler avec le Nathan, celui-ci se trouve être très bon un équipier, sur qui tu pouvais compte. Il te l’avait déjà prouvé plusieurs fois, et une relation qui s’était vite mis en place entre toi et le Summers. Vous cherchiez ensemble des réponses a cette affaire, fouillant un a un toutes les rapports que vous aviez pour trouve un petit indice qui vous mènerait sur la une piste. Tu tends un papier, demandant ton nouvel équipier ce qu’il pensait de tout ce qu’il était écrit. Puis un soupire de ta part autant que de la sienne. Un sourire sur le visage, tu le regardes, lui proposant un café. Tu lui dis que cela peut amener à une illumination parfois, le force à se lever pour te suivre vers cette machine à café, pour revenir a votre bureau.

Depuis quelque temps, ta vie, même si elle est devenue quelque peu compliquer, te semble à la fois plus calme et depuis longtemps tu te sens nettement mieux. Les choses n’étaient pas redevenues comme elle était avant, elle était différente, mais elle s’était quelque peu arranger. Puis tu sens ta poche vibrer, celui ou tu avais rangé ton téléphone principal. Alors, tu le sors et regardes le début du message de ton meilleur ami. Il semblait être revenu de mission et semblait être sein et sauf. Tu ne pouvais nier que bien souvent, tu t’inquiétais pour lui, mais là était les risque de votre métier, et surtout dans la section dont fait partie de ton meilleur ami. Un temps, tu aurais bien voulu le rejoindre, mais tu avais préféré la section criminelle. Peut-être à cause de ce qui était arrivé à ta mère biologique, tu n’en sais pas trop, même si tu chercher qui sont son ou ses tueurs.

Ton ami, te demandait un tête-à-tête, un sourire sur le visage, tu commences à tapoter sur ton téléphone, lui répondant que tu serais présente. Tu l’annonces donc à ton coéquipier et tu le laisses pour rejoindre Moran. Il t’attendait devant le poste de police. “Et! T’es perdu dans tes pensées ?” Tu lui rends son accolade, avec joie. Tu es heureuse de le voir et pouvoir passer du temps avec lui, tu lui réponds à sa question “Mexicain, j’ai envie de quelque chose de bien épicé. Ca va, avec Nathan, on est dans les rapports, les témoignages. Bref la routine, mais pour l’instant ça manque d’action. Et toi racontes ?” Tu l’entraînes sur la route pour aller vers le restaurant, le forçant à te suivre sans même lui donner l’occasion de rouspéter sur le choix que tu avais fait. Tu le bombardes de question sur sa mission, pour qu’il raconte un peu sa matinée “Tu as canardé des méchants ?” Vous marchiez vers le restaurant, poussiez la porte de l’établissement demandant une table pour deux.


MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Moran Correll
Entité
Moran Correll


https://houseofm.forumactif.org/t3466-never-gonna-fade-away-like-those-ashes-left-behind-o-moran https://houseofm.forumactif.org/t3404-the-darkest-of-days-step-i
More about you :
...

Codename : Transparency.
Pouvoirs : Transparence & absorbance. + Opacité & réflectance.

There's always hope to be found • SILKE&MORAN Hsfl
Emergence :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr113 / 53 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Maitrise :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr113 / 53 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Messages : 495
DCs : Amaury, Morgan, Ryan, Hailey, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Lun 27 Mai - 1:27

There's always hope to be found

Gotta find our voice gotta stand for something. We can't let them think that we're here for nothing. Our lives are filled with hopeless nights. Gotta light a spark till we're burning inside. Our hope is the fuel that we use to ignite. Rise up and keep the fire alive.

Silke t'enlace en retour, ses bras s'enroulant autour de toi. Tu savoures sa présence et la sensation de tendresse qui émane de l'échange. Le soutien qu'elle te porte au travers d'un câlin que tu aurais aimé faire durer plus longuement. Mais le tiraillement en ton estomac te rappelle que tu crèves la dalle, et qu'il est temps pour toi d'aller grailler. Tu lui demandes ainsi ce qu'elle souhaite manger aujourd'hui, tout en t'éloignant quelque peu. Histoire de lui laisser un peu d'espace, afin qu'elle puisse respirer. Après tout, ce serait con de l'étouffer, avant même de bouffer. Un délice qui n'aurait pas pu être savouré, par une affection trop débordante d'amitié. Même si la nourriture pouvait également s'en charger. Ce que tu n'espères pas, bien évidemment. Tu préfères penser à ce qui vous attend dans les assiettes, un sourire étirant tes lèvres rien qu'à l'image qui s'imprime en ton esprit. Et à imaginer le fumet délicat qui embaume sous ton palais, tu commences à saliver.

Une voix te tire de tes pensées, engouement repris précipitamment. Tu ricanes doucement à la réplique de la belle, approuvant le choix d'un hochement singulier du menton. Écoutant attentivement la suite de ses propos. Enregistrant ce qu'elle te conte depuis avant, tu réalises qu'elle est en plein dans la paperasses en ce moment. Ce qui n'est certainement pas l'un des aspects fétiches du métier, tu le conçois. Même toi tu dois parfois remplir des documents, et ça t'emmerde plus que de raison. Tu comprends sans mal que pour elle, cela doit être encore bien pire, notamment quand elle a l'habitude des spectacles sordides et images sanglantes qu'elle peut découvrir sur une scène de crime. L'image t'arrache une grimace, mais tu changes rapidement d'expression lorsqu'elle rétorque qu'elle manque d'action en ce moment. Si c'est de l'action que tu veux, je peux t'en refiler sans problèmes. Ton rire glisse sur tes lèvres et un éclat de malice pétille au creux de tes iris. Un sourire étire tes traits tandis que tu dardes tes pupilles sur son visage, l'observant s'épancher en un rire à ta réplique. Amusé, tu imprimes cette image en ton esprit. Tu apprécies toujours de voir tes proches sourire, et souvent, c'est ce à quoi tu te raccroches quand plus rien ne va pour toi.

Mais aujourd'hui tout semble aller pour le mieux, alors tu secoues la tête pour te concentrer sur les dires de ta meilleure amie. Ou plutôt sur sa question, qui t'incite à dévoiler les dernières actions en cours de la taskforce. Tu inspires longuement, te pinçant les lèvres, cherchant en ta mémoire ce que tu peux bien lui raconter. T'es en train de remonter dans tes souvenirs, tentant de trouver les plus croustillantes informations. Y a bien un truc que je pourrai te raconter oui. Ça remonte au début de semaine, mais après c'était pas vraimeeeeeent exceptionnel. Disons juste que la situation a fait que c'était plutôt ouf au début mais au final totalement perché. Et puis y avait aussi la fois où... Mais sa seconde question te fait rigoler et tu perds le fil de ta réflexion. Ah mais ça c'est le lot quotidien, voyons, aha. Tu retournes te plonger dans tes pensées, remarquant à moitié la destination imposée par ta meilleure amie. Réalisant à peine que depuis avant tu marches aux côtés de Silke, qui te guide vers le restaurant choisi. Oh, excellent choix ! Tu pensais pas finir directement à une table, mais après tout c'est pas plus mal. Tu peux t'asseoir et te reposer tranquillement, après ta matinée assez chargée.

Une fois tous deux installés, tu t'affales contre la banquette et étires tes jambes. T'es encore tendu de la dernière mission, comme toujours une fois que tu reviens au garage et au poste. Mais la présence de Silke a le don de te rassurer et de t'apaiser. Lentement, tu sens tes muscles se détendre, bien qu'une légère douleur te prend dans le dos. Rien de bien grave, t'as sûrement fait un mauvais mouvement. Tu finiras par l'oublier après le déjeuner, et ce ne sera plus que de l'histoire ancienne dès lors que tu reprendras ton poste d'après-midi. Pour le moment, tu préfères te concentrer sur la carte que la serveuse vient de vous déposer. Tes iris parcourant les lignes décrites sur le carton plastifié. Tous ces plats te mettent l'eau à la bouche et tu sens d'avance que tu vas te régaler. D'autant plus que cette fois, tu n'es pas seul, et encore moins en train de te lamenter devant la télé, sur le canapé d'Evan. Maintenant t'as pu te reprendre quelque peu, et d'avoir à nouveau ta vie entre tes mains te fait réaliser que t'as perdu trop de temps. Qu'il y a énormément à rattraper. Par rapport aux autres, mais aussi à toi-même. Alors tu souffles doucement en comprenant que cela doit commencer à partir de maintenant. Dardant ton attention sur ta meilleure amie, tu fronces les sourcils en remarquant quelque chose de changé sur son visage. Un air qui émane d'elle, qui t'interpelle. Quelque chose qui ressemble au bonheur, et pour avoir été heureux, tu sais le reconnaître chez les autres. Ce n'est pas un plaisir simple qui contraste dans son aura, mais bien autre chose. Un sentiment plus pur, plus profond. Quelque chose qui t'a percuté durant longtemps. Et qui à présent t'a été arraché. Mais le voir sur ses traits, te fait sourire malicieusement. Tu as quelque chose à me dire, Harfn ? Tu lui lances avec humeur, en refermant la carte proposée par le restaurant. La posant contre la table, tout en la scrutant avec attention. T'es prêt à lui faire passer l'interrogatoire de sa vie pour savoir le fin mot de l'histoire. Ironie.

Code by Fremione.


___

They lit a fire just to burn me alive
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Silke M. Harfn
Asgardien
Silke M. Harfn


More about you :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN LE-PLUS-BEAU-SHIP-F-F
Codename : Munin
Emergence :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr112 / 52 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Maitrise :
There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr112 / 52 / 5There's always hope to be found • SILKE&MORAN Fonddr11
Messages : 365
DCs : tellemnt plein

Lun 11 Nov - 17:14


there's always hope to be found
avec Moran Correll & Silke Harfn
Citation de ton choix
Elle demandait un verre d’eau à la serveuse, puis commençait à regarder le menu qu’on leur proposait, réfléchissant à ce qu’elle allait bien pouvoir prendre. Elle remerciait la serveuse qui déposait son verre sur la table, tous en continuant à parcourir les lignes de ce menu, ne sachant pas ce qu’elle allait prendre. Elle se fixe sur un plat, sentait un soudaine envie d’en goûter un autre. Elle prenait le verre commençant à boire quand elle entend la question de son meilleur ami. Elle répondait de manière détachée, pour faire croire qu’il n’y avait rien à annoncer. Alors qu’effectivement, il y avait bien des choses à dire. « Non pas vraiment, Cornell.» Elle aurait voulu lui dire, lui raconter tout ce qui était arrivé, mais se retrouvait pour l’instant lier par ce silence que la situation leur imposait.

Elle sentait son regard sur elle, relevait les yeux pour le voir la scruter. Elle savait qu’il n’allait pas la laisser s’en tirer avec cette explication, savait qu’il y avait un changement quelconque dans la vie de la policière. Elle le regardait « Quoi ? » elle essayait d’échapper à ce moment, mais savait au fond d’elle-même que cette fuite ne réussirait pas. Alors, elle laisse un soupir s’échapper de ses lèvres, laisse son cerveau commencer à se mettre en route pour monter une histoire plausible aux yeux de son meilleur ami. « Je sors avec quelqu’un. Depuis quelque temps.» L'histoire commençait à se dessiner dans son esprit, trouvait chaque enchaînement plausible à cette rencontre, ainsi qu’un visage à cette transformation du visage d’Aelys, en une inconnue.

Elle n’en dit pas plus, ne voulant pas trop en dire. Mais savait qu’il allait sûrement poser des questions sur cette fameuse personne qui était entrée dans sa vie. Elle aurait voulu lui dire la vérité sans restriction, lui avouer qu’enfin de compte la mentaliste était bien celle qu’elle qui lui était destinée. Et avant toutes autres questions voilà que la serveuse venait prendre leur commence. Moment de répits de courte durée, mais qui lui permettais de consolider cette image de cette fausse Aelys qui était naissait dans sa tête. Elle prendre son temps pour commander, puis se concentre sur ce meilleur ami, qui avait déjà les changements chez elles. Elle n’était nullement aussi douée que la mentaliste pour ce genre de chose, savoir cacher cette bonne humeur qui était revenue à ceux qui faisait partie de sa famille.

Puis, une fois qu’elle fut partie tu continue ton mensonge, lui donnant un nom qui vient en tête «Elle s’appelle Alice » Pourquoi ce nom, c’est juste le premier nom qui lui était venue en tête autre qu’Aelys. « Mais ne parlons pas de ça tu veux. Ça ne fait pas longtemps et on ne sait pas très bien où on va ensemble. » Tout ça pour ne pas plus lui mentir, car elle a horreur de faire cela. « Dis-moi, comment tu vas toi ? » Tu sais que lui non plus n’était pas dans une période des plus joyeuse, comme toi, l’amour l’avait quitté pour laisser place à ces moments de déprimes, vous vous étiez soutenue tous deux dans cette période, vous lamentant. Même, si ça situation n’avais rien avoir avec la sienne, elle, son amour était revenue vers elle, se libérant d’un poids. Lui, il ne pourrait la retrouver. C’est donc tout naturellement qu’elle tourner cette conversation vers lui, espérant ainsi échapper à cet interrogatoire auquel il comptait la faire passer. « J’ai parlé de moi, maintenant à toi de parler. Donnant donnant » Elle voit le regarde de Moran, espère qu’il aie gober cette histoire. Elle s’imaginait déjà la tête d’Aelys quand elle lui raconterait et soupir rien qu’à cette scène.



MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
There's always hope to be found • SILKE&MORAN
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: EMMANN :: CENTRE-VILLE :: POLICE STATION-
Sauter vers: