RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Circus in the city | Eames ft. Khalel
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Avery Burnham
Mutant
Avery Burnham


More about you : Circus in the city | Eames ft. Khalel Giphy
AVENGERS SQUAD
Circus in the city | Eames ft. Khalel Giphy

Codename : Bulletproof (THE GAY DESERVE A BULLETPROOF JACKET #NoMoreLexasDeath hem.)
Pouvoirs : - Arme naturelle : La peau se fond et les bras deviennent translucides. Le processus ne prend qu'une minute à peine pour voir les membres de la gamine, du creux du coude aux doigts les plus fins, pour devenir des lames acérées. Le changement est difficile, fait grimacer la gamine qui ressent une douleur sourde tout le temps que ses armes sont sorties. Mais avec le temps, les lames capables de couper n'importe quel matériel, ou presque, font partie de son corps aux capacités étranges et si convoitées.

Circus in the city | Eames ft. Khalel Tumblr_prvs234Dfn1vmjs6wo3_r1_400

- Dysfonctionnement des armes à projectiles : En réponse à son arme naturelle, celles superficielles, faites pour tirer et non transpercer, se meurent dans un silence étourdissant. Les armes à feux s'enraillent, les missiles refusent d'être tirés, les fusils se vident de leurs cartouches. En présence d'une jeune fille, soudainement, la violence du monde semble ne plus pouvoir frapper. Du moins seulement pour les armes à projectiles et seulement dans un rayon de 300 mètres, ce qui confère une capacité sommes toutes largement limitée. Et quand bien même les armes ennemies volent dans ses mains, Avery ne peut tout bonnement pas les utiliser.


Emergence :
Circus in the city | Eames ft. Khalel Fonddr111 / 51 / 5Circus in the city | Eames ft. Khalel Fonddr11
Maitrise :
Circus in the city | Eames ft. Khalel Fonddr111 / 51 / 5Circus in the city | Eames ft. Khalel Fonddr11
Messages : 341
DCs : Daisy / Aelys / Nikki / Kaine / Gwen / Matthew / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Sam 2 Fév - 14:13
CIRCUS IN THE CITY
Eames ft. Khalel
Tu regardes ton chien couché dans un coin. Roulé en boule, il semble te dévisager avec ses yeux attristés. Tu te mords les lèvres tandis que tu secoues la laisse que tu tiens dans ta main droite. De ta gauche, tu tapes sur ta cuisse, cherchant à motiver ton fidèle compagnon pour une nouvelle sortie familiale. « Allez Captain ! Psscht, viens-ici ! » Le berger allemand âgé de même pas quatre ans relève les oreilles. Ses iris croisent les tiennes et il détourne la tête, te faisant soupirer. T’as bien compris que ton ami à quatre pattes ne compte pas te faciliter la tâche. Il sait ce qui l’attend après tout. Tu as passé ces dernières semaines à lui rappeler le thème de la prochaine visite chez le vétérinaire, histoire de le sensibiliser et le préparer psychologiquement à la chose. Il faut croire que tu as un peu trop bien réussi à partager tes objectifs alors que ton chien, surnommé sobrement Captain, refuse de sortir avec toi. Habituellement, le Captain n’a aucun souci à réponde à tes demandes. Dès qu’il est question de se dépenser, de sortir et pratiquer des exercices et jeux divers avec son maître, il répond présent. C’est d’ailleurs pour cette raison que tu as choisi de l’appeler Captain : il est toujours le premier à agir et réagir sitôt que tu le siffles. Il t’accompagne parfois au boulot, devenant rapidement une des recrues les plus appréciées du bataillon. Néanmoins, aujourd’hui est un jour exceptionnel. Tu te mords la lèvre alors que tu réfléchis à une manière délicate de rattacher la laisse à ton chien. « Allez buddy, tonton Eames sera de la partie. Je sais, tu n’aimes pas ça, mais ce n’est l’histoire que de quelques minutes seulement… » Un couinement pour toute réponse. Tu soupires en secouant la tête, et te saisit alors de ton téléphone portable. Tu fais glisser ton doigt sur l’écran tactile, dérivant rapidement vers les contacts favoris. Le nom d’Eames apparaît alors, et tu informes ton frère d’armes et de cœur, par le biais d’un rapide appel, que tu risques d’avoir besoin de renfort pour faire sortir le chien de la maison.

Il n’en faut pas plus à ton ami pour débarquer sur ton palier. A deux, vous parvenez à convaincre Captain de sortir de sa couche et à lui glisser la laisse autour de son cou. Tu frappes l’épaule de ton frère de cœur et vous vous échangez un check fraternel en guise de signe victorieux. Tu consultes l’heure depuis ta montre, et tu constates que vous n’êtes pas vraiment en avance pour le rendez-vous chez le véto. Grimpant dans la voiture, tu te poses à l’arrière, caressant ton chien tandis qu’Eames est celui qui vous conduit à la clinique d’Attilan. Le trafic est fluide, ce qui vous permet de parvenir à l’endroit en une vingtaine de minutes à peine. Captain gémit quand tu le forces à sortir de la voiture, la laisse fermement enserrée dans tes paumes autoritaires. « Captain, commence pas. Allez ! On avance ! » Le chien marche à reculon, toutefois il ne peut lutter alors que vous êtes deux à le raisonner. Bientôt, vous voilà attelés au comptoir de l’accueil. Ton compagnon grogne alors que des aboiements, miaulements et autres bruits animaliers résonnent en écho dans tout le cabinet. Tu expliques rapidement les raisons de votre présence à l’hôtesse d’accueil qui vous convie jusque dans la salle d’attente de la clinique. Tu échanges un bref coup d’œil avec Eames alors que tu salues sobrement les autres clients du coin d’un signe de tête. Toi et ton ami, vous vous asseyez, Captain rampant à vos pieds. Tu émets un petit bruit, son mélangé entre l’amusement et le regret alors que tu prends la parole : « Heureusement que je dois ne faire ça qu’une fois par an. T’imagines le manège, une fois par mois sinon ? » Tu rigoles avec Eames, essaye de détendre l’atmosphère. Tu ne sais pas pourquoi, une boule se forme au creux de ton ventre, comme si tu pressens la tragédie à venir.

Les banalités échangées avec ton bro, vous n’êtes plus beaucoup à patienter pour être pris en charge par un vétérinaire. Quand tu vois un professionnel se précipiter dans la salle, tu as l’espoir que ce soit enfin votre tour. Mais les mots sortant de sa bouche te font vite déchanter alors que tu te tournes vers Eames. Les sons dangereux accompagnant l’invitation du vétérinaire hérissent les poils de tes bras. Une sorte de grognement sauvage te fait sursauter, et presque par réflexe, tu portes la main à ta ceinture… avant de te souvenir que tu n’es pas en service. Par conséquent, tu n’as pas ton arme, seulement ton ami poilu qui aboie à répétition. « Putain, mais qu’est-ce que c’est que ça ? » C’est la panique totale, et le sang froid qui découle de ton métier quotidien te retient de te mettre à courir dans tous les sens comme les patients de l’endroit. Avec Eames, tu insistes pour que les gens se calment, mais c’est peine perdue. Vous laissez tout le monde prendre les devants alors que chacun quitte la pièce suite à la demande du vétérinaire intervenu dans la salle d’attente quelques secondes plus tôt. Tu maintiens ton chien droit, collé à ta jambe, et bientôt, avec ton ami, vous avancez lentement. Vous aussi, vous êtes censés partir de la clinique. Mais avant même de traverser l’embrasure de la porte, un nouveau son lourd vous fige. « RRROARRR. » Même Captain s’immobilise, ses couinements se faisant bien plus inquiétants. « Euh, ce n’était pas un chien ça, pas vrai ? » Sans dec’ Sherlock ?! Tu regardes Eames, comme s’il peut te confirmer ou te contredire. Des pattes faisant pression sur le sol qui vibre à vos pieds vous empêchent toutefois de plaisanter plus. Tu as à peine le temps d’entrevoir une fourrure orangée striée de traits noirs qu’avec ton frère d’arme, vous vous jetez à deux sur la porte de la salle d’attente. Du plat de la main, vous la claquez brutalement, et tu fais pression avec tout ton corps pour la maintenir fermée tandis que les grognements du tigre vous agressent les oreilles. Et avant que tu ne te souviennes qu’un tigre, ça a des pattes et des griffes, tu lances une œillade indécise à l’homme à tes côtés. « Je sais pas combien de temps on va tenir. Un tigre ?? On n’est pas entraîné pour ça, on fait quoi ? » Très bonne question, n’est-ce pas ?
code by exordium.



___

Secret and Lies
I know all your secrets, I know all your lies. I know where you keep 'em, Buried deep inside. Despite all your efforts, no, you can't hide your secrets and lies.


Revenir en haut Aller en bas
Circus in the city | Eames ft. Khalel
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] New Jack City [DVDRiP]

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: