RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Take a walk on the wild side | ft. Keith
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Take a walk on the wild side | ft. Keith  Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Take a walk on the wild side | ft. Keith  Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr115 / 55 / 5Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr11
Maitrise :
Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr115 / 55 / 5Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr11
Messages : 418
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Sam 9 Fév - 12:06
Take a walk on the wild sideLa chemise parfaitement boutonnée jusqu’au col, Nikki consulta sa montre. Sa langue humidifia légèrement ses lèvres tandis qu’elle quittait prestement la salle administrative dans laquelle elle se trouvait. Passant par deux portes battantes, elle salua les gardes, bien trop légèrement équipés à son goût, d’un signe de tête. Redoublant d’un sourire à leur attention alors qu’ils veillaient à la bonne sécurité de l’industrie qui les avait embauchés. La femme ne doutait pas un seul instant qu’il lui serait aisé de se débarrasser d’eux, et des quelques autres disséminés dans tous les étages, mais l’heure n’était pas à la baston. Le mieux était de toute manière de l’éviter. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle se faisait passer pour une consultante pour l’entreprise pharmaceutique, vérifiant notamment les données et les chiffres s’accumulant dans le livre de comptes de la boîte. Tous les soirs, en quittant la Tyrell Corporation, la Ren allait ensuite rejoindre son protégé. Son apprenti, qu’elle avait pris sous son aile lors de sa promotion acquise légitimement au sein d’Hydra.

Désormais lieutenant de la section MOLES, Nikki avait rapidement décidé d’améliorer l’effectif de son équipe dans l’organisation. Keith Ferell était un atout parfait, elle en était persuadée. Ses compétences étaient toutefois largement sous-estimées au sein d’Hydra, alors qu’on laissait Ferell se charger de la légalité, le restreignant à son métier de la vie de tous les jours. Mais si le jeune homme était capable de jouer sur les deux fronts, avocat de l’ange le jour et avocat du diable la nuit, alors cela indiquait beaucoup sur les avantages qu’il pouvait présenter à l’organisation criminelle. La Ren avait été très vite intéressée par le brun, imposant rapidement ses plates bandes sur les autres lieutenants d’Hydra. Leur perte s’ils n’avaient pas su déceler quoi que ce soit en l’avocat. Il lui appartenait désormais de le former et d’en faire une MOLE parfaite. Une taupe indétectable et indéfectible. Exactement comme elle.

Alors, pendant des jours, des semaines qui se comptaient en mois, le lieutenant avait préparé son apprenti au dur métier d’espion. Psychologiquement, le métier était compliqué, et elle n’avait pas menti sur la durée des missions d’infiltrations qui pouvaient s’étendre sur des semaines, des mois, voire des années complètes. Mais Keith et Nikki partageaient bien plus que des capacités subtiles dans le monde d’aujourd’hui. Ils avaient cette idéologie, cette croyance dure comme fer qu’Hydra était la seule solution à tout ce qui n’allait pas de nos jours. Plus encore, ils voulaient agir. Démanteler ces figures, de l’ombre comme de lumière, qui attisaient le feu sur Genosha, jusqu’à la pousser à brûler. Toutefois, au final, ce serait ces mêmes personnes qui finiraient en cendres, et ce par le biais des actions consécutives des deux partisans d’Hydra. Aujourd’hui était donc la fin de l’entraînement de Keith. La première mission officielle, mais aussi la dernière en tant que simple apprenti. Soit ça passait, soit ça cassait. Keith n’aurait pas de seconde chance, et Nikki n’intentait pas perdre de temps si l’avocat se découvrait incapable d’agir sur le terrain. Quand bien même un lien intense s’était noué entre les deux agents, la Ren ne pouvait tout simplement se permettre de former en vain des membres pour compléter son équipe. Alors la leçon du jour n’avait qu’un seul objectif : permettre au jeune Ferell de monter dans l’organigramme d’Hydra, ou bien rester avocat, à défendre faussement la veuve et l’orphelin chez les terroristes.

L’asiatique pressa un peu plus le pas. Huit semaines intensives passées à Tyrell Corporation lui auront permis de sauvegarder d’importantes données. Mais le travail était loin d’être fait. Un livreur devait venir récupérer les derniers produits expérimentaux de la compagnie pharmaceutique. Ceux-ci étaient étroitement gardés, enfermés dans des caisses imposantes et lourdes à porter. L’entreprise devait exposer ses produits au siège même de la haute sphère, présentant ses dernières trouvailles aux grands de ce monde, et cela n’incluait pas que Genosha. Or, c’était là qu’Hydra devait intervenir. Les révélations de Tyrell ne devaient jamais avoir lieu. Hydra devait se les accaparer, les moduler à ses envies pour s’en servir contre les gouvernants de ce fragile univers. Nikki avait réussi à monter une petite équipe pour déjouer les plans de Tyrell Corporation, mais au final, la réussite de la mission ne reposait que sur deux paires d’épaules : les siennes et celles de son protégé, Keith. Combien d’heures sans dormir avaient-ils passé à peaufiner le moindre détail de leurs actions ? Désormais, le moment était venu. Et ils ne pouvaient décemment pas se permettre de faillir à leurs objectifs.

Se positionnant derrière une baie vitrée, le lieutenant des MOLES observa une camionnette noire imposante être prise en charge par les gardes de la compagnie. Ses dents se dévoilèrent, et elle patienta quelques minutes, une fois le véhicule disparu dans le parking de l’entreprise, avant d’activer l’appareil auditif inséré dans son oreille. « Flash, tu me reçois ? » Ne jamais utiliser son vrai nom pendant une mission. Ça et le fait que les souvenirs des deux étaient complets, avait beaucoup aidé à se définir un nom de code pour leurs missions partagées. Même si Nikki n’avait encore jamais pris le temps de se confier sur son passé revenu la frapper en pleine face. Un grésillement, une réponse, et la jeune femme hocha la tête. « Tu sais ce qui te reste à faire. Débarrasse toi de tes ‘livreurs’ et rends toi au sous-sol. Je me charge du niveau -2. » Un ricanement lui échappa, partagé, lui semblait-il, par Keith. Lui-même avait dû s’infiltrer au sein de la compagnie de livraison employée par Tyrell. Ainsi, pendant que l’avocat espion se chargerait d’accomplir la tâche donnée, en apparence par Tyrell Corporation, Nikki se chargerait d’attirer leur attention ailleurs. Car au moment où Keith endormira ses charmants collègues du moment et désactivera les caméras pour pouvoir charger leurs nombreux colis avec des agents d’Hydra croupissant dans l’ombre, attendant le signal des deux intervenants, la Ren devra faire diversion. Et notamment détruire les sauvegardes de la compagnie concernant la moindre de leur recherche ainsi que mettre, littéralement, le feu aux laboratoires situés au niveau -2. Un long boulot attendait les deux espions qui avaient chacun des tâches bien précises à réaliser. Malgré la première fois de Ferell, et au risque de se tromper et de miser tout sur le mauvais cheval, Nikki bordait pourtant son apprenti d’une confiance aveugle. Elle savait qu’il pouvait réussir. Elle y croyait. Il était fait pour ça. Il était comme elle.

© 2981 12289 0

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Keith Ferell
Humain
Keith Ferell


https://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell https://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Take a walk on the wild side | ft. Keith  E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence :
Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr115 / 55 / 5Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr11
Maitrise :
Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr110 / 50 / 5Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr11
Messages : 1294
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mer 5 Juin - 15:42


TAKE A WALK ON THE WILD SIDE



Plusieurs mois s’étaient écoulé depuis que Keith avait rejoint Hydra. Les raisons, au départ, avaient été soudaine. Immédiate. Poussé par un ex-petit ami qui avait vu en lui, les capacités et l’utilité de servir l’organisation. Le festival avait été l’élément déclencheur mais à présent. Qu’en était-il? Depuis que le jeune Ferell avait retrouvé l’entièreté de ses souvenirs, tout lui paraissait différent. Insurmontable. La colère l’ennivrait. La rage le tiraillait. Flash ressurgissait et il avait le plus grand mal à le canaliser. Rester derrière un bureau ne lui suffisait plus. Il avait besoin de voir autre chose. De se retrouver directement sur le terrain, quitte à frôler le danger. C’était une nécessité. Un désir qu’il ne pouvait plus effréné. C’est pourquoi, il avait saisi l’opportunité quand cette promotion lui avait été fraîchement donné. A savoir : passer d’un simple avocat à l’espionnage. Lui donnant l’adrénaline escomptée.

L'entraînement avait été rude. Long. Il ne pouvait pas le cacher. Il ne pouvait pas le nier. Il avait passé de nombreuses heures à s'entraîner, passant d’un établissement à un autre quand il devait pallier à son véritable métier. Double jeu. Mensonge et cachotterie. Telle était sa vie désormais. Cependant, il ne comptait nullement reculer et au prix de sa sueur, il avait été finalement récompensé. En rejoignant Nikki, sa mentor. Son entraîneur. Sa supérieur, sur cette mission d’infiltration. La première. Celle qui déterminera son avenir. Sa place au sein de l’organisation. Deux choix s’offraient à lui. Soit il échouait. Et retrouvait de ce fait, son bureau, ses dossiers. Soit il assurait et là, son futur se promettait meilleur. Moins routinier. Plus prometteur. Plus intéressant encore, lui donnant enfin la satisfaction et la possibilité de servir à quelque chose de plus sensé.

L’excitation se ressentait. Dans chacun de ses muscles crispés par la concentration. Son sang bouillonnait à l’intérieur de lui et son coeur battait régulièrement dans sa poitrine. Il était prêt. Prêt à mener à bien cette première mission. Cette première épreuve. Nikki l’avait bien préparé à cette tâche. Il ne pouvait que la remercier pour sa confiance. Il ne tenait absolument pas à la décevoir. Ses doigts vinrent à entourer le mégot de sa cigarette et il rejeta légèrement la fumée en arrière dans cette pause bien calculée.

Huit semaines. Huit semaines avaient fallu pour élaborer leur plan. Huit longues semaines à tout préparer. De A à Z. Du plus petits détails aux plus grands. Un léger sourire étira ses lèvres. Il plissa les yeux quelques instants, guettant les alentours en restant particulièrement concentré. L’avantage avec son arme, son moyen de défense. C’était que ce dernier n’était pas visible. Il n’avait pas besoin de la cacher ni de la chercher quand viendrait le moment venu. Il n’aurait qu’à attendre. Attendre que son arc vienne de lui-même quand il le sentira en danger. Ou qu’il sentira qu’il en aurait besoin, d’une manière ou d’une autre. Tant qu’il ne tuait pas un innocent. Là par contre… Il devra se débrouiller autrement. Par lui même. Ce détail, Keith préféra ne pas y penser. Il savait désormais que parfois c’était nécessaire. Ses entrainements le lui avait apprit et bien qu’il ressentait ses entrailles se tordre à cette pensée. A la pensée lointaine et nette d’un meurtre involontaire, sur ce nazi. Sur ce foutu nazi qui l’avait violé, souillé, humilié. Il essayait d’en faire abstraction pour la simple et bonne raison qu’il ne regrettait pas son choix. Le choix de rejoindre Hydra, acceptant peu à peu ses conséquences. Silencieux, il vint à lâcher son mégot de cigarette et se retourna, dès lors que sa propre oreillette se mit à grésiller.
- Reçu cinq sur cinq, Pitch Black. J’attends tes instructions.

Lien créé. Voix de sa mentor claquant à ses oreilles comme le signal tant attendu. Tant convoité. A ses dires, si minutieusement murmuré, Keith inclina le menton et laissa échapper un ricanement discret. Le plus intéressant allait pouvoir enfin commencer. L’adrénaline parcourut son corps, ses muscles et il frissonna, pris par son touché qui avait le don de le rendre vivant. Lui-même. Le privant agréablement de ses tourments internes.
- A tes ordres. Je rétablirai le contact une fois que cela sera fait.

Net. Précis. Pas besoin de s’épancher plus pour savoir parfaitement la tournure des évènements. Non sans ressentir une pointe d’appréhension, le jeune Ferell coupa le contact établi pour se mettre directement à l’action. Son but était simple : “Endormir” ses collègues temporaires et détourner la livraison à leur avantage. Désactiver les caméras pendant que Nikki fera diversion. Un regard vers sa droite. Puis vers sa gauche. Ses iris accrochant la silhouette de ses deux “collègues” du moment, le dos tourné, attendant les ordres de leur côté. C’était le bon moment. Le bon moment pour les prendre à revers sans qu’ils n’aient le temps de réagir. Hésiter n’était pas permis. Ses traits se tendirent et il serra les poings, la mâchoire, n’attendant pas plus longtemps pour émettre un léger sifflement, à l’attention du plus jeune qui se retourna vers lui tout sourire.
“Qu’est-ce qui se passe?” demanda ce dernier en se rapprochant de Keith, s’éloignant du deuxième comme il l’avait espéré.

- Un problème avec le moteur. Tu devrais jeter un coup d’oeil.

Oui. L’éloigner. Le tenir à l’écart de toute aide possible. S’occuper de l’un puis de l’autre. Une fois que le jeune blond se fût assez penché, Flash enroula sa gorge de son bras. Il le plaqua contre son torse. N’écoutant que son instinct, il usa de ses muscles et serra sa prise. Plus fort. Plus brusque. Jusqu’à ne plus percevoir de gémissement de sa part, privé d’air malgré ses mouvements fébriles et désordonnés. Mort ou pas. Il n’avait pas le temps de se poser la question. Son coeur se mit à battre de plus belle et il traîna le corps un peu plus loin. Il le cacha de tout regard. Il s’accorda une pause de quelques secondes pour reprendre sa respiration hachurée et il se redressa. Pour attaquer l’autre cette fois. Usant de son agilité de combattant pour avoir l’avantage. En vérité, à cet instant précis, Keith n’était plus. Il n’était devenu que Flash. Flash qui avait un objectif à atteindre. Qui avait une mission à accomplir. Une mission qui titillait son esprit de compétition, l’éloignant de toute humanité. Ou presque. Cela le faisait le plus grand bien. De ne plus sentir cette rage l’envahir. De ne plus sentir une lourde culpabilité l’accabler. Pour la première fois depuis des mois, il se sentait bien et c’est pour cette raison qu’il ne broncha pas plus que ça quand, en grande difficulté, il craqua la nuque du plus âgé en un dernier recours mesuré.
- Bordel.

Ne pas trop réfléchir. Rester concentré. Plissant les sourcils néanmoins, Flash serra les poings. Une fois les deux livreurs hors état de nuire, il s’attela de nouveau à la tâche. Il s’attaqua cette fois aux premières caméras de surveillance, les désactivant une à une en se remémorant ce qu’on lui avait enseigné. Rapidité. Subtilité. Discrétion et vivacité. Le coeur battant, la respiration rapide, il murmura ensuite dans son oreillette comme pour clôturer cette première épreuve passée. Comme pour solidifier leur lien, leur plan, si finement établie et si finement maîtrisé :
- Premières caméras désactivées. Je me dirige à présent au sous-sol. Bonne chance à toi.
Ⓒslythbitch.
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Ren
Mutant
Nikki Ren


https://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes https://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-
More about you : Take a walk on the wild side | ft. Keith  Tumblr_inline_pq6d7brjd81ts1epz_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Take a walk on the wild side | ft. Keith  Tumblr_of5ws0XNM61utsakio2_540
Emergence :
Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr115 / 55 / 5Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr11
Maitrise :
Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr115 / 55 / 5Take a walk on the wild side | ft. Keith  Fonddr11
Messages : 418
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke & Haiden

Sam 28 Sep - 17:50
Take a walk on the wild sideLa perfection semblait être le maître mot de la mission entamée.  Tout se déroulait à merveille pour le moment. Flash lui répondait, ricanant avec elle alors qu'enfin, enfin les deux partisans d'Hydra pouvaient passer aux choses sérieuses. Il n'était désormais plus question de se retrancher dans leur QG ou même dans leurs appartements respectifs. Il n'était plus question de pointer des visages sur des photos, d'entourer au marqueur rouge les produits à repérer et à récupérer. Non, maintenant, il était temps d'actionner leur dangereuse manœuvre. Il n'y avait plus de place pour la parlotte, et même les communications brèves entre les deux agents en témoignaient. Bien qu'ils auraient de l'aide à un moment, Keith et Nikki ne pouvaient pour l'instant ne compter que sur eux-mêmes. Infiltrés à même la compagnie pharmaceutique, ils étaient les mieux placés pour mener à bien leur mission longuement étudiée. De toute manière, ils n'avaient pas vraiment le choix. S'ils ne réussissaient pas, on leur ferait certainement la misère à Hydra. Aucun des deux ne voulait décevoir les supérieurs, les différentes têtes de l'Hydre. Pour la Ren, c'était là l'occasion de prouver que sa promotion était largement méritée. Qu'elle pouvait être chef d'équipe et prendre part également aux missions imposées. Pour le Ferell, c'était pour lui l'instant décisif. Ce jour allait décider de sa place au sein de l'organisation, une bonne fois pour toutes. Autant dire qu'une certaine pression pesait sur les épaules des deux concernés. Quand bien même Nikki était habituée de ce type de boulot et de la tension qui allait avec, il était hors de question de merder. Qu'importait le déroulé de la mission, s'il serait aussi précis qu'espéré. Ils réussiraient, point barre.

Nikki émit un petit sifflement amusé alors que Flash entrait en scène, répondant à ses directives données. Elle frissonna légèrement à la mention de son propre surnom, exactement le même utilisé lors de sa vie passée. Ou plutôt durant sa vie réelle. Ah, c'était compliqué de s'y retrouver avec l'illusion programmée de la sorcière. Pitch Black soupira, décida que ce n'était pas le moment de laisser parler la colère. Reprenant sa concentration, l'asiatique se dirigeait tranquillement vers sa prochaine cible. Elle usa de son pass utilisé ces derniers mois pour avoir accès à l'ascenseur de Tyrell Corporation. Sans surprise, plusieurs employés étaient déjà dans la cabine quand celle-ci daigna s'arrêter à son étage. La jeune femme les salua chaleureusement, faussement surtout, et appuya sur le bouton pour relancer l'ascenseur dans la direction souhaitée. Bien qu'elle devait aller au niveau -2, seuls les experts en blouse blanche, praticiens et autres scientifiques du coin, pouvaient vraiment se balader dans ce coin-là. Eh ouais, de par son statut de consultante, la Ren était forcément limitée. Elle était surtout cantonnée dans le coin administratif, alors forcément, quand il était question d'expérimentation, elle n'avait l'occasion de véritablement observer les médicaments à voler que par le biais d'extraits vidéos transmis sur les ordinateurs qu'elle regardait toute la journée. Cela compliquait sa partie de mission consistant à détruire les laboratoires, mais elle ne se faisait pas de soucis. Suffisait qu'elle croise une blouse blanche et s'en débarrasse, et le tour était joué. Par chance d'ailleurs, elle repéra immédiatement un petit homme à lunettes, actuellement en train de consulter sa tablette dans l'ascenseur. Le sourire de Nikki parut tout de suite plus franc à sa vue, alors qu'elle entrait dans la cabine. L'espionne poussa un léger soupir tandis qu'elle se calait au fin fond de celle-ci. Elle contempla sa montre en comptant les secondes, laissant les employés quitter un à un l'appareil automatisé.

Rapidement, il ne resta plus que le scientifique, un agent de sécurité et elle-même. Nikki regarda l'écran positionné en hauteur de la cabine, affichant le dernier étage possible pour qu'elle s'arrête, à savoir le rez-de-chaussée. Ensuite, on passait au sous-sol puis aux niveaux dédiés aux démonstrations des produits composés. Son index tapa plusieurs fois l'écran de sa montre, maudissant la présence de cet agent de sécurité qui devait sûrement accompagner l'espèce de blanche neige des laboratoires. La preuve donc qu'aujourd'hui était le grand jour et que les composants à récupérer revêtaient d'une importance capitale. L'ascenseur se referma  sur le niveau qu'elle ne franchit pas, et aussitôt la suspicion se lut dans le regard de l'agent qui se tourna vers elle. Merde. Elle avait beau être là depuis huit semaines, elle n'avait pas franchement eu le temps de faire ami-ami avec tout le monde. D'autant plus que sa carte de travail indiquait précisément sa fonction dans la boîte. « Miss, vous n'auriez pas manqué votre étage ? » La Ren plissa les yeux, hésita entre jouer la comédie et y aller à la frontale. Le laboratorin à ses côtés semblait bien trop préoccupé par sa tablette que par la situation actuelle, ce qui la laissait au moins tranquille sur ce plan-là. Au même instant, son oreillette grésilla à nouveau, marquant le succès de son apprenti. Alors, d'un léger sourire, Nikki prit sa décision. « Ok, patiente quelques instants, j'ai un léger contretemps. » Le bodyguard improvisé fronça les sourcils, et préparait déjà le talkie-walkie. En un instant, le lieutenant tendit la jambe sur toute sa longueur. Le talon vint heurter l'épaule de l'homme qui, surpris, en lâcha son petit appareil de communication. Dans un mouvement tout aussi vif, elle le frappa du plat de la main à son cou. Privé de sa respiration, une ultime attaque eut tôt fait de l'assommer. A peine celle-ci achevée qu'un petit cri aigu commenta le tout, ravivant l'intérêt de Nikki envers le scientifique. L'ascenseur allait s'arrêter au niveau -1 mais elle matraqua le bouton pour faire outre. Rassurée par la machine qui descendait désormais au -2, la Ren se plaça directement en face du scientifique. Elle montra sa main et l'homme lui donna la tablette, ce qui lui arracha un sourire. Les hommes de laboratoires remplissaient décidément tous les clichés. Puis, sans lui laisser le temps de calmer ses tremblements, elle saisit son visage qu'elle plaqua violemment contre la paroi. L'inconnu en perdit immédiatement connaissance.

Soufflant doucement, l'agent bloqua l'ascenseur au milieu de sa course, le temps de se changer. Elle se recouvrit de la blouse blanche de l'expert inconscient et piqua même ses lunettes qu'elle rehaussa sur son nez. Elle fronça les sourcils en maugréant doucement : « Mince, on voit que dalle avec ça » avant d'hausser les épaules et les écraser par terre. Tant pis pour le style, on repassera. Elle passa autour de son cou l'accès spécial du laborantin puis se munit consciencieusement de sa tablette qu'elle garda sous le coude. Enfin, elle s'assura que les deux hommes en avaient au moins pour plusieurs heures de dodo avant de reprendre la discussion avec son protégé. « Flash,  j'ai un paquet à te filer. Deux hommes que j'ai dû calmer pour qu'ils me filent leur accès. J'arrive au niveau -2, je fais remonter la machine au sous-sol pour que tu prennes la relève. » C'était pas au milieu des scientifiques qu'elle allait pouvoir placarder une affiche informant d'une mise hors service exceptionnelle de l'ascenseur. Pas plus qu'elle pourrait bloquer la machine manuellement avec les deux gus endormis dedans, elle n'avait pas le temps pour ça. Prestement, Nikki sortit alors de l'appareil, qu'elle encouragea à remonter au sous-sol. Elle devait toutefois prier qu'aucun employé du niveau -1 ne demande à passer par l'ascenseur pour remonter. Cela risquerait de leur poser problème et de déclencher l'alarme si les corps étaient découverts. Croisant mentalement les doigts, la Ren évoqua rapidement cette inquiétude avec Keith, agrémentant celle-ci d'un « Fais gaffe à toi », avant de cesser de tergiverser. Parvenue au niveau souhaité, la mutante, parfaitement consciente de sa nature, se délectait finalement de la situation. Baissant les yeux au niveau de ses pieds, afin de masquer au maximum son identité, elle se dirigeait lentement vers le laboratoire situé sur la droite du couloir. Elle pouvait déjà percevoir moult silhouettes se mouvoir dans tous les sens, des yeux fixés sur des microscopes, ou leurs mains secouant des éprouvettes remplies de contenu effervescent et de toutes les couleurs. Avant d'entrer dans la pièce, prête à y mettre, littéralement, le feu, Ren informa une dernière fois de sa position : « Ok Flash, j'arrive à l'objectif. C'est bon pour toi ? Y a du monde dans le labo, prépare toi à appeler la compagnie, ça va bientôt sentir le roussi dans le coin. » Et autant dire qu'elle s'en frottait les mains d'avance.

© 2981 12289 0

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Take a walk on the wild side | ft. Keith
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK-
Sauter vers: