RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Who are you ? What are you doing here ? Feat. Lorna Lehnsherr
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Jeu 9 Mai - 6:22


► It's time for searching the Truth| Can you be an answer to my life ?
Who are you ? What are you doing here ?
Lorna Lortata & William le neveu oublié chiant
Je revenais sur les lieux de mon crime. J'étais comme pris d'une pulsion, une pulsion qui voulait que j'aille voir ce que j'avais fait en premier. Voir ce qui m'avait fait tout commencé, voir mon tout premier portrait d'elle. Je m'étais donc mis en route, alors que j'étais occupé de peindre. Je quittais l'Institut Xavier, séchant complètement mes heures d'atelier. J'étais un bon étudiant, j'avais laissé un mot sur ma porte, indiquant que j'étais parti me ressourcer là où tout avait commencé pour moi. Les professeurs étaient au courant de cette fresque, et l'avaient même déjà vu, c'est d'ailleurs pour ça, que j'avais autant de facilité avec eux, car ils avaient vu. Ils l'avaient vu. Ils avaient aussi compris que cette personne avait une importance cruciale en mon fort intérieure, mais je ne savais pas encore laquelle, je savais qu'elle était là, mais je ne savais pas la comprendre, l'identifier et la nommer.  Mes pas m'avancèrent de plus en plus vers cette usine abandonnée, vers ce lieu de squat, ce lieu de création pour moi. Mon souffle semblait comme se reprendre difficilement au fur et à mesure que j'avançais, mon souffle se coupant complètement lorsque l'usine fut dans mon champ de vision, il me fallut boire quelques gorgées d'eau et me calmer avant de continuer ma route et d'enfin entrer dans ce bâtiment.

Une fois entré, mes pas me guidèrent, sans besoin de réfléchir, vers la pièce, si on pouvait appeler ça une pièce, où j'avais peint cette énorme fresque. Pris d'une émotion intense et incompréhensible, je me mis à pleurer, avant de tomber les genoux au sol. Il me fallut bien un quart d'heure pour sortir de cette espèce de torpeur larmoyante et contemplative. Je me relevais durement, toujours un peu ébranlé par cette vive émotion, et m'avançais vers une autre partie du lieu abandonné, je regardais un peu, zieutant le mur parfait qui pourrait accueillir une nouvelle fresque sur Wanda. Sur cette personne qui me fascinait tant. Je sortais de mes sacs, mes bombes de peinture, mes rouleaux, pinceaux et autres pots de peintures. Je n’achetais généralement que des nuances de rouge, allant du rouge le plus profond et foncé, au rouge le plus clair et le plus lumineux. Une fois mes rouges au sol, alignés, je pris l'un des rouges les plus clairs, avant de finalement me rendre compte que j'allais devoir chercher quelque chose pour me surélever. Après que cela fut fait, je pus reprendre mon rouge et commencer à tracer les principaux traits du visage de la Princesse Rouge.

Je pris mon téléphone, mis mes écouteurs, et éclatais mes tympans avec ma playlist Sia, criant dans mes écouteurs. Je chantais tout en bombant le mur, traçant encore et encore chaque trait, pour les marquer encore plus, je laissais mon corps parler librement, me balançant de droite à gauche. J'étais tellement concentré que je ne remarquais même que j'avais commencé à nouveau à peindre en dansant, comme si j'étais complètement possédé par une muse. Cela m'arrivait parfois, j'étais comme en transe, et je me souvenais de très peu de choses de ce qu'il pouvait se passer durant ces espèces d'absences, comme  ma première fresque, je me souviens pas l'avoir réaliser, mais je souviens que c'est moi qui l'ait faite, je me souviens généralement du début et de la fin, mais jamais ce qu'il pourrait se passer au milieu. Et je sentais que je descendais dans une de ces transes créatives et créatrices. La musique était sûrement l'une des causes majeures de ces absences, mais je ne m'en plaindrais pas trop !

Les courbes du visage étaient assez détaillées, on pouvait déjà bien comprendre ce qui allait être représenté au final. J'aimerais bien comprendre un jour d'où pouvait provenir cette fascination qui commençait à me faire un peu peur. Comment pouvait-on avoir une telle fascination pour quelqu'un qu'on avait jamais vu en vrai ? Seulement en photo ? J'espérais juste que je ne faisais pas une fixette en mode je l’idolâtre au point de faire une connerie, je ne tenais pas à être comme ces fous qui avaient un véritable fanatisme pour une star ou une personnalité publique connue... Mais je regardais le portrait qui allait devenir une énorme fresque de trois mètres de haut, avec un petit sourire. Pas un sourire sadique, ou pervers, mais un simple sourire de fierté, comme si quelque chose se réveillait en moi, mais pas assez fortement pour que je comprenne de quoi il s'agissait réellement...
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Lorna Lehnsherr
Mutant
Lorna Lehnsherr


https://houseofm.forumactif.org/t3430-lorna-it-s-time-to-make-a-new-world https://houseofm.forumactif.org/t1702-the-majestic-tale-of-a-girl
More about you :

Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Tumblr_pptw6dIdAQ1x0fav3o3_400

I'm tired of hiding. We have to take a stand.

Lorna est la dernière de la famille Lehnsherr Ayant toujours quelques troubles psychiatriques avant Genosha, elle demeure relativement stable grâce à l'illusion de Wanda. C'est cependant un équilibre mental de courte durée. Elle ne s'est jamais questionnée sur ses privilèges dans cette vie avant d'assister en direct à une démonstration de force de la garde lors d' Ultimate Festival. A partir de ce moment-là, Lorna a commencé à afficher publiquement ses opinions et à aider la Résistance. Elle est une élève brillante même si ses préoccupations ne sont actuellement plus du tout tournées vers ses études. Depuis que ses pouvoirs se sont réveillés, ses cheveux reprennent leur couleur verte naturelle. Ses proches associent le vert à un changement drastique de look car dans le même temps, Lorna a renoncé à sa garde-robe élégante pour se tourner vers les vestes en cuir et les vêtements noirs. Dans l'ombre de Wanda et Pietro, Lorna a toujours donné l'impression d'être l'enfant discrète qui ne causerait aucun problème. Visiblement, Papounet va devoir revoir son jugement.

Codename : Polaris
Pouvoirs : Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Tumblr_pnv88rsXxY1wtz8cbo4_400
Mistress Of Magnetism ► Digne héritière de Magnéto, Polaris maitrise le magnétisme. Elle peut manipuler le métal, leur donner la forme qu'elle souhaite, l'attirer, le projeter. Grâce aux minéraux présent dans le sol, elle peut léviter et même se construire un bouclier d'urgence en se servant des champs électro-magnétique.
Mutant and proud ► Le signe le plus visible de sa nature de mutante sont ses cheveux verts. Ils sont apparus le jour où elle a causé le tragique accident qui a tué ses parents.
Emergence :
Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr115 / 55 / 5Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr11
Maitrise :
Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr115 / 55 / 5Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr11
Messages : 621
DCs : Gabriel / Marc / Lucy / Ben / Sean / Jess J / Scylla

Sam 6 Juil - 23:34


who are you ? what are you doing here ?
I'm bigger than my body, I'm colder than this home. I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones.



Ses pas résonnent dans le silence. Les mains dans les poches, sa capuche sur la tête, Lorna avance. Sa tenue de punk a pour résultat de faire oublier qui elle est vraiment. Elle a ses écouteurs fichés sur ses oreilles, pour une fois. Elle ne fait rien de particulier, si ce n’est marcher pour s’aérer l’esprit. Pas seule, bien sûr. Même si elle aimerait. Son nouveau garde du corps la suit à quelques mètres, prêt à agir si quelque chose doit se passer. Prêt également à faire son rapport à Magnus si quelque chose de bizarre se passe. Enfin, dans les grandes lignes. Puisqu’en réalité, il s’agit d’un allié. Lorna s’est montrée plus maline que son père, ce coup-ci. Il pensait reprendre le contrôle sur le comportement de sa fille en lui affectant un nouveau garde du corps, sans songer une seule seconde que le garde en question est quelqu’un qui a la confiance de Lorna. Comme quoi, être une figure publique qui prend le parti des émergés, c’est toujours utile.

Son téléphone vibre dans sa poche, la musique est interrompue par une sonnerie. Elle s’arrête de marcher pour décrocher, non sans lancer un regard derrière elle pour s’assurer qu’on la suivait toujours. Une voix féminine et sérieuse lui répond :

- Altesse ? Il est là.
- Qui ?
- L'auteur du dessin. C'est un gamin.

Il faut quelque seconde à Lorna pour comprendre de quoi son interlocutrice parle. Adressant un signe de tête à son garde du corps, elle se met en marche. Elle avait expressément demandé à ce que la zone contenant le dessin de sa soeur soit surveillée, au cas où la personne ayant fait ce dessin se remettre. Lorna a besoin de savoir, de comprendre. Pourquoi ? Qui ? Comment ? Est-ce un fan obsessionnel ? L’affaire peut être plus inquiétantes qu’elle n’en a l’air et vu les évènements actuels sur l’île, elle préfère écarter les risques. Elle est peut-être en froid avec sa soeur mais ce n’est pas pour autant qu’elle laisserait une menace potentielle planer sur la tête de Wanda.

Mais il y a un nouvel élément, tout aussi préoccupant. C’est un gamin. Un gamin doué qui dessine des portraits réalistes de sa frangine. De quoi interpeller Lorna. Elle se presse donc, donnant ordre aux agents qui surveillent la zone de ne rien faire. Puisque personne n’a pris l’affaire au sérieux, Lorna avait dû embaucher elle-même des enquêteurs privés. Elle aurait pu demander à Gwen mais… pour une raison qu’elle ignore, elle n’a pas voulu confier ça à sa meilleure amie. Et vu le temps que ça a pris pour que l’auteur du dessin se montre, cela aurait obligé la blonde à mettre de côté des affaires sans doute plus importantes.

Elle a vu les photos du dessin et elle doit admettre qu’il est plus impressionnant en vrai. Elle s’approche avec nonchalance, ses mains dans les poches de sa veste en cuir. Elle qui aime soutenir les artistes, elle est face à quelqu’un de doué. Très doué. Le jeune homme ne l’a pas encore vu, si bien, qu’elle prend soin de se matérialiser dans un coin de son champs de vision pour ne pas l’effrayer. Elle préfère lui parler pour en avoir le coeur net, même si les agents à sa solde sont dissimulés un peu partout au cas où. Ils n’en mènent pas large et ça se sent aux conseils qu’ils lui donnent dans l’oreillette. Peur de devoir rendre compte à Magnus, probablement. Mais agacé par ces bruits de fond, elle arrache l’oreillette. Elle est capable de se défendre. Elle est une émergée, après tout.

- Hey ! Très impressionnant, cette fresque !

Elle croise les bras et s’adosse au pan du mur qui n’est pas peint en souriant.

- Je n’appellerais pas la police, si c’est ça qui t’inquiètes. Je veux juste savoir pourquoi tu te mets à dessiner ma soeur sur les murs de la ville.

Elle pose enfin ses yeux sur le jeune homme, qu’elle n’avait pas regardé jusqu’ici. Manque de prudence ou confiance aveugle sans doute. Le choc lui tord néanmoins les boyaux quand la familiarité de ce visage lui saute aux yeux. Elle le connaît. Elle ne sait pas d’où, ni de quand, mais elle le connaît. Elle fronce les sourcils et chasse cette impression pour se concentrer sur l’instant présent.
Ⓒslythbitch

___

A fight for survival
'Cause there is no light in the heat of the battle, be aware of the night hat you find youself in a fight for survival. Keeping your sights, all of your rivals, be aware of the night that you find youself in a fight for survival
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 15 Oct - 22:14


► It's time for searching the Truth| Can you be an answer to my life ?
Who are you ? What are you doing here ?
Lorna Lortata & William le neveu oublié chiant
Concentré, je l'étais. Attentif à ce qu'il pouvait se passer autour de moi, je ne l'étais pas. Toujours occupé de gesticuler, recouvrant ce mur grisâtre et terne. Les traits se faisaient plus nombreux, plus épais, plus forts. J'étais autant fier que hypnotisé par ce que je faisais. La musique n'aidant clairement pas à me défaire de cette transe créative. Mais un détail me turlupinait. Rien de bien méchant on va dire. Mais je me sentais un peu bizarre, genre comme quand on est en pleine rue et que l'on sent le regard de quelqu'un sur soi. J'abaissais le volume de la musique qui criait dans mes écouteurs, et lorsque je voulus reprendre ma peinture j'entendis une voix non loin. Sur l'instant, je me saisis et lâchais sans le vouloir ma bombe de peinture. Ma tension en prit un sacré coup d’accélération avec cette apparition qui était synonyme de stress inconnu pour moi.

Je tournais le visage pour voir d'où provenait la voix, et je vis une jeune femme. Genre vraiment là, pas trop proche mais pas trop loin de moi. Genre, elle était depuis quand ? Genre j'ai chanté, dansé et je suis occupé de peindre là. Je tremblais un peu, la peur comme copine de corps. Puis quand elle se mit à parler à nouveau mon coeur rata plusieurs battements et mon sang ne fit qu'un tour. Mon crâne lâcha prise et j'aurais juré que j'allais faire un malaise. Mais rien, juste moi, figé comme une antilope devant des phrases de voiture dans la savane. J'avais bien entendu, elle était là pour savoir pouquoi je peignais le portrait de sa soeur. WANDA EST SA SOEUR. Si je pouvais voir dans ma tête, je pense que Colère foutrait une tatanne à Peur pour qu'il/elle se calme, comme dans vice versa. Littéralement, j'étais entre la panique, l'admiration et l'envie de harceler de questions.

Eh bah... Je ne sais pas en vrai, c'est comme une obsession, mais je ne sais pas d'où ça sort, cela m'effraye moi-même... Dites par hasard, on ne se serait pas déjà vu en vrai avant ? Votre visage m'ait familié, mais pas comme si je vous avais vu dans les journaux où à la télé... hum, non si cela se trouve, je délire juste... Fis-je alors en la regardant un peu mieux, plissant même des yeux, pour faire genre que je cherchais à mieux la voir. J'avais repris un peu de constance, malgré ma gène qui avait bien envie les lieux. Je pouvais trancher ma gène à coup de doigts, j'en étais sûr. Je finis par me gratter la nuque. Je ne suis qu'un pauvre ado un peu perdu, qui ne sait plus trop où il en est pour le moment, je ne pense pas représenter une aussi grosse menace que ça en vérité, pour vous faire déplacer en personne... Fis-je alors encore plus gêné qu'avant, rougissant légèrement fuyant un peu mon regard vers la gauche.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Lorna Lehnsherr
Mutant
Lorna Lehnsherr


https://houseofm.forumactif.org/t3430-lorna-it-s-time-to-make-a-new-world https://houseofm.forumactif.org/t1702-the-majestic-tale-of-a-girl
More about you :

Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Tumblr_pptw6dIdAQ1x0fav3o3_400

I'm tired of hiding. We have to take a stand.

Lorna est la dernière de la famille Lehnsherr Ayant toujours quelques troubles psychiatriques avant Genosha, elle demeure relativement stable grâce à l'illusion de Wanda. C'est cependant un équilibre mental de courte durée. Elle ne s'est jamais questionnée sur ses privilèges dans cette vie avant d'assister en direct à une démonstration de force de la garde lors d' Ultimate Festival. A partir de ce moment-là, Lorna a commencé à afficher publiquement ses opinions et à aider la Résistance. Elle est une élève brillante même si ses préoccupations ne sont actuellement plus du tout tournées vers ses études. Depuis que ses pouvoirs se sont réveillés, ses cheveux reprennent leur couleur verte naturelle. Ses proches associent le vert à un changement drastique de look car dans le même temps, Lorna a renoncé à sa garde-robe élégante pour se tourner vers les vestes en cuir et les vêtements noirs. Dans l'ombre de Wanda et Pietro, Lorna a toujours donné l'impression d'être l'enfant discrète qui ne causerait aucun problème. Visiblement, Papounet va devoir revoir son jugement.

Codename : Polaris
Pouvoirs : Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Tumblr_pnv88rsXxY1wtz8cbo4_400
Mistress Of Magnetism ► Digne héritière de Magnéto, Polaris maitrise le magnétisme. Elle peut manipuler le métal, leur donner la forme qu'elle souhaite, l'attirer, le projeter. Grâce aux minéraux présent dans le sol, elle peut léviter et même se construire un bouclier d'urgence en se servant des champs électro-magnétique.
Mutant and proud ► Le signe le plus visible de sa nature de mutante sont ses cheveux verts. Ils sont apparus le jour où elle a causé le tragique accident qui a tué ses parents.
Emergence :
Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr115 / 55 / 5Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr11
Maitrise :
Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr115 / 55 / 5Who are you ? What are you doing here ?  Feat. Lorna Lehnsherr Fonddr11
Messages : 621
DCs : Gabriel / Marc / Lucy / Ben / Sean / Jess J / Scylla

Lun 11 Nov - 17:41


who are you ? what are you doing here ?
I'm bigger than my body, I'm colder than this home. I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones.



Un demi-sourire nait sur le visage de Lorna. Elle n’est pas là pour le livrer aux flics, non. Juste pour voir par elle-même et estimer si le jeune homme représente un danger pour sa sœur. Comme dit précédemment, ce n’est pas parce que Lorna est en froid avec Wanda qu’elle laissera quiconque l’atteindre. La famille, c’est toujours compliqué et encore plus quand il s’agit d’une famille qui règne sur une île.  Le garçon réagit au mot « sœur » qui sort de la bouche de Lorna. Tiens, il ne l’a pas reconnu tout de suite, voilà qui n’est pas habituel. Elle n’a pas franchement aidé de son côté, à laisser de côté ses manières royales pour s’adosser au mur en croisant les bras. Et sa tenue n’est pas non plus des plus conventionnelle. Eh oui, surprise. Je suis la sœur de la femme que tu dessines partout.  

Son sourire s’efface quand il lui demande de but en blanc s’ils ne se sont pas déjà vu. Elle doit être prudente avec cette question, elle le sait. Du bout des doigts, elle repousse une mèche de cheveux verts derrière son oreille alors que ses yeux de chats viennent se poser sur le jeune homme. Elle penche doucement la tête sur le côté. Il dit être obsédé par Wanda. Se défend d’être juste un ado un peu perdu. Lorna se retient de justesse d’ajouter qu’il n’est pas le seul, à être perdu. Tout le monde l’est, sur cette île.

- J’ai un visage très commun, peut-être que cette sensation de familiarité vient d’ici.

L’art de noyer le poisson, d’ignorer ce que son instinct est en train de lui hurler à la face. Elle soupire une nouvelle fois en regarde l’œuvre sur le mur. Y’a pas à dire, il est doué. Très doué, même.

- J’avais besoin de voir ça de mes propres yeux. Le service de sécurité de ma famille est un peu dans tous ses états avec ton exploit.

Elle se décale du mur, bras toujours croisé et recule d’un pas ou deux pour avoir une meilleure vue de la fresque et la jauger dans son ensemble. Puis elle doit également rassurer le jeune homme. Il y a de quoi paniquer quand un membre de la famille royale se déplace en personne.  

- On ne met pas encore les gens en prison pour des dessins. Surtout des gamins. Donc détends-toi.  Tu as pris des cours pour savoir faire ça ou tu as ce talent naturellement ?

C’est une question importante et qui titille également le côté mécène de Lorna, qui s’investit dans l’art sous toutes ses formes. Son œil acéré passe au crible les formes de l’œuvre. Pas étonnant que ces dessins inquiètent. Ils sont très bons.

- Comment t’appelles-tu, au fait ?
Ⓒslythbitch

___

A fight for survival
'Cause there is no light in the heat of the battle, be aware of the night hat you find youself in a fight for survival. Keeping your sights, all of your rivals, be aware of the night that you find youself in a fight for survival
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Who are you ? What are you doing here ? Feat. Lorna Lehnsherr
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: