RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Karsten Urban
Démon
Karsten Urban


https://houseofm.forumactif.org/t4098-i-lost-my-soul-when-i-let-the-demons-in-to-bargain-o-karsten https://houseofm.forumactif.org/t4021-demons-feeding-on-my-soul-i
More about you : Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN Cn5y

---

...
Codename : Dorgon.
Pouvoirs : Intangibilité • Suggestion • Possession passive • Matérialisation • Malchance

Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN Tumblr_poyibgmxpF1unoyyjo3_500
Emergence :
Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN Fonddr111 / 51 / 5Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN Fonddr11
Maitrise :
Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN Fonddr111 / 51 / 5Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN Fonddr11
Messages : 58
DCs : TROP SA MERE

Dim 15 Déc - 23:51


Demons wear a false disguise
At the curtain's call it's the last of all. When the lights fade out, all the sinners crawl. So they dug your grave and the masquerade will come calling out at the mess you made.


Des échos réverbérés alentour, éclats de voix ébruités tout autour. Sonorités se répercutant contre les baies vitrées et les murs. L’agitation émanant du lieu bondé en cette soirée des plus prisées. Une atmosphère chargée entourant les contours bien appuyés par les costards et robes taillées. Gala oblige, les tenues épousent les formes pour les parfaire plus encore. Les invités s’adonnent à de rires légers, en petit comité. Coupe de champagne en main, montre excessivement chère au poignet. Tous les détails criant à n’être que dérobés. Les décors contrastant avec les couleurs pâles des surfaces, de côté et sous les pieds des convives. Un tableau suintant l’aisance et l’absence de précarité. Des ombres rôdant pourtant en ce lieu, cachées aux yeux de tous sous des vêtements élégants. Visages bien jeunes pour certains, loin des rides que les plus âgés des invités arborent. Les esprits échauffés par l’épreuve paramétrée, les recrues de l’organisation se tiennent aux aguets. Éparpillées aux quatre coins de l’étage, chacune maintenue à un poste bien précisé. Les regards brillants sont lancés entre les participants alors qu’ils attendent le signal. Le début des hostilités. La soirée consiste en un simple test pour les recrues. Les formateurs voulant s’assurer que les entraînements ont portés leur fruits depuis le début du semestre. L’objectif n’est pas seulement de réussir à s’infiltrer, ce qu’ils ont déjà tous réussi. Mais aussi d’obtenir des informations nécessaires qui pourront servir à l’organisation. Savoir rester à sa place, se tenir droit et rester courtois. Maintenir une constante politesse en faisant profil bas. Ne pas attirer l’attention sur eux. Parce que s’infiltrer c’est bien, mais s’ils parviennent à maintenir la couverture et rester discrets c’est mieux. Tâche plutôt compliquée lorsque l’ego part au quart de tour dès qu’il est provoqué. Ou quand un autre crevard de rival se retrouve à la même session que lui. Karsten lance un coup d’oeil en sa direction, réprimant la grimace qui menace de se dessiner en apportant une coupe à ses lèvres. L’alcool pétille contre sa langue et le calme quelque peu, le tirant de sa frustration. Ses traits s’adoucissent sensiblement et ne sont plus étirés. Il soupire doucement en perdant son regard sur la foule devant lui.

En hauteur, il peut apercevoir les formateurs en train de tous les scruter. De les observer avec une neutralité faussée et une expertise déconcertante. Il serre les dents et sa mâchoire se crispe tandis qu’il les juge en retour. L’une des formatrices inscrit quelque chose sur un carnet et le jeune homme fait claquer sa langue contre son palais. Un regard vers la droite et il peut apercevoir un autre formateur, dont la seule qualité est le nombre d’injures qu’il peut sortir à la seconde. Karsten l’emmerde à chaque fois qu’il en a l’occasion, refusant le plus souvent de lui céder. Il n’est pas le seul à trouver amusant de faire chier le Caglar, et son rival attitré y met presque autant d’énergie. Ironie. Mais même si Sin est une épine dans le pied, c’est également un adversaire à sa taille. Il ne peut le nier, ô combien il prétend le contraire. Karsten finit par ricaner sournoisement devant l’air renfrogné de Malik, qui hoche le menton en sa direction et lui lance un regard des plus distingué. Tu veux ma photo connard ? Casse-toi mouche à merde et fais toi défoncer l’anus à coup de règle. semble être la réplique qui lui démange la bouche et menace de sortir à tout instant. L’élégance, la raffinerie. Le glamour tout entier. Malik quoi. Karsten finit par détourner le regard, manquant presque de s’étouffer de rire avec sa salive suite à la vision de son formateur. Il apporte à nouveau la coupe à ses lèvres pour calmer quelque peu son euphorie et darde ses iris sur les autres convives. Trouvant la silhouette d’Oyun au fond de la salle, il lui lance un petit regard complice et aguicheur, haussant un sourcil d’une manière à moitié provocante. Cela a le don de faire rire son petit-ami et il lui renvoie ses avances, d’un clin d’oeil maîtrisé. Karsten esquisse un sourire satisfait avant de retourner à contempler les individus dans la pièce. Mya, à sa gauche, s’avance doucement vers sa position, pour récupérer une nouvelle coupe de champagne, alors qu’elle semble déjà faire connaissance avec un invité. Karsten montre sa fierté à sa petite-amie, d’une moue bien caractérisée. Elle lui envoie un sourire carnassier en retour, et cela fait doucement ricaner le jeune homme, qui la regarde s’éloigner.

Il ne faut pas attendre trop longtemps avant que le signal ne soit enfin donné. Que l’épreuve commence enfin et que les cibles soient attribuées. Karsten se racle la gorge et cligne des yeux pour se concentrer. Ses iris se fondant sur les visages pour repérer ceux auprès de qui il doit se trouver. Épier leurs moindres gestes et écouter les quelques informations qui peuvent s’échapper. Mais aussi faire en sorte de faire circuler une rumeur annoncée par les formateurs. Challenge plutôt coriace avec tous les échos qui perturbent son ouïe, les tintements de verres brouillant les quelques bribes qu’il peut percevoir à proximité. Il finit tout de même par repérer ses cibles et ne s’attarde ainsi plus trop sur eux. Prétendant se concentrer sur autre chose, évitant ainsi de se faire cramer. Il s’avance tout de même en quelques enjambées non précipitées, profitant de passer près d’une table pour chourer quelques canapés et amuses-bouches. Histoire de se sustenter. Après tout, ils sont rentrés presque en scred, sans rien débourser. Il serait con de repartir sans profiter du buffet à volonté qu’ils n’ont même pas payé. Sans compter le champagne onéreux qui coule à flot, directement déversé depuis des fontaines d’un blanc écrémé. Le mousseux semble aussi disponible à foison, mais Karsten se retient fortement de piquer une seconde coupe. Il préfère tout de même éviter de se retrouver dans un état second durant l’épreuve orchestrée. Et puis, perdre pour si peu, alors qu’il y a toujours Sin à narguer, cela serait fort désastreux. Fâcheux, de se retrouver reléguer à un rang encore plus inférieur alors même qu’il vient de commencer. Il ne voudrait pas rater l’occasion de sa réussite, surtout s’il peut la foutre en plein dans la face de l’autre glandu qui lui sert de rival. Ou de voir la destitution et la chute de Guo pendant que lui grimpe les marches et les échelons. Speak of the devil… Ses lèvres se pincent en un sourire à moitié crispé lorsqu’il soit son adversaire à proximité de ses cibles. Il réfrène ses premiers ressentis qui lui dictent de lui balancer une pique bien narquoise et hautaine en sa direction. Mais la réussite est plus importante que de rabaisser l’autre. Pour l’instant. Alors il prend sur lui et continue à s’approcher du petit comité qu’il doit surveiller. Il leur lance un regard scrutateur, détaillant les moindres apprêts. Et un sourire carnassier étire ses lèvres lorsqu’il distingue la silhouette d’une dame s’extirper du lot, pour aller se resservir. Il profite de la diversion pour la suivre d’un air nonchalant. Plaquant une esquisse de sourire charmeur sur le bout des lèvres, alors qu’il l’interpelle sur un détail insignifiant. S’incrustant sans mal et entamant la discussion avec une voix quelque peu mielleuse, un ton de connaisseur imprégnant son timbre. Pardonnez-moi, ma Dame, mais je n’ai pu m’empêcher de remarquer ce bracelet à votre poignet. Ne serait-ce pas la digne signature de Dinh Van, que je peux contempler ? Attiser son intérêt, la flatter. Quelque jeux de sourire et de plaisanteries. Et il est certain de pouvoir être mêlé au comité en quelques minutes, si elle daigne bien vouloir aux autres, le présenter.
Ⓒslytbitch.

___

immaculate disgrace
You wear the halo of a saint to hide the venom of a snake. You prophet of hate, you profit from faith. Sinner revealed. Pure evil.
Revenir en haut Aller en bas
Demons wear a false disguise • SIN&KARSTEN
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: GENOSHA :: HAMMER BAY-
Sauter vers: