Partagez | 
 

 Lighter heart | Hati

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Lighter heart | Hati   Ven 19 Mai - 17:59



Lighter heart

Your light will lead me


Des bruits de pas étouffés résonnent dans sa chambre, alors que les lattes du parquet craquent sous ses pieds. La belle glisse une mèche de cheveux derrière son oreille alors qu'elle se baisse pour fouiller dans son armoire, ses genoux craquant légèrement. Elle marmonne pour elle-même alors que ses paumes passent sur les objets entassés ça et là. Il doit bien être là non ? Bordel... La jeune femme souffle, agacée, et ses poings viennent se poser sur ses hanches alors qu'elle fait la moue. Ses lèvres pincées sont relevées vers un coin de sa bouche, et son regard se met subitement à briller lorsqu'elle trouve l'objet tant convoité. Aaaaah ! Te voilà ! Sa langue claque contre son palais tandis qu'elle attrape du bout du doigt le carton emballant un vieux vinyle des Beatles, bien caché à plat dans le fond de l'armoire. Elle passe délicatement la main dessus et souffle un peu pour retirer la fine couche de poussière accumulée. La belle esquisse un sourire et se redresse, fermant derrière elle la porte en bois qui claque alors sur ses gonds. Lena attrape son sac et y dépose délicatement le carton, faisant bien attention à ce que ses affaires n'enrayent pas l'artefact. Soupirant doucement, elle dispose les lanières sur ses épaules avant de quitter sa chambre, filant directement vers la porte d'entrée. Lena accorde une grattouille au chat avant d'envoyer un texto à Aelys, puis s'engouffre hors de leur appartement, verrouillant derrière elle. Il fait beau dehors et le soleil caresse sa peau alors qu'elle plisse les yeux, tentant d'éviter les rayons inquisiteurs qui lui brouillent la vision. Ses paupières papillonnent et ses lèvres se pincent, mais la belle continue de marcher, ses pieds claquant au sol. Arpentant les pavés, Lena presse légèrement le pas avant de déboucher sur le service de traiteur chinois. Un petit sourire se peint sur ses lèvres alors qu'elle pénètre dans l'antre du restaurant, saluant le gars derrière le comptoir. Elle commande rapidement et patiente tranquillement, laissant son esprit se perdre en lui-même. Un raclement de gorge la tire de ses pensées et elle sursaute avant de payer, esquissant un dernier sourire avant de partir. Lena reprend sa route, le sachet de nourriture pendant à ses côtés, tenu du bout des doigts. Sa prise est ferme, malgré tout, et de toute façon, elle ne veut pas abîmer le vinyle dans son sac avec de la nourriture grasse. Le trajet n'est pas vraiment long, mais elle s'amuse à siffloter doucement, pour faire passer le temps. La belle adore écouter la nature et ne pas s'enfoncer des écouteurs dans les oreilles alors qu'elle marche en pleine rue. Cela ne sert qu'à la déconcentrer. Mais, en ce qui concerne le lieu où elle se rend en ce moment, c'est une tout autre histoire.

Poussant les portes du studio, Lena souffle distraitement avant de sourire à pleine dents devant le spectacle offert, là, juste sous ses yeux. Elle ricane joyeusement en entendant les quelques notes de musiques, hochant la tête en rythme. Synchronisation parfaite. L'un de ses pieds frappe le sol pour donner un peu d'appui et tout son corps se met à bouger, alors qu'elle tourne doucement sur elle-même. Elle peut entendre une voix forte l'appeler et des rires émerger de la scène, alors qu'elle se retourne en riant. Lena s'approche d'eux, et embrasse son père sur la joue, avant de l'enlacer. Enroulant ses bras autour de lui, elle fourre son nez dans son cou et la barbe de son paternel la chatouille alors qu'elle tente de se reculer. La belle le prévient qu'elle a trouvé son vinyle, et lui tend le sachet rapidement pour pouvoir fouiller dans son sac. Son père essaye d'ouvrir les pots en cartons où se trouve la nourriture, mais Lena lui lance une tape sur la main pour l'en empêcher et ils rigolent tous les deux. La belle attrape le vinyle dans son sac et le tend à son père, avant de laisser ses affaires s'étaler par terre. Elle soupire et hausse les épaules, peu concernée. Son père la remercie et elle sourit en agrippant le sachet de nourriture. Ils échangent encore quelques paroles alors que le groupe de musique continue son petit manège en arrière plan. Au bout d'un moment, les autres semblent enfin vouloir faire une pause, et le groupe se dispatche. Lena raconte encore quelques anecdotes avec lui, avant de poser une main sur son épaule, tapotant doucement. Un peu plus loin, derrière lui, son oncle la regarde avec des yeux brillants. Saluant une dernière fois son paternel, la jeune femme approche rapidement de son oncle, un regard malicieux imprégné au fond de ses iris. Son sourire complice ne peut rien cacher, et elle vient directement l'embrasser sur la joue avant de lui tendre le sachet, telle la récompense bien méritée après autant d'efforts.

« Tiens tonton, je sais qu'il n'est que seize heures, mais je me disais que ça te ferait plaisir. Je t'ai pris ton plat préféré. Porc aigre-doux avec des nouilles sautées, sourit-elle en prenant place à ses côtés, s'asseyant directement sur une table, croisant les jambes. Alors, comment ça se passe la répèt' ? Vous avez tout déchiré ou pas encore ? »


___

It has come to an end now.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Hati ForgeAsgardien
avatar

Hróðvitnisson
0 / 50 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Capacité à se transformer en un loup géant, force de 50 tonnes, longévité et résistance divines
Wade, Jo, Khon, Apo, Wylou, Kit
28
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lighter heart | Hati   Lun 24 Juil - 16:57


Lighter heart

On devrait tous avoir une nièce
Le réveil n'a pas été des plus faciles ce matin, ça a même était douloureux d'entendre la sonnerie stridente du téléphone alors qu'il dormait encore. Il se sert toujours de son téléphone comme réveil, programmant la pire sonnerie afin qu'il soit certain d'aller l'arrêter. Et il ne met pas le téléphone près du lit, non non non. Il le pose à l'autre bout de la pièce. Sinon, il est du genre à l'éteindre et à se recoucher aussi sec sans réagir. Là au moins, il est obligé de se bouger les fesses si il veut que ce bruit affreux cesse. Et une fois debout à l'autre bout de la pièce, il n'a plus qu'à se préparer, inutile de se recoucher. Ce jour-là, il a surtout grogné en entendant le son du téléphone, remuant un peu pour mettre l'oreiller sur sa tête et tâcher de ne plus entendre. Mais ce jour-là, une voix lui a aussi dit d'aller éteindre ça, la voix d'un gars qu'il a ramené la veille après avoir fait la fête. Il s'étonne qu'il soit toujours là d'ailleurs. D'habitude, ils sont partis bien avant que le réveil ne sonne. Ce n'est pas bien grave, il va s'en remettre...

Après une longue motivation, l'arrêt du téléphone et une douche bien méritée, Hati peut enfin prendre son petit dej et regarder l'heure qu'il est. Il n'a pas beaucoup de temps devant lui pour manger, ça le fait chier. Malheureusement, ce sera juste un café et direction le studio pour le boulot. Il appelle vaguement celui qui était là pendant la nuit, mais il semble avoir fichu le camp. Bon, du café pour un alors. La cafetière fume et crache son litre de café noir habituel qu'Hati s'empresse de mettre dans un thermos pour le garder chaud. Une longue gorgée plus tard, il file dehors pour se mettre en route. Il ne met pas longtemps à aller jusqu'au studio, ce n'est pas très loin de chez lui, dans Krölik. Mais il ne va quand même pas y aller à pieds, faudrait être fou pour marcher alors qu'on a inventé tout un tas de moyens de transport très efficaces. Comme le skateboard. Heureusement que la rue où se trouve la maison d'Hati est en pente en direction du studio, ça lui évite une quantité d'efforts incroyables et il peut boire son thermos pendant ce temps-là.

On l'attend et il est en retard. Comme souvent. Son frère ne manque pas de faire une remarque quand il passe enfin la porte et va dire bonjour, le skate sous le bras et le thermos dans la main. Il a ses grosses lunettes de soleil qui cachent ses cernes et ses yeux fatigués et maugrée quelque chose dans sa barbe en réponse à la remarque de son jumeau. La séance de répétition et d'écriture dure longtemps, Hati a l'habitude que ça prenne du temps et il aime bien ça au fond, il aime bien discuter avec les autres et essayer des choses avant de tout fixer sur papier. Il n'aime pas fixer les choses de toute manière, il a besoin des autres, dans une certaine mesure, avant de se décider. En particulier pour leur groupe. Mais ça finit par prendre forme, et même plutôt bien en plus. Tant et si bien qu'ils finissent par jouer quelque chose qui pourrait ressembler à un morceau fini, mais pas tout à fait. Il manque des choses, d'autres sont encore un peu disgracieuses et Hati ne chante pas vraiment, il fredonne des paroles qu'il a commencé à réfléchir dans son coin.

Pendant qu'ils jouent cet embryon de morceau, la porte du studio s'ouvre et une jolie jeune femme entre et se met à danser. Ils s'arrêtent et le frère appelle sa fille avant qu'ils ne se mettent tous à rire. Cette gamine a le sens du rythme, on ne peut pas lui enlever ça. Hati va s'asseoir pendant que le père et la fille discutent et tâche d'écrire vaguement les phrases qu'il a dans la tête et qui iront parfaitement au morceau de musique nouveau-né. Mais bien vite, il ne peut plus. Il sent une odeur de bouffe venir du sac de sa nièce et ça le rend fou, son estomac gargouille et il a l'eau à la bouche. Heureusement, elle vient vite le voir et lui tendre le sac, qui pourrait être considéré présentement comme le Saint Graal par Hati...

" Tu sais me faire plaisir toi, c'est certain, dit-il avant de sortir les pots et de commencer à dévorer la nourriture goulument. La répèt' ? Oh ben ça va tu vois, on essaie d'écrire de nouveaux trucs. " La phrase est entrecoupée par des l'avalage rapide de nourriture chinoise, à une vitesse folle. Un petit peu comme un trou noir qui mangerait tout ce qui passe à sa portée, il ne vaut mieux pas mettre sa main ou ses doigts à proximité de la bouffe d'Hati quand il mange. " Et toi alors ? Comment va ma nièce préférée ? Du nouveau en ce moment ? Un copain digne de ce nom peut-être ? " Hati aime énormément taquiner sa nièce, c'est une de ses occupations favorites avec jouer de la musique et taquiner son frère. Et puis, c'est sa nièce préférée, alors c'est son rôle en tant qu'oncle de l'embêter.
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Healer
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
De part la nature peu commode de Lena, son seul réel pouvoir réside dans sa longévité. Elle n'est plus soumise aux effets du temps et du vieillissement sur son corps. Cependant, elle n'est pas immortelle et peut mourir d'un état grippal empiré ou d'une balle en argent dans la tronche. Sa nature de loup-garou lui permet cependant d'acquérir de meilleurs réflexes et des sens plus aiguisés sous cette forme. Elle dispose d'une force plus importante, d'endurance plus poussée, et bien sûr d'une vision nocturne pour mieux se guider la nuit. En revanche, elle ne peut pas se changer par sa propre volonté. La malédiction l'ayant touchée la force à prendre cette apparence les nuits de pleine lune, et elle est alors pleinement consciente, malgré ses instincts primaires qui refont surface.
Tony, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Val
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lighter heart | Hati   Mer 2 Aoû - 10:56



Lighter heart

I was a flame burning down


« Tu sais me faire plaisir toi, c'est certain. »

Lena rigole doucement devant la réplique, passant sa paume sur ses lèvres comme pour cacher son sourire. Elle a toujours apprécié son oncle et depuis que sa famille lui a appris les bonnes manières, la jeune femme ne peut s'empêcher de faire plaisir en retour. Rendre la pareille et voir le bonheur illuminer les traits de ses proches, même pour quelque chose d'aussi simple que de la nourriture. Lena n'est pas plus compliqué que son oncle en réalité, un pot de bouffe et le tour est joué. Vous l'avez dans la poche. Enfin, façon de parler. La belle ne se fait pas avoir aussi facilement. Elle s'installe d'ailleurs sur la table, tranquillement tandis que son oncle sort les pots du sachet en les dispersant sur son pseudo bureau. Lena continue à papoter avec lui, lui demandant comment s'est passé la répétition. Conversation banale mais qui pourtant, lui faisait énormément plaisir. Cela fait un petit moment qu'elle ne l'a plus croisé et à vrai dire, il lui manque beaucoup. Hati a toujours été un pilier dans sa vie. Depuis sa naissance et surtout quand la belle a emménagé avec sa meilleure amie. Ses parents n'ont pas été très à l'aise, bien qu'ils connaissent Aelys depuis toute petite. Mais Lena les a compris, dans un sens. Quitter le cocon familial a été l'épreuve la plus difficile, en dehors de sa confrontation avec la Garde Rouge. Ainsi, Lena comprend l'importance de ce choix pour ses parents, et les a malgré tout rassurés au fil du temps. Hati, en revanche, l'a bien aidée et soutenue durant cette épreuve, tannant même son frère pour qu'il lâche la grappe à sa propre fille. La belle ricane devant ce souvenir, heureuse d'avoir une telle famille, et croise les jambes en écoutant attentivement ce que son oncle a à lui dire.

« La répèt' ? Oh ben ça tu vois, on essaie d'écrire de nouveaux trucs.
_ C'est cool alors, j'espère que ça avance bien. Elle apporte sa main à ses lèvres et chuchote. Et si jamais vous avez besoin d'aide, vous savez où me trouver. »

La brune regarde son oncle avaler sa nourriture d'un regard amusé, les lèvres étirées en un sourire franc. Son ventre proteste silencieusement en se contractant tandis que l'eau lui monte à la bouche. Elle soupire en constatant qu'elle n'a rien pris pour elle. Et vu l'appétit de son oncle, si elle a eut le malheur de prendre quelque chose pour satisfaire sa faim, Hati le lui aurait piqué sans hésiter. Comme beaucoup de fois et la belle ne compte plus les repas de familles où elle lui a refilé son assiette pour qu'il la termine à sa place. Elle ricane devant le spectacle, se contentant de l'observer pour l'instant. Elle ira se chercher un truc plus tard. Pour le moment, elle préfère profiter du spectacle. La belle jette un coup d’œil vers son paternel qui blague avec ses copains et elle sourit doucement. Cela lui fait du bien de voir la bande en interaction. Elle-même étant un peu seule ces derniers temps, un peu de chaleur humaine la réconforte. Jay est occupé en ce moment, sans compter Aelys qui passe ses journées à rattraper le temps perdu avec son ancien ami. Autant dire qu'en dehors de ses plans d'un soir, sa famille est tout ce qui lui reste pour l'instant. Lena claque sa langue contre son palais, décroisant ses jambes pour les balancer dans le vide. Elle sifflote un petit air, qui ressemble vaguement à ce que la bande a joué lorsqu'elle est arrivée. Ses iris se perdent sur la scène et ses pensées fusent dans son esprit, tandis qu'elle se demande ce qu'elle peut bien faire de sa journée une fois qu'elle sera partie. Malheureusement, elle n'a pas trop le temps de réfléchir que son oncle la questionne, perpétuant cette discussion presque banale. Elle se détache de la scène, secouant la tête pour se concentrer à nouveau et pose son regard brillant sur son oncle.

« Et toi alors ? Comment va ma nièce préférée ? Du nouveau en ce moment ? Un copain digne de ce nom peut-être ?
_ Woh, ralentis tonton, tu vas trop vite, plaisante-t-elle. »

La belle s'installe un peu mieux sur la table, tournant le haut de son corps vers lui et se penche un peu en avant. Comme une confidence peut-être, mais aussi et surtout pour mieux lui parler. Avec la cacophonie ambiante, ce n'est pas toujours évident. Surtout avec la grosse voix grave et rauque de basse de son père. Autant dire qu'on l'entend du bout de la rue quand il rigole. Elle doit d'ailleurs patienter quelques secondes, puisqu'il vient de sortir une blague à l'instant. Elle ferme les yeux et sourit, quelque peu dépitée par les propos graveleux de son paternel. Elle lui lance d'ailleurs un regard concerné et celui-ci se retourne vers elle pour s'excuser. Lena n'a rien contre ce genre de propos, mais elle préfère éviter d'entendre ceux-ci de la bouche de son père. Surtout que cela peut concerner sa mère ou une ancienne conquête, chose qu'elle préfère largement ne pas savoir. Avec un petit mouvement de la main, la belle finit par se concentrer sur Hati une nouvelle fois. Il termine rapidement les derniers pots qui restent, tout en la regardant par dessus ses baguettes. La belle souffle doucement avant que sa voix ne résonne dans les airs.

« Déjà, je suis ta seule nièce, du coup je ne peux qu'être la préférée, le taquine-t-elle en lui faisant un clin d’œil. Sinon rien de spécial pour moi dernièrement. Je me sens un peu seule à l'appart avec le vioc qu'on se trimbale... Ce chat est vraiment trop débile, malgré son âge. Enfin. Aelys a retrouvé un ancien ami, et avant que tu ne la sortes, non, il n'était pas perdu... Elle ricane en levant un doigt accusateur vers lui. Concernant le copain, c'est toujours le même, celui que tu peux pas blairer. Je comprends même pas pourquoi, en fait. Il est vraiment cool et on s'entend bien. C'est un chouette gars avec moi et on partage plein de choses. Nos visions concordent et ça me convient. C'est bien comme c'est entre nous. Le ton a un peu augmenté, mais elle soupire en fermant les yeux pour se calmer. Enfin, tu connais ma vision sur la chose et mes goûts particuliers. Personne d'autre en plus pour le moment. Elle se racle la gorge en le désignant de son menton. Et pour toi, comment ça se passe les amourettes ? T'as des infos croustillantes à partager ? »


___

It has come to an end now.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Lighter heart | Hati
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» raketa open heart (avec deux photos odieusement pillées à Alexandr2 du forum watch.ru)
» Angel Heart
» jose gonzalez-heart beats
» Flygon Heart
» George Coleman & Ahmad Jamal - My foolish heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: KRÖLIK :: Centre-ville-
Sauter vers: