Partagez | 
 

 Infinite time, infinite universe - Valerian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 22:01

Valerian Zackary XENDERS

There is only one thing we know for sure. That life is now.
18 ans///
StandardisteS.H.I.E.L.D.
Homosexuel en devenirHumain

Pouvoirs -

Aucun pouvoir maggle. C'est pour les faibles.


Souhait

Retrouver la trace de ses parents, disparus depuis bien longtemps. Enlevés et séquestrés par une organisation infernale. Il souhaite les sauver, plus que tout au monde.

Emergence

Aucun souvenir de sa vie passée et de ses anciennes relations. Aucune suspicion quant à la réalité tangible dans laquelle il vit. Val n'est au courant de rien et c'est sûrement mieux comme ça.



Avez-vous entendu parler de ces rumeurs sur l'émergence de certains pouvoirs ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça excitant ? Malsain ? Improbable ?
Je reçois des coups de fils tous les jours, où ça hurle qu'un émergé zone dans le quartier, alors ouais j'en ai entendu parler. C'est compliqué de concilier la panique de ceux qui appellent et mon stress lorsque j'entends qu'un nouvel émergé a ressurgi. Ça me fait peur en réalité. C'est tellement malsain, et je n'ose pas imaginer ces pauvres gens qui se réveillent un jour avec des pouvoirs, sans comprendre. Ca détruit plus de vies que ça n'en sauve...

Avez-vous déjà été témoin d'une rafle de la garde rouge ? Pensez-vous réellement qu'ils recherchent des personnes à pouvoirs ou ce ne sont que des bruits de couloir ? Le contrôle de la population serait-il un mal nécessaire ?
Ouais j'ai déjà vu la Garde Rouge en action. C'est brutal, brusque et monstrueux. Mais c'est sûrement nécessaire pour éviter d'empirer l'état des pauvres émergés. Il faut les protéger des autres mais aussi d'eux-même. Et ce n'est que plus bénéfique que la population soit sous contrôle, afin d'éviter certains débordement et le déchaînement de la foule.

Dans une autre vie, qui auriez-vous aimé être ? Pour quelles raisons ?
Euh, je sais pas... Je pense que j'aurai rien changé du tout, je resterai quelqu'un de discret, qu'on ne remarque pas. Dans l'ombre, comme souvent, quelqu'un qui ne s'avance pas en plein dans la lumière des projecteurs. Nan j'déconne, je suis le premier à me jeter sur la scène alors bon. Le changement de vie, ça risque pas d'arriver.


pseudo

Jane Doe

sexe/age

J'ai pris une ride depuis peu.

pays

Le vin, le pain, le fromage.

DC

Comics.

personnage marvel, scénario ou inventé

SKAM.SKAM.SKAM

niveau d'émergence

0

niveau de maitrise

0

Désirez-vous un parrain/marraine

Je choisis Lili !

vous nous avez connu...

Je vous connais pas, qui êtes-vous ?

un dernier aveu

C'est pas le dernier...
house of memories

___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 22:01

Before Genosha

we all have to start somewhere


Tu étais assoupi, là, sur la chaise de l'hôpital, en plein dans le couloir bien trop blanc pour toi. Il te piquait la rétine et tu avais fermé les paupières juste quelques secondes. Mais c'était déjà trop tard, et tu glissais doucement dans le royaume des songes. Le bruit des infirmières qui couraient partout ne te réveillait même pas, tant ton sommeil était lourd. Tu n'avais plus dormi correctement depuis plusieurs jours, à cause des complications de la grossesse de ta mère. Elle était mal en point et tu t'occupais comme tu pouvais d'elle du haut de tes sept ans, alors que ton père était ailleurs en mission. Il rentrait parfois, pour soutenir sa femme et passer un peu de temps avec toi. Mais leur organisation était bien trop importante et il repartait presque aussi vite. C'était donc toi l'homme de la maison. C'était exténuant, et tu te réveillais parfois en pleine nuit, sursautant à cause des cris de ta mère. Il t'arrivait parfois de ne pas fermer l’œil dès que la lune brillait dans le ciel assombri, tant tu angoissais pour elle. Tu pensais même imploser il fût un temps, mais tu avais continué. Pour ta mère. Et pour ta sœur, qui ne tarderait pas à venir.

Les jours passaient, chacun tout aussi exténuant que les précédents. Jusqu'au jour où ta mère s'était mise à hurler tellement fort que tu avais fini par ne plus rien entendre pendant quelques secondes. Tu avais tout lâché, la vaisselle que tu étais en train de faire avait subitement explosée au sol, les tessons de porcelaine jonchant le sol après l'impact. La chute comme au ralenti alors que tu courais le plus vite possible pour la rejoindre. La vue du sang qui coulait sur ses jambes t'avait soufflé, ta respiration bloquée à même ta gorge, te stoppant sur place. Tu pouvais sentir le haut-le-cœur arriver et ravaler ta bile te brûlait si vivement que les larmes picotaient tes iris. Tu ne sentais même pas les perles salées déferler sur tes joues pour y tracer les sillons de ta peur. Tu tremblais sur place, encerclé par les cris de ta pauvre mère qui te hurlait d'appeler une ambulance. Sa voix percuta tes tympans et enfin tu t'étais mis à bouger pour attraper le téléphone. Tu bafouillais alors que la voix à l'autre bout t'ordonnait de te calmer et au bout de quelques secondes tu avalais ta salive et raffermissais le ton de ta voix. L'attente était insupportable, tu courais dans tous les sens, rattrapant ta mère qui tombait plus d'une fois du canapé. Il était complètement maculé, fichu même et à ce moment, tu t'en fichais. Tu suppliais ta mère de tenir le coup, appelais à l'aide sans succès. Tes larmes brouillaient ta vision et tu pouvais sentir le goût du sel sur ta langue alors que ta gorge s'enserrait. Tu lâchais un cri quand l'ambulance arriva enfin, et tu te faisais pousser par les experts, jusqu'à ce que ton dos ne rencontra le mur. Tes mains s'élevaient à hauteur de ton visage et c'était à cet instant, alors que tes paumes encerclaient ton esprit, que tu te lâchais complètement. La détresse, la peur, l'angoisse, tout ce tourbillon dévastateur qui vrillait tes entrailles resurgissait enfin, se déversant sur tes joues rosées. Tu te mordais les lèvres pour empêcher les plaintes de s'échapper et de filer dans l'atmosphère. Tous les sons étaient étouffés autour de toi et tu remarquais à peine les experts en action. C'était beaucoup trop dur pour toi. Mais tu devais te battre. Pour ta mère. Pour ta sœur. Ravalant cette boule de stress, tu plaquais tes doigts sur tes yeux pour retirer les larmes avant de te décoller du mur pour t'avancer vers eux. Les ambulanciers s'affairaient pour la sortir de la maison et tu les suivais instinctivement, rentrant à sa suite dans l'un des véhicules.

Ainsi tu finissais par te trouver dans ce couloir, en attente des pronostics. Complètement exténué par le contre-coup de l'adrénaline et de tes émotions, tu continuais de somnoler, la tête contre le mur. C'était la main d'une infirmière posée contre ton épaule qui te réveilla en sursaut. Tes paupières papillonnaient alors que tu te redressais et elle t'emmena ensuite dans la chambre de ta mère. C'était là la fin de tout. Ton monde venait de s'écrouler. L'expression absente sur ses traits fatigués te rendait mal et son regard vide t'informait de beaucoup de choses. Et l'infirmière ne venait que confirmer tes craintes. Ta mère avait fait une fausse couche. Ta petite sœur Laureline n'avait pas survécu.



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _




Cela faisait désormais plusieurs jours que tu ne dormais plus. Les cernes décoraient ton visage, tes yeux fatigués te brûlaient, tes paupières picotaient et pourtant tu essayais. Mais c'était beaucoup trop pour toi. Tu tenais tant bien que mal, malgré l'agitation alentour. Les pas fusaient à tes côtés, vrillant tes tympans mais tu ne t'en souciais guère. Perdu dans tes pensées, tu ressassais la scène, encore et toujours, comme un vieux disque rayé. Une bande vidéo abîmée par le temps, et pourtant, tout était encore intact dans ta mémoire. Les flashs de lumières t'aveuglaient, et tu pouvais encore entendre les cris de ta mère, ainsi que les rugissements de ton père, alors que ces connards venaient de rentrer chez vous par effraction. En pleine nuit alors que tu dormais. Ils étaient stupides de s’attaquer à tes parents, totalement, et tu pensais qu'ils allaient s'en sortir, leur botter le cul avant d'appeler les flics. Mais non. Sous la panique, tu avais pris la fuite par un passage de secours, et les enflures qui étaient passés te voir ne t'avaient alors pas trouvés. En revanche, ils avaient trouvés tes parents. Ligotés comme des esclaves, bâillonnés comme des bêtes. Ces connards avaient assommé ton père pour qu'il cesse de se battre, et ta mère continuait de pleurer, malgré les ordres des enflures. En quelques secondes, ils étaient partis, ton père trimbalé comme un sac à patates, et ta mère les suivant en se débattant furieusement. Elle aussi avait été assommée, et toi, caché dans le jardin d'un de tes voisins, tu avais presque tout vu. Ayant assisté à la scène, tu avais pu voir un logo briller à la lueur de la lune, une tête d'hydre et les connards en noirs se précipiter dans un fourgon blindé. Tu avais seulement seize ans.

Tu avais voulu les sauver, mais tu étais trop faible et tu n'y connaissais rien en combat. C'était peine perdue et tu le savais. Tu te sentais faible, démuni, incapable et tu avais horreur de ça. Les larmes coulaient sur ta peau laiteuse, silencieusement, alors que tu te mordais l'intérieur des joues, serrant les dents fortement. En un an, tu avais retrouvé le nom de cette organisation, cette bande d'enfoirés finis qui avaient enlevé tes parents. Hydra. Rien que le nom te donnait envie de hurler, tu pouvais sentir la rage monter en toi. Tu l'avais encore en travers de la gorge, alors même que tu te trouvais assis sur une caisse en bois, des agents du S.H.I.E.L.D. autour de toi. Vous vous rendiez sur une île truffée d'agents d'Hydra, en bateau, sous couverture, et tu étais là simplement parce que ton père faisait partie de l'organisation. Le S.H.I.E.L.D. était venu chez vous, dans votre maison désormais vide, et elle t'avais trouvé là, au milieu de salon, écroulé, tes bras autour de tes jambes, la tête enfouie contre tes genoux. Elle t'avait recueilli et pris soin de toi pendant un an, et tu avais appris quelques secrets et techniques de combat depuis. Même si tu n'étais pas majeur, tu pouvais compter sur eux, et malgré les quelques avertissements que tu te prenais, tu n'en faisais quand même qu'à ta tête. A courir partout et à te faufiler dans les recoins pour grappiller les moindres informations concernant tes parents. Ils seraient fiers de toi. S'ils n'étaient pas enfermés et torturés par ces trous du cul. Tu soupirais en te frottant les yeux, comme pour chasser cette image de ton esprit, et tentais de reprendre un ancrage dans la réalité. Tu pouvais enfin voir toutes ces personnes s'afférer autour de toi, tandis que tu restais sur ta caisse en bois. Une boule de nerf enserrait ta gorge et tu pouvais sentir la haine gronder en toi, tel un tourbillon de colère dévastant tes entrailles. Bientôt, tu allais débarquer sur l'île et sauver tes parents des griffes acérées de ces enfoirés. Oui, tu allais être plus fort, plus courageux. Le fils que tes parents avaient toujours souhaité. Tu allais enfin être un héros. En leur nom. Et alors que tu te disais que tout allait rentrer dans l'ordre, tu n'avais aucune idée de ce qui allait réellement se passer. Tu n'avais aucune idée que tout allait changer, à cause d'une pauvre folle en manque de soins psychiatriques aux pouvoirs démesurés. La réalité s'était transformée autour de toi, effaçant ce monde de ta perception. Au final, tu n'avais jamais pu atteindre l'île, tu n'avais jamais pu sauver tes parents à temps, et de ça, tu n'en avais plus aucun souvenir.

house of memories

___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 22:01

After Genosha

Life goes on


La lumière tamisée dessinait des ombres sur ton corps, replié sur toi-même alors que ta voix tremblotante résonnait en rythme avec ta peur. Tu agrippais la main d'un de tes camarades, presque instinctivement, l'enserrant dans ta poigne. Il te répondait par une douce pression, et sa voix caressait tes tympans. Vous soupiriez, tendus, apeurés. Et soudainement, le silence se faisait entre vous, alors qu'un tintement retentissait au loin. Tu te figeais sur place, et les projecteurs éblouissaient alors la scène, tes paupières papillonnant difficilement. Tu te redressais, mû par une force inouïe, et enfin, tu te sentais revivre. Tout s'était envolé, et tu n'étais plus qu'un autre, transcendé par le moment. Tu te laissais transporter, la douce mélodie résonnant dans la salle correspondant au moindre de tes gestes. Vous dansiez sur la scène, le dénouement prenait doucement place alors que ton cœur tambourinait contre ta poitrine. Tu étais heureux, carrément hystérique, mais tu ne montrais rien que les émotions de ton personnage. La pièce de théâtre dans laquelle tu jouais allait prendre fin, et tu donnais tout ce que tu avais au fond de toi. Le meilleur de toi même ressortait afin de montrer la force de ton personnage, sa beauté aux yeux du monde. Tu n'entendais plus la foule, seulement ton partenaire, et les quelques filles qui chantaient en fond. C'était le bouquet final, la touche de renouveau qui allait tout faire exploser. Les âmes dans le public allaient enfin pouvoir se laisser aller, s'épancher sous votre talent et laisser leur cœurs s'émouvoir. Tu respirais difficilement, les pas de danse devenant de plus en plus intense. Complètement pris dans l'instant et par l'acte, tu lançais un regard vers ton partenaire. Tes iris brillants perdu dans ces orbes bleutées. Tu te sentais happé, d'un coup, une vague de chaleur embrasant ton ventre alors que ton souffle glissait sur tes lèvres, avant de finir par s'étouffer de part l'atmosphère alourdie. Il te regardait aussi, son regard pétillant soudainement alors qu'il s'approchait. C'était le putain de final et tu allais succomber sous la pression. Le trop plein d'émotions contenues lors du spectacle refaisant surface sur les dernières secondes. Tout allait exploser.

La musique allait decrescendo, tandis que vous ralentissiez vos mouvements, vous rapprochant de plus en plus de l'autre. Il s'avançait encore, jusqu'à ce que vos souffles se mêlent et c'est à ce moment que la musique se stoppa, et que vos corps cessèrent de bouger. Tu ne pouvais tirer ton regard de ses iris éclatants, plongeant dans l'âme de son personnage. Sa main vint se poser sur ta joue et vos visages se rapprochaient dangereusement. Ton cœur cognait en toi, le sang pulsant à tes tempes alors que ta respiration se bloquait. Il n'était plus qu'à quelques centimètres, et vous fermiez les yeux, comme en attente du moment. Et là, dans cette bulle en suspens, le rideau tomba et ce fut le noir. Malgré tes yeux fermés, tu discernais les formes de ton partenaire, sa chaleur irradiant tout autour de lui, jusqu'à caresser ta peau. Il n'avait pas bougé et toi non plus. Reprenant doucement ta respiration, tu sentais son souffle caresser tes lèvres, et ta bouche devenait sèche. Aucun de vous deux ne s'était décidé à bouger, et pourtant, les acclamations semblaient vous tirer de cet échange transcendant. Tu ravalais difficilement ta salive avant de te reculer, te mettant en place pour le salut. Enserrant la main d'une des chanteuses, tu t'avançais avec elle, bientôt suivi par les autres artistes de ce soir. Ce n'était que quelques minutes d'applaudissements et de hurlements, mais tu souriais comme jamais, au paroxysme du bonheur. Tu n'étais plus que joie, et ton cœur dansait au creux de ta poitrine, comme toi juste avant. Tout était parfait. Tes parents étaient même venus à cette représentation et tu les saluais distraitement, te retenant de sautiller sur place. Le rideau retomba un peu plus tard, le noir reprenant place sur la scène alors que tu soupirais d'aise en rejoignant les loges.



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _




Tes jambes tressautaient sous ton poids, signe distinctif de ton impatience. Assis sur la chaise, tu lançais des regards à tes camarades qui composaient encore, leur copies noircies par l'encre utilisée. Tu soupirais distraitement, regardant l'heure sur l'horloge à l'autre bout de la salle. C'était ta dernière épreuve, tu allais enfin pouvoir bientôt t'en aller et dire adieu au lycée, même si tu étais déjà majeur. De nouvelles portes allaient s'ouvrir à toi et de ça, tu en étais sûr. Tu avais réussi à passer un entretien il y avait quelques semaines de cela, pour rentrer au S.H.I.E.L.D. et à ton avis, tu avais plutôt bien réussi. Ce n'était que pour travailler à l'accueil, faire le standardiste et répondre aux appels en somme, mais tu savais que ça allait te plaire. Après tout, tes cours de théâtre t'avaient ouvert au monde, tu étais plus épanoui désormais et tu pouvais aisément répondre à toutes sortes de questions. Au cours de l'entretien, tu avais réussi à avoir une fluidité orale surprenante et c'était déjà un bon point pour toi. Bien évidemment, pour avoir réussi à décrocher l'entretien au sein de l'organisation protectrice de l'Île, il avait fallu que tes parents t'inscrivent à des cours de self-defense. Tu en faisais depuis quelques mois, tu avais commencé au début de l'année scolaire et ça t'avait énormément plu. Tu avais réussi à gérer le sport, le théâtre et les cours sans trop de difficulté, et désormais tu n'étais plus qu'impatience. Tu voulais sortir d'ici et aller profiter avec tes potes avant que ta nouvelle vie ne commence. Tu étais stressé mais également extrêmement excité par l'idée d'enfin rejoindre l'organisation au sein de laquelle tes parents travaillaient. Tu te sentais si fier de marcher dans leur pas, suivre leur traces, empreinte par empreinte. Enfin tu allais pouvoir vivre.

Quelques semaines après ta dernière épreuve, tu recevais tes résultats. La boule au ventre, tu regardais tes notes sur le relevé en ligne, et c'était avec stupeur que tu constatais que tu avais validé ton année avec une mention gratifiante. Des larmes de joie dévalaient tes joues et tu courrais alors l'annoncer à tes parents. C'était vraiment une bonne nouvelle et tu ne cessais de trembler, la main devant la bouche pour ne pas hurler de joie. Le moment perdura et des jours après tu te sentais encore tout émoustillé. Même lors de ton premier jour au S.H.I.E.L.D., alors qu'un sentiment diffus de stress parcourait ton corps. Tes parents t'avaient rapidement fait visiter avant de te laisser à l'accueil, en compagnie des autres standardistes. Tu soufflais doucement, ne sachant pas vraiment quoi faire, mais une des employées t'aida bien vite en constatant ton malaise. Elle t'expliqua dans les grandes lignes ce que tu devais faire, et tu ne cessais de hocher la tête, posant des questions ça et là afin d'en apprendre le plus possible. Tu devais répondre au téléphone, et parfois traiter quelques papiers, mais rien de vraiment important. En somme, tu gérais les rendez-vous de la presque patronne et cela te faisait te figer sur place. Eh oui petit larbin, tu allais bosser pour Hill maintenant, va falloir t'y faire. Tu sursauta en entendant la mélodie du combiné, et inspira un grand coup en fermant les yeux, tendant la main vers l'appareil pour décrocher, après un long soupir encourageant. Aller, c'est parti...

D'ailleurs, tu commençais à prendre le pli au bout de quelques jours. Tantôt les appels, tantôt les documents à vérifier ou remplir. Ce n'était pas vraiment trop fatiguant, et c'était plutôt facile une fois que tu t'y étais habitué. Alors tu faisais ça un peu plus aisément qu'auparavant, alors que tu n'étais là que depuis une semaine. Tu étais le petit bleu, le newbie le plus jeune, certainement et tu ne t'attendais pas à ce que les plus expérimentés t'adressent la parole. Pourtant, le destin te réservait de belles surprises. Tu avais quelqu'un au bout du fil, le combiné coincé entre l'épaule et l'oreille tandis que tu écrivais les dires de l'individu sur un calepin, lorsque tu vis une silhouette se dessiner juste devant toi. Tu levais doucement la tête avant d'écarquiller les yeux, subjugué. Maria Hill se tenait là, papiers en main pour te les déposer. Un doux sourire ornait ses traits tandis qu'elle te tendait les documents et tu la regardais la bouche entrouverte, comme déconnecté. Elle s'en alla en te saluant distraitement, et toi, tu restais là, complètement ailleurs, la personne au bout du fil avait déjà raccroché en constatant ton absence. Tu avalais difficilement la boule de nerfs coincée dans ta gorge avant de tenter de reprendre tes activités, tant bien que mal. Comme si de rien n'était et que la commandante ne venait juste pas de s'adresser à toi. Rien qu'à toi. Le pauvre petit larbin de service. Hill était bien plus imposante en vrai et avait beaucoup de classe et tu t'étais retrouvé vraiment soufflé par sa prestance. Le choc que tu venais de vivre n'était rien comparé à ce qui pouvait arriver au sein de l'organisation et de toute manière, tu avais encore beaucoup de choses à apprendre afin de te sentir intégré par ici. Ce n'était que le début et le futur te tendait les bras, n'attendant plus que toi pour emprunter ce chemin aux milles surprises que te réservait ton avenir.

house of memories

___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Lilith DraculHumain modifié
avatar

ANGEL O'HARA
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5


Vampire sans les effets négatifs, elle peut se transformer en chauve-souris ou une brume. Contrôle du climat et des animaux (chat, rat, chauve-souris et loup). Force surhumaine (peut soulever + de 600kg)

Loki Odinson - Nicholas S. Frances - Gadreel F. Sharpe - Clinton F. Barton - Ernessa J. Quiles - Virginia P. Potts
608
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 22:07

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MadHatter
0 / 50 / 5
2 / 52 / 5
236
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 22:15

Moh qu'il est tout choupi le petite Valerian. Amuse toi bien mon chou
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno
817
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 22:56

Re-bienvenue parmi nous avec ce nouveau personnage qui promet :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The Outsider
1 / 51 / 5
1 / 51 / 5
Changement de forme (spectrale ou physique)
Changement de dimension
Manipulation des ténèbres
Familier des ténèbres
/
49
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 23:01

Encore un ? Mais, tu ne t'arrête plus ça y est

Amuse toi bien avec ce petit nouveau
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elixir
1 / 51 / 5
0 / 50 / 5
Biokinésie (soin, altérations/modifications physiques)
Danny Rand, Mercy Leroy, Sangwoo Blink
227
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 23:03

Re-bienvenue
Ce perso est tellement chou
Revenir en haut Aller en bas
avatar

2 / 52 / 5
3 / 53 / 5
Raven; Isaak; Spencer; Dylan, Jessica; Leigh & Clay.
222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 23:44

*lili sort de sa pote al et lance attaque marraine*

Je veux bien être ta marraine mais que si on a un lien avec Spencer What a Face

___


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Quake
3 / 53 / 5
1 / 51 / 5
INHUMAINE
- Capable de générer des ondes sismiques/vibratoires

SHIELD
- Combattante surentraînée
- Tireuse d'élite
- Hackeuse
Aelys Cantela & Nikki Ren & Erica Shaw & Alice Warren & Santana Carpenter & Gwen Stacy
403
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Lun 12 Juin - 23:55

Oh dis donc, un nouveau compte quelle surprise

Re-bienvenue Eclate toi bien avec ce perso
Revenir en haut Aller en bas
Albert D. MoonHumain modifié
avatar


James Park
4 / 54 / 5
2 / 52 / 5
Absorption vitale / Absorption de pouvoir.
Il peut plonger quelqu'un dans le coma s'il ne fait pas attention, c'est pour ça qu'il porte des gants et qu'il refuse qu'on le touche. De même pour les pouvoirs. Il se retrouvé doté des pouvoirs d'une personne, privant celle-ci de ses dons momentanément.
Jessica Drew, Gabriel, Marc, Kurt & Lorna
604
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Mar 13 Juin - 9:45

Wesh, t ki ?

Re-bienvenue avec ce personnage qui promet

___


Tu veux voir mes jolis badges ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Maggie AndrewsHumain modifié
avatar

Pandore
1 / 51 / 5
2 / 52 / 5
Maîtrise la douleur chez les autres. Physique ou Mentale. Par psychique ou toucher
- Peut l'appliquer à plus d'une personne
- Insensible aux pouvoirs de ses frères
Jeannie - Amara
271
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Mar 13 Juin - 10:52

Re-bienvenue

Courage pour ta fichette

___


Clipped wings, I was a broken thing, Had a voice but I could not sing, You would worn me down, You held me down, I struggle to fly now, But there's a scream inside that we all try to hide, We hold on so tight, we cannot deny, it eats us alive, We hold on so tight, but I don't wanna die, no I don't wanna die, I don't wanna die.
I shout it out like a bird set free
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Blink
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
Elle peut créer des portails capables de la téléporter, ainsi que des objets, d'autres personnes ou des parties de son corps.

En concentrant ses pouvoirs, elle peut former des javelots d'énergie puissants.
Maria, Casey, Pietro, Lydia, Laura, Elijah, Maddie
481
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Mar 13 Juin - 13:38

L'esclaaaaave

Recoucouuuuuuu avec le petit trop chou! Amuses-toi bien avec lui!

Plein de courage pour ta fiche!

___


I will try to fix you

(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

///
0 / 50 / 5
0 / 50 / 5
None.
Wesley, Carol, Francis, Betsy, Morgan, Kay, Ryan & Lena
250
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Mar 13 Juin - 14:56

Hiiiiiiiiiii merci à vous tous pour ces jolis mots

Lili oui que je veux un lien avec Spencer bella


___

He's so devoid of color.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Agent 13 mais Peggy ou Agent Carter suffiront
3 / 53 / 5
0 / 50 / 5
Peggy n'a pas de pouvoir à proprement parlé mais elle maîtrise les arts martiaux, sait tirer avec une arme, parle français et anglais, sait manipuler les mots à son avantage et est une experte en stratégie.
657
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Mar 13 Juin - 19:48

ah un humain, c'est bien

j'te dis pas rebienvenue, à force, mais bon courage pour finir la fiche en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Steve RogersHumain modifié
avatar

Captain America.
2 / 52 / 5
2 / 52 / 5
Ses sens, son agilité, sa puissance, sa vitesse, ses réflexes ont atteint un niveau inégalable pour des humains non modifiés. Egalement, les toxines produisant la fatigue sont aussitôt éliminées par son organisme, d'où son endurance extraordinaire.
112
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Mar 13 Juin - 20:06

Rebienvenue parmi nous
Réserve moi un lien
Revenir en haut Aller en bas
MarvelAdmin
avatar


E S C A P E M A D N E S S

5 / 55 / 5
5 / 55 / 5
1619
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Infinite time, infinite universe - Valerian   Jeu 15 Juin - 11:18

FÉLICITATIONS

you are one of us now

Tu as officiellement perdu tes souvenirs et tu es maintenant un habitant de l’île paradisiaque de Genosha!


Ta fiche est nulle recommences Plus sérieusement l'histoire de Valerian est vraiment touchante que ce soit avant Genosha ou même après. Le voir s'ouvrir à un nouveau monde, tout ça font que j'en suis certaine tu t'amusera beaucoup avec lui


Maintenant que tu es validé, que tu as ton groupe et ta couleur, il est maintenant le temps de t’amuser avec nous! Mais avant tout pense à passer dans ce sujet pour recenser ton pouvoir et/ou ton métier et/ou ta ville de résidence. Ensuite, va poster ta fiche de liens et de rps pour qu’on puisse venir t’harceler! Essaie de faire un petit résumé de ton personnage dans la partie prévue à cet effet pour faciliter l'échange d'idées. Si tu es un peu perdu n'hésite pas à faire un tour dans la partie I need a hero. Si tu souhaites t'inscrire au loto du RP, tu n'as qu'à t'inscrire! Un partenaire et un sujet te seront donnés! Tu peux aussi créer un scénario.  Surtout, n’hésites pas à passer sur la CB, dans les jeux et le flood pour du fun fou!

J’espère de tout mon cœur que tu te plairas sur House of M!

Il ne me reste qu’à te dire : BON JEU!
house of memories
Revenir en haut Aller en bas
 
Infinite time, infinite universe - Valerian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infinite [KPOP]
» [HG] Infinite Justice
» Infinite Crisis VF seulement.
» 3x15 - Infinite Possibilities : Icarus Abides ~ Part 2
» Infinite Crisis SPOILER INSIDE + One Year Later

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: BASE DE DONNEES :: LE REGISTRE :: Fiches validées-
Sauter vers: