Partagez | 
 

 Nothing more[Amara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
321
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Nothing more[Amara]   Dim 10 Sep - 15:43


Anna-Amara // Nothing more

Tu étais resté là, à la regarder sans vraiment y croire, tu avais juste envie de lui crier une détresse naissance, une colère qui au fur et à mesure que tu entendais ses mots n’avait qu’une envie exploser. Elle ne voulait plus de cette relation, ne voulait plus se demande si un jour elle allait apprendre qu’il t’étais arrivé quelques chose, ou si tu avais été découverte, elle parlait d’elle, seulement d’elle, de cette peur qu’elle avait pour toi, de cette peur qui la rongeait. Tu serrais les dents, encaissais ces réflexions sans rien dire, serrant les poings jusqu’à ce que les jointures deviennent blanche. Tu avais envie de balancer le vase qui se trouve à côté de toi, mais tu ne fais rien. Tu l’entends dire que c’est trop dur, qu’elle ne pourrait pas supporter. Tu lui en veux, elle t’a laissé croire que c’était possible, t'a emmener dans cette histoire te disant qu’elle était assez forte pour tout ceci. Tu lui avais fait confiance, tu t’étais laissé aller dans ses bras, elle t’avait donné cet espoir d’un semblant de vie normale, te donner l’espoir que tu n’avais pas tout perdu avec cette mission.

Tu n’avais plus voulu entendre sa plaidoirie, tu avais juste pris ta veste, pris tes clés tout en lui disant sur un ton sec « J’ai compris. » Tu ne voulais plus entendre sa voix, cela te faisait trop mal de la voir, de l’entendre de te retrouver dans son appartement. Tu avais besoin de vider ton esprit, alors tu avais pris la route, tu roulais, sans ton casque que tu avais laissé chez elle. Tu continues ta route, puis tu t’arrêtes à un endroit qui surplombais Emman. Tu retiens les larmes que tu sens monté, tu ne vas pas pleurer pour elle, tu ne vas pas te laisser aller pour une personne qui ta fait miroité un bonheur et qui venait de te l’arracher d’un coup. Il n’est pas question que tu pleures sur cette relation. Après tout cela avait été de ta faute, tu avais été assez idiote pour croire que c’était possible, pour croire que tu avais droit à un peu de paix des moments de bonheur. La vie venait de te rappeler que tout ceci n’était nullement pour toi, que tu n’avais pas droit à tout ceci.

Tu prendre la route, tu conduis dangereusement vite, beaucoup plus vite qu’à ton habitude, mais tu n’en as rien à faire. Tu as besoin de vider ton esprit, de penser à autre chose. Tu aurais pu aller voir Steven, mais tu n’en avais pas envie, pourquoi faire, pour qu’il essaye de passer la pommade. Tu n’en avais pas besoin et ce n’était pas ce que tu cherchais à ce moment précis. Alors, tu ne sais pas vraiment où tu vas, tu continues à rouler sans savoir, peut être allé te soûlé avec Elsa et Nikki, mais tu n’en avais pas vraiment envie même si tu appréciais ces deux femmes.

Puis tu arrivais dans une rue que tu connaissais, un appartement où tu avais déjà été, là pas besoin de se cacher, après tout elle faisait partie d’hydra comme toi, donc tu n’avais pas à être sur tes gardes. Il n’y avait rien de plus normale que de se rendre chez un autre membre d’hydra, toi-même tu en fais partie, ou du moins, c’est ce que l’ont croit. Mais avant d’aller frapper à sa porte, tu vas dans un drogue store, prendre une bouteille de Whisky. Tu soupires un peu, car tu es consciente que tu bois plus qu’avant, mais ce soir, tu en avais besoin. Puis tu reprends la direction, de l’appartement de ton amie, même ta meilleure amie. Tu frappes à la porte, tu attends qu’elle vienne t’ouvrir, puis tu lèves la bouteille en disant simplement « J’ai besoin de boire, tu m’accompagnes ? » Déjà, là, elle peut déceler que quelques choses ne va pas. Alors tu ne lui caches nullement « J’ai besoin d’oublier quelqu’un.»

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Nothing more[Amara]   Dim 10 Sep - 17:31


Nothing more

Anna & Amara


Mes yeux commencent à me démanger. Je vois légèrement flou. Je cligne plusieurs fois pour relire ma ligne de code et quand ça se répète pour toutes nouvelles que j’ajoute, je comprends que la journée touche à sa fin. Du moins concernant l’écran. Mes yeux me piquent et ils sont certainement rouges - les inconvénients de passer jour et nuit les yeux rivés sur toutes sortes d’écrans. Et la seule parade, c’est de se changer les esprits, prendre l’air, faire totalement autre chose. Et comme d’habitude, la seule chose qui me motive à lâcher mon boulot : c’est le sport. Ou l’entraînement, ce qui revient à peu près au même. Je referme l’ordinateur qui trône sur mes genoux et le dépose sur la table basse avant de sortir mon cul du canapé. Je m’étire légèrement en me dirigeant vers le fond de l’appartement. La porte de la chambre de Myron est presque fermé, je distingue qu’un fin filet entre le mur et la porte. Je toque trois fois à celle-ci mais n’obtiens aucune réponse. En y réfléchissant, j’ignore s’il est sorti dans la journée ou s’il n’est même pas rentré depuis la vieille. Je passe la plupart de mon temps concentrée sur la mise en place de mon virus afin de tenter une nouvelle attaque contre la sécurité du Shield. Je me bute à un mur, encore plus depuis qu’une ancienne rivale a rejoint le grand groupe. Maudite brune, maudite hackeuse, maudit code. J’avance tout de même, mais sa présence au service informatique du shield ne m’enchante pas du tout. Comprenant que mon colocataire ne serait pas là pour m’accompagner ou pour me fournir un punching ball, je décide d’aller courir un peu. Un rapide détour dans ma chambre, histoire de me changer et de mettre les chaussures adéquates et moins de 5 minutes plus tard je fais claquer la porte de l’appartement.
Presque une heure s'est écoulée depuis mon départ et j’ai pas l’impression d’avoir vidé mon esprit. Je retourne en boucle les différentes fonctions que j’ai définies dans mes lignes de code et n’arrive toujours pas à voir le problème. J’étais persuadée de me sortir tout ça de la tête avec une bonne course mais la seule chose que j’ai récoltée c’est d’avoir la respiration saccadée et d’être en nage. Il ne semble toujours pas avoir de trace de Myron pour pouvoir me plaindre alors après avoir bu plusieurs gorgées d’eau, je me dirige dans la salle de bain. Je me glisse rapidement sous l’eau chaude mais là encore, malgré la sensation agréable qu’elle procure sur ma peau, je n’ai que ce putain de code en tête. Après ma douche, j’ai à peine le temps de m’habiller qu’on toque à la porte. Je me dirige rapidement, les sourcils légèrement froncés à me demander qui est ce visiteur inconnu. Ou plutôt visiteuse. J’ai tout juste eu le temps d’ouvrir la porte que je vois Anna de l’autre côté. Son visage est fermé et immédiatement je me demande ce qui se passe. Plus rapide que moi, elle lève ce qu’elle tient en main et s’adresse à moi.

- Euh. Oui. Voyons, je ne dirais jamais non à de l’alcool.

Si elle avait l'intention de passer sa soirée à vider la bouteille de whisky qu’elle m’a montrée, elle avait frappé à la bonne porte. Non je ne buvais pas tout le temps, mais je ne disais presque jamais non quand on me le proposait. Après tout, la vie est courte, alors autant profiter. La seule chose qui m’interpelle, c’est le ton et l’expression sur son visage et ce comportement qui n’est pas habituel chez elle. Clairement, quelque chose ne va pas. Mais une fois de plus elle se fait plus rapide et répond à la question que j’avais sur le bout des lèvres.

- Oh. Fais comme chez toi, entre.

Je lui tourne le dos, lui laissant la place d’entrée et de refermer la porte derrière elle. Le salon est vide, et donc, tout à nous.

- Je sors des verres ou c’est trop grave et tu veux attaquer la bouteille au goulot ?

J'utilisais un brin d’humour mais au fond j’étais plutôt inquiète pour Anna. Je l’avais croisé chez Hydra et malgré l’origine douteuse de notre rencontre, c’était une fille bien, je le sentais. De plus, elle avait été là pour moi quand Aileen avait disparu de la surface de la Terre, ce qui m’avait franchement bien foutu en l’air. Je fais un rapide détour en lui désignant le canapé et sa liberté de s’y installer. Je ramène tout de même des verres et des chips qui trainaient dans un coin de la cuisine. Ou plutôt dans le placard de Myron - mais il ne m’en voudra certainement pas. Je la rejoins et m’assieds sur la canapé, de façon à tout de même pouvoir la voir. Je pose les verres et les chips sur la table basse et attrape le paquet de clope à la place. Je sors une que je coince entre mes lèvres et allume dans la foulée. Je tends alors le paquet à Anna, au cas ou…

- Tu veux en parler ou tu veux te saouler direct ?


Amara : #C5D2EC

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
321
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nothing more[Amara]   Dim 10 Sep - 21:14


Anna-Amara // Nothing more

Tu rentres lui accordant un léger sourire, pas un sourire qui illumine un visage, mais un de ceux qui semble amer. Tu avances dans le dans son appartement, qui semble vide, tu sais que ton compagnon de poker vie désormais ici et tu t’étonnes un peux qu’il ne soit pas là, mais tu dis pas un mot. Tu entends sa question, tu t’assois dans le canapé, tu ouvres la bouteille d’un geste vif. Tu n’as pas besoin d’un verre et tu n’en veux pas, tout ce que tu veux c’est boire et rien de plus, et aussi ne pas se retrouver seule. On peut même entendre dans ta voix une couleur quand tu lui réponds et que tu portes le goulot de la bouteille à tes lèvres «Pas besoin. »

Tu ne caches nullement ta colère, ta déception, ni même ta peine, elle est bien trop récente. Tu esquisses un léger sourire quand elle te demande si tu veux en parler alors qu’elle te tend son paquet de cigarettes. Tu ne fumes pas ou rarement, juste quand tu es contrarié et là, tu es contrarié, en colère, tu as envie de crier contre le monde entier ou encore de saccager une pièce pour évacuer ta frustration. Mais tu déclines la cigarette « Peut-être plus tard. » Et tu commences à gratter le goulot de la bouteille. En parler, tu ne sais pas vraiment si tu en as envie. Tu peux encore entendre ses mots, sentir comme des aiguilles se planter doucement dans ton cœur. À dire vrai, tu ne sais pas vraiment ce que tu pouvais dire, dire qu’on t’avait blessé, qu’on t’avait fait miroiter des moment de tranquillité et de paix qu’on t’avait arraché brusquement. Tu laisses échapper un long soupire regardant la bouteille, encore un sourire désabusé répondant à la question de ton amie « Ce que je veux… » Tu détournes la tête, tu entends encore les paroles de Kara, te dire qu’elle ne pouvait pas supporter la situation. Tu bois encore au goulot, tu baisses les yeux disant « Oublié pour un moment. » Tu lève les yeux regarde Amara quelques instant un rictus se dessine sur ton visage laissant ton regard se perdre au loin essayant de ne pas penser à ce qui s’était passer un peu plutôt dans la soirée. Tu essayes donc de parler d’autre chose comme la non-présence de Myron « Myron n’est pas là ? » Tu avais l’habitude de faire tes poker avec lui quand tu restais tard au QG d’hydra alors tu le connaissais bien.

Tu retombes dans le silence, passe la bouteille à Amara, puis tu te penches pour prendre son paquet de cigarettes, en prends une, lui prends son briquet et l’allume la cigarette. Tu prends un grand bouffé de la fumée, tu la laisses envahir ton corps. Tu ne dis pas un mot, du moins pas toute de suite, tu relâches la fumé. Tu te mords la lèvre inférieure et tu commences à parler doucement « J’y ai cru. » Tu fais une pause puis reprends « Et en une phrase…. »Et tu t’arrêtes encore une fois, mais cette fois, tu prends ton temps avant de reprendre.

Puis tu tournes ton visage vers ton amie, à nouveau se sourire amer fait son apparition lui disant avec amertumes « J’ai été une idiote d’y croire… » Oui, tu avais été une idiote. Tu t’étais laissé aller, tu avais fait confiance et voilà le résultat. Tu reprenais la bouteille pris encore une gorgée « J’ai cru qu’elle pouvait supporter… » Tu pouvais dire une partie de la vérité, explique en arranger les choses, sans pour autant tout révéler. « Oui, j’ai été idiote pour croire que… » Tu pouvais avoir une vie partagée quelque chose avec quelqu’un même si tu savais que cela était complique et maintenant tu t’en mordais les doigts. Tu appuis ta tête sur le canapé et tu ne dis plus rien. Le faite de parler de ce qui s’était passer te faisais mal et tu avais juste envie d’oublier cette douleur, la faire taire pendant un quelques instant, tu soupire, tu retiens encore les larmes refusant de pleurer pour elle. Tu prends une bouffer à ta cigarette.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Nothing more[Amara]   Mar 12 Sep - 22:15


Nothing more

Anna & Amara


Apparemment la situation ne requiert pas de verre puisque la brune à côté de moi dépose déjà la bouteille jusqu’à ses lèvres. Je dépose tout de même les verres avec un léger haussement d’épaules, j’avais pas vraiment envie de retrouver les ranger. Je préfère rester ici avec Anna pour chercher à comprendre ce qui ne va pas. Elle boit plusieurs gorgées du liquide ambré et je ne la quitte pas des yeux. Elle semble épuisée et en colère. Lasse, certainement de ce qui l’a poussé à venir ici avec l'intention d’oublier tous ces problèmes. Installée dans ton canapé, je tire plusieurs fois sur ma clope, le regard toujours braqué sur mon amie. J’ignore si je dois parler, ajouter quelque chose ou juste me taire et la laisser faire. Finalement, je préfère lui poser directement la question. Autant savoir si le terrain est miné et si elle préfère garder tout pour elle ou si l’envie de soulager ce poids en elle l’a fait venir jusqu’à toi. La brune soupire longuement après une nouvelle gorgée. Je m’étonne légèrement de la rapidité avec laquelle elle se jette sur la bouteille, Anna n’a jamais été comme ça. Ce n'est pas le genre de fille à se réfugier dans l’alcool à la première difficulté. Je réalise alors que quelque chose de vraiment important l’a chamboulé et qu’à présent règne une forme de colère en elle. Colère qu’elle a apparemment décidé d’évacuer en se saoulant la gueule. Je tire à nouveau sur ma clope et laisse la fumée s’échapper d’entre mes lèvres quand elle pose finalement ses yeux dans les miens. J’y vois rapidement la peine qui se dissimule au fond d’elle. Je reste figée mais son regard s’échappe rapidement vers le fond de l’appartement.  

- Non, Myron n’est pas là. Ces derniers temps, il sort pas mal, je suspecte une fille d’être derrière tout ça.

Je réplique le ton léger, avec un sourire qui s’attarde sur mes lèvres. En réalité j’en savais que dalle. J’étais moi aussi quelque peu absente et je le croisais de moins en moins. Quand j’étais à la maison lui filait et inversement. Il était certainement sur un boulot pour Hydra, ou en train de courir derriere une fille aux lèvres pulpeuses. La réalité c’est que j’en savais que dalle. Anna me passe la bouteille. Je l’attrape et en vide deux gorgées - histoire de la rattraper un peu. L’alcool brûle le long de ma gorge et mon corps est immédiatement parcouru par une sensation de bien être. La cigarette coincée entre mes doigts et la bouteille dans l’autre main, je m’enfonce un peu plus dans le canapé et pose mon coude sur le haut du sofa, m’en servant comme accoudoir. Cette fois, je fais vraiment face à la brune et mes jambes sont croisées sur le cuir usé. Trois mots et je comprends de quoi il est question. Je baisse immédiatement les yeux, comme pour éviter son regard. Je ne suis clairement pas la personne qui saurait trouver les mots justes dans ce genre de situation. Dans les peines de coeur. Ca ne m’est jamais arrivé et ça ne m’a jamais vraiment intéressé de toute manière, ces conneries de couple. J’avais une fois eu le coeur brisé, par mon père, et ça ne se reproduirait plus. Cela ne voulait pas dire que je vivais comme une none. Bien au contraire. Seulement je n’avais pas d’attache. Je n’avais jamais eu cette envie là. C’était un concept étrange et flou à mes yeux. Lorsqu’elle tourne la tête vers moi, je relève le menton pour la regarder. Elle reprend sa parole et mes sourcils se froncent de plus en plus.

- Idiote que quoi ?, je demande presque fâchée. C’est cette fille qui t’a lâchée ! Pas toi. C’est elle l’idiote, c’est de sa faute si elle n’a pas les épaules assez larges pour une relation. C’est trop facile de faire marche arrière après !

Je ferme la bouche. Pas parce que je suis à court d’arguments. Mais parce que je vois le visage de ma meilleure amie se décomposer. Elle retient ses larmes, et je m’en compte immédiatement. Et s’il y a bien une chose que je ne veux pas faire, c’est bien la faire pleurer. Je me lève d’un bond, non sans tirer une dernière taffe sur ma clope avant de l’écraser dans mon verre.

- Bordel, ça non !

Je murmure plus pour moi que pour elle. Je me dirige vers la cuisine d’un pas pressant. J’attrape deux cuillères dans le tiroir à couvert et ouvre ensuite le congélo qui se trouve au-dessus du frigo. J’attrape deux pots moyens de Ben & Jerry et retourne récupérer ma place dans le canapé.

- Alooors…, j’observe les deux pots qui commencent à geler mes doigts. Nous avons Cookie dough ou Chocolat brownie. Lequel tu veux ? Le whisky mélangé à la glace… c’est une tuerie !



Amara : #C5D2EC

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rogue
2 / 52 / 5
1 / 51 / 5
-Absorption des pouvoirs
-Absorption vitale
-Voler
-Force surhumaine
Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey/Peter Quill/ Keagan A. Eastwood/ Alexia H. Wheeler
321
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nothing more[Amara]   Dim 15 Oct - 22:21


Anna-Amara // Nothing more

Tu entends les paroles d’Amara, mais tu savais que Kara n’était pas une idiote, tu n’arrivais pas à te convaincre qu’elle avait tort de mettre fin à cette relation qui avait à peine débuter. Tu continues à gratter le goulot de la bouteille. Tu laisses Amara s’énerver pour toi et d’ailleurs tu as même un sourire en l’entendant te dire que c’’est Kara l’idiote et non toi. Mais tu t’étais toujours demande ce que tu pouvais lui offrir dans ta situation. Comment une telle relation pouvais évoluer alors que vous étiez obligé de vous cacher rester dans l’ombre. Tu aurais bien voulu pouvoir sortir au grand jour avec elle sans regarder partout s’il n’y avait un agent du shield. Tu aurais voulu pouvoir lui donner cette vie qu’elle méritait. Tu l’avais toujours su que cela n’était pas une bonne idée, toujours su que cela allait se finir ainsi. « Ama… qu’est-ce que j’aurais pu lui apporter de toute façon » On peut entendre le regret dans ta voix, ainsi que de la tristesse. Tu l’avais déjà énoncé à Steven, tu n’avais rien à pouvoir offrir à aucune fille ou aucun mec. Ta vie était celle d’une fugitive aux yeux de tes collègues.

Tu tournes la tête vers la blonde, un sourire amer sur le visage lui disant avec autant d’amertume dans ta voix « Regarder tous les jour par-dessus son épaule, se voir en cachette, se demander chaque soir si je ne suis pas mort pendant que j’échappais au shield ou encore si je ne me suis pas fait attraper. » Non, tu n’étais pas dans ton assiette ce soir. Tu broyais du noir. Pour toi, ce n’était nullement Kara l’idiote, c’était toi, tu aurais dû garder tes distances avec elle. Tu n’aurais pas dû céder à cette nostalgie pour la retrouver un soir et tout lui avouer sur ta mission. Tu aurais dû la laisser dans l’ignorance, rester loin de cette vie qui n’était plus la tiennes désormais.

Tu ne disais plus un mot, restant dans un mutisme total. À dire vrai tu aurais voulu pouvoir tout raconter à Amara, lui dire que tu étais en réalité infiltré et que tu n’avais jamais adhérer au principe d’hydra. Mais tu n’en disais rien. Elle avait l’essentiel et c’était tout ce qui lui fallait. La raison du pourquoi tu étais une fugitive elle le savait, elle était au courant que tu avais revendu des informations sensible et que c’était une raison pour laquelle tu étais chez hydra.

Tu ne remarques même pas que ta meilleure amie s’est levée, tu t’en aperçois seulement quand tu sens qu’elle reprend place dans le divan. Tu la regardes avec ses deux pots de glace, tu lui souris, d’un sourire timide, penchant la tête sur le côté. Tu aimais vraiment Amara, aimais sa présence et tu devais avouer que tu rigolais bien avec elle. D’ailleurs, au début, tu avais cru que toutes les personnes chez hydra n’était pas de bonne personne, mais tu avais appris que cela n’était nullement vrai. Il y avait des personne qui avait été déçu par le shield, des personnes qui avait souffert à cause de lui sans le vouloir. Tu savais que toutes les personnes présente dans ce groupe n’était pas mauvaise et Amara était une de ses personnes. Tu regrettais même de devoir lui mentir. « Chocolat Brownie. »

Tu plonges ta cuillère dans le pot, prends une première pelté et tu la mets dans la bouche. Tu tapotes la glace du bout de la cuillère encore un sourire amer qui fait l’apparition sur ton visage. Continuant à parler de cette rupture«…Je n’avais rien à lui offrir de toute manière…» Un rire jaune sur ton visage alors que quelques larmes commence à couler les long de tes joue « Alors enfin de compte, elle avait sûrement raison de ne pas vouloir de moi. » Tu essayes de les contrôler, mais tu n’y arrives pas. Cette histoire avec Kara, te rappelle ta rupture avec Daisy, même si les circonstances étaient différentes. Mais cela te rappelle la douleur que tu avais ressentie quand tu avais due rompre à regret avec l’hackeuse« Ou juste me vouloir pour un soir. » Cette histoire te faisait mal et Amara pouvoir voir que cela de ton côté n’avait pas été qu’une simple histoire d’attirance pour l’agent du shield.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Nothing more[Amara]   Jeu 19 Oct - 20:58


Nothing more

Anna & Amara


L’expression sur le visage d’Anna est loin de m'enchanter. Je vois bien qu’elle est tourmentée par ce qui l’a poussé à venir chez moi, et d’un côté je ne sais pas si c’est vraiment une bonne idée d’en parler tout de suite. Ni même d’insulter sa copine fraîchement devenue son ex. En même temps, on ne peut pas dire que je sois une experte dans ce domaine, les histoires de couples c’est pas mon truc. Je n’ai jamais eu de copain ou de copine officielle et jusque là ça me convient plutôt bien. Encore plus quand je vois l’état d’Anna et les emmerdes que ça apporte. Je préfère rester loin de ces choses et puis ce n’est pas comme si j’avais accroché suffisamment avec quelqu’un pour vouloir quelque chose de sérieux. La seule personne qui est rentré dans ma vie après une aventure c’est Myron. Mon colloc’ à toute ma confiance et j’espère bien avoir la sienne. Et depuis cette amitié, le sexe n’est plus vraiment d’actualité entre nous, ce qui n’est pas plus mal. Je me fige d’un coup quand elle me demande ce qu’elle aurait pu lui apporter. J’ai un élan de colère qui grimpe en moi et je plonge mes yeux dans les siens.

- T’es pas sérieuse là ?

Je garde le silence les secondes suivantes parce que je sais très bien que ce n’est pas le moment pour lui passer un savon et pourtant c’est pas l’envie qui me manque. J’ai limite envie de lui en coller une pour lui remettre les idées en place. J’arrive pas à croire ce qu’elle me dit, comme si elle n’était rien, comme si elle ne valait rien du tout. La suite de ses propos ne fait que t’énerver davantage.  

- Arrête parce que tu commences à m’énerver à dire des conneries.

Je me redresse et m’éloigne vers la cuisine. Pas parce que ma colère est trop grande, simplement parce que j’ai vu les larmes de mon amie naitrent dans ses yeux et qu’il est hors de question que je la laisse s'effondrer comme ça. Elle voulait se shooter à l’alcool, boire à ne plus se souvenir. Très bien, c’est ce qu’elle allait faire et j’allais l’aider. Mais pour éviter d’être vraiment trop mal dans quelques heures, je m’arrange pour remplir un minimum nos estomacs. La glace semble toute destinée à ça : elle remplira nos ventre et adoucira le coeur d’Anna. Elle choisit le brownie qui, d’un côté me fait sourire car je préfère le cookie dough. Je lui donne son pot avant de m'asseoir de nouveau en tailleur sur le vieux canapé de mon salon. Je ne tarde pas à ôter le couvercle du pot de glace et y plonger la cuillère. Je l’amène ensuite jusqu’à mes lèvres et fais disparaître la crème glacée en un éclair. Le froid envahit immédiatement ma bouche et je suis en train d’essayer de gérer la désagréable sensation de froid sur mes dents lorsqu’Anna reprend la parole.

- Arrête de dire que tu n’avais rien à lui offrir, c’est faux.

Sa personne suffisait. Anna toute entière suffisait largement à surmonter ce genre de vie. Ca n’aurait pas été simple, c’est sûr, mais je suis persuadé que quand on veut on peut. Et si cette fille aurait voulu, elle l’aurait fait. Elle se serait battu rien que pour passer quelques minutes avec Anna. Le fait qu’elle ne l’a pas fait me prouve bien qu’elle n’en valait pas la peine. Au bout d’un moment j’en ai marre. Je viens juste de reprendre une cuillère de ma glace mais je m’en fiche et j’explose littéralement.

- Mais merde, Anna ! Sans vouloir te vexer… mais ta gueule. Je veux pas t’entendre dire des conneries pareilles !

Je m’arrête parce que je manque de recracher la moitié de ma bouchée que je me dépêche d’engloutir.

- Tu t’entends parler sérieusement ? Cette fille t’a laissé tomber et s’est cacher derrière la pire des excuses. Si elle voulait ton cul, elle avait qu’a le dire clairement. Parce que si elle t’a mené en bateau juste pour ça, c’est une vraie conne. Et si elle a pris peur de tout ce que tu viens de me dire c’est qu’elle te méritait tout simplement pas !

Je m’adoucis légèrement parce que j’ai parlé assez vivement et j’ai peur d’avoir blessé mon amie. Je me déplace et m’assois sur le bord du canapé pour être plus près d’Anna. Je pose doucement ma main sur son bras et reprends d’une voix bien plus calme.

- Tu as énormément de chose à offrir Anna Marie Darkhölme. Bien plus qu’une simple nuit de sexe et si elle ne le voit pas…., je me tais, laissant deviner la suite peu élogieuse à la brune. -  Alors je te défends de redire que tu n’aurais rien à apporter à quelqu’un !

Cette fois, c’est moi qui ai besoin d’une dose d’alcool. Je me détourne, m’éloigne légèrement d’elle et récupère la bouteille qu’elle a posée sur la table basse. Je la saisis exactement comme elle et l’apporte jusqu’à mes lèvres. Je laisse le liquide brûlant se frayer un chemin dans ma gorge, réchauffant à la fois mon coeur et mon corps. Après plusieurs gorgées, je pose à nouveau les yeux sur Anna.

- T’es une personne géniale Anna. Et une femme formidable. Ne t’imagines pas une seconde le contraire parce qu’une personne n’a pas su voir qui tu étais vraiment.


Amara : #C5D2EC

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nothing more[Amara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing more[Amara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 3 - La Pierre d'Amarra
» [1x03] La pierre d'Amarra
» Interview de Fadela Amara sur Bondy-Blog.
» How can you rise, if you have not burned - Amara Aquilla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: