RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Should I say "Welcome" ? | ft. Keith
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Avery Burnham
Mutant
Avery Burnham


More about you : Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy
AVENGERS SQUAD
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy

Codename : Bulletproof (THE GAY DESERVE A BULLETPROOF JACKET #NoMoreLexasDeath hem.)
Pouvoirs : - Arme naturelle : La peau se fond et les bras deviennent translucides. Le processus ne prend qu'une minute à peine pour voir les membres de la gamine, du creux du coude aux doigts les plus fins, pour devenir des lames acérées. Le changement est difficile, fait grimacer la gamine qui ressent une douleur sourde tout le temps que ses armes sont sorties. Mais avec le temps, les lames capables de couper n'importe quel matériel, ou presque, font partie de son corps aux capacités étranges et si convoitées.

Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Tumblr_prvs234Dfn1vmjs6wo3_r1_400

- Dysfonctionnement des armes à projectiles : En réponse à son arme naturelle, celles superficielles, faites pour tirer et non transpercer, se meurent dans un silence étourdissant. Les armes à feux s'enraillent, les missiles refusent d'être tirés, les fusils se vident de leurs cartouches. En présence d'une jeune fille, soudainement, la violence du monde semble ne plus pouvoir frapper. Du moins seulement pour les armes à projectiles et seulement dans un rayon de 300 mètres, ce qui confère une capacité sommes toutes largement limitée. Et quand bien même les armes ennemies volent dans ses mains, Avery ne peut tout bonnement pas les utiliser.


Emergence :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Maitrise :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Messages : 341
DCs : Daisy / Aelys / Nikki / Kaine / Gwen / Matthew / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Jeu 9 Nov - 11:23

Keith & Damian

Should I say "Welcome" ?


Y avait des jours où tu te demandais ce que tu avais fait. Quand tu croisais les agents dans les couloirs qui te donnaient froid dans le dos, tu ne pouvais t’empêcher de remettre en question tes dernières actions. Tu étais un petit nouveau au sein de l’organisation, un gamin parmi des adultes accomplis qui avaient rejoint la cause, pour la plupart depuis des années. Cela ne faisait peut-être que quelques dizaines de jours à peine que tu étais admis au sein d’Hydra, mais tu avais déjà eu le temps de te perdre en observation, aussi bien des parages que des personnes t’entourant. Tu n’étais pas un de ces agents de terrain, tu étais seulement un geek un peu trop passionné par la technologie et motivé par une cause plus grande que toi. Il n’empêchait que tu avais fait tes devoirs, t’intéressant de près aux adultes qui t’adressaient parfois un signe de tête, parfois un rire en coin, parfois un regard ostensible. Certains adultes te filaient la frousse, tu pouvais le dire. Tu avais ouïe dire que certains étaient même capable de tuer d’un seul regard, et même si tu te doutais que ce n’était qu’une blague de mauvais goût, tu ne pouvais te retenir de baisser la tête en croisant des têtes aux traits durs et froids. En plus, tu avais une imagination débordante, alors les farces des plus anciens mêlées aux faits d’actualité, ça faisait forcément tilt dans ta tête. Maintenant que l’existence des émergés était prouvée et officiellement reconnue, tu te disais que tout était possible. Apprendre que ton voisin pourrait te tuer d’un coup d’oeil ne t’étonnerait pas outre-mesure, même s’il y avait de quoi te liquéfier sur place.

Aussi, depuis le début de ton intégration, tu avais pris soin de ne pas trop te mélanger au petit peuple d’Hydra. Tu avais bien approché les plus jeunes, certains d’entre eux du moins, te sentant en confiance avec des gens de ton âge. Mais tu n’avais pas véritablement noué de liens, ni même eu une conversation de plus de cinq minutes, en dehors des discussions avec tes superviseurs, avec quelqu’un comme toi, à Hydra, concerné par son idéologie, peut-être moins rassuré quant à ses façons de faire. Tu savais bien qu’on attendait de toi que tu fasses tes preuves, que ta loyauté ne pouvait se résumer à programmer et à construire des outils en tout genre. Mais tu baignais encore dans un monde vaste et inconnu, et plus le temps passait, plus ta solitude se faisait ressentir, prenant le dessus sur ton excitation première. Peut-être qu’Emma avait raison, dans le fond. Peut-être bien que tu avais commis la plus grosse connerie de ta vie, et que bientôt, tu t’en mordrais les doigts. Tu l’avais rassuré, tu t’étais même convaincu que ton travail pour Hydra n’empièterait en rien sur ta vie privée, ou ne changerait rien chez toi. Mais après de longues journées passées en ces lieux, tu étais moins sûr de toi. Rien ne changeait tes croyances, ton désir de libérer Bella et de venir en aide à ceux comme elle. Mais la voie que tu avais choisi d’emprunter, elle n’avait pas de quoi te garantir ta sécurité et celle de tes proches. Tu te sentais un peu con de ne pas avoir pris en considération tous ces facteurs, avant d’accepter la proposition des recruteurs. Et maintenant, tu devais vivre avec ce poids constant sur tes épaules, avec cette décision qui, au bout du compte, finirait par changer radicalement ta vie.

Tu avais fini une première étape de ton élaboration du moment. Des gants adaptés pour une jeune d’Hydra, qui aurait presque pu te sauter dessus en te découvrant pour la première fois. Tu avais bossé sur les plans des gants pendant plusieurs jours d’affilée, te concentrant sur ta fabrication pour mettre tes doutes de côté. Quelque part, tu étais persuadé que si tu arrivais à véritablement changer la donne par le biais d’Hydra, tu ne craindrais plus l’organisation, tu ne douterais plus de toi. Mais t’étais encore loin du compte, à l’heure actuelle, et après plusieurs heures de travail, tu avais besoin d’un break. Heureusement pour toi, Hydra ne manquait quasiment de rien, et il y avait même des salles de pause mises à disposition des agents pour se reposer après divers travaux et missions accomplis. Tu étais dans l’une d’elle, en ce jour, décidé à savourer ton chocolat chaud tout en profitant d’un fauteuil fort confortable. Quelques personnes étaient déjà présentes en ces lieux, la plupart, des gens que tu ne faisais qu’entre-apercevoir au cours de tes allées et venues dans les locaux de l’organisation. Malgré tes appréhensions, tu restais un jeune adulte surexcité par tout ce que pouvait t’offrir Hydra. Tous les équipements que tu pouvais utiliser rien que pour toi, toutes ces technologies qu’exploitait l’organisation : tant de matériel inconnu du grand public et que tu pouvais manipuler à ta guise, ça te stimulait, t’extasiait. Aussi, tu étais plutôt étonné du silence morne qui régnait dans la salle, comme si ceux qui bossaient avec toi étaient blasés d’utiliser ces équipements derniers cris qui arrivaient à te faire trembler d’exaltation. Tu avais beau vouloir feindre l’ennui à ton tour, quand des échos d’une conversation chuchotée parvint enfin à tes oreilles, tu sautas sur l’occasion : « J’y crois pas, c’est vous qui êtes en charge du Valkyrie ? Oh mon dieu, mon superviseur m’a parlé de vos prévisions, je trouve ça énorme ! Si je pouvais jeter un oeil au projet, peut-être que je pourrais voir si l’ajout d’un programme informatique com... » Tu fus interrompu par les concernés, qui se levèrent et quittèrent la salle, après t’avoir demandé de garder ton enthousiasme pour toi. Tu ne comprenais pas pourquoi les gens n’appréciaient pas plus la chance qui leur était donnée, malgré ton opinion controversée quant aux agissements d’Hydra. Tu étais encore trop jeune, un newbie dans le milieu, et tes responsabilités étaient mineures. Il n’empêchait que ta déception était immense quand tu étais victime des réactions mitigées de ceux que tu devais appeler collègues. S’il avait bien une raison pour laquelle il fallait au moins être content de participer aux actions d’Hydra, c’était bien pour pouvoir manier leurs technologies avancées par rapport à ce qui se faisait publiquement sur Genosha. Tu poussais un soupir, te rasseyant dans ton fauteuil. Il y avait encore quelques personnes présentes, bien qu’aucune ne t’avais rejoint sur le canapé qui te faisait face. Tu finissais par maugréer : « Bon, je vais m’enjailler tout seul avec mes gants alors. Youpiii. » Ta réaction était peut-être puérile, mais tu ne faisais pas tes 19 ans pour rien. Quelque part, tu restais un gamin désireux de profiter des opportunités qui s’ouvraient à toi, et désireux de plonger à 100% dans ce monde qui s’offrait à toi.

AVENGEDINCHAINS

___

Secret and Lies
I know all your secrets, I know all your lies. I know where you keep 'em, Buried deep inside. Despite all your efforts, no, you can't hide your secrets and lies.


Revenir en haut Aller en bas
Keith Ferell
Humain
Keith Ferell


https://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell https://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Should I say "Welcome" ? | ft. Keith E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr115 / 55 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Maitrise :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr110 / 50 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Messages : 1294
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 13 Nov - 10:57
 Should I say "Welcome" ?
Damian et Keith
••••

Hydra. Quelques mois plus tôt, Keith n'aurait jamais pensé une seule seconde en faire partie. Pas officiellement du moins. Il avait bien travaillé pour eux une fois, pour un dossier épineux et particulièrement miné mais c'était plutôt un cas exceptionnel, une occasion à part. C'était le jour, d'ailleurs, où il avait rencontré Arthur. Et rien que pour ça, il ne regrettait pas ce premier choix. Pourquoi? Parce qu'il ne pourrait plus s'en passer. Son petit-ami avait toujours cette capacité, ce don inné de ressurgir le meilleur de lui-même. Ou le pire. Qu'importe. Avec lui, il se sentait libre, prêt à gravir des montagnes et à ses côtés, il avait enfin cette impression de vivre sans aucune barrière pour l'en empêcher. Il était sa drogue, son moteur. Et même si cette relation était toute nouvelle pour lui, pour eux. Car Arthur n'était pas non plus du genre à se lancer corps et âme dans une relation exclusive. Bien au contraire. Le perdre, serait tout bonnement inenvisageable.

Toujours est-il que le skater l'avait convaincu de rejoindre Hydra, à sa sortie d'hôpital. Es-ce qu'il se sentait coupable? Mal à l'aise? Non. Keith l'avait fait en toute conscience et bien qu'il n'en avait nullement parlé à ses collègues, au cabinet, il n'éprouvait aucun remord à être entré dans cette organisation. Pour la simple et bonne raison que cette décision était mûrement réfléchi. Ou presque.

Depuis le festival, beaucoup de chose avait changé. En bien et en mal. Il avait retrouvé toute sa motivation pour gravir les échelons et être enfin reconnu comme un excellent avocat mais il était aussi tiraillé par de nombreux sentiments, de nombreuses émotions qui le bouffaient littéralement de l'intérieur.

Il se sentait en colère, en permanence. Pas une nuit ne se passait sans qu'il ne soit brusquement réveillé par des cauchemars. Il avait de plus en plus l'impression de devenir fou, de ne plus savoir le vrai du faux. Par moment, quand il marchait dans la rue par exemple, il se sentait soudain mal à l'aise, surtout lorsqu'il voyait des sans abris quémander de l'argent. Il se posait aussi des questions, concernant ses tatouages. Alors qu'il avait toujours pensé les avoir fait lors d'une soirée bien arrosée, avec des copains de la fac, voilà qu'il se mettait à douter sur leurs origines.

Ses lignes noires, marqués sur une grande partie de son corps, allant de son torse à son cou. Et si ce n'était pas le fruit d'un défi à la con? Et si Arthur avait raison, quand il lui avait dit, bien des mois plus tôt, lors de leur première nuit passé ensemble, qu'ils ressemblaient fortement à ceux d'un gang. Sur le coup, il ne l'avait pas cru. Il avait échappé un rire en disant qu'il devait être bien bourré le jour où il les avait fait mais à présent... à présent, voilà que ça le tourmentait. Et ses cicatrices? Ses marques de cigarettes gravé sur son corps? D'où venaient-ils exactement?

Marchant dans les couloirs du QG, dossier sous le bras, le jeune avocat serra la mâchoire. Il n' avait parlé à personne de tout ça. Ni à Arthur, pas même à Lorna. Il gardait tout en lui, estimant qu'il devait simplement disjoncter par un manque évident de sommeil. Cela allait surement passer. Il l'espérait.

Tout en prenant une grande inspiration, Keith secoua la tête et se redressa. Pour l'heure, il ne devait pas y penser. Il était en charge d'un dossier assez important et il ne voulait en aucun cas tout faire foirer à cause de ça. L'idée de boire un café lui vint soudain à l'esprit et il se dirigea vers l'une des salles de pause, prévu à cet effet.

Quelques personnes s'y trouvaient. Passant devant eux, l'homme inclina la tête, légèrement mal à l'aise. Faut dire qu'il était encore considéré comme une jeune recrue ici. Soit on le regardait avec dédain, soit certain comme ce... Marc, prenait un malin plaisir à le taquiner, en le titillant d'une manière à attiser un peu plus sa nervosité.

Passant une main brève dans ses cheveux noirs, le jeune avocat toussota avant de trouver enfin la machine à café, disposé au fond de la pièce. Un jeune homme qu'il n'avait jamais croisé jusque là, s'y trouvait, assis sur un canapé, seul en train de maugréer. Par ailleurs, ses dires lui arrachèrent un sourire amusé. Tout en s'immobilisant face à la cafetière, Keith lâcha un rire et se tourna alors vers ce dernier, un même sourire au coin des lèvres.
- Dure journée? demanda-t-il d'une voix rauque tout en prenant un gobelet, mis à disposition tout à côté. Je peux te tenir compagnie si tu veux.

A vrai dire, cela lui fera aussi un peu de bien, de ne pas se retrouver seul durant sa pause. Marquant un silence, l'avocat prit son café et s'avança vers son interlocuteur, lui tendant cette fois une main amicale.
- Je m'appelle Keith. Keith Ferell et toi?


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Avery Burnham
Mutant
Avery Burnham


More about you : Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy
AVENGERS SQUAD
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy

Codename : Bulletproof (THE GAY DESERVE A BULLETPROOF JACKET #NoMoreLexasDeath hem.)
Pouvoirs : - Arme naturelle : La peau se fond et les bras deviennent translucides. Le processus ne prend qu'une minute à peine pour voir les membres de la gamine, du creux du coude aux doigts les plus fins, pour devenir des lames acérées. Le changement est difficile, fait grimacer la gamine qui ressent une douleur sourde tout le temps que ses armes sont sorties. Mais avec le temps, les lames capables de couper n'importe quel matériel, ou presque, font partie de son corps aux capacités étranges et si convoitées.

Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Tumblr_prvs234Dfn1vmjs6wo3_r1_400

- Dysfonctionnement des armes à projectiles : En réponse à son arme naturelle, celles superficielles, faites pour tirer et non transpercer, se meurent dans un silence étourdissant. Les armes à feux s'enraillent, les missiles refusent d'être tirés, les fusils se vident de leurs cartouches. En présence d'une jeune fille, soudainement, la violence du monde semble ne plus pouvoir frapper. Du moins seulement pour les armes à projectiles et seulement dans un rayon de 300 mètres, ce qui confère une capacité sommes toutes largement limitée. Et quand bien même les armes ennemies volent dans ses mains, Avery ne peut tout bonnement pas les utiliser.


Emergence :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Maitrise :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Messages : 341
DCs : Daisy / Aelys / Nikki / Kaine / Gwen / Matthew / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Jeu 7 Déc - 2:17

Keith & Damian

Should I say "Welcome" ?


Tu faisais tourner ta cuillère dans le chocolat chaud, avisant une mine boudeuse. Tu réfléchissais à comment te faire ta place en ces lieux, comment prouver à tes collègues que tu avais une valeur pour Hydra, toi aussi. Mine de rien, t’étais vexé d’être ainsi peu considéré, que ce soit à cause de ton âge ou de ton entrée encore récente dans les locaux de l’organisation. Tu pouvais comprendre, ceci dit, tu n’étais pas bête. Mais qu’est-ce que c’était frustrant de te faire rembarrer parce que tu montrais un peu trop d’intérêt à un projet quelconque de tes collègues ! A force de réfléchir, à force de tourner et retourner tes pensées dans ta tête, tu n’étais plus si certains que les gens d’ici manquaient d’enthousiasme. Peut-être se contentaient-ils de te bizuter, après tout, ce n’était pas rare d’avoir des rituels d’entrée. Tu savais que tu partais loin dans tes réflexions, dans tous les cas, et tu en avais presque marre de toi-même et de ton cerveau trop sujet à l’analyse. De toute manière, tel n’était pas ton rôle ici. Tu étais le geek de service, mais tu avais quand même tes devoirs à faire. Ne serait-ce qu’à finaliser tes gants, comme à te pencher sur les programmes que ton superviseur t’avais ordonné de réaliser. Tu ne comprenais pas tout le travail qu’on te donnait, mais tu étais bien décidé à remplir tes fonctions, sans poser de questions. Tu n’avais pas vraiment envie d’avoir des problèmes si tu objectais ou questionnais d’ores et déjà les travaux sollicités. Après tout, qui étais-tu pour te permettre de relever les sujets donnés ? Et puis, au fond, tu savais bien qu’Emma avait raison quand elle disait qu’une fois qu’on était entré là-dedans, on n'en ressortait pas. Alors tu faisais avec, et tu puisais dans ta passion et ton enthousiasme, parfois forcé mais souvent quotidien, pour faire ta part. Pour Hydra, pour l’idéologie en laquelle tu crois. Pour Bella.

Sombré dans tes pensées, tu relevais la tête, presque résigné à passer la fin de ta pause en solitaire, quand une voix rauque sembla te nommer. Surpris, agréablement surpris même, tu croisas le regard d’un homme que tu n’avais jamais vu jusque ici, un grand brun aux traits sombres, qui te souriait pourtant. Ravi de voir qu’on s’intéressait enfin à toi, tu lui rendis son sourire, bien plus joyeux que nécessaire et hochas la tête avec vigueur quand il se proposa comme compagnon. Enfin, un membre d’Hydra te parlait, enfin on s’adressait à toi et on ne te méprisait pas. Intérieurement tu sautais de joie, bien que tu essayais de maintenir les apparences, essayant de te donner une maturité que tu ne possédais pas entièrement. « Oh oui, avec plaisir ! » Tu glapissais presque, et sur le coup, tu rougissais, un peu honteux de ton comportement enfantin. « Enfin je veux dire, si tu veux, bien sûr. » Tu te reprenais en te raclant la gorge, tes joues rendues brûlantes. L’homme se rapprochait toutefois de toi, ne semblant pas vraiment ébranlé par ton comportement, ce qui te rassurait. Tu serras sa main, tentant d’y mettre toute ta force pour paraître plus musclé que ce que ton corps frêle pouvait afficher, et tu lui répondit, à nouveau souriant alors que le dénommé Keith prenait place à tes côtés : « Et moi c’est Damian Burrows. Enchanté ! » Dans un soupir, tu ne pus te retenir d’ajouter : « T’es bien la première personne qui ose vraiment me parler, ça a refait ma journée ! » Tu as laissé échappé ces quelques mots, sans vraiment y réfléchir. Et quand tu as fini par y repenser quelques secondes plus tard, tu avais envie de te facepalmer. La subtilité n’était de toute évidence pas ton fort, et tu craignais de te ridiculiser devant le membre d’Hydra. Finalement, tu te sentis obligé de te justifier : « Enfin, je veux dire… Je suis un peu le petit nouveau ici. Même pas quelques semaines que je suis là. » Tu grimaçais alors que tu en rajoutais une couche : « Je pense que ça doit se voir à ma tronche de toute façon. J’ai pas l’impression qu’il y ait beaucoup de jeunes dans le coin. » Tu lâchas un rire nerveux à ces derniers mots, n’ayant pas vraiment l’impression d’améliorer ta situation.

Finalement, tu fis la moue, et tu poursuivis, cette fois-ci d’un ton plus incertain : « Tu es là depuis longtemps toi ? Si tu veux, tu peux faire comme les autres et me tourner le dos, ça doit marcher comme ça le bizutage par ici. » Tes réflexions n’étaient pas toutes très intelligentes, mais tu n’y pouvais rien. Tu avais ce sentiment pesant de solitude en toi, depuis que tu étais ici, et il finissait toujours par se manifester à un moment ou un autre de la journée. Après tout, tu l’avais dit toi-même : on ne te parlait pas vraiment, alors tu songeais qu’il y avait forcément une raison. Celle que tu sois le petit nouveau, qui devait faire ses preuves avant de mériter l’attention de ses pairs. C’était une opinion un peu triste, au final, mais que tu ne pouvais qu’avoir, à force de demeurer seul durant tes heures de pause. Alors, te voilà, en train de jeter un regard à la fois inquiet et brillant d’espoir face à ta nouvelle compagnie, craignant le pire comme le meilleur.

AVENGEDINCHAINS

___

Secret and Lies
I know all your secrets, I know all your lies. I know where you keep 'em, Buried deep inside. Despite all your efforts, no, you can't hide your secrets and lies.


Revenir en haut Aller en bas
Keith Ferell
Humain
Keith Ferell


https://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell https://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Should I say "Welcome" ? | ft. Keith E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr115 / 55 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Maitrise :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr110 / 50 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Messages : 1294
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Sam 30 Déc - 10:31
 Should I say "Welcome" ?
Damian et Keith
••••

Sa proposition sembla ravir le jeune qui l'accepta avec un certain enthousiasme non dissimulé. Keith haussa les sourcils, un sourire amusé au coin des lèvres. Au moins, il était certain que sa présence ne le gênait pas, bien au contraire. Café fumant en main, il s'approcha de lui et se permit donc de se présenter, sans émettre le moindre jugement à son égard. Il trouvait même son engouement, communicatif. Il prit alors place à ses côtés, hochant doucement la tête lorsque ce dernier se présenta à son tour sous le nom de Damian.
- Enchanté également.

Mais il ne put s'empêcher cependant d'afficher un air surpris quand son jeune interlocuteur rajouta qu'il était bien le seul qui osait vraiment lui parler. Quoi que. A y réfléchir, ce n'était pas si surprenant. Il fallait avouer qu'être le nouveau ici était plutôt, disons, compliqué. Depuis qu'il avait rejoint Hydra, l'avocat subissait aussi des regards curieux, parfois suspicieux. Quand ce n'était pas des regards carrément malsains, voir dangereux. Il repensa notamment à Marc qui, à sa manière bien à lui, le titillait d'une façon à lui faire perdre son calme. Déjà que sa nervosité était à son summum ces jours-ci. Cela le gênait autant que ça l'irritait. Alors oui, il voyait finalement où Damian voulait en venir.

Tout en se calant plus confortablement sur le canapé, Keith porta son gobelet à ses lèvres et murmura, d'une voix plutôt compatissante :
- Je comprends.

Et pas qu'un peu. Surtout que d'après ses dires, Damian semblait lui aussi être là depuis très peu de temps. Ça leur faisait un point en commun. C'est pourquoi, il ne comptait pas lui tourner le dos ou faire comme la plupart des gens ici : l'ignorer. Il le trouvait même assez attachant, dans son genre. Un rire s'échappa de sa gorge quand ce dernier exposa le fait qu'il n'y avait pas beaucoup de jeune dans l'organisation ce qui, en réfléchissant, était assez véridique.
- A mon avis, ce n'est pas qu'une simple impression, rajouta-t-il, sourcils levés avant de reprendre une gorgée puis deux tout en laissant un silence s'installer.

Son  interlocuteur reprit presque instantanément la parole et lui demanda cette fois, s'il était ici depuis longtemps, ce qui soutira à l'avocat un léger sourire.
- Et bien, commença-t-il alors en croisant les jambes, je suis exactement comme toi. Ça doit faire aussi quelques semaines maintenant que j'ai débarqué.

Grâce à Arthur qui avait su le faire réfléchir à ce sujet. Le festival avait vraiment changé sa façon de voir les choses. Le fait d'avoir assisté à toute cette violence, cette injustice venant de la Garde Rouge avait titillé son envie, son désir de s'impliquer. Il connaissait la réputation d'Hydra. Il aurait pu largement éviter d'y entrer et faire comme si rien ne s'était passé. Ou presque. Laisser couler et continuer à travailler exclusivement pour le cabinet mais... Il n'y tenait pas. Il ne le voulait pas. Ce n'était pas seulement parce qu'il avait été blessé. Non. Sans impliquer Lorna, sa meilleure amie, car il savait qu'elle n'avait rien à voir dans l'histoire, il voulait que justice soit faite. Du moins, c'était une raison parmi tant d'autres. Dans tout le merdier qu'était ses pensées en ce moment.

Un silence s'installa au terme duquel Keith poursuivit, tournant la tête en direction de Damian :
- Je travaille ici, disons, à mi-temps. Et non, je tiens à te rassurer tout de suite, je ne compte pas te tourner le dos. On es un peu dans la même galère alors autant se serrer les coudes non?

Comme pour accentuer ses dires, le brun adressa à son interlocuteur un regard entendu. Puis, il rajouta, portant à nouveau son café à ses lèvres :
- Et tu fais quoi du coup? Comme boulot?



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Avery Burnham
Mutant
Avery Burnham


More about you : Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy
AVENGERS SQUAD
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy

Codename : Bulletproof (THE GAY DESERVE A BULLETPROOF JACKET #NoMoreLexasDeath hem.)
Pouvoirs : - Arme naturelle : La peau se fond et les bras deviennent translucides. Le processus ne prend qu'une minute à peine pour voir les membres de la gamine, du creux du coude aux doigts les plus fins, pour devenir des lames acérées. Le changement est difficile, fait grimacer la gamine qui ressent une douleur sourde tout le temps que ses armes sont sorties. Mais avec le temps, les lames capables de couper n'importe quel matériel, ou presque, font partie de son corps aux capacités étranges et si convoitées.

Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Tumblr_prvs234Dfn1vmjs6wo3_r1_400

- Dysfonctionnement des armes à projectiles : En réponse à son arme naturelle, celles superficielles, faites pour tirer et non transpercer, se meurent dans un silence étourdissant. Les armes à feux s'enraillent, les missiles refusent d'être tirés, les fusils se vident de leurs cartouches. En présence d'une jeune fille, soudainement, la violence du monde semble ne plus pouvoir frapper. Du moins seulement pour les armes à projectiles et seulement dans un rayon de 300 mètres, ce qui confère une capacité sommes toutes largement limitée. Et quand bien même les armes ennemies volent dans ses mains, Avery ne peut tout bonnement pas les utiliser.


Emergence :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Maitrise :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Messages : 341
DCs : Daisy / Aelys / Nikki / Kaine / Gwen / Matthew / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Jeu 11 Jan - 3:59

Keith & Damian

Should I say "Welcome" ?


Tu ne pouvais t’empêcher de parler, rendu enjoué par la présence d’un adulte à tes côtés. Tu avais cet espoir fou de pouvoir t’en faire un ami, un allié dans cet antre rempli de gens plus ou moins fréquentables. La solitude était si pesante pour toi, depuis ton entrée à Hydra, que te faire une connaissance au sein de l’organisation devenait presque impératif à tes yeux. Tu savais qu’à ce rythme, à rester isolé et exilé par tes pairs, tu ne tiendrais pas indéfiniment pour Hydra. Quand bien même tu l’avais rejoins pour des raisons que tu pensais justifiées et bonnes, tu ne pourrais supporter d’être mis de côté indéfiniment. Quand bien même, là encore, tu te doutais que tu avais tes preuves à faire.  Mais là était le cercle vicieux : seul contre tous, tu risquais de défaillir. Et petit nouveau que tu étais, les autres ne pouvaient te donner leur confiance aussi facilement, au vu des enjeux risqués par toute l’organisation. Heureusement pour toi, en tout cas, ton compagnon de pause semblait plutôt amusé par ton engouement. Loin de te repousser, il prenait même un certain plaisir à te répondre, et tu étais soulagé de voir que ce Keith soit aussi patient et enclin avec toi. C’était bête à dire, mais c’était le fait de croiser des personnes comme lui qui te réconfortait sur ton choix d’avoir rejoint les rangs de l’organisation dite criminelle. Tu rétorquas donc, alors que l’homme rebondissait sur tes propos : « Ouais, j’imagine qu’Hydra doit pas vraiment chercher des recrues à peine sorties du berceau. » Tu grimaçais légèrement, parce que tu te sentais parfois un peu trop jeune ici, un peu trop innocent comparé aux autres. Comme si tu n’étais pas vraiment suffisant, au vu du travail demandé par Hydra.

Mais tu n’avais pas envie de remuer de sombres pensées, alors qu’enfin tu étais sollicité. Tu n’avais pas l’impression de déranger Keith, et c’était un poids qui pesait ainsi en moins sur tes épaules. Il n’aurait manqué plus que ça, après tout, qu’on vienne vers toi parce que tu inspirais la pitié. Fort heureusement, tu sentais bien que le brun avait autant envie que toi de profiter de cette compagnie, ou, du moins, il n’était pas gêné de se trouver à tes côtés. Tu n’en étais rendu que plus joyeux, que plus pimpant. Tu avais ainsi envie d’en savoir plus sur lui, sur sa présence dans ces locaux alors que tu avais grande connaissance de ce qui se disait sur l’organisation. Et même si tu avais fais fi de ces rumeurs pour toi-même y trouver ta place, quelque part, tu étais curieux de connaître les motivations de tous ceux qui se trouvaient sous le même toit ici. « Sérieux ? ça veut dire que t’es un nouveau comme moi, je me sens moins seul d’un coup ! » Tu lâchas un petit rire, amusé par cette révélation des plus étonnantes. « Et dis-moi, t’es bien intégré toi ici du coup ? Parce que si on est arrivé en même temps ici mais que toi tu trouves ta place et que moi… je galère toujours autant, c’est moyen. Enfin, je devrais me poser des questions. » Une ride barra ton front alors que tu paraissais soudain soucieux. C’était plus fort que toi, il fallait que tu vois le côté sombre des choses, quand bien même tu étais aux anges de converser avec un autre apprenti Hydra comme toi. Tu cessas cependant bien vite de faire cette moue concernée, saisissant ta chance d’en savoir plus sur Keith : « Mais attends… si t’es là depuis si peu de temps, c’est que quelque chose t’a poussé à venir ici toi aussi ! Qu’est-ce qu’il s’est passé, pourquoi t’es là ? » Tu te rendis soudainement compte que tu pouvais paraître un peu trop insistant, avec tes multiples interrogations. Te mordillant la langue, tu tâchais de rectifier le tir : « Oh merde, pardon, je suis désolé. Je veux pas t’embêter avec toutes ces questions, excuse-moi. Je suis juste tellement content d’avoir la chance de discuter avec quelqu’un comme moi, que je m’emballe un peu trop. » Sourire gêné, te voilà rendu confus par ton propre comportement.

Pourtant, tu n’eus pas à avoir honte trop longtemps. Ton interlocuteur avait dû sentir ton désespoir, car il continuait de t’adresser la parole et d’envoyer paître tes doutes, éclairant ainsi ton visage d’une mine contentée : « Carrément ! Se serrer les coudes ensemble, moi ça me va ! On dit toujours que plus on est nombreux, plus on est fort après tout. » Tu avais cité un proverbe, un de ceux que ta famille adoptive avait l’habitude de balancer à tout va dans la maison. En l’instant, vous n’étiez que deux, et pourtant, tu te sentais tout de suite mieux, à te retrouver ainsi avec Keith. Comme quoi, le vieil adage était loin d’être complètement faux. Dans tous les cas, tu restais embarrassé de poser autant de questions à Keith. Mais tu ne le restas pas indéfiniment, puisque à son tour, l’homme se montra intéressé par toi et ta présence en ces lieux. Tu devais bien l’avouer, alors que tu reprenais la parole, tu étais bien trop ravi de lui fournir des réponses. « Tu veux dire, mon boulot ici ou mon boulot dans la vie… normale ? » Le mot te parut tordu alors que tu comparais ta soudaine double-vie, celle secrète pour Hydra et celle que tu affichais tous les jours au quotidien. Il te vint d’ailleurs à l’esprit que tu n’avais pas la moindre idée si vous étiez autorisé, entre agents, à trop en dévoiler sur votre vie privée et sur vos fonctions professionnelles en dehors de l’organisation. C’est la raison pour laquelle tu évitas de parler de ton emploi chez Unknown, préférant te confier sur tes tâches au sein d’Hydra : « Ici, je fais partie des geeks, en gros. » Tu souris à l’énonciation de ce mot, détaillant aussitôt : « Je fais pas mal de codage et je mets en place différents programmes pour Hydra. L’informatique, ça me connaît bien. Je maîtrise totalement ça, bien que mon domaine d’expertise, c’est plus la technologie. » Tu hochais vigoureusement la tête à tes propres paroles, en rajoutant une couche : « Bien pour ça que je suis spécialisé dans la création de gadgets en tout genre, des petites pépites technologiques que je dois moi-même élaborer ! J’ai de la chance de ce côté là, mon supérieur me file des outils bien précis à réaliser, mais il me laisse aussi carte blanche pour inventer mes propres appareils. Tant que j’abuse pas et que ça reste utile pour eux, bien entendu. » Tu avais envie d’en dire plus, de parler des gants que tu étais en train de finaliser pour une autre membre de l’organisation. Mais tu décida de réfréner ton enthousiasme, pour demander à la place : « Et toi, tu fais quoi ici ? »

AVENGEDINCHAINS

___

Secret and Lies
I know all your secrets, I know all your lies. I know where you keep 'em, Buried deep inside. Despite all your efforts, no, you can't hide your secrets and lies.


Revenir en haut Aller en bas
Keith Ferell
Humain
Keith Ferell


https://houseofm.forumactif.org/t3425-keith-ferell https://houseofm.forumactif.org/t1395-keith-ferell
More about you : Should I say "Welcome" ? | ft. Keith E88r

Codename : Flash
Pouvoirs : Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Emergence :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr115 / 55 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Maitrise :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr110 / 50 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Messages : 1294
DCs : Artémia - Malik - Kwan - Tao - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 12 Mar - 13:42
Should I say "Welcome" ?
Damian et Keith
••••

Les épaules de plus en plus détendue, Keith porta de nouveau son gobelet à ses lèvres. Cette pause et ce café lui faisaient du bien. Il avait l'impression d'être moins nerveux, plus posé. Son interlocuteur semblait même plutôt sympathique et c'était assez agréable de discuter avec lui. Il avait la sensation d'avoir trouvé un ami. Un collègue vers qui se tourner quand les autres, excepté Arthur et Marc, à sa manière bien à lui de jouer avec ses nerfs, l'ignorait presque totalement ou le regardaient avec une certaine... malsanité qui le mettait souvent mal à l'aise.

Cela dit. Être nouveau dans un endroit était jamais évident. Il fallait toujours un petit temps d'adaptation. Surement devaient-ils se montrer patient. Même si dans certaine situation, surtout en ce moment, la patience et lui ça faisait deux. Mais ça... ce n'était pas forcément à cause de son nouveau travail. Cette agressivité, cette angoisse oppressante, il l'avait de plus en plus sans savoir vraiment d'où elle provenait.

Un soupir lui échappa et il regarda brièvement son gobelet avant de se secouer mentalement. Ce n'était pas le moment de penser à ça. Tout en portant son attention sur Damian, le jeune avocat prit une grande inspiration et porta ses iris sur ce dernier. Sa remarque le fit sourire et il s'installa plus confortablement sur le canapé, en posant une jambe sur l'autre.

Puis, il lui avoua également être un petit nouveau, essayant de le rassurer par la même occasion. La réaction de son interlocuteur l'amusa et il l'écouta avec attention, passant une main brève sur sa nuque puis dans ses cheveux dans un geste devenu quasi-habituel.
- Et oui, lâcha-t-il dans un ricanement. Comme quoi, on pourra vraiment se serrer les coudes. Si ça peut te rassurer, ce n'est guère mieux de mon côté. On me regarde un peu trop bizarrement ou au pire, on m'ignore. Ou on me bizute aussi. Je ne sais pas quel est le mieux au final. J'imagine qu'on va devoir être patient tout les deux avant de sentir pleinement à l'aise n'es-ce pas?

Les yeux tourné sur Damian, Keith laissa de nouveau glisser ses doigts sur sa nuque. Les questions du jeune homme pleuvait de tout côté mais cela ne le mettait pas mal à l'aise. Au contraire. Il avait un peu l'impression de revoir Amadeus quand sa curiosité était à son sommet. Amadeus. N'empêche, ce dernier lui manquait. Il était parti mais son absence au cabinet se ressentait. Alors certes, le brun n'était pas du genre à le montrer, à l'exprimer mais oui, à cette pensée, son cœur se serrait un peu. Il espérait qu'il allait bien, surtout après ce qui s'était passé au festival.

Par ailleurs, son collègue lui demanda ce qui l'avait poussé à travailler ici. A cette question, l'avocat se crispa et se demanda pendant une millième de seconde si c'était judicieux d'en parler. Non pas qu'il voulait le cacher. C'était uniquement le festival qui lui avait fait réfléchir sur la question, en plus d'un petit-ami particulièrement doué pour vendre l'organisation. Et son ambition aussi. Toujours plus présente au fond de lui, mêlé dans ce torrent de colère, de nervosité, d'angoisse aussi. Mais bref. Il ne savait pas vraiment comment tourner tout ça. Un rire lui échappa quand Damian s'excusa quelques minutes après et il hocha le menton, ajoutant aussitôt :
- T'inquiète, tu n'as pas à t'excuser. Je dirai juste que certain évènements m'ont fait beaucoup réfléchir sur mon avenir.

Il n'eut pas le temps néanmoins de lui retourner la question. Son interlocuteur enchaina bien vite, citant un proverbe qui le fit sourire.
- Exactement.

Puis, la conversation dériva sur le travail. Keith hocha la tête lorsqu'il lui demanda s'il parlait de son boulot d'ici ou dans la vie "normale" et il l'écouta avec attention, l'air intéressé quand il se lança ensuite dans ses explications. Un Geek, spécialiste de l'informatique et dans la création de gadget en tout genre. C'était toujours très utile. Ses sourcils se haussèrent sur son front et il lâcha un :
- Oh, ok. Intéressant ça. Je ne serai pas contre de voir tes travaux un jour. Tu voudras bien me les montrer? Cette passion t'es venu comment? Tu as fais des études pour ça?

Il était même impressionné. Faut dire que le jeune avocat ne connaissait pas très bien ce milieu. Damian lui donnait une occasion d'en apprendre plus. Son cœur battait plus régulièrement contre sa poitrine. Il se laissait absorber dans leur discutions, laissant de côté, ne serais-ce que quelques minutes, quelques secondes ses démons intérieurs. C'était apaisant. De ne penser à rien pour une fois, juste écouter, faire connaissance et se laisser porter par la simplicité de l'échange.

Avalant une nouvelle gorgée de son café, Keith laissa un silence couler entre eux avant de répondre enfin à sa dernière question.
- Et bien, je suis avocat. Je m'occupe des affaires un peu délicate à régler pour les défendre au tribunal. Je travaille aussi dans un cabinet mais je dois dire que bosser sur deux fronts en même temps me plait assez. D'ailleurs, si un jour, tu as des questions juridique où si tu as besoin de mes services, n'hésite pas à me le dire. Je serai ravi de t'aider.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Avery Burnham
Mutant
Avery Burnham


More about you : Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy
AVENGERS SQUAD
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Giphy

Codename : Bulletproof (THE GAY DESERVE A BULLETPROOF JACKET #NoMoreLexasDeath hem.)
Pouvoirs : - Arme naturelle : La peau se fond et les bras deviennent translucides. Le processus ne prend qu'une minute à peine pour voir les membres de la gamine, du creux du coude aux doigts les plus fins, pour devenir des lames acérées. Le changement est difficile, fait grimacer la gamine qui ressent une douleur sourde tout le temps que ses armes sont sorties. Mais avec le temps, les lames capables de couper n'importe quel matériel, ou presque, font partie de son corps aux capacités étranges et si convoitées.

Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Tumblr_prvs234Dfn1vmjs6wo3_r1_400

- Dysfonctionnement des armes à projectiles : En réponse à son arme naturelle, celles superficielles, faites pour tirer et non transpercer, se meurent dans un silence étourdissant. Les armes à feux s'enraillent, les missiles refusent d'être tirés, les fusils se vident de leurs cartouches. En présence d'une jeune fille, soudainement, la violence du monde semble ne plus pouvoir frapper. Du moins seulement pour les armes à projectiles et seulement dans un rayon de 300 mètres, ce qui confère une capacité sommes toutes largement limitée. Et quand bien même les armes ennemies volent dans ses mains, Avery ne peut tout bonnement pas les utiliser.


Emergence :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Maitrise :
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr111 / 51 / 5Should I say "Welcome" ? | ft. Keith Fonddr11
Messages : 341
DCs : Daisy / Aelys / Nikki / Kaine / Gwen / Matthew / Heather / Isaac / Luke / Haiden

Mer 18 Avr - 16:21

Keith & Damian

Should I say "Welcome" ?


La discussion était naturelle avec Keith, et tu appréciais ça. Tu n'étais pas mis à l'écart, et tu ne te sentais pas inconvenant avec lui. Le fait que vous étiez tous les deux nouveaux devait sûrement jouer un rôle important dans l'ambiance qui se créait, formant une sorte d'aura autour de vous deux. La conversation s'enchainait, les sujets abordés variant. Enormément. En partie par ta faute. Tu avais conscience d'aller bien trop vite, mais tu ne pouvais réfréner ton enthousiasme. Le brun savait te parler, échanger avec toi et partager ton excitation du moment. Quand bien même, au bout du compte, votre situation à tous les deux n'était pas des plus enviables au boulot. Ce qui te fit écarquiller les yeux alors que Keith se confia sur sa propre expérience au sein de l'organisation criminelle. « Il existe vraiment du bizutage ici ? » Et toi qui croyais que ne pas te parler était la pire chose qui pouvait t'arriver. « Mais qu'est-ce qu'ils te font ? Pas de mal j'espère ! » Ce n'était pas que vous étiez entourés, pour certains, de terroristes. Mais tout de même. Il y avait de quoi craindre pour ta vie si même ton nouvel ami se faisait agresser. Quand bien même rien de tel n'avait été confirmé, pour le moment.

Oui, décidément, Damian, tu avais légèrement tendance à voir le mal un peu trop rapidement. Toutes les raisons avaient beau être justifiées, tu savais que des progrès devraient encore se montrer avec toi. Cette fâcheuse manie de partir au quart de tour, ne serait-ce que dans ta tête, finirait par te coûter. Et quelque part, tu devais bien t'en douter. Heureusement pour toi, la discussion ne s'arrêtait pas qu'au bizutage formé par Hydra, sinon tu aurais eu vite fait de prendre tes jambes à ton coup. « Beaucoup d'événements huh ? » Toi aussi, tu avais été témoin de choses qui t'avaient fait réfléchir. La rafle de Bella t'avais décidément fait franchir un pas, pour ne pas dire une limite. Mais il se passait tout un tas de choses sur l'île de Genosha qu'il fallait réparer. Et ce bien avant qu'on t'enlève ta petite protégée, et que ses parents ne soient plongés dans un état de dépression avancée. « Toi aussi, t'as vu la Garde Rouge en action ? » Tu ne savais pas si tu pouvais vraiment lui demander ce genre de choses. Ni même si les motifs des membres d'Hydra étaient connus de tous. Mais tu ne le voyais pas faire partie de ces gens qui n'étaient là que pour le plaisir de s'éclater avec des armes à feu, ou bien pour passer au-dessus des lois. Ou alors, il avait un visage sacrément angélique, et la comédie était son talent caché.

Ce n'était pas que vous vous avanciez en terrain miné, du moins tu n'en avais pas l'impression, mais cela ne vous empêcha pas de continuer sur des thèmes plus légers.  Ta passion pour le bidouillage technique ainsi que la programmation t'arrachant un sourire tandis que Keith voulait en savoir plus à ce sujet. Tu n'avais pas envie de paraître plus ennuyeux et prévisible que tu devais déjà l'être, mais t'étais quand même carrément heureux de le voir s'interresser à cet hobby devenu un métier. Enfin, un métier caché. « Pour sûr que je peux te les montrer ! 'Fin, pas là tout de suite, parce que je n'ai pas forcément le droit de sortir mes appareils du labo où ils m'ont confiné, mais je dois bien avoir quelques plans enregistrés sur mon ordi à te faire voir. » Mais là encore, tu ne les gardais pas tous sur ton téléphone. Ou peut-être que si, mais tu venais légèrement de réaliser que les gants que tu fabriquais, quelque peu à l'insu de tous, étaient faits pour une jeune comme toi. Une émergée, qui plus était, et il te faudrait t'assurer du bon vouloir de tes collègues, de leurs opinions, avant de confesser un secret pareil. « Honnêtement, je vais être pire qu'un nerd à te dire ça, mais j'ai toujours kiffé ça. L'informatique, la techno, c'était bien le seul truc où j'étais bon à l'école. Même si j'ai plutôt appris en auto-dictacte qu'en faisant de grandes études. » Tu haussas les épaules, légèrement gêné. « La preuve, sinon j'aurais pas vraiment de temps à consacrer à Hydra. » Et peut-être bien que ça n'aurait pas été si mal, tiens.

Et puis, ce fut à son tour de se confier. Et tu ne pus retenir une exclamation impressionnée en découvrant son métier. « Wouah, un avocat, ça a l'air trop cool ! En plus je suis fan des séries qui parlent du système judiciaire. » Oui, Suits et The Good Wife faisaient partie des séries que tu adorais regarder le soir, avec tes colocs. Tu n'étais pas abonné à Netflix pour rien, non mais. « T'as dû faire de sacrés études pour en arriver là. Le droit, c'est quelque chose que je ne maîtrise pas du tout, tu m'impressionnes. » Mais tu secouas doucement la tête en rigolant : « Le prends pas mal, par contre, mais j'aimerais pas avoir besoin de tes services. Parce que ça voudrait dire que je serais dans une mouise assez profonde, et Hydra est déjà assez tendue pour moi en ce moment. » Ouais, clairement, tu n'avais pas besoin de ça. Pas maintenant.

AVENGEDINCHAINS

___

Secret and Lies
I know all your secrets, I know all your lies. I know where you keep 'em, Buried deep inside. Despite all your efforts, no, you can't hide your secrets and lies.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Should I say "Welcome" ? | ft. Keith
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: